Paul_Wi11iams

récup' + redécollage d'étages SpaceX/Falcon/Dragon...

Recommended Posts

Le lien direct vers la photo: http://www.universetoday.com/wp-content/uploads/2016/05/JCSAT14-3.jpg

 

Les traces noires sont probablement causées par la combustion du kérozène quand la fusée redescend dans ses propres gaz d'échappement. En gros, c'est de la suie de diesel. ;)

 

C'est certainement plus moche que dangereux.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Le lien direct vers la photo: http://www.universetoday.com/wp-content/uploads/2016/05/JCSAT14-3.jpg

 

Les traces noires sont probablement causées par la combustion du kérozène quand la fusée redescend dans ses propres gaz d'échappement. En gros, c'est de la suie de diesel. ;)

 

C'est certainement plus moche que dangereux.

 

Plus haut dans ce fil, nous avons déjà eu à échanger au sujet des traces quasi identiques pour la récupération précédente dont l'étage est supposé en bonne santé.

 

Si souci il y a ce serait à l'intérieur vers la chambre à combustion. Ce qui nous rappelle l'un des avantages du méthane sur RP-1.

 

A la différence de la Nasa ou d'Ariane adeptes d'une communication "lisse et propre", la communication de SpaceX se plaît à montrer l'image déjantée ou incorrecte. On place la caméra de lancement devant la bouche de canalisation de flammes... des jeunes "(ir)responsables" en train de sautiller à chaque étape réussi...

 

J'ai lu quelque part qu'on prévoie même pas à donner un coup de peinture mais de les relancer tels quels. Je me demande même pourquoi l'étage n'est pas déjà peint en en noir, couleur radiative sous échauffement. J'espère qu'ils vont encore s'extasier devant un lancement réussi d'un lanceur plein de traces noires pour le compte SES (Société Européenne des Satellites).

Edited by Paul_Wi11iams

Share this post


Link to post
Share on other sites

Un lanceur noir quand tu veux le super-réfrigérer avant le lancement, sous le soleil de Floride, ça ne le fait pas... ;)

Share this post


Link to post
Share on other sites

J'espère qu'ils vont encore s'extasier devant un lancement réussi d'un lanceur plein de traces noires pour le compte SES (Société Européenne des Satellites).

Space X a-t'il déjà annoncé une date -même approximative - pour le nouveau lancement de ce premier étage recyclé ?

Share this post


Link to post
Share on other sites
Un lanceur noir quand tu veux le super-réfrigérer avant le lancement, sous le soleil de Floride, ça ne le fait pas... ;)

J'avoue n'y avoir pas pensé.

Cependant, dès le premier millimètre de glace, on a une surface blanche immaculée. L'animation publicitaire au début des "direct" de Falcon montre une pluie de glaçons qui tombe au moment du décollage. Leur arrachage fait quoi aux salissures ?

 

A première vue, je dirais peu importe...

 

Le client, lui, à partir du moment de la séparation de l'étage, ne pleurera pas sa perte si la peinture ablative a été arrachée par des glaçons trop bien collés.

 

SpaceX semble accepter de la casse à condition d’emmagasiner la télémétrie permettant de corriger la fois d'après. Les caméras à bord sont là pour quelque chose !

 

Comme j'ai dit dans l'autre fil, c'est le parfait banc d'essai pour un futur lanceur certifié pour le transport humain.

 

Space X a-t'il déjà annoncé une date -même approximative - pour le nouveau lancement de ce premier étage recyclé ?

 

J'avais retenu une mention d'un lancement pour SES (qui avait exprimé son souhait de jouer les cobayes !), et pour le mois de juin.

 

cherchons du côté du forum SpaceX sur Reddit et ailleurs.

 

Edit:

L'information que j'ai vu répercutée, date d'une conférence de presse de E Musk le 8 avril suite au premier atérissage en mer.

Il dit que le lancement en question dépend des négociations en cours. J'ai déjà posté dans ce fil au sujet des marchandages sur le prix, signe de bonne santé du projet. En visionnant, j'espère que E Musk s'occupe bien la sienne et ne s'use pas trop vite. Edited by Paul_Wi11iams

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bon, d'autre part s'ils prennent la peine d'y coller quelques centaines de kg de peinture blanche, c'est qu'il y a une bonne raison (autre que l'esthétique).

 

Donc ce ne serait pas étonnant que les étages reconditionnés soient nettoyés ou même repeints.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Cependant, dès le premier millimètre de glace, on a une surface blanche immaculée.

 

La glace est transparente à moins qu'elle ne contienne une quantité significative d'impuretés. Si tu as une surface rouge ou noire en dessous, la surface sera rouge ou noire même avec 2 millimètres de glace. J'avoue cependant qu'elle sera plus brillante.

 

La glace de mer n'est blanche qu'en raison du sel, et la couleur blanche n'apparaît qu'à partir de 15 cm.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Bon, d'autre part s'ils prennent la peine d'y coller quelques centaines de kg de peinture blanche, c'est qu'il y a une bonne raison (autre que l'esthétique).

 

Donc ce ne serait pas étonnant que les étages reconditionnés soient nettoyés ou même repeints.

 

Dans la conférence ci dessus, Musk parlait du but, nécessaire pour son modèle économique, qui était de "laver, faire le plein et relancer".

Pour la peinture, il est vrai que les lanceurs Ariane et autres sont peints, même sans critère de retour. Pourtant, quand on regarde par le hublot d'un avion, on voit parfois des surfaces métalliques nues et bosselés, des vis et des rivets, et avec des traces de saleté.

 

La glace est transparente à moins qu'elle ne contienne une quantité significative d'impuretés. Si tu as une surface rouge ou noire en dessous, la surface sera rouge ou noire même avec 2 millimètres de glace. J'avoue cependant qu'elle sera plus brillante.

 

La glace de mer n'est blanche qu'en raison du sel, et la couleur blanche n'apparaît qu'à partir de 15 cm.

Je ne vais pas tenter de contredire un expert car tu dois être le meilleure connaisseur sur le forum à ce sujet.

 

J'ai dû faire la confusion entre une glace à structure lisse comme le verglas et la givre "hoarfrost" blanche avec ses magnifiques cristaux et leurs embranchements. Je pensais à cette formation, vue dans les congélateurs, venant de la phase gazeuse => solide.

 

Un lancement par un temps lourd en été doit poser d'autres problèmes que le même sous une grésille d'hiver.

 

C'est encore un sujet complexe que je ne connais pas, mais la Nasa a une longue et amère expérience:

nasa.gov/home/hqnews/2004/nov/HQ_04367_stennis_ice_prt.htm

Edited by Paul_Wi11iams

Share this post


Link to post
Share on other sites

Z'avez vu, au milieu, toutes les roues qui ne servent à rien...! Et, à l'arrière, il y en a même qui ne touchent pas par terre...!!:be:

Share this post


Link to post
Share on other sites
Z'avez vu, au milieu, toutes les roues qui ne servent à rien...! Et, à l'arrière, il y en a même qui ne touchent pas par terre...!!:be:

 

Il peut y avoir des choses auxquelles nous n'avons pas pensées.

Par exemple, on peut chercher à baisser le centre de masse de l'ensemble avec un chargement peu dense et avec le risque de vent transversal. On ne sait pas.

 

En plus un matériel de transport n'est pas fait sur mesure mais choisi selon sa disponibilité.

J'ai déjà pris un 19 tonnes pour transporter un colis.

 

Attention, passage de fusée !!

merci pour l'animation, voyons...

 

2016-05-15_webastro-falcon9-etage-2e-de-ovean-sur-camion.jpg

 

Les gridwings noircis, espérons que c'est dû à la fumée. On suppose que le cas de surchauffe les auraient fait fondre carrément.

 

Pour le symbole: sur la bannière étoilée, on remarque que les stars ont mieux résisté que les stripes. Ce qui se transposerait à une colonisation réussie de Mars. Même pas besoin d'une guerre d'indépendance.

En tant que ex-britannique, j'ai un peu de recul sur la question qui n'a peut-être pas effleuré l'esprit du citoyen américain ordinaire.

Share this post


Link to post
Share on other sites
J'ai déjà posté dans ce fil au sujet des marchandages sur le prix, signe de bonne santé du projet. En visionnant, j'espère que E Musk s'occupe bien la sienne et ne s'use pas trop vite. [/color]

 

En fait Elon Musk semble brûler la chandelle par les deux bouts.

 

Il a 3 grands projets en marche:

  1. Bien sûr il y a SpaceX dont on parle ici.
  2. En plus il y le projet Hyperloop https://fr.wikipedia.org/wiki/Hyperloop qui est aussi très révolutionnaire.
  3. Finalement il y a les voitures Tesla dont le modèle 3 fait actuellement un tabac en Amérique du Nord.

 

Et je ne parlerai pas de sa vie privée avec son deuxième divorce de la même épouse.

Share this post


Link to post
Share on other sites
En fait Elon Musk semble brûler la chandelle par les deux bouts.

Cet article...

independent.co.uk/news/business/news/how-tesla-boss-elon-musk-works-up-to-100-hours-a-week-a6836461.html

... confirme le chiffre de 85 à 10 heures travaillées par semaine.

 

 

Il a 3 grands projets en marche:

  1. Bien sûr il y a SpaceX dont on parle ici.
  2. En plus il y le projet Hyperloop https://fr.wikipedia.org/wiki/Hyperloop qui est aussi très révolutionnaire.
  3. Finalement il y a les voitures Tesla dont le modèle 3 fait actuellement un tabac en Amérique du Nord.

 

Et je ne parlerai pas de sa vie privée avec son deuxième divorce de la même épouse.

Je pense qu'il nous pourrions envisager un fil dédié pour la question humaine de la gestion de l'espace. Il y a tendance à considérer l'humain comme un élément annexe à la grande marche inévitable du progrès technique. Or sans un personnage comme John Kennedy, qui dit qu'il y aurait eu Apollo ?

 

Inversement, s'il y avait eu un personnage d'envergure à la fin d'Apollo (américain ou russe) serions-nous peut-être déjà établis sur la Lune en 2016 ?

 

Il y a une impression que le progrès technique se bloque sur un barrage fermé de type politique, qui finit par s'écrouler et provoque une débâcle (dans les sens hydrogéologique du terme).

 

Nous n'avons pas les moyens pour savoir si ce cycle est nécessaire à l'obtention d'un résultat, par exemple la création d'une économie industrielle en Amérique du nord, en Chine ou sur la Lune.

 

Ceci dit, je m'intéressais à la question, bien plus terre-à-terre si j'ose dire, de la couleur d'une réservoir cryogénique glacé. Difficile à trouver des photos car les articles scientifiques sont souvent à péage. Le survol des abstracts d'article suggère que la givre est une structure lacunaire à vides d'air, qui agit comme un isolant.

 

La seule photo que j'ai trouvé était d'une fusée faite par des étudiants néerlandais

2016-05-15_webastro_givre-sur-cryogeniques-de-fusee.jpg

 

Sur la partie cryogénique, je m'attendrais à voir les surface noires blanchies en première.

Edited by Paul_Wi11iams

Share this post


Link to post
Share on other sites

Fraichement twité :

 

 

Elon Musk ‏@elonmusk

 

Most recent rocket took max damage, due to v high entry velocity. Will be our life leader for ground tests to confirm others are good.

 

ab9ojKG9.jpg

Share this post


Link to post
Share on other sites
Fraichement twité :

 

 

Elon Musk ‏@elonmusk

 

Most recent rocket took max damage, due to v high entry velocity. Will be our life leader for ground tests to confirm others are good.

 

 

La fusée la plus récente a subi un maximum de dégâts, à cause de la vitesse d'entrée atmosphérique. Il sera notre banc d'essai au sol pour vérifier que les autres lanceurs sont bons.

 

 

Suite à ce tweet, il y a quelques réflexions intéressantes sur le forum Reddit-SpaceX

(en se rappelant que, avec Quora, Reddit c'est le forum fréquenté par des employés de SpaceX. J'imagine qu'il y a un service de relecture au sein de l'entreprise et une interdiction d'annoncer de chiffres. Non, non: pas de théorie de complot ici, juste une question de bon sens. En plus quelqu'un m'a dit que Musk s'est fait piquer le plan de l'une de ses Tesla, donc le sujet serait sensible)

 

On y explique que dans l'aéronautique, on utilise l'exemplaire la plus usé d'un véhicule, comme précurseur "fleet leader" pour évaluer par anticipation le vieillissement des exemplaires plus jeunes.

 

On fait remarquer que la politique de la Nasa qui définit un type de lanceur spécifiquement habité c'est aussi se prive ainsi de tout le cycle d'apprentissage et amélioration dont bénéficie SpaceX avec ses lancements de satellites. Combien de fois les autres opérateurs ont eu des sueurs froides en voyant le composant défectueux qui a failli coûter la vie à un équipage !

 

Une autre option, qui n'a pas été retenue, aurait été de démonter les moteurs ou composants qui seraient remontés sur d'autres lanceurs. Ce qui transpose un usage aéronautique: un moteur d'un avion en vol avec passagers peut très bien venir d'un avion déjà parti à la casse. D'ailleurs, en automobile, c'est le cas de la 205 que je conduis tous les jours.

 

Et encore une autre option, suggéré par un autre "Redditeur", serait de le lancer en tant que prototype sans charge utile. SpaceX a dû y penser, et j'en conclus que les dégâts sont vraiment sérieux.

 

Un autre participant suggère une évolution vers un étage pouvant être découpé et reconstruit. Je crois qu'il envisage un octaweb* déboulonnable.

 

*châssis portant l'anneau de 8+1 moteurs.

KUVtsgEqo5IBx2fgowZWsHlOz9e2Lb_UjDFAc3JHEmQ.jpg

cliquer image

 

 

Édit 2016-05-17:

Et voici une échange sur Twitter qui étonne parce qu'on dirait que Mr Musk a le temps pour répondre à tout un chacun:

 

@elonmusk Will future Falcon 9 rockets be built more resilient so that they can survive with less damage?

5 Retweets 24 j'aime

 

Elon Musk Compte certifié

yes

 

Les lanceurs futurs Falcon seront donc construits davantage résilients pour survivre avec moins de dégâts.

Si il est encore besoin de le démontrer , c'est un bel exemple du cycle de conception/essai/amélioration

qui permet à ses lancements commerciaux de servir comme socle du projet martien.

Edited by Paul_Wi11iams

Share this post


Link to post
Share on other sites

Pour résumer : bon pour la casse (!?) Si on devait généraliser, tous les lancements du même genre que le dernier ne permettront pas de réutiliser le 1er étage...

Espérons qu'on ai droit à un peu plus qu'une phrase twitée pour en savoir plus.

Share this post


Link to post
Share on other sites

"La dernière fusée à le plus souffert à cause de son retour à très haute vitesse. Elle servira d'étalon lors des tests au sol afin de confirmer que les autres sont bonnes."

 

J'interprète ça comme: "Si celle-là est assez bonne pour reprendre du service, les autres le seront aussi".

 

Ce qui ne veut pas dire qu'elle ne revolera pas, au contraire. :)

Share this post


Link to post
Share on other sites
"La dernière fusée à le plus souffert à cause de son retour à très haute vitesse. Elle servira d'étalon lors des tests au sol afin de confirmer que les autres sont bonnes."

 

J'interprète ça comme: "Si celle-là est assez bonne pour reprendre du service, les autres le seront aussi".

 

Ce qui ne veut pas dire qu'elle ne revolera pas, au contraire. :)

 

ouais.

 

Pour poursuivre l'analogie automobile de #315, un véhicule arrivant dans une casse est d'abord mis en route pour évaluer le moteur. Test de compression ensuite. Souvent ce véhicule a un moteur qui fera des années de service bien que la carrosserie en ferait un danger public.

 

A l'opposé d'un test au sol, le fait de lancer une fusée à réservoirs abîmés est faire courir le risque d'un accident de pas-de-tir voire un départ à l'horizontale !

 

Aussi on court le risque de se voir refuser l'autorisation de décollage avec conséquences pour l'image publique de la société.

 

Même un échec en fin de vol pourrait avoir un effet négatif sur les négociations de prix pour de futurs lancements et sur le tarif d'assurances des charges utiles.

 

Je pense que la décision doit être complexe.

 

Question: pourquoi ne pas conserver l'étage comme souvenir et remettre en service celui qui a atterri le premier au sol ?

Share this post


Link to post
Share on other sites

Il parle bien de "ground tests" dans son message. Ils vont donc tout simplement passer le moteur sur leur base de tests aux sols.

 

 

https://www.nasaspaceflight.com/2013/06/reducing-risk-ground-testing-recipe-spacex-success/

 

 

Ils vont certainement pousser ce moteur dans ses limites pour s'assurer que le moteur aurait pu assurer encore une mission et détecter les parties qui vont rendre l'âme en premier afin de les améliorer.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il parle bien de "ground tests" dans son message. Ils vont donc tout simplement passer le moteur sur leur base de tests aux sols.

 

 

https://www.nasaspaceflight.com/2013/06/reducing-risk-ground-testing-recipe-spacex-success/

 

 

Ils vont certainement pousser ce moteur dans ses limites pour s'assurer que le moteur aurait pu assurer encore une mission et détecter les parties qui vont rendre l'âme en premier afin de les améliorer.

 

Cet article de 2013 peut être valable pour ce qui est le principe général des essais chez SpaceX. Ils en étaient encore au prototype Grasshopper.

 

Pour les cas spécifiques actuels,

 

  1. Le premier étage récupéré au sol a subi des allumages au sol avant d'être destiné comme pièce de musée. Mais je me demande s'il y a une deuxième raison.
  2. le premier étage récupéré en mer a déjà subi les essais qui le valide pour un retour en vol, mais pour quand ?
  3. Selon les déductions des personnes sur Reddit, le second exemplaire revenu abîmé sur barge, aurait subi des dégâts sur l'embase avec les moteurs exposés de face à l'échauffement atmosphérique. Je dirais que celui-ce est valable pour voir les possibilités de survie d'un engin ayant subi un traitement hors-normes. Il peut servir aussi pour rendre les futurs exemplaires plus résistants. Pas sûr que cela vaut pour suivre le vieillissement normal.

 

J'aurais trouvé que 1 était une meilleur "life leader" que 3.

Edited by Paul_Wi11iams

Share this post


Link to post
Share on other sites

[*]le premier étage récupéré en mer a déjà subi les essais qui le valide pour un retour en vol, mais pour quand ?

C'est l'étage qui a servi lors du vol CRS 8 de ravitaillement de l'ISS, donc une mission en LEO.

C'est la situation optimale, il reste assez d'ergols pour le retournement et atterrir sur la barge située à distance raisonnable de la cote.

Le premier étage du lanceur est relativement préservé.

[*]Selon les déductions des personnes sur Reddit, le second exemplaire revenu abîmé sur barge, aurait subi des dégâts sur l'embase avec les moteurs exposés de face à l'échauffement atmosphérique. Je dirais que celui-ce est valable pour voir les possibilités de survie d'un engin ayant subi un traitement hors-normes. Il peut servir aussi pour rendre les futurs exemplaires plus résistants. Pas sûr que cela vaut pour suivre le vieillissement normal.

C'était un vol pour le GTO et un satellite assez lourd. Le premier étage doit pousser plus longtemps donc consommer plus d'ergols.On est contraint de faire une récupération "à la ramasse", en plaçant la barge au point de chute d'une trajectoire balistique (plus loin en mer), il reste un minimum d'ergols pour gérer l'appontage. Donc le premier étage est sollicité "à la limite" dans toutes les phases.

C'est très bien qu'ils aient réussi l'appontage dans cette situation difficile, mais le recyclage sera plus complexe (peut-être même impossible sans des travaux importants). Le HIC ! c'est que les gros satellites de telecoms/diffusion c'est l'essentiel du marché commercial. E.Musk parlait d'un taux de réussite de l'appontage estimé à 50 %, et ce sans préjuger de l'état du premier étage.

Donc sauf à ne lancer que des satellites de moindre masse il n'est pas certain que la récupération sera suivie de recyclage simple et rentable. Le slogan "on récupère, on passe un coup de chiffon, on fait le plein et çà re-décolle" est un gros clin d'oeil d'Elon Musk, mais il sait que cela ne sera pas aussi simple.

 

Il faut déjà attendre le premier lancement d'un lanceur recyclé. Pas sûr que cela se fasse si rapidement que cela. L'enjeu est important, il faut que les ingénieurs soient sûrs de leur coup. Tout gros pépin serait une catastrophe pour la réputation de Space X et saperait la confiance des clients dans le recyclé, même si les prix sont attractifs.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Même si l'étage a souffert, il ne part pas à la poubelle pour la cause. Ce qui coûte cher, c'est pas le tuyau en tôle d'alu recyclable, mais bien les moteurs. S'ils peuvent récupérer ne serait-ce que 6 moteurs à chaque retour, c'est déjà une fameuse économie. Plus des tas d'autres composants qui retournent sur la chaîne de montage pour contribuer à une fusée neuve: train d'atterrissage, X-Wings, servomoteurs, pompes, télémétrie, électronique, etc.

Finalement les quelques parties endommagées seront revendues au poids du métal, ce qui n'est pas négligeable non plus.

 

Et ça, c'est seulement pour un étage récupéré mais trop endommagé pour revoler tel-quel. :)

 

Question: pourquoi ne pas conserver l'étage comme souvenir et remettre en service celui qui a atterri le premier au sol ?

 

Ben pour deux raisons:

 

  • Parce que le tout premier est désormais un objet historique, un peu comme la capsule 'Columbia' d'Apollo XI;
  • Parce qu'Elon Musk se considère encore en période de tests. Pour lui, un étage bien secoué est le plus susceptible de fournir des données intéressantes, surtout si le lancement échoue.

Edited by OrionRider

Share this post


Link to post
Share on other sites

Je ne suis pas certain que le poids du métal récupéré compense le coût du carburant consommé, dans le cas d'une récupération ou les moteurs ne peuvent plus être réutilisés.

 

A l'heure actuelle la question ne se pose pas car en phase expérimentale c'est justement de trouver les limites ainsi que d'engranger de l'expérience qui représentent tout l’intérêt des récupérations.

 

Mais on peut quand même en arriver à se demander si un système de retour comme celui prévu pour Arianne ne correspond pas plus à la réalité des besoins de lancement en GTO en préservant plus le moteur.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Elon Musk se considère encore en période de tests. Pour lui, un étage bien secoué est le plus susceptible de fournir des données intéressantes, surtout si le lancement échoue.

ce qui suppose un lancement dédié sans satellite de client à perdre. Je n'ai vu aucune information qui suggère que c'est prévu.

 

Je ne suis pas certain que le poids du métal récupéré compense le coût du carburant consommé, dans le cas d'une récupération ou les moteurs ne peuvent plus être réutilisés.

 

A l'heure actuelle la question ne se pose pas car en phase expérimentale c'est justement de trouver les limites ainsi que d'engranger de l'expérience qui représentent tout l’intérêt des récupérations.

 

Mais on peut quand même en arriver à se demander si un système de retour comme celui prévu pour Ariane ne correspond pas plus à la réalité des besoins de lancement en GTO en préservant plus le moteur.

 

L'étude de Airbus "Adeline" avec ses ailes, moteurs, carburant et train atterrissage, implique une masse parasite importante ainsi qu'une traînée aérodynamique.

Il doit y avoir un gros travail de développement, par exemple pour les turbofans déployables.

L'animation ressemble davantage à une vue d'artiste que un projet bien défini.

Pour la réintégration avec le lanceur suivant, il y a du "y a qu'à". Cela pourrait être tout aussi compliqué que les problèmes de réintégration que SpaceX est train de traiter en ce moment.

 

Par ailleurs, Adeline est envisagé pour fonctionner avec Ariane 6 dont le dessin a été finalisé avant qu'on ne vienne greffer Adeline.

Or dans un projet de récupération, il faut faire voler le premier étage avec une vitesse, distance et altitude limitée. Sinon on paie la (presque) mise en orbite d'une masse importante destinée à revenir au sol. SpaceX a tenu compte de cette critère dès le début.

 

L'idée proposée de greffer Adeline sur "n'importe quel lanceur" semble un peu utopique.

 

On peut donc envisager que la récupération sera valable seulement pour un successeur d'Ariane 6. Mais on est loin de la philosophie de SpaceX qui veut que chaque composant serve le plus possible.

(exemple de Dragon 2 avec des rétrofusées servant pour atterrissage aussi bien que pour le sauvetage en vol)

 

Il s'agit bien d'une étude avec essais et pas d'un projet "prévu". En développant un tel "cas d'école", on peut très bien aboutir à toute autre chose.

 

Quoi qu'il en soit, Adeline a fait un grand effet d'annonce en juin 2015 et rien depuis. Je serais heureux de me voir corrigé si quelqu'un trouve une information plus récente.

Edited by Paul_Wi11iams

Share this post


Link to post
Share on other sites
on peut quand même en arriver à se demander si un système de retour comme celui prévu pour Arianne ne correspond pas plus à la réalité des besoins de lancement en GTO

 

SpaceX a conçu des fusées qui se posent à la verticale car il n'y a pas de piste d'atterrissage sur Mars. Et puis c'est aussi le meilleur moyen de repartir après s'être posé.

N'oublie pas que les lancements GTO et les satellites commerciaux, ce n'est qu'un moyen pour eux de financer leur objectif: Mars.

 

Par ailleurs, sur Terre on lance toujours vers l'océan. Elle est où, la piste d'atterrissage au large de Kourou? :?:

 

en préservant plus le moteur.

Oui, 'le' moteur, au singulier. Va falloir un fameux moteur pour mettre 5 tonnes en orbite. :b:

Falcon9 et plus tard Raptor9 ont chacun 9 moteurs, dont si j'ai bien compris 2 à 3 peuvent tomber en panne sans compromettre la mission.

Du coup, ça laisse plus de marge pour le reconditionnement et les missions successives.

 

ce qui suppose un lancement dédié sans satellite de client à perdre. Je n'ai vu aucune information qui suggère que c'est prévu.

 

Il y a quand même le "SHERPA Flight 1" prévu au second semestre qui me semble convenir: un grand nombre de mini-satellites en orbite polaire.

 

Voilà un client commercialement 'moins lourd', avec en plus une destination 'facile' et une charge réduite. Typiquement, des universités, des associations de jeunes ou de petites sociétés qui seraient enchantés d'obtenir un rabais en l'échange d'un risque accru. ;)

Edited by OrionRider

Share this post


Link to post
Share on other sites
SpaceX a conçu des fusées qui se posent à la verticale car il n'y a pas de piste d'atterrissage sur Mars. Et puis c'est aussi le meilleur moyen de repartir après s'être posé.

N'oublie pas que les lancements GTO et les satellites commerciaux, ce n'est qu'un moyen pour eux de financer leur objectif: Mars.

 

Par ailleurs, sur Terre on lance toujours vers l'océan. Elle est où, la piste d'atterrissage au large de Kourou? :?:

On a besoin de savoir la trajectoire balistique du premier étage que je ne trouve pas pour l'instant. Si l'amerrissage est une translation de 400km comme pour Ariane 5 ou Falcon, alors les moteurs de Adeline doivent suffire pour le retour. Pour économiser une barge/bateau on enverra l'équivalent d'un avion à 200km d'altitude... qui doit faire une entrée atmosphérique sans autre moyen de ralentissement qu'un bouclier thermique. Et il doit atterrir en un état qui permet de le boulonner simplement au nouveau réservoir.

 

Oui, 'le' moteur, au singulier. Va falloir un fameux moteur pour mettre 5 tonnes en orbite. :b:

Falcon9 et plus tard Raptor9 ont chacun 9 moteurs, dont si j'ai bien compris 2 à 3 peuvent tomber en panne sans compromettre la mission.

Du coup, ça laisse plus de marge pour le reconditionnement et les missions successives.

+1

SpaceX pourra bientôt se vanter un lanceur de satellites qui est qualifié pour le vol humain. Pour les lancements Dragon cargo, un échec de lancement pourra être suivi d'un simple retour de la charge utile qui n'aura plus qu'à refaire décoller. Ce qui, moyennant un patch informatique, aurait pu se produire en juin dernier.

 

Il y a quand même le "SHERPA Flight 1" prévu au second semestre qui me semble convenir: un grand nombre de mini-satellites en orbite polaire.

 

Voilà un client commercialement 'moins lourd', avec en plus une destination 'facile' et une charge réduite. Typiquement, des universités, des associations de jeunes ou de petites sociétés qui seraient enchantés d'obtenir un rabais en l'échange d'un risque accru. ;)

Je vais vite préparer une charge utile à petite valeur: un vieux chargeur de téléphone, le kit mains libres de mon téléphone de voiture, le vieux autoradio que ne sert plus, des barrettes de mémoire à 4Mo...

 

Blague à part, ça reste délicat et il y a quelques échecs SpaceX dont on n'a pas envie de raviver la mémoire.

 

Édit:

avec la richesse du Reddit pour SpaceX, il doit y avoir du bon dans celui d'Ariane: reddit.com/r/Arianespace

 

L=8 963

Edited by Paul_Wi11iams

Share this post


Link to post
Share on other sites
On a besoin de savoir la trajectoire balistique du premier étage que je ne trouve pas pour l'instant. Si l'amerrissage est une translation de 400km comme pour Ariane 5 ou Falcon, alors les moteurs de Adeline doivent suffire pour le retour. Pour économiser une barge/bateau on enverra l'équivalent d'un avion à 200km d'altitude... qui doit faire une entrée atmosphérique sans autre moyen de ralentissement qu'un bouclier thermique.

 

Les arguments annoncés sur la vidéo sont hallucinants:

 

1. Pleine flexibilité pour l'azimut de lancement

Ah bon, parce que désormais on pourra balancer le gros tuyau du milieu sur la tête des habitants de l'Amazonie?

Ben non, c'est du n'importe quoi, on continuera à lancer vers l'océan. Tout au plus la zone de tir sera étendue.

 

2. 'Pas besoin de carburant supplémentaire'...

Ah bon? La masse des moteurs d'appoint, du bouclier thermique et la traînée aérodynamique des ailes, ça ne se traduit pas en perte de carburant ou de charge utile? Et les moteurs n'ont pas besoin de kéro?

 

 

3. Simple vol ballistique (illustré par un obus sabot de char!)

Ah bon, parce que leur truc se pose droit devant? Il ne manœuvre pas dans l'atmosphère? Il ne subit pas les effets de la météo? :rolleyes:

 

 

Ils prennent les gens pour des crétins. Ce projet semble hâtivement ressorti du tiroir "Refusé" de 1992. Même le 'look' de l'animation est d'une autre époque. :rolleyes:

C'est la panique chez Airbus.

Edited by OrionRider

Share this post


Link to post
Share on other sites

C'est la panique chez Airbus.

 

On dirait que tu tiens des informations...

mais on le devinait déjà.

 

Pour faire un projet cohérent et intégré, on ne peut pas être en train d'usiner des pièces de Ariane 6 d'un côté et concevoir l'ébauche d'Adeline de l'autre.

 

  1. Quand E Musk dit tranquillement qu'il a rajouté deux moteurs à sa barge qui est devenu un bateau, c'est que ses équipes ont intégré l'hypothèse il y des années, et ils n'ont plus qu'à dévisser deux panneaux pour monter les moteurs à la place.
  2. Quand l'entreprise Tupelev a rajouté deux ailettes à l'avant du TU144 en imitant Concorde, c'était une pure improvisation et l'avion allait "dans le mur", et pas celui du son !

 

Avec Adeline, on dirait que nous sommes dans cas N°2

 

On imagine déjà des blocs de mousse et de glace tombant de l'étage et s'écrasant sur les ailes.

Edited by Paul_Wi11iams

Share this post


Link to post
Share on other sites

Merci pour ces images.

 

Un CROA inattendu de quelqu'un qui était au bon endroit au bon moment. Récupéré dans un tweet de SpaceX, qui sait faire sa pub (et qui a bien raison).

 

http://www.zgrethphoto.com/Learn/Exp/Tut/SpaceX

 

Désolée c'est en anglais.

 

Pour le symbole, c'est fort. La mer, l'arbre qui tend ses bras vers le ciel mais ne l'atteint pas. L'engin fait de main d'homme qui est sur le point d'y parvenir. La vie qui poursuit son chemin depuis l'abysse jusqu'aux étoiles.

 

Pour atteindre ces étoiles d'où elle trouve ses origines.

 

Non sans rappeler le personnage "veilleur de lune" de 2001, l’odyssée de l'Espace. C'était l'homme-singe qui en regardant le ciel alors que sa tribu dormait déjà, se demandait s'il pouvait toucher la Lune. Il s'est dit que d'abord, il fallait trouver un arbre assez haut.

 

bonne nuit.

Edited by Paul_Wi11iams

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now

  • Recently Browsing   0 members

    No registered users viewing this page.