Webastro
La communauté de l'astronomie
Lunette Megrez 110ED / Newton 200/900

Rubrique: Tests de matériel


Ajouter aux favoris Ajouter à vos favoris


Bonjour!


Voici un petit test comparatif en observation visuelle de la lunette Megrez 110/650 ED et d'un Newton 200/900 SPX Orion Optics.

Drôle d'idée de comparer les deux, n'est-ce pas? Ils sont tellement différents!
Oui, mais le prix est le même: 1390€ pour la lunette, 1200€ pour le Newton.
A l'heure du choix, la comparaison est donc intéressante...

Jean Marc (alias Forrest Gump) et bibi l'Autruche avons donc, hier soir, sous un même ciel et d'un commun accord, comparé les deux Tuyaux.
Ne sont relatées ici que des constatations sur lesquelles nous avons eu tous les deux le même avis.

Conditions extérieures:
Ciel très stable, bien que brumeux, pas de Lune, site de moyenne montagne, à 1100m.

Oculaires:
Pour le Newton:
Panop 24mm pour 37x avec 1,8° de champ
Antares WA 14mm pour 63x avec 1° de champ
Vixen LV 9mm pour 100x avec 0,5° de champ
Vixen LV 4mm pour 220x
Vixen LV 2,5mm pour 360x
Barlow Célestron Ultima x2

Pour la 110ED:
WO 15mm pour 43x avec 1,6° de champ
WA 7mm pour 93x avec 0,9° de champ
Puis les Vixen et Barlow au-dessus....

Présentation:
Cette Merguez 110ED est magnifique: très belle finition, pare buée géant rétractable, PO Crayford rotatif 1/10, renvoi coudé WO diélectrique 99%, et devant, le somptueux caillou de 110mm en verre ED

Collimation:
Après une heure de refroidissement, nous avons vérifié les collims sur la polaire.
Pour le Newton, à 720x, trois cercles concentriques bien ronds cassés en quatre par l'araignée.
Pour la lunette, à 520x, un seul anneau autour de la tache centrale, et un à peine esquissé, une figure d'Airy comme dans les livres, bien que légèrement asymétrique sans doute du fait du renvoi coudé... qu'il est impossible de retirer, faute de bague allonge.
Des traces évidentes de chromatisme: la figure d'Airy est bleue d'un côté, rouge de l'autre.

Star test:
Sur le trapèze d'Orion.
Le Newton à 220x montre E très nette et F par intermittence. Jean Marc voit F nettement.
La lunette à 260x ne montre ni E ni F, bien que A, B, C et D soient plus ponctuelles.

Le diamètre a parlé, la résolution du 200 est meilleure.

Image ciel profond grand champ:
Les paysages en grand champ avec le 24mm sur le 200 et le 15mm sur la lunette montrent un fond de ciel plus noir dans la lunette, avec des étoiles mieux maîtrisées en bord de champ, bien qu'imparfaites.
Même constat en croisant les oculaires.

Sur M42 avec filtre UHC, le Newton montre une image bien sûr beaucoup plus lumineuse, avec plus de détails dans les extensions.

Sur M78, la nébulosité est plus nette, plus évidente dans le Newton que dans la lunette, bien que la qualité du ciel n'autorise pas de réelle comparaison.

Nous avons tendu un piège sympathique à la lunette; piège car le sujet est peu lumineux, sympa parce qu'il est peu contrasté! Je parle de la Rosette...
Oui, nous avons osé la Rosette en visuel dans la lunette de 110mm!
D'abord pointée avec le Panoptic 24 + filtre UHC dans le Newton, Jean Marc a pointé la Rosette avec la 110ED et nous avons transporté le Panop24 + filtre UHC sur la lulu.
Méga surprise: la Rosette est magnifique dans la lunette, aussi belle que dans le 200! La banane entoure l'amas avec une splendide assurance!

Le couple M81-M82 à 100x montre les mêmes images des galaxies, plus lumineuses dans le Newton évidemment. Ce dernier donnera accès à davantage de sujets du ciel profond, c'est certain.

Les gros amas du Cocher, M36, 37, 38, montrent des images comparables à 100x.

Nous disons donc d'un commun accord que si le Newton est beaucoup plus lumineux et montre plus de détails, la lunette tire admirablement son épingle du jeu sur les sujets de faible contraste, avec des étoiles plus ponctuelles en bord de champ.
La grande classe, cette lulu!


Planétaire, Saturne:
A 100x sur les deux Tuyaux, Saturne est pareillement ciselée, avec toutefois plus de détails dans le Newton. En particulier, les trois lunes Rhéa, Thêtys et Dioné forment une équerre très fine dans le Newton, à peine devinée dans la lunette.

A 220x dans le Newton et 260x dans la lunette, cette dernière montre une Saturne pâteuse, sans détails, pas de bandes, baignée dans un halo lumineux (aucune buée sur les éléments optiques, comprenne qui pourra!) et entâchée d'un chromatisme relativement important: la planète est bleu blanc rouge, de façon contenue mais évidente.
A 220x, Saturne dans le Newton est une splendeur. Découpée au scalpel sur un fond bien noir, elle fourmille de détails, l'image est somptueuse (Jean Marc dixit).

Donc étonnament, en planétaire la lunette est littéralement massacrée!

Conclusion générale:
La Megrez 110/650 ED est une lunette pour le ciel profond, dotée d'un contraste magnifique qui fera parler la poudre en photo!
En visuel, bien que d'agréables surprises soient à attendre sur les sujets peu contrastés, le manque de lumière est cruel.

Les planètes ne sont pas la tasse de thé de la lunette, du fait sûrement de son faible F/D de 6. Une 100/900 ED de SW est très supérieure dans ce domaine...

Faites vos jeux! Et à propos de jeu, merci Jean Marc d'avoir bien voulu relater cet essai dans le forum, si tu as des ajouts ou des corrections n'hésite pas...

Jean Marc et GG