Webastro
La communauté de l'astronomie
Oculaire de collimation Cheshire

Rubrique: Tests de matériel
Auteur : Astro_007

Ajouter aux favoris Ajouter à vos favoris


Test oculaire de collimation Cheshire
(modèle Chinois vendu par G.....o et M..)
Outil utilisable sur les télescopes de types Newton et Schmidt-Cassegrain (sous réserve pour le SC).

M’étant aperçu que l’œilleton de collimation fourni d’origine avec mon télescope XT-10 présentait un défaut de centrage du petit trou de visé, j’ai profité des RCE pour acheter un oculaire de collimation de type Cheshire.
En réalité il s’agit d’un outil qui rassemble en un seul morceau deux outils différents mais complémentaires :

- le Cheshire: la face polie à 45° avec son ouverture latérale.

- le Sight Tube: c'est le tube creux avec l'oeilleton de visée à une extrémité et le réticule à l'extrémité opposée.

Il est constitué d'un tube anodisé noir, au coulant de 31.75mm, doté d'un réticule et d'un insert métallique. Le trou de très faible diamètre (1 mm) situé au centre de l'insert, couplé au réticule métallique situé au bout du tube permet de centrer très précisément les miroirs primaire et secondaire (pour le secondaire uniquement de jour ou alors avec une source de lumière très forte face à l’entrée du tube). La face à 45° polie permet la vision du réticule, y compris de nuit, en formant un anneau de lumière facilitant ainsi le centrage du miroir primaire.

J’ai pu essayer sur le terrain cet outil pour vérifier ma collimation, effectivement il suffit d’éclairer l’ouverture latérale ou se trouve la face polie à 45° avec une petite lampe pour pouvoir voir facilement l’anneau de lumière (la face polie), le réticule et l’œillet central sur le miroir primaire.
La collimation est facile à vérifier et à corriger sur le terrain et cela de nuit.

Vous aurez compris que "le plus" essentiel qu'apporte le Cheshire par rapport au simple oeilleton de collimation est la possibilité de pouvoir faire sa collimation de nuit, du moins pour le miroir primaire
C’est un outil de bonne facture qui permet d’obtenir une collimation fiable et précise ; bien sûr la finition sur une étoile est conseillée mais l’écart est infime si les réglages avec le Cheshire ont été faits avec rigueur et précision.

Stéph.





 Voir la suite du sujet sur le forum