Bertrand13

Le top 5 du ciel austral

Recommended Posts

Bonjour à Toutes et à Tous,

 

Avec l'été qui arrive à grands pas, certains d'entre nous vont partir pour le grand sud, et parmi eux, certains vont le découvrir, et en prendre pleins les yeux.

Ils en prendront plein les yeux, car, il faut bien le reconnaître, à part M31, les plus beaux objets du ciel profond sont invisibles de métropole.

 

C'est pour leur donner envie de les découvrir, ou pour leur donner une idée de ce qui les attend, qu'il m'a paru intéressant de montrer ce que sont les cinq plus beaux objets concernés.

J'ai choisi un objet par type d'objet: un amas ouvert, un amas globulaire, une nébuleuse diffuse, une nébuleuse sombre, et une galaxie.

 

Comme tout choix, il est sujet à caution, et certains vont le contester, ce que je comprendrai très bien: je n'ai retenu ni le diamant qu'est 47 Toucan, ni le monstre qu'est NGC 3532, ni la Tarentule, ni, ni, etc.

 

Voici donc selon moi, le plus bel amas ouvert: la Boite à Bijoux, avec le contraste de couleurs le plus époustouflant, une émeraude et un saphir dans un écrin de diamants

 

NGC-4755-T508-BL-Tivoli-2008-06-06.jpg

 

Pour les amas globulaires, il y a lui, Omega du Centaure, et les autres, qui ne jouent pas dans la même catégorie

 

NGC-5139-T508-BL-2004-06-171.jpg

 

Le Sac à Charbon est assurément le plus extraordinaire objet à l'oeil nu: une tache noir d'encre dans une voie lactée à couper au couteau:

 

Coal-Sack-T508-BL-2012-06-22.jpg

 

LA nébuleuse du ciel austral, c'est bien sûr la nébuleuse de la Carène: énorme, avec au milieu le trou de la serrure et un objet extraordinaire, la nébuleuse protoplanétaire Eta Carène

 

NGC-3372-center-T508-BL-2010-04-17_31.jpg

 

Enfin, Centaurus A, une galaxie sombre sur fond de galaxie lumineuse:

 

NGC-5128-T508-BL-2012-06-22.jpg

 

 

Encore une fois, beaucoup ne seront pas d'accord avec mon choix. Mais il n'a d'objet que de vous donner envie d'aller y voir de plus près !

 

Bon ciel austral à tous

Bertrand

Share this post


Link to post
Share on other sites

Yo l'ami !

 

tout à fait d'accord avé tes choix et cette belle initiative !

Tous ces objets m'ont aussi incité à prendre les crayons, notamment sur des cibles que généralement je délaisse : les amas en tout genre.

Manque (quand même) la Tarentule, à mes yeux la plus belle des nébuleuses dont on sent vraiment l'aspect 3D, et qui prend une valeur singulière dès lors qu'on s'accapare l'idée que c'est une nébuleuse d'une autre galaxie. C'est tout simplement vertigineux.

NGC2070_10.jpg

 

 

Mais tout à fait d'accord avé

cette boite à bijoux pleine de couleurs,

NGC4755_10.jpg

truc réalisé au coucher du Soleil, en attendant la vraie nuit

 

le monstre d'amas globulaire qui fait passer M13 pour de l'opérette de quartier,

NGC5139_13.jpg

 

ce trou étrange et tourmenté, l'ombre de la croix du sud en quelque sorte, très texturé, mais non tout à fait dépourvu d'étoiles en son sein,

voie_lactee_16.jpg

ici au centre du dessin. Le contraste est saisissant.

 

et ce truc vraiment étrange, cette étoile qui palpite sous nos yeux, dont on présent qu'à tout moment, il va se passer quelque chose aujourd'hui, demain ou dans un millénaire (ou quelques milliers tout au plus), coucougnette couleur mandarine au sein de la grande nébuleuse d' eta carène,

NGC3372_10.jpg

et en gros plan :

eta-carina_10.jpg

 

 

et enfin ce gros Bazard tout rond coupé en deux d'une étrange façon, fleuve légèrement tortueux évoquant la Loire et ses bancs de sable.

NGC5128_09.jpg

 

De diou, que ça me manque !!!!!

Edited by serge vieillard

Share this post


Link to post
Share on other sites

La boite à bijoux et Eta carène font rêver :)

 

J'ai déjà pu voir Omega du centaure, c'est vraiment un monstre ... Mais la carène, la tarentule et les nuages de Magellan, pas vu :/

 

Très beaux dessins et initiative sympa ! Le ciel Australe dans un T500 ça doit être quelque chose ...

Share this post


Link to post
Share on other sites

Mes incursions dans l'hémisphère Sud sont extrêmement rares (et datées), mais j'ai déjà arpenté ton "Top 5" même si ça l'a été avec un instrument indigne de leur rang (des jumelles 11x80).

 

Cependant, on sentait déjà chez eux dans cet instrument grossissant modestement la "monstruosité" qu'ils représenteraient à l'oculaire d'un diamètre plus conséquent !

 

En tout cas, bravo pour cette compil' magnifiquement illustrée...

Share this post


Link to post
Share on other sites

Les trésors du ciel austral...Je confirme, on ne s'en lasse pas.

Petit bémol à apporterau message initial : il n'y a pas que M31 tout de même à admirer dans l'hémisphère nord ! Bien des joyaux sont des cibles de toute beauté et font partie des plus admirables ! M51 depuis la Réunion fait un peu pitié, tout comme M81/M82, et bien d'autres encore. Toutes les beautés du Cygne sont là aussi un peu blêmes depuis l'hémisphère sud...

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bien d'accord avec vous, mais je rajouterai la vue des nuages de Magellan à l’œil nu, mais aussi aux jumelles.

On voit plus de détails avec une paire de 10X50 sur le grand nuage que sur n'importe quelle galaxie avec un télescope de 50 cm.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Trés belle série d'images du ciel austral !

Share this post


Link to post
Share on other sites

Effectivement, c'est bien rendu.

 

Pas loin de la Tarentule, ne pas rater 47 Toucan, un autre très gros amas globulaire (pas autant qu'Omega centauri, mais quand même le second du ciel par la taille apparente).

 

A propos de la Tarentule, essayez de l'observer en O-III et en H Bêta : les formes sont différentes : deux nébuleuses pour le prix d'une ! :p

 

J'ai toujours eu un faible pour Centaurus A, que je je trouve très belle, donc je ne peux qu'approuver ce top 5...

 

Mais tu as oublié les grandes galaxies du Sculpteur, c'est dommage ! :) Bon, en même temps, ce n'est pas encore la saison, elles se lèvent trop tard le matin. ^^

Share this post


Link to post
Share on other sites

Voilà de quoi faire une sacrée brochure publicitaire pour inciter à partir en voyage ! :D

 

Ça fait plaisir de revoir ces beautés que je n'ai encore jamais admirées en vrai... Faut vraiment que je me programme sérieusement un séjour au Chili, moi !

Share this post


Link to post
Share on other sites

Ou qu'c'est beau.

Parmi des beautés, depuis Ténérife je n'ai pu voir que la galaxie Centaurus A et Oméga du Centaure. Et encore, c'était bas... mais quel spectacle.

Merci pour cette grosse incitation à planifier des vacances au sud de l'équateur !

 

Fred.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Serge Vieillard est venu chez nous superviser la construction du 600 mm du club, et n'en est jamais reparti ! :D lol

Share this post


Link to post
Share on other sites

................et oui........................

ces sont ces voyages, ces observations, réalisées la première fois avé des jumelles et un ETX 90, soit-disant la merveille de tout astro-voyageur de l'époque, panoplie plébiscitée par beaucoup mais en tout cas pas par moi, qui m'ont produits les plus fortes frustrations. Comme le dit Yann : on sent du "monstre" et on ne fait qu'avoir une vue (merveilleuse) d'ensemble, juste de soupçonner le potentiel de ces spectacles en l'état.

C'est de ces retours bougons du sud qu'est né le STROCK 250, puis mon T400-c qui eux, répondent à cet impérieux besoin de se faire péter la rétine sur ces monstres australs.

Car là réside LA différence. Ici, ya que du TRES lourd : Voie Lactée texturée avé le bulbe au zénith, énormes amas globulaires, énormes nébuleuses, et galaxies de choix que sont les 2 nuages de Magellan. Sans oublier le bonus d'un écliptique tangent au zénith. Et ça, ben ya pas par chez nous. En France, ce sont les belles constellations (celle du Sud sont bien timides), les galaxies quelque part dans la grande Ourse, les trucs de Céphée ou Cassiopé, etc. Mais pas beaucoup de MONSTRES....

 

Moralité : fô aller sous le tropique du capricorne,

mais de grâce, faites en sorte d'avoir de quoi se faire plaisir !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!! apportez vos biscuits ou allez dans des structures qui offrent ces biscuits................

 

ET c'est cette approche qui fut à l'origine du fabuleux chantier du T600 ACA, fort d'une lapalissade reprise d'un vieux proverbe chinois qui dit "plus c'est gros- et bon- ben plus c'est bon !" .

c'est pas anodin de marteler la sagesse de Confucius....

Share this post


Link to post
Share on other sites

Dis voir, Serge, il faudrait que je monte à Oua Tom un des quatre, de préférence hors pleine Lune, s'il veut bien s'arrêter de pleuvoir un peu...

 

A moins qu'il y ait un micro-climat là haut ? ;)

Share this post


Link to post
Share on other sites

Z'êtes chié ... il arrête pas de râler sur le micro climat depuis qu'il est rentré.

Vous lui avez fait des piqouse de nickel et il est accro, ou quoi ?

Share this post


Link to post
Share on other sites
Z'êtes chié ... il arrête pas de râler sur le micro climat depuis qu'il est rentré.

Vous lui avez fait des piqouse de nickel et il est accro, ou quoi ?

En fait, sur cette partie de la Côte Ouest, il y avait traditionnellement un micro-climat : il n'y pleuvait jamais.

 

Mais depuis une dizaine d'années, il pleut tout le temps, y compris dans cette région, qui du coup a reverdi. Mais pour ce qui est du ciel... Je ne sais pas s'il est toujours aussi souvent dégagé qu'avant.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bonsoir à Tous et à Toutes,

 

De retour de quelques jours d'absence, sans internet, je lis vos commentaires, et je constate que NGC 104 rivalise avec Omega Centauri dans ce top 5.

 

Les deux amas ne sont pas comparables: Omega est un monstre, tandis que 47 Toucan est un joyau.

Ci dessous une comparaison des dessins que j'ai fait des deux amas, et surtout homogénéisés à la même échelle.

 

47-Tuc-vs-Omega-Cent-T508-BL-Tivoli-2012-2004.jpg

 

Bon ciel à Tous

Bertrand

 

P.S. Tous les détails à http://www.deepsky-drawings.com/ngc-104-vs-ngc-5139/dsdlang/fr

Share this post


Link to post
Share on other sites

Utile comparaison, Bertrand ! J'aurais tendance à préférer NGC 104, mais cela tient certainement à la finesse des étoiles représentées sur ton DAAO. Ce qui me perturbe un peu, c'est qu'à grossissements équivalents, les étoiles sont très fines sur NGC 104 et plus larges sur Omega. Cela tient très certainement à l'échelle employée pour chaque dessin, mais cela rend une comparaison "totale" entre les deux plus risquée (à moins que les étoiles dans Omega et autour soient sensiblement plus brillantes que pour l'autre).

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bonsoir Yann, bonsoir à Tous,

 

Comme toujours tes remarques sont pertinentes!

 

La brillance des étoiles des deux amas est comparable: branche horizontale de NGC 104: 14.1, de Omega: 14.5.

Par contre, la densité des étoiles est sans commune mesure: NGC 104 est incomparablement plus compact que NGC 5139.

 

Comment retranscrire à l'écran cette impression visuelle ?

 

Première contrainte , celle du DAAO: pour qu'un "point" (donc une étoile) soit rond, il faut qu'il ait un diamètre de 6 ou 7 pixels au minimum.

 

Deuxième contrainte: le format de l'image

Dans ce cas, si l'on dessine les deux amas avec une taille d'image équivalente, on se heurte au dilemme suivant:

 

a) on choisi de dessiner sur une image de taille moyenne, disons 2000 x 2000 pixels. Dans ce cas, l'image de Omega sera celle que j'ai dessinée, et la compacité de l'amas sera fidèle à l'impression visuelle.

Par contre, toujours avec la même taille d'image, 2000 x 2000 pixels, si l'on veut respecter la compacité physique de NGC 104, les "points" devront se monter les uns sur les autres sur toute la surface de l'image.

Il n'y aura plus de pixels noirs, et l'amas ne sera qu'une énorme zone de scintillement, sans gradient apparent, alors que ce gradient est un élément essentiel de NGC 104. (voir la définition de "zone de scintillement sur Ciel Extrême - pour les anciens-, ou sur mon site http://www.deepsky-drawings.com/ngc-104-vs-ngc-5139/dsdlang/fr dans les notes d'observation)

 

B) on choisi de dessiner sur une image de grand format, disons 5000 x 5000 pixels. Dans ce cas, les points de 6 pixels apparaîtront beaucoup plus petits lorsqu'on réduira l'image au format 2000 x 200 pixels, et l'on pourra avoir une densité de points beaucoup plus grande dans cette image réduite; ceci avec toujours un fond de pixels noirs plus ou moins dense de la périphérie vers le centre: le gradient sera respecté.

C'est ce que j'ai fait pour mon dessin de NGC 104.

Par contre, si j'avais choisi de dessiner Omega suivant ces critères, les étoiles-points auraient parues "clairsemées" sur un fond bien noir, ce qui est à l'opposé de l'impression visuelle que l'on a de l'amas.

 

On touche là aux limites du DAAO: les amas globulaires sont des objets si concentrés que l'on doit user d’artifices pour retranscrire l'impression visuelle que l'on en a.

Puisqu'on est dans une démarche de dessinateur, on doit privilégier la fidélité de l'impression visuelle à la fidèlité physique.

D'ailleurs les imageurs sont confrontés au même problème: ils ne peuvent détailler un amas concentré comme NGC 104 qu'avec un gros diamètre et une longue focale, sous peine de perdre la réalité physique au détriment de l'impression visuelle.

 

Bon ciel à Tous

Bertrand

Share this post


Link to post
Share on other sites

Je comprends tes dilemmes (je ne dessine pas assez les globulaires pour y avoir fait face...). Perso, je "daaoïse" à moyen format (2000x2000) et j'essaye de conserver une échelle stellaire standard (diamètre minimal 5 pixels pour les étoiles de mag.14.5 et je joue sur la valeur de blanc pour les étoiles plus faibles et maximal de 30 px pour les étoiles de m=8 et je joue sur les aigrettes pour les astres plus brillants).

 

Faudrait que je remasterise quelques globulaires pour voir ce que ça donne...

 

Yann

 

PS: si tu es à Marseille ce week-end, je peux passer te voir au vieux port (envoi un email si tu es dispo, mais comme c'est la nouvelle lune j'ai des doutes connaissant l'extrémiste que tu es...)

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bonjour à Tous et à Toutes,

 

La Tarentule, NGC 2070, ayant fait l'objet d'une âpre discussion dans les commentaires précédent pour savoir si elle devait faire partie du top 5 (ce que je n'avais pas fait), j'ai refouillé dans mes anciens dessins ainsi que ceux de Serge.

J'en ai trouvé deux qui, mis à la même échelle et avec la même orientation, m'ont semblé instructifs pour mettre en valeur la subtilité et la complêxité de l'objet, surtout, comme dit Serge, si l'on pense qu'il n'est pas dans notre galaxie.

 

NGC-2070-T400-508-S-Vieillard-B-Laville.jpg

 

En plus, la zone centrale est un véritable enchevêtrement de veines lumineuses et sombres, qui ne peut se résoudre qu'à fort grossissement

 

NGC-2070-core.jpg

 

Plus de détails ici:

http://www.deepsky-drawings.com/ngc-2070-b/dsdlang/fr

 

Bon ciel à Tous

Bertrand

Share this post


Link to post
Share on other sites

Magnifique dessins. :)

 

Pour info, la Tarentule rend des détails différents en O-III et en H-ß en visuel. Il est très intéressant d'employer les deux filtres sur cet objet. :)

Share this post


Link to post
Share on other sites

Serge, comment tu fais pour voire les couleurs des nébuleuses ?

 

Et aussi, je remarque que la teinte d'Eta est jaune. Je croyais qu'elle était bleue. :p

Share this post


Link to post
Share on other sites

AlphaCentaury : pour voir les couleurs avec un peu de diamètre instrumental/un bon ciel, il faut utiliser les cônes de la vision (donc regarder en vision directe) et pas trop grossir.

 

Les cônes ont besoin de suffisamment de lumière pour être actifs la nuit.

On voit aussi mieux les couleurs avec une vision restée diurne et sur un fond de ciel crépusculaire plus bleu que noir (par contraste).

 

Quand on l'a vu une fois, le cerveau est éduqué et on revoit plus facilement les couleurs après.

 

J'avais vu l'étoile éta Carinae bien orange ainsi que les 2 lobes qui en sortent, et la vaste nébuleuse autour vert emeraude.

 

Un magnifique contraste de couleurs!

Edited by xavierc

Share this post


Link to post
Share on other sites

D'accord ! Merci de m'éclairer !

 

Pour les carbonnées, par exemple, utilisant un 114 mm, tu me conseillerais quel grossissement, pour optimiser la vision des couleurs ?

 

Pour les nébuleuses, c'est bien entendu impossible du fait du diamètre très modeste... :)

Share this post


Link to post
Share on other sites

Yo !

réponse tardive sur la couleur :

Tout à fait comme le dit Xavier.

Mais aussi -et c'est le cas sur la tarentule, on peut faire de la "colorisation" comme le font les imageurs. En utilisant des filtres interférentiels, on n'observe QUE dans des bandes étroites, et celles-ci correspondent à une couleur bien particulière.

Aussi, on mettant un OIII, on voit dans la grande majorité des cas qu'une vision en noir et blanc PARCE QUE nos yeux ne sont plus sensiblse aux couleurs sous un certain seuil de lumière. Pourtant l'info est bien celle d'une couleur précise. Aussi, on peut en dessinant colorier son dessin selon les filtres utilisés. C'est par exemple ce que je fais lorsque je mentionne L, R (h-beta), V (OIII), B (UHCs) qui se traduit par couche Luminance : sans filtre, couche verte :OIII, rouge :H-beta, etc....

 

Sinon de diou, que oui qu'Eta Carina est d'un orange vraiment évident, l'objet le plus orange du ciel assurément, mandarine je dirais, c'est vraiment une vision dantesque que ce truc en fin de vie à l'agonie qui semble palpiter, pettera demain, 10 ans, mille ans, en tout cas bientôt, et cela dans les vapeur verdâtre de la grande nébuleuse de la Carène, spectacle inouï.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Oui ! la nébuleuse de l'homonculus autour d'eta Carène est vraiment magnifiquement colorée, bien orange - dorée je dirais. Je confirme les propos de Serge, c'est impressionnant !

 

Voilà mon dessin de l'objet avec à gauche la nébuleuse obscure du trou de serrure qui était partiellement visible dans le champ :

 

http://ekladata.com/YsXgOrhb6iEQG7onvqjIQVfCXJ0/Eta-Carinae-homonculus-T406-md2.png

Share this post


Link to post
Share on other sites

Salut Serge !

 

J'adore particulièrement la version grand champ ou l'on distingue l'homonculus perdu dans l’immensité gazeuse de la nébuleuse Eta Carène. Y'à pas à dire c'est l'un des plus beau coin du ciel !

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now

  • Recently Browsing   0 members

    No registered users viewing this page.