Wargentin

Interstellarum Deep Sky Atlas

Recommended Posts

J'ai toujours été indécis quant à la préparation des observations et à leur réalisation sur le terrain avec des outils pratiques et autonomes dans des conditions parfois pénibles. Ceci se cumule à une certaine tendance à collectionner les Atlas juste parce qu'ils sont beaux et me font rêver comme peut le faire un globe terrestre ou une belle carte géographique.

 

Après avoir débuté par des photocopies du Sky Atlas 2000 que j'avais soigneusement plastifiées gardées précieusement dans un carton à dessin customisé :D , j'ai acquis quelques "Tirion" de diverses époques, le NSOG, l'Uranometria,des "Bruniers", un "Ferrero" (les autres sont introuvables snifff)...

 

Tout ça pour finalement à ce jour utiliser sur le terrain un doublet qui me satisfait pleinement:

 

Pocket Sky Atlas "jumbo edition" pour navigation rapide et Interstellarum Deep Sky Atlas pour le grand plongeon dans les étoiles.

 

Avec un Telrad et un chercheur de 50 sur mon 400 c'est plug and play ;)

 

Voici de quoi imprimer sur transparent des mires pour l'IDSA que je me suis concocté, adaptées à mon instrument et mes oculaires de prédilection.

 

13035-1476606508.jpg

 

Je trouve que la typographie du IDSA qui hiérarchise les objets selon leur difficulté (le "diamètre instrumental") ainsi que le rappel systématique des sobriquets, s'il y en a, et il y en a beaucoup :be:, sont de très bonnes idées. Je peux même dire que grâce à cet atlas ma curiosité d'observateur a été aiguisée

Edited by Bernard Augier

Share this post


Link to post
Share on other sites

Pour répondre aux dernières principales questions ci-dessus :

 

- par exemple Pothier 7 ne figure pas dans l'index sauf erreur de mémoire (j'ai pas l'IDSA sous la main là)

 

- Laurent nous le confirme mais j'avais aussi vérifié entre temps sur Frr 1 dans le Sagittaire par ex que Frr correspondait bien aux amas qui portent son nom

 

- OK pour dire que les objets principaux (ceux accessibles à 100 voire ceux à 200 mm) figurent en gras et sont plus visibles, mais la vocation d'un tel atlas ne s'arrête pas là et dès lors que l'on veut tâter du Sharpless ou du Arp faut bien ouvrir les yeux sur l'atlas

 

- oui je suis allé un peu fort sur la comparaison de maniabilité PSA / IDSA, mais le PSA me parait tellement maniable et facile à utiliser que forcément ça me manque un peu sur l'autre (mais pas la même précision certes)

 

- pour les lettres grecques, en fait c'est parce que souvent je pars des cartes de champ de Splendeurs du Ciel profond, qui utilisent une étoile en lettre grecque. En outre l'exemple que je donnais (NGC 133 / 146 depuis Kappa Cass) figurait seulement sur le Gilis qui lui aussi disait de partir de kappa.

Mais bon, vous me direz que l'on peut utiliser les coordonnées et on s'y retrouve bien (mais écrites en petit elles aussi !)

Share this post


Link to post
Share on other sites

- par exemple Pothier 7 ne figure pas dans l'index sauf erreur de mémoire (j'ai pas l'IDSA sous la main là)

Arf, tu t'es fait avoir par une petite subtilité (et là je concède que la police est un peu trop petite...) : Pothier 7 est un astérisme, d'où la couleur marron, le trait ultra fin, et la police en... italique ! (Oui l'italique est très subtil...)

Résultat Pothier 7 est bien dans l'index, mais dans la section astérismes !

 

- OK pour dire que les objets principaux (ceux accessibles à 100 voire ceux à 200 mm) figurent en gras et sont plus visibles, mais la vocation d'un tel atlas ne s'arrête pas là et dès lors que l'on veut tâter du Sharpless ou du Arp faut bien ouvrir les yeux sur l'atlas

Ben à l'oculaire aussi d'ailleurs :be:

 

- oui je suis allé un peu fort sur la comparaison de maniabilité PSA / IDSA, mais le PSA me parait tellement maniable et facile à utiliser que forcément ça me manque un peu sur l'autre (mais pas la même précision certes)

La combinaison des deux a l'air assez puissante en tout cas.

 

- pour les lettres grecques, en fait c'est parce que souvent je pars des cartes de champ de Splendeurs du Ciel profond, qui utilisent une étoile en lettre grecque. En outre l'exemple que je donnais (NGC 133 / 146 depuis Kappa Cass) figurait seulement sur le Gilis qui lui aussi disait de partir de kappa.

Mais bon, vous me direz que l'on peut utiliser les coordonnées et on s'y retrouve bien (mais écrites en petit elles aussi !)

Et donc as-tu vu King 14 à proximité ? Cet amas a l'air très intéressant.

(Eh oui, le K pour les amas veut dire King, j'ai mis du temps à trouver, la liste des abréviations est décidément loin d'être exhaustive...)

Share this post


Link to post
Share on other sites
La combinaison des deux a l'air assez puissante en tout cas.

 

C'est ça l'idée. Comme je te le disais plus haut, c'est comme ça que je navigue maintenant en visuel. Avec l'utilisation de la version "jumbo" du Pocket Sky Atlas qui est un bonheur pour les presbytes (du grec "vieil homme" si vous voyez ce que je veux dire..), mais plus tout à fait "pocket" du coup.

Edited by Bernard Augier

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bien vu francheu, merci pour l'info ! Comme quoi mon ressenti était vrai sur la lisibilité de certains items, je n'y ai vu que du feu ! Je regarde cela dès ce soir ...

Ca m'étonnait aussi d'avoir vu si facilement ce Pot 7 alors qu'il était noté en petits caractères sur l'IDSA (soit accessible à plus gros diamètre). Après, honnêtement, en visuel à la FC-100 impossible à dire si c'est un amas ou un astérisme, j'aurais plus penché pour un amas car c'est un petit arc pas trop faible avec quelques étoiles proches faibles et mal définies.

Ceci étant, il me semble que d'autres objets présents dans l'atlas ne sont pas dans l'index, déjà ils donnent presque 10 000 galaxies, ça m'étonnerait qu'elles soient toutes présentes dans l'index

 

OK aussi avec Wargentin dans son dernier post, j'ai bien vu hier soir la page dont il parle, récapitulant tous les catalogues d'objets présents dans l'atlas. Mais pas vu Frr ni Arp je crois ...

 

King 14 m'était déjà connu mais en lui-même rien de très extraordinaire. Je l'ai trouvé ressemblant à un chromosome, composé d'étoiles faibles. C'est surtout l'ensemble de ces 4 petits amas dans un champ assez réduit qui est intéressant.

 

Finalement d'accord avec vous, le duo gagnant c'est l'ensemble PSA / IDSA : le PSA pour le repérage global et les objets faciles, et l'IDSA pour le détail et approfondir telle zone, ou rechercher tel objet faible dont on connait à peu près la position, ou encore voir s'il existe près de tel objet facile d'autres curiosités plus faibles.

 

Y a plus qu'à !

Edited by etoilesdesecrins

Share this post


Link to post
Share on other sites

 

Finalement d'accord avec vous, le duo gagnant c'est l'ensemble PSA / IDSA : le PSA pour le repérage global et les objets faciles, et l'IDSA pour le détail et approfondir telle zone, ou rechercher tel objet faible dont on connait à peu près la position, ou encore voir s'il existe près de tel objet facile d'autres curiosités plus faibles.

 

Y a plus qu'à !

 

pour vraiment approfondir la mag 9.5 va quand même pas mal limiter et au final il faudra quand même aller chercher des cartes de champ pour tout les petits objets qui ne se voient qu'à fort grossissement.

Pour ceux là et tout le reste, y compris les éphémérides des planètes, satellites astéroïdes et comètes, le top reste quand même skysafari sur un smartphone(avec screendim pour l'utilisation nocturne). mag 15, zoomable et paramétrable à volonté avec un affichage qui reproduit fidèlement une vue à l'oculaire, et c'en est même surprenant.

En allant voir les quasars dont on parle ailleurs, j'avais repéré sur skysafari les cheminements et si je n'ai eu pour l'instant que quelques glimpses de ces bestioles pour cause de pleine lune avec ciel de ville, je suis arrivé à chaque fois sur le champ désiré en en identifiant tous les acteurs en une petite fraction de minute.

 

Une petite capture de la zone kappa cass pour illustrer.

On voit ici les étoiles jusque mag 13.5 et si on zoom il va apparaitre d'autre étoiles et ce jusque m 15 on peut aussi bien sûr conserver le champ affiché et demander plus ou moins d'étoiles en deux taps.

 

Screenshot_2016-10-18-15-57-35.jpg

 

Le PSA continue quand même à sortir régulièrement du sac, et si des fois j'ai la flemme d'aller le chercher dans le sac ou que je n'ai pas le dit sac sous la main, je l'ai aussi numérisé et installé sur le smarphone ;)

Share this post


Link to post
Share on other sites

ça m'étonnerait qu'elles soient toutes présentes dans l'index

Regarde bien : 100 objets par colonne x 10 colonnes par page x 15 pages = 15000 objets ! (à la grosse)

C'est pas écrit en tout petit pour rien.

 

Mais pas vu Frr ni Arp je crois ...

Pas besoin d’abréviation pour Arp, par contre il manque effectivement Frr, K (donc King), Kro (Kronberger, un gars de la liste DSH) et sûrement un paquet d'autres...

 

le top reste quand même skysafari sur un smartphone(avec screendim pour l'utilisation nocturne).

Hérétiiiiiiiique ! :tusors:

Bon j'avoue que pour les comètes et astéroïdes je sors le mini pc avec Stellarium... :be:

 

Une petite capture de la zone kappa cass pour illustrer.

Ben pour le coup l'iDSA est carrément meilleur ! Au moins il donne la légende des amas ! :p

Share this post


Link to post
Share on other sites
Ben pour le coup l'iDSA est carrément meilleur ! Au moins il donne la légende des amas ! :p
Il n'y a qu'à toucher celui que tu veux pour que son nom s'affiche, ou tu peux aussi avoir l'affichage de tous les objets au choix et une fois que tu en as sélectionné un, la touche info te permet d'avoir tous les éléments et paramètres physiques connus et avec en plus pour de nombreux objets description détaillée et photo.

 

Hérétiiiiiiiique ! :tusors:
Il y a des moments où la technologie fait quand même du bien, même si je suis certainement un de ceux qui s'en passent le plus en astronomie.

J'en suis même arrivé à créer un système d'entrainement par ficelle sur mon "dobson équatorial" pour ne pas avoir à y mettre un moteur ;)

Mais la stabilisation de mes jumelles canon d'une part et skysafari sur ce petit smartphone de l'autre, je dois avouer que cela me manquerait pas mal s'il fallait maintenant m'en passer et du coup même plus besoin de frontale :rolleyes::be:

Share this post


Link to post
Share on other sites

Oui, on ne prétend pas que l'IDSA est le meilleur atlas du monde, certainement qu'il doit y avoir des logiciels ou champs de photo sur le net plus précis.

Ce post concerne juste l'IDSA, mais c'est vrai que c'est bien de le situer par rapport à ce qu'il existe sur le marché (PSA, SkySafari, etc ...)

Perso (cela n'engage que moi et là n'est pas le débat) je ne suis pas attiré par la techno, de moins en moins, et notamment quand j'observe. Donc un atlas papier est l'idéal pour moi.

La mag 9.5 devrait permettre déjà de localiser pas mal d'objets, même si c'est vrai que les cartes de champ du Ferrero montent à 11 je crois et permettent localement plus de précision.

Mais au fait, Pot 7 n'est pas noté sur ta capture d'écran den ? C'est la petite ligne courbe juste à gauche de l'amas le plus bas, de mémoire. Pourtant il est noté sur l'IDSA ;)

 

Par contre francheu, pour Pot 7 j'ai vérifié hier soir sur l'IDSA : mouais, c'est vraiment très très ténu la différence de notation entre un amas ouvert faible et un astérisme !! Même sous la lampe de bureau j'ai eu plus de mal pour détecter le marron dont tu parles sur un si petit dessin, que pour détecter n'importe quelle galaxie de mag 11.5 à la 80 mm ! Et dans le noir alors ...Objectivement, les auteurs auraient pu utiliser un autre symbole pour noter les astérismes !

Edited by etoilesdesecrins

Share this post


Link to post
Share on other sites
Mais au fait, Pot 7 n'est pas noté sur ta capture d'écran den ? C'est la petite ligne courbe juste à gauche de l'amas le plus bas, de mémoire. Pourtant il est noté sur l'IDSA ;)

 

Et je ne trouve pas que cela manque beaucoup ;)

D'ailleurs on ne le retrouve nulle part ailleurs

 

Pour moi, un astérisme doit représenter quelque chose, sinon ce ne sont pas les possibilités qui manquent.

 

Si on se met à baptiser toutes les petites chaines ou polygones d'étoiles qui trainent de ci de là, les atlas vont vite devenir illisibles.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bon, je viens de passer aux verres progressifs et du coup c'est vachement mieux pour lire les petits caractères de cet atlas ! :)

Reste plus qu'à voir en conditions, la nuit, mais ce devrait être mieux

Share this post


Link to post
Share on other sites

OK merci, jusqu'ici j'observais avec mes lunettes non progressives sans soucis, sauf pour accommoder de l'oculaire vers l'atlas en lumière rouge. Mais ça venait aussi du fait que je commençais à avoir du mal à lire petit, sauf s'éloigner de la page !

 

En tous cas hier soir j'ai feuilleté l'IDSA telle une oeuvre d'art, tranquille au coin du feu, c'était nickel ! :D

Share this post


Link to post
Share on other sites

salut

pour limiter le budget (mais c'est encore conséquent), prévoyez 120€ en version FIELD sur Amazon.co.uk (couverture noire, noté DESK dans le titre de l'annonce) au lieu des 240 de amazon.fr (d'ailleurs plus dispo à ce jour dans cette version).

 

livraison clean

 

je débute et c'est mon premier atlas mais j'en prends déjà plein les yeux

rapido les plus pour un novice:

- un format double page conséquent

- visualisation rapide des objets les plus accessibles en fonction du diamètre de l'instrument

- les catégories de filtres à utiliser

- la qualité du papier

 

les moins:

- les constellations en anglais (déjà pour commencer en français ce n'est pas évident :p)

- certaines "lignes" de constellations non identiques à Stellarium/PC

- un format nécessitant un "plan de travail"

 

en attendant la livraison de mon instrument (et le plongeon dans le grand bain), couplé avec Stellarium sur PC, j'ai découvert pas mal de chose, parce que sinon on navigue un peu à "vue" pour un débutant sur ce logiciel.

 

pour les aspects plus techniques, les participants plus expérimentés ont déjà fait part de leur avis plus haut dans le fil donc j'apporte ma simple contribution à mon humble niveau.

Share this post


Link to post
Share on other sites
je débute et c'est mon premier atlas mais j'en prends déjà plein les yeux

Salut,

Bienvenue parmi les heureux possesseurs de cet atlas :)

 

- les constellations en anglais (déjà pour commencer en français ce n'est pas évident :p)

Raté, c'est du latin, il va falloir t'y faire ! :p

 

- certaines "lignes" de constellations non identiques à Stellarium/PC

On trouve rarement exactement le même tracé d'un ouvrage/logiciel à un autre.

Les lignes servent essentiellement de repères pour les étoiles les plus brillantes. Le dessin complet importe finalement assez peu.

Edited by francheu

Share this post


Link to post
Share on other sites

Raté, c'est du latin, il va falloir t'y faire ! :p

 

Lol en effet j'arrive meme à me tromper dans ma table de correspondance sur les colonnes anglais / latin. 👍

 

Et merci pour le message de bienvenue.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Oui, bienvenue !

 

Petite vérification hier soir au coin du feu par rapport à l'excellent article d'Alexandre Renou dans le dernier Astrosurf sur quelques objets exotiques de la région NO du carré de Pégase.

Eh bien tout est sur l'atlas, qui montre même bien plus de petites galaxies, fort heureusement, l'article d'Alexandre n'ayant pas vocation à exhaustivité complète sur cette zone.

Par contre le détail des cartes d'Astrosurf monte à la mag 11, ce qui est plus précis que sur l'IDSA, mag 9.5 max de mémoire. Mais bon, on devrait s'y retrouver largement quand même !

Et les codes couleur dans l'atlas des objets évoqués dans l'article semblent conformes, en général dans la catégorie des 200 mm

Share this post


Link to post
Share on other sites

Alexandre nous parle d'objets de magnitude entre 11 et 13, de mémoire, peut être que les autres petites galaxies ont des magnitudes encore plus faibles, d'où moins d'intérêt a être cités dans son article. Déjà que pour moi c'est limite limite avec mon ciel pollué ...

Share this post


Link to post
Share on other sites
Alexandre nous parle d'objets de magnitude entre 11 et 13, de mémoire, peut être que les autres petites galaxies ont des magnitudes encore plus faibles, d'où moins d'intérêt a être cités dans son article. Déjà que pour moi c'est limite limite avec mon ciel pollué ...

 

Oui oui bien sûr ! C'est ça, entre 11 et 13. Il ne s'agit pas du tout de remettre en cause l'article excellent d'Alexandre, qui sort des sentiers battus de la façon que j'aime. J'ai juste vérifié que l'atlas montrait bien tous les objets exotiques évoquées par Alexandre, et même bien d'autres beaucoup plus faibles (et probablement inaccessibles lors de notre courte vie d'astrams sous les nuages ! :p)

Ceci dit, je veux pas encore une fois la ramener mais l'on peut avoir des surprises quand à la mag limite atteinte même avec une petite lunette, sous un ciel très très bon

Edited by etoilesdesecrins

Share this post


Link to post
Share on other sites

Ceci dit, je veux pas encore une fois la ramener mais l'on peut avoir des surprises quand à la mag limite atteinte même avec une petite lunette, sous un ciel très très bon

 

Ah, c'est sur, sous un ciel très très bon, on voit beaucoup plus de chose ! D'ailleurs, lors d'une sortie avec un super ciel au zénith, je vise M 101, magnifique, et mon ami, nouvel astram, me dit : Cest quoi la tachouille à coté, et j'ai du répondre, je ne sais pas ! C'était NGC 5474, première fois vu dans mon ciel pollué ! Et je ne parle pas de la chaine de Markarian, 4 galaxies chez moi, une dizaine lors des RAP, dans le même oculaire !

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bonjour à tous,

Merci en particulier à chatbleu54 et etoilesdesecrins :)

 

Evidemment il est absolument impossible de ratisser une zone à fond pour la décrire dans Astrosurf. A regarder toutes les cibles sur la carte 28 de l'iDSA montre que rien que dans cette petite portion du ciel, il y a de quoi faire !!

Encore que, les plus attentifs auront remarquer que j'ai noté aussi 3 petites galaxies en + sur ma version perso (!!:rolleyes:) qui sont sympas dans un gros télescope (UGC 12430 et 12625 entre autre au crayon papier)(ce sont 2 petites galaxies en fuseau vues dans un T 400).

 

C'est vrai qu'il ne faut pas s'arrêter à la magnitude d'une galaxie. Certaines sont petites, contrastées et faibles en magnitude mais malgré tout visibles en grossissant un peu + que d'hab, d'autres sont à l'inverse très très pâle et pourtant de magnitude "accessible". Le terme de magnitude surfacique est plus significatif, certes, pas parfait du tout parfois, quand par exemple le noyau de la galaxie est très contrasté et évident mais avec un disque très pâle. Et je ne parle même pas de l'influence, positive ou négative, de la taille du disque prépondérante dans la magnitude surfacique ;)

 

Dans tous les cas, l'expérience de l'observateur et la connaissance du sujet facilite une bonne observation sous un ciel pur sans pour cela aller en montagne ou dans le Quercy ! Personnellement, la quasi totalité de mes observations (visuelles) ont été fait chez moi en campagne entre Angers et Saumur (49).:)

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bon j'ai craqué et je viens de recevoir la version desk. Je le découvre, le format et la clarté des carte me plaît beaucoup :)

En revanche je suis sceptique quand à la durabilité de l'atlas après moultes sorties terrain. Surtou quand je vois l'etat de mon PSA. Je songe déjà à des solutions pour améliorer cela...:refl:

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bonjour les IDSAistes ;)

 

Je viens de recevoir mon exemplaire IDSA Field Version que je connais bien puisque c'est mon atlas préféré quand j'observe à Klipfontein Ranch en Afrique du Sud. Les carbonées y sont toujours absentes et je ne peux pas m'en passer. Est-ce que quelqu'un a déjà gribouillé sur ce papier synthétique Polyart et avec quoi: feutre, crayon de couleur...?

Share this post


Link to post
Share on other sites
Bonjour les IDSAistes ;)

 

Je viens de recevoir mon exemplaire IDSA Field Version que je connais bien puisque c'est mon atlas préféré quand j'observe à Klipfontein Ranch en Afrique du Sud. Les carbonées y sont toujours absentes et je ne peux pas m'en passer. Est-ce que quelqu'un a déjà gribouillé sur ce papier synthétique Polyart et avec quoi: feutre, crayon de couleur...?

 

Non, contrairement à mon PSA, pas encore gribouillé l'IDSA. C'est trop une oeuvre d'art !

 

P.S j'adore ta citation !

Share this post


Link to post
Share on other sites

Salut !

 

Perso, je n'écrirai pas dedans. C'est trop une bible cet atlas ^^ Je préfère écrire dans le PSA :)

Share this post


Link to post
Share on other sites

Sur les PSA dernières moutures qui supportent mal le surlignage dont j'avais l'habitude, je suis passé au crayon cire genre crayola. Sur ce support cela se gomme en plus très bien. mais à essayer sur l'idsa ...

Share this post


Link to post
Share on other sites

Une merveille cet atlas, qui donne envie, rien qu'en tournant les pages, de pointer des objets sans même savoir ce que l'on va voir à l'oculaire. Le plaisir des parcours parmi les diverses cartes. Le papier soyeux est aussi des plus agréables. Bref, un magnifique cadeau de noël...

Je le recommande à tous !

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now

  • Recently Browsing   0 members

    No registered users viewing this page.