Dobby01

Nuits des 7 et 8 juillet 2018

Messages recommandés

Date / heure d'observation :  7 et 8 juillet 2018 de 23h00 à 2h00 (heure locale)

Lieu : nouveau site d'observation dans le haut Beaujolais, sur la commune de Chénelette

Instrument : le gros engin et nos yeux

Objectif de la soirée :  rattraper quelques galaxies de printemps si possible, et commencer le Sagittaire

 

Salut à tous !

 

Ça fait du bien de vous retrouver ! Année vraiment pourrie pour l'astro : mon dernier CROA date de décembre, et pour tout vous dire, on n'a pas fait grand chose depuis. Ah si, quand même : une magnifique nuit en Lozère début mai, notre premier ciel vraiment noir. Nous nous sommes gavés de galaxie, mais je n'ai pas fait de CROA car tout ça était un peu brouillon... Nous étions tellement frustrés depuis 5 mois !  Et depuis notre retour de Lozère, pas mieux, alors ce beau week-end de juillet est un cadeau du ciel (au sens propre). 

 

Nous nous rendons sur un nouveau site, toujours dans le haut Beaujolais mais un peu plus loin de Villefranche, sur la commune de Chénelette. Le ciel est un peu plus noir qu'à Claveisolles, surtout près de l'horizon.  Seul bémol : des sapins nous bouchent un peu l'horizon à l'ouest.

 

Nous arrivons de jour le samedi soir, en espérant pouvoir observer Jupiter avant la fin du crépuscule astronomique : malheureusement, la chaleur et la pollution rendent le ciel assez brumeux, et la géante reste floue malgré la mise en température et la collimation. Dommage car la GTR passait au méridien ! Nous patientons donc en buvant un thé jusqu'à 23h00 : ça y est, le ciel est bien noir, nous pouvons ouvrir les hostilités !  

 

Un bel amas globulaire pour se mettre en jambe : M3, dans les Chiens de Chasse : magnifique, centre très condensé. Je crois que nous l'avions déjà observé lors de notre toute première sortie l'année dernière ! 

 

Nous avons un créneau très court pour profiter une dernière fois des galaxies de printemps, avant qu'elles ne soient trop basses : après la fin du crépuscule astronomique, c'est à dire 23h30, et avant 2h00 du matin, lever de la lune ! Sachant que vers 1h00, les constellations que nous visons seront déjà trop basses...

Voici quelques une des galaxies observées (sur les 2 jours) :

- M51, dans les Chiens de Chasse : toujours aussi impressionnante, 2 bras spiraux sont perceptibles sans difficulté. Nous l'avons observée à 85x, mais je regrette après coup de ne pas avoir tenté de grossir plus. 

- M63, le Tournesol, toujours dans les Chiens de Chasse : évidemment les bras spiraux ne sont pas visibles, la galaxie étant presque vue de face. En revanche, on perçoit bien le noyau plus brillant.

- NGC4244 : galaxie vue de profil, dans laquelle nous ne distinguons pas de zone plus brillante. Là aussi, il aurait peut-être été utile de grossir... 

- NGC4631, la Galaxie de la Baleine : là, c'est une claque ! Beaucoup de détails visibles, la partie la plus brillante est décentrée, et on perçoit des irrégularités.  A noter, la galaxie naine 4627 ("le baleineau") perçue en vision décalée par intermittence !  Skysafari lui donne une magnitude de 12,38 : pas mal ! 

- M81, dans la Grande Ourse : comme pour M63, les bras spiraux ne sont pas visibles, sûrement en raison du noyau extrêmement brillant ! On perçoit 3 zones : le noyau, une zone encore très brillante autour du noyau, et un halo plus faible.

- M82, la compagne de la précédente : 2ème grosse claque ! Que de détails, on perçoit très bien des sortes de bandes sombres qui barrent le fuseau de la galaxie. Cette fois, nous osons grossir, et bien nous en a pris : les irrégularités de luminosité et les fameuses "bandes sombres" deviennent évidentes. Je pensais que le fait de grossir allait éteindre la galaxie, et c'est le contraire qui se produit ! Un très bel objet qui mériterait d'être longuement observé, malheureusement il faudra certainement attendre le printemps prochain...

 

Le 8 juillet, après avoir observé à nouveau NGC4631 et M82, nous observons quelques gros objets du Sagittaire :

- d'abord M22, sublime (et énorme !) amas globulaire : le centre est peu condensé, il pourrait presque passer pour un amas ouvert serré (genre Canards Sauvages). C'est plein de filaments d'étoiles, nous grossissons pour plonger au coeur de l'amas : à 135x, il emplit quasiment tout le champ ! 

- nous enchaînons avec un autre mastodonte, M8, la Nébuleuse de la Lagune : l'association de la nébuleuse et de l'amas sont splendides, ils emplissent 80% du champ à 85x. Je chausse l'UHC sur l'ES 14mm, et là, la nébuleuse se révèle bien plus riche, bien plus complexe. Des bandes sombres forment des sortes de "coussins". A revoir de toute urgence !

- un peu plus haut, un autre géant, M17, la Nébuleuse Omega : l'UHC est encore vissé à l'oculaire, et là aussi, la nébuleuse montre des extensions dans tous les sens. Le "cou du cygne" semble taillé au couteau, comparé au côté opposé qui montre des tâches diaphanes.

 

Que de belles observations lors de ces deux soirées ! Malheureusement, à chaque fois, ce n'est pas la fatigue qui nous oblige à arrêter, mais le vent ! Particulièrement le 2ème soir, où il se renforce et ne nous laisse que quelques secondes de répit entre 2 rafales. 

 

A bientôt je l'espère (moins de 6 mois si possible !), et bon ciel à tous !

 

 

 

Modifié par Dobby01

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant


  • En ligne récemment   0 membre est en ligne

    Aucun utilisateur enregistré regarde cette page.