Bien choisir ses oculaires

De Noctua

Vous avec un télescope ou savez déjà lequel vous allez acheter ? Très bien! Mais maintenant, quels oculaires choisir ? Ceux-ci possèdent également une grande importance, car ils détermineront votre champ de vision, grossissement, et la qualité optique de votre image.

Vous avez certainement tous vu des questions du genre :

  • Je vais m’acheter un télescope, mais quels oculaires dois-je prendre ?
  • J’ai acheté un télescope il y a 6 mois et je voudrais acheter de nouveaux oculaires. Lesquels ?

Certains diront que cela se fait au feeling… Que l’observation c’est d’abord un moment privilégié avec la nature et que brr ! des formules mathématiques ne pourront jamais remplacer ce plaisir… C’est vrai. Mais voici tout de même quelques éléments chiffrés pour vous guider dans le choix de vos oculaires.


Outil de sélection d'oculaires

Voici un fichier excel utile:

Cliquez ici pour accéder au formulaire Excel

Il regroupe des oculaires plössl et wide angle ainsi qu’un bête calcul qui, selon le tube utilisé, détermine les caractéristiques visuelles (grossissement, champ, pupille de sortie) ainsi que le domaine d’application des oculaires. Ce modèle n’est pas parfait mais permet de se faire une idée correcte quand même.

Dans ce fichier, il suffit d’entrer la focale et le diamètre de tuyau, Excel fait le reste. Le fichier étant protégé, si l'on veut modifier certains paramètres, il faut d’abord le « délocker ». Il est totalement possible d’y ajouter ses propres oculaires ou de modifier des paramètres. On peut dans ce cas utiliser le feuille ‘custom’ pour par exemple entre sa propre configuration.

Il indique également quand un oculaire donne un grossissement limite (orange) voir trop important (rouge). De même, il signale quand la pupille de sortie devient trop grande pour des yeux adultes (orange) voir de bons yeux (rouges).

Enfin, il est aussi possible d’y changer le grossissement de la barlow.


J'ai donné des exemples de configuration pour un 200/900, un 130/900 et l'ETX70 (70/350)

Les domaines d’application que j'ai choisis sont:

  • planétaire => planètes, lune, étoiles doubles
  • ciel profond lumineux => des objets du ciel profond lumineux qui autorisent un fort grossissement (certaines nébuleuses planétaires par ex)
  • ciel profond => la plupart des objets du ciel profond (galaxies, nébuleuses planétaires, amas…)
  • ciel profond large => identique à ciel profond mais avec un champ plus large ou/et un grossissement plus faible (Galaxie d’Andromède par exemple)

Je ne parle pas de qualité d’oculaire… Là, le facteur c’est le prix…

Je donne par la suite quelques exemples de configuration pour un 130/900 (très similaire au 114/900).


Termes utilisés :

  • Plössl : Ce n’est pas une marque d’oculaire mais un système optique. On trouve des oculaires honnêtes à 40-50€ mais ça peut monter beaucoup plus haut…
  • WA : Wide angle. Ce sont des oculaires à champ large (70° environ). En France, on trouve des marques comme skywatcher à 60-70€ et des Antares W70 à 85€ (120€ pour le 25mm).
  • LER : Long eye relief . Plus le relief est élevé, plus l’oculaire est confortable. Cela permet aussi de garder ses lunettes pour regarder dans les courtes focales. Ils sont un peu plus chers que les plössl standards.
  • Barlow : Permet de doubler la focale du tube (ou de diviser par 2 celle de l’oculaire…). On trouve un très bon modèle chez Skywatcher à 40€ (série apo). D’autres marques en propose à 50-70€ voir beaucoup plus pour d’excellents modèles.
  • USA : Endroit où les oculaires Antares W70 sont vraiment pas chers… Même prix qu’un plössl chez nous et pratiquement deux fois moins cher qu’un Antares en France.


Recommencer une config à partir de zéro

Mon cahier des charges est le suivant : couvrir les 4 domaines, si possible sans barlow, avec un max de champ, le tout avec un budget de 5 unités. Un plössl coûte 1 unité, un WA 2 unités et une barlow 1 unité. Je considère aussi que le LER coûte 1 unité même s’ils sont un peu plus chers que les plössl.

L’idéal serait bien sur d’avoir tout en WA…

Le 130/900 est généralement fourni avec des oculaires 10 et 25mm. Parfois un barlow. Mais ce matos, même s’il est suffisant pour débuter, n’est pas de très bonne qualité. Je les exclue donc des configurations considérant qu’on repart de zéro.


130/900 Config 1 – Polyvalente grand angle

  • 25 mm WA
  • 8.6 ou 10 mm WA
  • Barlow X2

Avantage : Du grand angle et tous les domaines ! Inconvénient : Le 25 mm WA plus cher que les autres. Légère perte de luminosité due à la barlow. Attention au 8.6mm (par rapport au 10mm) : ça peut ne pas être suffisamment lumineux pour le ciel profond.


130/900 Config 2 – Ciel profond

  • 32 mm Plössl
  • 19-20 mm WA
  • 12.5 mm Plössl (éventuellement LER pour plus de confort)
  • Barlow X2

Avantage : Grande couverture de ciel profond Inconvénient : Planétaire limité à x144. Légère perte de luminosité due à la barlow.


130/900 Config 3 - Polyvalente sans barlow

  • 32 mm Plössl
  • 15 mm Plössl WA
  • 10 mm Plössl ou LER
  • 5 mm LER (je déconseille le plössl car le eye relief est très petit)

Avantage : Bonne couverture en ciel profond et planétaire Inconvénient : Peu de grand angle

Commencer avec le matériel fourni

Supposons maintenant que l’on démarre avec les 10mm et 25mm fourni. Excluons la barlow car elle est vraiment, mais vraiment pourrie… Enfin, la mienne l’est en tout cas.


Objectif : D’abord planétaire puis ciel profond

La barlow étant trop mauvaise, il faut donc acheter un oculaire de courte focale. Si le WA est trop cher, on trouve des long eye reilef (champ comme un plössl mais plus confortable) de qualité correcte et de prix pratiquement équivalent aux plössl.

Achat d’un 5 mm (WA, LER ou plössl suivant budget)


Bon, pour le planétaire ça y’est. Maintenant le ciel profond. On a déjà un 10mm pour le ciel profond lumineux et un 25mm pour le ciel profond large. Je propose 2 options:

Achat d’un 19mm WA.

  • Avantage : bonne qualité, grand champ et très polyvalent
  • Inconvénient : un peu redondant avec le 25 mm pour le champ couvert

ou

Achat d’un 32 mm plössl ET d’un 20 mm plössl

  • Avantage : Couverture du ciel profond. Le jour ou on achète une barlow, c’est encore mieux !
  • Inconvénient : moins confortable qu’un grand angle


Objectif : D’abord ciel profond puis planétaire

On part ici du principe qu’on aime les galaxies, les amas…

Achat d’un 25mm WA

  • Avantage : Ouaaaah ! Les grands champs !
  • Inconvénient : redondance avec le 25 mm fourni. 25 mm WA plus cher que les autres.

Bon, maintenant on va faire une petit truc : du ciel profond et du planétaire en un seul achat

Achat d’une barlow X2

  • Avantage : on accède au 12.5mm grand champ (grâce au 25 mm WA) et au 5mm (grâce au 10mm fourni)
  • Inconvénient : Légère perte de qualité due à la barlow. Planétaire moyen

Par la suite, on peut aussi acheter un 10mm WA pour remplacer celui existant et accéder ainsi à un 5mm pour le planétaire en grand angle !

Achat d’un 10mm WA

  • Avantage : Tous les domaines couverts en grand angle
  • Inconvénient : c’est dommage que l’antares W70 n’existe pas en 10mm mais en 8.7mm. Reste à voir si ce 8.7mm est exploitable en ciel profond.

Dans les deux cas (planétaire et ciel profond), on peut bien sur acheter un équipement à la fois.


Conclusion

Chacun aura certainement une config préférée. Le but de ce tutorial n’est certainement pas de trouver LA config idéal. Mais après avoir étudié tout ça, je me suis rendu compte qu’une config vraiment sympa pour ce télescope était la suivante

  • 10 mm WA (n’existe pas en Antares W70 mais d’autres marques en ont)
  • 25 mm WA
  • Barlow X2

On remarque que les focales sont celles fournies avec le télescope… Alors oui, il y a redondance. Mais il y a aussi un énorme gain de qualité et de largeur de champ.

Il est dommage que l’antares W70 n’existe pas en 10mm mais en 8.7mm… Mais avec une telle config, on accède à toutes les possibilités d’observation avec un budget limité. (160€ aux USA…).