quetzalcoatl

DAWN, la revanche du Phoenix

Messages recommandés

Bonjour,

 

http://www.nasa.gov/feature/goddard/2016/ceres-cryo-volcano

 

Tiré directement du lien ci-dessus :

 

A partir de nouvelles observations de la sonde Dawn, une équipe de chercheurs conduite par Ottaviano Ruesch du Goddard Space Flight Center de la NASA arrive à la conclusion que, Ahuna Mons serait un cryovolcan ayant connu une activité relativement récente et se serait formé en expulsant une saumure de boue glacée.

 

 

" Ahuna Mons est la manifestation d'un type inhabituel de volcanisme, impliquant de l'eau salée et de la boue, sur Ceres ", a déclaré , le Pr Greenbelt. " Cette activité géologique a été discuté et débattu parmi les scientifiques. Désormais, nous avons enfin les observations témoignant de sa réalité."

 

Bien que le volcan ne soit plus actif maintenant, l'équipe a été étonné par le fait qu'il semble géologiquement récent.

 

" Le cryovolcanisme d'Ahuna Mons nous permet de voir l'intérieur de Ceres," dit le Pr Ruesch, principal contributeur de l'article parût dans Science . Il ajoute : " Le même processus pourrait se produire sur d'autres planètes naines comme Pluton, par exemple."

 

L'équipe a utilisé les images et des cartes 3-D de la mission Dawn, pour analyser la forme d'Ahuna Mons. Ils l'ont comparé avec les caractéristiques et les modèles de construction des reliefs connus sur Terre et sur Mars.

 

Les montagnes sont formées par divers processus, tels que la collision de plaques crustales, d'impacts d'astéroïdes, d' éruptions volcaniques. Chaque processus génère des montagnes possédant des caractéristiques distinctives. Par exemple, la collision de plaques crustales produira une longue chaîne de montagnes et non une seule montagne isolée. Certains cratères d'impact auront, eux, des pics centraux. Les scientifiques concluent qu Ahuna Mons ressemblerait bien plus à un dôme volcanique. Ceux-ci se forment lorsque de la matière fondue, plus ou moins fluide, perce la croûte pour le constituer en s'accumulant localement.

 

Sur son versant le plus raide, cette montagne fait environ 5 kilomètres de haut. Sa hauteur moyenne globale est de 4 kilomètres et son diamètre approximativement de 20 kilomètres.

 

Dawn a pris ces images à partir de son orbite de cartographie à basse altitude soit 385 kilomètres au-dessus de la surface, en Décembre 2015.

Selon l'équipe, elles permettent d'observer les caractéristiques d'un dôme volcanique, notamment des fissures qui se sont développées à son sommet. De plus, on voit des écoulements qui ressemblent à ceux formés par des éboulements, les flancs abrupts entourant le dôme seraient formés principalement par des amas de débris.

 

L'aspect du dôme indique également qu'il est jeune sur une échelle de temps géologique. Les reliefs des planètes ne possédant pas d'atmosphère significative, comme Ceres, sont érodés par les impacts météoritiques, et prennent un aspect doux et arrondi. Ahuna Mons a une forme prononcée, aux arêtes aigues qui auraient dû disparaître avec le temps.

Invariablement, les surfaces âgées ont un aspect fortement grêlé par l'accumulation de nombreux impacts, mais Ahuna Mons est resté peu cratérisé. De plus, les montagnes ont tendance à s'élargir à leurs bases car elles s érodent et s'affaissent par l'effet de la gravité. Ahuna Mons a une assise étroite avec des pentes abruptes. Enfin, sur ce type de corps, les surfaces ont tendance à foncer car elles sont exposées directement aux effets des rayonnements spatiaux, mais Ahuna Mons est resté plus lumineux que ses environs.

 

"Nous pensons qu'Ahuna Mons s'est formé dans les derniers milliards d'années (1 ou 2), et même peut-être il y a seulement quelques centaines de millions d'années," dit Ruesch. Ceci est relativement jeune sur un plan géologique étant donné que le système solaire est âgé d'environ 4,5 milliards d'années. Un jeune volcan sur Ceres est surprenant parce que Ceres est un petit monde, avec un diamètre de moins de 500 km. Un astre modeste comme celui-ci devrait rapidement perdre sa chaleur interne. "Ahuna Mons nous prouve que Cérès avait encore assez de chaleur pour produire un cryovolcan relativement récent ", nous explique Ruesch.

 

Le cryovolcanisme s'observe ailleurs dans notre système. Par exemple, la lune de Saturne, Encelade, possède des geysers de particules de glace d'eau jaillissant de fissures crustales situées à son pôle sud. Encelade est encore moins massive que Cérès. Sa chaleur interne est générée par les forces de marées exercées par l'attraction gravitationnelle de ses lunes proches et de Saturne.

 

Ceres est lui un monde isolé. Il ne possède pas de voisin à proximité pour que de telles forces puissent lui founir une source de chaleur.

 

" Nous ne connaissons rien de ressemblant à Ahuna Mons dans le système solaire", déclare Lucy Mc Fadden de la NASA, co-auteur de ce papier. " C'est le premier cryovolcan que nous ayons découvert, qui est produit par l'émergence d'un mélange de saumure et d'argile ."

Les corps planétaires vont des plus lourds, constitués des matériaux les plus denses, proches du soleil, comme les planètes telluriques, jusqu'à ceux fait de matériaux moins denses, plus volatils, plus éloignés, comme les lunes glacées des planètes géantes et des objets de la ceinture de Kuiper .

" Ceres, qui orbite entre Mars et Jupiter, nous intéresse particulièrement car il semble être un objet de transition, il n'est ni complètement rocheux, ni exclusivement de glaces ", nous dit Mc Fadden.

 

L'équipe prévoit d'utiliser le spectromètre de cartographie infrarouge et visible (VIR) de Dawn, pour déterminer la composition d' Ahuna Mons. Le spectromètre détecte les signatures spectrales des minéraux, dans la lumière réfléchie par la surface. Cérès a une ou deux autres caractéristiques en forme de dôme dans d'autres régions, mais elles semblent plus âgés car elles ne sont plus larges et plus fortement marquées de cratères. On ne sait pas si elles ont effectivement une origine cryovolcanique ou s'il n'y a aucun lien entre elles et Ahuna Mons. Nous ignorons également s'il n'y a aucune relation entre Ahuna Mons et les régions brillantes vues dans des centaines d'endroits sur Cérès. Enfin, l'équipe voudrait savoir s'il y a quelque chose de spécifique, de particuliers, à propos de l'emplacement d' Ahuna Mons.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Bonsoir,

 

Un résultat d'une certaine importance, voire d'une importance certaine. :)

 

http://photojournal.jpl.nasa.gov/catalog/PIA20916

 

Sur Cérès, le petit cratère lumineux Oxo de 10 kilomètres de diamètre, est vu en perspective. L'élévation a été exagérée d'un facteur deux. Cette vue a été réalisée en utilisant des images de couleur améliorée prises par la sonde Dawn.

 

Le spectromètre de cartographie dans le visible et l'infrarouge de Dawn (VIR), a détecté les preuves de la présence de glace d'eau dans ce cratère. Les résultats ont été publiés dans la revue Sciences en septembre 2016.

 

Les images prises à l'aide de filtres spectraux bleu (440 nanomètres), vert (750 nanomètres) et infrarouge (960 nanomètres) ont été combinées pour créer l'image.

 

La caméra du vaisseau spatial a pris les images à partir de l'orbite de cartographie basse altitude, à une altitude de 385 kilomètres, en Août 2016. La résolution des images est de 35 mètres par pixel.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Merci Quetzy pour les liens et traductions concernant ce petit monde passionnant.

 

Le Monde a publié un article il y a quelques jours, malheureusement seul le début est accessible en ligne :

http://www.lemonde.fr/cosmos/article/2016/09/05/ceres-mort-vivant-de-l-espace_4992914_1650695.html

 

extrait :

 

«*…Les six articles, publiés simultanément par Science le 2 septembre, confirment tout l’intérêt de cette planète naine quasi sphérique, presque aussi grosse que Pluton avec ses 950 kilomètres de diamètre.

« Cérès n’est pas un astre mort ! », s’enthousiasme Benoît Carry, astronome de l’Observatoire de la Côte d’Azur, à la lecture de ces publications. Ses différents confrères signataires de ces articles viennent en effet, pêle-mêle, d’identifier le premier volcan froid du Système solaire, la présence de glace d’eau en surface, des silicates hydratés témoignant d’une action d’eau liquide, une mystérieuse bouffée de particules au-dessus de la surface…

 

On comprend que la NASA ait pris la décision de laisser DAWN finir sa vie autour de Cérès plutôt que de tenter le survol d'un nouvel objectif...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Cela faisait un bout de temps que je n’avais pas posté de nouvelles photos ; En voici deux spectaculaires : d’abord le cratère Occator et ses spots blancs vus sous un angle inédit, ensuite une photo «*couleur «* de Cérès, telle qu’ elle apparaitrait à nos yeux

 

http://dawn.jpl.nasa.gov/multimedia/images/image-detail.html?id=PIA21079

 

MOz36LIO.jpg WFt2AKMQ.jpg

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Cette petite boule est un concentré de surprises. Elle pose plus de questions qu'elle nous donne de réponses et c'est passionnant. Finalement ce n'est pas plus mal que DAWN reste "sur zone". Il y a encore du travail dans le secteur.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

https://www.cieletespace.fr/actualites/ceres-un-intrus-dans-la-ceinture-d-asteroides

 

Un article sur le site de C&E. Intro :

 

Cérès, un intrus dans la Ceinture d’astéroïdes

 

Une équipe de chercheurs français révèle que la planète naine Cérès est recouverte d’un voile de poussières venues d’autres corps célestes. Un saupoudrage qui masquait jusqu'ici ses vraies origines.

Cela fait peut-être deux siècles que les scientifiques se trompent sur Cérès. Avec ses 1000 km de diamètre, la planète naine est considérée comme le plus gros astéroïde, notamment parce qu'elle affiche la même couleur que la majorité des astéroïdes de la Ceinture principale, où elle orbite. Mais Cérès vient peut-être en réalité de la Ceinture de Kuiper, un gigantesque réservoir de corps glacés situé au-delà de la planète Neptune

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Egalement sur ces sites

http://www.ca-se-passe-la-haut.fr/2017/01/decouverte-dune-composition-inattendue.html

http://www.futura-sciences.com/sciences/actualites/dawn-planete-naine-ceres-serait-nee-dela-neptune-65988/

 

Comme dit dans le second lien ce serait une nouvelle fantastique :

Si cette découverte est confirmée, ce qui ne fait guère de doute, elle fait de Cérès une « cible majeure pour le futur et accroît l'intérêt d'un atterrisseur qui se poserait dessus ». Avec Cérès, les astronomes ont, à quelques encablures de la Terre, « un objet qui peut donner des informations sur le disque externe primordial »

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

 

http://www.lemonde.fr/sciences/article/2017/02/16/sur-ceres-des-ingredients-propices-a-l-apparition-de-la-vie_5080897_1650684.html

 

Un article du Monde sur cette découverte. Extrait :

 

«*…Et dans le journal Science du 17 février, des chercheurs italiens et américains de la NASA et de l’Institut d’astrophysique et de planétologie spatiale de Rome (IAPF) expliquent avoir détecté, pour la première fois, la présence de molécules organiques dans certains recoins de cette planète. Cette matière, dont les chercheurs ne peuvent identifier exactement les composants, est faite de longues chaînes de carbone. Ces molécules sont apparentées à des huiles, des cires ou des bitumes, durcies par les températures glaciales de l’ordre de – 100 °C…*»

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Salutations,

 

Même si leur définition reste très vague et englobe un large nombre de compositions chimiques, ces molécules sont des tholins assez similaires à ceux qu'on trouve un peu partout dans le système solaire extérieur (de Titan à Pluton en passant par les comètes TNO KBO et autres satellites).

 

Faire une relation quelconque entre ce type de molécules et la vie, me semble relever d'un lien bien trop distant pour valoir d'être mis systématiquement(ou du moins trop souvent) en exergue dans ce genre d'article.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Quetzy, l’article du Monde ne dit pas autre chose :

 

«*…Bien entendu, entre ces tas de cire sombre et la vie florissante telle qu’on la connaît sur Terre, le chemin est long. Nul acide aminé par exemple – une des briques pour fabriquer des protéines – n’a été identifié, alors qu’on en a détecté dans les météorites ou les comètes…*»

 

Par contre :

«*…La taille de Cérès et la combinaison d’eau, de matière organique et peut-être d’eau souterraine la mettent sur la liste des objets pouvant contenir des formes de vie primitive, estime Michaël Küppers, de l’Agence spatiale européenne. Et Cérès est plus facile à atteindre que les lunes de Jupiter ou de Saturne…*»

 

Passons sur l’espérance (déraisonable ?) d’ y trouver une forme de vie, mais Cérès se révèle désormais, à mon avis, un remarquable objectif potentiel pour une future mission avec retour d’échantillons, bien plus facile et moins onéreuse qu'une mission du même type vers mars ou une comète.

Vitesse de libération sur Cérès : 0.51 km/sec

Vitesse de libération sur Mars : 5.03 km/sec

Et pas besoin de harpon (Philae sur 67P)

 

Apparemment je ne suis pas le seul à le penser, je cite de nouveau l’article :

«*…seuls les Chinois ont pour l’instant des plans afin de rapporter un morceau de cette planète naine après 2030. Une proposition française pour une telle mission, baptisée Nautilus, n’a pas été retenue par le Centre national d’études spatiales, l’agence spatiale française, à l’été 2016...*»

 

Cérès, bien plus petite que la lune, mais avec vraisemblablement un océan sous sa surface, un volcan géant, des molécules organiques... :

 

nvvzCcuX.png

Modifié par jackbauer

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Bonjour Jack',

 

C'est bien le contenu du "par contre" et les propos de Michaël Küppers qui me hérissent un peu. J'en suis venu à partager légèrement l'agacement de certains qui trouvent lassant de voir la recherche d'une vie extraterrestre phagocyter toutes les missions d'explorations spatiales... comme si rien d'autre ne pouvait les justifier.

 

Naturellement cette question est passionnante et je conçois qu'elle puisse captiver les gens. Pour être parfaitement clair , je suis, moi aussi, presque totalement convaincu que la vie n'est pas un phénomène unique dans l'Univers.

 

Mais la chimie prébiotique qui existe de façon courante sur tant de corps du système solaire extérieur a une relation tellement lointaine avec l'apparition de la vie qu'il me paraît idiot (ou malhonnête) d'essayer de faire croire le contraire.

 

Pour ce que j'en sais, la recherche d'organismes exogènes dans le système solaire, et, avec quelques raisonnables espoirs de voir cette quête aboutir, ne concerne que deux ou trois endroits accessibles par nos sondes spatiales. Je citerai Mars et Europe, et sans pour autant parier beaucoup sur nos chances de succès...

 

La vie pourrait grouiller dans le cosmos sans que la planète habitée la plus proche de nous ne soit éloignée de moins de 1000 AL. La découvrir sur le pas de notre porte serait pour moi aussi surprenant que d'apprendre que seule la Terre l'abrite.

 

Jack : "Cérès, bien plus petite que la lune, mais avec vraisemblablement un océan sous sa surface, un volcan géant, des molécules organiques..."

 

Certes, mais ne nous emballons pas trop. Par exemple ce "volcan géant" n'est qu'un cryo-volcan, et cela fait une sacré différence quant on énumère les éléments favorables à une activité biologique.

 

Je ne discute pas le fait qu'il soit beaucoup plus facile de rapporter un échantillon de Cérès que de Mars ou d'Europe.

C'est d'ailleurs surtout pour ça, qu'on envisage de le faire. ;)

 

Mais la probabilité d'y trouver un organisme endogène me paraît tellement moindre qu'il nous faudra tabler sur un objectif plus réaliste pour cette mission. :confused:

 

Mais après tout, ce n'est que mon point de vue.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Bonsoir,

Je comprend un peu ton agacement Quetzy , c'est un peu comme à l'époque ou on annonçait

sans arrêt qu'il y avait eu de l'eau sur Mars en un nombre incalculable de versions .

Le problème est complexe , car chaque astre est différent et Cérès est en quelque sorte exotique

Si l'on veut à moindre frais explorer un astre soupçonné de venir de la ceinture de Kuiper,

il semble facile d'accès .

Les argiles et carbonates ainsi que sa chimie peut être étudiée grâce à une mission robotique

mais pour quand ?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

un autre truc qui m'agace aussi beaucoup c'est la mode des océans sous surface... depuis la roche flotte elle?

 

sur encélade OK mais pour toutes les autres ils s'agit de sortes de napes phréatiques donc de roche imbibée d'eau et pas de masse d'eau "pure".

 

ça a le don de m'énerver ces raccourcis anthropocentrés sur des "images" (mer / océan / plage avec les cocotiers?) qu'on à tous en tête mais largement déconnecté de la réalité physique.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

...Si l'on veut à moindre frais explorer un astre soupçonné de venir de la ceinture de Kuiper...

 

...Les argiles et carbonates ainsi que sa chimie peut être étudiée grâce à une mission robotique...

 

Salut Charles, ;)

 

Voilà, tu cites les raisons valables et suffisantes pour y envoyer une nouvelle mission. Et celle-ci serait en retours scientifiques, extrêmement profitable sans qu'il soit besoin de faire miroiter la possibilité d'y trouver des "alouettes". :)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Salut Charles, ;)

 

Voilà, tu cites les raisons valables et suffisantes pour y envoyer une nouvelle mission. Et celle-ci serait en retours scientifiques, extrêmement profitable sans qu'il soit besoin de faire miroiter la possibilité d'y trouver des "alouettes". :)

 

Je plussoie, je plussoie!!! une mission 'rapide' vers un astre sans doute fondamental !

 

Quand je dis rapide, je pense au voyage et pas à la constitution de la mission, ni aux études scientifiques qui en seraient issues!

 

Un océan sur Ceres ( cérès?), doit plus relever d'une masse de glace pilée plus ou moins fluide..que d'une masse d'eau pleine de prébiotiques!

 

La course à l'habitabilité de pseudo planètes, me laisse aussi pantois, on est juste en train d'essayer de comprendre quelles sont les conditions qui la permette! Trouver des planètes à quelques années lumière :rolleyes:, c'est bien! comprendre ce qui c'est passé chez nous, c'est mieux. Bien entendu celà passe par l'étude à tous les niveaux, de l'étude des exoplanètes à la recherche moléculaires sans oublier la paléontologie, l'étude des particules fondamentales, la géologie et que sais-je..

 

L'attitude actuelle me fait assez penser à 'l'empire contre attaque', tout le monde se pense Han Solo évitant astéroïde sur astéroïde, alors que Ceres représente (en masse) le tiers de la dite ceinture :b:, bon d'accord il en reste 2/3 .. mais sur une orbite relativement allongée entre mars et jupiter!! ça laisse un peu de vide...

 

Ceci étant dit, il reste un grand champ aux scientifiques, et beaucoup d'espace aux rêveurs: puissent-ils se réunir dans la réalité.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

http://dawn.jpl.nasa.gov/multimedia/images/image-detail.html?id=PIA11240

 

DAWN, qui est remonté sur une orbite plus élevé, continu l’exploration de ce petit monde passionnant.

Une nouvelle photo prise le 11 février dernier nous montre à la fois le cratère Occator et Ahuna Mons alors que la sonde se trouvait à 7.500 km de la surface

 

 

ZubZwSgi.jpg

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Posté(e) (modifié)

Bonjour,

Voici une vidéo de la formation d 'Ahuna  Mons .

 

J'ai tenté dans mon congélateur de reproduire en miniature avec de l'eau et de l'huile végétal la formation d'Ahuna Mons l'huile qui flotte sur l'eau représente la surface .

 

J'ai obtenu une coupe qui montre en détail le comportement de l'eau qui se déplace et gèle par étape à droite il y a une coulée ......  98360-1522238645.jpg 

Modifié par charles43
Informations supplémentaires
  • Merci / Quelle qualité! 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Posté(e) (modifié)

Bonsoir,

Dawn devrait à l'heure actuel  se rapprocher de l'orbite la plus basse c'est à dire 200 km  d'altitude de Cérès , aucune nouvelles sur le site de la mission ,  j'espère que tout se passe bien .......

 

Modifié par charles43

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant


  • En ligne récemment   0 membre est en ligne

    Aucun utilisateur enregistré regarde cette page.