Paul_Wi11iams

récup' + redécollage d'étages SpaceX/Falcon/Dragon...

Messages recommandés

Les premiers étages des versions précédentes commencent à finir au fond de l'océan.

 

Ce sera probablement le cas pour la mission qui doit décoller le 14 mai pour mettre en orbite des iridiums ( (Iridium NEXT 51-55  et  2 satellites  Grace FO) où le block 4  devrait faire plouf.

 

La transition vers le block V .... nécessite de faire de la place dans les hangars. En espérant que le block V sera qualifié avec le lancement de Bangabandhu-1  qu'on attend pour le 10 mai.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

C'est vraiment 'trop facile'! :)

Encore un lancement 100% réussi, malgré les inconnues liées à la nouvelle architecture.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Quelques déclarations d'Elon Musk datant d'avant-hier (lu sur space.com):

 

Block 5 servira une dizaine de fois avec juste une inspection entre les vols. Une maintenance approfondie tous les dix vols permettra au moins une centaine de vols avant que le premier étage soit recyclé. Falcon9 sera la fusée la plus fiable jamais produite. SpaceX  fabriquera 30 à 50 Falcon9 block V mais ces fusées n'assureront que ±300 lancements avant que la nouvelle fusée BFR reprenne le flambeau.

Avec ces fusées plus le stock existant d'anciens modèles, SpaceX doit lancer les quelque 12000 satellites prévus sur les 15 prochaines années.

 

Falcon9 a encore gagné en puissance: 8% pour le premier étage et 5% pour le second, sans augmentation de masse par rapport au block 4.

Voilà qui bascule Falcon9 définitivement dans la catégorie des lanceurs lourds. C'est le dernier clou dans le cercueil d'Ariane...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Pour la mise en bière d'Ariane, on va attendre encore un peu.   Ne pas vendre la peau de l'ours avant ....

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Le 12/05/2018 à 11:56, OrionRider a dit :

Falcon9 a encore gagné en puissance: 8% pour le premier étage et 5% pour le second, sans augmentation de masse par rapport au block 4.

Voilà qui bascule Falcon9 définitivement dans la catégorie des lanceurs lourds. C'est le dernier clou dans le cercueil d'Ariane...

Faire le bilan des améliorations c'est bien, connaitre l'impact réel sur la masse maximale à placer en GTO ce serait mieux et c'est plus compliqué.

 

Si le second étage est largué plus tard et avec une plus grande vélocité .... il faudra freiner plus le block 5 pour la rentrée rétro-propulsée.

Pour se rapprocher du plan équatorial ... le lanceur doit compenser l'inclinaison liée à la position du pas de tir de Floride (ce qui ne handicape pas Ariane 5 tirée de Kourou), cela coûte des ergols et/ou cela impacte la réserve du satellite s'il doit participer par sa propre propulsion.

Pour les satellites les plus lourds A5 a encore des atouts avec la précision de son injection (en mettant de côté le récent incident, pas dû au lanceur mais à une erreur des opérateurs)

 

De toute façon, même si  une grosse part du marché semble dévolu à SX, les opérateurs de satellites tiennent à avoir au moins deux offres de lanceurs disponibles, pour ne pas risquer un monopole exclusif.

A5 puis A6 peuvent rester en 2ème position.

Modifié par montmein69_2

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

L'inauguration du site de Boca Chica en 2019 (à 26°N) devrait un tout petit peu aider par rapport au KSC.

 

Je pense que ce qui sauvera temporairement Ariane, c'est que l'Europe ne veut être dépendante ni des USA, ni de la Russie. L'Europe politique doit avoir son lanceur, pour des raisons stratégiques évidentes.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

C'est une vision plutôt Franco/Allemande (et un petit peu Italienne pour l'instant) plutôt qu'Européenne ça.

Modifié par fratton

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Encore une annonce 'fracassante': SpaceX tentera en 2019 de lancer la même Falcon9 BlockV deux fois en 24h!

https://www.space.com/40581-spacex-reusable-rocket-goal-elon-musk.html

 

D'après Elon Musk, le gros souci ne sera pas de reconditionner le lanceur, mais bien s'assurer en temps record les opérations de routine 'normales' de tout lancement:

Emmener la fusée de sa zone d'atterrissage au hall d'assemblage, monter le second étage et le satellite, emmener la fusée sur son site de lancement, faire le plein et procéder aux contrôles habituels avant le lancement.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

A ce stade, les Chinois ont raison: il vaut mieux copier et rester dans le coup que faire l'autruche.

 

En anglais il y a un adage pour décrire le comportement d'Arianespace, ATK et autres géants 'traditionnels' de l'aérospatiale vis-à-vis de SpaceX:

 

D'abord ils t'ignorent...

Puis ils se moquent de toi et te détestent...

Après ça, ils t'attaquent...

Et puis tu gagnes. :p

 

Pour l'instant, ils sont entre la ligne 2 et 3.

SpaceX est déjà au 4... ;)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Arianespace est déjà loin derrière SpaceX, ne serait-ce qu'en nombre de tirs par ans. Donc, si SpaceX n'a pas gagné, Ariane a perdu énormément de terrain...

Modifié par AlphaCentaury

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Et ça ne va pas s'améliorer car il y a une énorme inertie dans ces sociétés 'semi privées': chaque état, chaque organisation nationale ou sous-division essaie de préserver avant tout ses emplois et ses intérêts propres. Le but n'est pas d'avoir le lanceur le plus performant ni le plus novateur. Au contraire, à la NASA par exemple on a cherché la façon de faire qui préservait le plus d'emplois mis en péril par l'arrêt de la navette. Drôle de motivation!

Chez ATK on s'accroche contre vents et marées aux fusées à poudre pour sauver une base militaro-industrielle  qui existe depuis des décennies et qui est indispensable à l'armée américaine. 

Ariane, c'est des emplois et des fonctionnaires en France, en Allemagne, en Italie et en Belgique, plus une dizaine d'autres pays européens. Chacun tire la couverture à soi et la moyenne d'âge des décideurs est aussi élevée que les fusées sont conventionnelles. Toute innovation est bannie de l'équation par la culture même de l'organisation.

Chez les Russes, on a plus d'ambitions que de moyens et plus rien ne bouge depuis un moment.

  

Chez SpaceX c'est un seul homme qui décide de ce que la société fera de son propre pognon. ;)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

N'oublions pas Blue Origins, qui semble être un jumeau de SpaceX. Seulement ils sont beaucoup plus discret. Ils avancent lentement, mais sûrement.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Blue Origin ne vise pour le moment que des vols suborbitaux pour touristes. Ils ne peuvent rien mettre en orbite avec leur fusée New Shepard. De part sa destination, ce lanceur s'apparente plus à une coûteuse attraction de foire. 

 

Leur projet le plus 'sérieux' est le moteur BE-4  destiné à la fusée Vulcan de United Launch Alliance (premier vol prévu en  2019). C'est un lanceur 'jetable' tout ce qu'il y a de plus traditionnel. Le moteur BE-4 de Blue Origin doit remplacer le RD-180 que ULA utilisait jusqu'ici. Le moteur de Blue Origin est moins performant mais il a été choisi quand même parce que le RD-180 est d'origine russe. C'est un choix purement politique.

 

Il est aussi question d'un vrai lanceur de satellites avec retour au sol du premier étage 'à la Falcon9': le 'New Glenn' dont on ne sait pas encore grand chose sauf qu'il doit voler en 2020. C'est la période à  laquelle SpaceX compte remplacer Falcon9 par la BFR, plus polyvalente et moins coûteuse...

 

Pour donner une idée, voici la différence de taille entre la fusée New Shepard de Blue Origin (à droite) et la plus petite fusée actuelle de SpaceX, Falcon9 (à gauche):

 

https://img.technews.tw/wp-content/uploads/2016/01/spacex-vs-blue-origin-1.jpg

spacex-vs-blue-origin-1.jpg

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

ce qui m'inquiète un peu avec Elon c'est qu'il fait feu de tout bois, qu'il est sur tous les fronts (hyperloop, tesla, SpaceX…). C'est le genre de fusée trop rapide, au point de péter en vol : aplati  par les investisseurs qui veulent récupérer leur billes, burnout, tout vendre/plaquer pour faire totalement autre chose (élever des termites pour l'alimentation humaine….).

il peut être assez imprévisible mais pour l'instant il est à fond avec de nouvelles idées pour les projets en cours. à voir après BFR et selon la santé de Tesla.

Modifié par charpy

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Pour les investisseurs, ça craint pas vu qu'il utilise ses fonds privés. ;)

Il n'a pas beaucoup de comptes à rendre et c'est très bien comme ça. 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

pour SX oui mais pour tesla il a fait un paquet de levée de fond et il a du mal a monter la cadence de production malgré des investissements colossaux. il ya du monde qui s'impatiente et lui met la pression.

c'est le genre de gars qui met toute son énergie et sa créativité dans le challenge technique sans trop se préoccuper de l'amortissement des investissements.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

C'est vrai, j'ai l'impression qu'il s'en balance. Il a déclaré un jour que Tesla c'était seulement pour faire réagir les contructeurs traditionnels. Pour les obliger à développer des voitures électriques.

Maintenant que ça a marché, le reste ne le concerne plus... ;)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Tir d'une Falcon 9 dans moins d'1h! Fenêtre instantanée à 21h47 heure de Paris. Le 1er étage avait déjà servi pour la mission Zuma et ne sera pas récupéré. En revanche il y aura une tentative de récupération de la coiffe.

https://www.youtube.com/watch?v=I_0GgKfwCSk

Modifié par elegac

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Les parachutes des coiffes se sont bien ouverts, mais Mr Steven, le bateau qui devait les rattraper au vol dans son filet était trop loin du point de chute. 

Modifié par Mago67

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a 43 minutes, Mago67 a dit :

Les parachutes des coiffes se sont bien ouverts, mais Mr Steven, le bateau qui devait les rattraper au vol dans son filet était trop loin du point de chute. 

Il les aura un jour, il les aura!!!

Et çà fera très mal : 5 millions d'Euros d'économisés à chaque tir!

 

Christophe

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Je ne sais pas si 5 M € c'est le prix d'une demi-coiffe ou des deux qui redescendent séparément (pour envisager d'en récupérer une complète)

On voit que ce n'est pas évident de procéder à la récupération dans un filet déployé sur un bateau.

Et il faudra deux bateaux travaillant de concert, selon toute vraisemblance, pour récupérer la coiffe entière larguée sur un vol.

Et si on se projette sur la maîtrise de la technique ..... il en faudra aussi deux autres du côté de la côte est (Floride).

Affaire à suivre.

Modifié par montmein69_2

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

.

Modifié par roger15

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Le block 5 est effectivement un enjeu important. Car cette version va être le lanceur de Dragon-crew, la capsule habitée des missions achetées par la  NASA pour acheminer des équipages de relève vers l'ISS.

Il faudra donc que non seulement la capsule mais aussi le lanceur soient validés pour ce rôle. C'est une première pour SX de se frotter au vol habité,  or on sait que la NASA (et l'opinion publique US) ont été fortement marquées par les deux pertes d'équipage de navette. On parle de la nécessité de réaliser 7 vols sans soucis (avec des charges commerciales) avant que soit autorisé un vol habité.

La NASA paye pour ces missions, elle veut un service rendu impeccable comme pour les misions frets qui se déroulent bien et sans accrocs (malgré la perte d'un cargo Dragon lors de CRS-7 en juin 2015) une mésaventure qui est arrivée aussi à Orbital-ATK qui a perdu un cargo Cygnus.

 

Il n'est pas inutile de rappeler - pour ne pas perdre la mémoire - que souvent le spatial n'est pas un "long fleuve tranquille de succès ininterrompus"

 

Pour le moment, le calendrier des premiers vols tests (sans équipage puis avec équipage de pilotes d'essai) reste incertain. Il y a eu déjà plusieurs "glissements" *

On devrait voir ces étapes franchies au premier semestre 2019.

Bon courage à eux pour peaufiner leurs engins.

 

* idem pour Boeing d'ailleurs avec sa capsule Starliner, mais ils ont l'avantage d'utiliser le lanceur Atlas V dont la fiabilité est bien établie.

Modifié par montmein69_2

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

3 photos mises en ligne par SpaceX : récupération d'une des deux demi-coiffes

Choc + eau de mer : improbable qu'elle soit réutilisée. L'objectif est qu'elle soit réceptionnée en douceur dans le filet du bateau "Mr Stevens"

Pour l'instant ça ne marche pas.

 

 

1.JPG

2.JPG

3.JPG

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Lancement d'une capsule Dragon dans moins d'1h!

Le 1er étage a déjà volé, donc pas de nouvelle récupération.

Quant à la coiffe?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Bonjour, 

 

On sait a quelle date va etre lancé la première version habitée de la Falcon 9 en direction de l'ISS ??

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant

  • En ligne récemment   0 membre est en ligne

    Aucun utilisateur enregistré regarde cette page.