Sign in to follow this  
francheu

Un petit CROA pour la résurrection de WA

Recommended Posts

Salut,

Mon CROA était prêt à être posté et paf, WA disparaît du net ! :D

 

Pour repartir en beauté voici mes observations du 18 et 19 août dernier, faites avec mon Newton 200, dans une petite ville du nord de la Vienne qui éteint toutes ses lumières à minuit (et une grosse partie à 23h).

 

18/08/2017

On démarre avec Saturne, très bas. L'image n'est pas terrible, la transparence

est clairement mauvaise aussi bas sur l'horizon.

Il y a peu de détail et la dispersion atmosphérique est clairement visible.

Impossible de voir la division de Cassini, et Titan est tout juste perceptible.

Pour la petite blague, un ami m'a gentiment prêté un ES 9 mm 120°. Le caillou est tellement lourd que j'ai dû suspendre mon sac à dos au bout de la barre de contrepoids pour équilibrer en ascension droite ! :b:

Même si les conditions atmosphériques n'étaient pas au rendez-vous, l'image dans cet oculaire est assez incroyable, on ne voit pas le bord du champ !

Par contre avec cette histoire d'équilibrage j'ai dû me limiter à Saturne avec cet oculaire. :confused:

 

M27

Là je teste 3 filtres dessus :

- UHC, le contraste est plus élevé, mais je n'ai pas l'impression d'en voir beaucoup plus que sans, par contre l'ensemble reste assez naturel, les étoiles ne sont pas trop atténuées

- OIII, là la nébuleuse ressort encore plus, le trognon de pomme et les extensions ont pratiquement la même luminosité

- Hß : sans surprise tout est très atténué, pas vraiment d'intérêt (peut-être avec un plus gros diamètre pour faire du dessin en couleur)

 

Webb 12

Étoile double à l'est d'Eta Sgr, brillante et facilement résolue dès 33x.

Les deux composantes ont la même magnitude.

 

À ce moment-là plus rien n'apparaît à l'oculaire. Les nuages qui pointaient le bout de leur nez depuis quelques dizaines de minutes sont cette fois en plein dans le champ.

J'ai failli abandonner vu qu'il y avait des nuages un peu partout, mais j'ai décidé de tenter d'observer dans les trouées nuageuses. J'ai passé vingt bonnes minutes un peu pénibles mais au final je ne regrette pas car tout s'est finalement

dissipé et le ciel était alors splendide.

 

NGC 6886

Toute petite NP de 6" de diamètre à l'est de la pointe de la flèche.

Peu de repères à l'endroit indiqué par mon atlas, mais un petit trio d'étoiles est visible à l'emplacement indiqué. Impossible de dire si l'une d'elle est la NP. Et là miracle de l'OIII : deux étoiles s'assombrissent, tandis que la troisième devient la plus brillante des trois, bingo c'est elle !

 

NGC 6905

La nébuleuse du flash bleu. Elle se trouve à deux degrés à peine à l'est de NGC 6886.

Elle se repère beaucoup plus facilement comme une petite boule de 30" de diamètre.

Là encore l'OIII la fait bien ressortir.

 

NGC 6992/5, 6960

Les dentelles du Cygne.

Sans filtre elle apparaissent faiblement parmi le fond stellaire riche.

Par contre 52 Cyg gène franchement la vision de NGC 6960, la partie sud est pratiquement invisible.

Une nouvelle fois l'OIII fait des merveilles, tout s'assombrit et les dentelles deviennent évidentes. La partie sud apparaît cette fois sans problème, et je distingue bien les méandres de gaz. Côté est, la nébuleuse se pare de nombreux détails, et je distingue bien les irrégularités du bord ouest.

Je tente ma chance du côté du triangle de Pikering. Sans filtre, circulez il n'y a rien à voir, et avec l'OIII j'arrive à distinguer la partie sud comme une légère remontée du fond de ciel :banana:

J'avais observé les dentelles pour la première fois avec ce même télescope il y a pratiquement vingt ans. À l'époque j'étais tombé dessus en naviguant au hasard en fin de séance, histoire de voir si je tomberais sur quelque chose. Il faut croire que j'avais l'œil car les détecter sans savoir qu'elles sont là est quand même assez ardu. Là avec l'OIII je les ai complètement redécouvertes, le contraste, les détails, j'ai l'impression d'avoir utilisé un télescope beaucoup plus gros !

 

IC 5067

L'arrière du crâne du Pélican est déjà faiblement visible sans filtre. L'OIII et le Hß permettent de renforcer le contraste de manière équivalente.

Je n'ai pas l'impression que cette partie de la nébuleuse soit souvent observée en visuel, alors qu'elle est plutôt accessible sans trop de difficulté avec un 200.

 

NGC 7000 / NGC 6997

Avec ou sans filtre, le golfe du Mexique se voit nettement. Un peu plus au nord l'amas est assez large et peuplé de dizaines d'étoiles.

 

B352

J'ai découvert cette large nébuleuse sombre sans avoir à regarder l'atlas tellement celle-ci vient nettement tailler le fond de ciel.

 

NGCC 7027

La nébuleuse du tapis volant. Une NP plutôt petite (14" de diamètre) mais assez brillante au sud-est de la nébuleuse de l'Amérique. On la distingue facilement car aucune étoile n'est aussi brillante dans les parages, et l'OIII permet de l'identifier avec certitude sans avoir à grossir fortement.

Je n'ai pas poussé le grossissement, donc je n'ai pas remarqué sa forme légèrement rectangulaire.

 

NGC 7026

Direction cette fois le nord de la nébuleur de l'Amérique. Cette NP est beaucoup plus grande (45"), mais aussi plus faible. Là aussi l'OIII est utile car il permet d'atténuer une étoile de magnitude 9,6 à proximité.

 

M29

Un petit amas sympa au sud de Sadr. Il n'est pas très riche mais ses deux rangées d'étoiles lui donnent un petit air de papillon.

 

NGC 6888

La nébuleuse du Croissant est péniblement visible sans filtre, et uniquement la partie nord. Heureusement 4 étoiles en losange permettent de repérer son emplacement. L'OIII révèle complètement la nébuleuse, avec ses deux bras bien incurvés.

Là encore j'ai l'impression de complètement redécouvrir cette nébuleuse avec l'OIII.

Cela me conforte dans l'idée de conserver mon antique Newton. Avec les filtres, et surtout l'OIII, j'ai l'impression de repartir à zéro sur toutes les nébuleuses diffuses, et la recherche des toutes petites NP devient un jeu d'enfant.

 

B145

En allant plus au sud, on peut distinguer cette large nébuleuse sombre. Elle n'est pas des plus évidentes mais on perçoit bien l'absence de fond de ciel sur une portion allongée.

 

Sh2-101

Dans une vague d'espoir j'ai tenté la nébuleuse de la Tulipe. Rien sans filtre, et l'OIII donne une vague nébulosité autour d'une étoile, mais aussi autour des autres étoiles alentour, certainement due à mon miroir pas dépoussiéré.

C'est un échec, mais cette nébuleuse est tout de même un challenge avec un 200 mm.

 

NGC 6884

Encore une toute petite NP impossible à distinguer des étoiles (6" pour la partie centrale, visible, avec les extensions elle fait pratiquement 30").

Le duo Omicron1 / 30 Cyg (un trio en fait) permet de repérer la zone facilement. La nébuleuse se situe au centre d'un quadrilatère au sud-ouest. Malgré son aspect stellaire on se doute qu'elle est là car les étoiles alentour sont beaucoup plus faible, et l'OIII permet d'effacer le moindre doute en la faisant nettement ressortir.

 

NGC 6811

L'amas troué. Un amas assez sympa, large, constitué de quelques dizaines d'étoiles assez brillantes. Leur configuration fait qu'on distingue une sorte de X sombre lardant l'amas sur pratiquement toute sa largeur.

 

NGC 6819

Je suis tombé dessus un peu par hasard. À la base je voulais me diriger vers le nord et je me suis fait bêtement avoir par l'inversion de l'image. Résultat je suis tombé sur ce petit amas. Un seul mot pour résumer : magnifique. Cet amas est plus petit et plus faible que le précédent mais beaucoup plus riche et dense. Il porte le nom d'amas de la tête de renard, à juste titre car une entaille triangulaire en plein dans l'amas lui donne clairement une allure de goupil.

Une réelle bonne surprise, je recommande chaudement.

 

NGC 6826

Direction le nord donc, pour rendre visite à la nébuleuse clignotante.

Une NP facile à repérer, brillante et pas vraiment ponctuelle.

 

NGC 6946 / NGC 6839

Un duo galaxie / amas ouvert unique et vraiment très beau. Les deux objets sont bien larges. Leur luminosité et leurs dimensions sont assez proches. Le fourmillement d'étoiles dans l'amas permet de distinguer la nature de ces deux

très beaux objets.

 

NGC 7008

Dernière ligne droite au sud-est pour une ultime NP.

Sans filtre la nébuleuse est facilement visible, et on distingue déjà une forme pas tout à fait circulaire. Avec l'OIII elle prend clairement une forme de mogette avec une extrémité un peu plus brillante, son surnom de nébuleuse du fœtus

lui correspond bien. L'autre extrémité est un peu noyée par la luminosité d'une étoile voisine.

 

(89) Julie

Je repars sur du planétaire avant de plier bagage. Cet astéroïde se trouve actuellement au sud de Markab (Alpha Peg). Avec sa magnitude de 9,4 il se repère facilement.

J'arrive à repérer au passage NGC 7469, petite galaxie au cœur pratiquement ponctuel entouré d'un faible halo.

 

(704) Interamnia

À l'opposé de Markab, au sud-est d'Alphératz (Alpha And / Delta Peg), ce petit astéroïde est plus faible (m10,3), mais il reste largement à la portée du 200.

 

C/2015 ER61 (PANSTARRS)

Cette comète est située à 1° au sud des Pléiades. Elle est malheureusement bien trop faible maintenant pour réussir à l'apercevoir. D'ailleurs Alexandre Renou l'a récemment évaluée à m13,5 (http://www.webastro.net/forum/showthread.php?t=142514&page=6), donc avec le 200 c'était tendu de toute manière.

 

Pour clore, le parcours en une image :

 

23136-1504303639.jpg

 

19/08/2017

Démarrage à nouveau avec Saturne. Cette fois l'image est bien meilleure, sans être bluffante non plus. Je distingue deux zones différentes sur le globe, l'ombre du disque sur les anneaux, mais pas vraiment la division de Cassini.

Les conditions se sont suffisamment améliorées pour distinguer plusieurs satellites. Titan bien sûr, Dioné et Rhéa d'un côté, Téthys tout juste aperçu, mais la bonne surprise vient de Japet, vu comme un faible point largement plus éloigné que les autres satellites.

 

M54

Petit amas globulaire dans le Sagittaire. Son aspect est assez particulier, avec une forte condensation centrale entouré d'un halo plus faible.

 

M55

Le contraste est saisissant avec l'amas précédent. On a cette fois affaire à un monstre bien plus large, plus diffus et uniforme. Malheureusement à cette hauteur les conditions atmosphériques ne permettent pas de voir plus de détails.

 

M11

Petit passage rapide vers l'amas des canards sauvages. La vue est splendide, avec une quantité indéfinissable d'étoiles. L'alignement d'étoiles en V, à l'origine de son surnom, est facilement visible.

 

B142 / B143

Ces deux masses sombres sont visibles à l'ouest de Tarazed (Gamma Aql).

B143 est plus étalée, et on distingue bien sa forme un peu biscornue.

 

NGC 6803

Encore une NP pratiquement ponctuelle (6" de diamètre). Là aussi plusieurs faibles étoiles sont proches de la position indiquée pas l'atlas, difficile de dire qui est qui. Un coup d'OIII suffit à démasquer la nébuleuse, toutes les étoiles sont atténuées, et celle qui était parmi les plus faibles devient la plus brillante du lot.

 

NGC 6804

Une jolie NP beaucoup plus grande (1') mais plus faible. Facilement repérable sans filtre, elle devient évidente avec l'OIII. Une jolie petite boule ronde.

 

NGC 6781

La nébuleuse de la boule à neige. Là encore un joli disque uniforme beaucoup plus grand (pratiquement 2') et facile à repérer. L'OIII d'améliorer le contraste mais ne révèle pas de détails.

 

(216) Cléopâtre

Un astéroïde assez faible à proximité de Al Thalimain (Iota Aql). Avec sa magnitude de 11,2 il n'est pas des plus facile à repérer.

 

(25) Phocée

Avec sa magnitude de 10,1 il semble a priori plus facile à repérer que l'astéroïde précédent, mais là le défi consiste à le dénicher en plein dans la voie lactéedans le Petit Renard. Je pars de M27, puis je navigue d'étoile en étoile vers

l'est. Pas facile de s'y retrouver dans tout ce fourmillement. Une fois la zone repérée avec certitude, l'astéroïde est identifié sans aucune ambiguïté.

 

Neptune

La planète se trouve actuellement à proximité de Lambda Aqr. On la repère facilement grâce à sa luminosité bien plus élevée que les étoiles environnantes. Elle est pratiquement ponctuelle, mais en grossissant suffisamment (150 et 250x) on distingue bien un tout petit disque bien bleuté.

 

Uranus

L'étoile Torcularis Septentrionalis (Omicron Psc) sert de point de départ pour repérer la planète. Avec sa magnitude de 6,1 je l'identifie facilement. Avec 14" de diamètre on voit cette fois bien mieux le disque de couleur bleu-vert très clair.

 

Pareil, pour terminer, le parcours :

 

23136-1504303668.jpg

 

Voilà, j'espère vous avoir inspiré pour aller observer tous ces petits objets. ;)

Edited by francheu

Share this post


Link to post
Share on other sites

Pfiouuuu tout ses objets !

 

Effectivement sa inspire !

 

Excellent croa, Bravo !

Share this post


Link to post
Share on other sites

Passionnant ce CROA, merci du partage ! Et c'est très sympa d'avoir fait des cartes, je vais probablement m'en inspirer pour une prochaine sortie. ;-)

Share this post


Link to post
Share on other sites

Un "petit" CROA ? ^^

Tu revisites l'Air du Catalogue à ta manière... ^^

 

Bravo pour cette belle variété et cette concision servant à merveille la précision des détails.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Et c'est très sympa d'avoir fait des cartes, je vais probablement m'en inspirer pour une prochaine sortie. ;-)

J'avais fait ce genre de carte lors d'un précédent CROA (l'été dernier), mais en PDF avec Cartes du Ciel.

Le rendu était finalement assez moyen alors là j'ai fait le parcours dans Inkscape sur fond de Stellarium, ça rend plutôt bien n'est-ce pas ?

 

Un "petit" CROA ? ^^

Tu revisites l'Air du Catalogue à ta manière... ^^

Oui c'est vrai qu'au final il y a pas mal d'objets, mais j'ai quand même pris mon temps, je n'ai pas fait la course au nombre d'objets.

 

Bravo pour cette belle variété et cette concision servant à merveille la précision des détails.

Merci :)

Avec mon atlas (iDSA) j'ai vu que j'avais vraiment loupé une pelletée de NP depuis que j'observe, alors j'essaie de me rattraper. Et depuis quelques temps je m'amuse à aller débusquer les astéroïdes, à n'importe quel moment de l'année on peut en trouver des faciles (magnitude inférieure à 9-10).

S'il ne fallait retenir qu'un objet pour ces deux soirées ce serait NGC 6819, l'amas de la tête de renard. Il n'est pas des plus brillant mais il est vraiment très beau.

Share this post


Link to post
Share on other sites

c'est une excellente idée ce résumé de la balade sous forme d'un tracé sur une carte !!!! J'adore !

 

Et pour les dentelles du dis avoir déceler quelques choses sans filtre et au 200 ? Tu as peu de PL ?

Share this post


Link to post
Share on other sites

Comme le dit Vivlepic, un « petit » CROA qui n'en est pas un ! ;)

 

C'est un grand CROA que tu nous offres, bravo, surtout que certains objets que tu as observés ou tenté d'observer sont très difficiles avec un 200mm !

Share this post


Link to post
Share on other sites
c'est une excellente idée ce résumé de la balade sous forme d'un tracé sur une carte !!!! J'adore !

J'avoue que je me suis bien amusé à les faire ces cartes :be:

 

Et pour les dentelles du dis avoir déceler quelques choses sans filtre et au 200 ? Tu as peu de PL ?

Oui, sans filtre, au 200, avec un miroir pas propre c'est largement possible. Je ne vais pas dire qu'elles sont évidentes, mais elles sont visibles sans ambiguïté. Avec l'OIII par contre c'est un jeu d'enfant, elles apparaissent alors nettement.

Côté PL la ville où j'ai observé éteint toutes ses lumières à minuit, et vu qu'il n'y a pas d'autres grandes villes à proximité on se retrouve avec un ciel de catégorie bleue / bleu foncé sur la carte Avex.

J'arrivais à voir M13 à l'œil nu en vision directe, donc c'était plutôt pas mal.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Comme le dit Vivlepic, un « petit » CROA qui n'en est pas un ! ;)

C'est un grand CROA que tu nous offres, bravo, surtout que certains objets que tu as observés ou tenté d'observer sont très difficiles avec un 200mm !

 

C'est un peu grâce à toi (à cause ?) que ce CROA est assez étoffé. L'an dernier je n'avais pas été hyper prolixe et tu me l'avais fait remarquer : http://www.webastro.net/forum/showthread.php?t=141053. Donc là je me suis un peu lâché :be:

 

Côté difficulté voici ce que j'ai retenu :

- Le croissant sans filtre c'est possible mais tendu

- La tulipe c'est mort sans filtre, ça peut peut-être le faire avec un 200 si le miroir est bien propre (pour éviter la confusion entre diffusion par une étoile brillante et une vraie nébuleuse), l'iDSA l'indique possible pour un 200 donc je retenterai

- Le triangle de Pickering est vraiment difficile, même avec l'OIII je n'en ai perçu qu'une toute petite partie

- Le pélican est beaucoup plus facile qu'on ne le croit, mais uniquement la partie supérieure du crâne

- Côté NP la difficulté venait surtout de la taille, sans filtre c'était compliqué de distinguer les plus petites d'entre elles des étoiles environnantes, par contre avec l'OIII aucune ambiguïté.

Edited by francheu

Share this post


Link to post
Share on other sites

Allez en cadeau deux petites photos d'ambiance.

Vous noterez le sac à dos en guise de contrepoids :be:

(et le PO à l'envers, au début j'avais encore un lampadaire récalcitrant donc tube tourné en conséquence)

 

23136-1505156325.jpg"]23136-1505156325.jpg[/url]

 

23136-1505156600.jpg"]23136-1505156600.jpg[/url]

 

Plus d'info sur ma "plus belle mallette" très prochainement !

Edited by francheu

Share this post


Link to post
Share on other sites

Comme quoi, un matériel non sophistiqué en apporte autant qu'un autre bourré de techno, ce qui compte c'est une base saine, et un observateur sachant observer. :)

 

Peut-être même qu'un observateur est plus attentif quand il ne compte que sur lui-même, l'assistance ramollit le cerveau ! :p

Share this post


Link to post
Share on other sites

Salut.

C'est pas normal que certains fassent des parcours nocturnes étoilés aussi fructueux alors que d'autres maudissent les nuages et la pluie.

Enfin, bravo quand même.

BB

Share this post


Link to post
Share on other sites
J'avoue que je me suis bien amusé à les faire ces cartes :be:

 

 

Oui, sans filtre, au 200, avec un miroir pas propre c'est largement possible. Je ne vais pas dire qu'elles sont évidentes, mais elles sont visibles sans ambiguïté. Avec l'OIII par contre c'est un jeu d'enfant, elles apparaissent alors nettement.

Côté PL la ville où j'ai observé éteint toutes ses lumières à minuit, et vu qu'il n'y a pas d'autres grandes villes à proximité on se retrouve avec un ciel de catégorie bleue / bleu foncé sur la carte Avex.

J'arrivais à voir M13 à l'œil nu en vision directe, donc c'était plutôt pas mal.

 

ha ok le rêve, une ville qui éteint ses lumières, j'suis jaloux :cry:*

 

 

Sinon c'est bête mais on m'a toujours dit que sans l'OIII on ne voit quasiment rien... du coup j'ai jamais tenté 12" ! En plus j'ai un filtre UHC assez sélectif, y'a moyen de voir quelque chose finalement ! Prochaine cible :p

 

Et j'adore le sac haha ! J'espère qu'il n'y avait pas les bières dedans sinon le contrepoids ne suffira pas en fin de soirée :be:

Share this post


Link to post
Share on other sites
Comme quoi, un matériel non sophistiqué en apporte autant qu'un autre bourré de techno, ce qui compte c'est une base saine, et un observateur sachant observer. :)

Oui c'est clair que côté tube et monture c'est un peu le degré zéro de la sophistication :D

Je ne vais pas rentrer dans le débat du goto / pas goto (ya un post sur le sujet en ce moment), mais très clairement je m'en passe sans problème.

 

C'est pas normal que certains fassent des parcours nocturnes étoilés aussi fructueux alors que d'autres maudissent les nuages et la pluie.

Sois pas jaloux, c'était en août ! ;)

 

ha ok le rêve, une ville qui éteint ses lumières, j'suis jaloux :cry:*

Il y en a de plus en plus, mais pas en région parisienne :confused:

 

Sinon c'est bête mais on m'a toujours dit que sans l'OIII on ne voit quasiment rien... du coup j'ai jamais tenté 12" ! En plus j'ai un filtre UHC assez sélectif, y'a moyen de voir quelque chose finalement ! Prochaine cible :p

Ben non, ça atténue tout, sauf les nébuleuses ! Donc au final on voit très très bien.

 

Et j'adore le sac haha ! J'espère qu'il n'y avait pas les bières dedans sinon le contrepoids ne suffira pas en fin de soirée :be:

Nan pas de bière, mais une vraie galère pour équilibrer la monture avec ce foutu oculaire !

D'ailleurs avec le sac j'ai dû relever les contrepoids sinon ça partait direct vers le sol.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now
Sign in to follow this  

  • Recently Browsing   0 members

    No registered users viewing this page.