Jump to content
sifoto

Le diamètre fait-il vraiment la différence ?

Recommended Posts

M'enfin tout le monde sait que rien ne peut surpasser une lunette 60/700.

 

C'est juste pour remettre deux thunes dans le bastringue.

Faux. Rien ne peut battre une lunette 90/900.

À condition que la monture soit peinte en rouge.

 

:be:

Share this post


Link to post
Share on other sites
Le 300 mieux qu'un 400 ?

 

Même f/d ? Même miroir ? Même collim ?

 

C'est pas juste le diamètre qu'il faut regarder.

 

Le diamètre permet de courir plutot que marcher.

 

Il ne fait pas tout. Mais il aide. Et quand c'est optimisé c'est lui qui ouvre les portes de l'espace.

 

Lâchons la guerre dob lunette.

 

Une lunette de 60 meme a 15000€ sera moins bonne qu'une 130 toa...

 

Un dob 115 sortira jamais les memes details qu'un 350 !

 

Donc oui ça fait une différence. Mais ça fait pas tout.

 

C'est sur un dob à 50 000 revendu à 2000 sur les pa cela doit jeter à l'oculaire...

 

Oui Wolfan hier sur jup avec la 90mm que 2-3minutes d'images presque fixes pendant le soir venant, autrement rien à y faire après.

Pendant ces 2-3minutes avec 300mm une idée d'image.

Question: que mettre en oeuvre sur un site qui donne 5-7/10 en image toute l'année dans 150mm, 7/10 sur 10% du temps sur des instants recherchés?

Share this post


Link to post
Share on other sites

Depuis chez moi je peux comparer 3 diamètres : 100mm (lunette APO) , 235mm (C9,25HD) et un SC305mm .

 

Sans entrer dans des détails de qualité optique ou de réglage pointu.

 

Les trois colimatés et à température ambiante . Bien plus que le diamètre c'est la turbulence qui entache le plus la résolution . J'habite entouré de reliefs qui favorisent des brassages jusque tard dans la soirée , l’atmosphère se stabilisant souvent vers 1h00 du matin .

 

Avec la lunette j'ai toujours des images stables et très piquées ( gr max 220X) .

Avec le C9,25 c'est déjà plus compliqué disons que sur 10 séances d'observations je vais en connaitre une ou deux de stables(gr max 335 X).

Pour finir avec le 305mm que je possède depuis maintenant 13ans je n'ai jamais eu de mémoire une soirée me permettant de l'exploiter à fond.

 

Cela ne veut pas dire que lorsque dans mon 12" les images ne sont pas terribles qu'elles seront meilleures dans la lunette trois fois plus petite ou dans le C9.

 

Cela dépend du Ro , qui peut se définir comme le diamètre le plus grand exploitable à un instant T.

Il peut ainsi être variable au cours d'une même soirée d'observation et passer de de 10cm quand la turbulence est forte puis à 25 cm lors des accalmies . Ces deux valeurs sont des exemples , il peut être plus faible comme plus élevé.

 

Ce qui veut dire que lorsque le Ro est 25cm , la lunette de 100m atteindra sont pouvoir de résolution comme le C9 mais ne pourront pas exploiter ce que la turbulence permet à cet instant.

Le 305mm n’atteindra pas son pouvoir de résolution et montrera donc la même chose qu'un télescope de 25cm.

Par contre ce dernier permettra de voir des détails plus fins que dans la lunette et le C9,25.

 

Alors oui le diamètre est important et ceux qui rapportent avoir vu de meilleures images au travers d'une ouverture de 100mm comparée 200mm c'est simplement qu'a cet instant le Ro était voisin de 10cm .

 

Choisir un petit diamètre c'est donc se priver des instants d’accalmie durant lesquels un instrument de fort diamètre est pleinement exploité ou pas loin de l’être.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Intéressant!

Perso avec le 300 ce n'est disons que 2 nuits par an avec 400-500x, et encore selon les années.

Mais en prenant le problème à l'inverse,

 

Question:

que mettre en oeuvre sur un site qui donne 5-7/10 en image toute l'année dans 150mm, 7/10 que sur 10% du temps sur des instants recherchés?

Share this post


Link to post
Share on other sites
Perso avec le 300 ce n'est disons que 2 nuits par an avec 400-500x

 

Personne ne t'obliges à grossir constamment à 400-500x et avec un petit diamètre c'est de toute façon pas raisonnable.

 

Patte.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Parce qu'avec une pupille de sortie de l'ordre de l'angstrom, on ne voit pas très bien.

 

(puis il n'y a pas que les planètes dans la vie...si ça turbule trop pour des forts grossissements je passe à autre chose)

 

Patte.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Cependant on y reste chez nous avec ce que l'on y a et on y reste à vouloir suivre quelques problèmes sur planètes, sur une longue période, voir très longue.

La top image est sans importance ici, sauf a y voir 100 nuits par an, là ce sera top.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Parce qu'avec une pupille de sortie de l'ordre de l'angstrom, on ne voit pas très bien.

 

(puis il n'y a pas que les planètes dans la vie...si ça turbule trop pour des forts grossissements je passe à autre chose)

 

Patte.

 

Les courbes FTM c'est très beau, surtout quand on y ajoute le rms turbulence. Quel bilan sur un strehl de bulletin de contrôle? aussi si on y ajoute la qualité optique, avec obstruction, défaut de ceci cela...

400-500x dans un 300 c'est 0.7-0.6mm de pupille de sortie, cad normal de normal. Sur certains sujets faudrait 0.5mm voir un peu plus, sinon perte de détails.

 

Donc la question reste:

Question: que mettre en oeuvre sur un site qui donne 5-7/10 en image toute l'année dans 150mm, 7/10 sur 10% du temps sur des instants recherchés?

Share this post


Link to post
Share on other sites
Perso avec le 300 ce n'est disons que 2 nuits par an avec 400-500x, et encore selon les années.

 

J'ai constaté cela aussi à 460mm, on peut se poser alors la question si cela vaut l'investissement si c'est pour n'observer que du planétaire, après le CP et la photo je ne dis pas.

Share this post


Link to post
Share on other sites
400-500x dans un 300 c'est 0.7-0.6mm de pupille de sortie, cad normal de normal.

 

Oui, mais on n'est pas obligé.

Ce que j'ai dit est que 400-500x dans un 100mm, là on sort de la normalité.

 

Pour répondre à ta question, j'ai de tout sur mon site, donc ce problème ne me concerne nullement.

Et ce d'autant plus qu'il n'y a pas que les planètes qui m'intéressent.

 

Patte.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Effectivement, le CP est une autre histoire pour repousser les capacités.

Le planétaire c'est plus pointu, même la qualité du ciel y agit négativement sur les petits détails et faibles contrastes, turbulence exclue, cad humidité, transparence, pollution, et oui.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Oui, mais on n'est pas obligé.

Ce que j'ai dit est que 400-500x dans un 100mm, là on sort de la normalité.

 

Pour répondre à ta question, j'ai de tout sur mon site, donc ce problème ne me concerne nullement.

Et ce d'autant plus qu'il n'y a pas que les planètes qui m'intéressent.

 

Patte.

 

Le 300 avec les grossissements dits ont été bien dit.

Ceci dit la question posée, concernant ta réponse, il faut croire que la situation peut représenter quelque chose que de très commun dans l'hexagone.

Nous aurions aimé y recevoir solution réponse.

Moi aussi j'ai tout ce qu'il faut ici pour faire.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Depuis chez moi je peux comparer 3 diamètres : 100mm (lunette APO) , 235mm (C9,25HD) et un SC305mm .

 

Mhh -- deux SCs. Faudrait passer a un isolement des tubes, sinon "mis en température" est une chose assez difficile à garantir.

 

Cela dépend du Ro , qui peut se définir comme le diamètre le plus grand exploitable à un instant T.

C'est _un tiers_ environ du diamètre qui concentrera le plus l'énergie (malgré l'image plus "instable"):

 

Voir:

 

http://www.telescope-optics.net/seeing_and_aperture.htm

 

turb.PNG

 

D=r0, rien à dire, c'est bô et tranquille: disque central du motif d'Airy qui ne change pas de forme, et même un anneau de diffraction visible la plupart du temps. Mais ce n'est pas ce qui va avoir le meilleur transfert de contraste: l'énergie est plus concentrée avec D=3*r0 malgré le fait que ça "grouille". Si on est un esthète, D=r0 c'est joli. Par contre, si on veut voir des détails...

 

Ce qui veut dire que lorsque le Ro est 25cm , la lunette de 100m atteindra sont pouvoir de résolution comme le C9 mais ne pourront pas exploiter ce que la turbulence permet à cet instant.

Le 305mm n’atteindra pas son pouvoir de résolution et montrera donc la même chose qu'un télescope de 25cm.

Par contre ce dernier permettra de voir des détails plus fins que dans la lunette et le C9,25.

C'est exact à part le facteur trois ;-). Règle d'or: si c'est complètement stable, on manque d'ouverture ;-).

 

Choisir un petit diamètre c'est donc se priver des instants d’accalmie durant lesquels un instrument de fort diamètre est pleinement exploité ou pas loin de l’être.

Correct. Mais on a très rarement des moments où le r0 est plus de 2 fois le r0 à long terme pendant plus d'une demi seconde (et personnellement, des détails que je vois moins d'une demi-seconde, j'ai du mal à les confirmer), donc si on a vraiment trop d'ouverture on fera pousser une barbe à attendre l'accalmie nécessaire.

 

Je vais refaire de la promotion pour le masque apodisant: il permet de "réduire" l'ouverture et de la rendre plus cohérente quand le seeing est un peu mauvais, et il est facilement amovible (alors que changer d'instrument...).

Share this post


Link to post
Share on other sites

C'est _un tiers_ environ du diamètre qui concentrera le plus l'énergie (malgré l'image plus "instable"):

 

C'est optimiste sur planètes, surtout aujourd'hui avec les hauteurs de planètes que nous connaissons (32° max au dessus de l'horizon).

 

Une suggestion: faire une correspondance entre ce R0 et le système de Danjon-Pickering pour un diamètre donné disons 100mm, une règle de trois suffira après pour les diamètres usités.

Je connais ce site, excellent.

Share this post


Link to post
Share on other sites

En photo une chose est sure, le diamètre permet de saisir les instants fugaces pendant lesquels le diamètre offre tout son rendement. Visuellement à qualité de fabrication égale, au moins jusqu'à 250mm (au delà je n'ai pas testé), cette différence évidente en photo reste perceptible en révélant par vague des détails que notre mémoire apprend progressivement à gérer, même si l'image du diamètre le plus faible sera plus stable, et donc flatteuse et facile à gérer.

Edited by Erathostènes

Share this post


Link to post
Share on other sites
Depuis chez moi je peux comparer 3 diamètres : 100mm (lunette APO) , 235mm (C9,25HD) et un SC305mm .

 

Sans entrer dans des détails de qualité optique ou de réglage pointu.

 

Les trois colimatés et à température ambiante . Bien plus que le diamètre c'est la turbulence qui entache le plus la résolution . J'habite entouré de reliefs qui favorisent des brassages jusque tard dans la soirée , l’atmosphère se stabilisant souvent vers 1h00 du matin .

 

Avec la lunette j'ai toujours des images stables et très piquées ( gr max 220X) .

Avec le C9,25 c'est déjà plus compliqué disons que sur 10 séances d'observations je vais en connaitre une ou deux de stables(gr max 335 X).

Pour finir avec le 305mm que je possède depuis maintenant 13ans je n'ai jamais eu de mémoire une soirée me permettant de l'exploiter à fond.

 

Cela ne veut pas dire que lorsque dans mon 12" les images ne sont pas terribles qu'elles seront meilleures dans la lunette trois fois plus petite ou dans le C9.

 

Cela dépend du Ro , qui peut se définir comme le diamètre le plus grand exploitable à un instant T.

Il peut ainsi être variable au cours d'une même soirée d'observation et passer de de 10cm quand la turbulence est forte puis à 25 cm lors des accalmies . Ces deux valeurs sont des exemples , il peut être plus faible comme plus élevé.

 

Ce qui veut dire que lorsque le Ro est 25cm , la lunette de 100m atteindra sont pouvoir de résolution comme le C9 mais ne pourront pas exploiter ce que la turbulence permet à cet instant.

Le 305mm n’atteindra pas son pouvoir de résolution et montrera donc la même chose qu'un télescope de 25cm.

Par contre ce dernier permettra de voir des détails plus fins que dans la lunette et le C9,25.

 

Alors oui le diamètre est important et ceux qui rapportent avoir vu de meilleures images au travers d'une ouverture de 100mm comparée 200mm c'est simplement qu'a cet instant le Ro était voisin de 10cm .

 

Choisir un petit diamètre c'est donc se priver des instants d’accalmie durant lesquels un instrument de fort diamètre est pleinement exploité ou pas loin de l’être.

 

Tout est dit. Ils y en a qui comprennent donc pas. On va resumer rapidement :

 

Le diamètre est un pilier du rendement pour ce qui est du matos. Point.

 

On peut discuter du site et des conditions.

On peut discuter de la vue de lastram.

On peut discuter de tout sur la chaîne optique.

On peut discuter des réglages, met, mes...

 

Mais le diamètre est un pilier.

 

Perso je préfère en avoir plus que moins. C'est comme l'argent ! Mdr ! Après chacun fait comme il veut. Si la lunette de 60mm à 15k est mieux pour lui : go ! Jamais de problème de seiing !! Top !

 

La photo de saturne sur CetE sortie récemment à été prise avec un chercheur de 8*50, pas sur un monstre d'un mètre...

Share this post


Link to post
Share on other sites

Selon Fried pour 300mm, 12", 1" de seeing, il faut poser 0.02s pour obtenir 0.7% des images en pleine résolution.

C'est une approche probable mais aussi une tendance.

Cela ouvre des portes supplémentaires par rapport au visuel.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Je fais exactement le même constat et cela après 25 ans d observations visuelle .

 

Actuellement j' utilise simultanément en solaire , lunaire et planétaire des instruments comme une apo de 120 f8 , un Mak 180 f15, un DK de 210 mm et un SC Edge de 280mm .

 

La loi de l optique prédomine dans les trous de turbulence de façon conséquente .

 

Le diamètre offrant le meilleur ratio stabilité d image / résolution et niveaux de contraste au quotidien est en faveur du Mak 180 .

 

Ma qualité de ciel me permet d obersever le disque d' Airy :

- 8 à 9 fois sur 10 sortie à travers la lunette de 120mm f8

- 6 à 7 fois sur 10 sortie à travers le Mak180

- 4 à 5 fois sur 10 sortie à travers le Mewlon 210

- 1 à 2 fois sur 10 sortie avec un excellent C11 edge

 

Le C11 est donc le grand vainqueur en teme de résolution, finesse d image et niveau de contraste dans les moments e seeing favorables qui sont en fait fréquent surtout depuis que j ai installé 3 ventilateurs au cul du SC .

 

 

Depuis chez moi je peux comparer 3 diamètres : 100mm (lunette APO) , 235mm (C9,25HD) et un SC305mm .

 

Sans entrer dans des détails de qualité optique ou de réglage pointu.

 

Les trois colimatés et à température ambiante . Bien plus que le diamètre c'est la turbulence qui entache le plus la résolution . J'habite entouré de reliefs qui favorisent des brassages jusque tard dans la soirée , l’atmosphère se stabilisant souvent vers 1h00 du matin .

 

Avec la lunette j'ai toujours des images stables et très piquées ( gr max 220X) .

Avec le C9,25 c'est déjà plus compliqué disons que sur 10 séances d'observations je vais en connaitre une ou deux de stables(gr max 335 X).

Pour finir avec le 305mm que je possède depuis maintenant 13ans je n'ai jamais eu de mémoire une soirée me permettant de l'exploiter à fond.

 

Cela ne veut pas dire que lorsque dans mon 12" les images ne sont pas terribles qu'elles seront meilleures dans la lunette trois fois plus petite ou dans le C9.

 

Cela dépend du Ro , qui peut se définir comme le diamètre le plus grand exploitable à un instant T.

Il peut ainsi être variable au cours d'une même soirée d'observation et passer de de 10cm quand la turbulence est forte puis à 25 cm lors des accalmies . Ces deux valeurs sont des exemples , il peut être plus faible comme plus élevé.

 

Ce qui veut dire que lorsque le Ro est 25cm , la lunette de 100m atteindra sont pouvoir de résolution comme le C9 mais ne pourront pas exploiter ce que la turbulence permet à cet instant.

Le 305mm n’atteindra pas son pouvoir de résolution et montrera donc la même chose qu'un télescope de 25cm.

Par contre ce dernier permettra de voir des détails plus fins que dans la lunette et le C9,25.

 

Alors oui le diamètre est important et ceux qui rapportent avoir vu de meilleures images au travers d'une ouverture de 100mm comparée 200mm c'est simplement qu'a cet instant le Ro était voisin de 10cm .

 

Choisir un petit diamètre c'est donc se priver des instants d’accalmie durant lesquels un instrument de fort diamètre est pleinement exploité ou pas loin de l’être.

Edited by arno18

Share this post


Link to post
Share on other sites

Le refroidissement des SC est un vrai problème , mon C9,25 HD est d'origine je pense l'équipé de ventilos .

Le Sc305 est lui ventilé ,le tube ajouré et revêtu d'alu , l'amélioration est sensible !

Share this post


Link to post
Share on other sites

Ça, ou on isole et on règle éventuellement la température du correcteur à l'avant pour que l'air dans le tube ait une chaleur uniforme. Ça marche assez bien aussi.

 

Ou on combine les deux: ventilation avant de commencer à observer pour que l'air dans le tube ne soit pas trop chaud, isolation après.

 

Mais bon, de toutes façon il faut essayer de gérer ça, tout comme sur un Newton. Il n'y a que les lunettes à doublet où ce n'est pas compliqué (et sur les triplets, ça l'est à peine si on a un peu de patience).

Share this post


Link to post
Share on other sites
Ça, ou on isole et on règle éventuellement la température du correcteur à l'avant pour que l'air dans le tube ait une chaleur uniforme. Ça marche assez bien aussi.

 

Ou on combine les deux: ventilation avant de commencer à observer pour que l'air dans le tube ne soit pas trop chaud, isolation après.

 

Mais bon, de toutes façon il faut essayer de gérer ça, tout comme sur un Newton. Il n'y a que les lunettes à doublet où ce n'est pas compliqué (et sur les triplets, ça l'est à peine si on a un peu de patience).

 

+1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Ah, aucun respect pour les arts et l'élégance...

 

Petite question: est-ce un hasard si le type a une ceinture peinte en rouge et un long cimeterre (qui a quand même plus de gueule!)

Share this post


Link to post
Share on other sites

HS : Pour l'anecdote la scène est en grande partie une impro liée au fait que Ford souffrait d'une gastro le jour du tournage.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Paste as plain text instead

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.


  • Recently Browsing   0 members

    No registered users viewing this page.

×
×
  • Create New...

Important Information

We have placed cookies on your device to help make this website better. You can adjust your cookie settings, otherwise we'll assume you're okay to continue.