Jump to content
chris29

Nouvel oculaire 12,5mm (90°) APM

Recommended Posts

Il y a 4 heures, lyl a dit :

En éclairement faible (scotopique), Source Herbert Gross (Pr à l'université Friedriech Schiller, financée par Zeiss).

L'oeil est naturellement contracté de nuit, pour pas que tu te prennes les pieds dans le tapis, ça correspond grosso-modo à une distance dont tu as besoin, plus le fait que la nuit, ce sont les bâtonnets qui fonctionnent plus vers le bleu-cyan). "Myope comme une taupe"

J'ai le souvenir d'un article assez ancien de "Sky&Telescope", consacré à ce phénomène. Il était dit que pour admirer le ciel étoilé "à l'œil nu" (disons plutôt, sans grossissement), on pouvait porter des lunettes afin de corriger cette tendance à la contraction. Des vergences de 0,5 à 1 dioptrie (en valeur absolue : pour corriger la myopie, il faut qu'elle soit négative) étaient recommandées, et on conseillait de faire des essais pour trouver la vergence la mieux adaptée à son cas.

S'il le faut, j'irai le retrouver, mais à vrai dire, je ne me souviens plus de l'année, et j'ai Sky seulement en édition papier, la recherche peut être laborieuse...

Il est bien connu aussi que les viseurs des appareils photo reflex, du temps où il n'y avait pas de "réglage dioptrique", donnaient une image (virtuelle) à un mètre, et que c'était pour des raisons de confort oculaire.

Edited by Moot

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a une heure, Moot a dit :

admirer le ciel étoilé "à l'œil nu" (disons plutôt, sans grossissement), on pouvait porter des lunettes afin de corriger cette tendance à la contraction.

Depuis mes problèmes de vision, j'en ai effectivement profité pour la conduite automobile de nuit mais la sur-correction de la myopie n'est pas recommandée donc bon, j'ai quand même des lunettes utiles. La prochaine fois je m'arrangerai autrement pour avoir une paire d'observation plus confortable. Comme je vois plutôt bien dans le noir, ça m'agaçait un peu de ne plus me promener comme je faisais avant.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Le 16/11/2019 à 14:36, lyl a dit :

mais la sur-correction de la myopie n'est pas recommandée

 

Ah ? Pourquoi ?

 

J'ai une myopie stabilisée depuis 10 ans de -4,50 et je porte des lentilles de -4,75 pour y gagner en piqué... même si je le paye un peu en vision de près :(

Mais je préfère mettre des lunettes à l'occasion pour lire un truc imprimé en police 2 :mad: .... mais profiter du ciel nocturne :) 

Share this post


Link to post
Share on other sites
à l’instant, macfly51 a dit :

Ah ? Pourquoi ?

il y a 6 minutes, macfly51 a dit :

une myopie stabilisée depuis 10 ans

moi non.

Je ne suis pas ophtalmologiste, c'est une question que j'ai posée à deux opticiens et au médecin ophtalmologue. (je sais j'ai tendance à insister quand je veux quelque chose)

L’œil doit continuer à faire des efforts, même léger car la myopie est, dans mon cas, majoritaire, une faiblesse musculaire due à l'âge et les conséquences d'une aggression.

J'ai eu plus de 18/10 régulièrement jusqu'à cet événement et l'arrivée de la quarantaine.

La directive dans ce cas est de laisser l’œil travailler car la myopie a tendance à s'aggraver par réduction de l'activité musculaire de mise au point.

 

Ceci dit si tu as les moyens, tu peux récupérer une vieille monture et faire faire le travail en dehors du circuit de la sécurité sociale.

Pour un prix inférieur, prends plutôt des yeux de hibou, en les ajustant tu en auras un bon bénéfice.

 

 

Share this post


Link to post
Share on other sites

L'oculaire n'est pas encore revenu avec cet hiver très nuageux. Test rapide : Orion très belle sur une 80ED. Les étoiles piquées sur tout le champ (plat) estimé entre 85 et 90°, 1.7° à x48.

Pour rappel, c'est une formule inspirée, remaniée astro, du Nikon HW, calage chromatique plus bas (plus normal pour le nocturne)

Edited by lyl

Share this post


Link to post
Share on other sites

Petit Up :) 

 

Je suis à deux doigts (enfin.... 1 clic :lol:) de passer commande. Wolfgang vient de me confirmer de sa disponibilité :) 

Un peu les boules de savoir que son prix avait baissé à 239€ (voir page précédente) aussi je vois Prix Net Export 247.90€ sur https://www.apm-telescopes.de/de/okulare/mehr-74-ultraweitwinkel/apm-lunt-okulare/apm-hi-fw-12.5mm-84-125-weitwinkelokular.html

 

Combien de chance de passer à travers la TVA ?? 🙄

Share this post


Link to post
Share on other sites

Ah mais c'est pas 90° mais 84° de champs :( 

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bonsoir, après près de 10 mois l'oculaire est enfin revenu chez moi, et je me vois donc à faire la revue si longtemps attendue.

 

La première chose à conclure c'est que je ne prêterai plus de matériel surtout quand je dois insister lourdement pour qu'il me soit retourné et qu'il revienne sans la boîte d'origine...

 

Bref, mon premier test sur un achromat haut de gamme Scopetech 80/1000 strehl 0.98, donc test sans stress de f/D pour cette optique, sur une focale moyenne entre lunette et dobson courant. On peut le dire : la meilleure condition possible, donnant probablement le meilleur rendu pour cette optique.

 

Première sensation :

Il a un anneau de feu en couleur latérale sur le test de jour. (ça rappelle quelques grands champs connus : Nagler)

La nuit l'anneau n'est pas visible, mais une sorte de vignettage était présent du fait de l'éclairage lunaire et un peu de luminosité.

Sur le champ étoilé, hors proximité de la Lune : c'est invisible, sans doute notre perception plus haute en fréquence pour ce qui dépasse 70°. Bon ajustement de la part de Marc Ackermann.

 

Couleur latérale : surcompensation à partir de 70°

On le voit quand Jupiter et Saturne arrive sur le dernier 1/6eme, les satellites de Jupi pas encore tout à fait en bord de champ à x80, je vois du bleu et orange sur le bord planétaire, bleu° discret sur le bord vers le centre et rouge/orange° dégradé sur le bord vers l'extérieur.

 

Vladimir Sacek n'a pas très bien estimé la formule mais ça me plait bien ça : Marc A. a privilégié les hautes fréquences (Oiii - raie D), parfait pour du grand champ/ champ profond en correspondance avec la sensibilité des cônes qui s'arrête au niveau de l'orange.

 

° : le bleu c'est du bleu pacifique genre 460nm et l'orange c'est du 600nm. Ca ne gêne pas les nébuleuses Oiii (496-500nm) et la majorité des étoiles. Pour le H-alpha : le spot reste piqué mais décalé, aucun problème si utilisation d'un filtre H-alpha.

Pour un filtre combiné : limiter à 70° pour une vue parfaite genre Orion M42 sur un dobson de bonne taille ou des conditions excellentes avec un 200mm. Le violet ~435nm se décale un peu également, visible sur Véga en bord de champ. (faut chercher :p)

 

Champ plat, Distorsion :

J'ai un peu de presbytie, donc je suis sensible à cette qualité.

Ce 12.5mm est vraiment à champ plat sur ma 80/1000, je suis bluffée : aucun refocus.

Côté piqué : sans reproche au centre, je suis passée sur quelques étoiles brillantes, on distingue le disque d'Airy très fin en détail et le contraste est excellent sur les planètes, au point d'un ressenti relief sur Saturne à 2/3 du champ (55°)

Aucun ressenti de distorsion (déformation et boule qui roule) en laissant glisser la Lune dans le champ sauf à l'extrême bord, le dernier degré est en coussinet : c'est excellent.

 

Diffusion (polissage et traitement optique),

Bafflage (flare) :

J'ai échangé plusieurs fois avec un Zeiss P25 qui amène à 100 fois.

La diffusion existe mais elle est discrète. pour 2 à 3 fois le diamètre de Jupiter et un fond de ciel plus clair que sur le Zeiss quand Jupiter est dans les parages mais c'est peu significatif qu'elle soit près de l'arrêt de champ : le bafflage est bon.

J'ai ça aussi sur la Lune : le halo autour de la Lune fait environ 3° apparent autour, 1/6 du diamètre lunaire avec le 1/12e un peu plus intense, j'ai vu une étoile de magnitude 6 sortir de l'occultation sans problème. (objectif de 80mm : c'est très bon)

 

Régularité de la pupille de sortie :

petit reproche mais la meilleure position est majoritaire sur celle ou on perd un peu : le piqué change un peu avec la position de l’œil. Il y a une légère aberration de courbure sur la pupille de sortie, c'était prévu et ça reste mineur. Suivant la position/angle de l’œil : on obtient une élongation transversale ou sagittale (non ponctualité sur étoile ou perte de contraste sur surface)

Je suis très sensible à ça du fait de l'observation des deux planètes et de la pupille de sortie faible sur la lunette (on est à 1mm pile : seuil important avec les oculaires simples)

 

Teinte et saturation,

Transmission :

L'oculaire est neutre, j'ai aimé la présence de la saturation couleur des étoiles les plus brillantes, comme avec les Clavé.

Le rendu couleur est un poil inférieur au petit Zeiss de microscopie, mais j'ai perçu un bel orangé-rose (rose corail) sur la bande centrale de Jupiter, un blanc nacré sur la bande qui sépare le pôle et des nuances de couleurs vert et violette sur Saturne : rare sur ce petit diamètre.

Très bonne transmission.

 

Construction :

J'ai démonté brièvement pour contrôle : deux filetages sont présents côté œil et la bonnette semi-souple est coincée par une bague de retenue amovible, c'est assez poussé comme élaboration.

La partie œil se sépare du coulant double par un vissage assez long donc peu de crainte par rapport au Panoptic dont la ribambelle de lentille se casse la figure sans prévenir quand on ouvre. Là on sent qu'il faut faire attention, il y a de nombreux tours à faire pour libérer et c'est un filetage soigné.

Le coulant contient la Barlow/Smyth complexe, alignée par deux anneaux de retenue (de chaque côté). Bien plus élaboré que l'APM UF 24 qui avait connu des reproches à ce sujet.

Et on a côté œil une première lentille d'aplanissement de champ avec un diaphragme de champ devant. La lentille est surdimensionnée et bien calée avec un méplat. La tolérance est serrée : ça ne voyage quasiment pas dans la cellule et l'alignement dans l'axe est bien pensé.

image.png.ab1fccd95ecf6f5c7c47d57d44d9cec9.png

La bonnette : pas de vissant mais un caoutchouc de bonne consistance par rapport à la masse de l'oculaire, on peut enfoncer un peu pour ajuster et la lumière parasite est bien couverte (j'aurais pas donné un kopek d'après la photo originale)

On peut la retirer pour l'observation avec des lunettes de vue, la lentille d’œil est concave et suffisamment en retrait pour des lunettes de vue moderne en polycarbonate, ce qui limite les risques de rayures.

J'aurais préféré quand même un boudin caoutchouc mince mais ça m'a l'air complexe à ajouter.

Bref, un peu "cheap" mais efficace.

 

Le Docter 12.5mm (ciel côté gauche) : design plus simple, assez proche pour la partie œil, différence notable pour les verres de la Barlow/Smith complexe ; format triplet avec flattener, (le verre épais), dans la barlow. C'est futé, du Zeiss tout craché.

Docter12.5.jpg.564f46574d4764f6eee24f010eebd88c.jpg

 

Conclusion :

vraiment bon sur la limite CP/planétaire pour mon réfracteur, probablement CP et détails nébuleuses et amas sur dobson et certes, un peu délicat pour le placement d’œil quand la précision planétaire est requise hors d'axe.

Utilisable en planétaire/lunaire pour 70° de champ, correspond au besoin de l’œil avec une marge confortable. Le bord au delà est fait pour le CP.

 

Une belle réussite conception et fabrication, certes en retrait par rapport au Nikon HW sur la sensation sur le champ, l'ergonomie et l'angle apparent mais le Nikon est issu de la technologie des jumelles de jour haut de gamme. Markus Ludes a confié à Mark Ackermann l'adaptation à l'astro pour rentrer dans un prix plus abordable pour un 84°. La distorsion est propre à la formule, sur 84° elle est très faible et quasiment imperceptible. Le Nikon HW en a sur le supplément de champ.

 

A sa place, avec un excellent rapport qualité prix et un sans faute sur les capacités optiques : ça fera peut-être moins plaisir au "bleus ou au newbies" comme d'hab. dés qu'il y a une pointe de chromatisme qui attire l’œil mais c'est parfait pour l'efficacité en observation astronomique.

J'ai prévu de longue date de le passer/vendre à @macfly51 et je commence déjà à le regretter.

Edited by lyl
orthographe et mots oubliés dans conclusion, schema comparatif Docter
  • J'aime 3

Share this post


Link to post
Share on other sites
Le 04/09/2020 à 14:15, lyl a dit :

Bonsoir, après près de 10 mois l'oculaire est enfin revenu chez moi, et je me vois donc à faire la revue si longtemps attendue.

 

La première chose à conclure c'est que je ne prêterai plus de matériel surtout quand je dois insister lourdement pour qu'il me soit retourné et qu'il revienne sans la boîte d'origine...

 

Bref, mon premier test sur un achromat haut de gamme Scopetech 80/1000 strehl 0.98, donc test sans stress de f/D pour cette optique, sur une focale moyenne entre lunette et dobson courant. On peut le dire : la meilleure condition possible, donnant probablement le meilleur rendu pour cette optique.

 

Première sensation :

Il a un anneau de feu en couleur latérale sur le test de jour. (ça rappelle quelques grands champs connus : Nagler)

La nuit l'anneau n'est pas visible, mais une sorte de vignettage était présent du fait de l'éclairage lunaire et un peu de luminosité.

Sur le champ étoilé, hors proximité de la Lune : c'est invisible, sans doute notre perception plus haute en fréquence pour ce qui dépasse 70°. Bon ajustement de la part de Marc Ackermann.

 

Couleur latérale : surcompensation à partir de 70°

On le voit quand Jupiter et Saturne arrive sur le dernier 1/6eme, les satellites de Jupi pas encore tout à fait en bord de champ à x80, je vois du bleu et orange sur le bord planétaire, bleu° discret sur le bord vers le centre et rouge/orange° dégradé sur le bord vers l'extérieur.

 

Vladimir Sacek n'a pas très bien estimé la formule mais ça me plait bien ça : Marc A. a privilégié les hautes fréquences (Oiii - raie D), parfait pour du grand champ/ champ profond en correspondance avec la sensibilité des cônes qui s'arrête au niveau de l'orange.

 

° : le bleu c'est du bleu pacifique genre 460nm et l'orange c'est du 600nm. Ca ne gêne pas les nébuleuses Oiii (496-500nm) et la majorité des étoiles. Pour le H-alpha : le spot reste piqué mais décalé, aucun problème si utilisation d'un filtre H-alpha.

Pour un filtre combiné : limiter à 70° pour une vue parfaite genre Orion M42 sur un dobson de bonne taille ou des conditions excellentes avec un 200mm. Le violet ~435nm se décale un peu également, visible sur Véga en bord de champ. (faut chercher :p)

 

Champ plat, Distorsion :

J'ai un peu de presbytie, donc je suis sensible à cette qualité.

Ce 12.5mm est vraiment à champ plat sur ma 80/1000, je suis bluffée : aucun refocus.

Côté piqué : sans reproche au centre, je suis passée sur quelques étoiles brillantes, on distingue le disque d'Airy très fin en détail et le contraste est excellent sur les planètes, au point d'un ressenti relief sur Saturne à 2/3 du champ (55°)

Aucun ressenti de distorsion (déformation et boule qui roule) en laissant glisser la Lune dans le champ sauf à l'extrême bord, le dernier degré est en coussinet : c'est excellent.

 

Diffusion (polissage et traitement optique),

Bafflage (flare) :

J'ai échangé plusieurs fois avec un Zeiss P25 qui amène à 100 fois.

La diffusion existe mais elle est discrète. pour 2 à 3 fois le diamètre de Jupiter et un fond de ciel plus clair que sur le Zeiss quand Jupiter est dans les parages mais c'est peu significatif qu'elle soit près de l'arrêt de champ : le bafflage est bon.

J'ai ça aussi sur la Lune : le halo autour de la Lune fait environ 3° apparent autour, 1/6 du diamètre lunaire avec le 1/12e un peu plus intense, j'ai vu une étoile de magnitude 6 sortir de l'occultation sans problème. (objectif de 80mm : c'est très bon)

 

Régularité de la pupille de sortie :

petit reproche mais la meilleure position est majoritaire sur celle ou on perd un peu : le piqué change un peu avec la position de l’œil. Il y a une légère aberration de courbure sur la pupille de sortie, c'était prévu et ça reste mineur. Suivant la position/angle de l’œil : on obtient une élongation transversale ou sagittale (non ponctualité sur étoile ou perte de contraste sur surface)

Je suis très sensible à ça du fait de l'observation des deux planètes et de la pupille de sortie faible sur la lunette (on est à 1mm pile : seuil important avec les oculaires simples)

 

Teinte et saturation,

Transmission :

L'oculaire est neutre, j'ai aimé la présence de la saturation couleur des étoiles les plus brillantes, comme avec les Clavé.

Le rendu couleur est un poil inférieur au petit Zeiss de microscopie, mais j'ai perçu un bel orangé-rose (rose corail) sur la bande centrale de Jupiter, un blanc nacré sur la bande qui sépare le pôle et des nuances de couleurs vert et violette sur Saturne : rare sur ce petit diamètre.

Très bonne transmission.

 

Construction :

J'ai démonté brièvement pour contrôle : deux filetages sont présents côté œil et la bonnette semi-souple est coincée par une bague de retenue amovible, c'est assez poussé comme élaboration.

La partie œil se sépare du coulant double par un vissage assez long donc peu de crainte par rapport au Panoptic dont la ribambelle de lentille se casse la figure sans prévenir quand on ouvre. Là on sent qu'il faut faire attention, il y a de nombreux tours à faire pour libérer et c'est un filetage soigné.

Le coulant contient la Barlow/Smyth complexe, alignée par deux anneaux de retenue (de chaque côté). Bien plus élaboré que l'APM UF 24 qui avait connu des reproches à ce sujet.

Et on a côté œil une première lentille d'aplanissement de champ avec un diaphragme de champ devant. La lentille est surdimensionnée et bien calée avec un méplat. La tolérance est serrée : ça ne voyage quasiment pas dans la cellule et l'alignement dans l'axe est bien pensé.

image.png.ab1fccd95ecf6f5c7c47d57d44d9cec9.png

La bonnette : pas de vissant mais un caoutchouc de bonne consistance par rapport à la masse de l'oculaire, on peut enfoncer un peu pour ajuster et la lumière parasite est bien couverte (j'aurais pas donné un kopek d'après la photo originale)

On peut la retirer pour l'observation avec des lunettes de vue, la lentille d’œil est concave et suffisamment en retrait pour des lunettes de vue moderne en polycarbonate, ce qui limite les risques de rayures.

J'aurais préféré quand même un boudin caoutchouc mince mais ça m'a l'air complexe à ajouter.

Bref, un peu "cheap" mais efficace.

 

Le Docter 12.5mm (ciel côté gauche) : design plus simple, assez proche pour la partie œil, différence notable pour les verres de la Barlow/Smith complexe ; format triplet avec flattener, (le verre épais), dans la barlow. C'est futé, du Zeiss tout craché.

Docter12.5.jpg.564f46574d4764f6eee24f010eebd88c.jpg

 

Conclusion :

vraiment bon sur la limite CP/planétaire pour mon réfracteur, probablement CP et détails nébuleuses et amas sur dobson et certes, un peu délicat pour le placement d’œil quand la précision planétaire est requise hors d'axe.

Utilisable en planétaire/lunaire pour 70° de champ, correspond au besoin de l’œil avec une marge confortable. Le bord au delà est fait pour le CP.

 

Une belle réussite conception et fabrication, certes en retrait par rapport au Nikon HW sur la sensation sur le champ, l'ergonomie et l'angle apparent mais le Nikon est issu de la technologie des jumelles de jour haut de gamme. Markus Ludes a confié à Mark Ackermann l'adaptation à l'astro pour rentrer dans un prix plus abordable pour un 84°. La distorsion est propre à la formule, sur 84° elle est très faible et quasiment imperceptible. Le Nikon HW en a sur le supplément de champ.

 

A sa place, avec un excellent rapport qualité prix et un sans faute sur les capacités optiques : ça fera peut-être moins plaisir au "bleus ou au newbies" comme d'hab. dés qu'il y a une pointe de chromatisme qui attire l’œil mais c'est parfait pour l'efficacité en observation astronomique.

J'ai prévu de longue date de le passer/vendre à @macfly51 et je commence déjà à le regretter.

Bonjour,

 

le 12.5 APM passera t il avec un dobson 300 FD4 + paracorr type 2 ?

même question avec le morpheus 12.5?

A choisir le lequel serait le plus adapté ?

j'envisage une serie 17.5 / 12.5 / 6.5 est j'hésite beaucoup. je sais qu'avec Delos je ne prend pas de risque d'être déçu mais bcp plus cher

  • Delos 17.3 Vs Morpheus 17.5
  • pour le 12/12.5 Delos, Morpheus ou APM
  • pour le 6/6.5 Delos ou Morpheus

 

Edited by Darth Vader

Share this post


Link to post
Share on other sites

Salut, 

 

Il y a 2 heures, Darth Vader a dit :

je sais qu'avec Delos je ne prend pas de risque d'être déçu mais bcp plus cher

 

Mmmmm...... Attention les Delos ne font pas non plus l'unanimité (comme les Pano le font, eux).

On est plusieurs ici à ne pas les apprécier particulièrement... et personnellement, je les trouve très inconfortables.

 

J'ai depuis le temps en effet acquis cet APM 12,5 et du peu que j'ai pu l'utiliser (merci météo et covid) je sais qu'il ne quittera jamais ma valise d'oculaire.

Sans pousser l'expertise aussi loin que @lyl mais lui faisant entièrement confiance, je le trouve extrêmement confortable (la bonnette m'inquiétait aussi un peu, mais elle est très efficace), le champs est très neutre et propre même à F/5 sans CC.

Il n'a pour ainsi dire pas eu encore l'honneur de s'installer et d'être testé sérieusement sur le 500 car j'avais du monde ce soir là, mais le peu de temps que j'ai eu pour observer la Lune m'a simplement... ravi.

 

C'est un superbe oculaire à la finition exemplaire, dont le poids peut choquer quand on le prend en main vue sa relative compacité. C'est une enclume comparé à l'ES14@82 qu'il a remplacé.

 

Bref, en un mot, pour moi ; une valeur sûre !

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 19 minutes, macfly51 a dit :

Bref, en un mot, pour moi ; une valeur sûre !

 

Comme je n'ai jamais regarder dans un Delos et que le confort d'observation est important pour moi, je vais peut être me laisser tenter par le Morpheus 17.5mm, l'APM 12.5mm et le Morpheus 6.5mm ...

 

dommage qu'il n'y ait pas de rassemblement astro pour tester mais je ne suis pas pressé non plus

 

Pour les delos, je vais rester à l'affut des PA au cas où, au pire je le revendrai dans la foulée si ça ne me convient pas

Edited by Darth Vader

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 37 minutes, macfly51 a dit :

 

Il n'a pour ainsi dire pas eu encore l'honneur de s'installer et d'être testé sérieusement sur le 500 car j'avais du monde ce soir là, mais le peu de temps que j'ai eu pour observer la Lune m'a simplement... ravi.

 

 

Bref, en un mot, pour moi ; une valeur sûre !

 

merci de faire un retour dès qu'il passera sur le 500 ;)

 

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 2 heures, macfly51 a dit :

Salut, 

 

 

Mmmmm...... Attention les Delos ne font pas non plus l'unanimité (comme les Pano le font, eux).

 

Tututu :nono:

 

Je cherche à remplacer les pano 24, je ne suis pas particulièrement à l'aise avec. Pour être à l'aise je dois déplier les bonnettes et j'aime pas observer avec des bonnettes. Je connais un gars connu ici qui n'est pas à l'aise non plus avec (un indice : il possède un superbe duo structure / miroirs en 560, je suis une demi- balance :eheh:

 

Reçu très récemment une paire de ES 26, très très pressé de tester ça face aux pano. J'ai pas encore trouver quelque chose de mieux que les pano. Dommage ce confort qui ne me convient pas bon sang :(

 

Je ne pense pas qu'il existe un oculaire universel qui convienne à tout le monde ;)

 

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 9 minutes, Subwoof a dit :

 

Tututu :nono:

 

Je cherche à remplacer les pano 24, je ne suis pas particulièrement à l'aise avec. Pour être à l'aise je dois déplier les bonnettes et j'aime pas observer avec des bonnettes. Je connais un gars connu ici qui n'est pas à l'aise non plus avec (un indice : il possède un superbe duo structure / miroirs en 560, je suis une demi- balance :eheh:

 

Reçu très récemment une paire de ES 26, très très pressé de tester ça face aux pano. J'ai pas encore trouver quelque chose de mieux que les pano. Dommage ce confort qui ne me convient pas bon sang :(

 

 

Je ne pense pas qu'il existe un oculaire universel qui convienne à tout le monde ;)

 

 

j'ai eu 2 pano 24 avec un bino Denk

j'ai essayé les 26 ES: j'ai revendu les pano

 

ils vont te plaire...

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 15 heures, Darth Vader a dit :

 

j'ai eu 2 pano 24 avec un bino Denk

j'ai essayé les 26 ES: j'ai revendu les pano

 

ils vont te plaire...

 

Je l'espère vraiment. Je ne doute pas de leur confort compatible avec mes besoins, j'espère juste que la coma n'est pas trop à la ramasse par rapport aux pano...

Je ferais un feedback sur mon post des jumelles dès que l'occasion de tester se fera ^^

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 20 minutes, Subwoof a dit :

 

Je l'espère vraiment. Je ne doute pas de leur confort compatible avec mes besoins, j'espère juste que la coma n'est pas trop à la ramasse par rapport aux pano...

Je ferais un feedback sur mon post dès jumelles dès que l'occasion de tester se fera ^^

 

avec la denk et le 500 f/d 3.3, il y avait le correcteur OCS donc pas de souci avec lui.

 

bon on s'égare sur ce post; Sujet = APM 12.5mm

Edited by Darth Vader

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 3 heures, Subwoof a dit :

J'ai pas encore trouver quelque chose de mieux que les pano.

 

Ah ! Tu reconnais quand même..... ;) (à moitié :lol:)

 

Il y a 4 heures, Subwoof a dit :

Reçu très récemment une paire de ES 26

 

Je n'ai jamais eu l'occasion de tester cette gamme... et s'ils détrônaient définitivement les Pano 24 pour 3,5x moins cher ??? 😲

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 22 heures, macfly51 a dit :

le champs est très neutre et propre même à F/5 sans CC.

Il est conçu pour rentrer dans les critères annoncés pour ce f/D, voir plus haut

Le 21/11/2020 à 15:19, Darth Vader a dit :

le 12.5 APM passera t il avec un dobson 300 FD4 + paracorr type 2 ?

même question avec le morpheus 12.5?

A choisir le lequel serait le plus adapté ?

Cela conduit à un f/D résultant de 4.6 et un champ très plat, voir avec ce qu'en dira @macfly51 de façon plus approfondie.

Pour le morpheus 12.5 : moins adapté d'après la conception pour les réflecteurs et moins plébiscité aux USA.


 

Révélation

 

Pour l'ES26 (62° je suppose) face au Pano 24, l'affaire est déjà réglée pour les f/D courts. Derrière un OCA de bino par contre, on retombe sur le domaine intéressant des erflés lourds comme le TAL SWA qui a la meilleure combinaison de verres. L'ES 26 pourrait bien être dans la filiation, en moins cher.

Donc là : faut tester. Ce que j'en sais c'est qu'en utilisation directe sur des instruments réfracteurs courts de f/6 à f/8, c'est moyen d'après les retours aux USA.

 

Je prends pour référence (je sais je radote et c'est hors sujet) l'excellent TAL SWA sur une TSA-102 (4" f/8) cf Bill Paolini.

Le résiduel étant la courbure de champ sur son réfracteur, l'astigmatisme / courbure & vignettage sur son dobson XT10 f4.7 avec paracorr (soit f/5.4), il n'a pas fait de test approfondi sans le paracorr à cause de la coma. La limite semble être vers f/6 pour le TAL SWA (logique quand on connait la gamme TAL de catadioptres flat-field).

Donc à moins d'un tour de magie sur cette formule éprouvée, c'est la qualité du verre optique qui donne le ton comme pour le Panoptic qui descend à f/4.5 avec sa lentille de plus.

vignettage : la conception géométrique n'est pas prévue pour un f/D aussi court.

verres : Panoptic verre maitre SK16 n=1.62, v=60.3 (4 lentilles/6), TAL verre maitre CTK3 (exclusif fluoro-lanthane de Schvabe/LZOS, n=1.66, v~57.3 (2 lentilles/5)

 

Mon avis :

dobson court >f3.9 <f/4.5 avec paracorr => panoptic pour les 68° bien corrigé au bord

dobson >f/4.5 <f/6 sans paracorr => panoptic

dobson >f/5.2 avec paracorr => TAL

dobson ou newton avec f/D >= f/6 => TAL SWA 65°

Le piqué central et la transmission du TAL sont supérieurs au pano car moins de lentilles => moins de reflets et diffusion, meilleur alignement optique, c'est prouvé par des tests de Ernest SPB. Une fabrication plus simple aide parfois. Televue restant maître sur le f/D court

 

Edited by lyl

Share this post


Link to post
Share on other sites

Merci @lyl

 

l'étau se resserre pour mon dob 320mm f4 avec paracorr type 2:

  • Morpheus 17.5mm
  • Delos 12mm ou APM 12.5mm  ==> en attente retour @macfly51 sur son 500
  • et pour finir probablement morpheus 6.5mm ou Delos 6mm ou Delite 6mm

Share this post


Link to post
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Paste as plain text instead

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.


  • Recently Browsing   0 members

    No registered users viewing this page.

×
×
  • Create New...

Important Information

We have placed cookies on your device to help make this website better. You can adjust your cookie settings, otherwise we'll assume you're okay to continue.