deep impact

Télescope nouvelle génération.

Recommended Posts

Tu trouves que je manque de respect?

 

Non, je trouve que tu manques de distance de recul.

 

Imagine un John Dobson débarquer dans une bourgade avec ses seuls miroirs et en quelques heures

faire un instrument pour tout le monde...

Share this post


Link to post
Share on other sites

bonjour

Ce que je trouve gênant c'est le manque de chiffres ( et pas seulement pour le prix).

Quand je vois les 4 photos mises sur le site de Stellina j'aimerais savoir dans quelles conditions elles ont été prises; sauf erreur 3 des objets proposés ne sont pas particulièrement faciles à imager.

Est-il vraiment possible d'obtenir ce résultat avec une simple lunette 80/400 ?

A quoi bon dans ce cas à s'enquiquiner avec des télescopes de grand diamètre?

Le capteur ASI1600 a des pixels de 3,8 microns; j'aimerais que l'on prouve qu'il est pleinement exploité avec 400mm de focale.

 

Pas d'infos non plus sur la partie mécanique.

 

Sinon je trouve que le design est horrible et je me vois mal faire chauffer la CB pour acheter ce concept; si j'étais prêt à sortir une telle somme j'investirais plus traditionnel dans une monture de haute qualité.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bonjour,

 

D'autres petits plaisirs que j'ai oublié à ma précédente liste, c'est la joie de venir sur un forum pour demander conseils pour faire évoluer son set-up ou le commencer. Là, c'est figé, on impose une config, qui de plus ne pourra pas être changée sauf si on a déjà acheté la V1 et qu'on a un super prix sur la V2. On dirait du Apple pour l'astro. D'ailleurs le design insipide m'y fait penser.

Share this post


Link to post
Share on other sites

J'ai aperçu ce petit télescope aux RCE. Je trouve en temps qu'ancien marketeur que le concept est intéressant pour une clientèle aisée et casual. Et le prix ne me choque pas pour un produit à petit volume, fortement intégré et qui demande beaucoup de valeur ajoutée. Et fait en France.

Évidemment votre marché potentiel le plus important est outre Atlantique, je vous conseille d'être à la NEAF l'an prochain.

Et évidemment aussi les astrams ne sont pas dans la cible de ce produit, il n'y a qu'à voir leur réaction.

 

Je vous souhaite la réussite !

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bonne remarque de Frédéric, qu'on le veuille ou non, les cousins américains ont un marché important en astro et "essayent" tout, ils donnent leur chance à tout... If you think you can do, then do it. Bon ok, ils élu Mr Tr... mais en terme de marché cible...

Share this post


Link to post
Share on other sites
Est-il vraiment possible d'obtenir ce résultat avec une simple lunette 80/400 ?

A quoi bon dans ce cas à s'enquiquiner avec des télescopes de grand diamètre?

Bien sûr, on fait des photos magnifiques avec tous les diamètres. Par exemple une lunette FS60 (60mm de diamètre): https://mtanous.files.wordpress.com/2014/01/hh2.jpg

Un grand diamètre n'a de sens qu'en visuel. Pour l'astrophoto c'est plus souvent une contrainte qu'un atout, à moins d'imager en priorité de très petits objets, comme les galaxies du catalogue Arp... ;)

 

Le capteur ASI1600 a des pixels de 3,8 microns

 

Attention, le capteur ASI1600 refroidi, c'est pour la version 'APO' à 4000€!

 

La 'petite' version à 2000€ possède un minuscule capteur ASI178 (pixels de 2,4µ!) et l'optique est une 80/400 achromatique sans correcteur.

Edited by OrionRider

Share this post


Link to post
Share on other sites

Cette photo est vraiment mal choisie: le truc posé en équilibre sur la table basse (sous un arbre), la famille en short la nuit dans le jardin (même s'il fait 28°, gare aux moustiques!) et pour couronner le tout, la Lune est pleine!

 

Doivent pas voir grand-chose sur leur tablette... :D

 

stellina_famille2bd.png

Edited by OrionRider

Share this post


Link to post
Share on other sites
Je vois dans cette initiative un parallèle avec l'AR-drone de la société française Parrot.

Quand ils ont annoncé leur drone qui prend des photos et vole sans devoir apprendre à piloter, les 'vrais' aéromodélistes ont sorti les mêmes arguments: c'est pas évolutif, c'est pas performant, c'est trop coûteux et c'est même pas marrant s'il ne faut plus se fatiguer!

Ils avaient aussi estimé que ce 'machin' n'aurait aucun succès. Et ils ont eu raison! Personne parmi les aéromodélistes ne l'a acheté.

 

Le 'machin' s'est pourtant vendu à des millions d'exemplaires auprès du grand public!

 

La grosse différence c'est que Parrot était déjà une société globalement connue, avec un réseau de distributeurs, des moyens de communication, un bureau d'études, etc.

 

Donc à mon avis, ça pourrait marcher à condition de s'associer à un des acteurs majeurs de l'électronique grand public (mais pas une boîte d'astro).

Parrot par exemple. ;)

 

Bonjour,

 

Un AR Drone coute 150E, le positionnement prix est en dessous du matos pour initiés.

Plus haut on parlait de la GoPro : Là encore le positionnement prix n'a rien à voir avec celui d'une camera plus évoluée.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Au début, l'AR drone valait beaucoup plus que ça, et il fallait posséder un coûteux smartphone Apple pour le faire fonctionner.

 

De nos jours tu as un équivalent sous la forme du drone Phantom 4 de DJI, qui vaut ±1400€ et dont le succès est mondial.

C'est 1,5x plus cher qu'un drone de 'hobby', qui par ailleurs est plus performant.

 

Ici, tu peux comparer la version à 2000€ avec une 80/400 sur EQ3 GoTo + une ASI178, soit ±1300€ en tout (sans compter le PC pour le traitement).

 

Il me semble que c'est cohérent. :)

Edited by OrionRider

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bonjour à tous, vous abordez beaucoup de points différents, je vais essayer d'en éclaircir le plus possible.

Oui, le design n'est pas encore définitif. Les images que vous trouvez sur notre page facebook (https://www.facebook.com/vaonis/) montrent l'instrument dans sa version quasi définitive. N'étant que 3, nous n'avons pas encore eu le temps de mettre à jour les visuels, ça ne saurait tarder.

 

Concernant la photo avec la famille, effectivement ce n'est pas l'objectif à terme... C'était un visuel pour mettre un peu en situation Stellina. A Montpellier il fait 28°C en soirée l'été, les shorts sont donc de rigueur, par contre comme vous l'indiquez les moustiques sont bien présents! En utilisation classique, on pourra mettre Stellina sur n'importe quel trépied avec embase 3/8" (exemple: http://www.teleskop-express.de/shop/product_info.php/info/p8276_TS-Optics-C255FMO-Carbon-Tripod---Height-up-to-1560-mm.html)

 

Voilà une image faite il y a quelques minutes pour montrer à quoi ça peut ressembler en utilisation classique:

 

mini_70899920161116112422.jpg

 

Le capteur est certes petit mais la focale également, ce qui donne un champ de 1°. La lune, même pleine, rentre donc largement dans le champ.

 

Pour la dé-rotation de champ, elle est nécessaire car nous sommes sur des temps de pose avoisinant les 5min sans avoir trop de problèmes de bruit. L'autoguidage permet des temps de pose illimités, la seule limite est dans le bruit du capteur. Les photos dans la galerie sont réalisées avec tout le système optique et le capteur de Stellina. Par contre, le système de suivi est celui d'une monture équatorial classique car comme je vous l'expliquais, la dé-rotation de champ est en cours de développement logiciel.

 

Comme l'explique OrionRider, le diamètre n'est pas le plus important en astrophotographie. Les capteurs permettent en effet d'aller chercher les photons, même s'il y en a peu à récupérer, contrairement à notre œil.

Share this post


Link to post
Share on other sites

bonjour

Pas terrible le photomontage:

1559-1479293793.jpg

Share this post


Link to post
Share on other sites

C'est du marketing sans aucun doute :mad:

Quand je vois le trépied et la rotule qui supportent le scope, je me dis que les photos présentées n'ont certainement pas été faites avec ce petit pied photo :rolleyes:

Il y aura sans aucun doute une clientèle pour ce genre d'accessoire...pour animer des soirées astro entre autres...

Share this post


Link to post
Share on other sites

Les photos dans la galerie sont réalisées avec tout le système optique et le capteur de Stellina. Par contre, le système de suivi est celui d'une monture équatoriale classique car comme je vous l'expliquais, la dé-rotation de champ est en cours de développement logiciel.

Donc ces photos ne prouvent pas la supériorité de votre système...

Share this post


Link to post
Share on other sites
N'étant que 3, nous n'avons pas encore eu le temps de mettre à jour les visuels, ça ne saurait tarder.

 

 

Mieux vaut ne rien mettre ;) Regardez comme la simple image de la famille discrédite le sérieux du projet.

 

Ne prenez pas mal ce que je vais dire car c'est dans le but de vous aider par la critique. Mais votre site et le projet ressemble à une thèse d'étudiant en BTS électronique où on a le sentiment que tout est prêt mais que tout est encore à faire. D'un point de vue marketing c'est désastreux :confused:

Share this post


Link to post
Share on other sites
Bien sûr, on fait des photos magnifiques avec tous les diamètres. Par exemple une lunette FS60 (60mm de diamètre): https://mtanous.files.wordpress.com/2014/01/hh2.jpg

Un grand diamètre n'a de sens qu'en visuel. Pour l'astrophoto c'est plus souvent une contrainte qu'un atout, à moins d'imager en priorité de très petits objets, comme les galaxies du catalogue Arp... ;)

C'est un autre débat mais ce genre de photographie n'est sûrement pas à la portée de l'amateur lambda qui dispose d'un ciel tout aussi lambda :cry:

Share this post


Link to post
Share on other sites

Pour la dé-rotation de champ, elle est nécessaire car nous sommes sur des temps de pose avoisinant les 5min sans avoir trop de problèmes de bruit. L'autoguidage permet des temps de pose illimités, la seule limite est dans le bruit du capteur. Les photos dans la galerie sont réalisées avec tout le système optique et le capteur de Stellina. Par contre, le système de suivi est celui d'une monture équatorial classique car comme je vous l'expliquais, la dé-rotation de champ est en cours de développement logiciel.

 

Bonjour,

 

Votre chance c'est d'avoir un système fermé ou l'équilibrage n'est pas un problème.

 

Dans le design actuel je ne vois pas ce qui bouge en azimut.

 

La partie logicielle de la dérotation de champ n'a rien de très sorcier et le plus compliqué c'est d'avoir des axes mécaniques asservis de façon très fluide et sans a-coups ou micro-vibrations.

 

Un autre problème propre à l'astro ce sera d'avoir un matériel qui tourne bien à 35° et à -15.

 

Au fait, votre motorisation permettra quelle vitesse maxi ?

Parce que déjà avec des moteurs qui plafonnent à 8x la vitesse sidérale c'est pas toujours évident mais c'est encore plus compliqué quand on a besoin de vitesse ET de fluidité pour le suivi lent.

 

En tout cas bonne chance !

Edited by Leimury

Share this post


Link to post
Share on other sites
Dans le design actuel je ne vois pas ce qui bouge en azimut.
Et, si c'est posé sur une table avec un dessus en verre, lorsque ça pivote en azimut, la partie (invisible :rolleyes:) censée être fixe a de fortes chances de tourner en sens inverse du reste de l'instrument.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Donc ces photos ne prouvent pas la supériorité de votre système...

 

Effectivement, elles ne sont d'ailleurs pas présentées comme telles. Nous ne prétendons pas que Stellina fait de meilleures images, il est "juste" plus compact, rapide à installer et simple à utiliser...

Le but de ces photos n'est pas de montrer le fonctionnement de la motorisation Alt-Azimutale de notre instrument car ce n'est pas un point sur lequel il y a questionnement. Nous nous basons sur des technologies existantes et l'avantage d'une solution tout intégrée c'est que si ça ne fonctionne pas, ça sera à nous d'en assumer les conséquences.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Effectivement, elles ne sont d'ailleurs pas présentées comme telles. Nous ne prétendons pas que Stellina fait de meilleures images, il est "juste" plus compact, rapide à installer et simple à utiliser...

Je dirais même qu'elles ne sont pas présentées du tout. Il a fallu vous lire sur ce forum pour apprendre qu'elles avaient été faites sur une monture équatoriale...

Elles pourraient tout aussi bien être trouvées sur Internet.

Quid des conditions de prise de vue?

Share this post


Link to post
Share on other sites
Mieux vaut ne rien mettre ;) Regardez comme la simple image de la famille discrédite le sérieux du projet.

 

Ne prenez pas mal ce que je vais dire car c'est dans le but de vous aider par la critique. Mais votre site et le projet ressemble à une thèse d'étudiant en BTS électronique où on a le sentiment que tout est prêt mais que tout est encore à faire. D'un point de vue marketing c'est désastreux :confused:

 

Merci pour vos conseils. Le problème est toujours le même. Faut il communiquer de manière un peu "amateur" et risquer de se faire mal voir par certains mais avoir de la visibilité ou ne pas communiquer et rester anonyme. De nature prudent, je ne souhaitais pas communiquer tant que le site n'était pas parfait. On m'y a fortement incité et je n'ai pas de regret, ce dernier à permis d'enregistrer au total plus de 40 réservations de Stellina en quelques jours. Pour nous c'est une source de motivation incroyable et la preuve que Stellina peut rencontrer son public.

 

Nous sommes une start'up avec des capacités humaines limitées. Nous ne pouvons pas nous faire passer pour ce que nous ne sommes pas. Pour pouvoir avancer efficacement et se concentrer sur Stellina, nous déléguons certaines parties à des personnes extérieurs au projet menant parfois à des situations atroces à nos yeux. Pour exemple, j'ai retrouvé le mot "astrologie" au lieu de "astronomie" sur notre site... !pendu!

 

Cependant, contrairement à un simple projet étudiant, nous avons reçu des soutiens très forts de la part des plus grandes organisations astronomiques de France, des distributeurs Français et européens ainsi que de l'Agence Spatiale Européenne. Cela a été rendu possible grâce à la communication que nous avons mis en place, aussi "moyenne soit elle ;).

 

En tout cas je prends bonne note de vos conseils et nous tâcherons, avec mon équipe, de les appliquer dans les mois à venir.

 

Une nouvelle fois merci,

 

Bonne soirée

Share this post


Link to post
Share on other sites

Dommage d'avoir des a priori négatifs sur le projet.

 

"L'astrophoto les doigts dans le nez" est un concept qui peut séduire beaucoup de gens.

Tout le monde n'est pas forcément attiré par le fait de devoir se trimballer une équato souvent lourde et longue a mettre en place. Avoir ensuite autoguider et a traiter l'éventuel résultat.

 

Si ce produit tout en un peut éviter les soirées de galère que nous avons tous plus ou moins connu alors ça peut être un vrai succès.

 

En tous cas, bon courage aux entrepreneurs qui ont au minimum le mérite d'essayer.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Bonjour,

 

Votre chance c'est d'avoir un système fermé ou l'équilibrage n'est pas un problème.

 

Dans le design actuel je ne vois pas ce qui bouge en azimut.

 

La partie logicielle de la dérotation de champ n'a rien de très sorcier et le plus compliqué c'est d'avoir des axes mécaniques asservis de façon très fluide et sans a-coups ou micro-vibrations.

 

Un autre problème propre à l'astro ce sera d'avoir un matériel qui tourne bien à 35° et à -15.

 

Au fait, votre motorisation permettra quelle vitesse maxi ?

Parce que déjà avec des moteurs qui plafonnent à 8x la vitesse sidérale c'est pas toujours évident mais c'est encore plus compliqué quand on a besoin de vitesse ET de fluidité pour le suivi lent.

 

En tout cas bonne chance !

 

Merci pour vos remarques. En fait, pour l'azimut, l'ensemble de la partie visible se déplace. Un cylindre dépasse d'environ 5mm, ce dernier étant vissé au pied.

 

Concernant le déplacement fluide, nous avons la chance d'avoir un ingénieur électronique/informatique qui a développé sa propre librairie de contrôle moteur, ce qui permet une très grande souplesse dans nos réglages (notamment le passage des pas au micro pas). Je ne pourrai pas rentrer beaucoup plus dans les détails car je ne travaille pas sur cette partie directement.

 

Pour les aspects thermiques, nous avons fait le choix de repartir sur des solutions existantes afin de limiter le risque de problème. Lors de nos phases de tests qui auront lieux à partir de fin décembre, nous vérifierons que tout fonctionne à différentes températures et pendant de longues durées afin d'effectuer les corrections si nécessaire.

 

Concernant la Vmax, je ne pourrai hélas pas vous répondre maintenant car c'est le même ingénieur qui s'occupe de cette partie et il n'est pas la. Je peux lui demander demain et vous répondre dans la journée.

 

Votre aide est la bienvenue en tout cas,

 

Merci encore!

Share this post


Link to post
Share on other sites
Dommage d'avoir des a priori négatifs sur le projet.

 

"L'astrophoto les doigts dans le nez" est un concept qui peut séduire beaucoup de gens.

Tout le monde n'est pas forcément attiré par le fait de devoir se trimballer une équato souvent lourde et longue a mettre en place. Avoir ensuite autoguider et a traiter l'éventuel résultat.

 

Si ce produit tout en un peut éviter les soirées de galère que nous avons tous plus ou moins connu alors ça peut être un vrai succès.

 

En tous cas, bon courage aux entrepreneurs qui ont au minimum le mérite d'essayer.

 

Merci pour votre soutien, la route est encore longue mais les messages comme les vôtres sont très motivants pour nous.

 

Bonne soirée

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bonsoir Cyril, est-ce indiscret de vous demander le profil type de vos 40 acheteurs ? En tous cas bravo pour la performance.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Bonjour,

 

Désolé mais ça ne tient pas la route deux secondes.

Astrophoto planétaire : nul : Focale trop courte

Astrophoto CP : nul : Rotation de champ

Visuel : nul.

 

Ou est la table équatoriale ?

Votre support fixé sur pas kodak ne présente aucune possibilité intégrée d'inclinaison et je ne vois pas non plus de dérotateur de champ.

 

La focale est trop courte pour du planétaire et le suivi est inadapté au CP.

 

Voilà une belle série de jugements à l'emporte pièce. Comme je l'ai dit aux jeunes de Vaonis qui sont venus me demander conseil (et pas qu'à moi, ils sont aussi allés voir des gens comme Guillaume Cannat), je n'ai pas d'argument pour dire que ça marchera commercialement ou qu'au contraire ça ne marchera pas. De là, il n'y a pas de raison de les décourager. Le prix peut être un frein par contre, ça je suis assez d'accord. Mais bon, prenez une L80 + une ASI 178 ou un reflex + une monture genre HQ5 + de quoi guider, ... vous arrivez à quelle addition ? On a 500€ de lunette, 400€ de monture, 400€ de caméra, 400€ pour guider. A j'oubliais le PC. Nous voilà gentiment rendu à 2000€ minimum, sans faire dans le lux.

 

Pour répondre à Leimury, tu n'as pas besoin de table EQ quand tu as un dérotateur de champ.

Et clairement ce télescope ne s'adresse pas aux astronomes amateurs qui pratiquent régulièrement. Donc ça n'a pas de sens de lister les critères de rejet du produit de votre point de vu pour votre pratique .... puisque le produit ne s'adresse pas à vous.

Moi ce que je vois, c'est qu'il y a là une équipe de jeunes qui entreprend un projet audacieux en lien avec leur passion. Ils ont su lever des fonds, ils n'ont pas l'air mauvais en communication, et techniquement ils ont l'air de savoir lever les obstacles.

Partant de là, la seule attitude raisonnable, c'est l'expectative. Attendons de voir ce que ça donne, où ils vont, et si le public existe.

 

Ce que j'aime bien dans leur projet, c'est qu'il y a aussi un volet science participative, pour inciter les gens à utiliser leur télescope en lien avec des programmes de science. Je pense qu'il est aussi intéressant d'avoir ce genre d'outil, comme les Skyscout et autre Univers2go dans les clubs ou les centre de culture scientifique. Imaginez que vous preniez en charge des scolaires mais pour seulement une nuit. Avec un zinzin comme ça, vous parviendrez à leur faire faire des photos directement en plus de l'observation visuelle. Avec un équipement classique c'est un peu plus compliqué, ... à moins de faire la moitié du travail pour eux.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Mais pour la photo, celui qui est prêt à mettre 2000€ dans un matériel va sans doute rechigner sur l'aspect tout automatique, l'absence d'évolutivité, etc.

Ca je suis d'accord, je trouve que c'est encore un point faible dans le projet en l'état. Mais les jeunes sont à l'écoute des critiques alors n'hésitez pas à en formuler si elles sont constructives :).

Ce que je leur ai suggéré c'est d'avoir un système comme sur les appareil photo moyens formats où on peut changer le dos. Au lieu de ça ils préfèrent pour le moment partir sur l'idée de faire une grosse ristourne au client qui souhaite avoir une nouvelle version plus moderne.

Je trouve ça dommage, car ça veut dire qu'à terme un télescope donné est appelé à devenir dans sa totalité obsolète. Et c'est du gâchis, car la base optique et mécanique ne va pas devenir obsolète comme ça. On est nombreux à utiliser des optiques et des montures vielles de 20 ans ou plus. Or en l'état, le produit ne pourra pas vieillir d'autant. Il faudrait au minimum pouvoir faire un upgrate en usine, je pense que c'est loin d'être impossible.

Accessoirement ça peut même servir d'argument de vente en faisant un télescope durable et non un objet de consommation. Paradoxalement ça peut même inciter à la consommation de pouvoir faire un upgrade, car ça fait débourser moins d'argent que de racheter un système neuf. Car ça c'est franchement dissuasif même avec -30 ou -40% (que devient l'ancien ?).

C'est là où en l'état cette solution est coûteuse. 2000€ ok, mais pour ce prix là, on ne veut pas quelque chose qui soit dépassé au bout de 3 ou 4 ans, et si en plus ça peut évoluer à tout moment pour un meilleur capteur par exemple, c'est bingo pour le fabricant. Car il n'y a pas que la question d'obsolescence. Les gens peuvent tout simplement vouloir passer à un meilleur capteur sans modifier tout le télescope.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Ils avaient aussi estimé que ce 'machin' n'aurait aucun succès. Et ils ont eu raison! Personne parmi les aéromodélistes ne l'a acheté.

 

Le 'machin' s'est pourtant vendu à des millions d'exemplaires auprès du grand public!

 

Ca c'est intéressant, car il y a eu le même phénomène avec une appli payante sur le premier iPhone. Elle s'est vendue à des centaines de milliers de personnes qui ne faisaient pas du tout d'astro.

Et c'est je pense un phénomène de ce type qui pourrait permettre à ce télescope d'avoir du succès. Toute la question est de savoir si c'est compatible avec un produit de luxe (car à 2000€ vis à vis du marché grand public on peut parler de luxe). Et là c'est une question de communication.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Mais bon, prenez une L80 + une ASI 178 ou un reflex + une monture genre HQ5 + de quoi guider, ... vous arrivez à quelle addition ? On a 500€ de lunette, 400€ de monture, 400€ de caméra, 400€ pour guider. A j'oubliais le PC. Nous voilà gentiment rendu à 2000€ minimum, sans faire dans le lux.

Sauf qu'ils ne sont pas légion les astronomes amateurs qui entrent chez le marchand en disant je voudrais un pc, une HEQ5, une lunette apo, une ccd et une lunette de guidage, avec un emballage cadeau s'il vous plaît :)

Mais bon puisque le public visé n'est pas celui des amateurs....bonne chance..

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now

  • Recently Browsing   0 members

    No registered users viewing this page.