Jump to content
jackbauer

«*SpaceX Mars colonization architecture*»…

Recommended Posts

Ah bon ? Ça voudrait dire que la totalité des 50.000 malheureuses Tesla vendues dans le monde entier en 2015 se retrouvent toutes en Belgique ?? C’est un chiffre dérisoire (par comparaison Renault en a vendu 2.8 millions) en plus atteint grâce à de généreuses subventions…

Bon, évidemment comme c'est un sujet qui m'intéresse, je les remarque plus que les Laguna modèle 2007. :p

Mais tout de même, ce n'est plus une rareté. Le matin dans les encombrements pour Bruxelles, il y en a toujours plusieurs.

Et le 'Tesla PowerWall' est un gros succès aussi chez ceux qui ont installé des panneaux solaires.

 

http://electrek.co/2015/09/24/tesla-found-a-great-market-for-the-model-s-in-belgium-sales-are-up-70/

"From January to August 2014, the California-based automaker delivered 333 Model S’s in Belgium, and during the same period this year, it delivered 569 cars.

We are not dealing with very big numbers here, but Belgium is not a very big country. Although per capita, it is a great market for Tesla. For comparison, Belgium has a population of ~11 million and bought 569 Model S’s this year, while its neighbor, France, a country of ~66 million, bought only 428 Model S’s during the same period."

 

Tu veux dire que Musk nous prend pour des cons avec ses twits illustrés avec une capsule Dragon posé sur Mars ?]

 

Disons qu'il est 'prudent', il se laisse une porte de sortie si jamais Falcon Heavy prend trop de retard.

L'image de la capsule posée sur Mars, c'est le but à atteindre, pas forcément le prochain vol. Il peuvent aussi y aller progressivement: d'abord un 'flyby', puis une mise en orbite, puis posé sur Mars, puis l'aller-retour vers Phobos, etc.

 

Mais bon, vu le personnage, je suis à peu près sûr qu'il tentera la totale dès les départ. Il peut se le permettre si le lancement se fait avec une Falcon Heavy, le devis de masse est adéquat.

Share this post


Link to post
Share on other sites

(en fait QUOTE=Paul_Wi11iams;2228577)

Ok. Supposons que c'est possible.

Quelle est notre position par rapport à cela ?

Où est l'humain ?

Quel rapport avec la société et démocratie ?

Où sont les autres espèces de notre biosphère ?

 

Je ne dis pas cela pour prendre position contre...

 

Charpy ce n'est pas moi qui est marqué ce texte mais williams ;)

 

Zut !

et je m'étais dit que tu allais défendre ma position sur le sujet, que j'allais pouvoir regarder en spectateur et compter les points :be:

 

Je crois bien que le qui pro quo vient du fait que tu avais oublié le quote.gif ou bien multiquote_off.gif en me citant.

 

Du coup, Charpy a assimilé ta réponse à la mienne.

 

Bref.

 

D'abord, en ce qui concerne mon enthousiasme pour la "deuxième vague" de l'espace, j'ai déjà fait mes preuves en restant debout à visionner le direct parfois jusqu'à 2h du mat au grand dam de madame.

 

:?: je trouve ce propos bien agressif (et t'en remet une couche!!!)!

et toi qui es tu? qu'as tu fais de grand pour l'humanité pour te permettre de juger ainsi ?

Un questionnement n'est pas un jugement.

J'ai effectivement fait référence à quelques faits tels que les interactions professionnelles et personnelles du personnage vedette du projet martien.

Je suis d'avis que chacun d'entre nous, avec ses petits gestes utiles de tous les jours, peut faire quelque chose de "grand pour l'humanité". On a bien le droit à une vue critique et éclairée des agissements des grands de ce monde.

 

 

enfin au cas ou tu es bouddhiste et investi dans l'humanitaire ou le "vétéritaire" accepte mes plus plates excuses STP et on part discuter de toutes ces considérations au troquet du coin "on fait une pause"....

pas bouddhiste, mais je défendrais leur point de vue sur un tas de sujets, investi dans l'humanitaire, souvent. Pour aider des gens en difficulté, j'irai jusqu'à sur Mars si nécessaire !

(mais préfère anticiper les difficultés avant qu'elles ne nous surprennent... des boat people martiens, c'est possible)

 

notre position par rapport à ça? .... t'en penses ce que tu veux et à mon avis il s'en contrefiche. il suit son idée. Que les autres aiment ou pas, participent ou pas, se sentent concernés ou pas, je pense que c'est le cadet de ses soucis tant que ses petits coup de com' rapportent un soutien financier.

Le financement via la Nasa et autres contrats publics suppose un soutien populaire qui, à mon avis, dépasserait les seules frontières américaines. Il y a une part de propagande qui est légitime. A nous d'objectiviser, de situer ses projets par rapport aux nôtres.

 

l'humain il sera dans la capsule dragon à terme ;)

probable. Mais les humains sont au pluriel et "humain" en tant que qualité c'est aussi la relation équilibrée avec les autres. Sinon, il y a le risque de "darkvadorisation".

 

société démocratie... c'est peut être pas possible d'avoir autant de liberté d'action et d'initiative en chine par exemple... la démocratie le permet, elle est en amont. mais ce projet n'a pas pour but de servir la démocratie.

C'est vrai, qu'on s'éloigne du sujet du fil, et je prévoie bien d'ouvrir un truc sur OFUP à ce sujet. Evidememnt une architecture planétaire est liée à une architecture sociale. Et des dérives sont possibles. As-tu vu le premier des deux films Total Recall ?

 

les autres espèces... on commence à être dangereusement HS, quitte à polémiquer pourquoi pas éclairer son projet par des considérations religieuses... au moins la sauce prendra plus vite... inch allah :p

Quand l'homme est allé sur la lune, il a amené sa flore digestive (en de millions exemplaires) dont sa vie dépendait. On peut être sûrs qu'il a emporté aussi des acariens dont quelques descendants, nés sur la lune, seraient revenus vivants ! Il est raisonnable de supposer que l'homme devra amener sur Mars un vivant autrement plus diversifié: des patates, des tomates, des poissons et des poules. C'est au cœur de l'architecture de colonisation planétaire. Donc rien de hors sujet.

 

Pour le reste, on ne fera pas sans. Surtout dans un projet portant un brin de culture américaine.

 

Il ne faudrait peut-être pas pousser le bouchon trop loin...

La NASA a fait poser des atterrisseurs Viking 1 et 2 faisant environ 650 kg en 1975 .... Elon Musk, le visionnaire était encore bien jeune.

Dans un entretien, il nous rappelle qu'il avait deux ans lors d'Apollo.

Pour la technologie, il a repris le flambeau à partir du point où il a estimé que ça a dévié. Falcon/MCT est successeur d'Apollo et de Viking, pas de la Navette ni de MSL.

 

Tu connais quelqu'un qui roule en Tesla ? Entre le bruit médiatique et la réalité des faits il y a un gouffre...

Son annonce concernant une mission vers Mars en 2018 est spectaculaire mais la Falcon Heavy n'a toujours pas fait son 1er vol !

Tesla et Falcon portent sur une rupture technologique simple.

Pour l'un c'est le changement de batteries en station service.

Pour l'autre c'est le retour d'étages et (à terme = Raptor+MCT) changement de carburant.

 

Hier soir Hélène et moi sommes allés chez un concessionnaire pour comparer les différents modèles de Dacia. De façon imprévue, nous avons passé une demi-heure avec une vendeuse de Renault Zoé.

Intéressant de passer à l'électrique, mais je m’interroge sur le marché d'occasion dans cinq ans si on devait revendre une voiture électrique achetée neuve: Les batteries sont fixes. Or Musk veut rendre Zoé caduc. Bonne pour la casse.

 

Un changement de modèle économique ne s'évalue pas en termes du nombre de lancements/exemplaires en 2016.

Si je suis d'accord pour trouver pertinente la comparaison Tesla/SpaceX, ma conclusion est bien différente !

Edited by Paul_Wi11iams

Share this post


Link to post
Share on other sites

http://spaceflightnow.com/2016/06/02/elon-musk-hopes-spacex-will-send-humans-to-mars-in-2024/

 

 

MUSK VEUT ENVOYER UNE MISSION HABITEE VERS MARS EN 2024 !!

 

Extrait :

 

“That’s the game plan — approximately 2024 to launch the first of the Mars colonial transport systems with people,” Musk said Wednesday.

 

2024 ? Avec combien de retard ?

 

 

Autre article :

http://www.forbes.com/sites/alexknapp/2016/06/02/elon-musk-spacex-will-launch-people-to-mars-in-2024/?linkId=25111620#6879523e1c07

 

Musk pense relancer un des 1er étages de Falcon revenus sur Terre d’ici la fin de l’été

Edited by jackbauer

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bon c'est quand même si les 3 premiers lancements de 2018, 2020 et 2022 se passent bien. Sinon le programme prend au minimum 2 ans dans la vue.

 

L'article pose aussi la question de savoir si la mission de 2024 va se poser ou pas sur mars

 

Musk sera-t-il le premier homme sur Mars ?

Share this post


Link to post
Share on other sites
Bon c'est quand même si les 3 premiers lancements de 2018, 2020 et 2022 se passent bien. Sinon le programme prend au minimum 2 ans dans la vue.

 

L'article pose aussi la question de savoir si la mission de 2024 va se poser ou pas sur mars

 

Musk sera-t-il le premier homme sur Mars ?

 

Je vais vérifier ma référence:

Mais il me semble que c'était dans L'Homme Qui Vendit la Lune de Robert Heinlein que le personnage principale se trouvait en quelque sorte otage de son propre projet de colonisation (lunaire), et devenu trop important pour partir. A la fin du roman ce sont des astronautes sympas qui parviennent à l'y faire atterrir à quelques heures de sa mort de vieillesse.

 

Au moins de subir un gros souci de santé, je pense que Musk sera bien obligé d'assurer les arrières pour mener son projet à bien.

 

Quant aux glissements de programme, sa méthode Musk est très intéressante car les retards sont "en parallèle" et non "en série". Par exemple, un retard du moteur Raptor et un retard du Falcon Heavy ne se cumulent pas et ne retarde la date cible que par le plus grand des deux délais et pas la somme des deux délais. Cela s'emprunte de la recherche opérationnelle et l'optimisation combinatoire. D'autres opérateurs spatiaux auraient intérêt à s'en inspirer !

Edited by Paul_Wi11iams

Share this post


Link to post
Share on other sites

Mago: Musk sera-t-il le premier homme sur Mars ?

 

Oh que non, il ne prendra pas le risque, lui son interet c'est d'envoyé des "comis" habité la bas et si ça ce passe bien la il ira ce posé la bas ;)

 

Par contre je pense que ce sera le premier a y envoyé ce poser des humains, ça a moins d'un gros soucis chez space x j'y mettrai ma main a coupé !!!

Share this post


Link to post
Share on other sites

Comme les annonces qu'Elon Musk fait, sont souvent optimistes à l'excès avec des délais qui n'ont guère de chances d'être tenus, il a du se "justifier". Il l'a fait d'une façon qui bien entendu le dédouane .... à tous les coups. :rolleyes:

“When I cite a schedule, it’s actually a schedule I think is true,” Musk said in a response to a question at Code Conference. “It’s not some fake schedule I don’t think is true. I may be delusional. That is entirely possible, and maybe it’s happened from time to time, but it’s never some knowingly fake deadline ever.”

C'est à peu près "Je ne donne jamais une info, une prévision qui soit un bobard. Quand je le dis je suis toujours convaincu que c'est vrai"

 

Il n'est bien sûr, pas prêt à changer ses méthodes de communication.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Par contre je pense que ce sera le premier a y envoyer se poser des humains, ça a moins d'un gros souci chez SpaceX j'y mettrai ma main a couper !!!

 

Il a même prévenu que son projet allait faire des morts. Je trouve gentil de sa part de l'avoir dit avant.

shitelonsays.com/transcript/award-acceptance-speech

I couldn't think of anything more exciting, more fun, more inspiring for the future than to have a base on Mars and it would be incredibly difficult and probably lots of people will die and terrible and great things will happen along the way, just as happened in the formation of the United States.

...sympa, non ?

 

Par contre si, un jour, il doit s'échapper aux créanciers, il détient la solution évidente.

Edited by Paul_Wi11iams

Share this post


Link to post
Share on other sites

Un article sur le site de Futura-sciences :

http://www.futura-sciences.com/magazines/espace/infos/actu/d/astronautique-elon-musk-promet-vol-habite-vers-mars-63050/

 

L'auteur est pour le moins septique (il n'est pas le seul !)

 

extrait :

 

"...Alors que penser de ce projet ? Il est très difficile de se prononcer sur sa faisabilité technique car, d’une part, Elon Musk n’a pas précisé si cet équipage se posera sur Mars ou se contentera de se mettre en orbite autour de la planète, comme prévoyait de le faire Dennis Tito et ses partenaires d’Inspiration Mars Foundation (projet tombé à l’eau). D’autre part, s’il ne fait guère de doute que SpaceX parviendra à ses fins, dans le passé cette société nous a habitué à des calendriers ambitieux jamais tenus.

 

Cela dit, il est peu probable que dans des délais aussi courts - 2024 ce n’est que dans 8 ans -, SpaceX soit en capacité de mettre sur pied toute l’infrastructure et la logistique nécessaire à une mission habitée sur Mars. Même aidée par la Nasa et la puissance financière d’Elon Musk (sa fortune est estimée à plus de 13 milliards de dollars) nous ne voyons pas comment SpaceX pourrait développer en seulement 8 ans, un habitat martien, le véhicule aller ET retour, et gérer toute l’intendance sur place. À ces contraintes s’ajoute le besoin d’un lanceur lourd qui ne pourra pas être le Falcon Heavy, actuellement en développement. Attendons septembre donc..."

Share this post


Link to post
Share on other sites

Si le but est d'envoyer un truc sur Mars, alors pas bluff. Bah oui, rien de plus facile que de faire un cratère !! :D:be::be::boulet:

 

"Alph, quand est-ce que tut t'arrêtera d'être sarcastique ?! >(

 

-Moi ? Jamais ! Mwahahahahaa ! >)"

Edited by AlphaCentaury

Share this post


Link to post
Share on other sites

Mais honnêtement, quel est l'intérêt d'aller sur Mars (autre que scientifique...) ?

 

Il n'y a rien d'autre que de la poussière (beaucoup de poussière...), des cailloux secs, un peu de glace d'eau et un peu de neige carbonique. Pas d'océans ni même d'eau liquide, pas ou peu d'oxygène; pas d'atmosphère dense, donc pas de protection aux rayons U.V (et autres X et gamma...) et obligation de porter un scaphandre pressurisé, lourd et encombrant qui va s'enduire de poussière à la moindre occasion et entraver sérieusement la liberté de mouvement des astronautes; pas de magnétosphère non-plus, donc pas de protection contre le flot ininterrompu de particules chargées et accélérées en provenance du Soleil (entre autre...), et en plus de ca, une gravité moindre que sur Terre, suffisamment moindre pour affaiblir le squelette et les muscles des gens qui iront gambader dans les verts pâturrr... pardon, dans les champs de poussières rouges martiens.

 

Sans oublier que le vaisseau qu'on utilisera sera miniscule, que le temps de voyage sera long et qu'en plus de ça, il n'y aura a priori pas de module de vie génrant un quelconque effet de pesanteur (module rotatif), ce qui est indispensable, car regardez l'état des astronautes lorsqu'ils reviennent de l'ISS, c'est à peine s'ils savent marcher ! Vous imaginez une situation pareille sur Mars ? Ils auraient l'air malin tiens !

 

Et, au final, tout ça pour quoi ? Un peu de poussière ? Bah ! Pour un obscur projet de colonisation ? Pfff !

 

Il faut se rendre à l'évidence, il n'y pas d'autres mondes habitables dans ce système (ni même ailleurs...), donc pas de Terre de rechange. N'est-on d'ailleurs pas bien sur notre Terre ? On peut marcher librement, sans craindre le photon hautement énergétique là, ou l'électron fou ici. Et puis, on peut regarder librement dans les oculaires de nos télescopes sans avoir à porter un casque volumineux et très gênant... Et on peut se grater le nez quand on veut, car sur Mars, interdiction d'ouvrir son casque pour le faire ! :be::be: Mars, c'est bon pour les robots, c'est une planète très intéressante dans le domaine scientifique, mais pour le reste, c'est zéro.

Edited by AlphaCentaury

Share this post


Link to post
Share on other sites

Mais quel pessimisme, quel fatalisme, quel aigreur dans tes propos.

 

Je ne reviendrai pas sur les approximations que tu fais pour peindre un tableau vraiment catastrophique d'un hypothétique voyage sur Mars.

Pas de monde habitable dans ce système et... Même ailleurs? Des révélations à nous faire partager? Autant pour le système solaire, je suis d'accord, encore que... Autant pour "ailleurs", je me demande bien comment tu pourrais en avoir la moindre idée.

 

Elon Musk est un gamin rêveur, et moi, je me plais à rêver avec lui. On est allé sur la lune en moins de 10 ans alors que la technologie de l'epoque était bien moins avancée, fiable. Alors pourquoi pas? Je souhaite beaucoup de réussite à Elon, et j'espère assister en live différé au premier pas de l'Homme sur Mars.

Share this post


Link to post
Share on other sites

+1 avec toi Julien.

 

C'est grâce à des personnages tel que Elon Musk que l'humanité avance.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Je ne suis pas pessimiste, je suis réaliste... tout du moins j'essaie. La technologie est encore just pour des voyages interplanétaires. Sans doute nous y arriveront, mais aujourd'hui, c'est pas gagné... Du tout. Que vous le veuillez ou non, l'exploration du système solaire sera pour longtemps encore réservé aux machines. Ce serait sympa que des humains puissent voire de leur propres yeux les anneaux de Saturne depuis la cupola d'un vaisseau, mais aujourd'hui, on en est pas là.

 

Quant à Elon Musk, je ne sais quoi croire. Fait-il tout ça pour une éventuelle colonisation, donc dans l'intérêt du plus grand nombre ou simplement pour lui ? Je suis partagé sur la question.

Bon allez, le fait de concevoir un lanceur réutilisable est une grande avancée, et il est vrai que lui et ses ingénieurs/collaborateurs fournissent un travail acharné pour rendre l'espace un peu plus accessible.

 

Bien que ma démarche soit très certainement maladroite, je veux dire que c'est très difficile, et que cela coûte très cher, d'autant qu'il n'y a pas que Mars dans le Système Solaire qui mériterait notre intérêt. Ca fait des décennies qu'on a pas rencoyé de sondes vers l'une des "géantes de glace" comme Neptune. Ce serait sympa d'y retourner, vous trouvez pas ? Et puis, ce serait aussi sympa de savoir s'il y a des crevettes qui têtent la vase de fumeurs noirs sous la banquise d'Europe, et tout un tas d'autres choses.

Edited by AlphaCentaury

Share this post


Link to post
Share on other sites

Objectivement, il faut bien reconnaître qu'en 2016 aucun humain n'a jamais quitté l'orbite terrestre. C'est dire si c'est difficile et coûteux.

 

Ce qui rend le projet de SpaceX différent, c'est qu'il n'est lié à aucun impératif scientifique, politique ou budgétaire. Les gens qui partiront le feront par conviction, dans un esprit de colonisation. Pas pour une visite de quelques semaines, vite fait, mais bien pour y rester et y développer une présence permanente.

 

Quant à dire qu'il n'y a rien sur Mars, c'est un peu hardi. En fait, on n'en sait rien. Peut-être qu'on y trouvera de riches gisements de californium 252? ;)

Share this post


Link to post
Share on other sites
Objectivement, il faut bien reconnaître qu'en 2016 aucun humain n'a jamais quitté l'orbite terrestre. C'est dire si c'est difficile et coûteux.

 

Ce qui rend le projet de SpaceX différent, c'est qu'il n'est lié à aucun impératif scientifique, politique ou budgétaire. Les gens qui partiront le feront par conviction, dans un esprit de colonisation. Pas pour une visite de quelques semaines, vite fait, mais bien pour y rester et y développer une présence permanente.

 

Quant à dire qu'il n'y a rien sur Mars, c'est un peu hardi. En fait, on n'en sait rien. Peut-être qu'on y trouvera de riches gisements de californium 252? ;)

 

Je suis d'accord. Mais on ne m'enlèvera pas de l'idée que c'est bizzar de vouloir aller vivre sur un monde où il n'y que de la poussière et même pas de quoi faire du Roquefort (qui est mon fromage préféré, miam !) ! :be:

Share this post


Link to post
Share on other sites

Le plan est en fait génial. Chaque 'colon' paiera l'équivalent de 500.000$ (de 2015) pour le voyage. Pour les 'menues dépenses' sur place (air, nourriture, logement, soins de santé, matériel, etc.), il faudra bosser.

 

La colonie peut gagner de l'argent de multiples façons. La première est la plus simple, façon conquête de l'ouest: l'immobilier.

Le colon va reconnaître, cartographier et baliser 1000 hectares sur Elysium, puis il déclare que c'est à lui. Là-dessus il en met la moitié en vente pour, disons 25.000$ l'hectare. Les investisseurs se ruent dessus, c'est un bon placement à long terme. 10% pour SpaceX, c'est dans la charte de la colonie. :p

 

Autre possibilité: les ressources naturelles. L'eau, bien sûr, mais aussi les minerais qu'on ne manquera pas de trouver. La surface de Mars est aussi grande que celle des continents terrestres, il y aura certainement des choses à en extirper. Métaux, terres rares, pierres précieuses et avec un peu de chance des gisements d'hydrocarbures, ou autre-chose d'aussi juteux.

 

Et puis il y a la Science. Les gouvernements ne manqueront pas de rémunérer le travail des scientifiques envoyés sur place. Si chaque pays européen entretient cinq ou six chercheurs, ça fait déjà plus d'une centaine de 'jobs', sans parler des sociétés privées.

 

Pour ces gens-là, il faudra des logements, des entrepôts, des bureaux, etc. Donc voilà le secteur de la construction en plein essor.

Des agriculteurs aussi, tant qu'on y est. Avec d'abord des moyens importés puis l'exploitation des ressources locales.

 

Un peu plus tard, l'industrie avec avant tout la logistique et les transports. Une fabrique de fusées sur Mars serait un business juteux, c'est la porte vers les planètes géantes et les astéroïdes mais aussi... la Terre! Un satellite géostationnaire 'imprimé' sur place coûterait moins cher à mettre en orbite terrestre que s'il était lancé de Floride. Sans parler d'un transport de minerais à destination de l'ancien monde.

 

Tout ça à grands renforts de robots qui seront à terme fabriqués... sur place.

 

Bref, il y a du boulot et beauuuuucoup d'argent à gagner. ;)

Edited by OrionRider

Share this post


Link to post
Share on other sites
Objectivement, il faut bien reconnaître qu'en 2016 aucun humain n'a jamais quitté l'orbite terrestre. C'est dire si c'est difficile et coûteux.

 

Ce qui rend le projet de SpaceX différent, c'est qu'il n'est lié à aucun impératif scientifique, politique ou budgétaire. Les gens qui partiront le feront par conviction, dans un esprit de colonisation. Pas pour une visite de quelques semaines, vite fait, mais bien pour y rester et y développer une présence permanente.

 

Quant à dire qu'il n'y a rien sur Mars, c'est un peu hardi. En fait, on n'en sait rien. Peut-être qu'on y trouvera de riches gisements de californium 252? ;)

 

Coûteux, c'est un fait. Difficile c'est bien relatif... Difficile avec les moyens actuels, pourquoi pas. Mais, concrètement, je ne vois rien de très compliqué, toutes les technologies sont là, éprouvées (je ne parle pas de l'atterrissage, encore que), il suffit (et c'est bien de cela dont il s'agit) de les mettre à l'echelle.

 

Au contraire, j'imagine que d'un point de vue purement techno, il est plus simple d'avoir des humains embarqués pour se placer en orbite autour de mars que de faire du guidage à grande distance pour mettre une sonde en orbite autour d'une comète... Non, vraiment, niveau technologie, je ne vois absolument aucune point dur, à part la taille des lanceurs et la charge utile.

 

Éclairez moi si je me trompe

Share this post


Link to post
Share on other sites
niveau technologie, je ne vois absolument aucune point dur, à part la taille des lanceurs et la charge utile.

 

L'ISS fait 420 tonnes et a été assemblée avec des 'petites' fusées. En fait, on n'a pas vraiment besoin de grosses fusées pour aller sur Mars. Ce qu'il faut, c'est surtout des fusées peu coûteuses.

 

Les super-fusées à la Saturn V n'avaient de sens qu'à l'époque où on envoyait tout le matos avec les passagers en un seul lancement parce qu'on était incapable de monter un vaisseau en orbite.

De nos jours, on peut très bien assembler tout ça en une dizaine de lancements 'standard' de 10 tonnes chacun, la technologie existe et est bien maîtrisée:

 

module propulseur

carburant

module habitable

atterrisseur

provisions

etc.

Edited by OrionRider

Share this post


Link to post
Share on other sites

Mouais, vu sous cette angle, cela pourrait être viable.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Une fabrique de fusées sur Mars serait un business juteux, c'est la porte vers les planètes géantes et les astéroïdes mais aussi... la Terre! Un satellite géostationnaire 'imprimé' sur place coûterait moins cher à mettre en orbite terrestre que s'il était lancé de Floride. Sans parler d'un transport de minerais à destination de l'ancien monde.

 

En effet !

 

Du moment où on compte en joules, un satellite en orbite basse terrestre serait donc plus près de Tharsis Montes que la base spatiale de Kourou. !

 

Et comme la voie descendante terrestre est moins coûteux, on peut désormais craindre l’envahissement de nos marchés par du "made on Mars".

 

 

Par contre, en regardant les budgets "delta V", j'ai un doute

 

750px-Delta-Vs_for_inner_Solar_System.svg.png

 

Si j'ai bien compris, il faut additionner les les chiffres le long du trajet Mars-LEO et comparer avec Terre-LEO. Mais justement, il doit y avoir des raccourcis non représentés sur le schéma.

Cependant, on retient les deux chiffres saillants:

Terre-LEO = 9,3 Km/s

Mars-LMO = 4,1 Km/s

 

Je me méfie un peu du schéma car on présente des options d'aérofreinage entre des points dans l'espace. Y a-t-il des erreurs ?

 

Dans tous les cas, il y aura un effet amplificateur qui vient creuser l'écart entre les deux coûts qui est

  • la masse du carburant embarqué
  • la trainée atmosphérique qui est surtout terrestre.
  • lutte contre l'effet statique du champ gravitationnel: effort de "hover"

 

 

Du coup, en partant d'une ratio de 2:1 on pourra facilement passer à 4:1.

Edited by Paul_Wi11iams

Share this post


Link to post
Share on other sites

Tout ça dépend des positions respectives des deux planètes.

 

Si on économise 1/3 du carburant, ça fait grosso-modo 150 tonnes qu'on peut affecter à la charge utile (sur une fusée F9R qui met normalement 10 tonnes en orbite).

La fusée en elle-même n'est pas perdue, elle peut se poser sur Terre, par la méthode maintenant bien connue.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Tout ça dépend des positions respectives des deux planètes.

Je crois que les budgets en Km/s partent des positions optimales

Si on économise 1/3 du carburant, ça fait grosso-modo 150 tonnes qu'on peut affecter à la charge utile (sur une fusée F9R qui met normalement 10 tonnes en orbite).

La fusée en elle-même n'est pas perdue, elle peut se poser sur Terre, par la méthode maintenant bien connue.

On comparait le coût d'un voyage terre-LEO et Mars-LEO. Or, il me semble que qu'une opportunité de récupération d'étages serait aussi possible au départ de Mars comme de Titan ou autre. Du coup ce serait un élément neutre dans la comparaison.

 

 

Voici une réflexion d'ordre économique sur le potentiel d'investir:

Des entreprises pourraient se mettre à investir aujourd'hui pour la mise en place des infrastructures dont la raison-d'être porte sur une "prophétie" d'un projet martien à horizon 50 ans. L'existence de cet investissement peut avoir un effet auto-réalisateur pour la prophétie initiale. Et cela peut fonctionner en boucle en accélérant un projet qui était initialement envisagé pour le long terme.

Un fois un seuil dépassé, une partie significative du PIB mondial s'orienterait sur le projet. Et ce sera l'argent que courra après le projet.

Au lieu de chercher des finances pour l'espace, on craindrait alors l’asséchement des finances pour des besoins bien terrestres !

Share this post


Link to post
Share on other sites

 

 

Par contre, en regardant les budgets "delta V", j'ai un doute

 

750px-Delta-Vs_for_inner_Solar_System.svg.png

 

 

Wow, c'est pas un peu le bordel tout ça ? :waaarg:

C'est bien ce que je dis, on est pas près de se faire une starparty au sommet d'Olympus Mons ! :be:

 

EDIT : Et en plus, ce doit être un shéma hyper simplifié ! Si un ingénieur de l'ESA ou autre passe par là, je lui dis : RESPEEEECT ! :cool:

Edited by AlphaCentaury

Share this post


Link to post
Share on other sites

J ai trouve la solution :-D on a qu à connecter un énorme booster à un dock de L iss et mettre plein gaz sur mars!! Le vaisseau est prêt à L emploi, recycleur d eau, d oxygène, de la place, des équipements pour ne pas perdre la forme . Aller je propose Ca à la nasa pour griller space x :-) Mouahah

Share this post


Link to post
Share on other sites

Le problème des positions des planètes n'existe pas réellement.

Depuis la Terre, les lancements sont souvent retardés de plusieurs mois, voire plusieurs années. Il n'y a aucune garantie sur la date de lancement.

 

Depuis Mars, la fenêtre de lancement viendrait une fois par an, mais rien n'empêche de lancer toutes les fusées pendant ces quelques jours/semaines. La météo sur Mars ne pose aucun souci. Pas besoin non plus d'infrastructures compliquées, compte tenu de la pression barométrique et de la gravité réduite. :)

 

Et bien entendu, chaque fusée 'type F9R' pourrait emporter 10 ou 15 satellites de 10 tonnes chacun. Si Mars lance chaque année une vingtaine de fusées, c'est potentiellement 200 à 300 satellites GEO à chaque fois.

Il y aura déjà pas mal de fusées et de composants déjà sur place: il peut s'agir des étages venant de la Terre et s'étant posés plus tôt.

Edited by OrionRider

Share this post


Link to post
Share on other sites

Ce ne serait pas plus logique et plus simple d'utiliser la Lune en tant que base de lancement ?

 

Une des difficultés principales reste la production d'ergols et de matériaux de construction in-situ.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Une fois sorti de la gravité terrestre, la Lune et Mars sont des voisins.

La Lune serait encore mieux adaptée, à condition d'y trouver du carburant. Sur Mars, pas de souci, il y a ce qu'il faut en grande quantité. Et la planète est quand même bien plus accueillante pour les humains.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Mais vous oubliez le problème des radiations, des débris d'atomes qui fusent dans tout les coins et l'absence de pesanteur... (je parles de tout cela durant le voyage, au moins cela).

 

Il faudrait au moins des modules rotatifs pour générer un effet de pesanteur. Les astronautes qui reviennent de l'ISS ont beaucoup de mal à marcher (si ils y arrivent encore) après leur séjours, et cela malgré leurs entraînements quotidiens... :/

 

EDIT : Bon, pour les effets de l'impesanteur c'est à vérifier...

Edited by AlphaCentaury

Share this post


Link to post
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Paste as plain text instead

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.


  • Recently Browsing   0 members

    No registered users viewing this page.

×
×
  • Create New...

Important Information

We have placed cookies on your device to help make this website better. You can adjust your cookie settings, otherwise we'll assume you're okay to continue.