quetzalcoatl

DAWN, la revanche du Phoenix

Recommended Posts

Un article proposé par Space Scout sur UMSF et qui développe trois scénarii sur ce que pourrait découvrir Dawn dans les semaines à venir :

 

http://oruesch.schnickofon.net/Orion_385.pdf

 

l'inattendu a souvent bouleversé les exercices de prospective s'appliquant à l'exploration spatiale, mais il y a fort à parier que dans les grandes lignes, Cérès se révélera à peu près conforme à l'une de ces trois descriptions. ;)

Share this post


Link to post
Share on other sites
Merci à tous pour ces news.

Pour le spot blanc, c'est assez intriguant effectivement :)

 

Bonjour Maxime,

Oui, d'autant plus que c'est au dessus de ce point que les panaches de vapeur d'eau ont été repérés par le télescope spatial Herschel (mais pas uniquement au dessus de ce point).

A mon avis, ou bien c'est un cratère très récent, ou bien c'est une zone de glace d'eau....on peut rêver...

Vivement la suite !

Niman1992

Share this post


Link to post
Share on other sites

Tout de même bien sympa cette photo! Elle a l air bien craterisée la petiote!

Share this post


Link to post
Share on other sites

Par le compte twitter de Dawn :

 

 

Oui c'est vrai '89, mais j'ai tellement hâte de pouvoir discerner clairement les détails à la surface... ;)

Share this post


Link to post
Share on other sites
Par le compte twitter de Dawn :

 

 

Oui c'est vrai '89, mais j'ai tellement hâte de pouvoir discerner clairement les détails à la surface... ;)

 

Et surtout cette intrigante tache blanche! ;)

Share this post


Link to post
Share on other sites

On voit de plus en plus de chose et les détails soupçonnées, sur les précédentes, sont sur cette image beaucoup moins ambigus :)

Le spot clair du milieu me semble très clairement un jeune impact, je suppose que la nature du gros spot n'est pas bien différente. Vivement la suite !

Share this post


Link to post
Share on other sites

Je serais un chouilla déçu s'il s'agit réellement "que" de cratères d impact ces spots blancs.... À voir!

Share this post


Link to post
Share on other sites
On voit de plus en plus de chose et les détails soupçonnées, sur les précédentes, sont sur cette image beaucoup moins ambigus :)

Le spot clair du milieu me semble très clairement un jeune impact, je suppose que la nature du gros spot n'est pas bien différente. Vivement la suite !

 

Oui Pzaw', il paraît assez naturel, que la sonde se rapprochant de son objectif, la résolution s'améliore. Les verbes "sembler" et "supposer" qui traduisent encore une certaine notion d'incertitude, se rapportant aux éléments les plus visibles du disque de Cérès, ne sont pas encore suffisant pour nous fournir des données majeures sur cet astre.

Comme tu le dis "vivement la suite" ! :)

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bonsoir,

Le spot blanc du milieu présente un rayonnement comme le cratère Copernic

sur la Lune je suis d'accord avec PZAWA (Que l'on retrouve) pour cette

analyse :)

Les autres points blanc peuvent soit être des cratères d'impacts ou des

cryovolcans :)( les vapeurs détectées périodiquement ne peuvent venir d'une succession de cratères d'impacts ce serait étonnant) ;)

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bonsoir Charles,

 

http://dawn.jpl.nasa.gov/multimedia/Ceres_on_approach.asp

 

Pour l'instant, dans la partie basse du disque près du terminateur, je distingue aisément deux cratères d'une centaine de km, plus deux autres probables. En dessous de cette dimension sur cette image, toujours dans cette même zone, les cratères de plusieurs dizaines de km sont manifestement nombreux.

 

Planche proposée par Phil Stooke (UMSF):

http://www.unmannedspaceflight.com/index.php?act=attach&type=post&id=34968

 

Je suis tenté d'être d'accord sur le fait que le spot le plus brillant visible sur les trois vues supérieures de la planche semble posséder un rayonnement d'éjectats lumineux tel qu' en a Copernic.

 

Maintenant, si on interprète la tâche blanche des trois vues inférieures comme de la glace au fond d'un cratère d'impact, ce qui est fort possible, on remarquera que les cratères d'une centaine de km de diamètre, dont je parlais plus haut, n'ont pas exhumés de glace sous jascente...

 

Sur la majeure partie du disque de Cérès, quand on s'éloigne du terminateur (la lumière solaire frappant la surface avec une incidence moindre), la cratérisation, si elle existe, s'estompe complètement. Pour la plus grande part de la surface, nous sommes encore dans l'ignorance de savoir si elle est densément cratérisée ou, si comme sur Europe ou Encelade (par exemple), un processus de resurfaçage en a effacé les traces.

Quant à du cryovolcanisme, si les observations par le télescope Hershel pourraient bien en avoir donné les premiers indices, il faudra encore attendre avant d'en avoir le coeur net. :)

Share this post


Link to post
Share on other sites
Je serais un chouilla déçu s'il s'agit réellement "que" de cratères d impact ces spots blancs.... À voir!

Salut Astro89 :)

Ne soit pas déçu je ne fais que des suppositions (D’où mon utilisation prudente des verbe "supposer" et "sembler" Comme le fait remarquer Quetz' ;))

A tout les coups j'ai complètement faux :D

D'ailleurs, sur UMSF beaucoup ont un tout autre avis...

 

Bonjour Charles et Quetzy :) Ça me fait plaisir de vous retrouver pour une passionnante année Dawniennee, Rosatienne et NewHorizionienne :cool:

 

Sur UMSF, certains font remarquer une dysmétrie entre l’hémisphère nord (qui contient la plupart des spots blancs) et l’hémisphère sud.

Est ce une illusion d’éclairage ? Le "haut" étant plus éclairé que le "bas"

Une nature du sol en profondeur différente peut-être ?

Ce qui pourrait expliquer le fait que les gros impacts du Sud n'aient pas excaver la glace ou d'autres matière à fort albédo comme le fait remarquer Quetz'. En supposant bien évidement que les spots blancs soit des éjectas d'impact mais ça pourrait être autre chose ... L’hypothèse cyro-volcanique est la plus séduisante... D'ailleurs, j'aurai sûrement quelques questions à vous poser qui me turlupine sur le sujet.

 

On spécule, on spécule, mais c'est passionnant :)

Share this post


Link to post
Share on other sites
ça ressemble beaucoup à Thétis... Passionnant, un nouveau (petit) monde se dévoile !

 

Salut Jack,

 

C'est l'avis de beaucoup de monde: d'ailleurs Paul Schenk (un membre scientifique de la mission et actif sur UMSF) proposait une simulation de ce que verrait Dawn durant l'approche en remplaçant Ceres par Tethys

http://stereomoons.blogspot.com/2015/02/ceres-coming-into-view.html

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bonjour à tous!

 

Voici un petit article très intéressant (comme toujours...) D'Emily Lakdawalla sur le site de la Planetary Society :

http://www.planetary.org/blogs/emily-lakdawalla/2015/02061616-ceres-coming-into-focus.html

 

J'en profite pour poser une question.... La seule vue en couleur de Cérès que l'on ai, est celle de hubble (à ma connaissance...). Il me semble avoir lu qu'il s'agissait d'une vue en couleur avec beaucoup de saturation pour faire ressortir les détails de surface.

Savez vous quand auons nous une vue en couleur réelle de la petiote??

 

Prochaine phot le 12 février!!!

Edited by Astro89

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bonsoir,

 

A partir des liens dont je dispose, j'ai tenté de faire un point complet sur ce que nous savons actuellement des émissions de vapeur d'eau à la surface de Cérès.

 

http://www.esa.int/Our_Activities/Space_Science/Herschel/Herschel_discovers_water_vapour_around_dwarf_planet_Ceres

 

Extraits traduits :

 

"Bien que Herschel ne fut pas en mesure de faire une image résolue de Cérès, les chercheurs ont pu déterminer la répartition des sources d'eau à sa surface en observant les variations du signal de l'eau pendant la période de rotation de 9 heures de la planète naine. Presque toute la vapeur d'eau serait générée à seulement deux endroits de la surface."

 

"Nous estimons que la production de vapeur d'eau serait d' environ 6 kg par seconde, ne nécessitant qu'une infime fraction de la surface soit couverte par de la glace d'eau, en relation avec les deux caractéristiques de surface localisées que nous avons observées, explique Laurence O'Rourke".

 

http://www.esa.int/var/esa/storage/images/esa_multimedia/images/2014/01/water_detection_on_ceres/13498535-1-eng-GB/Water_detection_on_Ceres_medium.jpg

 

Extrait traduit : "La variabilité de l'intensité du signal d'absorption de l'eau détectée sur Ceres par Herschel télescope spatial de l'ESA le 6 Mars 2013. Les mesures les plus intenses correspondent à deux régions sombres de la surface connues sous les noms de Piazzi et région A, identifiées sur une image prise au sol par l'Observatoire Keck II. Les deux mesuress à 110º de longitude (Piazzi) ont été prise dans un intervalle de temps d'environ 9 heures - égale à la période de rotation Ceres - ceci démontre que la variabilité dans la production de vapeur d'eau est possible, même sur une courte période."

 

Sans oublier que ces émissions de vapeur d'eau pourraient être produites par une activité cryovolcanique, même si ce n'est pas l'hypothèse privilégiée par la majorité des scientifiques pour une assez bonne raison expliquée dans le passage surligné, un peu plus loin...

 

http://pgj.pagesperso-orange.fr/planetes/ceres.htm

 

Extraits du lien ci-dessus :

 

"En 2001, le télescope spatial Hubble s'est tourné vers Cérès et a confirmé que la petite planète est sphérique. Un point sombre en surface, probablement un cratère, a été baptisé "Piazzi" en l'honneur du découvreur de Cérès. Une autre explication de cette tache pourrait être que celle-ci est une substance plus sombre sur le sol."

 

"Cérès a été étudiée avec le télescope Keck en Septembre 2002. Une résolution surpassant légèrement celle de Hubble a été atteinte. D'après les observations, la rotation de Cérès est de 9,075 heures. Le Keck a révélé également deux caractéristiques de grande taille (environ 130 km de diamètre). Il s'agit probablement de cratères. Le plus grand a une zone claire en son centre. En revanche, "Piazzi" n'apparaît pas sur les images du Keck."

 

"Cela faisait plus de trente ans que l'on soupçonnait la présence d'eau à la surface de Cérès. L'équipe d'astronomes, en utilisant le télescope spatial Herschel, a clairement détecté la présence d'eau sous forme gazeuse autour de Cérès à plusieurs reprises en 2012 et 2013. Mais cette vapeur d'eau n'est émise que lorsque Cérès, dont l'orbite n'est pas parfaitement circulaire, est au plus près du Soleil. Les astronomes ont pu déterminer que l'eau était alors éjectée par deux sources bien localisées, à la manière de deux geysers géants. En utilisant un modèle de jets cométaires développé au LESIA, ils ont même pu montrer qu'une partie de cette vapeur d'eau retombait sur Cérès."

 

"Si l'émission de vapeur d'eau de Cérès est désormais prouvée et s'explique facilement par un comportement cométaire, la question de l'origine de cette eau reste ouverte : Cérès possède-t-il un océan souterrain ? Ou bien ces deux régions correspondent-elles à deux poches isolées ? Dans un tel cas, quelle est leur origine ? La sonde Dawn de la NASA lancée en 2007 est actuellement en route vers Cérès après avoir étudié l'astéroïde Vesta en 2011. Attendus pour 2015, les images et spectres à haute résolution de la surface de Cérès nous permettront de mieux comprendre l'origine de ces geysers."

 

http://www.keckobservatory.org/recent/entry/images_of_dwarf_planet_ceres (octobre 2006)

 

Une équipe d'astronomes dirigée par Benoit Carry de l'Observatoire de Paris-Meudon a utilisé l'optique adaptative du Keck II, Mauna Kea Hawaii, pour saisir l'image de la surface de Cérès à une résolution spatiale d'environ 30 km. Les observations ont été réalisées au cours de l'opposition de Septembre 2002 dans le proche infrarouge, dans une plage de longueur d'onde particulièrement bien adapté pour étudier la composition et les propriétés des surfaces planétaires. Les cartes de l'albédo produites couvrant 80 % de l'astéroïde (Eh oui, encore astéroïde à cette date) qui semble afficher de grandes caractéristiques géologiques avec des tailles allant de 40 à 160 km et avec une réflection lumineuse de la surface variant de 12 %. L'équipe suggère que ces variations peuvent être dues à des éléments du relief, des différences de compositions et / ou un degré d'altération dû à l'action du vent solaire ou des impacts de micrométéorites.

 

http://www.keckobservatory.org/images/press_images/93_223_w150.jpg

 

Légende :

Les images infrarouges de Cérès révèlent une surface texturée, et les astronomes ont produit un modèle 3D de couleur à partir de ces données. Le bleu dans ce modèle correspond aux taches sombres dans l'infrarouge, le jaune aux zones brillantes. L'absence de données dans les régions polaires est due à l'insuffisance des données.

Notons que lors de cette campagne d'observations, la caractéristique nommé Piazzi n'a pas été imagée, celle-ci étant située sur les 20% de la surface n'ayant pas pu être étudiée. Par contre la tache annulaire sombre de l'hémisphère nord (ci-dessus) me semble bien être Région A.

 

Gerald post 263 ( Dawn/UMSF) http://imgur.com/nmH8wsG

 

Ce récapitulatif des interrogations qui entourent les panaches de vapeurs d'eau de Cérès pourrait trouver un début de réponse dès la fin de cette semaine grâce aux nouvelles images que doit nous envoyer Dawn avec une meilleure résolution que celles dont nous disposons à ce jour. Au pire nous devrions avoir les clés du mystère dans 2 ou 3 mois... :)

 

Nous découvrons encore un nouveau monde !!! Et sans indiens à massacrer.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Bonsoir,

 

A partir des liens dont je dispose, j'ai tenté de faire un point complet sur ce que nous savons actuellement des émissions de vapeur d'eau à la surface de Cérès.

 

http://www.esa.int/Our_Activities/Space_Science/Herschel/Herschel_discovers_water_vapour_around_dwarf_planet_Ceres

 

Extraits traduits :

 

"Bien que Herschel ne fut pas en mesure de faire une image résolue de Cérès, les chercheurs ont pu déterminer la répartition des sources d'eau à sa surface en observant les variations du signal de l'eau pendant la période de rotation de 9 heures de la planète naine. Presque toute la vapeur d'eau serait générée à seulement deux endroits de la surface."

 

"Nous estimons que la production de vapeur d'eau serait d' environ 6 kg par seconde, ne nécessitant qu'une infime fraction de la surface soit couverte par de la glace d'eau, en relation avec les deux caractéristiques de surface localisées que nous avons observées, explique Laurence O'Rourke".

 

http://www.esa.int/var/esa/storage/images/esa_multimedia/images/2014/01/water_detection_on_ceres/13498535-1-eng-GB/Water_detection_on_Ceres_medium.jpg

 

Extrait traduit : "La variabilité de l'intensité du signal d'absorption de l'eau détectée sur Ceres par Herschel télescope spatial de l'ESA le 6 Mars 2013. Les mesures les plus intenses correspondent à deux régions sombres de la surface connues sous les noms de Piazzi et région A, identifiées sur une image prise au sol par l'Observatoire Keck II. Les deux mesuress à 110º de longitude (Piazzi) ont été prise dans un intervalle de temps d'environ 9 heures - égale à la période de rotation Ceres - ceci démontre que la variabilité dans la production de vapeur d'eau est possible, même sur une courte période."

 

Sans oublier que ces émissions de vapeur d'eau pourraient être produites par une activité cryovolcanique, même si ce n'est pas l'hypothèse privilégiée par la majorité des scientifiques pour une assez bonne raison expliquée dans le passage surligné, un peu plus loin...

 

http://pgj.pagesperso-orange.fr/planetes/ceres.htm

 

Extraits du lien ci-dessus :

 

"En 2001, le télescope spatial Hubble s'est tourné vers Cérès et a confirmé que la petite planète est sphérique. Un point sombre en surface, probablement un cratère, a été baptisé "Piazzi" en l'honneur du découvreur de Cérès. Une autre explication de cette tache pourrait être que celle-ci est une substance plus sombre sur le sol."

 

"Cérès a été étudiée avec le télescope Keck en Septembre 2002. Une résolution surpassant légèrement celle de Hubble a été atteinte. D'après les observations, la rotation de Cérès est de 9,075 heures. Le Keck a révélé également deux caractéristiques de grande taille (environ 130 km de diamètre). Il s'agit probablement de cratères. Le plus grand a une zone claire en son centre. En revanche, "Piazzi" n'apparaît pas sur les images du Keck."

 

"Cela faisait plus de trente ans que l'on soupçonnait la présence d'eau à la surface de Cérès. L'équipe d'astronomes, en utilisant le télescope spatial Herschel, a clairement détecté la présence d'eau sous forme gazeuse autour de Cérès à plusieurs reprises en 2012 et 2013. Mais cette vapeur d'eau n'est émise que lorsque Cérès, dont l'orbite n'est pas parfaitement circulaire, est au plus près du Soleil. Les astronomes ont pu déterminer que l'eau était alors éjectée par deux sources bien localisées, à la manière de deux geysers géants. En utilisant un modèle de jets cométaires développé au LESIA, ils ont même pu montrer qu'une partie de cette vapeur d'eau retombait sur Cérès."

 

"Si l'émission de vapeur d'eau de Cérès est désormais prouvée et s'explique facilement par un comportement cométaire, la question de l'origine de cette eau reste ouverte : Cérès possède-t-il un océan souterrain ? Ou bien ces deux régions correspondent-elles à deux poches isolées ? Dans un tel cas, quelle est leur origine ? La sonde Dawn de la NASA lancée en 2007 est actuellement en route vers Cérès après avoir étudié l'astéroïde Vesta en 2011. Attendus pour 2015, les images et spectres à haute résolution de la surface de Cérès nous permettront de mieux comprendre l'origine de ces geysers."

 

http://www.keckobservatory.org/recent/entry/images_of_dwarf_planet_ceres (octobre 2006)

 

Une équipe d'astronomes dirigée par Benoit Carry de l'Observatoire de Paris-Meudon a utilisé l'optique adaptative du Keck II, Mauna Kea Hawaii, pour saisir l'image de la surface de Cérès à une résolution spatiale d'environ 30 km. Les observations ont été réalisées au cours de l'opposition de Septembre 2002 dans le proche infrarouge, dans une plage de longueur d'onde particulièrement bien adapté pour étudier la composition et les propriétés des surfaces planétaires. Les cartes de l'albédo produites couvrant 80 % de l'astéroïde (Eh oui, encore astéroïde à cette date) qui semble afficher de grandes caractéristiques géologiques avec des tailles allant de 40 à 160 km et avec une réflection lumineuse de la surface variant de 12 %. L'équipe suggère que ces variations peuvent être dues à des éléments du relief, des différences de compositions et / ou un degré d'altération dû à l'action du vent solaire ou des impacts de micrométéorites.

 

http://www.keckobservatory.org/images/press_images/93_223_w150.jpg

 

Légende :

Les images infrarouges de Cérès révèlent une surface texturée, et les astronomes ont produit un modèle 3D de couleur à partir de ces données. Le bleu dans ce modèle correspond aux taches sombres dans l'infrarouge, le jaune aux zones brillantes. L'absence de données dans les régions polaires est due à l'insuffisance des données.

Notons que lors de cette campagne d'observations, la caractéristique nommé Piazzi n'a pas été imagée, celle-ci étant située sur les 20% de la surface n'ayant pas pu être étudiée. Par contre la tache annulaire sombre de l'hémisphère nord (ci-dessus) me semble bien être Région A.

 

Gerald post 263 ( Dawn/UMSF) http://imgur.com/nmH8wsG

 

Ce récapitulatif des interrogations qui entourent les panaches de vapeurs d'eau de Cérès pourrait trouver un début de réponse dès la fin de cette semaine grâce aux nouvelles images que doit nous envoyer Dawn avec une meilleure résolution que celles dont nous disposons à ce jour. Au pire nous devrions avoir les clés du mystère dans 2 ou 3 mois... :)

 

Nous découvrons encore un nouveau monde !!! Et sans indiens à massacrer.

 

 

Merci Quetzy pour ces infos. Ca déjà été dit ici, mais c'est toujours agréable de lire tes commentaires...profond respect !

Comme mon pote Astro, si Cérès c'est que du cratère, je serai aussi "un poil déçu"...:)

Niman1992

Share this post


Link to post
Share on other sites

Un petit effort Cérès, fais nous voir tes geysers!!!! ;)

 

Et merci Quetzy de penser à nous autres les pauvres "non bilingues" (qu'est ce que j'aimerais pouvoir lire aussi facilement que toi tout ces passionnants articles!)

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bonjour,

Merci Quetzy pour cette traduction qui nous donne une idée de ce qui nous attend sur Cérès :)

Si mes souvenirs son bons il doit aussi y avoir des argiles , pour être certain de tout cela il faudra encore un peu attendre ......

Cérès est une cible plus facile pour l'exploration que Europe car il n'y a pas de ceinture de radiation qui rend la vie dur à l'électronique

en plus c'est une destination plus proche ;)

Share this post


Link to post
Share on other sites
Si mes souvenirs son bons il doit aussi y avoir des argiles , pour être certain de tout cela il faudra encore un peu attendre ......

Cérès est une cible plus facile pour l'exploration que Europe car il n'y a pas de ceinture de radiation qui rend la vie dur à l'électronique

en plus c'est une destination plus proche ;)

Ça n'est pas plutôt sur Europe justement les signatures d'argiles ?

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now

  • Recently Browsing   0 members

    No registered users viewing this page.