Webastro
La communauté de l'astronomie


M
E
N
U


Précédent   Forums d'astronomie Webastro > Les sciences > Astronautique
Mot de passe oublié? S'inscrire

Astronautique Navettes, fusées, conquête spatiale...Explorez l'espace !

Astro
Quizz
Jouer
Réponse
 
Outils de la discussion Modes d'affichage
Vieux 22/11/2011, 19h29   #26
sunfish22
Rsch=2GM/c2
Trou noir
 
Avatar de sunfish22
 
Date d'inscription: février 2008
Localisation: Cotes d'Armor (22)
Messages: 1 319
Par défaut

Bonjour,

Merci pour ce post Roger.

Sur ce sujet, je suis comme les enfants, je connais la trame de l'histoire mais j'adore l'entendre à nouveau ! Cela dit, avec tous les détails que tu mentionnes on ne peut qu'en apprendre davantage à chaque fois !

En clin d'oeil, une de mes vieilleries déjà postée :

Crédit Paris Match N°449 du 16 nov 57 - Manif de chiens devant l'ONU contre Spoutnik II (Vol de Laïka)



Jeannot
sunfish22 est déconnecté   Réponse avec citation
Vieux 22/11/2011, 19h35   #27
roger15
amateur d'astronomie
Big bang
 
Avatar de roger15
 
Date d'inscription: décembre 2006
Localisation: Cantal, Massif-Central de la France.
Messages: 16 683
Par défaut

1959 : l'Union Soviétique se lance à son tour dans la "course à la Lune".


Nous avons vu qu'en 1958 les États-Unis avec les deux sondes Pioneer 1 lancée le 11 octobre 1958 et Pioneer 2 lancée le 6 décembre 1958 ne se sont plus contentés de satelliser des engins autour de la Terre mais ont affiché leur désir d'atteindre l'environnement lunaire. L'URSS va s'engager également dans cette voie en 1959 et atteindre des résultats considérables, bien supérieurs à ceux des Américains.


* Vendredi 2 janvier 1959 : Lancement réussi à 16h41 (Temps Universel) de la sonde soviétique lunaire Lunik 1, d'un poids de 1 472 kg (dont 361 kg d'instruments), par la fusée à trois étages A 1. Cette sonde, après 34 heures de trajet, passe à seulement 5 995 km du sol de la Lune le dimanche 4 janvier 1959 à 3 heures (TU), avant de s’engager dans une orbite solaire. Lunik 1 est donc devenue la première planète artificielle du système solaire. C’était la cinquième tentative de l’histoire d’un tir vers la Lune. La planète artificielle Lunik 1 devint alors “Mechta” (le rêve).

On ignore ce qu'est devenue Lunik 1 : tourne t'elle toujours autour du Soleil ? S'est-elle écrasée sur la Lune ou contre un astéroïde proche de la Terre ? La retrouvera t'on un jour ? Nul ne le sait...


Voici Lunik 1 :




Un petit point d'appellation : de nombreux sites Internet et même de livres modernes sur l'astronautique nomment cette sonde lunaire "Luna 1". C'est totalement anachronique !... Le nom dans les médias français et dans les publications scientifiques francophones des trois premières sondes lunaires soviétiques, en 1959, fut "Lunik" : "Lunik 1", "Lunik 2" et "Lunik 3". Ensuite, à partir de la quatrième sonde on a commencé à parler de "Lunik 4" et "Luna 4" indifféremment et ceci jusqu'à la sixième sonde lunaire soviétique "Lunik 6" ou "Luna 6". Ce n'est qu'à partir de la septième sonde lunaire soviétique que tout le monde en France s'est rallié à l'appellation "Luna" avec "Luna 7" (en octobre 1965).

Voici par exemple l'article de l'Astronomie (la revue mensuelle de la Société Astronomique de France) de janvier 1960: "Au-delà des satellites Pionniers et Luniks" (http://articles.adsabs.harvard.edu/c...;filetype=.pdf) et surtout l'article (très documenté) de Paul Muller (1910-2000) astronome à l'Observatoire de Meudon, le spécialiste de l'astronautique à la SAF dont il était alors Vice-Président, paru dans l'Astronomie de février 1960 "Au-delà des satellites Pionniers et Luniks (Suite)" : http://articles.adsabs.harvard.edu/c...;filetype=.pdf


* Mardi 17 février 1959 : Le satellite météorologique américain Vanguard 2 est placé sur orbite à 16h05 (Temps Universel). C'est donc le premier satellite météorologique. C'est seulement le deuxième succès, en huit tentatives, pour un satellite Vanguard, de l'US Navy.

Les caractéristiques techniques de l'orbite de Vanguard 2 étaient les suivantes :

* période de révolution initiale : 125,7 minutes (2h 05,7m) ;
* périgée initial : 558 km ;
* apogée initial : 3 320 km ;
* inclinaison de l'orbite sur l'équateur : 32,9° ;
* masse : 9,7 kg.

Le satellite Vanguard 2 tourne toujours autour de la Terre, sa période de vie est estimée à 300 ans.


Voici Vanguard 2 :




* Samedi 28 février 1959 : Le satellite-espion américain Discoverer 1 est lancé depuis la base militaire de l'US Air Force de Vandenberg en Californie (jusqu'ici tous les engins spatiaux avaient été lancés depuis la base de Cap Canaveral en Floride) et placé sur une orbite polaire, c'est-à-dire qu'il peut survoler au zénith tous les endroits de la Terre (URSS et Chine en priorité) et les photographier. C'est donc le tout premier satellite militaire espion. Il pouvait photographier des objets avec une résolution de 7,50 mètres. Les photographies prises par ce satellite étaient retournées sur Terre dans une capsule, appelée "buckets", conçue pour endurer la chaleur de rentrée dans l'atmosphère terrestre et déployer un parachute à une altitude d'environ 18 000 mètres. La capsule était alors récupérée en vol au-dessus de l'Océan Pacifique près des îles Hawaï par des avions conçus spécialement à cet effet. Par prudence, cette capsule était programmée pour couler après quelques jours pour éviter d'être récupérée par d'autres nations éventuellement hostiles en cas de dysfonctionnement.

Les caractéristiques techniques de l'orbite de Discoverer 1 étaient les suivantes :

* période de révolution initiale : 95,5 minutes (1h 35,5m) ;
* périgée initial : 280 km ;
* apogée initial : 830 km ;
* inclinaison de l'orbite sur l'équateur : 90° ;
* masse : 500 kg.

Discoverer 1 est retombé dans l'atmosphère terrestre le mardi 17 mars 1959.


* Mardi 3 mars 1959 : Lancement réussi à 17h11 (Temps Universel) de la sonde américaine lunaire Pioneer 4. Cette sonde, d'un poids de 6,1 kg, est passée à 60 500 km de la Lune quatre jours après son lancement avant de s'engager dans une orbite solaire. Pioneer 4 est donc devenue la deuxième planète artificielle du système solaire. C'était la sixième tentative de l'histoire d'un tir vers la Lune.


* Jeudi 2 avril 1959 : la NASA (créée le 29 juillet 1958) sélectionne sept "astronautes" pour le futur programme spatial habité "MERCURY" :
  • Alan Shepard Junior (de l'US Navy) [futur astronaute du premier vol suborbital Mercury 3 le vendredi 5 mai 1961] ;
  • Virgil Grissom (de l'US Air-Force) [futur astronaute du second vol suborbital Mercury 4 le vendredi 21 juillet 1961] ;
  • John Glenn (des Marines) [futur astronaute du premier vol orbital américain Mercury 6 (3 orbites terrestres) le mardi 20 février 1962] ;
  • Scott Carpenter (de l'US Navy) [futur astronaute du deuxième vol orbital américain Mercury 7 (3 orbites terrestres également) le jeudi 24 mai 1962] ;
  • Walter Schirra Junior (de l'US Navy) [futur astronaute du troisième vol orbital américain Mercury 8 (6 orbites terrestres) le mercredi 3 octobre 1962] ;
  • Gordon Cooper Junior (de l'US Air-Force) [futur astronaute du quatrième vol orbital américain Mercury 9 (22 orbites terrestres) le mercredi 15 mai 1963] ;
  • Donald Slayton (de l'US Air-Force) [pour raison de santé il sera écarté et ne volera pas lors du programme "Mercury" ; il devra attendre le 15 juillet 1975 pour participer à la mission "ASTP", Apollo-Soyouz].


De gauche à droite :
à l'arrière : Alan Shepard, Virgil Grissom, et Gordon Cooper ;
à l'avant : Walter Schirra, Donald Slayton, John Glenn et Scott Carpenter.


* Lundi 13 avril 1959 : Le satellite américain Vanguard 3A de l'US Navy ne peut être placé sur orbite à la suite de la défaillance de son lanceur Vanguard SLV-5.


* Ce même jour du lundi 13 avril 1959 : Le deuxième satellite-espion américain Discoverer 2 est lancé depuis la base militaire de l'US Air Force de Vandenberg et placé sur une orbite polaire.

Les caractéristiques techniques de l'orbite de Discoverer 2 étaient les suivantes :

* période de révolution initiale : 90,4 minutes (1h 30,4m) ;
* périgée initial : 240 km ;
* apogée initial : 360 km ;
* inclinaison de l'orbite sur l'équateur : 90° ;
* masse : 635 kg.

Discoverer 2 est retombé dans l'atmosphère terrestre le lundi 27 avril 1959.


* Lundi 22 juin 1959 : Le satellite américain Vanguard 3B ne peut être placé sur orbite à nouveau à la suite de la défaillance de son lanceur Vanguard SLV-6.


* Jeudi 16 juillet 1959 : Échec au lancement du satellite américain Explorer 6A.


* Vendredi 7 août 1959 : Le satellite américain Explorer 6 est placé sur orbite à 14h23 (Temps Universel) ; sa mission : l'étude des radiations terrestres, et la prise des premiers clichés de la Terre en très haute altitude (42 000 km).

Les caractéristiques techniques de l'orbite de Explorer 6 étaient les suivantes :

* période de révolution initiale : 765 minutes (12h 45m) ;
* périgée initial : 250 km ;
* apogée initial : 42 000 km ;
* inclinaison de l'orbite sur l'équateur : 47,0° ;
* masse : 64 kg.


Voici Explorer 6 :




Explorer 6 est retombé sur la Terre le samedi 1er juillet 1961.


* Jeudi 13 août 1959 : Le troisième satellite-espion américain Discoverer 5 [donc on peut supposer que les satellites Discoverer 3 et Discoverer 4 ont eu des problèmes pour être mis sur orbite ] est lancé depuis la base militaire de l'US Air Force de Vandenberg et placé sur une 80°.

Les caractéristiques techniques de l'orbite de Discoverer 5 étaient les suivantes :

* période de révolution initiale : 94,1 minutes (1h 14,1m) ;
* périgée initial : 218 km ;
* apogée initial : 722 km ;
* inclinaison de l'orbite sur l'équateur : 80° ;
* masse : 635 kg.

Discoverer 5 est retombé dans l'atmosphère terrestre le lundi 28 septembre 1959.

* Mercredi 19 août 1959 : Le quatrième satellite-espion américain Discoverer 6 est lancé depuis la base militaire de l'US Air Force de Vandenberg et placé sur une 84°.

Les caractéristiques techniques de l'orbite de Discoverer 6 étaient les suivantes :

* période de révolution initiale : 95,3 minutes (1h 15,3m) ;
* périgée initial : 222 km ;
* apogée initial : 864 km ;
* inclinaison de l'orbite sur l'équateur : 84° ;
* masse : 635 kg.

Discoverer 6 est retombé dans l'atmosphère terrestre le mardi 20 octobre 1959.


* Samedi 12 septembre 1959 : Lancement réussi à 06h 39m (Temps Universel) de la sonde soviétique lunaire Lunik 2, d'un poids de 390 kg, par la fusée A 1. Cette sonde s'écrase sur la Lune, au voisinage de Mare Vaporum (Mer des Vapeurs) le lundi 14 septembre 1959 à 22h02m24s (TU). L'instant de l'impact a pu être déterminé à la seconde près grâce au radiotélescope de Jodrell Bank près de Liverpool, en Angleterre, dont le directeur était Sir Bernard Lovell entre 1945 et 1980 (Bernard Lowell vit toujours aujourd'hui, il est né le 31 août 1913, il a donc 98 ans !!!... ). Ce fut la grande astuce des Soviétiques : comme ils savaient qu'en pleine période de guerre froide l'Occident ne croirait jamais à la réussite de leurs essais spatiaux ils y ont associé un radiotélescope britannique, donc non soupçonnable d'être à la solde de la propagande soviétique.


Lunik 2 est donc devenue le premier engin spatial a atteindre un autre astre du système solaire. C'était la septième tentative de l’histoire d'un tir vers la Lune, et le premier succès.

Lunik 2 a révélé que la Lune n'a pas de champ magnétique (ou alors très faible) et qu'elle n'est entourée par aucune zone de radiation.

Voici Lunik 2 :





* Jeudi 17 septembre 1959 : Échec au lancement du satellite américain de géo-localisation (l'ancêtre du GPS) Transit 1A (d'une masse de 119 kg).


* Vendredi 18 septembre 1959 : Le satellite américain Vanguard 3 est placé sur orbite (étude des radiations solaires X et des météorites). C'est le troisième succès, en onze tentatives, pour un satellite Vanguard.

Les caractéristiques techniques de l'orbite de Vanguard 3 étaient les suivantes :

* période de révolution initiale : 130,1 minutes (2h 10,1m) ;
* périgée initial : 510 km ;
* apogée initial : 3 750 km ;
* inclinaison de l'orbite sur l'équateur : 33,4° ;
* masse : 45,4 kg.

Vanguard 3 tourne toujours autour de la Terre.


* Jeudi 24 septembre 1959 : Échec au lancement de la sonde lunaire américaine Pioneer-Orbiter (d'un poids de 375 kg), la fusée Atlas-Able ayant explosé lors d’un essai au sol.


* Dimanche 4 octobre 1959 : Lancement réussi à 02h24 (Temps Universel), donc deux ans exactement après le lancement de Spoutnik 1, de la sonde soviétique lunaire Lunik 3 (d'un poids de 278,5 kg), par la fusée A 1. Cette sonde s'est approchée à 60 000 km de la Lune d'où elle aphotographié, pour la première fois de l’histoire, 70 % de la face cachée de la Lune. Lunik 3 continua alors sur une orbite terrestre de très longue période. Lunik 3 a donc permis de découvrir la face cachée de la Lune. C'était la huitième tentative de l’histoire d’un tir vers la Lune, et le premier succès pour en photographier la face cachée. Au total, 29 photographies furent réalisées couvrant 70% de la face cachée de la Lune.

Les caractéristiques techniques de l'orbite de Lunik 3 étaient les suivantes :

* période de révolution initiale : 15 jours et demi ;
* périgée initial : 41 000 km ;
* apogée initial : 471 000 km ;
* inclinaison de l'orbite sur l'équateur : 75° ;
* masse : 278,5 kg.

Lunik 3 est retombée dans l'atmosphère terrestre le vendredi 20 mai 1960.


Voici Lunik 3 :





Et voici un timbre soviétique consacré à Lunik 3 :




* Mardi 13 octobre 1959 : Le satellite américain Explorer 7 est placé sur orbite (étude du champ géomagnétique et des protubérances solaires).

Les caractéristiques techniques de l'orbite de Explorer 7 étaient les suivantes :

* période de révolution initiale : 101,3 minutes (1h 41,3m) ;
* périgée initial : 558 km ;
* apogée initial : 1 090 km ;
* inclinaison de l'orbite sur l'équateur : 50,3° ;
* masse : 50,3 kg.

Je n'ai pas retrouvé la date où le satellite Explorer 7 est retombé sur Terre... Quelqu'un le sait-il ?

* Samedi 7 novembre 1959 : Le cinquième satellite-espion américain Discoverer 7 est lancé depuis la base militaire de l'US Air Force de Vandenberg et placé sur une 81,6°.

Les caractéristiques techniques de l'orbite de Discoverer 7 étaient les suivantes :

* période de révolution initiale : 94,7 minutes (1h 34,7m) ;
* périgée initial : 167 km ;
* apogée initial : 830 km ;
* inclinaison de l'orbite sur l'équateur : 81,6° ;
* masse : 635 kg.

Discoverer 7 est retombé dans l'atmosphère terrestre le jeudi 26 novembre 1959.


* Vendredi 20 novembre 1959 : Le sixième satellite-espion américain Discoverer 8 est lancé depuis la base militaire de l'US Air Force de Vandenberg et placé sur une 80,7°.

Les caractéristiques techniques de l'orbite de Discoverer 8 étaient les suivantes :

* période de révolution initiale : 103,7 minutes (1h 43,7m) ;
* périgée initial : 186 km ;
* apogée initial : 1 680 km ;
* inclinaison de l'orbite sur l'équateur : 80,7° ;
* masse : 635 kg.

Discoverer 8 est retombé dans l'atmosphère terrestre le mardi 8 mars 1960.


* Jeudi 26 novembre 1959 : Échec au lancement de la sonde lunaire américaine Pioneer-Orbiter (d'un poids de 373 kg). La sonde fut détruite dans l'explosion de la fusée Atlas-Able 45 secondes après le décollage. C'était la neuvième tentative de l'histoire d'un tir vers la Lune

Roger le Cantalien.
__________________
« L'homme n'a point de port, le temps n'a point de rives ; il coule, et nous passons ! »
Alphonse de Lamartine, "Le Lac" (1820)

Dernière modification par roger15 ; 28/11/2011 à 19h56 Motif: rectification d'erreurs de frappe...
roger15 est déconnecté   Réponse avec citation
Vieux 22/11/2011, 23h48   #28
sunfish22
Rsch=2GM/c2
Trou noir
 
Avatar de sunfish22
 
Date d'inscription: février 2008
Localisation: Cotes d'Armor (22)
Messages: 1 319
Par défaut

Bonsoir,

Roger, juste une petite digression sur la version de R-7 Sémiorka qui a lancé les Spoutnik 1 & 2 fin 1957.

Citation:
Envoyé par roger15 Voir le message
(la R7-Sémiorka), [267 tonnes de poids au décollage, 29 m de hauteur, 20 tuyères qui développent une poussée totale de 500 tonnes] à partir de la base de Baïkonour, au Kazakhstan.
J'ai un 'Que sais-je' sur les satellites artificiels de Charles Noel Martin datant de 1965 (2eme édition).

Les paramètres orbitaux des Spoutniks étaient connus très précisémment, mais les caractéristiques du lanceur semblaient nous être totalement inconnues à l'époque !? Intox des ricains ou leur agence de renseignement était vraiment complèment à la rue ?

'' De source américaine la fusée lanceuse devait avoir 3 étages, constitués à la base d'une fusée de 120 t de poussée à laquelle étaient adjoints deux boosters à combustible solide ajoutant 50t de poussée ; le second étage avait une poussée de 35t, le troisième étage à combustible solide; le tout devait peser 70t au sol et mesurer une trentaine de metres.

Les 508,3 Kg donnés comme masse n'étaient pas ceux qui furent satellisés, comme on l'a constamment imprimé dans la presse, mais le poids des appareils scientifiques, des sources d'électricité, et de la cabine avec Laïka. Le tout était fixé au sommet du dernier étage de la fusée et y est resté , il n'y a pas eu largage, l'ensemble utile restant solidaire du corps métallique, lequel contenait d'ailleurs une partie de l'appareillage; en particulier les détecteurs de rayonnement cosmique étaient fixés sur les parois de la fusée. Tout le satellite devait peser 3200 à 3500 kg au sol.

Remarquons une nouvelle fois que le rapport de masse (73 t totales devant 3,5t satellisés) est d'environ 20, valeur étonnante à l'aurore de l'ère spatiale, alors que les théoriciens avaient prévus initialement des rapports allant de 100 à 1000... Nous savons maintenant qu'en réalité ces valeurs ont été obtenues par simplification extrême et surtout allègement maximum des corps métalliques de la fusée.
''

C’est une version biétage (8K71PS) qui lance les premiers Spoutniks, le 3eme étage a été ajouté pour les tirs vers la Lune et les vols habités.

Le premier étage et le 2eme étages sont accolés et non superposés comme habituellement (définition russe). Les 2 étages sont allumés simultanément, le 2ème étage fonctionnant plus longtemps (320s). Ils brulent un mélange Kerozène et oxygène liquide.

Avantage de cette configuration : Diminuer la hauteur du lanceur et par là même diminuer les problèmes de rigidité ainsi que les vibrations (effet Pogo). Le premier étage est composé de quatre blocs distincts situés autour du second étage, légèrement inclinés à cause de la disposition originale en faisceau. Le second étage est central. (Guide des lanceurs spatiaux – Serguei Grichkov)

Un lien vers Capcom Espace : http://www.capcomespace.net/dossiers...lanceurs_A.htm

Liste des lancements de R-7 : http://en.wikipedia.org/wiki/List_of...%E2%80%931959)

Jean
sunfish22 est déconnecté   Réponse avec citation
Vieux 24/11/2011, 18h47   #29
Julie Charland
Invité
 
Messages: n/a
Par défaut

Citation:
Envoyé par roger15 Voir le message
[* 1.1) vendredi 31 janvier 1958 : Le premier satellite artificiel américain, Explorer 1, est lancé avec succès Les caractéristiques techniques de l'orbite de Explorer 1 étaient les suivantes :

* période de révolution initiale : 114,3 minutes (1h 54,3m) ;
* périgée initial : 354 km ;
* apogée initial : 2 555 km ;
* inclinaison de l'orbite sur l'équateur : 33,2°
* masse : 14,0 kg.
Bonjour Roger,
Paraîtrait aussi qu'il tournait au moins à 28 000 km/heure.
Bon,je continue ma lecture
  Réponse avec citation
Vieux 26/11/2011, 11h46   #30
roger15
amateur d'astronomie
Big bang
 
Avatar de roger15
 
Date d'inscription: décembre 2006
Localisation: Cantal, Massif-Central de la France.
Messages: 16 683
Par défaut

1960 : l'aventure spatiale continue !...


Deux petites remarques préliminaire d'abord :
  • vous constaterez que les échecs lors des lancements de fusées américaines commencent enfin à diminuer très légèrement vers la fin de 1960. Etait-ce dû à un coup de baguette magique ? Nullement, cela est dû en grande partie à la très sage décision du Président américain Dwight David Eisenhower (nom que l'on oublie assez injustement dans la conquête de l'espace ) prise le 29 juillet 1958 de regrouper dans le cadre de la toute nouvelle NASA les chercheurs et techniciens en astronautique des trois armes des États-Unis (l'US Navy, l'US Army et l'US Air-Force) afin de réaliser une synergie nécessaire. Grâce à cette synergie les échecs lors des lancements de fusées américaines furent enfin progressivement en très légère diminution...

  • impossible en revanche de savoir si ce fut également le cas des Soviétiques qui suite à l'échec du premier lancement de Spoutnik 3 le 3 février 1958 furent intransigeants sur le secret absolu des échecs sur le lancement de fusées défectueuses. Vous avez cependant, si vous avez ouvert le lien Internet que je vous ai indiqué au message #27, pu constater que Paul Muller, lorsqu'il évoque la sonde soviétique Lunik 3 dans l'Astronomie de février 1960 à la page 52 (http://articles.adsabs.harvard.edu/c...;filetype=.pdf) confirme que l'URSS a connu alors un échec lorsqu'il écrit : « La "troisième fusée cosmique" soviétique (succédant probablement à un lancement manqué dont ni la date ni la nature exacte n'ont été précisées, mais avoué en soi par les savants les plus qualifiés en U.R.S.S.) ». Si quelqu'un savait si un site Internet a révélé tous les échecs spatiaux de l'URSS avant son remplacement par la Russie (le 21 décembre 1991) il serait sympathique de nous l'indiquer.


* Jeudi 4 février 1960 : Échec au lancement du satellite-espion américain Discoverer 9 depuis la base militaire de Vandenberg (Californie).


* Vendredi 19 février 1960 : Échec au lancement du satellite-espion américain Discoverer 10 depuis la base militaire de Vandenberg (Californie).


* Vendredi 26 février 1960 : Échec au lancement du satellite américain Midas 1 ("Midas" signifiait : MIssile Defense Alarm System) chargé de détecter les lancements de missiles balistiques nucléaires soviétiques à destination des États-Unis.


* Vendredi 11 mars 1960 : Lancement, à 13h00 (Temps Universel) par une fusée Tor-Able, de la première sonde interplanétaire américaine pour l'espace lointain Pioneer 5 (d'un poids de 43 kg) destinée à l’étude des radiations émises par le Soleil depuis une orbite solaire. Pioneer 5 est donc devenue la troisième planète artificielle du système solaire (après Lunik 1, lancée le 2 janvier 1959 ; et Pioneer 4, lancée le 3 mars 1959). Pioneer 5 était une sonde spatiale chargée surtout d'étudier l'espace interplanétaire entre la Terre et la planète Vénus, à cet effet cette sonde a renvoyé des informations jusqu'au 26 juin 1960 (elle était alors à une distance de 36,5 millions de kilomètres de la terre) où le contact radio a été perdu... (on n'avait pu capter les signaux radio de Pioneer 4 que jusqu'à 650 000 km).

Pioneer 5 est passée au périhélie le 10 août 1960, cette sonde se trouvait alors à 12 millions de kilomètres de l'orbite de Vénus, mais la planète elle-même était ce jour-là de l'autre côté du Soleil, à 230 millions de kilomètres.


* Mercredi 23 mars 1960 : Échec au lancement du satellite américain S-46 (Explorer 8A).


* Vendredi 1er avril 1960 : Lancement du satellite météorologique Tiros 1 ("Tiros" signifiait : Television InfraRed Observation Satellite). Durant les 78 jours de sa vie satellitaire Tiros 1 a envoyé à la Terre 22 592 photographies qui furent utilisées par les météorologues américains pour la prévision quotidienne du temps.

Les caractéristiques techniques de l'orbite de Tiros 1 étaient les suivantes :

* période de révolution initiale : 99,2 minutes (1h 39,2m) ;
* périgée initial : 689 km ;
* apogée initial : 752 km ;
* inclinaison de l'orbite sur l'équateur : 48,4° ;
* masse : 122 kg.

Le satellite Tiros 1 est retombé sur la Terre plusieurs années après la fin de sa mission. J'ignore la date précise...


Voici Tiros 1 :






Voici la première photographie météorologique transmise par Tiros 1 le 1er avril 1960 :




* Mercredi 13 avril 1960 : Lancement du satellite de géo-localisation (l'ancêtre du GPS) Transit 1B.

Les caractéristiques techniques de l'orbite de Transit 1B étaient les suivantes :

* période de révolution initiale : 95,9 minutes (1h 35,9m) ;
* périgée initial : 372 km ;
* apogée initial : 750 km ;
* inclinaison de l'orbite sur l'équateur : 51,3° ;
* masse : 121 kg.

Transit 1B est retombée dans l'atmosphère terrestre le jeudi 5 octobre 1967.


* Samedi 15 avril 1960 : Le septième satellite-espion américain Discoverer 11 est lancé depuis la base militaire de de Vandenberg et placé sur une 80,1°.

Les caractéristiques techniques de l'orbite de Discoverer 11 étaient les suivantes :

* période de révolution initiale : 92,2 minutes (1h 32,2m) ;
* périgée initial : 167 km ;
* apogée initial : 589 km ;
* inclinaison de l'orbite sur l'équateur : 80,1° ;
* masse : 635 kg.

Discoverer 11 est retombé dans l'atmosphère terrestre le mardi 26 avril 1960.


* Vendredi 13 mai 1960 : Échec au lancement du satellite de télécommunications Echo 1 depuis Cap Canaveral (Floride).


* Dimanche 15 mai 1960 : L'URSS lance depuis Baïkonour le satellite Spoutnik 4, devait servir de test pour le programme de vols habités soviétique Vostok ; il était destiné « aux dernières expériences qui doivent précéder l'envoi d'un homme dans l'espace ». Très peu de temps après son lancement il devait redescendre vers la Terre, mais par suite d'une défaillance d'un des appareils du système d'orientation la vitesse de ce satellite au lieu de réduire augmenta légèrement et il prit une orbite trop élevée. Il ne rentra dans l'atmosphère que le mercredi 5 septembre 1962 avant de se désintégrer au-dessus de la ville de Manitowoc dans l'état américain du Wisconsin où une pièce de ce satellite a été retrouvée.

Les caractéristiques techniques de l'orbite de Spoutnik 4 étaient les suivantes :

* période de révolution initiale : 93,3 minutes (1h 33,3m) ;
* périgée initial : 307 km ;
* apogée initial : 690 km ;
* inclinaison de l'orbite sur l'équateur : 64,9° ;
* masse : 4 540 kg au départ, mais le 18 mai 1960 il a éjecté une cabine pressurisée de 2 500 kg et donc il ne pesait plus que 2 040 kg.


* Mardi 24 mai 1960 : lancement du satellite américain Midas 2 chargé de détecter les lancements de missiles balistiques nucléaires soviétiques à destination des États-Unis.

Les caractéristiques techniques de l'orbite de Midas 2 étaient les suivantes :

* période de révolution initiale : 94,4 minutes (1h 34,4m) ;
* périgée initial : 482 km ;
* apogée initial : 511 km ;
* inclinaison de l'orbite sur l'équateur : 33,0° ;
* masse : 2 270 kg.

Midas 2 s'est désintégré dans l'atmosphère terrestre le jeudi 7 février 1974.


* Mercredi 22 juin 1960 : Lancement depuis Cap Canaveral du satellite américain de géo-localisation Transit 2A.

Les caractéristiques techniques de l'orbite de Transit 2A étaient les suivantes :

* période de révolution initiale : 101,7 minutes (1h 41,7m) ;
* périgée initial : 626 km ;
* apogée initial : 1 046 km ;
* inclinaison de l'orbite sur l'équateur : 67,2° ;
* masse : 101 kg.

Il se pourrait que le satellite Transit 2A tourne encore autour de la Terre (à vérifier).


* Mercredi 22 juin 1960 : Lancement du satellite américain Greb 1 (Galactic Radiation Experiment Background).

Les caractéristiques techniques de l'orbite de Greb 1 étaient les suivantes :

* période de révolution initiale : 101,7 minutes (1h 41,7m) ;
* périgée initial : 626 km ;
* apogée initial : 1 046 km ;
* inclinaison de l'orbite sur l'équateur : 67,2° ;
* masse : 19 kg.

Il se pourrait que le satellite Greb 2 tourne lui aussi encore autour de la Terre (à vérifier).

Les satellites américains Transit 2A et Gleb 1 ont été lancé à Cap Canaveral par une même fusée (Thor-DM21 Able-Star), ce qui représentait une grande première mondiale !...


* Mercredi 29 juin 1960 : Échec au lancement du satellite-espion américain Discoverer 12 depuis la base militaire de Vandenberg (Californie).


* Mercredi 10 août 1960 : Le huitième satellite-espion américain Discoverer 13 est lancé depuis la base militaire de Vandenberg (californie) et placé sur une orbite de 83°.

Les caractéristiques techniques de l'orbite de Discoverer 13 étaient les suivantes :

* période de révolution initiale : 94,2 minutes (1h 34,2m) ;
* périgée initial : 258 km ;
* apogée initial : 698 km ;
* inclinaison de l'orbite sur l'équateur : 83° ;
* masse : 635 kg.

Discoverer 13 est retombé dans l'atmosphère terrestre le lundi 14 novembre 1960, après 1 498 orbites terrestres.


* Vendredi 12 août 1960 : le premier satellite américain de télécommunication Echo 1 est lancé depuis la base de cap Canaveral (Floride).

Les caractéristiques techniques de l'orbite de Echo 1 étaient les suivantes :

* période de révolution initiale : 118,3 minutes (1h 58,3m) ;
* périgée initial : 1 518 km ;
* apogée initial : 1690 km ;
* inclinaison de l'orbite sur l'équateur : 47,2° ;
* masse : 74,7 kg.

Echo 1 est retombé dans l'atmosphère terrestre le lundi 24 mai 1968, après 36 031 révolutions autour de la Terre.

Echo 1 était un immense ballon en Mylar métallisé de 30,1 mètres de diamètre. Il permit la transmission intercontinentale de communications téléphoniques, radio et télévisées (qualité technique déplorable...). Depuis le sol, Echo 1 apparaissait comme une étoile de première grandeur. J'ai eu personnellement le grand plaisir de le voir passer une bonne cinquantaine de fois en huit ans dans le ciel d'Antony, généralement deux à trois heures après le coucher du Soleil (chaque fois ce fut par hasard...).

A noter que dès jeudi 18 août 1960 le CNET (Centre National d'Études des Télécommunications) à Issy-les-Moulineaux a reçu, à 4h 30 du matin, le premier signal radioélectrique ayant franchi l'Atlantique grâce à un satellite. Ce signal radioélectrique est réfléchi par le ballon américain récemment mis en orbite, Echo 1, dans le cadre des premières transmissions expérimentales entre les Bell Labs américains d'ATT et les Télécommunications en Europe.

Voici Echo 1 :




* Jeudi 18 août 1960 : Échec au lancement du satellite militaire américain expérimental de télécommunications Courrier 1 A depuis Cap Canaveral.


* Jeudi 18 août 1960 : Le neuvième satellite-espion américain Discoverer 14 est lancé depuis la base militaire de Vandenberg (Californie) et placé sur une orbite de 80°.

Les caractéristiques techniques de l'orbite de Discoverer 14 étaient les suivantes :

* période de révolution initiale : 97,5 minutes (1h 37,5m) ;
* périgée initial : 178 km ;
* apogée initial : 810 km ;
* inclinaison de l'orbite sur l'équateur : 80° ;
* masse : 635 kg.

Discoverer 14 est retombé dans l'atmosphère terrestre le vendredi 16 septembre 1960.


* Vendredi 19 août 1960 : L'URSS lance depuis Baïkonour le satellite Spoutnik 5, qui était (après Spoutnik 4) le deuxième vol d'essai du programme Vostok. Ce fut le premier satellite qui ramena ses occupants vivant après un voyage en orbite.

Le vaisseau spatial Spoutnik 5 comprenait deux chiennes (Belka et Strelka), 40 souris, 2 rats, des mouches et plusieurs plantes et champignons. Le vaisseau spatial revint sur Terre le lendemain avec tous ses passagers vivants. Le vaisseau spatial comportait également une caméra de télévision qui filma les deux chiennes durant le voyage. Peu de temps après l'atterrissage, un des chiots de la chienne Strelka, nommé Pouchinka a été envoyé en 1961 à la jeune Caroline Kennedy par Nikita Khroutchev comme "présent de l'Union Soviétique".

Par ce vol Spoutnik 5 l'URSS rattrapait son erreur de communication lors du vol Spoutnik 2 (Laïka).

Les caractéristiques techniques de l'orbite de Spoutnik 5 étaient les suivantes :

* période de révolution initiale : 90,7 minutes (1h 30,7m) ;
* périgée initial : 293 km ;
* apogée initial : 326 km ;
* inclinaison de l'orbite sur l'équateur : 65° ;
* masse : 4 600 kg.


* Jeudi 18 août 1960 : Le neuvième satellite-espion américain Discoverer 15 est lancé depuis la base militaire de Vandenberg (Californie) et placé sur une orbite de 81°.

Les caractéristiques techniques de l'orbite de Discoverer 15 étaient les suivantes :

* période de révolution initiale : 94,3 minutes (1h 34,3m) ;
* périgée initial : 209 km ;
* apogée initial : 759 km ;
* inclinaison de l'orbite sur l'équateur : 81° ;
* masse : 635 kg.

Discoverer 15 est retombé dans l'atmosphère terrestre le mardi 18 octobre 1960.


* Dimanche 25 septembre 1960 : Échec au lancement de la sonde lunaire américaine Pioneer-Orbiter (d'un poids de 388 kg). La sonde fut détruite suite au dysfonctionnement du système d'alimentation en comburant du deuxième étage de la fusée Atlas Able 5A. C'était la dixième tentative de l'histoire d'un tir vers la Lune


* Mardi 4 octobre 1960 : Lancement du satellite militaire américain expérimental de télécommunications Courrier 1 B depuis Cap Canaveral.

Les caractéristiques techniques de l'orbite de Courrier 1 B étaient les suivantes :

* période de révolution initiale : 106,9 minutes (1h 46,9m) ;
* périgée initial : 946 km ;
* apogée initial : 1 237 km ;
* inclinaison de l'orbite sur l'équateur : 23,8° ;
* masse : 227 kg.

Après avoir effectué sa première orbite, Courrier 1 B transmit un message du président américain Eisenhower à l'Organisation des Nations Unies.

Après 17 jours de vol et 228 orbites, le satellite s'arrêta brusquement de répondre aux sollicitations du sol le vendredi 21 octobre 1960. On a estimé que son horloge interne, sur laquelle était basé son système de code d'accès, se désynchronisa, causant ainsi le refus de toute demande de connexion depuis le sol qui fut alors considérée comme non autorisée.


Voici Courrier 1 B :



Courrier 1 B doit sans doute toujours tourner autour de la Terre. Quelqu'un peut-il préciser ce point ?


* Lundi 10 octobre 1960 : Échec pour le lancement depuis la base de Baïkonour de la sonde soviétique Mars 1960 A (d'un poids de 640 kg) par une fusée A-2. Cette sonde devait être lancée en direction de la planète Mars. Ce fut un échec car la sonde Mars 1960 A n'a pas pu atteindre l'orbite terrestre. C'était la toute première tentative de l’histoire du lancement d'un engin vers une autre planète du système solaire.


* Mardi 11 octobre 1960 : Échec au lancement à la base américaine de "Point Arguello" (près de la base de Vandenberg en Californie) du satellite-espion américain Samos 1.


* Vendredi 14 octobre 1960 : Nouvel échec pour le lancement depuis la base de Baïkonour de la sonde soviétique Mars 1960 B (d’un poids de 640 kg) par une fusée A-2. Cette sonde devait également être lancée en direction de la planète Mars. Ce fut un nouvel échec car la sonde Mars 1960 B n'a également pas pu atteindre l’orbite terrestre. C'était la deuxième tentative de l’histoire du lancement d'un engin vers une autre planète du système solaire.


* Mercredi 26 octobre 1960 : Échec au lancement du satellite-espion américain Discoverer 16 depuis la base militaire de Vandenberg (Californie).


* Jeudi 3 novembre 1960 : Lancement à Cap Canaveral du satellite américain Explorer 8 (destiné à mesurer la composition atmosphérique de l'ionosphère, entre 60 et 800 kilomètre d'altitude).

Les caractéristiques techniques de l'orbite de Explorer 8 étaient les suivantes :

* période de révolution initiale : 112,7 minutes (1h 52,7m) ;
* périgée initial : 414 km ;
* apogée initial : 2 277 km ;
* inclinaison de l'orbite sur l'équateur : 50,0° ;
* masse : 41 kg.

J'ignore la date de retombée dans l'atmosphère du satellite Explorer 8.


* Samedi 12 novembre 1960 : Le dixième satellite-espion américain Discoverer 17 est lancé depuis la base militaire de Vandenberg (Californie) et placé sur une orbite de 81,9°.

Les caractéristiques techniques de l'orbite de Discoverer 17 étaient les suivantes :

* période de révolution initiale : 96,5 minutes (1h 36,5m) ;
* périgée initial : 190 km ;
* apogée initial : 990 km ;
* inclinaison de l'orbite sur l'équateur : 81,9° ;
* masse : 816 kg.

Discoverer 17 est retombé dans l'atmosphère terrestre le jeudi 29 décembre 1960.


* Lundi 21 novembre 1960 : Échec au lancement à Cap Canaveral par une fusée Redstone de la capsule spatiale inhabitée Mercury 1 (mission MR-1) à cause d'un problème électrique.


* Mercredi 23 novembre 1960 : Lancement à Cap Canaveral du satellite météorologique américain Tiros 2.

Les caractéristiques techniques de l'orbite de Tiros 2 étaient les suivantes :

* période de révolution initiale : 98,2 minutes (1h 38,2m) ;
* périgée initial : 623 km ;
* apogée initial : 726 km ;
* inclinaison de l'orbite sur l'équateur : 48,6° ;
* masse : 126 kg.

J'ignore la date de retombée dans l'atmosphère du satellite Tiros 2.


* Jeudi 1er décembre 1960 : Lancement par l'URSS depuis la base de Baïkonour (Kazakhstan) du satellite Spoutnik 6, qui était (après Spoutnik 4 et Spoutnik 5) le troisième vol d'essai du programme Vostok. Hélas, la rentrée dans l'atmosphère le lendemain (vendredi 2 décembre 1960) s'est très mal passée et Spoutnik 6, à cause d'une erreur dans l'angle de l'orbite de rentrée, fut consumé dans les hautes couches de l'atmosphère tuant ses deux occupants...

Le vaisseau spatial Spoutnik 6 comprenait deux chiennes (Ptchelka et Mouchka), ainsi que "d'autres animaux", des insectes et des plantes (en raison de l'échec de la mission l'URSS ne donna pas plus de précisions que cela).

Les caractéristiques techniques de l'orbite de Spoutnik 6 étaient les suivantes :

* période de révolution initiale : 88,6 minutes (1h 28,6m) ;
* périgée initial : 187 km ;
* apogée initial : 260 km ;
* inclinaison de l'orbite sur l'équateur : 65° ;
* masse : 4 563 kg.


* Mercredi 7 décembre 1960 : Le onzième satellite-espion américain Discoverer 18 est lancé depuis la base militaire de Vandenberg (Californie) et placé sur une orbite de 81,5°.

Les caractéristiques techniques de l'orbite de Discoverer 18 étaient les suivantes :

* période de révolution initiale : 93,7 minutes (1h 33,7m) ;
* périgée initial : 230 km ;
* apogée initial : 680 km ;
* inclinaison de l'orbite sur l'équateur : 81,5° ;
* masse : 816 kg.

Discoverer 18 est retombé dans l'atmosphère terrestre le vendredi 28 avril 1961.


* Lundi 19 décembre 1960 : Lancement réussi à Cap Canaveral par une fusée Redstone de la capsule spatiale inhabitée Mercury 1 (mission MR-1A).


* Mardi 20 décembre 1960 : Le douzième satellite-espion américain Discoverer 19 est lancé depuis la base militaire de Vandenberg (Californie) et placé sur une orbite de 83,4°.

Les caractéristiques techniques de l'orbite de Discoverer 19 étaient les suivantes :

* période de révolution initiale : 93,0 minutes (1h 33,0m) ;
* périgée initial : 208 km ;
* apogée initial : 634 km ;
* inclinaison de l'orbite sur l'équateur : 83,4° ;
* masse : 950 kg.

Discoverer 19 est retombé dans l'atmosphère terrestre le lundi 23 janvier 1961.


* Mercredi 21 décembre 1960 : Échec du lancement par l'URSS depuis la base de Baïkonour (Kazakhstan) du satellite Spoutnik 7, qui devait être un nouveau vol d'essai du programme Vostok. Un des étages latéraux de l'accélérateur SL-3 s'arrêta prématurément, faisant échouer le lancement. La cabine du Vostok avec les deux chiennes Jemtchoujnaya et Joulka est récupérée intacte dans les montagne de l'Altaï, en Sibérie occidentale, donc assez loin du site de lancement.


Voilà, l'année 1960 s'achève. La question que tout le monde se pose alors est : quelle nation, des États-Unis ou de l'Union Soviétique, arrivera à envoyer le premier homme dans l'espace ? Cela sera-t-il pour 1961 ou pour une autre année plus lointaine ?

Roger le Cantalien.
__________________
« L'homme n'a point de port, le temps n'a point de rives ; il coule, et nous passons ! »
Alphonse de Lamartine, "Le Lac" (1820)

Dernière modification par roger15 ; 26/11/2011 à 20h42
roger15 est déconnecté   Réponse avec citation
Vieux 27/11/2011, 11h01   #31
roger15
amateur d'astronomie
Big bang
 
Avatar de roger15
 
Date d'inscription: décembre 2006
Localisation: Cantal, Massif-Central de la France.
Messages: 16 683
Par défaut

31 janvier - 12 avril 1961 : l'homme entre enfin en piste dans l'aventure spatiale.



* Mardi 31 janvier 1961 : Lancement à la base américaine de "Point Arguello" (près de la base de Vandenberg en Californie) du satellite-espion Samos 2. "Samos" signifiait Satellite and Missile Observation System. La résolution des images photographiées était de 30 mètres (chaque cliché couvrait une étendue de 161 kilomètres carrés).

Les caractéristiques techniques de l'orbite de Samos 2 étaient les suivantes :

* période de révolution initiale : 95,0 minutes (1h 39,2m) ;
* périgée initial : 490 km ;
* apogée initial : 570 km ;
* inclinaison de l'orbite sur l'équateur : 87,4° (donc une orbite quasi-polaire) ;
* masse : 1 860 kg.

J'ignore la date à laquelle le satellite Samos 2 est retombé sur Terre.


* Mardi 31 janvier 1961 : Lancement à Cap Canaveral par une fusée Redstone de la capsule spatiale Mercury 2 (mission MR-2) contenant le chimpanzé Ham. Cette mission était destinée à préparer le premier vol d'un astronaute américain. Après un vol suborbital de 16 minutes et 39 secondes culminant à 246 km d'altitude, la capsule Mercury 2 a amerri à 672 km de son point de départ dans l'Océan Atlantique (dépassant de 200 km la zone d'amerrissage prévue) et Ham a pu être récupéré en bonne santé. Durant le vol la capsule s'est hélas dépressurisée en partie mais Ham était protégé par sa combinaison spatiale. Tout au long de son vol Ham a réalisé des tests logiques : les résultats de ceux-ci étaient pratiquement aussi bons que ceux qu'il avait exécuté au sol prouvant que les capacités intellectuelles d'un être vivant n'étaient pas diminué par les conditions rencontrées dans l'espace.


Voici le chimpanzé Ham :




* Samedi 4 février 1961 : Lancement par l'URSS depuis la base de Baïkonour (Kazakhstan) du satellite Spoutnik 7, qui était la première tentative soviétique de l'envoi d'une sonde interplanétaire vers la planète Vénus. Sans doute, si cette mission avait pu quitter l'orbite terrestre et filer effectivement vers Vénus aurait-elle pris le nom de "Venera 1", mais hélas la mission fut un échec car la sonde n'arriva pas à quitter l'orbite terrestre.... Du coup ce vol fut rebaptisé du nom de Spoutnik 7.

Les Soviétiques avaient l'habitude de ne pas parler de leurs échecs lors des lancements. Si l'engin envoyé dans l'espace était correctement satellisé sur l'orbite d'attente, il était alors provisoirement baptisé "Spoutnik" (ensuite ce fut la série des "Cosmos"), ce n'est que lorsque l'engin était effectivement en route vers sa destination interplanétaire qu'il recevait son appellation réelle.

Les caractéristiques techniques de l'orbite de Spoutnik 7 étaient les suivantes :

* période de révolution initiale : 89,8 minutes (1h 29,8m) ;
* périgée initial : 200 km ;
* apogée initial : 338 km ;
* inclinaison de l'orbite sur l'équateur : 64,9° ;
* masse : 6 483 kg.

Spoutnik 7 est retombé dans les hautes couches de l'atmosphère terrestre le dimanche 26 février 1961.


* Dimanche 12 février 1961 :
Lancement à 02h09 (Temps Universel) par l'URSS depuis la base de Baïkonour (Kazakhstan) du satellite Spoutnik 8, qui était la deuxième tentative soviétique de l'envoi d'une sonde interplanétaire vers la planète Vénus. Comme le quatrième étage de Spoutnik 8 a réussi à quitter l'orbite terrestre pour une trajectoire interplanétaire vers la planète Vénus la sonde 1VA#2 fut alors appelée Venera 1 [à noter que les Soviétiques l'ont appelé à l'époque "Venuzik" et les Américains "Soviet Venus Probe" (sonde soviétique de Vénus)].

Les caractéristiques techniques de l'orbite de Spoutnik 8 étaient les suivantes :

* période de révolution initiale : 89,6 minutes (1h 29,6m) ;
* périgée initial : 206 km ;
* apogée initial : 306 km ;
* inclinaison de l'orbite sur l'équateur : 65° ;
* masse : 4 563 kg.

La sonde Venera 1 mesurait 2 mètres de haut et pesait 643,5 kg. Elle était composée d'un corps cylindrique sur lequel était élevée une antenne longue de deux mètres pour transmettre des informations. Elle contenait un magnétomètre, des pièges à ions, des détecteurs de micrométéorites, et un capteur de rayonnement cosmique. Très vite, la sonde présenta des dysfonctionnements de son contrôle d'attitude et dut repasser en mode de réalignement solaire pendant laquelle elle était muette. Elle ne réussit alors à communiquer ses mesures télémétriques et scientifiques que le dimanche 12 février 1961 à 30 000 km puis 170 000 km, et encore le vendredi 17 février 1961 à 1 900 000 km. Aucun autre contact ne fut plus ensuite obtenu avec cette sonde malgré l'assistance du radio-télescope britannique de Jodrell Bank. La sonde est considérée comme étant passée à environ 100 000 km de Vénus (soit 16,5 fois le rayon vénusien) le vendredi 19 mai 1961. Elle est sans doute devenue alors le premier satellite artificiel de Vénus.


* Jeudi 16 février 1961 : Lancement à Cap Canaveral du satellite américain Explorer 9 (destiné à mesurer la densité atmosphérique).

Les caractéristiques techniques de l'orbite de Explorer 9 étaient les suivantes :

* période de révolution initiale : 118,4 minutes (1h 58,4m) ;
* périgée initial : 636 km ;
* apogée initial : 2 580 km ;
* inclinaison de l'orbite sur l'équateur : 38,9° ;
* masse : 7 kg.

J'ignore la date de retombée dans l'atmosphère du satellite Explorer 9.


* Vendredi 17 février 1961 : Le treizième satellite-espion américain Discoverer 20 est lancé depuis la base militaire de Vandenberg (Californie) et placé sur une orbite de 95,4°.

Les caractéristiques techniques de l'orbite de Discoverer 20 étaient les suivantes :

* période de révolution initiale : 95,4 minutes (1h 35,4m) ;
* périgée initial : 298 km ;
* apogée initial : 801 km ;
* inclinaison de l'orbite sur l'équateur : 80,9° ;
* masse : 1 100 kg.

Discoverer 20 est retombé dans l'atmosphère terrestre le jeudi 20 avril 1961.


* Samedi 18 février 1961 : Le quatorzième satellite-espion américain Discoverer 21 est lancé depuis la base militaire de Vandenberg (Californie) et placé sur une orbite de 95,4°.

Les caractéristiques techniques de l'orbite de Discoverer 21 étaient les suivantes :

* période de révolution initiale : 97,9 minutes (1h 37,9m) ;
* périgée initial : 253 km ;
* apogée initial : 1 308 km ;
* inclinaison de l'orbite sur l'équateur : 80,7° ;
* masse : 950 kg.

Discoverer 21 est retombé dans l'atmosphère terrestre le vendredi 20 avril 1962.


* Jeudi 22 février 1961 : Lancement du satellite américain de géo-localisation Transit 3B.

Les caractéristiques techniques de l'orbite de Transit 3B étaient les suivantes :

* période de révolution initiale : 96,3 minutes (1h 36,3m) ;
* périgée initial : 171 km ;
* apogée initial : 995 km ;
* inclinaison de l'orbite sur l'équateur : 28,4° ;
* masse : 101 kg.

Le satellite Transit 3B est retombé dans l'atmosphère terrestre le vendredi 30 mars 1961.


* Jeudi 9 mars 1961 : Lancement par l'URSS depuis la base de Baïkonour (Kazakhstan) du satellite Spoutnik 9, qui était (après Spoutnik 4, Spoutnik 5 et Spoutnik 6) le quatrième vol d'essai du programme Vostok.

Cet engin transportait un mannequin représentant un futur cosmonaute et la chienne Tchernouchka (Noirette). Le retour fut un succès. Les examens médicaux pratiqués immédiatement sur Noirette montrèrent qu'elle était en bonne santé.

Les caractéristiques techniques de l'orbite de Spoutnik 9 étaient les suivantes :

* période de révolution initiale : 88,9 minutes (1h 28,9m) ;
* périgée initial : 185 km ;
* apogée initial : 249 km ;
* inclinaison de l'orbite sur l'équateur : 64,9° ;
* masse : 4 700 kg.

Le satellite Spounik 9 est redescendu sur Terre la même journée.


* Samedi 25 mars 1961 : Lancement par l'URSS depuis la base de Baïkonour (Kazakhstan) du satellite Spoutnik 10, qui était (après Spoutnik 4, Spoutnik 5, Spoutnik 6 et Spoutnik 9) le cinquième et dernier vol d'essai du programme Vostok.

Cet engin transportait un mannequin (nommé "Ivan Ivanovitch") représentant un futur cosmonaute et la chienne Zvezdochka (Petite Étoile). Le retour, après 101 minutes de vol (une révolution orbitale) fut un succès. Les examens médicaux pratiqués immédiatement sur Petite Étoile montrèrent qu'elle était en bonne santé.

Les caractéristiques techniques de l'orbite de Spoutnik 10 étaient les suivantes :

* période de révolution initiale : 88,9 minutes (1h 28,9m) ;
* périgée initial : 178 km ;
* apogée initial : 247 km ;
* inclinaison de l'orbite sur l'équateur : 65,0° ;
* masse : 4 500 kg.

Le satellite Spoutnik 10 est redescendu sur Terre la même journée.


* Samedi 25 mars 1961 : Lancement à Cap Canaveral du satellite américain Explorer 10 (destiné à étudier les ceintures de Van Allen).

Les caractéristiques techniques de l'orbite de Explorer 10 étaient les suivantes :

* période de révolution initiale : 3,48 jours (83h 52m) ;
* périgée initial : 177 km ;
* apogée initial : 181 000 km (soit la moitié de la distance Terre-Lune) ;
* inclinaison de l'orbite sur l'équateur : 33,0° ;
* masse : 35 kg.

J'ignore la date de retombée dans l'atmosphère du satellite Explorer 10.


* Samedi 8 avril 1961 : Le quinzième satellite-espion américain Discoverer 23 est lancé depuis la base militaire de Vandenberg (Californie) et placé sur une orbite de 83,2°.

Les caractéristiques techniques de l'orbite de Discoverer 23 étaient les suivantes :

* période de révolution initiale : 94,1 minutes (1h 34,1m) ;
* périgée initial : 296 km ;
* apogée initial : 648 km ;
* inclinaison de l'orbite sur l'équateur : 83,2° ;
* masse : 950 kg.

Discoverer 23 est retombé dans l'atmosphère terrestre le lundidi 16 avril 1962.


* Mercredi 12 avril 1961 : Lancement par l'URSS depuis la base de Baïkonour (Kazakhstan) du vaisseau spatial Vostok 1 ("Vostok" signifiant "Orient"), qui emportait à 06h07m (Temps Universel - soit 09h07 heure de Moscou) le premier homme de l'espace : le Soviétique Youri Alexeïevitch Gagarine âgé de 27 ans (né le 9 mars 1934 à Klouchino près de Smolensk en Russie).


Voici Youri Gagarine :



Les caractéristiques techniques de l'orbite de Vostok 1 étaient les suivantes :

* période de révolution initiale : 89,3 minutes (1h 29,3m) ;
* périgée initial : 180 km ;
* apogée initial : 326 km ;
* inclinaison de l'orbite sur l'équateur : 65,0° ;
* masse : 4 725 kg.

Voici l'orbite suivie par Vostok 1 :




A 07h55 (TU) Youri Gagarine s'éjecte de la cabine en parachute à 7 km d'altitude. Peu de temps après la capsule Vostok 1 atterrit à 26 km au Sud-Ouest d'Engels, dans la région de Saratov au sud-ouest de la Russie d'Europe. Quant à Gagarine ce n'est qu'à 08h05 (TU) qu'il touche le sol, à trois kilomètres de l'endroit où la capsule a atterri. Deux écolières russes ont assisté à l'atterrissage, sans douceur, de la cabine Vostok 1 et ont décrit la scène : « C'était une grande boule d'environ deux ou trois mètres. Elle est tombée, puis elle a rebondi et est encore retombée. Il y avait un trou énorme là où elle a rebondi la première fois. » Un fermier et sa fille ont observé ce personnage vêtu d'une combinaison orange brillant avec un grand casque blanc atterrissant en parachute près du vaisseau. Il paraît que Gagarine leur aurait alors déclaré : « N'ayez pas peur, je suis un Soviétique comme vous, qui revient de l'espace et qui doit trouver un téléphone pour appeler Moscou ! » Youri Gagarine doit utiliser le téléphone du camp d'agriculteurs pour avertir Moscou qu'il a atterri sans problème et indiquer le lieu précis de l'atterrissage.

Pour que le vol de Gagarine soit homologué comme "vol spatial" l'URSS a déclaré pendant des années que le cosmonaute avait bien atterri dans la cabine Vostok 1. Ce n'est que bien des années plus tard, qu'on a enfin révélé que Gagarine s'était éjecté en parachute et avait atterri séparément du module Vostok 1.

L'agence Tass a annoncé au monde entier à 07h02 (Temps Universel - soit 10h02 heure de Moscou), donc 55 minutes après le lancement de Vostok 1, la mise en orbite de Gagarine, déclarant égalementant qu'il est promu au grade de premier lieutenant major pendant le vol.

Je me permets de rappeler que j'ai indiqué sur Webastro comment j'ai appris la nouvelle du vol historique de Youri Gagarine : http://www.webastro.net/forum/showthread.php?t=77340.

Je signale aussi que j'ai indiqué sur Webastro comment j'ai appris la mort de Youri Gagarine le mercredi 27 mars 1968 : http://www.webastro.net/forum/showthread.php?t=30156.


Voilà, j'ai tenu à vous mentionner tous les lancements spatiaux, y compris les échecs, entre le 4 octobre 1957 et le 12 avril 1961 afin que vous saisissiez mieux le long chemin qui a permis à un homme d'aller dans l'espace. C'était peut-être fastidieux à lire, mais c'était nécessaire.

Par la suite, je ne vais plus indiquer que les missions spatiales que j'ai jugé (choix évidemment très subjectif...) les plus significatives survenues entre le vendredi 5 mai 1961 (vol suborbital Mercury 3 avec l'Américain Alan Shepard) et le mardi 19 décembre 1972 (retour de la dernière mission humaine sur la Lune : Apollo 17).

Roger le Cantalien.
__________________
« L'homme n'a point de port, le temps n'a point de rives ; il coule, et nous passons ! »
Alphonse de Lamartine, "Le Lac" (1820)
roger15 est déconnecté   Réponse avec citation
Vieux 27/11/2011, 17h56   #32
Tannhauser
Membre
Quasar
 
Avatar de Tannhauser
 
Date d'inscription: novembre 2010
Localisation: Gard
Messages: 2 638
Par défaut

Citation:
« N'ayez pas peur, je suis un Soviétique comme vous, qui revient de l'espace et qui doit trouver un téléphone pour appeler Moscou ! »
La scène surréaliste.

Citation:
C'était peut-être fastidieux à lire, mais c'était nécessaire.
Ah non, c'était très intéressant. On connaît globalement l'histoire, mais maintenant c'est plus clair, moins embrouillé (bon j'admets que j'ai zappé les paramètres orbitaux quand même )

Bizarrement, ce que je retiens, c'est pendant que les soviétiques allaient de succès en succès, les américains semblaient mettre tous leurs efforts dans le lancement de satellites espions... qui étaient toujours un succès. Alors que le reste n'était qu'une succession d'échecs...
__________________
Dobbichnouck 200 F/6 -- Jujus 10x50 et 8-20x50 -- Trépied -- Cervicales de rechange --
GREEN - Disponible en streaming et téléchargement libre.
Tannhauser est déconnecté   Réponse avec citation
Vieux 27/11/2011, 17h59   #33
christel
Sensibilité Photonique
Amas globulaire
 
Date d'inscription: novembre 2009
Messages: 4 479
Par défaut

Citation:
Envoyé par Tannhauser Voir le message
Bizarrement, ce que je retiens, c'est pendant que les soviétiques allaient de succès en succès, les américains semblaient mettre tous leurs efforts dans le lancement de satellites espions... qui étaient toujours un succès. Alors que le reste n'était qu'une succession d'échecs...
normal, au début c'est US Air Force qui s'occupait du spatial
christel est déconnecté   Réponse avec citation
Vieux 27/11/2011, 21h06   #34
roger15
amateur d'astronomie
Big bang
 
Avatar de roger15
 
Date d'inscription: décembre 2006
Localisation: Cantal, Massif-Central de la France.
Messages: 16 683
Par défaut

5 mai - 23 août 1961 : l'Union Soviétique accentue son avance sur les États-Unis dans l'aventure spatiale.


* Vendredi 5 mai 1961 : Lancement à 14h 34m 13s (Temps Universel) à Cap Canaveral (Floride) par une fusée Redstone de la capsule spatiale Mercury 4 (mission MR-3) emportant le premier astronaute américain : Alan Shepard, âgé de 37 ans (né le dimanche 18 novembre1923 à East Derry dans le New Hampshire). La capsule (qu'Alan Shepard a baptisé "Freedom 7") ne tournera pas autour de la Terre mais fera seulement un "saut de puce" de 487,26 km après être monté à une altitude maximum de 187,42 km (c'était donc seulement un vol suborbital) d'une durée de 15 minutes et 22 secondes.

Alan Shepard fut récupéré dans l'Océan Atlantique par un hélicoptère du porte-avions de l'US Navy "Lake Champlain".


Voici Alan Shepard :




Dix ans après le "saut de puce" de Mercury 4, Alan Shepard participera à la mission Lunaire Apollo 14 du dimanche 31 janvier au vendredi 5 février 1971 comme commandant de la mission. Il sera le cinquième homme à marcher sur la Lune. A noter qu'Alan Shepard sera le seul parmi les sept premiers astronautes sélectionnés le jeudi 2 avril 1959 à avoir marché sur la Lune.

Alan Shepard est décédé d'une leucémie le mardi 21 juillet 1998 à l'âge de 74 ans. Il a été incinéré et ses cendres furent jetées à la mer.


* Jeudi 25 mai 1961 : Le nouveau Président des États-Unis (élu le mardi 8 novembre 1960, il a pris ses fonctions de 35ème Président des États-Unis le vendredi 20 janvier 1961) John Fitzgerald Kennedy prononce devant le Congrès des États-Unis un célèbre discours dans lequel il déclare : « Notre nation doit s'engager à faire atterrir un homme sur la Lune et à le ramener sur Terre sain et sauf avant la fin de la décennie. »


YouTube Video
ERROR: Si vous lisez ce texte, YouTube est hors-ligne ou vous n'avez pas installe Flash



* Vendredi 21 juillet 1961 : Lancement à 12h 07m (Temps Universel) à Cap Canaveral (Floride) par une fusée Redstone de la capsule spatiale Mercury 4 (mission MR-4) emportant le deuxième astronaute américain : Virgil "Guss" Grissom, âgé de 35 ans (né le samedi 3 avril 1926 à Mitchell dans l'Indiana). La capsule (que Virgil Grissom a baptisé "Liberty Bell 7") ne tournera pas autour de la Terre mais fera seulement un "saut de puce" de 559,30 km après être monté à une altitude maximum de 190,3 km (c'était donc seulement un vol suborbital) d'une durée de 15 minutes et 37 secondes.

Voici Virgil Grissom :



Virgil Grissom fut récupéré de justesse (car il était en train de se noyer ) dans l'Océan Atlantique par un hélicoptère du porte-avions de l'US Navy "Randolph". Lors de l'amerrissage, la trappe d'évacuation de la capsule "Liberty Bell 7" s'est malencontreusement ouverte, l'eau a envahi l'intérieur de la capsule qui a rapidement sombré dans les profondeurs de l'Océan. La cause exacte de l'incident n'a jamais été réellement déterminée. Les ingénieurs de la NASA ont d'abord pensé que Virgil Grissom avait paniqué, alors qu'il a toujours soutenu que la trappe s'était ouverte spontanément. Plusieurs années après, une enquête plus approfondie menée sur l'épave de la capsule a privilégié l'hypothèse d'un problème technique, mais Virgil Grissom est mort dans l'incendie de la capsule Apollo 1 survenu le vendredi 27 janvier 1967 avant d'avoir été définitivement mis hors de cause.


* Dimanche 6 août 1961 : Lancement à 05h 00m (Temps Universel) à Baïkonour (Kazakhstan) par une fusée A-1 de la capsule spatiale Vostok 2 emportant le deuxième cosmonaute soviétique : Guerman Titov, âgé de 25 ans ½ (né le samedi 11 septembre 1935 à Verkhnie Jilino en Russie). Le vol comporta 17 révolutions autour de la Terre en 25 heures et 6 minutes (soit plus d'une journée entière dans l'espace, exploit tout à fait considérable à l'époque ).

Lors de ce vol Guerman Titov fut le premier cosmonaute à souffrir du mal de l'espace.

Il détient toujours actuellement le record du plus jeune cosmonaute envoyé dans l'espace (il était âgé de 25 ans 10 mois et 25 jours). Guerman Titov fut l'auteur des premières photographies de la Terre vue de l'espace.


Voici Guerman Titov :



Les caractéristiques techniques de l'orbite de Vostok 2 étaient les suivantes :

* période de révolution initiale : 88,5 minutes (1h 28,5m) ;
* périgée initial : 183 km ;
* apogée initial : 244 km ;
* inclinaison de l'orbite sur l'équateur : 64,9° ;
* masse : 4 730 kg.

Guerman Titov est décédé, à l'âge de 65 ans, le mercredi 20 septembre 2000.


Un petit souvenir personnel au sujet du vol Vostok 2. J'étais en août 1961 dans la colonie de vacances du Ministère des Finances au château de Mayac (Dordogne). Mon moniteur s'appelait je crois Jean-Pierre et avait une vingtaine d'années (c'était donc un "grand" pour moi car je n'avais alors que 11 ans ½) et ce jeune homme s'intéressait lui aussi à la conquête de l'espace. Comme il voulait devenir instituteur il était, en dehors des mois d'été, élève à l'École Normale. Ça m'impressionnait beaucoup !... Nous avions parlé tous les deux, l'avant-veille du vol de Guerman Titov, de la "course à la Lune" : il était certain que ce serait l'URSS qui allait la gagner et moi j'espérais au contraire que ce serait les États-Unis.

Le lundi 7 août 1961 il nous apprit dans l'après-midi qu'il avait entendu sur son poste de radio à transistor qu'un cosmonaute russe avait fait dix-sept révolutions autour de la Terre !... Il en jubilait de plaisir...
Je lui ai déclaré : « Alors, c'est perdu pour les Américains ?...
- En tout cas c'est très mal parti pour eux !... Réfléchis un peu au fait que les Russes ont déjà envoyé deux cosmonautes faire des tours complets de la Terre alors que les deux astronautes américains n'ont réalisé que deux tout petits "sauts de puce" !...
- Tu es donc sûr que ce sera un Russe qui sera le premier homme a marcher sur la Lune ?
- Non, je n'en suis pas sûr du tout. Nous ne sommes qu'au début de la "course à la Lune", des graves défaillances technologiques peuvent se produire et entraîner hélas des hommes à périr dans l'espace... J'affirme seulement qu'aujourd'hui l'URSS est en tête de cette course !... Es-tu d'accord avec cela ?
- Peut-être, mais je souhaite plutôt ce soit un Américain qui soit le premier homme à marcher sur la Lune !...
- Décidément mon pauvre Roger, je crois que tu mises sur le mauvais cheval... »
Lors des drames humains de la terrible année 1967 j'ai bien sûr repensé à cette conversation très prémonitoire.


* Mercredi 23 août 1961 : Lancement à Cap Canaveral de la sonde lunaire expérimentale américaine Ranger 1 (d'un poids de 674 kg) qui devait être placé sur une orbite terrestre haute par une fusée à deux étages Atlas-Agena. La sonde fut mise seulement sur une orbite terrestre basse, le deuxième étage (Agena) refusant de se mettre en route. C'était la 13ème tentative de l'histoire d’un tir vers la Lune.


Les caractéristiques techniques de l'orbite de Ranger 1 étaient les suivantes :

* période de révolution initiale : 91,0 minutes (1h 31,0m) ;
* périgée initial : 172 km ;
* apogée initial : 492 km (un apogée de 800 000 kilomètres était prévu initialement) ;
* inclinaison de l'orbite sur l'équateur : 32,9° ;
* masse : 305 kg.

La sonde Ranger 1 est retombée dans les hautes couches de l'atmosphère le mercredi 30 août 1961.

Roger le Cantalien.
__________________
« L'homme n'a point de port, le temps n'a point de rives ; il coule, et nous passons ! »
Alphonse de Lamartine, "Le Lac" (1820)

Dernière modification par roger15 ; 31/05/2013 à 22h43
roger15 est déconnecté   Réponse avec citation
Vieux 28/11/2011, 04h49   #35
Julie Charland
Invité
 
Messages: n/a
Par défaut

Citation:
Envoyé par roger15 Voir le message

* Jeudi 25 mai 1961 : Le nouveau Président des États-Unis (élu le mardi 8 novembre 1960, il a pris ses fonctions de 35ème Président des États-Unis le vendredi 20 janvier 1961) John Fitzgerald Kennedy prononce devant le Congrès des États-Unis un célèbre discours dans lequel il déclare : « Notre nation doit s'engager à faire atterrir un homme sur la Lune et à le ramener sur Terre sain et sauf avant la fin de la décennie. »
Que de promesses un homme amoureux peut faire... Ha! La belle Marilyn! Y était-elle pour quelque chose dans tous ces rêves de ce très grand président (je n'ai pas dit ''de ce très grand mari'')

Tu sais, Roger, la famille Kennedy a été extrêmement importante aux États-Unis. Ce discours prononcé par John F. Kennedy a été fait 2 ans 1/2 avant sa mort, tiré par balle, dans sa voiture, à côté de son épouseIl n'aura jamais vu ce qu'il avait annoncé et ce à quoi il a cru

Je ne sais pas si cela est très su en France mais, en Amérique du Nord, c'est un fait historique majeur. Et Kennedy était aimé Il a, entre autre, dénoncé le racisme dans son pays et aujourd'hui, le président est de race noir

Pour revenir à l'astro, réalisait-il seulement qu'il fallait atteindre une vitesse de 40 000 km/heure, au départ, pour aller sur la Lune? Réalisait-il qu'il était impossible d'atterir avec des parachutes puisqu'il n'y a pas d'atmosphère sur la Lune? Réalisait-il qu'il fallait s'y poser avec des moteurs-fusées et exécuter le chemin inverse pour revenir sur Terre?

Mais quand sky is the limit, sky is the limit

Dernière modification par Julie Charland ; 28/11/2011 à 04h54
  Réponse avec citation
Vieux 28/11/2011, 10h40   #36
roger15
amateur d'astronomie
Big bang
 
Avatar de roger15
 
Date d'inscription: décembre 2006
Localisation: Cantal, Massif-Central de la France.
Messages: 16 683
Par défaut

Bonjour Julie,

Le Président John Kennedy (rassure-toi, il était également très populaire en France à l'époque - c'était avant que l'on dévoile beaucoup de choses pas très reluisantes sur ses frasques sexuelles et son infidélité conjugale ) ne pensait qu'à une chose : que les États-Unis parviennent à la fin à battre l'Union Soviétique lors de la course à la Lune !...

Mais, j'aimerais que dans ce "topic" on s'en tienne uniquement aux faits concernant l'astronautique...

Roger le Cantalien.
__________________
« L'homme n'a point de port, le temps n'a point de rives ; il coule, et nous passons ! »
Alphonse de Lamartine, "Le Lac" (1820)
roger15 est déconnecté   Réponse avec citation
Vieux 28/11/2011, 10h50   #37
tiloune
Invité
 
Messages: n/a
Par défaut

J'ai lu tout ce topic jusqu'au mot le plus compliqué j'ai prit mon dico car certains étaient raides à comprendre mais vrais de vrais roger ce recit est dans mes favoris car je viens d'en apprendre bcp. L'astromauntique était fait de charabia pour moi, depuis cette lecture je comprends mieux certaines personnes de mon entourage qui en parlent avec bcp de passions.
Merci d'éclairer les plus novices comme tu viens de le faire et merci à vous qui avez reagit à ce topic.
Cordialement
Thierry
  Réponse avec citation
Vieux 28/11/2011, 11h19   #38
christel
Sensibilité Photonique
Amas globulaire
 
Date d'inscription: novembre 2009
Messages: 4 479
Par défaut

Thierry,

il existe ou peut-être existait un excellent livre sur l'astronautique préfacée par Arthur C. Clarke
"l'exploration de l'espace" aux éditions Bordas (encyclopédie visuelle)
avec des planches sur les fusées, Salyout, Skylab, la Navette,...

"existait" car il date des années 80 (86 il s'arrête à l'année 84... bah vi ça fait un moment que je l'ai )
à voir peut-être en bibliothèque ou si édition réactualisée faite
christel est déconnecté   Réponse avec citation
Vieux 28/11/2011, 11h24   #39
tiloune
Invité
 
Messages: n/a
Par défaut

génial c'est noté, voilà si je le trouve un bon livre de chevet pour mes soir d'hiver au coin de la cheminée. Sinon un autre bouquin parlant de cette fabuleuse aventure je suis preneur.
Mreci Christel pour ces info
Thierry
  Réponse avec citation
Vieux 28/11/2011, 13h30   #40
roger15
amateur d'astronomie
Big bang
 
Avatar de roger15
 
Date d'inscription: décembre 2006
Localisation: Cantal, Massif-Central de la France.
Messages: 16 683
Par défaut

Citation:
Envoyé par christel Voir le message
Thierry,

il existe ou peut-être existait un excellent livre sur l'astronautique préfacée par Arthur C. Clarke
"l'exploration de l'espace" aux éditions Bordas (encyclopédie visuelle)
avec des planches sur les fusées, Salyout, Skylab, la Navette,...

"existait" car il date des années 80 (86 il s'arrête à l'année 84... bah vi ça fait un moment que je l'ai )
à voir peut-être en bibliothèque ou si édition réactualisée faite.
Bonjour Christel,

Effectivement c'est un excellent livre, très richement illustré, paru sous la responsabilité de Kenneth W. Gatland (Athur Charles Clarke, l'auteur de "2001 l'Odyssée de l'espace", n'ayant rédigé que la préface), j'ai personnellement l'édition imprimée en février 1986 (ISBN 2-04-012822-0) :




A la fin (du moins dans l'édition que j'aie) dans des pages de couleur bleue il y a un très instructif "agenda de l'espace" qui, de la page 259 à la page 289, indique les dates essentielles de l'histoire de l'astronautique entre 360 avant notre ère et le 26 juin 1984.

Roger le Cantalien.
__________________
« L'homme n'a point de port, le temps n'a point de rives ; il coule, et nous passons ! »
Alphonse de Lamartine, "Le Lac" (1820)
roger15 est déconnecté   Réponse avec citation
Vieux 28/11/2011, 13h47   #41
roger15
amateur d'astronomie
Big bang
 
Avatar de roger15
 
Date d'inscription: décembre 2006
Localisation: Cantal, Massif-Central de la France.
Messages: 16 683
Par défaut

Citation:
Envoyé par tiloune Voir le message
génial c'est noté, voilà si je le trouve un bon livre de chevet pour mes soirs d'hiver au coin de la cheminée. Sinon un autre bouquin parlant de cette fabuleuse aventure je suis preneur.
Merci Christel pour ces infos
Thierry
Bonjour Thierry,

Il y a deux autres livres que je puis te conseiller :

"La conquête de l'espace" de Yves Babe paru aux éditions Atlas en février 1985 (ISBN 2-7312-0408-6) :



"Le grand atlas de l'espace" sous la responsabilité éditoriale de Jacques Bersani paru aux éditions Encyclopædia Universalis en octobre 1989 (ISBN 2-85229-911-9) :




Roger le Cantalien.
__________________
« L'homme n'a point de port, le temps n'a point de rives ; il coule, et nous passons ! »
Alphonse de Lamartine, "Le Lac" (1820)
roger15 est déconnecté   Réponse avec citation
Vieux 28/11/2011, 13h49   #42
christel
Sensibilité Photonique
Amas globulaire
 
Date d'inscription: novembre 2009
Messages: 4 479
Par défaut

coucou Roger,

tu as fait un très gros boulot d'histoire, chapeau
mon édition a une autre image que la tienne mais c'est bien le même car j'ai aussi les pages bleues
y a vraiment de quoi occuper les soirées nuageuse d'hiver de Tiloune
ce qui m'a le plus plu, outre la richesse des infos, ce sont les planches des fusées et autres, on se rend mieux compte

allez Roger, au boulot pour la suite
christel est déconnecté   Réponse avec citation
Vieux 28/11/2011, 14h53   #43
Julie Charland
Invité
 
Messages: n/a
Par défaut

Allez Roger,

Vivement la suite!

Ton travail est vraiment génial.

Tu vois, je possède une revue d'à peine 15 page sur la conquête de l'espace.Si tu enlèves les dessins, il reste environ sept pages de texte. Et cette revue très intéressante, bien qu'elle n'ait pas la qualité de ta recherche, m'a coûté 19,50$.

Alors, un gros merci!
  Réponse avec citation
Vieux 28/11/2011, 15h36   #44
Will
Ex marque de maïs
 
Avatar de Will
 
Date d'inscription: octobre 2007
Localisation: En direction de la Normandie ...
Messages: 13 896
Par défaut

Très fournis tes articles Roger, comme d'habitude.

Un plaisir que de te lire.

Amicalement.

Will est déconnecté   Réponse avec citation
Vieux 28/11/2011, 18h18   #45
ecliptic
Membre
Amas globulaire
 
Avatar de ecliptic
 
Date d'inscription: mars 2010
Messages: 5 410
Par défaut

Bonsoir Roger,

Voilà ce que j'ai trouvé sur Lunik 3 qui peut t'intéresser :
Le 5 octobre 1957 Lunik 3 s'approcha à moins de 5000 km du sol mystérieux puis éprouva une déviation et s'écarta du globe lunaire. Deux jours plus tard elle se retrouva en bonne position pour la prise de vues.
Après la perturbation que la Lune lui infligea, Lunik 3 devint un satellite et se consuma finalement dans l'atmosphère terrestre le 20 mai 1960.
Écrit par Pierre Rousseau (1905 - 1983) astronome, vulgarisateur.
ecliptic est déconnecté   Réponse avec citation
Vieux 28/11/2011, 20h03   #46
roger15
amateur d'astronomie
Big bang
 
Avatar de roger15
 
Date d'inscription: décembre 2006
Localisation: Cantal, Massif-Central de la France.
Messages: 16 683
Par défaut

Citation:
Envoyé par ecliptic Voir le message
Bonsoir Roger,

Voilà ce que j'ai trouvé sur Lunik 3 qui peut t'intéresser :
(...) Après la perturbation que la Lune lui infligea, Lunik 3 devint un satellite et se consuma finalement dans l'atmosphère terrestre le 20 mai 1960.
Écrit par Pierre Rousseau (1905 - 1983) astronome, vulgarisateur.
Bonsoir Ecliptic,

Merci pour ta précision sur la date de rentrée dans l'atmosphère le Lunik 3 . Je rectifie immédiatement le message #27 (2ème page).

J'invite les autres Webastrams à ne pas hésiter à apporter des précisions sur les points qui leur sembleraient erronés ou incomplets.

Roger le Cantalien.
__________________
« L'homme n'a point de port, le temps n'a point de rives ; il coule, et nous passons ! »
Alphonse de Lamartine, "Le Lac" (1820)
roger15 est déconnecté   Réponse avec citation
Vieux 28/11/2011, 20h37   #47
elegac
Membre
Quasar
 
Avatar de elegac
 
Date d'inscription: avril 2005
Localisation: Domène, près de Grenoble
Messages: 2 880
Par défaut

Citation:
Envoyé par roger15 Voir le message
Le Président John Kennedy (rassure-toi, il était également très populaire en France à l'époque
C'était surtout sa femme qui était populaire, notamment de par sa parfaite maitrise du français: lors de sa visite le 31 mai 1961 à Paris, il a du rappeler "Je suis l'homme qui a accompagné Jacky kennedy"!

Roger, pour l'année 1962, j'ose espérer que tu nous parleras de Telstar et de la première transmission de télévision par satellite, dont la réception en Europe se faisait à Pleumeur-Bodou?

Erwan
__________________
T254/1200 sur EQ6 - Barlow 2, 3 et 5x - Oculaires Antarès W70 25 et 8,6mm - SPC900

Mon blog d'Antarctique: http://meteotech-ta63.blogspot.fr/

Dernière modification par elegac ; 28/11/2011 à 21h06
elegac est déconnecté   Réponse avec citation
Vieux 28/11/2011, 23h51   #48
tiloune
Invité
 
Messages: n/a
Par défaut

Merci Roger pour les titres des bouquins c'est noté et comme tout le monde le dit: Vite la suite.......
Thierry
  Réponse avec citation
Vieux 29/11/2011, 00h35   #49
Benoît
Membre
Quasar
 
Avatar de Benoît
 
Date d'inscription: mars 2005
Localisation: Ottawa, Ontario, Canada
Messages: 1 903
Par défaut

Citation:
Envoyé par elegac Voir le message
C'était surtout sa femme qui était populaire,
Elle était populaire c'est vrai, mais plus à l'extérieur des États-Unis qu'à l'intérieur. Les deux étaient très populaires à l'intérieur de l'union.

Pour le président, sa popularité a décru après la faillite de l'expédition désastreuse de la Baie des Cochons, mais s'est beaucoup accrue après son soutien à Berlin Ouest et surtout après la crise d'octobre où le monde a failli basculer dans la guerre nucléaire.
Benoît est déconnecté   Réponse avec citation
Vieux 29/11/2011, 06h21   #50
albatros
Membre
Trou noir
 
Date d'inscription: janvier 2005
Messages: 998
Par défaut

les premieres années de l'asronautique?: on jouait aux billes et on courait en faisant bip bip bip....a cause du spoutnik halala ;-)))

JC pas sérieux
albatros est déconnecté   Réponse avec citation
Réponse

Outils de la discussion
Modes d'affichage

Règles de messages
Vous ne pouvez pas créer de nouvelles discussions
Vous ne pouvez pas envoyer des réponses
Vous ne pouvez pas envoyer des pièces jointes
Vous ne pouvez pas modifier vos messages

Les balises BB sont activées : oui
Les smileys sont activés : oui
La balise [IMG] est activée : oui
Le code HTML peut être employé : non

Navigation rapide


Fuseau horaire GMT +2. Il est actuellement 03h27.