Webastro
La communauté de l'astronomie


M
E
N
U


Précédent   Forums d'astronomie Webastro > Le coin des observateurs > Le matériel > Les tests
Mot de passe oublié? S'inscrire

Les tests Le matériel tient-il vraiment les promesses écrites sur la publicité?

Astro
Quizz
Jouer
Réponse
 
Outils de la discussion Modes d'affichage
Vieux 01/09/2013, 16h55   #1
Colmic
Animateur Soleil
 
Avatar de Colmic
 
Date d'inscription: décembre 2009
Localisation: Enghien 95
Messages: 2 941
Par défaut Test comparatif en bino de plusieurs oculaires

Bonjour,

étant depuis un moment à la recherche de bons oculaires pour compléter mes Televue Plössl 32, j'ai réussi à me faire prêter quelques jeux pour un test comparatif en vue d'un achat.

Je précise que je n'observe quasiment que le Soleil en Halpha et accessoirement en lumière blanche, donc mes critères de choix sont peut-être un peu différents de certains autres.

Pour moi les principaux critères de choix sont : le piqué, le champ, la planéité et le piqué jusqu'en bord de champ, important pour ne pas avoir à jouer de la raquette pour passer des protus à la surface.

Le matériel utilisé :
- Lunette TOA130 + Coronado Solarmax 90 + étalon de PST pour le double stack
- Tête bino Baader Mark V

Les oculaires testés :
- Televue Delos 17.3 (merci Rémi)
- Nikon Nav 17.5 (merci Rémi)
- Televue Panoptic 24 (merci Tatien)
- Mes Televue Plössl 32


Il manque à la liste les W.O SWAN 20 et les Pentax XW20. Merci d'avance à Olivdeso qui va me permettre de tester les Pentax, et merci à Super pour le prêt des Swan le mois dernier. A noter que j'avais des Panoptic 19 mais je trouvais leur piqué et leur luminosité très moyens, je les ai donc revendus.

Alors j'en vois déjà d'ici certains dire "Bonjour le prix du matos... Espèce de nanti... Pourquoi faire des tests sur du matos qu'on pourra jamais se payer... etc, etc". Bref, alors à ceux-là déjà je réponds "je fais ce que je veux avec l'argent que j'ai gagné (après un divorce, la vente de la maison, un infarctus il y a 2 ans, j'ai envie de profiter un peu de la vie...)", et après ben j'aurais pu le garder pour moi mais si ça peut en intéresser certains à faire leur choix, je suis heureux de le faire partager.

Ceci étant dit, place aux tests.

Tout d'abord quelques images :






On constate une différence de taille énorme entre les Plössl et Pano d'un côté, et les Delos et Nikon de l'autre. Le poids est également d'une toute autre catégorie :
- Plössl 32 : 177g pièce
- Panoptic 24 : 235g pièce
- Nikon Nav 17.5 : 363g pièce
- Delos 17.3 : 408g pièce

Les voici maintenant une fois montés sur la tête bino. Ma crainte était de voir le BF15 tourner sous le poids, et cette crainte est justifiée, il m'a fallu bien serrer le Clic-Lock pour éviter que ça se dévisse avec les Delos et Nikon !!

Les Plössl 32 :


Les Pano 24 :


Les Delos 17.3 :


Les Nikon Nav 17.5 sans bonnette :


Et avec bonnette :


Je précise que l'écartement des oculaires est le même pour chaque photo, ils sont réglés à ma vue. J'ai les yeux relativement rapprochés et ma crainte là encore est justifiée que certains oculaires ne passent pas. C'est le cas pour les Nikon qui butent contre le nez, en revanche les Delos de par leur forme passent impeccable. C'est vraiment dommage pour les Nikon, pour la suite du test j'ai retiré les bonnettes vissantes et là ça passe nickel, mais c'est couillon quand même...

Test en simple stack TOA130 + SM90 + Glasspath 1.7x :

- Tout d'abord je positionne mes Plössl 32 car ce sont mes oculaires de référence. Ces oculaires ont un piqué et un champ formidable mais ils ne sont pas très confortables à utiliser, le positionnement des yeux étant assez problématique. Avec ces oculaires j'ai un Soleil halpha en entier bien large de façon à voir toutes les protus même les plus grandes. les spicules sont bien visibles, il y a 3 belles zones actives et un très grand filament. L'image est très belle et très lumineuse.

- Ensuite je monte les Pano 24. Le poids, la taille et le confort d'observation avec ces oculaires en fait vraiment un must-have en bino. Le soucis c'est que si je me décidais à prendre ces Pano24, ils feraient directement double-emploi avec mes Plössl32, ayant sensiblement le même champ (légèrement plus restreint sur les Pano24 mais vraiment chouïa). Là encore, piqué superbe, à noter que cette fois je dois tourner la tête pour aller voir les protus sur tout le tour, alors qu'avec les Plössl il me suffit de bouger les yeux.

- On passe aux Delos 17.3. La vache c'est lourd ! On serre bien le Click-Lock pour éviter que ça ne tourne. Le nez passe nickel sous les oculaires, on sent qu'ils ont été conçus avec ce soucis du détail en bino. Pour sortir et rentrer les bonnettes et régler ainsi le relief d'oeil, il faut desserrer une bague à la base des oculaires tout en maintenant la bonnette. C'est un peu chiant au début mais on finit par s'y faire. C'est pas super pratique car il faut le faire sur chaque oculaire à la fois avec les 2 mains, alors qu'avec les Nikon par exemple il suffit de visser ou dévisser la bonnette avec une main. Le champ est bien plus restreint que dans les Pano24, mais j'ai toujours le disque solaire en entier, avec un peu de protus. L'image est en revanche beaucoup plus sombre que dans les Pano24. Le piqué est excellent au centre et jusqu'à 80% environ du champ. Malgré cela on sent une perte de piqué sur les extrêmes bords.

- Je monte enfin les Nikon Nav 17.5, je me gardais le meilleur pour la fin pensais-je ! Première déception, les oculaires butent contre le nez, c'est très désagréable, mais je peux quand même observer. Après quelques temps d'efforts d'observation dans ces conditions, je décide de retirer complètement les bonnettes. Il suffit de les dévisser complètement. J'ai alors accès directement à la lentille d'oeil mais il faut faire attention à ne pas coller les yeux dedans sinon bonjour les traces de cils... Néanmoins je m'y fais assez vite et je dois dire que la vision dans ces oculaires sans la bonnette donne un réelle impression d'observer à travers le hublot d'un vaisseau spatial Première constatation, le champ est plus grand que dans les Delos, vous me direz 17.5 contre 17.3, mais 0.2 ça justifie pas une telle différence. Le champ apparent de ces oculaires est donc plus important, et pourtant ils sont donnés tous les deux pour 72° de champ. Alors soit les Nikon font plus que 72, soit ce sont les Delos qui en font moins Seconde constatation, ils sont plus lumineux que les Delos tout en étant un peu moins lumineux quand même que les Pano24. Enfin troisième constat, le piqué est superbe jusqu'à l'extrême bord de champ. Au centre en revanche je ne vois aucune différence de piqué avec les Delos.

Passage au double stack avec l'ajout de l'étalon PST, et passage au Glasspath 2.6x obligatoire pour conserver la MAP.

- Plössl 32. Bon je connais l'image qu'ils donnent mais c'est toujours bon de comparer avec une référence. En double stack les Plössl ne sont pas très agréables à utiliser car le champ est trop grand et comme le champ halpha du PST est très réduit, on se laisse déconcentrer par les bords flous. D'où mon envie d'investir dans des oculaires un peu plus forts. Piqué et luminosité toujours là, d'autant que le ciel est un peu voilé, peu propice au double stack.

- Pano24. Parfaits, ils sont parfaits ces oculaires. Piqué, champ plus réduit, mais il leur manque un petit quelque chose : pouvoir rentrer encore un peu plus dans les détails qu'on devine seulement à ce grossissement.

- Delos 17.3. Là ça devient vraiment très sombre, je retrouve cette angoisse que j'avais avec les Pano19, à savoir une image piquée mais bien trop sombre pour l’apprécier totalement. C'est dommage car le piqué au centre est vraiment excellent.

- Nikon 17.5. Toujours utilisés sans leur bonnette, la luminosité supplémentaire est cette fois d'une grande aide pour aller chercher les petits détails perdus dans les protus notamment. Cette fois à ce grossissement on sent vraiment la supériorité des Nikon, mais il fallait le Glasspath 2.6 pour s'en rendre vraiment compte. L'effet hublot est encore plus fort, car en double stack on a nettement cette impression de relief sur les filaments. Je reste un bon moment à observer, et finalement j'arrive à positionner les yeux correctement même sans bonnette et sans fatigue apparente.

Conclusions :

il a manqué dans ce test la présence des SWAN et des Pentax 20 pour bien comparer, j'espère être en mesure de pouvoir le faire la semaine prochaine avec Olivdeso notamment.

C'est très intéressant de pouvoir passer d'un jeu d'oculaires à l'autre et de comparer en live au même moment et avec le même matos.

- Panoptic 24 : j'avoue que les Pano 19 m'avaient laissé une mauvaise impression des Panoptic et ces 24 m'ont carrément réconciliés. C'est pas pour rien si la plupart des utilisateurs de bino ont ces Pano24. Ils sont juste parfaits, avec un confort extrême permettant de bien coller les yeux aux bonnettes et de rester ainsi pendant des heures sans aucune fatigue, contrairement à mes Plössl 32. Ils sont légers, petits, ils ont tout pour plaire. Si je n'avais ces Plössl 32, aucun doute je les achèterais sûrement.

- Delos 17.3 : Ils sont certes lourds, mais ça ne ressent pas une fois la bino bien arrimée. Ils sont très confortables à utiliser. Petit reproche à leur bonnette pas super pratique, avec desserrage puis coulissement, mais on s'y fait à la longue. Très piqués, ils ne le sont certes pas jusqu'à l'extrême bord du champ. Il faut de plus tourner la tête pour observer tout le champ visible. Enfin le point le plus délicat pour moi : ils sont un peu sombres.

- Nikon 17.5 : Mais pourquoi avoir construit des bonnettes aussi grosses ? Pour des oculaires de ce prix je suis étonné que Nikon n'ait pas fait de tests en bino... En dehors de ces bonnettes, rien à redire sur ces oculaires, ils sont juste parfaits, et c'est un minimum qu'on était en droit d'attendre pour des oculaires de ce niveau de tarif. S'il n'y avait pas ce soucis de bonnette, j'aurais certainement craqué, mais là c'est difficile de m'y faire.

Alors le choix final ?
Je n'ai pas décidé. il me faut une autre séance d'observation pour ça, peut-être étendre celle-ci sur Jupiter ou la Lune pour comparer autre chose, mais comme le Soleil est quasiment le seul objet que j'observe désormais, je me concentre là-dessus.
J'attends aussi de voir les Nikon combattre les Pentax pour juger. Quant aux SWAN 20, ils sont bons mais le souvenir que j'en ai c'est qu'ils sont quand même bien sombres.
Colmic est déconnecté   Réponse avec citation
Vieux 01/09/2013, 17h48   #2
albedo83
Let there be light
Membre association
 
Avatar de albedo83
 
Date d'inscription: janvier 2009
Localisation: Aix en Provence
Messages: 1 036
Par défaut

Tres interessante review Michel, je vais suivre ça avec intérêt, pensant moi même passer à la bino sous peu.
Tu pourrais indiquer les prix moyens aussi, car j'ai l'impression que comparer avec des SWAN on est pas du tout dans les mêmes gammes. Toujours bon de savoir dans quel budget on évolue.
albedo83 est déconnecté   Réponse avec citation
Vieux 01/09/2013, 21h54   #3
Colmic
Animateur Soleil
 
Avatar de Colmic
 
Date d'inscription: décembre 2009
Localisation: Enghien 95
Messages: 2 941
Par défaut

Merci Seb

Pour les prix, bah j'avais évité de froisser certaines susceptibilités
Mais effectivement on a en gros :
- Swan 20 : 80 euros l'oculaire
- Plössl TV 32 : 140 euros
- Panoptic 24 : 280 euros
- Delos 17.3 : 300 euros
- Pentax XW 20 : 340 euros
- Nikon Nav 17.5 : 550 euros (l'oculaire oui oui, pas le jeu !)
Colmic est déconnecté   Réponse avec citation
Vieux 01/09/2013, 22h02   #4
popov
au fond à gauche
Membre association
 
Avatar de popov
 
Date d'inscription: juillet 2012
Localisation: Nord Alsace
Messages: 14 438
Par défaut

Merci Colmic pour ce travail.
Super intéressant à lire et très belles images (surtout la photo de famille, dommage qu'il t'y manquait les pentax !)
__________________
Damien.
"celui qui cueille une fleur dérange une étoile" (Francis Thompson)
popov est déconnecté   Réponse avec citation
Vieux 01/09/2013, 23h45   #5
Daube-sonne
Vincent
Quasar
 
Avatar de Daube-sonne
 
Date d'inscription: octobre 2008
Localisation: Marseille
Messages: 3 982
Par défaut

Bonsoir,

Intéressant en effet.

Mais peux-tu donner les pupilles de sortie. Les conditions d'observation : couverture sur la tête ?

Parce que tu dis par exemple que les Délos sont bien sombres, les Nikon pas tant que ça. Les SWAN 20 également sombres... Pas mal de chose qui vont un peu à l'encontre de la théorie. Des SWAN 20 ne peuvent pas être plus sombre que des 17mm ; impossible même en invoquant les traitements, les transparences hors du communs.

Alors je me questionne ; supposons juste un instant que ton iris soit à 2mm de dilatation (classique en plein jour), toutes les pupilles de sortie au-dessus seront limités par ces 2mm... Imaginons ensuite une variation (ensoleillement qui a changé, moment du test, conditions, fatigue...) ton iris passant à 1,5mm ou l'inverse à 2,5mm. Ça peut tout changer pour les comparaisons que tu fais.

Enfin normalement le deuxième test avec le Glassapth 2,6 élimine ces éventuels problèmes puisque là tu te retrouves à des ps bien plus petites que ton iris. Par contre ici, la protection contre les lumières parasites (couverture sur la tête) joue beaucoup.


Je t'invite en tout amitié à étudier cet aspect des pupilles de sortie et d'évaluer la taille de ton iris (un miroir). Jouer avec une couverture sur la tête pour dilater ces iris et ainsi ne plus être limité par eux. Mais aussi éviter les lumières parasites.

Amicalement, Vincent

Dernière modification par Daube-sonne ; 02/09/2013 à 11h03
Daube-sonne est déconnecté   Réponse avec citation
Vieux 02/09/2013, 00h24   #6
zorgdotnl
Membre
Trou noir
 
Avatar de zorgdotnl
 
Date d'inscription: octobre 2009
Messages: 1 181
Par défaut

Merci pour ce test Colmic! Vivement la suite. C'est déjà pas facile de choisir un oculaire mais 2 les contraintes augmentent un peu d'aide est la bienvenue.
Colmic est un adepte de la couverture et la sienne est tellement sombre qu'on n'y voit que ce qui ressort par les oculaires et ça fait mal aux yeux quand on l'enlève.
zorgdotnl est déconnecté   Réponse avec citation
Vieux 02/09/2013, 00h27   #7
Colmic
Animateur Soleil
 
Avatar de Colmic
 
Date d'inscription: décembre 2009
Localisation: Enghien 95
Messages: 2 941
Par défaut

Vincent, tout observateur en halpha qui se respecte observe avec une couverture noire sur la tête Celui qui ne le fait pas ne sait pas observer le soleil. Mais tu as raison je ne l'ai pas précisé, c'est un oubli.

Le changement d'oculaires se faisait même avec la couverture toujours sur la tête pour éviter l'éblouissement.

Maintenant, concernant les iris, tu as sans doute raison pour les Swan (encore que c'est difficile de comparer des oculaires aussi différents dans leur conception) mais explique moi pourquoi 2 oculaires aussi proches que les Delos 17.3 et les Nikon 17.5 n'ont pas la même luminosité ? Test bien évidemment fait à plusieurs reprises pour en être bien sûr.
Colmic est déconnecté   Réponse avec citation
Vieux 02/09/2013, 10h10   #8
Daube-sonne
Vincent
Quasar
 
Avatar de Daube-sonne
 
Date d'inscription: octobre 2008
Localisation: Marseille
Messages: 3 982
Par défaut

Bonjour,

Oui je me doutais bien que tu pratiquais la couverture sur la tête... Mais bon comme tu l'as dis faut changer les oculaires dessous ; c'est pas simple du tout ce genre de comparatif sur la luminosité.

Écoute mon point de vue : les différences de transmissions entre oculaires, qui plus est, de grande marques, sont de l'ordre du 1~2%, théoriquement totalement indétectable même par un expert varibiliste ; ça dépasse les capacité physiologique de notre œil (qui permettrait autour de 7%).

Malgré tout certains continuent de tester "la transparence" des oculaires et d'y voir des différences de transmission. Soit, moi je n'ai jamais réussi un test concluant là-dessus. Mais disons que pourquoi pas, pupille bien dilatée (elle ne vient jamais rogner la pupille de sortie), objet faible à la limite de visibilité, on peut peut-être faire sortir et faire parler ces 1~2% (je n'y crois pas mais je veux bien l'admettre pour le raisonnement).

Mais en planétaire, lunaire, solaire (même H-Alpha) j'ai un gros doute, d'autant que dans ces conditions la luminosité que l'on reçoit peut varier beaucoup avec notre iris qui joue au yoyo, et surtout les variations physiologique de la rétine (ici on est en vision photopic, mais rien de stable : faut savoir que les plus grosses amplitudes de luminosité ce n'est pas la dilatation de l'iris qui les compense mais bien la rétine qui les encaisse). Comprendre qu'en diurne, l'oeil n'est plus un capteur tout bête qui voit plus lumineux ce qui est plus lumineux mais qui bosse par comparaison.

Donc je me questionne sur les conditions de tests. D'autant que des signes d'écueil sont présents (SWAN 20 plus sombre).

Après je n'explique pas en effet cette différence de luminosité constatée entre Delos et Nikon, les focales étant très proches. Si cette différence était due aux focales ça serait bien minime et normal. Note que si c'était une différence de transmission ça serait encore plus minime. Alors quoi ? Ben reste les manipulations de tests (toujours cet histoire d'iris ou de lumière ambiante parasite...

Pour t'en convaincre pourquoi ne pas chercher cette différence de "luminosité" en mono sur une étoile. A condition de voir quelque chose de flagrant. Oui c'est flagrant puisque dans ton test tu dis que la luminosité supplémentaire est cette fois d'une grande aide pour aller chercher les petits détails perdus dans les protus notamment. Et tu serais même prêt à faire fie du confort, du prix pour cette différence ; elle doit être bien significative.

Y a obligation de comparer sur une étoile, c'est le seul objet qui ne varie pas de luminosité avec le grossissement, donc ça annule la différence des focales 17,3 contre 17,5mm.


Amicalement, Vincent

Dernière modification par Daube-sonne ; 02/09/2013 à 11h13
Daube-sonne est déconnecté   Réponse avec citation
Vieux 02/09/2013, 10h52   #9
mcn66
Membre
Quasar
 
Avatar de mcn66
 
Date d'inscription: septembre 2008
Localisation: Gard
Messages: 1 912
Par défaut

Salut Michel
test tres interressant
J'utilise en bino uniquement les ploss televue 32 avec le glasspath de la WO et le resultat est particulierement bluffant , c'est simpkle je ne peux observer qu'en bino avec ces deux oculaires si je veux avoir une image superbement detaillée.A noter qu'en double stack j'ai un peu plus de mal a me positionner et a regler ma bino ! mais quand c'est bien regler quelle image !!!!!!
du coup je me demande ce que pourrais donner ton test avec les deux meade serie 5000 24mm en 68° vendu en ce moment a prix bradé sous une autre appelation(maxvision)!
Comme le dis Michel la couverture sur la tete est obligatoire et carement indispensable en utilisation du double stack en solaire pour obtenir une belle image bien detaillée et contrastée.
Michel

Dernière modification par mcn66 ; 02/09/2013 à 10h56
mcn66 est déconnecté   Réponse avec citation
Vieux 02/09/2013, 12h24   #10
Colmic
Animateur Soleil
 
Avatar de Colmic
 
Date d'inscription: décembre 2009
Localisation: Enghien 95
Messages: 2 941
Par défaut

Merci à vous.

Merci Michel pour les Maxvision, c'est intéressant, c'est à dire que s'ils sont vraiment bons on aurait un concurrent direct des Pano24.

Vincent, merci pour toutes ces explications, tu sais moi je ne suis qu'un amateur, les règles les bases, les formules tout ça je ne m'en occupe pas, tout ce que je vois c'est ce que je constate de mes yeux, et j'ai toujours procédé comme ça en astro, je ne me suis jamais fié aux on-dit, j'ai besoin de juger par moi-même. Je ne peux pas juger des SWAN puisque je ne les ai pas comparés au même moment que les autres, mais avec mes Pano 19 à l'époque. Donc pourquoi pas, bénéfice du doute.

Mais la différence entre les Delos et les Nikon est bien réelle et je peux être sûr que ce n’était pas mes yeux qui me jouaient des tours, je faisais l'aller retour entre les uns et les autres sous la couverture justement, pour essayer d'apprécier toutes les subtilités entre les 2 jeux. Force est de constater que les Delos sont plus sombres que les Nikon, la transmission différente entre les deux ? Tu dis que la différence ne peut être que de 1 ou 2% quelque soit les oculaires ? Rémi d'O.U lui-même dont la parole de vendeur n'est pas à mettre en doute me dit que les Delos sont quand même des oculaires bon marché (lol), fabriqués à Taiwan pour faire baisser les coûts, quand les Nikon sont du vrai haut de gamme optique fabriqués au Japon. Est-ce qu'on peut mettre ça sur la fabrication ou sur les matériaux qui expliqueraient une nette différence de transmission ?

Dans tous les cas, je ne suis pas du genre à ne jurer que par le prix du matériel pour qu'il me donne satisfaction. Je teste toujours le matériel avant achat, que ce soit du taiwanais ou du chinois, que ça coûte 50 ou 500 euros, pour moi ça n'a aucune importance du moment qu'il me donne satisfaction. Et ces Nikon, ne serait-ce que par leur bonnette qui butent contre mon nez, ne m'ont pas donné satisafaction, même s'ils sont à 550 euros pièce, on voit bien que c'est pas un argument recevable. Pour moi exit les Nikon, car sans la bonnette certes ils sont excellents, mais j'ai malheureusement des reflets parasites car la lentille d'oeil est à raz de la bordure. Et si je ne me recouvre pas totalement avec la couverture, la moindre entrée de lumière me provoque des reflets très génants.

Je vois éventuellement une autre explication à cette différence : les Delos ne font pas 17.3mm, ou les Nikon ne font pas 17.5mm. Je sens une réelle différence de grossissement entre les 2 modèles, pas seulement au niveau du champ plus grand chez les Nikon. Les Delos grossissent plus selon moi. Est-ce que cette différence serait uniquement là ?

Dans tous les cas, ici dans ce test, les seuls oculaires qui m'ont vraiment donné entière satisfaction à tous les niveaux ce sont les Pano 24. Ils sont piqués, lumineux, ils sont légers, ils sont petits, et surtout ils sont vraiment super confortables à utiliser, bien plus confortables que mes 32. Je pense remplacer mes Plössl 32 par ces 24, et pour le reste pour le moment c'est statu quo. J'essaierai de refaire des tests dans la semaine le matin cette fois pour avoir des bonnes conditions de turbulence, et seulement alors je pourrai juger si le jeu en vaut la chandelle.
Colmic est déconnecté   Réponse avec citation
Vieux 02/09/2013, 13h01   #11
Daube-sonne
Vincent
Quasar
 
Avatar de Daube-sonne
 
Date d'inscription: octobre 2008
Localisation: Marseille
Messages: 3 982
Par défaut

Citation:
Envoyé par Colmic Voir le message
Dans tous les cas, ici dans ce test, les seuls oculaires qui m'ont vraiment donné entière satisfaction à tous les niveaux ce sont les Pano 24. Ils sont piqués, lumineux, ils sont légers, ils sont petits, et surtout ils sont vraiment super confortables à utiliser, bien plus confortables que mes 32. Je pense remplacer mes Plössl 32 par ces 24, et pour le reste pour le moment c'est statu quo. J'essaierai de refaire des tests dans la semaine le matin cette fois pour avoir des bonnes conditions de turbulence, et seulement alors je pourrai juger si le jeu en vaut la chandelle.
Les Pano 24 tu ne peux pas te tromper, je les utilise en bino, ils sont prévus pour on dirait.
En plus tu as la Mark V autant exploiter tout son champ.

Maintenant les Maxvision ne seront pas aussi confortables que les Pano. Les ES avec leur bonnettes plus conformes seront mieux je pense. Dans les deux, les bords de champ de seront pas aussi bons non plus mais ça reste très proche je pense.
Bref regardes y de plus près pour les œilletons et le confort ; les Pano 24 sont si merveilleux...

Citation:
Envoyé par Colmic Voir le message
Je vois éventuellement une autre explication à cette différence : les Delos ne font pas 17.3mm, ou les Nikon ne font pas 17.5mm. Je sens une réelle différence de grossissement entre les 2 modèles, pas seulement au niveau du champ plus grand chez les Nikon. Les Delos grossissent plus selon moi. Est-ce que cette différence serait uniquement là ?
Peut-être un tirage supplémentaire puisqu'on est derrière une barlow (Glasspath), selon comment se situe le diaphragme de champ / plan focal de ces oculaires.

En tous cas d'après ce que tu dis il s'agit bien d'un grossissement supplémentaire du Délos / Nikon pas d'oculaire plus sombre ou plus lumineux.
Et là il te faut choisir une focale plus longue 20mm ou 24mm voire même rester avec tes 32mm en double stack.

Peut-être se trouver une sorte de "tente d'observation + couvertures de survie par-dessus" pour encore diminuer la luminosité extérieure.

Amicalement, Vincent
__________________
OO 300mm MIRRO-SPHERE + Paracorr & Vixen ED115S + prisme Zeiss sur HEQ5 Pro ou Ercole
Max68 40mm - ES82 30mm - 2x Panoptic 24mm - Max82 18mm - 2x RKE 15mm - 2x Nagler 13mm - Ethos 8mm - Nagler zoom 2-4mm
Barlow Celestron Ultima 2x - PM 2,5x - TV 3x - PM 4x - Bino Maxbright

Dernière modification par Daube-sonne ; 02/09/2013 à 13h32
Daube-sonne est déconnecté   Réponse avec citation
Vieux 02/09/2013, 16h41   #12
Colmic
Animateur Soleil
 
Avatar de Colmic
 
Date d'inscription: décembre 2009
Localisation: Enghien 95
Messages: 2 941
Par défaut

Bon ben vendu pour les Pano24 !! C'est déjà ça de fait. Et je pourrais revendre les 32 car ils sont en double-emploi direct. Car même en double stack ils sont parfaits ces Pano.

Il me reste à voir cette semaine par de bonnes conditions de turbu si les Delos valent l'investissement ou pas (le prix d'une paire de Pano24 + une paire de Delos 17 = une paire de Nikon 17 seule, ça compte dans le choix final lol !!).

Mais niveau confort ils sont très bien ces Delos, reste à voir si les détails gagnés par faible turbu compensent l'assombrissement par rapport aux Pano24, c'est surtout ça le dilemme. Car en double-stack ça devient vraiment sombre, et comme tu dis il faudrait augmenter le noir autour pour bien en profiter.
Colmic est déconnecté   Réponse avec citation
Vieux 02/09/2013, 17h14   #13
Smith
Photon addict
Membre association
 
Avatar de Smith
 
Date d'inscription: février 2006
Localisation: Nantes
Messages: 7 000
Par défaut

Citation:
Envoyé par Colmic Voir le message
Mais niveau confort ils sont très bien ces Delos, reste à voir si les détails gagnés par faible turbu compensent l'assombrissement par rapport aux Pano24, c'est surtout ça le dilemme. Car en double-stack ça devient vraiment sombre, et comme tu dis il faudrait augmenter le noir autour pour bien en profiter.
Il doit y avoir une raison, mais pourquoi ne pas utiliser des glasspath/barlow pour atteindre les grossissements utiles, plutôt que multiplier les paires d'oculaire ?
__________________
This night has opened my eyes...and i will never sleep again...
Smith est déconnecté   Réponse avec citation
Vieux 02/09/2013, 20h13   #14
Moot
Membre
Quasar
 
Avatar de Moot
 
Date d'inscription: juin 2011
Localisation: Parigot tête de veau
Messages: 1 838
Lightbulb

Une idée en l'air : qu'est-ce qui permet de croire que les traitements anti-reflets donnent tous une bonne transmission à la longueur d'onde de 656,3 nm qui correspond à la raie H-alpha ?
Les filtres de réjection de l'IR dans nos appareils numériques ont bien une transmission plutôt faible pour cette radiation, et pourtant, ils sont faits pour que la sensibilité globale respecte la balance des couleurs perçue par nos yeux. Certes, si vous en avez déjà démonté un, ils sont nettement bleutés, ce que l'on n'a jamais vu dans un oculaire, donc je peux me tromper.

Le seul moyen de tester cette hypothèse est de mesurer la transmission des oculaires à l'aide d'un spectrophotomètre. Je crois que je vais me lancer dans l'aventure, le temps de concevoir et construire une source de lumière stable (en luminosité et en composition spectrale).

En tout cas, effectivement, je ne crois pas que la différence de transmission soit normalement sensible dans les usages "courants", et ce pour les raisons expliquées par Daube-sonne.

Dernière modification par Moot ; 02/09/2013 à 20h16 Motif: compléments et fautes de frappe...
Moot est déconnecté   Réponse avec citation
Vieux 03/09/2013, 00h27   #15
Colmic
Animateur Soleil
 
Avatar de Colmic
 
Date d'inscription: décembre 2009
Localisation: Enghien 95
Messages: 2 941
Par défaut

Citation:
Envoyé par Smith Voir le message
Il doit y avoir une raison, mais pourquoi ne pas utiliser des glasspath/barlow pour atteindre les grossissements utiles, plutôt que multiplier les paires d'oculaire ?
Je l'ai expliqué quelque part (ah merde sur le forum d'en face désolé !).

Avec le BF15, impossible de monter une Barlow en amont. Il faut donc la monter en aval du BF. Seulement voilà, le BF15 est en coulant 31.7, donc la Barlow devra l'être aussi, et ça ferait un montage vraiment branlant juste avant les 2 kilos de la bino + les oculaires.

Le Glasspath il y est et c'est déjà le 2.6x que je monte donc le plus fort.

vous pensez bien que la Barlow j'y ai déjà pensé, d'ailleurs c'est ce que j'utilise en lunaire ou planétaire, mais là impossible de placer une Barlow en amont.
Colmic est déconnecté   Réponse avec citation
Vieux 03/09/2013, 16h58   #16
Smith
Photon addict
Membre association
 
Avatar de Smith
 
Date d'inscription: février 2006
Localisation: Nantes
Messages: 7 000
Par défaut

Citation:
Envoyé par Colmic Voir le message
Je l'ai expliqué quelque part (ah merde sur le forum d'en face désolé !).

Avec le BF15, impossible de monter une Barlow en amont. Il faut donc la monter en aval du BF. Seulement voilà, le BF15 est en coulant 31.7, donc la Barlow devra l'être aussi, et ça ferait un montage vraiment branlant juste avant les 2 kilos de la bino + les oculaires.

Le Glasspath il y est et c'est déjà le 2.6x que je monte donc le plus fort.

vous pensez bien que la Barlow j'y ai déjà pensé, d'ailleurs c'est ce que j'utilise en lunaire ou planétaire, mais là impossible de placer une Barlow en amont.
Merci de ta réponse, c'était juste pour comprendre le montage globale, surtotu si un jour je m'intéresse au solaire.
__________________
This night has opened my eyes...and i will never sleep again...
Smith est déconnecté   Réponse avec citation
Vieux 04/09/2013, 23h52   #17
albedo83
Let there be light
Membre association
 
Avatar de albedo83
 
Date d'inscription: janvier 2009
Localisation: Aix en Provence
Messages: 1 036
Par défaut

Citation:
Envoyé par Colmic Voir le message
Merci Seb

Pour les prix, bah j'avais évité de froisser certaines susceptibilités
Mais effectivement on a en gros :
- Swan 20 : 80 euros l'oculaire
- Plössl TV 32 : 140 euros
- Panoptic 24 : 280 euros
- Delos 17.3 : 300 euros
- Pentax XW 20 : 340 euros
- Nikon Nav 17.5 : 550 euros (l'oculaire oui oui, pas le jeu !)
Pinaise 550 euros l'oculaire, faut vraiment être sur de ton coup. 2 panos 24 en gros pour le même, je calcule pas le nombre de swan
Dommage pour moi que tu testes du très haut de gamme
Enfin c'est le but aussi
albedo83 est déconnecté   Réponse avec citation
Vieux 13/09/2013, 15h37   #18
Colmic
Animateur Soleil
 
Avatar de Colmic
 
Date d'inscription: décembre 2009
Localisation: Enghien 95
Messages: 2 941
Par défaut

Bonjour à tous,

je viens vous donner des nouvelles ici car la conversation avait surtout continué sur le forum d'en face.

Au final, j'ai pu faire pas mal de tests complémentaires non seulement en halpha solaire mais aussi sur Jupiter un matin de la semaine dernière avec une turbu extrêmement faible.

Les Delos sur Jupiter m'ont donné une image très piquée au centre, je confirme également que le grossissement des Delos est supérieur à celui des Nikon. Néanmoins les Delos perdent en piqué à partir de 80-90° du champ environ et une irisation apparaît en bord de champ (j'utilisais le correcteur de champ spécifique TOA sur Jupiter). Sur le Soleil en entier les Delos grossissent trop, observer les protus devient compliqué car elles sont en extrême bord de champ, là où le piqué commence à partir en couille, et il faut tourner la tête pour aller observer dans les bords. Ces Delos ne pourraient donc pas être utilisés en uniques oculaires, mais en complément des Pano 24 par exemple, et dans ce cas les 14mm seraient plus indiqués que les 17,3.

Les Pano 24 sont toujours superbes, mais sur Jupiter il manque du grossissement (sur Jupiter j'ai utilisé les Glasspath 1,7x + les 2,6x). Les 17 Delos et Nikon en revanche donnent un grossissement parfait pour aller chercher les petites pétouilles. Par conséquent pour aller chercher de la résolution, ces Pano 24 ne peuvent pas me servir d'uniques oculaires non plus, mais il faudrait un couple Pano24 + Delos 14 par exemple.

Enfin les Nikon m'ont donné sur Jupiter la plus magnifique image qu'il m'ait été donné de voir avec cet instrument. C'est la première fois que je voyais les satellites de Jupiter sous forme de disques avec cette 130 (d'ailleurs je ne pensais pas que c'était possible avec un tel diamètre), et surtout je voyais nettement le disque de Ganymède plus gros que les 3 autres. J'ai également fait le test de mettre Jupiter à l'extrême bord de champ, et là aucune perte de piqué et absolument aucune irisation dans les Nikon. L'image sans les bonnettes est absolument merveilleuse avec cet effet hublot montrant Jupiter avec ds beaux détails et les 4 satellites sous forme de disques dans le même champ, mais avec les bonnettes je n'ai cette fois pas été gêné plus que ça.

Au final, je vais garder les Nikon, et surtout je vais les garder en uniques oculaires. Ils me permettent de conserver la vision de la Lune et du Soleil + protus en entier avec le GP 1,7x, et surtout ils me donnent un grossissement résolvant en planétaire avec l'empilement des GP 1,7x + 2,6X. Quant aux Plössl 32, je les garde en secours pour le très champ en ciel profond, plutôt que les vendre une bouchée de pain.

Merci encore à Tatien pour le prêt des Pano 24 (qui restent vraiment une référence en bino) et à Rémi d'O.U pour m'avoir permis de tester les Delos et Nikon avant achat.
Colmic est déconnecté   Réponse avec citation
Vieux 13/09/2013, 21h07   #19
albedo83
Let there be light
Membre association
 
Avatar de albedo83
 
Date d'inscription: janvier 2009
Localisation: Aix en Provence
Messages: 1 036
Par défaut

Hâte de jeter les 2 yeux la dedans bon en attendant je regarde la lune aux jumelles, avec une lunette à côté de moi, sans oculaires, t'as vraiment aucun coeur
Si tu rends pas les pano 24, on peut s'arranger
albedo83 est déconnecté   Réponse avec citation
Vieux 26/11/2017, 11h25   #20
Subwoof
Membre
Membre association
Trou noir
 
Avatar de Subwoof
 
Date d'inscription: novembre 2015
Localisation: Divion
Messages: 1 052
Par défaut

Deterrage de post pour dire merci à Colmic pour ces retours et comparatif. J'ai la réponse à toutes mes questions ici. Je dispose des Morpheus 14 (dont je suis déjà très satisfait!) et les Nikon me font vraiment de l'oeil. Depuis que je possède les HW je suis tombé amoureux de cette gamme, impressionné par leur qualité.

Je vais donc très probablement partir sur une paire de Nikon 14. (En dévissant les bonnettes apparemment, c'est quand même dommage!)

Merci Colmic !
Subwoof est actuellement connecté   Réponse avec citation
Vieux 24/12/2017, 12h22   #21
lyl
Bzzzzz
Etoile
 
Avatar de lyl
 
Date d'inscription: décembre 2017
Localisation: Longwy, Annecy, Perpignan
Messages: 36
Par défaut

Mes oculaires en bino moyenne résolution :

Je réfléchi encore à un autre APM UF 24 ou à design perso à faible distorsion pour utiliser toute l'ouverture de ma Zeiss Grossfeld
Et probablement des Zeiss ortho 10mm (astro ou micro : ce sont les mêmes mais ça manque de relief d'oeil) pour le maximum de résolution
Au delà de 54° de champ, ça ne sert pas à grand chose pour les détails à fort grossissement. (J'ai utilisé des bino en microscopie pendant suffisamment longtemps). Pour du CP par contre, faut se faire plaisir pour les objets délicats 70° !
lyl est actuellement connecté   Réponse avec citation
Vieux 01/01/2018, 23h24   #22
Subwoof
Membre
Membre association
Trou noir
 
Avatar de Subwoof
 
Date d'inscription: novembre 2015
Localisation: Divion
Messages: 1 052
Par défaut

Hello,
Je me permets un petit retour suite à quelques sorties en bino sur T400 et C8.

Comme je m'y attendais la bonnette des Nikon est plutôt gênante pour le placement du nez, pourtant je suis loin d'avoir un gros nez. Le placement peut néanmoins se faire mais n'est pas très confortable. J'ai testé donc, sans les bonnettes. Le placement est plus confortable, clairement, mais moins aisé je trouve. Pour bénéficier de tout le champ, il ne faut pas trop bouger.
Personnellement un peu embêté car optiquement c'est une bombe jusqu'en bord de champ mais mes Morpheus étaient plus confortables, malgré leurs bonnettes moyennes.

Et j'ai trouvé la bonne position pour moi. Un Nikon sans bonnettes et un avec. Ça me permet d'avoir la bonne distance pour bénéficier de tout le champ et d'avoir le confort que je souhaite.

C'est assez exotique mais cela me convient parfaitement.

Une petite photo du nikon 14 vs un ES 24 pour se rendre compte du mauvais choix de la forme de la bonnette de la part de Nikon :
Subwoof est actuellement connecté   Réponse avec citation
Vieux 02/01/2018, 00h26   #23
ganeshaskanda
Membre
Géante rouge
 
Avatar de ganeshaskanda
 
Date d'inscription: août 2016
Messages: 50
Par défaut

si un jour le temps le permet, un petit retour sur les LOA 21 et une autre paire qui en a prochainement

et puis dsl, ça ne sera que sur un 250
ganeshaskanda est déconnecté   Réponse avec citation
Réponse

Outils de la discussion
Modes d'affichage

Règles de messages
Vous ne pouvez pas créer de nouvelles discussions
Vous ne pouvez pas envoyer des réponses
Vous ne pouvez pas envoyer des pièces jointes
Vous ne pouvez pas modifier vos messages

Les balises BB sont activées : oui
Les smileys sont activés : oui
La balise [IMG] est activée : oui
Le code HTML peut être employé : non

Navigation rapide


Fuseau horaire GMT +2. Il est actuellement 22h48.