Webastro
La communauté de l'astronomie


M
E
N
U


Précédent   Forums d'astronomie Webastro > Les sciences > Les métiers
Mot de passe oublié? S'inscrire

Les métiers Tout sur les métiers de l'astronomie et de l'espace: recherche d'informations, conseils, offres d'emploi...

Astro
Quizz
Jouer
Réponse
 
Outils de la discussion Modes d'affichage
Vieux 10/07/2017, 13h54   #1
r_b
Membre
Protoetoile
 
Date d'inscription: juillet 2017
Localisation: Marseille
Messages: 5
Par défaut Difficile d'intégrer la recherche ?

Bonjour,


Je vous ai rejoins sur le forum dans le but de poser quelques questions...un peu trop complexes pour moi en ce moment.

Je suis étudiant ingénieur diplômé d'une Licence et je poursuis l'an prochain ma dernière année (3A majeure optique) avec en parallèle un M2 d'Astrophysique. Mon souhait/rêve/objectif serait de devenir enseignant-chercheur ou chercheur dans le domaine après une thèse en fondamentale...

Cependant, je m'approche du fameux moment, celui des choix 1) du stage de fin d'étude 3A/M2 et 2) de la thèse.

Ma vie avance et mon entourage aussi, pour accomplir quelques stages (dont un à l'étranger en astronomie-physique numérique) il m'a fallut beaucoup de peine et aussi d'économie, et laisser la personne que j'aime en France. Je suis revenu pour deux semaines chez moi et me voilà à Paris pour accomplir un autre stage.

L'étau financier se resserre pour moi alors qu'il se desserre pour certains autour de moi.

Au temps t = maintenant, je pense me lancer dans une thèse en astro fondamentale... sauf que...
1) de grandes chances de déménager subitement pour partir en thèse
2) l'après thèse : concours du CNRS ou celui d'Enseignant-chercheur ? je me pose des questions sur le nombre de place mais aussi les spécificités de ces concours...
3) Le(s) post-doc(s) (en France ou à l'étranger) sont-ils difficiles à obtenir ? Dans tous les cas, il faut de nouveau investir (temps argent).

Comment concilier le développement d'une vie personnelle (avoir son chez-soi avec sa compagne, avoir des projets,...) avec cette vie de déplacements, c-à-d incertaine, qui pourtant m'intéresse car j'adore l'astronomie, l'astrophysique et j'aimerai m'investir plus que 'prof particulier' dans l'enseignement.


ça fait pas mal de lignes et peut-être que je m'exprime pas très clairement...en fait c'est pour ça que j'essaie d'en parler et je me suis dit pourquoi pas sur un forum, peut être arriverais-je à dégrossir le problème..

Respectueusement,
rb
r_b est déconnecté   Réponse avec citation
Vieux 10/07/2017, 14h33   #2
Sebriviere
Membre
Supernova
 
Avatar de Sebriviere
 
Date d'inscription: février 2017
Messages: 396
Par défaut

Une chose est claire, ta passion et les etudes d'abords. Mon Père m'a toujours dit: fais tes etudes, ne t'attache pas, tu verras après tu auras le temps...

Sans être aussi catégorique, si tu ne vas pas au bout de tes choix et passion maintenant, cela ne sera que regrets et impression d'occasion manquées.
Si jeune et amoureux, il n'est pas possible de trouver compromis et aménagement pour finir de te réaliser pleinement: se poser les vrais questions etude/vie/passion et mettre a manger dans l'assiette.

Pareil coté finance: pas forcément courant en France, mais constant aux US, pret etudiant.
Fais déjà le tour de toutes les bourses de recherche, organisme, aides.... que tu peux prétendre avoir (Fr mais aussi EU), ensuite, en lien avec paragraphe précédent: défini ton parcours post doc/thèse et tes débuts pro --> validité du projet professionnel/de vie et qualification financement bancaire.
Cela te permettra de mieux voir ou tu peux aller.

Une chose est sur, tout tes choix auront un impact sur ton avenir.... donc prise de tete ....
Mais good luck
__________________
BZH -- Nexstar SLT127 - Sony Nex6
Sebriviere est déconnecté   Réponse avec citation
Vieux 10/07/2017, 19h02   #3
ursus
Membre de l'association
Membre association
 
Avatar de ursus
 
Date d'inscription: juillet 2010
Localisation: Toulouse, enfin, juste à coté dans les coteaux
Messages: 3 912
Par défaut

Citation:
Envoyé par r_b Voir le message
Bonjour,


Je vous ai rejoins sur le forum dans le but de poser quelques questions...un peu trop complexes pour moi en ce moment.

Je suis étudiant ingénieur diplômé d'une Licence et je poursuis l'an prochain ma dernière année (3A majeure optique) avec en parallèle un M2 d'Astrophysique. Mon souhait/rêve/objectif serait de devenir enseignant-chercheur ou chercheur dans le domaine après une thèse en fondamentale...

Cependant, je m'approche du fameux moment, celui des choix 1) du stage de fin d'étude 3A/M2 et 2) de la thèse.

Ma vie avance et mon entourage aussi, pour accomplir quelques stages (dont un à l'étranger en astronomie-physique numérique) il m'a fallut beaucoup de peine et aussi d'économie, et laisser la personne que j'aime en France. Je suis revenu pour deux semaines chez moi et me voilà à Paris pour accomplir un autre stage.

L'étau financier se resserre pour moi alors qu'il se desserre pour certains autour de moi.

Au temps t = maintenant, je pense me lancer dans une thèse en astro fondamentale... sauf que...
1) de grandes chances de déménager subitement pour partir en thèse
2) l'après thèse : concours du CNRS ou celui d'Enseignant-chercheur ? je me pose des questions sur le nombre de place mais aussi les spécificités de ces concours...
3) Le(s) post-doc(s) (en France ou à l'étranger) sont-ils difficiles à obtenir ? Dans tous les cas, il faut de nouveau investir (temps argent).

Comment concilier le développement d'une vie personnelle (avoir son chez-soi avec sa compagne, avoir des projets,...) avec cette vie de déplacements, c-à-d incertaine, qui pourtant m'intéresse car j'adore l'astronomie, l'astrophysique et j'aimerai m'investir plus que 'prof particulier' dans l'enseignement.


ça fait pas mal de lignes et peut-être que je m'exprime pas très clairement...en fait c'est pour ça que j'essaie d'en parler et je me suis dit pourquoi pas sur un forum, peut être arriverais-je à dégrossir le problème..

Respectueusement,
rb
Juste quelques mots...
La gestion vie personnel/ vie professionnel ne dépends de toi.
J'ai passé deux ans loin de ma femme en la voyant un WE par mois pour prendre mon boulot actuel. Depuis, nous sommes emsemble. Elle est venu me rejoindre.

Pour la thèse, c'est généralement financé. Les post docs sont des CDD donc financé. C'est surtout du temps passé à l'endroit où est le post doc.
Indispensable pour étoffer son CV et ses relations.
ursus est déconnecté   Réponse avec citation
Vieux 12/07/2017, 08h21   #4
lock042
Membre
Quasar
 
Avatar de lock042
 
Date d'inscription: mai 2013
Localisation: Dijon
Messages: 1 949
Par défaut

Bonjour.

Ayant été dans le même cas que toi ces dernières année je peux peut-être te répondre.
Je suis maintenant ingénieur de recherche au CNRS, après de nombreuses années de post-doc dans divers endroits.
Malheureusement, tu dois savoir que la filière astro est très bouchée.
Avoir un financement pour une thèse cela ne dépend que de toi et de ton classement.
Avoir le financement d'un post-doc c'est très simple par contre. Cependant, tu dois savoir qu'il faut forcément faire un post-doc à l'étranger pour avoir une quelconque chance d'intégrer l'Université ou le CNRS.
Une fois les post-docs effectués vient le moment des concours ... Et là tu te rend vite compte que le nombre de places est très en deçà du nombre de postulant. Ce n'est pas du tout pour te faire peur, mais c'est une raison qui m'avait fait choisir la physique moléculaire avec intérêt astro plutôt que l'astro fondamental. Et encore, même là les débouchés sont rares. La plupart des postes sont sur Paris et tu as souvent à faire à des "locaux" sui postulent également.

En ce qui me concerne, j'ai fais ma thèse en 3 ans, suivit par 1 post-doc au Harvard-Smithsonian Observatory (pas dégueu sur le CV pourtant) et une grosse publi, un post-doc à Lille avec plusieurs publis, un ATER à Lyon et .... plein de concours pendant ces années sans succès. Généralement c'est 1 poste pour 30 candidats. Des fois tu finis classé, mais ca ne suffit pas à obtenir le poste. De plus, préparer un concours c'est beaucoup de taf. Tu dois trouver quelqu'un dans l'équipe d’accueil pour préparer un projet de recherche et le défendre le jour J.
Je ne dis pas ça pour te décourager, le monde de la recherche est formidable et je m'épanouis en tant qu'Ingénieur de Recherche où je me retrouve dans une équipe qui me considère comme un chercheur : je publie et je participe à des confs.
J'envisage même dans quelques année de passer mon HDR, car oui un ingé de recherche peut le faire !!!
Cependant, prévoie des issues de secours, au cas où ....

Bref, bon courage dans ta démarche. Si tu as vraiment envie il faut le faire. Mais soit conscient que le chemin vers la recherche est difficile.
__________________
Cordialement, Cyril
Siril, logiciel de traitement d'images astro open-source.

Dernière modification par lock042 ; 12/07/2017 à 11h29
lock042 est déconnecté   Réponse avec citation
Vieux 12/07/2017, 10h05   #5
CaptainCavern69
Membre
Géante rouge
 
Avatar de CaptainCavern69
 
Date d'inscription: juillet 2013
Localisation: Région lyonnaise
Messages: 123
Par défaut

Cruel dilemne dans un domaine qui n'est prequ'uniquement académique.
Par ailleurs pour avoir vu le recrutement au cnrs(section chimie), la qualité du dossier ne suffit pas. En pénurie de postes il y a un volet politique encore plus important. C'est opaque et assez irrationnel selon moi.
Simplement pour dire que c'est risqué.
D'un autre côté il y a un nombre important de départs à la retraite, interessant si ces nouveaux postes ne sont pas supprimés par une mesure gouvernementale.
Donc avant de fairee le choix, je regarderai la pyramide des ages, quelq postes susceptibles de se libérer dans les années à venir, puis construire mon cursus / choix labo en fonction.
Cela reste chaud, l'idéal etant d'avoir unplan b pour aller dans l'industrie si cela tourne au vinaigre.
J'enfonce des portes ouvertes, mais bon.
Bon courage. J'aurai adoré faire ce type de metier aussi...
CaptainCavern69 est déconnecté   Réponse avec citation
Vieux 15/07/2017, 15h35   #6
r_b
Membre
Protoetoile
 
Date d'inscription: juillet 2017
Localisation: Marseille
Messages: 5
Par défaut re

Bonjour et merci de vos réponses.

Je réfléchis actuellement...en fait, je suis peut être un peu paniqué car je vois autour de moi des gens qui finissent leurs écoles décrochent un travail..

Je me dis tout de même que je vais en quelque sorte ouvrir la boîte de pandore en me lançant dans une thèse d'astrophysique fondamentale...

Je vais reconsidérer le fait de devenir ingénieur de recherche, mais le fait d'avoir une thèse ne serait-il pas problèmatique pour ça ?


Respectueusement,
rb
r_b est déconnecté   Réponse avec citation
Vieux 15/07/2017, 16h20   #7
ursus
Membre de l'association
Membre association
 
Avatar de ursus
 
Date d'inscription: juillet 2010
Localisation: Toulouse, enfin, juste à coté dans les coteaux
Messages: 3 912
Par défaut

Citation:
Envoyé par r_b Voir le message
Bonjour et merci de vos réponses.

Je réfléchis actuellement...en fait, je suis peut être un peu paniqué car je vois autour de moi des gens qui finissent leurs écoles décrochent un travail..

Je me dis tout de même que je vais en quelque sorte ouvrir la boîte de pandore en me lançant dans une thèse d'astrophysique fondamentale...

Je vais reconsidérer le fait de devenir ingénieur de recherche, mais le fait d'avoir une thèse ne serait-il pas problèmatique pour ça ?


Respectueusement,
rb
Je pense que la thèse devient un problème des lors que tu ne sais pas en sortir dans ta tête et/ou dans la manière dont tu présentes tes candidatures et tes motivations.

Un travail de thèse conduit à une spécialité étudiée et fait de toi un spécialiste de cette question. Tu peux alors te présenter et être vu comme un expert/un spécialiste d'un domaine extrêmement étroit et donc trouver du boulot sera difficile.
Un travail de thèse c'est aussi mener un projet de A à Z, c'est aussi interagir avec des personnes, c'est agit, faire des choix, analyser une situation, s'adapter à une situation nouvelle, être capable d'entreprendre, l'occasion de prendre du recul, etc etc. Bref, ce sont des compétences qui ne sont pas spécifiques d'un domaine. Ces aspects permettent de rebondir et de se réorienter sur d'autres postes que ce soit dans le public ou le privé.
Je rajouterais que faire une thèse en astrophysique nécessite la mise en œuvre de capacités intellectuelles, de connaissances en physique ou informatique qui doivent permettre l'adaptation à d'autres postes.
Bref, ce sera la manière dont tu te présentes, tu présentes tes motivations pour un poste. Ne pas penser que l'on devient inadapté à un poste donné.
Ce point est souvent négligé dans la formation en thèse mais il est très important pour la suite.
ursus est déconnecté   Réponse avec citation
Vieux 15/07/2017, 23h04   #8
lock042
Membre
Quasar
 
Avatar de lock042
 
Date d'inscription: mai 2013
Localisation: Dijon
Messages: 1 949
Par défaut

Citation:
Je vais reconsidérer le fait de devenir ingénieur de recherche, mais le fait d'avoir une thèse ne serait-il pas problèmatique pour ça ?
Les membres des jury n'étudient même pas les dossiers de ceux n'ayant pas de thèse ...
__________________
Cordialement, Cyril
Siril, logiciel de traitement d'images astro open-source.
lock042 est déconnecté   Réponse avec citation
Vieux 16/07/2017, 08h58   #9
ursus
Membre de l'association
Membre association
 
Avatar de ursus
 
Date d'inscription: juillet 2010
Localisation: Toulouse, enfin, juste à coté dans les coteaux
Messages: 3 912
Par défaut

Citation:
Envoyé par lock042 Voir le message
Les membres des jury n'étudient même pas les dossiers de ceux n'ayant pas de thèse ...
+1

Il faut un doctorat pour devenir ing de recherche.
ursus est déconnecté   Réponse avec citation
Vieux 18/07/2017, 14h31   #10
Dom de Savoie
Animateur
 
Avatar de Dom de Savoie
 
Date d'inscription: juin 2008
Localisation: Vallières (Haute-Savoie)
Messages: 789
Par défaut

Bonjour,

Citation:
Envoyé par ursus Voir le message
+1

Il faut un doctorat pour devenir ingé de recherche.
Non ceci est inexact, pour devenir ingénieur de recherche (IR) au CNRS il faut au minimum un diplôme d'ingénieur délivré par une école reconnue par l'état. J'ai été membre de nombreux jurys de recrutement IR et je peux certifier que quelqu'un qui a un diplôme d'ingénieur reconnu mais pas de thèse sera considéré. Il peut en être autrement sur des concours très spécifiques, mais c'est à mon avis marginal.
Il faut aussi savoir que depuis quelques années, la présence d'un représentant RH est obligatoire dans les jurys de concours CNRS, cette personne, non compétente dans le domaine technique est là pour s'assurer que ce type de règles est respecté.

Pour info, le portail des métiers au CNRS : http://metiersit.dsi.cnrs.fr/

Dominique
Dom de Savoie est déconnecté   Réponse avec citation
Vieux 18/07/2017, 16h56   #11
lock042
Membre
Quasar
 
Avatar de lock042
 
Date d'inscription: mai 2013
Localisation: Dijon
Messages: 1 949
Par défaut

Oui, mais malheureusement. Le nombre de postes de Chargé de Recherche disponibles diminuant, nombre de postulants (moi le premier) tentent les concours d'ingé de recherche.
De fait, il devient quasiment obligatoire pour le candidat d'avoir un doctorat. Mais il est vrai, que ce n'est pas marqué dans les textes.

J'ai parlé à plusieurs membre de jury de ce genre de concours, et tous m'ont dit que sans le doctorat il ne gardait pas le dossier.
Probablement que ceci est moins vrai dans certains domaines, en tout cas en physique ....
__________________
Cordialement, Cyril
Siril, logiciel de traitement d'images astro open-source.

Dernière modification par lock042 ; 18/07/2017 à 16h59
lock042 est déconnecté   Réponse avec citation
Réponse

Outils de la discussion
Modes d'affichage

Règles de messages
Vous ne pouvez pas créer de nouvelles discussions
Vous ne pouvez pas envoyer des réponses
Vous ne pouvez pas envoyer des pièces jointes
Vous ne pouvez pas modifier vos messages

Les balises BB sont activées : oui
Les smileys sont activés : oui
La balise [IMG] est activée : oui
Le code HTML peut être employé : non

Navigation rapide


Fuseau horaire GMT +2. Il est actuellement 06h38.