Webastro
La communauté de l'astronomie
Les bonnes questions à se poser pour l'achat d'un instrument

Rubrique: Matériel
Auteur : Littlesoket

Ajouter aux favoris Ajouter à vos favoris


Bonjour,

Alors comme tous débutant que vous êtes, la première question que vous allez vous poser, c'est "quel materiel d'astronomie pour un nouveau ?"

Avant de choisir votre matériel et surtout avant de nous poser la question si tel ou tel télescope est fait pour vous ? Il va vous falloir travailler vos petites méninges ( pas trop quand même ) et vous posez les bonnes questions.

Je sais qu'il n'est pas toujours aisé de se retrouver avec tous le parc matériel qui nous est proposé en astronomie, et malheureusement cela va dépendre de votre budget ( car, il faut bien l'avouer c'est une passion qui peut coûter chere ).

Il y a deux sortes de débutants :

* Le patient : lui, il va acheter pour commencer une petite lunette, voir une paire de jumelles, il va apprivoiser son instrument, comtempler tout ce qu'il peut avec, et ensuite se fournir en accessoires puis un beau jour passer à l'étape supérieure. Pourquoi pas un télescope de taille moyenne, il recommencera une à une les étapes de son apprentissage, jusqu'à ce beau matin où il se décidera enfin à acheter l'instrument de ses rêves. Celui-là ne brulera pas les étapes.

* L'impatient : lui, il a le budget et il veut voir tout tout de suite. Celui-là dés le départ il va acheter un gros instrument et tous les accessoires que le vendeur va lui proposer, et ainsi contempler d'un oeil peu averti notre voûte étoilée.

J'avoue que je fais partie de ce dernier groupe :a: . Suis-je le bon exemple ? ... rien n'est moins sûr. Vais-je profiter de mon instrument autant que celui qui aprés deux ans d'observation avec une petite lunette va offrir à ses yeux un tout autre univers avec un instrument un peu plus puissant ? N'ai-je pas voulu brûler les étapes ? Je ne peux répondre à votre place à ces questions.

Le bon instrument est celui qui vous procurera du plaisir, et dont vous vous servirez le plus souvent. ( On en connaît des débutants qui ont acheté du matériel qui reste dans le grenier )


Les bonnes questions à se poser :


1. Qu'est-ce que je veux faire ?

Du planétaire ?
Du ciel profond ?
Peut-être un peu des deux
Simplement regarder ?
Du dessin ?
De la photographie argentique ( peliculle ), numérique, webcam ?

Selon ce que vous voulez faire, l'instrument ne sera pas le même. Les webastoriens sauront vous guider.

2. Où suis-je ?

Plus encore que la performance de votre instrument, la qualité de vos observations dépend largement du site où vous êtes.

Là aussi, précisez si vous êtes proche d'une grande ville ( pollution lumineuse ), à la campagne, en haute montagne ... si vous avez la possibilté de jouer aux Globe Trotter en vous déplaçant pour vous retrouver sous des cieux obscurs.

3. De combien d'argent je dispose ?

Et oui malheureusement, bien des débutants sont déroutés quand à leurs ambitions lorsqu'ils apprennent le prix de leur futur instrument.

Qu'à cela ne tienne, nombreux sont ceux ici, qui vous filerons des tuyaux, pour acheter sois d'occas, soit neuf à l'étranger comme en Suisse.

Mais ne soyez pas trop gourmand, on ne peut pas avoir le beurre, l'argent du beurre et la crémière.

Ne vous faites pas avoir par un vendeur peu scrupuleux ( malheureusement, il en existe ), renseignez-vous bien et faites le tri dans toutes les infos que l'on vous donnera.

Répondez à ces trois questions, dictez-les nous, et à ce moment nous pourrons vous répondre avec la précision que vous êtes en droit d'attendre.

Vanessa. ^^



 Voir la suite du sujet sur le forum