Webastro
La communauté de l'astronomie


M
E
N
U


Précédent   Forums d'astronomie Webastro > Le coin des observateurs > Observation visuelle > Les CROA
Mot de passe oublié? S'inscrire

Les CROA Racontez nous vos observations astronomiques!

Astro
Quizz
Jouer
Réponse
 
Outils de la discussion Modes d'affichage
Vieux 12/01/2018, 15h12   #1
etoilesdesecrins
Membre
Amas globulaire
 
Date d'inscription: décembre 2010
Localisation: Monts du Lyonnais
Messages: 4 212
Par défaut Les treize desserts provençaux

Salut à tous !

Dame Nature la Contrariée vient de relâcher quelque peu sa colère et sa grise mine en oubliant de retenir l’autre soir son plafond de nuages, comme elle le fait depuis des mois !
Les treize délices qui m’ont été offerts en l’occasion m’ont évoqué la tradition des treize desserts provençaux du repas des fêtes de fin d’année, petit clin d’œil à mes origines !

Le 09 janvier donc, à l’heure d’une sérieuse démotivation engendrée par cette grisaille rarement connue ces dernières années, que vois-je à l’horizon ouest, totalement incrédule, en rentrant du travail ? Oui, un bandeau bleu sans nuage, et qui semble stable ! Cela vient presque perturber mes présentes certitudes de devoir laisser l’astro de côté en raison d’une météo impossible. Et surtout perturber une soirée que j’imaginais tranquille, au chaud au coin du feu ! Je consulte tout de même quelques sites météo, qui effectivement annoncent une éclaircie possible jusqu’à environ 23 h. Toujours incrédule pourtant, je monte le dobson 300 qui se mettra en température pendant mon repas. Inquiet quand à l’épée de Damoclès des nuages annoncés, je fais tout pour hâter les préparatifs du repas et avaler ce dernier rapidement, sans vraiment y croire. Au moment de sortir, je ne rêve pas, les étoiles sont toujours bien là !! Oh, si l’on voulait être puriste on remarquerait bien de rares bandeaux brumeux mais l’heure n’est pas à la fine bouche !

Je rassemble les atlas, le matériel, quelques chocolats de Noël ( !!) et c’est parti !
Il me restait à explorer l’est de la Baleine, mais cela date d’un mois et entre temps le ciel à bien tourné ! Cette zone est maintenant trop à l’ouest et a fait place à l’Eridan, en plein méridien sur mon site. Ce sera l’occasion de réviser les petites galaxies de l’Eridan, avant de passer aux choses sérieuses avec Orion un futur soir plus transparent encore ! Place aux objets de saison, et je délaisse un peu maintenant les belles constellations d’automne pourtant attirantes, comme Andromède et ses environs. Il y a tant à voir et si peu d’occasions qu’il faut bien faire un choix !

L’Eridan se décompose en deux grandes zones à galaxies, l’une au-dessus de l’autre. Pour autant, j’attaque directement par NGC 1421 située entre les deux. En effet, c’est une des galaxies les plus à l’ouest, donc susceptibles de disparaître plus vite.
Sauf mention, les magnitudes des galaxies évoquées par la suite tournent autour de 11, disons 10,5 à 11,5.
Cela aurait été chaud de commencer par l’une d’elles à la lunette, mais avec le 300, même pas peur !

Et effectivement, le Pano 24 (56 X) montre déjà un joli fuseau N/S, faible mais facile en vision indirecte. Il est joliment situé entre 3 groupes triangulaires, et près d’une étoile isolée de mag 12.
En grossissant (96 X, Delos 14) l’image de ce long fuseau très étirée est belle, même s’il manque un peu de lumière. Surtout, je devine des irrégularités à la surface et une nodosité à l’extrémité NO du fuseau.
A 170 X (Delos 8), horreur, la turbulence empêche de mettre au point (je verrai un peu plus tard qu’effectivement des flux vont amener d’épais cirrus ….). Toutefois, j’ai quand même une image lisible des astres diffus, même si les étoiles ne sont plus ponctuelles. La nodosité est bien confirmée, et je verrai par la suite qu’il s’agit d’un début de bras, très proche d’une étoile de mag 15.5 ! Intéressant donc !

NGC 1309, malgré son aspect vu de face, demeure relativement facile et contrastée, comme une lueur quasi ronde marquée au centre. A 170 X je perçois faiblement le noyau, une étoile sur la périphérie et des limites mouvantes, comme avec des extensions. Mais pas trace de la petite galaxie secondaire visible sur les photos …

Toujours dans cette zone médiane de l’Eridan se trouve un joli duo, NGC 1400 NGC 1407. Ce sont deux galaxies semblables, à peine ovalisées, d’aspect elliptique, bien contrastées et brillantes au centre. Je mesure l’écart de vision par rapport à la lunette, avec laquelle je percevais à peine NGC 1400, la moins brillante (mag 11,3). Elle est ici évidente. Pourtant, je crois percevoir dans les environs une 3ème faible galaxie qui ne se retrouve pas sur les atlas. Affaire à tirer au clair ….Par contre, plusieurs autres faibles astres se trouvent dans les parages, que je ne verrai pas, ne les cherchant pas spécialement.

Je souhaitais ensuite voir quelques objets de la partie méridionale de l’Eridan, constituée par les étoiles Tau 1 à Tau 9 ( !!). Mais hélas des voiles passagers gênent un peu par moment.

Ainsi, NGC 1325 ne reste qu’une vague zone plus claire que le fond de ciel, très faible et mal définie, quasi sans intérêt.

La brillante NGC 1332 proche saute à l’œil par contre, comme un petit fuseau contrasté mais pas très étiré. Chose curieuse, la petite voisine NGC 1331, pourtant seulement de mag 13, ne sera pas du tout perçue…peut-être la faute à un passage de brumes….

Petit apparté dans le déroulé des objets observés ce soir, Madame sort à cet instant (ou peut-être plus tard, je n’ai pas noté) pour humer l’air et constate ce magnifique ciel étoilé, bien qu’en partie un peu voilé. La douceur relative étonne aussi, environ 5° sans vent. Je décide alors de lui montrer M42, cela fait toujours son effet. Même peu accoutumée à l’obscurité, elle lâche un « Waaaaaaaahhhh !! » qui en dit long ! Elle remarque l’impression de relief dans les volutes, même si l’image me semble moins tranchante que lors d’une vision précédente qui m’avait bouleversé. Je luis dis que c’est là que naissent des étoiles …
Ensuite, une rapide visée au Rigel amène M31 dans le champ, à faible grossissement. La vue lui plaît même si elle trouve moins impressionnant que la nébuleuse d’Orion. Je lui montre la petite boule diffuse de M32, ainsi que la lumière diaphane de M110 qu’elle trouve très peu visible. Je me garde de lui dire que c’est tout le contraire pour moi, c’est l’une des galaxies les plus apparentes par rapport aux tâchouilles dont j’ai l’habitude ! Le manque d’adaptation au noir ne pardonne pas sur ce genre d’objet étalé …
M31, qui lui avait laissé un souvenir magique aux 10X50 lors d’une nuit d’août en bivouac au-dessus du refuge de la Pilatte, à 2600m, dans les Ecrins …
Elle me laisse ensuite continuer mes pérégrinations dans l’Eridan.

Il est temps de remonter explorer la partie Nord de l’Eridan, bien plus dégagée et contrastée que la partie sud, à présent peu à peu enfouie sous la brumasse. Il y a quelques galaxies pas trop difficiles situées à peu près sur la même latitude, pas très loin d ‘Orion.

NGC 1637 se montre particulièrement intéressante à ce diamètre, mais promet surtout d’en montrer plus à 400 ou 500 mm ! En effet, elle apparaît nettement décentrée, le bulbe et le noyau n’étant pas au centre de la tâche floue, mais plus au sud. La partie nord, plus faible et diaphane, s’étale vers une étoile de mag 12 ou 13. Cela ferait un peu penser à la nébuleuse du fœtus NGC 7008 dans le Cygne. Je ne suis pas sûr entre ces deux zones (centre et partie excentrée) d’avoir deviné la zone sombre marquant la spire principale. Il faudrait retenter avoir moins de turbulence, je n’étais qu’à 96 X.

NGC 1600 apparaît comme un joli petit fuseau d’allongement modéré, superbe vue dans un champ riche. Si elle est visible en vision directe, il vaut mieux l’observer en oblique car des étoiles proches gênent un peu.
Je perçois la faible galaxie proche à l’est (NGC 1603, mag 13,8) et j’en soupçonne une autre, mais ce n’est pas sûr.

Sur le PSA, on trouve aussi NGC 1700 dans les parages. Elle a un peu le même aspect que la précédente, mais elle est plus facile et brillante, accessible immédiatement en vision directe. Le champ est riche et esthétique. Sur les Splendeurs du Ciel profond je vois la présence d’une seconde galaxie proche, NGC 1699 (mag 13,9). Je ne vois rien du tout, j’ai beau chercher, refaire les alignements …et enfin au bout d’un moment se forme par rares intermittences une vague lueur sombre et fantomatique …c’est elle ! Je dirais qu’elle est visible en VI5 (degré le plus difficile de la vision indirecte) selon l’échelle conçue par Bertrand Laville, et reprise par les extrémistes du ciel profond. Ce soir, je bute un peu sur le mur de la 14ème magnitude pour les objets diffus.

A présent les voiles nuageux se rapprochent à grand pas et ont envahi tout l’ouest. Je sens que la fin de séance ne va guère tarder dans ces conditions. Vte il faut profiter au maximum de la partie de ciel clair !

Tant qu’on est dans les petites galaxies, il y a NGC 1924 dans Orion (mag 12,4) qui m’avait donné du fil à retordre à la lunette. Là, c’est un peu pareil, ce n’est qu’une vague lueur quasi ronde ceinte dans un quadrilatère E/O de mag 12 environ. Elle n’est vue que par intermittences moyennes. En grossissant, à 170 X, elle est plus aisée mais un peu plus diluée dans le fond céleste …Le genre de truc qui ne doit dévoiler des détails qu’à partir de 600 mm, et encore sous bon ciel !!

Aïe, les voiles progressent encore, il faut monter haut dans le ciel à présent. Le Taureau est bien situé, hop ! cap sur M1, même si je me réservais cette constellation pour plus tard.
Surprise, je parviens à centrer cet objet très rapidement, bien plus qu’à la lunette où j’ai toujours eu du mal, je ne sais pourquoi. Seconde surprise : dès le premier regard, l’impression de filaments radiaux sur la nébuleuse me frappe ! Ensuite, cela disparaît un peu et reste diffus, furtif …La forme unie patatoïde à la lunette laisse place cette fois à une nette structure en Z, avec une encoche facile au NE. Tout est mieux défini. En grossissant, quelques étoiles très fines se montrent sur ou à côté de M1, qui devient imposante avec une large partie centrale légèrement plus lumineuse. Superbe !

Mais le vrai choc sera le suivant, car je vois que le Lion se lève déjà bien à l’est dans une zone encore claire. Direction NGC 2903 …et là, malgré des conditions très perfectibles de faible hauteur sur l’horizon, de turbulence voire de transparence, l’image est bien plus « aboutie » qu’à la lunette ! La galaxie est évidente, malgré son disque diffus et pâle, le contraste avec le bulbe est très fort, ce dernier est brillant et ovale. Je ne remarque pas tellement de nodosités à la surface, mais par contre les extrémités du fuseau, au lieu de se perdre dans le ciel comme souvent, sont renforcés, élargis et courbés. La forme n’est pas très nette, mais cela évoque clairement l’arrondi des bras spiraux. Cela promet pour quand l’objet culminera au zénith dans les beaux ciels clairs du printemps !

Enfin, j’essaie de voler un dernier objet aux nuages qui s’épaississent et recouvrent tout à présent, un treizième dessert, NGC 2158 le proche petit voisin de M35. En effet, M35 mérite plus de temps. Il n’est à présent plus visible à l’œil nu, contrairement à quand les nuages sont absents. Et pourtant, il étincelle à l’oculaire ! Mais je voulais surtout détailler NGC 2158 ce soir. Le champ est superbe avec M35, à faible grossissement !
A une centaine de fois, NGC 2158 est en partie résolu en une vingtaine d’étoiles de mag 13 ou plus, et en partie granuleux sur fond laiteux et assez pâle. Je note une barre stellaire formant un arc avec quelques étoiles résolues à l’ouest, et une forme générale un peu triangulaire. Mais au fur et à mesure de l’avancée des nuages, la vision perd en contraste, en luminosité, puis disparaît peu à peu ….C’est fini pour ce soir.

Waow ! Je n’en reviens toujours pas, d’où est sortie cette soirée claire, ce répit, dans cette infinité de nuages ??
Malgré l’abstinence de presque un mois, j’ai rapidement retrouvé les marques et les réflexes du ciel profond, et me réjouis d’avoir mené ces belles observations à bout, avec de nouvelles visions dans le 300 ! Ce soir, il a su se faire agréablement oublier tout en étant efficacement au service de l’observateur, et a su remplir son rôle avec brio. Que de plaisir brut, constitué d’objets intéressants et du maniement d’un bel instrument performant, donnant des vues esthétiques et flatteuses de ces objets ! Un peu sur la réserve au début et pendant l’observation, à cause des affres de la météo, le plaisir d’observer est vite revenu et je savoure avec le recul les bienfaits de cette sortie. Même si hélas, il faut la prendre telle qu’elle est, unique, et peut-être sans suite possible pendant de semaines …Une sortie salvatrice, certes, à un moment où je m’interrogeais sur l’utilité de poursuivre l’astro. Mais il ne faut pas s’emballer et se livrer de nouveau à fond à l’astro sous peine de revers, de frustration, on le voit bien en ce moment. Il est impératif d’avoir d’autres activités et centres d’intérêt à côté, et de prendre chaque sortie de façon isolé. J’ai beaucoup de mal à cela, souhaitant inscrire une sortie dans un suivi continu motivé justement par cette sortie, qui en appelle une autre, etc …L’intérêt et la motivation croissant normalement au fil des sorties répétées.

Plus précisément, j’avais été un peu sur la réserve et circonspect quand au gain du T300 sur la FC-100 sur pas mal de galaxies d’automne vues jusqu’à présent. En fait, il s’agissait surtout d’astres faibles, ayant peu à montrer même à 300 mm. Alors qu’ici, sans arriver au niveau des grandes galaxies faciles de printemps, j’ai l’impression d’avoir eu plus de détails, et d’avoir observé un gain bien plus fort d’avec mes diamètres précédents. Ainsi, en relisant mes notes, cela confirme les points suivants, par exemple :
- NGC 1421 : bien plus facile, plus fine et esthétique, nodosité NO vue
- NGC 1400 bien vue (à peine perçue par intermittences à 80ED / FC-100)
- NGC 1637 : détail de structure
- NGC 1600 : très difficile à la FC-100, ici facile + 1 ou 2 galaxies
- NGC 1700 : assez difficile à la FC-100, par intermittences, très facile et brillante au T300 + 1 galaxie
- M1 : structure filamenteuse + forme
- NGC 2903 : contraste et bras spiraux bien évoqués
- NGC 2158 : quasi uni à la FC, ici déjà en partie résolu, détails …
De plus, j’étais à peu près limité par la turbulence à 170 X ce soir.

Bon, que dire maintenant ? Que souhaiter ? Encore un peu de beau temps, si c’était possible …

Bien à vous
etoilesdesecrins est déconnecté   Réponse avec citation
Vieux 12/01/2018, 17h31   #2
Gildas974
Membre
Amas globulaire
 
Date d'inscription: mars 2008
Localisation: Ile de la Réunion
Messages: 4 092
Par défaut

Eh bien tu t'en es mis plein les mirettes ! Objectif galaxies donc en cette séance mais aussi quelques amas comme NGC2158. Je l'ai observé rapidement avant hier au C11. Il est assez bien résolu. Au volcan il est remarquable. A la Vixen 103mm j'avais déjà pu remarquer une étoile ou deux dans cet amas mais rien de plus. C'était déjà pas mal de le voir sous son aspect nébuleux avec un modeste diamètre.
Ce soir je comptais observer une large zone à la FC100 dans la Poupe et à l'aide du filtre OIII. J'ignore ce que ça va donner. Mais pour le moment, le ciel est très tourmenté et chargé. Ce qui nous attend la semaine prochaine n'est guère encourageant...Comme quoi en ce moment, métropole comme Réunion, même combat pour ce qui est de la météo...Pas top.
Gildas974 est déconnecté   Réponse avec citation
Vieux 12/01/2018, 20h20   #3
iserois
Membre de l'association
Membre association
 
Date d'inscription: mai 2012
Localisation: Mons La Trivalle 34390
Messages: 4 733
Par défaut

Excellent croa,de magnifiques objets célestes observés tel que NGC 2903,merci du partage !
iserois est déconnecté   Réponse avec citation
Vieux 12/01/2018, 23h40   #4
hibou
Membre
Trou noir
 
Date d'inscription: juillet 2009
Localisation: 40 Landes
Messages: 1 205
Par défaut

Excellent Croa!

Tu nous as fait partager à merveille cette escapade galactique libératrice, et...je t'en aurais presque voulu si je n'avais pas eu un petit bout de ciel hier soir!

Mais comme tu le souligne très bien, une fois le soulagement passé vient le moment où on veut y retourner très vite. Et les prochains jours c'est pas gagné.
C'est tellement frustrant, par exemple hier j'étais si content d'accrocher M108 dans mes 10x50 que je me voyais déjà passer tous les soirs de cette semaine de NL à traquer la tachouille galactique...ah mais non me dit un gros nuage arrivant du sud, ça ne va pas se passer comme ça!

Content de lire que le 300 fait le boulot, je vais te souhaiter tout de même un bon ciel et surtout bonne chance.
__________________
Dob flex 250, Skylux 70/700, Vixen 80/910, Jumelles 10x50, Kangoo diesel
hibou est actuellement connecté   Réponse avec citation
Vieux 13/01/2018, 12h43   #5
Vivlepic
Membre
Quasar
 
Avatar de Vivlepic
 
Date d'inscription: décembre 2008
Localisation: Non loin de la Cité de Carcassonne.
Messages: 2 165
Par défaut

C'est toujours un plaisir de lire un Croa qui mêle description, explications, techniques d'observations, impressions de l'observateur. On y apprend autant sur le ciel, que sur l'autre, que sur soi...
Bravo pour ce beau texte qui me rappelle étrangement une partie des objets que j'ai observés la nuit dernière. Tu n'as pas tenté d'observer Uranus ? Hier, ce n'était qu'une superbe bille ronde mais d'un joli vert, qui m'a hypnotisé durant une vingtaine de minutes. Hélas, l'humidité était trop importante et de surcroît glaciale.
Il a l'air très chouette, ce 300.

Bon ciel à toi.
Vivlepic est déconnecté   Réponse avec citation
Vieux 13/01/2018, 13h42   #6
Dobby01
Membre
Supergéante rouge
 
Date d'inscription: janvier 2017
Localisation: Trévoux (01)
Messages: 187
Par défaut

Aaaah, tu as pu saisir une éclaircie, quelle chance ! Merci pour ce CROA, on sent comme toujours la passion qui t'anime ! (tu vois, finalement tu as pu observer avant le mois de juillet ;-) )

Jeudi en fin d'après-midi j'y ai trop cru, le ciel était presque entièrement dégagé sur Lyon... Arrivée chez moi : chape de plomb ! :-(
__________________
Les engins : Dobson SW 254/1200, Jumelles Nikon 10x50
Les trucs pour regarder dedans l'gros engin : Maxvision 34mm, ES 8,8 et 14mm, SW 10 et 25mm, Barlow TV x2
Dobby01 est déconnecté   Réponse avec citation
Vieux 13/01/2018, 19h39   #7
yapo
yapo
Supergéante rouge
 
Avatar de yapo
 
Date d'inscription: janvier 2008
Localisation: fontenay-sous-bois
Messages: 169
Par défaut

Très intéressant croa et surtout rassuré que tu commences à mieux "ressentir" et mesurer le gain apporté par le diamètre : on a peut-être tendance à exagérer (dans le vocabulaire) l'apport de luminosité supplémentaire ce qui pourrait provoquer certaines désillusions.
yapo est déconnecté   Réponse avec citation
Vieux 15/01/2018, 07h18   #8
meade
Membre
Quasar
 
Avatar de meade
 
Date d'inscription: mai 2008
Localisation: Bourgogne Saône et Loire
Messages: 3 408
Par défaut

Bonjour etoilesdesecrins !

Ah hé ben tu as su profiter au maximum d'un cadeau de la météo, et tu as bien eu raison de le faire, chez moi ce n'est toujours que grisaille, voire même brouillard quelquefois, et ça ne va encore pas s'arranger cette semaine...

Cette nuit, réveillé vers 2h, le ciel était étoilé chez moi, mais le temps de m'installer pour observer jusqu'à 5h les nuages ont tout recouvert...finalement je n'ai rien vu du tout...

J'ai lu ton Croa avec beaucoup de plaisir, avec ces belles descriptions de ces petites galaxies de l'Eridan. Et tu as réussi à voir une très belle M1, ta description donne vraiment envie ! Et la galaxie NGC2903 dans le Lion promet elle aussi avec ton instrument pour le printemps...! Quant au petit NGC2158 à côté du superbe amas ouvert M35, je voulais tenter de le voir plusieurs fois mais en fait, je ne l'ai jamais vraiment bien aperçu malgré toute ma motivation pour le faire avec mon 203mm depuis mon site urbain pollué...

Ce matin, c'est retour au travail après un nouveau week-end de disette pour observer...mais bon je guette toujours la moindre éclaircie nocturne...ça va bien finir par se faire...

J'ai été très content de lire ton compte-rendu avant de partir travailler, et je te remercie pour tout ce partage !
Je te souhaite de nombreuses autres éclaircies !
Bonne continuation.
A plus !

Philippe.
__________________
Télescope MEADE ETX-LS200
meade est déconnecté   Réponse avec citation
Vieux 15/01/2018, 22h30   #9
etoilesdesecrins
Membre
Amas globulaire
 
Date d'inscription: décembre 2010
Localisation: Monts du Lyonnais
Messages: 4 212
Par défaut

Merci à tous pour vos passages !

Gildas974 : j'espère que tu auras pu aller te faire plaisir avec ton OIII dans la Poupe. Par chez toi, bien haute, elle doit valoir le coup !
J'ai regardé mes notes et effectivement sur NGC2158 la FC ne sort que 2-3 étoiles avec un aspect assez granuleux. C'est sur ce genre de truc (et sur les globuleux) je trouve que le différentiel avec le 300 saute au bec

isérois : ah oui, NGC 2903 est intéressante pour l'habitué de petites tâchouilles infimes, c'est tout un monde où il y a à voir !

hibou : oui par ces temps ceux qui ont l'immense privilège de pouvoir se faire une soirée rendent les autres un peu jaloux, c'est humain s'il y a de la passion ! M108 aux 10X50, c'est bien ! je me rappelle que M97 est limite-limite avec cet instrument

Vivlepic : eh non je délaisse souvent trop Uranus et Neptune, tout comme les comètes d'ailleurs. Faut dire qu'avec 1 sortie par mois en moyenne les places pour les objets à voir sont chères ! Je me réserve ces planètes brillantes pour des soirs avec la lune
Oui le 300 commence à donner du plaisir, malgré une gestation longue et difficile (peut-être est-ce aussi pour cela que j'en attendais plus ?)

Dobby01 : en ce moment faut viser juste, faut pas avoir une contrainte LE SEUL soir où il y a les étoiles ! J'avoue m'en être donné à coeur-joie ce soir-là, un peu comme pour chasser les démons de tous les autres soirs pourris !

Yann : content et honoré de ton passage ! Je suis en train (à petit rythme) de lire tous les Ciel Extrême, je n'en suis qu'au tiers.
P.S j 'étais en DEUG à Aix avec Benjamin Mauclaire, je me souviens bien de lui mais lui ne doit pas se souvenir de moi. J'avais interrompu l'astro à l'époque (1992-1993) et je ne savais pas qu'il en faisait

Meade : oui nous parlions de 2903 précédemment, c'est ce qui m'a motivé à la chercher aussi (de plus c'était un des seuls endroits encore clairs du ciel).
NGC 2158 doit être très très diffus et fantômatique dans tes conditions, il doit falloir faire bouger le tube pour déceler une variation de luminosité dans le fond stellaire, en plus d'un bon atlas pour sa position ... A moins qu'un 300 ...?
Oui, la météo va bien finir par s'arranger, souvent mars est un des meilleurs mois de l'année ...

Bref, cette sortie m'a fait penser à l'oasis qui permet au voyageur dans le désert de tenir le choc jusqu'au prochain point d'eau ...
etoilesdesecrins est déconnecté   Réponse avec citation
Vieux 15/01/2018, 23h42   #10
hibou
Membre
Trou noir
 
Date d'inscription: juillet 2009
Localisation: 40 Landes
Messages: 1 205
Par défaut

Citation:
Envoyé par etoilesdesecrins Voir le message
hibou : oui par ces temps ceux qui ont l'immense privilège de pouvoir se faire une soirée rendent les autres un peu jaloux, c'est humain s'il y a de la passion ! M108 aux 10X50, c'est bien ! je me rappelle que M97 est limite-limite avec cet instrument


Bref, cette sortie m'a fait penser à l'oasis qui permet au voyageur dans le désert de tenir le choc jusqu'au prochain point d'eau ...
Eh bien j'ai trouvé M97 bien plus facile que M108.
97 est apparue immédiatement en décalé, puis peu après en directe 100% du temps, à tel point que je me suis permis le luxe de l'utiliser comme repère pour localiser M108 qui s'est montrée bien plus discrète mais bien visible en décalé, avec son allongement bien perceptible. La sta-bi-li-sa-tion te disais-je!

Une oasis oui c'est exactement ça.

Bonne chance à toi.
__________________
Dob flex 250, Skylux 70/700, Vixen 80/910, Jumelles 10x50, Kangoo diesel
hibou est actuellement connecté   Réponse avec citation
Vieux 16/01/2018, 10h00   #11
paradise
Membre de l'association
Membre association
 
Avatar de paradise
 
Date d'inscription: janvier 2013
Localisation: Annecy (Haute-Savoie)
Messages: 11 910
Par défaut

Bravo !

Profiter ainsi d'un bout d'éclaircie, il faut de la motivation !

Je t'avoue que je ne sors qu'en cas de ciel entièrement dégagé.

Ton attirance pour les desserts prouve ta gourmandise !
__________________
Explore Scientific 16"
Delos 14, 10, 8, 6 - Lunt 20mm 100°
Barlow TV PM 2,5X
OIII Lumicon USA - UHC et H-beta Astronomik
Quickfinder - Chercheur Orion 9 X 50 - Laser Howie Glatter.
paradise est déconnecté   Réponse avec citation
Réponse

Outils de la discussion
Modes d'affichage

Règles de messages
Vous ne pouvez pas créer de nouvelles discussions
Vous ne pouvez pas envoyer des réponses
Vous ne pouvez pas envoyer des pièces jointes
Vous ne pouvez pas modifier vos messages

Les balises BB sont activées : oui
Les smileys sont activés : oui
La balise [IMG] est activée : oui
Le code HTML peut être employé : non

Navigation rapide


Fuseau horaire GMT +2. Il est actuellement 11h26.