Webastro
La communauté de l'astronomie
PST Coronado

Rubrique: Tests de matériel


Ajouter aux favoris Ajouter à vos favoris


Le PST ( Personal Solar Telescope ) est produit et vendu par la firme Coronado.
C'est en fait un modèle économique qui permet de visualiser le soleil en H-alpha, le prix actuel tourne autour des 750E (ou 500USD si vous l'achetez aux USA.
Le PST permet une observation du solaire à une longueur d'onde proche de 1 Angström

:arrow: Pour en savoir plus sur l'Angström :  l'Angstrom définition

Les protubérances, invisibles ( ou très rarement ) lors d'observation en lumière blanche, spectre visible ( à l'aide d'un filtre solaire du type Astrosolar Baader par ex.) deviennent parfaitement visibles en H-alpha. La vision de la surface solaire change également par rapport à une observation en spectre visible. Les filaments ... sont désormais visibles et ce plus ou moins bien en fonction de la longueur d'onde du filtre H-alpha utilisé.
Le PST est fournit avec un oculaire Kelner de 11mm. Cet oculaire n'est pas vraiment de bonne qualité mais il permet déjà de faire des observations honorables.

:excl: Il est à noter que le transport du PST doit se faire avec les plus grands soins, des chocs importants peuvent découpler certaines parties optiques et rendre le PST inutilisable. Coronado ne couvre pas ce genre d'incident dans le cas ou la livraison par voie aérienne a été faite en moins d'un jour ( next day shipment ). :excl:

Si vous rencontrez un tel problème, il vous sera demandé de fournir la preuve de livraison afin de pouvoir prouver que vous avez respecté ce point du règlement de Coronado, c'est bon à savoir si vous optez pour l'achat d'un PST.

Caractéristiques :

Le PST a une longueur focale de 400mm et un diamètre de 40mm, il est donc ouvert à F/D=10, son poids est inférieur à 2Kg.
L'utilisation du PST est assez simple.
Il est équipé d'un chercheur solaire intégré qui est vraiment très pratique ( voir photo ci-dessous).



Il suffit de mettre le soleil au centre de la petite fenêtre, simple, vraiment très simple et sans risque

Deux réglages sont possibles :

1)Le tuning du filtre H-alpha: fait en ajustant une bague noir placée autour du tube
2)La mise au point: un petit bouton rotatif en aluminium est accessible en partie arrière du télescope.( voir photos ci-dessous )

Côté droit du PST: Le bouton en alu didié à la mise au point y est bien visible.



Côté gauche du PST: on y voit bien la bague noir comportant des légers crénaux dédiée à l'ajustement du tuning. Elle entoure le tube du PST



Il est possible d'utiliser le PST sur pied photo. Pour ma part je recommande de le faire uniquement pour des observations visuelles.
Si vous désirez faire de la photo en projection oculaire ou webcam, il est préférable de monter le PST sur une monture équatoriale ( si possible motorisée ).
L'utilisation d'un trépied photo avec le PST pour des prises photographiques est une vraie aventure acrobatique... Tremblements, réalignement sur le soleil, mise au point difficile à cause des tremblements...pas mal de soucis dont on se passerait bien... Essayez, vous verrez de quoi je parle..

J'avais lu que certains oculaires donnaient de moins bons résultats avec le PST .J'ai fait des essais avec plusieurs oculaires et voici mes conclusions :

Essais de compatibilité avec différent oculaires:

Tele-Vue Plössl de 13 mm : Marche impeccable, mise au point facile. Vision agréable. Image piquée. Avec une Barlow ultima Celestron 2X il est possible de grossir sur les protubérances mise au point facile.

Tele-Vue Radian de 10 mm : Marche, mise au point plus sensible. Vision moyennement agréable, le soleil 8/10eme du champ. Avec une Barlow ultima Celestron 2X il est possible de grossir sur les protubérances mais la mise au point doit se faire avec ajustements successifs. Enfin c'est faisable.

Vixen Lanthanum Wide field : Marche super, mise au point aisée. Vision agréable. Image piquée. C'est mon préféré. Marche bien avec la même Barlow 2X précitée. :lol:

Tele-Vue Plössl de 8mm: Marche, mise au point difficile. Vison peu agréable vu le faible diamètre de la pupille de l'oculaire. Je le déconseille. :malade:

Scopetronics 40mm: Marche mais le champ est fortement restreint et le soleil y apparaît vraiment petit. Déconseillé également. :malade:

Kelner 11mm fournit avec le PST : Marche ( heureusement ) vision agréable, sans plus.

Ne possédant pas d'autres oculaires, je n'ai pas pu faire d'autres tests ( si vous en avez fait d'autres, n'hésitez pas à les rajouter! )

:excl: En conclusion: Je dirais que ces tests sont intéressants, près de 70% des oculaires en ma possession sont utilisables et ce également avec une Barlow 2X ( propriété non négligeable).
Un point positif à souligner, j’avais lu que les Barlows ne pouvaient pas être utilisées avec le PST, mon observation m’a prouvé le contraire .

Ma première observation :

Les conditions météo n’étaient pas au top… Vent, brumes et passages de nuages… :angry:
J’ai trouvé le soleil très facilement grâce au chercheur intégré, vraiment bien ce petit chercheur. :lol:

J’ai décidé de commencer en utilisant le Plössl de 13mm Tele-Vue.
Après avoir réglé le PST, ce qui m’a pris quelques minutes, les détails de la surface du soleil sont apparus. Il est vrai que la surface est assez fade au départ mais il ne faut pas oublier que les brumes et la pollution par gaz dans l’atmosphère influencent les observations. Donc vu les conditions précitées j’étais déjà content de pouvoir observer quelque chose.

En affinant le réglage de la mise au point, la granulation solaire apparaît et l’on obtient de meilleurs résultats. Ces résultats seraient sans aucuns doutes bien meilleurs dans un ciel plus clément.

Les protubérances étaient déjà visibles mais en ajustant le tuning légèrement, elle sont apparues plus nettes .

J’en conclus donc que les photos qui affichent les belles protus et les détails de la surface solaire prises avec le PST sont issues d’un montage. !shifty!

Mes résultats photographiques n’ont pas été d’un très grande qualité :glare: , le trépied photo et le manque d’expérience en sont la cause.

La prochaine fois j’utiliserais le PST sur une monture équatoriale motorisée.
Pour ce qui est de la webcam, apparemment il est nécessaire d’utiliser un adaptateur pour pouvoir faire la mise au point, il est possible d’acheter cet adaptateur chez TRASSUD (Trassud le lien ).
Pour ma part je pense que 230E pour un tel adaptateur est un prix largement exagéré. Il est probablement possible d’en faire un soit même ou de l’obtenir à moindre coût chez un tourneur local .

En résumé

Pour cette première observation, je reste assez positif et agréablement surpris par la facilité d’emploi du PST.
Ce télescope solaire a jusqu’à présent tenu ses promesses.

Je complèterais bientôt ce sujet par mes premiers essais webcam et photo APN lorsque les conditions météo le permettront.

Je bosse toujours sur mes tout premiers clichés avec le nouveau module d'iris

SeB




 Voir la suite du sujet sur le forum