Webastro
La communauté de l'astronomie
ARTICLE : Débuter en astrophoto avec un simple boitier et trépied !!!!

Rubrique: Astrophoto
Auteur : , Fred_76

Ajouter aux favoris Ajouter à vos favoris


DEBUTER EN ASTROPHOTO




Photographier le ciel est à la porté de tous !!!! Certaines images sont réalisables simplement à main levée avec la plupart des appareils photo. Mais, le plus souvent, un pied photo vous ouvre la porte à des sujets intéressants comme les constellations, les étoiles filantes, les orages...

Certains appareils photo d'entrée de gamme sont complètement automatiques et ne conviennent pas pour tous les sujets. L'idéal est donc de disposer d'un appareil débrayable en manuel, permettant d'accéder à des réglages basic (sensibilité, ouverture, mise au point...). Les boitiers réflex offrent ces fonctionnalités mais de plus en plus de boitiers hybrides le permettent.

Il est bien évident que le must serait de disposer d'un boitier reflex numérique.

Nous allons voir dans les prochains chapitres, les différents sujets abordables avec les moyens décrits précédemment.


Les filés d'étoiles :

Un filé d'étoiles centrée sur la polaire (une circumpolaire en fait) est vraiment le B à BA de l'astrophotographie. D'ailleurs, parmi les astrophotographes, qui n'en a jamais fait ???

Le principe tout bête de ce genre de photographie est de montrer la rotation des étoiles sur la voute céleste.

L'idéal est alors de posséder un reflex muni d'un objectif grand angle (28mm par exemple, voire moins), une réglage à sensibilité moyenne (entre 200 et 400 ISO) et une ouverture moyenne. Le tout posé sur un simple pied photo, en direction de la polaire par exemple, et de lancez la pose.

Afin de limiter le bruit et la montée du fond de ciel, au lieu de faire 1 pose de 2h, faites des séries de pose de 30 secondes à 2 minutes (selon les possibilités offertes par votre appareil photo), et assemblez le tout grâce au logiciel gratuit, STARMAX.


> Photo Alex31 du forum Webastro (EOS 350D, 17 poses de 10min à 200iso)


Maintenant, si vous voulez photographier une zone du ciel sans que les étoiles ne filent, et sans monture motorisée, il faut respecter une règle simple, dite NPF, pour déterminer le temps de pose maximal à utiliser :

Les paramètres sont N pour la fermeture (diaphragme) de l'objectif, pµm est la taille en microns d'un photosite du capteur de votre appareil photo (on le trouve assez rapidement sur Internet en cherchant le modèle du boitier, et le mot clef µm), et f, en mm, la focale de l'objectif. Par exemple, si vous photographiez avec un objectif de 135 mm de focale, ouvert à 4 monté sur un 1000D dont les photosites font 5.7 µm, le temps maximal de pose sera ts = (35x4+30x5.7)/135=2,3 s que vous pourrez arrondir à 3 secondes. Autre exemple, vous utilisez un grand angle 10 mm ouvert à 5.6 avec un 500D, le temps de pose sera ts = (35x5.6+30x4.7)/10=33.7 qu'on peut arrondir à 30 secondes (ou 35 s si on dispose d'un intervalomètre qui le permet).

Les étoiles paraîtront alors bien rondes sur l'ensemble de la photo, pour autant que la mise au point a été faite correctement et que les abérations optiques de l'objectif ne déforment pas trop les étoiles !


L'ombre de la Terre :

En regardant vers l'Est peu de temps après le coucher du soleil, vous verrez comme une barre sombre et parallèle à l'horizon s'élever doucement dans le ciel.

C'est un phénomène visible tous les jours, à condition d'avoir un horizon dégagé et une météo favorable.

Pour capturer l'ombre de la Terre, vous pouvez utiliser le mode automatique de votre APN, ou en manuel pour réduire un peu le temps de pose pour assombrir un peu le ciel, si ce dernier est trop clair en automatique.


> Photo Alex31 du forum Webastro (EOS 300D à 18mm mosaique)





Photo d'ambiance lors d'une soirée astro :

La sensibilité des reflex numériques permet de réaliser de belles images d'ambiances nocturnes. La recette à appliquer est très simple.

Vous prenez votre reflex muni d'un objectif avec une focale courte (pas forcément un grand angle, préférez une focale comprise entre 30 et 50mm) et ouvrez au maximum. Il va de soi que le trépied est obligatoire.

Faites une pose d'environ 30 secondes, tout en balayant avec une lampe de faible puissance l'avant plan à mettre en valeur. Ainsi, les étoiles n'ont pas le temps de filer, et les observateurs peuvent rester immobiles durant la pose.

Essayez de ne pas monter la sensibilité plus haut que 800-1600 ISO environ sinon l'image risque de devenir granuleuse, surtout s'il fait chaud.


> Photo Scopy du forum Webastro (caractéristiques de la photo inconnues)


> Photo Kiwi (EOS1000D, 18mm à F3.5, 30s à 1600iso)





La Lune seule ou en conjonction :

Durant leur course autour du Soleil, les astres principaux (planètes et Lune), sont amenés à se rencontrer (en apparence, car les planètes sont très éloignées les unes des autres).

Bien souvent, ils mettent en scène la Lune et les planètes les plus brillantes comme Venus, Mars, Jupiter et Saturne.

Lorsque cela se produit (le soir ou le matin), ne manquez pas d'observer les nuances de couleurs dans le crépuscule d'un Soleil couchant ou levant. Vous en profiterez pour photographier la lumière cendrée notamment. Ces rapprochements, peuvent très bien être mis en valeur par un premier plan soigneusement choisi (montagnes, monuments...).

Pour cela, utilisez des focales comprises entres 35 et 200 (au-delà de 200mm, vous centrerez la Lune pour bien mettre en évidence les principales formations lunaires dans la lumière cendrée). Utilisez des temps de pose variable, en fonction de l'ouverture, de la sensibilité utilisée (ne dépassez pas les 400iso, sous peine d'avoir du bruit sur les dégradés du crépuscule...), et de l'ouverture.


> Photo Kiwi (EOS 350D, 34mm à F4.5, 2s à 200iso)


> Photo Kiwi (EOS 350D, 55mm à F5.6, 1s à 200iso)




Les constellations :

Beaucoup d'APN compacts autorisent des temps de pose de 15s, voire 30s. Dès lors, en mettant votre APN sur un trépied, il est possible de tirer le portrait des principales constellations.

En revanche, si vous ne pouvez pas basculer en manuel (au moins pour la MAP), vous risquez d'avoir des problèmes à ce niveau là, car l'autofocus va « patauger ».)

Pour capturer les constellations, il n'est pas besoin d'avoir un ultra grand angle. Un objectif de 30 à 50mm suffit à cette tâche. Ouvrez votre objectif à une petite valeur (2,8) et une sensibilité comprise entre 400 et 1600iso. Ne posez pas trop longtemps sous peine d'avoir du filé, qui nuirait à la qualité finale de l'image.


> Photo Kiwi (EOS 350D, 18mm à F4, 30s à 1600iso) C'est la photo de mon avatar !!





Les orages :


Photographier les orages est un exercice beaucoup plus simple qu'on peut le croire. Attention toutefois à votre sécurité. Ne vous exposez pas, restez à l'abri !!!!!

Mettez votre APN en mode rafale avec un temps de pose moyen de l'ordre de 30s. Dirigez votre objectif vers la zone la plus active de l'orage.

Utilisez une basse sensibilité, 100iso suffisent très largement, avec une ouverture moyenne de l'ordre de 5,6.

L'objectif utilisée dépendra de vous. Une faible focale vous permettra de photographier un ensemble (paysage + orage) ou une grande focale pour vous concentrer sur les éclairs eux même.


> Photo Kiwi (EOS 350D, le reste est inconnu)





De toute façon, à vous seul de juger si votre photo est bonne ou pas. Et n'oubliez pas une chose.... c'est du numérique, faites vous plaisir, faites des essais, vous finirez bien par trouver les réglages optimum en fonction de votre boitier !!!!!


Concernant le matériel, si vous débutez, et que vous voulez vous initier dans l'astrophoto avec un petit budget, jet vous conseille un boitier, l'EOS 1000D qui présente un rapport qualité/prix imbattable !!!!!!!




Le logiciel Magic Lantern fonctionne avec certains boitiers EOS Canon et leur ajoute plein de fonctions nouvelles, comme par exemple la prise de vue automatique commandée par un objet en mouvement ou une variation rapide de luminosité. Cette dernière est très pratique pour les photographier les orages.


Pour le pied photo, choisissez un modèle présentant une rigidité suffisante, sans toutefois taper le haut de gamme.


Voilà, j'espère que ça aidera les débutants voulant se lancer dans l'astrophoto à moindre frais.

Les sujets ne manquent pas, et seule votre imagination sera votre limite !!!!!

N'hésitez pas à apporter votre contribution pour améliorer encore l'article ou apporter vos précisions !!!!


Article rédigé par Kiwi174, modifié par Fred_76 (règle NPF et Magic Lantern)