Jump to content
sombbre

Diamètre et couleurs

Recommended Posts

Bonjour

Une question récurrente je pense , mais à partir de quel diamètre vous voyez les couleurs en ciel profond ?

Moi avec mon 300 je ne vois pas grand-chose même avec un 400.

L age à qq chose à voir ? Ma vision est parfaite d après ma visite annuel.

En vous remerciant

Share this post


Link to post
Share on other sites

Cela dépend surtout de la luminosité surfacique des objets et de la pupille de sortie. En pratique, seuls les objets vraiment les plus lumineux (étoiles de couleur vive, M42, M57, quelques petites planétaires à haute luminosité surfacique) permettent de voir de la couleur, et il faudra utiliser la pupille de sortie maximale (le grossissement le plus bas qui reste efficace).

 

Pour voir autre chose que du turquoise OIII (qui crève les yeux sur pas mal de petites nébuleuses planétaires quand on ne grossit pas trop) le choix est très restreint: seul M42 et quelques nébuleuses planétaires assez rouges montreront un peu de couleur autre que l'OIII, et il faudra beaucoup d'ouverture pour combiner haut grossissement et pupille de sortie maximale.

 

Pour les galaxies, on est mal barré: il n'y a qu'a voir le manque de couleur dans la plus grosse à pupille de sortie maximale, la voie lactée à l'oeil nu.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Salut,

 

les nuances sur les étoiles doubles sont déjà perceptibles, pour les plus marquées (mais quand même au-delà d'Albireo) aux réfracteurs de 80 et 100 mm.

A ces diamètres les petites NP les plus colorées se laissent déjà remarquer.

 

Au 300, le turquoise de NGC 7662 m'a frappé, tout comme le pourpre de M42.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Cela dépend aussi des individus . Je ne suis pas sensible au couleurs , M42 reste grise tout comme M57 et seules quelques petites NP brillantes sont légèrement bleutées voir verdâtres ...

Share this post


Link to post
Share on other sites

Les gens sont plus ou moins sensibles aux couleurs, déjà.

 

Au 300 je commençais à percevoir des teintes, comme sur M42, et sur certaines NP où le bleu est souvent perceptible, le vert de l'Œil de Chat par contre limite-limite, et par bon ciel uniquement.

 

Au 400 la différence est sensible, les teintes deviennent plus évidentes.

Mais il faut aussi un bon ciel.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Comme dit plus haut, la vision des couleurs dépend de chacun de nous. Nous n'avons pas du tout la même sensibilité aux couleurs. Ce n'est pas une question d'avoir une bonne vue ou pas. Je pense qu'il y a un seuil au-delà duquel l'œil fonctionne en mode nocturne (donc en noir et blanc) et que ce seuil est différent d'un individu à l'autre.

 

Ainsi, des gens voient immédiatement M42 en couleur avec un petit télescope tandis que d'autres ne verront que du noir et blanc même dans un 200 mm.

 

(De plus on ne voit pas les mêmes couleurs. Cet effet avait été constaté dès le dix-neuvième siècle par les observateurs d'étoiles doubles ─ discipline très importante à l'époque ─ qui indiquaient les couleurs observées dans leurs catalogues.)

Share this post


Link to post
Share on other sites

C'est vrai qu'à l'oeil nu c'est déjà sensible, on passe d'une nuance orangée sur Aldébaran ou Bételgeuse au bleu-vert sur Rigel, par exemple.

Sur les doubles, j'ai constaté un effet un peu pervers quand il y a une grosse différence d'éclat (avec secondaire faible) et que la principale est blanc-jaune : j'ai tendance à voir la secondaire d'une couleur un peu complémentaire, bleu-violacée, mais je ne sais pas si c'est sa vraie couleur ou si c'est un effet lié à son faible éclat

Share this post


Link to post
Share on other sites

pour percevoir des couleurs l'oeil a besoin de suffisamment de lumière avec une pupille pas trop grosse (environ 2mm)

il faut donc du diamètre de miroir

à priori 450-500mm pour commencer

même au VLT çà ne sera jamais un effet laser style starwars:be:

Share this post


Link to post
Share on other sites

Je confirme, M42 avec un gris verdâtre, très subtil quand même.

C'est le seul objet que j'ai perçu les couleurs.

Share this post


Link to post
Share on other sites

bonsoir,

donc pour résumer, si je ne vois pas de couleurs aujourd'hui avec mon 300 ou le 400 d'un ami je ne verrais pas plus avec un 500? le problème viendrais de moi?

Share this post


Link to post
Share on other sites

Pas forcément. Peut-être que tu n'es pas très sensible aux couleurs, mais que le seuil se situe à 500 mm ?

Share this post


Link to post
Share on other sites
oui, oui, ça dépend ...je perçois déjà une nuance vert glauque dans le gris de M42 aux 10X50

 

+1 on en déjà a parlé, ça me fait cet effet aussi.

 

Sur les doubles, j'ai constaté un effet un peu pervers quand il y a une grosse différence d'éclat (avec secondaire faible) et que la principale est blanc-jaune : j'ai tendance à voir la secondaire d'une couleur un peu complémentaire, bleu-violacée, mais je ne sais pas si c'est sa vraie couleur ou si c'est un effet lié à son faible éclat

 

Décidément, moi aussi! :p C'est quelque chose que j'ai remarqué fréquemment, et que j'ai fini par baptiser mon "syndrome d'Albiréo". :D

 

 

J'ai les yeux bleus, parait-il plus sensibles...

 

Eh oui c'est ce que j'ai souvent entendu, et je confirme que cette sensibilité n'est pas une sinécure. De jour c'est lunettes de soleil obligatoires, même par temps gris je suis ébloui, j'utilise téléphone et ordi à leur luminosité minimum la plupart du temps, les éclairages trop forts me dérangent vraiment. Et ça ne s'arrange pas! :confused:

Share this post


Link to post
Share on other sites

Un ciel très noir et clair en altitude avec de très bon yeux sensitifs aux couleurs aideront énormément pour détecter des couleurs!

Les étoiles de carbone (carbon stars) sont impressionnantes à observer dans des couleurs orange foncée (burnt orage.)

La nébuleuse en anneau (ring nebula) peut faire voir un peu de couleur mais il faut au moins 16 ou 18 pouces de diamètre.

Share this post


Link to post
Share on other sites

J'ai la chance (si on peut dire) de voir pas mal de vert (même que çà sur M42 jamais de gris) et même vu du rose dans M42 dans mon 254.

Avec un 03 c'est festival sur les dentelles.:be:

Il y a aussi des neb planétaires toute bleues facile elle à voir (enfin j'imagine pour tous).

Share this post


Link to post
Share on other sites

Marrant ce post pour voir les différences entre personnes.

Dans mon 300 je voyais déjà bien vert M42, Dans le 400 c'est très clairement vert.

 

Quant à la couleur des yeux, cela ne change absolument rien, c'est une vielle légende. L'iris commande juste "l'ouverture" de la pupille (Et c'est par cette pupille que la lumière rentre).

 

Je pense plutôt que c'est le nombre de cônes sur la rétine différent à chacun.

 

D'ailleurs, en vulgarisant beaucoup, peut être que certains ne le savent pas mais nous avons bâtonnets et cônes dans l'oeil. Le centre de la vision est surtout constitué de cônes, récepteur de la couleur, et de bâtonnets plus sur "l'extérieur" récepteur de la lumière. C'est pour cela que l'on voit mieux les objets de faible luminosité en vision décalée.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Pour moi c'est 300 mm pour apercevoir le vert-pâle et 400 mm pour voir du rouge (Orion uniquement), du vrai vert, et du bleu pâle.

 

Sauf sur les étoiles où avec une lunette apo/ED de 80 mm je vois des différences de teinte marquées, du gouge rouge au bleu en passant par le blanc, le orange, le jaune.

Edited by Raoulklimber

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bonjour

On a aussi du bleu sur Neptune et du blert sur Uranus. Le blert c' est entre

le bleu et le vert.

JM

Share this post


Link to post
Share on other sites

Voilà, exactement !

 

A propos de la qualité de vision :

Je suis astigmate, j'observe sans mes lunettes (je grimpe et je skie sans lunettes, mais je conduis et je lis avec). Ma vision est donc loin d'être parfaite. Et pourtant au club, je suis le seul à voir le rouge d'Orion (même télescope, même oculaire, même moment) et je suis souvent le premier et parfois le seul à voir les objets les plus ténus. Pourtant certains ont une vision théoriquement parfaite.

Donc la qualité de vision telle que mesurée par un ophtalmo n'est pas un point critique (tant qu'on est pas dans les extrêmes évidemment).

Edited by Raoulklimber

Share this post


Link to post
Share on other sites

Marrant car on en parlait sur un autre fil, je suis passé d'un 300 à un 450 le bond s'est pour moi principalement sur la couleur.

 

Avec le 300, j'étais en noir et blanc sur le CP uniquement, aujourd'hui voilà un peu près ce que je vois. Attention c'est subjectif, et peut varier selon les conditions météo ;)

http://www.webastro.net/forum/showpost.php?p=2501632&postcount=489

 

C'est surtout le rose, le bleu et le vert que je distingue.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Salut,

 

j'en parlais aussi par ailleurs, mais récemment en fin de sortie j'ai décidé de regarder vite fait M42 pour la première fois avec le T 300, et c'est aussi la couleur qui m'a frappé en premier lieu, par rapport à de plus petites lunettes ! Pas tellement la luminosité, ou les moutonnements, ou la texture, mais surtout du pourpre-brun visible immédiatement.

 

Et pour M57, je perçois assez nettement aux 80/100 mm une lueur "phosphorescente", plus une impression en fait, un peu vert sombre, d'un drôle d'éclat.

 

Pas d'accord avec astrocg qui dit qu'il faut du diamètre pour commencer, 450-500. Ce pré-requis, c'est pour voir quelque chose de plus qu'à l'APO de 100 sur les galaxies d'automne !! :D

Share this post


Link to post
Share on other sites
Marrant ce post pour voir les différences entre personnes.

Dans mon 300 je voyais déjà bien vert M42, Dans le 400 c'est très clairement vert.

 

Quant à la couleur des yeux, cela ne change absolument rien, c'est une vielle légende. L'iris commande juste "l'ouverture" de la pupille (Et c'est par cette pupille que la lumière rentre).

 

Je pense plutôt que c'est le nombre de cônes sur la rétine différent à chacun.

 

D'ailleurs, en vulgarisant beaucoup, peut être que certains ne le savent pas mais nous avons bâtonnets et cônes dans l'oeil. Le centre de la vision est surtout constitué de cônes, récepteur de la couleur, et de bâtonnets plus sur "l'extérieur" récepteur de la lumière. C'est pour cela que l'on voit mieux les objets de faible luminosité en vision décalée.

 

Tout à fait, et il est même probable que nous ne sommes pas tous sensibles aux mêmes couleurs, un peu comme pour les apn.

 

Mon prof de physique nous disait que les objets de couleur rouge lui paraissaient fades tandis que les objets bleus lui paraissaient plus vifs, éclatants. Il était même légèrement sensible à l'ultraviolet. Comme si la courbe de sensibilité de ses récepteurs (cônes) était décalée vers le bleu par rapport aux autres personnes.

 

Peut-être chacun d'entre nous avons une sensibilité différente au niveau des récepteurs mais peut-être aussi notre cerveau à chacun n'interprète pas les informations de la même façon, nous faisant paraître gris ce qui devrait nous paraître vert ou rouge...

Share this post


Link to post
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Paste as plain text instead

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.


  • Recently Browsing   0 members

    No registered users viewing this page.

×
×
  • Create New...

Important Information

We have placed cookies on your device to help make this website better. You can adjust your cookie settings, otherwise we'll assume you're okay to continue.