Sign in to follow this  
Fred_76

Filtre Hoya RA54 Red Intensifier

Recommended Posts

Bonjour,

 

Le filtre Hoya "Red Intensifier" RA54 permet de réduire notablement la pollution lumineuse par sa formule au "didyme" (verre dopé aux oxydes de praséodyme et de néodyme). Ces oxydes coupent les longueurs d'ondes comprises entre 570 et 600 nm environ, c'est à dire peu ou prou les longueurs d'ondes des lampes à vapeur de sodium, encore largement utilisées dans l'éclairage public.

 

Ces filtres étaient en rupture de stock depuis quelques années, et la seule solution alternative étaient les très coûteux filtres Nisi Natural Night ou LonelySpeck Pure Night, ou encore des filtres clip chez Astronomik, Hutech.... Mais Hoya vient de ressortir un lot.

 

Le filtre Hoya RA54 est proposé dans les diamètres de 49 à 82 mm. On ne le trouve pas en format carré, dommage. Vu de l'extérieur, il a une légère teinte bleutée. Il absorbe un peu de lumière et on perd environ 1/2 diaph. Mais c'est notablement peu par rapport à ce qu'il coupe dans la pollution lumineuse.

 

IMG_8909.JPG.c469a239c25bec6b995069967c0f29c7.JPG

 

Les autres filtres Blue et Green Intensifier de Hoya ont en plus un pigment coloré qui leur permet de renforcer une des deux couleurs par rapport aux autres. Ils coupent aussi la bande 560-600 nm mais atténuent l'exposition de plus de 1 diaphragme. On leur préférera donc le Red Intensifier qui ne fait perdre qu'un demi diaph.

 

5b3a243045c2e_hoyacolorintensifier.jpg.07a68d9ae53779b0b0b9398a293b9dfa.jpg

 

Le filtre ne fonctionne pas selon le principe interférentiel (c'est toute la masse de verre avec ses dopants au didyme qui filtrent la lumière). Cela a un gros avantage car il fonctionne aussi bien quelque soit la focale et l'ouverture de l'objectif. Mais ce filtre ne bénéficie d'aucun traitement antireflet non plus. Alors attention aux reflets et veillez à ne pas avoir votre objectif dans le cône de lumière d'un lampadaire !

 

Les photos de paysages de nuit s'en porteront bien mieux. Voici une comparaison que je viens de faire avec le filtre reçu ce matin. Il s'agit de deux poses identiques, avec et sans filtre, Canon 6D, 10 s à 800 ISO, 24 mm f/2.8. J'ai baissé l'expo de la photo sans filtre de 1/2 diaph. Il n'y a aucun autre traitement. On voit bien l'effet de réduction très notable de la pollution lumineuse, sur mon site très pollué en bordure de la ville du Havre.

 

image.png.d9ad58339c14a34c612a1265745bffff.png

 

Attention, ce filtre ne pourra rien faire contre l'éclairement de la Lune, ni contre la pollution lumineuse issue des lampes à mercure, à halogénure et à LED. D'ailleurs bientôt à cause des lampes à les LED, il ne sera juste plus possible de faire des photos de nuit ailleurs que dans les déserts les plus reculés.

 

On trouve ce filtre chez les revendeurs classiques, mais les stocks ne sont pas énormes.

 

Voici un lien vers le test de Ian Norman (en anglais) :

https://www.lonelyspeck.com/hoya-intensifier-review-an-affordable-light-pollution-filter-for-astrophotography/

 

Et voici un autre test comparant ce filtre avec des alternatives (Astronomik CLS, Explore Scientific Dark Sky), sur un appareil normal (5D mk III) et un appareil modifié (6D) :

 

http://www.sternstunden.net/filter-testing.html

 

Il en ressort que ce filtre est particulièrement correct avec un appareil photo non modifié. Si le boitier à été modifié, un filtre interférentiel (par exemple Astronomik CLS) sera plus adapté mais vous serez limités à des ouvertures assez fermées (f/2.8 max) et des focales assez longues (>70 mm environ) pour que les interférences se produisent comme prévu sur tout le champ photographié.

 

Les +

- le prix par rapport aux alternatives (Nisi Natural Light, Lonelyspeck Pure Night, Astronomik CLS, Explore Scientific Dark Sky, Hutech LPS)

- la coupure de la pollution lumineuse (sodium : -1 à -2 IL)

- peut être utilisé quelque soit l'ouverture et la focale de l'objectif (si diamètre compatible)

- disponible en divers diamètres, de 49 à 82 mm

- ne réduit la luminosité globale que de 1/2 diaph

 

Les -

- pas de traitement antireflet

- ne coupe pas bien la PL issue des lampes à mercure ou à halogénure métallique (-0.5 IL)

- n'existe pas en format carré 85x85, 100x100 ou 150x150, ni en format clip

- disponibilité aléatoire

Share this post


Link to post
Share on other sites

J'ai acheté ce filtre il y a déjà deux ans et je ne suis pas convaincu du résultat. Je trouve qu'il n'enlève pas tant que ça du fond du ciel. J'avais évalué ça à 30%. Ensuite, pas de traitement anti-reflet: c'est une catastrophe sur les étoiles brillantes.

Share this post


Link to post
Share on other sites

C'est le problème, la coupure de PL se fait entre 550 et 600 nm environ, sachant que les filtres d'origine devant les capteurs des APN laissent passer la lumière entre 380 et 700 nm environ. Les lampes à vapeur de mercure et de sodium émettent surtout dans la bande de coupure du filtre Hoya RA64, mais elles en débordent quand même pas mal :

 

Image associée

 

Et le pire ce sont les éclairages à LED :

 

Image associée

 

Voilà pourquoi si on souhaite quand même garder un peu de lumière, on n'a pas d'autre choix que de laisser un peu de PL passer par le filtre.

Share this post


Link to post
Share on other sites

J'ai le filtre NiSi que j'ai peu utilisé, j'avoue que je suis pas convaincu par le gain de ces filtres sauf en milieu très pollué. Mais je n'ai pas essayé de faire une Voie Lactée en pleine ville, enfin je dis ça mais je l'ai fait l"an dernier au dessus d'une autoroute !

De toute façon j'ai un sigma art 20mm qui a le défaut de ne pas pouvoir lui visser un filtre, les portes filtres + filtres carrés ça coute un bras...

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bah moi c'est le Samyang 14/2.8 qui n'accepte pas les filtres non plus. Mais sur mon EF 24-70/2.8 ça passe et avec 24 mm j'arrive à faire des choses sympas.

 

j'aurais bien aimé avoir le filtre quand j'ai fait des photos en montagne, l'an dernier, car même à l'abris derrière 2000 m de roche, la PL de Tignes et val d'Isere passait quand même.

 

Je pense qu'au contraire, c'est dans les milieux peu à moyennement pollués qu'on a intérêt à utiliser ces filtres, pour justement virer le peu de PL qui fait des gradients de halos difficiles à retirer.

 

Quand il y a trop de PL, peu importe le filtre, il en restera toujours trop.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Voici une simulation de l'effet d'un filtre "Didymium" sur 3 scénarios de PL :

1. ville avec éclairage uniquement au sodium (basse et haute pression)

2. ville avec éclairage sodium et mercure

3. ville avec éclairage sodium et LED

 

image.thumb.png.cce6821898af68659d113cc0358996f3.png

 

On voit bien que le filtre n'a pas d'effet sur la PL issue des lampes au mercure, et un effet mineur sur la PL issue des lampes à LED, par contre il est assez efficace contre la PL issue des lampes au sodium.

 

La réduction est de :

- lampes à vapeur de sodium, basse pression (LPS) : -1,9 diaph

- 50% HPS, 50% LPS : env. -1 diaph

- lampes à vapeur de sodium, haute pression (HPS) : -0,8 diaph (manque d'efficacité à cause d'un pic vers 630 nm non filtré, mais c'est aussi à cet endroit que se trouve la bande OI, une des sources naturelles de la luminosité du ciel)

- 33% HPS, 33% LPS, 33% LED : -0,6 diaph

- lampes à vapeur de mercure : -0,6 diaph

- lampes à LED : -0,5 diaph

- lumière du Soleil/Lune : -0,5 diaph (ça tombe bien, Hoya donne le même chiffre)

 

Bref, ce filtre sert surtout à réduire la pollution lumineuse causée par les lampes à vapeur de sodium, le gain étant en gros d'un diaph.

 

Et quand tout l'éclairage public sera composé de lampes à LED, il faudra changer de type de filtre. Voici un prototype qui a l'air d'être prometteur : 

 

Résultat de recherche d'images pour "solar filter"

Share this post


Link to post
Share on other sites

Comme j'avais des doutes sur le filtre, j'ai fini par faire un spectre de transmission de mon filtre. Il y a marqué sur la boite et le filtre lui-même Hoya Intensifier (comme la première photo du sujet).

 

107568-1531491172.jpg

J'ai passé le filtre et des lunettes de verrier aussi :p.

 

Première conclusion, j'ai bien le filtre Hoya RA54 avec exactement le même spectre que sur le site web de Hoya.

 

Au niveau du doublet du sodium, il n'y a que 9% de transmission (0,9% pour les lunettes de verrier !!!). Quant à la divergence avec mon évaluation (66% de transmission de la PL), soit j'ai foiré dans mon évaluation, soit il n'y a pas beaucoup de sodium dans ma pollution lumineuse (soit les deux :D). Pour la pollution lumineuse, je l'avais fait depuis mon balcon en ville. C'est vrai que dans le quartier, il y a quelques années, ils ont remplacé l'éclairage bien jaune du sodium par quelque chose de plus blanc/bleuté. Je ne sais pas ce que c'est à part que ce ne sont pas des LED. Si vous avez des idées...

 

On voit aussi que la transmission plafonne à 97%, ce qui correspond bien à l'absence de traitement anti-reflet (4% de réflexion à l'interface air-verre de mémoire).

 

Un autre défaut de ce filtre que j'ai rencontré en utilisation en hiver est l'apparition de buée à l'intérieur!!! Depuis, je le stocke dans un sachet de congélation à fermeture zip avec un sachet de silicagel mais comme je ne m'en suis plus servi, je ne sais pas si ça résout le problème.

 

PS : si certains sont intéressés par les fichiers sources des spectres, qu'ils me demandent en MP.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Nouvel essai ce week-end depuis le Plateau d'Emparis. Deux photos l'une à la suite de l'autre. Tout pareil. Prétraitement Iris (offset, dark, pas de flat). Mêmes coefs pour la balance des blancs et même niveaux de sortie (le noir à 0) puis enregistrement direct en jpg.

 

Sans filtre:

107568-1532032340.jpg

 

Avec le filtre:

107568-1532032244.jpg

 

On voit bien la différence.

 

Un coup d'histogramme sur la zone du col montre les baisses suivantes:

rouge : - 44%

vert :  -40%

bleu :  -21%

 

Il faudrait comparer avec de la lumière blanche (ou le calculer avec le spectre de transmission et la sensibilité des différents pixels).

 

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bon tu me rassures !

 

l’eclairage blanc chez toi est probablement des lampes à sodium haute pression qui ont un spectre bien plus large que les sodium basse pression et dont la lumière paraît blanche. Ils sont moins bien filtres avec le dydime... dommage.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Sign in to follow this  

  • Recently Browsing   0 members

    No registered users viewing this page.