Jump to content
grnxgrnx

Choix d'une lunette

Recommended Posts

Bonjour à tous,

 

Je possède un Dobson 254/1250 sur mon lieu de vacances et j'aimerais pouvoir observer le ciel... en dehors des vacances ;)

Habitant Paris, j'ai lu que le planétaire était tout à fait envisageable (effectivement, Jupiter et Saturne avec une très belle Lune dans un ciel dégagé, en ce début de soirée). Du coup je voudrais savoir ce que vous me conseilleriez de bien adapté au ciel parisien, et de pas trop encombrant pour pouvoir vadrouiller avec, ce que je n'envisage pas vraiment avec mon Dobson (avec lequel je me régale par ailleurs !). Je pensais plutôt à une lunette mais peut-être que je me trompe.

 

En commençant à chercher je suis tombé sur la Skywatcher 70ED. Une fois le bon instrument trouvé, je serais aussi intéressé par des conseils pour monture, porte oculaire et oculaires ! Pour le Dobson j'ai investi dans 3 oculaires ES 82° : 4.7, 14 et 24 mm. Je me tâte à trimballer mes oculaires entre les 2 instruments ou à en racheter pour ne pas m'embêter. Ca dépend surtout de s'ils font doublons.

 

Je précise que ce sera a priori exclusivement pour du visuel et que j'aime bien chercher les astres en observant le ciel (pas besoin de motorisation et pas forcément besoin d'une monture équatoriale, sauf si c'est pas trop cher ou vraiment beaucoup mieux pour ce que je veux faire).

 

Niveau budget, si je peux trouver mon bonheur aux environs de 500-600 € tout compris, ce serait chouette, mais je peux éventuellement monter un peu plus.

 

J'attends vos avis avec impatience (j'étais dégoûté de pas pouvoir observer ce soir, ça m'a motivé à poster :D).

Merci !

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bonsoir,

 

La petite SW 72ED (70+2=72 !) est un petit tube optique donnant de bonnes performances au niveau optique. Il faudrait lui ajouter un petite monture Alt-Az. Elle est très facile à transporter.

 

Selon ta situation géographique, j'aurais plutôt tendance à t'orienter vers un petit Mak, style SW Mak 102 voire 127. Ou un Celestron NexStar 4 (le goto n'est pas indispensable, mais tu as le suivi). Ces matériels seront performants pour l'observation lunaire et planétaire avec une bonne qulaité d'image.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Salut

 

Je serais dans ta situation, je prendrais un Mak 127/1500 et un oculaire zoom 7-21mm ou 8-24mm, l'ensemble n'est pas très lourd ni trop encombrant, le goto n'est pas indispensable mais le suivi est quand même bien appréciable, un exemple ici

 

https://www.maison-astronomie.com/telescopes-maksutov/4090-telescope-sky-watcher-mak-127-az-goto.html

Share this post


Link to post
Share on other sites

Dans l immédiat les planètes  sont basses, tu as déjà un instrument qui t en donnera beaucoup plus qu'une petite lulu, à mon sens il vaut mieux faire un peu d'effort pour trimballer le dob.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Merci pour vos réponses !

 

Par curiosité, pourriez-vous m'expliquer l'avantage du Mak sur une lunette ? Ou bien c'est lié à mon budget ?

Pour le suivi, vous parlez bien de suivi automatique ? Ca ne m'attire pas des masses, et j'imagine que la motorisation représente une part non-négligeable du prix. Avec mon Dobson, le suivi manuel ne m'ennuie pas. Est-ce que ce sera plus galère avec le Mak (en fonction du grossissement peut-être ?) ?

 

@archange34 : faire la navette avec le Dobson n'est pas envisageable :) Et puis je cherche un instrument que je puisse facilement emporter si je me déplace. Par rapport au rendu, il me semblait que 254/1250 n'était pas forcément hyper adapté pour du planétaire et qu'une lunette valait mieux (ou un Mak apparemment). Tu sembles dire que je n'aurai pas de meilleur rendu qu'avec mon Dob avec ces instruments ? Ca fait réfléchir... On ne voit pas plus de détails ?

 

Que de questions :D

Share this post


Link to post
Share on other sites

J'habite également Paris, et tu m'as l'air bien optimiste de chercher à observer à partir de Paris...

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 3 heures, grnxgrnx a dit :

Par curiosité, pourriez-vous m'expliquer l'avantage du Mak sur une lunette ?

 

Le diamètre. Entre 70 mm et 127 mm, la différence est importante.

 

Il y a 3 heures, grnxgrnx a dit :

Par rapport au rendu, il me semblait que 254/1250 n'était pas forcément hyper adapté pour du planétaire et qu'une lunette valait mieux (ou un Mak apparemment).

 

Tu te trompes. Le rendu planétaire (lumière, résolution, contraste) dépend du diamètre. Le 254 mm donnera des images planétaires plus riches qu'une petite lunette ou un petit Maksutov, du moins potentiellement : si ça turbule, il est possible que le 254 mm ne fasse pas mieux (il fera aussi bien − s'il est bien réglé bien sûr).

 

Il y a 3 heures, grnxgrnx a dit :

Tu sembles dire que je n'aurai pas de meilleur rendu qu'avec mon Dob avec ces instruments ? Ca fait réfléchir... On ne voit pas plus de détails ?

 

Non, on en voit moins. Puisque le diamètre est plus petit :

− on capte moins de lumière, donc on voit moins bien les couleurs ;

− on a une moins bonne résolution, ce qui empêche de voir les petits cratères lunaires ou la différence de diamètre des satellites galiléens ;

− on a un moins bon contraste, ce qui empêche de bien voir la Tache Rouge, la division de Cassini ou les formations martiennes.

 

Share this post


Link to post
Share on other sites

@Bruno : C'est très clair, merci beaucoup !

 

@Oodini : J'ai lu plusieurs avis sur le fait qu'on peut très bien observer les planètes à Paris. Je n'ai pas encore essayé, mais bon, avec un instrument transportable, au pire, rien ne m'empêchera de m'éloigner de temps en temps.

 

Reste cette question sur la motorisation : je préfèrerais investir dans l'optique (ou dans une monture équatoriale éventuellement), sauf si ça vous semble vraiment trop galère sans suivi.

Share this post


Link to post
Share on other sites

En non-motorisé, j'ai trouvé celui-ci : https://www.maison-astronomie.com/telescopes-maksutov/7-sky-watcher-black-diamond-mak127.html

 

Et je me demande si je ne pourrais pas voir un peu plus grand avec celui-ci : https://www.maison-astronomie.com/telescopes-maksutov/4339-telescope-sky-watcher-mak-150-sur-neq3-2.html#/173-version_opt_monture_moteurs-n_eq3_2_sans_moteurs

 

Les 2 ont une option avec motorisation (ça devient un peu trop hors budget pour le second en revanche !). D'après ce que je vois, sur le 150 c'est un kit donc je dois pouvoir le rajouter par la suite si besoin. Pour le 127 c'est pas précisé.

 

Le 150 sera-t-il toujours transportable ? D'ailleurs pour le transport à pieds, faut-il acheter une valiser/housse spéciale ou un sac à dos suffirait ?

Share this post


Link to post
Share on other sites

Salut !

Je vais te parler en connaissance de cause, en ayant (ou ayant eu) du matos "dont tu causes"...
;)

 

L'ED 72/420 :
Franchement, c'est du matériel à posséder en connaissance de cause.
Ça doit répondre à un "cahier des charges" bien précis.
Et pis le planétaire (Saturne, Jupiter)... c'est quand même "toupiti", hein.
;)

 

Sans compter qu'elle est livrée nue :
- pas d'oculaires
- pas de chercheur
Ça, encore, c'est pas forcément gênant en fonction de ce que tu possèdes, mais aussi :
- coulant en 50,8 (faut ajouter le prix d'une bague réductrice - l'adaptateur d'un Newton peut ne pas convenir),
- pas de renvoi coudé (indispensable pour pouvoir faire le point),
Sans compter aussi qu'un oculaire zoom ne "passe" pas forcément suivant le RC (mon zoom Perl ne passe pas avec le RC en 50,8 : impossible de faire la mise au point)

Donc, vraiment, à envisager en connaissance de cause & pour un "cahier des charges" bien précis...

 

Un Mak :
Attention au temps de mise en température & au champ de vision réduit.
Pour avoir eu un Mak 90 (réquisitionné depuis par ma fille), ça peut rebuter...
Mais c'est quand même génial : ça tient dans un sac, c'est pas lourd, c'est court (pas de balant sur la monture), c'est transportable...
Par contre : longue focale : on est vite dans les "grands" grossissements. Ça peut être un avantage, ça peut être un inconvénient (en fonction des conditions atmosphériques & des oculaires dont on dispose).

 

Une monture équato :
Pour avoir la chance de posséder NEQ3-2 & EQ-5, faut bien s'entendre sur la notion de "facile à transporter".
Certes, c'est moins lourd qu'une base d'un gros Dobson, mais il faut aussi prendre en compte qu'il y a plus d'éléments :
- le trépied
- la tête
- le(s) contrepoids
- l'instrument
- les accessoires (oculaires, lampe rouge, etc...)
Ouaip, moins lourd, mais pas forcément plus simple : c'est en fonction de la distance & de ce qu'il y a entre le lieu de stockage & la voiture...
Perso, cela m'est facile : je peux stocker la monture dans la véranda & me garer à coté.
Mais je me dis que si j'habitais au 3ème sans ascenseur, je ferais peut-être des choix différents : choisir entre 2 voyages avec 20 kgs chaque fois ou 4 voyages avec maxi 10 kgs...
Et c'est un astram qui n'a pas de Dob' qui parle.
;)

 

Maintenant, quand je te vois écrire :
"[...]Du coup je voudrais savoir ce que vous me conseilleriez de bien adapté au ciel parisien, et de pas trop encombrant pour pouvoir vadrouiller avec, ce que je n'envisage pas vraiment avec mon Dobson"
"[...]avec un instrument transportable, au pire, rien ne m'empêchera de m'éloigner de temps en temps."
"faire la navette avec le Dobson n'est pas envisageable  Et puis je cherche un instrument que je puisse facilement emporter si je me déplace."
Il y a là des questions TRÈS importantes que tu dois te poser : est-ce que tu comptes vraiment te déplacer, de combien de kilomètres, combien d'heures, de quelle manière, combien de fois par an, et surtout qu'est-ce que tu attends de ton futur instrument ?
Vraiment. Ce sont les réponses à ces questions qui te permettront de t'orienter...
Parce qu'après tout, si tu cherches du diamètre transportable à prix pas trop élevé, tu vas retomber sur du Dobson.
;)

 

C'est toujours le problème en "astro nomade" : chacun place le curseur du rapport "emmerdes/poids/transportabilité/diamètre" où ça lui convient.
Et bien malin celui qui a la solution ultime !
 

Un conseil : quand je dois faire un choix important (parce que la somme d'argent est quand même conséquente, parce que faire un mauvais choix revient à regretter pendant longtemps, etc.), je "couche" ça sur papier.
Une colonne "avantage", une colonne "inconvénients".
Des fois, ça permet d'y voir plus clair... même que des fois, ça permet d'éviter d'investir dans du matos qu'on risque de regretter !
Si tu ne connais pas les avantages & inconvénients des différents instruments (lunette achro, lunette apo, Mak ..), franchement, ça ne serait pas du temps perdu que de te rapprocher d'un club astro : ça te permettrait de voir ce qu'on voit dans certains instrus, de voir l'encombrement, te rendre compte du poids, etc.


Quand à la motorisation, c'est affaire de goût...
Mais si c'est pour du planétaire principalement, et à grossissement pas trop élevé (parce que pour grossir beaucoup, faut que les conditions soient réunies), perso je mettrais ça de coté.
Mais c'est un avis purement personnel, d'un astram qui se dit depuis plusieurs années "faut qu'je m'achète un moteur pour l'EQ5" & qui s'accommode très bien de tourner la molette...

:be:

 

Quand à te recommander un instrument... les conseilleurs ne sont pas les payeurs !
J'ai une idée de ce que je prendrais, mais ça serait un choix très personnel, et en connaissant les avantages & inconvénients des différentes formules optiques, et en étant capable de supporter des défauts qui peuvent être rédhibitoires à d'autres...
À contrario, d'autres te conseilleraient des instruments que je n'apprécie pas, mais qui seraient tout aussi pertinents (voire plus).

 

Pour finir, on pourrait "yakahiser" (comme j'ai pu le lire parfois) :

- C'est trop lourd ? : yaka faire de la muscu !
- Ton 250 est trop encombrant ? : yaka en faire un strock !
- t'as un mauvais ciel ? : yaka bouger !
Etc. Yen a, des yaka...

:be:

 

Conclusion : il est urgent d'attendre !
Le mieux : se rapprocher d'un club pour essayer de voir divers instruments.
Et surtout, surtout : prends bien le temps de te fixer un "cahier des charges" de ce que tu attends, prends aussi le temps de réfléchir à l'éventualité de bouger le dobson & ce qui t'en empêche, prends le temps de vraiment bien comparer les avantages & inconvénients des différents instruments...

 

Un p'tit lien pour finir, si tu ne connais pas :
https://www.stelvision.com/simulateur-telescope/simulateur-telescope.php
...ça permet de se donner une idée des différences qu'il y a en changeant de diamètre...


Bon ciel.

@+

  • Merci / Quelle qualité! 2

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 1 heure, Le Gnou a dit :

Un conseil : quand je dois faire un choix important (parce que la somme d'argent est quand même conséquente, parce que faire un mauvais choix revient à regretter pendant longtemps, etc.), je "couche" ça sur papier.
Une colonne "avantage", une colonne "inconvénients".

 

Excellente suggestion ! J'ajouterai : on peut aussi expliciter les priorités et les ranger dans l'ordre (car, probablement, il faudra « sacrifier » quelque chose).

 

Si par exemple les contraintes de transport sont très draconiennes, on les met en tête de liste, et il faudra peut-être « sacrifier » le diamètre...

 

Il y a 1 heure, Le Gnou a dit :

Perso, cela m'est facile : je peux stocker la monture dans la véranda & me garer à coté.
Mais je me dis que si j'habitais au 3ème sans ascenseur, je ferais peut-être des choix différents : choisir entre 2 voyages avec 20 kgs chaque fois ou 4 voyages avec maxi 10 kgs...

 

Excellente remarque !

 

Quand j'habitais en ville, je devais traverser un couloir avec ses portes coupe-feu, puis descendre un escalier, et ensuite traverser la rue jusqu'à ma voiture. Ce qui était chiant, c'était les voyages. Avec un C8 sur monture allemande, j'avais 5 voyages : le tube et ses oculaires dans son carton aller puis retour, la monture et les autres accessoires aller puis retour, et le trépied  aller (pas de retour : la voiture est chargée, je pars). Les contrepoids restaient toujours dans la voiture. (Un soir j'avais essayé de prendre en même temps la monture et le trépied, quelle galère ! Non, il faut les porter séparément.) (Pour info, quand je faisais de l'imagerie c'était 7 voyages, avec un aller et retour en plus les accessoires d'imagerie.)

 

Ensuite je suis passé au Dobson 200 mm : je n'avais plus que 3 voyages : un aller et retour avec le tube, un aller avec le socle (porté d'une main − il y a une poignée) et les accessoires (de l'autre main).

 

Mine de rien, passer de cinq à trois voyages, ça compte vraiment, surtout au retour en pleine nuit. Avec seulement trois voyages, je fais un aller et retour, et alors j'ai fini, je rentre (avec le dernier aller).

 

Pour moi, dans ce contexte c'est le nombre de voyages qui compte le plus.

 

Share this post


Link to post
Share on other sites

Salut,

 

Il y a 2 heures, 'Bruno a dit :

Excellente suggestion ! J'ajouterai : on peut aussi expliciter les priorités et les ranger dans l'ordre (car, probablement, il faudra « sacrifier » quelque chose).

Bien sûr ! De toute façon, s'il ne veut rien sacrifier, il va revenir sur le dobson 250...

:be:

 

Je plaisante, mais si c'est pas facile de choisir son 1er instrument, ça l'est encore plus (à mon sens) de choisir le 2ème...

Parce qu'on final, je pense qu'on veut tous le même :

- le piqué d'une apo,

- la compacité d'un mak,

- la simplicité d'utilisation d'une achro : mise en température rapide & pas de collim',

- tout ça pour le rapport prix /diamètre d'un dob',

- et un truc qui s'installe sur un trépied photo pas cher....

(Très) grossièrement : un triplet de 150/450, qui pèse 1kg & qui coûte 200 euros...

 

Mais comme ça n'existe pas (y aurait de la clientèle ! :be:), faut être capable de "s'auto-analyser", et bien savoir ce qu'on recherche avec précision. En ayant conscience qu'il y aura des "sacrifices" à faire.

Mais c'est un choix très personnel... et c'est très, très compliqué quand on n'a pas essayé les différentes formules optiques. Ça dépend complètement des attentes de l'observateur & des défauts qu'il est prêt à accepter...

Par exemple, la 72 ED, c'est un instrument que je ne recommanderai pas.

Et pourtant je la place en première position dans mon top 3 des instruments que je possède/j'ai possédé. C'est cher pour un petit diamètre, trop cher. Et il faut prendre en compte les accessoires : oculaires, RC, chercheur, etc. Mais ça répond complètement au cahier des charges que j'avais établi.

 

Il y a 2 heures, 'Bruno a dit :

Pour moi, dans ce contexte c'est le nombre de voyages qui compte le plus.

Bien sûr ! Je l'ai vécu en musique : les gros amplis qui "envoient du bois", c'est sympa.

Mais il faut les apporter sur le lieu du concert... Et il faut parfois se les coltiner sur de longs longs mètres, parce qu'on ne peut pas se garer à coté du troquet dans lequel on va jouer, faut se "contorsionner" pour les rentrer dans la p'tite voiture, faut les ressortir à 2h du mat' quand on rentre, etc.

Y a des fausses solutions : un diable. Sauf que le diable, y rentre pas dans la pitite ouature.

Et que le diable pliant, y se plie rien qu'à voir l'ampli.

C'est pareil en astro. J'ai la chance, comme je l'ai dit, de pouvoir garer ma voiture près de l'endroit où je peux stocker. J'ai aussi la chance d'avoir une cour fermée : quand je rentre tard d'une soirée astro, je me contente de rentrer le tube et les oculaires : le reste attend le lendemain.

Mais tout le monde ne peut le faire.


Franchement, c'est quand même 'achtement compliqué de recommander un instrument :

- on ne sait pas vraiment ce que le demandeur attend (mais le sait-il lui-même ? :) ),

- c'est pas notre thune (ça, on peut y voir un avantage : puisque c'est pas notre thune, OSEF ! Mais c'est pas ma façon de voir....),

- on ne connaît pas les "priorités prioritaires" : Poids ? Diamètre ? "Transportabilité" (et là, c'est complètement subjectif : poids ou nombre de voyages ?) ? Prix ?, etc.


Breffffffffff...

Faut être capable de cerner ce qu'on recherche, connaître les différentes formules optiques, être capable de VRAIMENT peser le pour & le contre (20 kgs sur le papier & 20 kgs à transporter en live), etc.

S'il est facile de dire "ton Seben c'est pas le meilleur choix" (parce qu'à formule optique & prix égal, il y a mieux), dire "c'est ce tube qu'il te faut" c'est une autre histoire...

Franchement & honnêtement, si je devais recommander un instrument, je ne saurais pas.


 

J'ai fait une fois une expérience :

1) Quartier de lune, instruments : bonnes jumelles 12x50 vs Achro courte 90x600.

- l'ami qu'est pas astro du tout : "ce piqué & cette vue dans les jumelles !"

- ma fille qu'a le virus : je préfère nettement la lunette !

- moi : je préfère la vue dans les jumelles.


2) Le même quartier : Achro sans filtre vs Achro avec filtre jaune.

- ma fille : je préfère sans le filtre, même s'il y a du chromatisme.

- moi : je préfère avec le filtre.

 

3) Toujours le même quartier : Mak 90 vs Achro sans filtre.

- ma femme (qui n'est pas du tout astro elle non plus) : je préfère dans la lunette.

Pourtant, l'achro courte, ça chromatise beaucoup.

Mais il y a le piqué, le champ...

 

Tout ça pour dire que chaque instrument a ses avantages & ses inconvénients.

Et qu'il revient à chacun de classer les différences dans la colonne avantage ou inconvénient...

;)

 

 

Bon ciel.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Merci pour le temps que vous consacrez à mes questions qui s'empilent :D Effectivement, pas facile de choisir son 1e instrument, alors le 2e, on se demande effectivement si vaudrait pas mieux rester avec le 1e ! Pour le Dobson, j'ai beau réfléchir à comment l'amener sur Paris, sans voiture (ou sans voiture personnellement), c'est hélas quasi-impossible : les 700 km de navette et puis devoir le déplacer à pieds depuis mon appart jusqu'au parc du coin à 1,5 km. Tube + base + oculaires et cie, va me falloir 2 voyages et un chien de garde ;)

 

Même si je pensais qu'un nouvel instrument me permettrait aussi de mieux appréhender le planétaire qu'avec le 254/1200, je crois que je suis prêt à sacrifier un peu pour pouvoir continuer à contempler tout ça en dehors des quelques semaines où je suis sur mon lieu de vacances.

 

Pour la lunette, oui j'ai vu qu'elle était livrée nue. Vu que j'ai eu plusieurs conseils pour un Mak, c'est plutôt la solution que j'étudie actuellement. Je note la question de la mise en température et de champ de vision ! Pour ce qui est du transport, j'ai un ascenseur. La vraie question c'est de pouvoir le transporter à pieds sur 1,5 km. Donc instrument + trépied, etc. Si on compte 20 kg avec un sac à dos et le trépied en bandoulière, à mon avis c'est pas trop dur.

 

Ce que j'attends de l'instrument, sur Paris, c'est de pouvoir regarder les planètes. Et je compte bien le transporter avec moi quand je m'éloigne de la capitale ! J'imagine qu'avec un Mak 127 ou 150, le ciel profond n'est pas très accessible, mais je suppose que quelques grandes nébuleuses et certains amas doivent pouvoir se repérer. Et puis ce sera l'occasion de comparer avec le Dobson ! J'imagine que le gain entre 127 et 150 est important ! Qu'en est-il de l'encombrement ?

 

Quant à un second Dobson plus petit, ça m'emballe pas tellement d'acheter la même chose en moins bien. Après ce serait peut-être une solution... Mais j'ai l'impression que le gain en transportabilité du Mak est important dans mon cas.

 

Pour ce qui est de la motorisation, ce que tu dis Le Gnou me rassure ! L'idéal serait que je puisse éventuellement la rajouter par la suite, mais je pense vraiment m'en passer au départ.

 

Je vais réfléchir encore un peu et faire cette fameuse liste, je pense effectivement que ça m'aidera !

 

Merci encore !

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 7 heures, grnxgrnx a dit :

J'imagine qu'avec un Mak 127 ou 150, le ciel profond n'est pas très accessible, mais je suppose que quelques grandes nébuleuses et certains amas doivent pouvoir se repérer.

 

C'est le contraire. 127 ou 150 mm de diamètre, c'est déjà pas mal pour le ciel profond. Mais comme la focale d'un Maksutov est longue, on ne pourra pas avoir de vision à grand champ, donc ce n'est pas très adapté pour les objets étendus.

 

C'est la petite lunette apochromatique qui correspond à ta description : petit diamètre, donc peu de possibilités en ciel profond, mais courte focale, donc possibilité de grand champ, idéal pour les objets étendus, du moins ceux qui sont brillants (Pléiades, amas de la Ruche, nébuleuse de l'Amérique du Nord avec un filtre interférentiel et sous un bon ciel, galaxie d'Andromède...)

 

Share this post


Link to post
Share on other sites

Puisque tu veux faire surtout du planétaire, alors le Mak s'impose. Il est vraiment spécialisé dans ce domaine.

 

Entre un Mak 127 et un 150, ça fait une grosse différence de volume et de masse à trimbaler. Le 127 peut se contenter d'une monture Goto compacte: https://www.promo-optique.com/telescopes-maksutov-celestron-nexstar-slt-mak-127-p-4586.html

Pour un 150 il faut une EQ3 ou même une EQ5 pour bien faire.

 

Attention, n'importe quel petit instrument sur équatoriale c'est aussi une galère à transporter et à installer. Compte trois trajets avec un peu moins de 10kg à chaque fois: trépied, monture et contrepoids, instrument et accessoires.

Pour simplifier le transport, l'idéal c'est le caddie de grand-mère pour faire les courses. Avec un peu d'imagination tout rentre dedans. Au fnal on se retrouve toujours avec plus de 20kg mais en un seul colis et avec de grandes roues. ;)

 

 

Share this post


Link to post
Share on other sites

Salut,

On progresse
:)

 

De ce que j'en lis, ça serait principalement pour utiliser dans Paris, et éventuellement le transporter.
Reste à voir si, entre la pollution lumineuse, la turbulence, etc. le "jeu en vaut la chandelle" ?
Faudrait que quelqu'un pratiquant (ou ayant pratiqué) en parle...
Voir également si de là où tu imagines observer, tu as vision sur les planètes (sans être gêné par une constellation de lampadaires).

 

 

Je note la question de la mise en température […]


Le tout, c'est de le savoir. Et si tu peux stocker le tube à l'extérieur (balcon, rebord de fenêtre...), c'est n'est plus un problème...
;)

 

Pour ce qui est du transport, j'ai un ascenseur. La vraie question c'est de pouvoir le transporter à pieds sur 1,5 km. Donc instrument + trépied, etc. Si on compte 20 kg avec un sac à dos et le trépied en bandoulière, à mon avis c'est pas trop dur.


OrionRider a donné une solution (la meilleure, à mon humble avis).
Parce qu'une équato, c'est , comme dit précédemment, pas forcément simple à transporter.

 

Pour te donner une idée (version avec trépied tubulaire) :
Équato vs trépied photo :

EQ3-PiedPhoto.jpg.5b306658b5b07daac98af108613862d5.jpg

 

Équato vs le sac du trépied :

EQ3-SacTrepied.jpg.4683f426c5a239020257271df65a6044.jpg

(le sac du trépied photo mesure 65 cms)
Donc, le trépied en bandoulière...humm...

 

Aller dans un magasin d'astro où il y aurait possibilité de voir "en vrai" le matériel, ça pourrait t'aider.

 

On peut aussi imaginer Mak 127 + monture AZ4.
Certes, tu perds le suivi de l'équato, certes la tête fait aussi son poids, mais tu gagnes le contrepoids.
À voir si cette formule est utilisable à "gros" grossissements...

 

Une dernière chose : il faut aussi penser au stockage...
;)

 

@+

Share this post


Link to post
Share on other sites

C'est justement l'avantage d'un Mak 127 sur monture GoTo: c'est compact, tu as le suivi automatique et la masse est raisonnable parce qu'il n'y a pas de contrepoids.

Et puis c'est pas plus cher. Le SkyWatcher GoTo est à 494€; moins cher que sur une EQ3 manuelle: 

https://www.promo-optique.com/telescope-maksutov-skywatcher-mak-127-1500-goto-p-75491.html

 

sw0225-0-skywatcher-maksutov-127-1500-su

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bonne idée le caddie, je note ! Et effectivement, je vais tâcher d'aller voir dans un magasin la différence d'encombrement entre le 127 et le 150 (avec les accessoires). Merci pour les photos, c'est vrai que c'est une sacré bête le trépied... C'est le NEQ3-2, c'est ça ? Pour ce qui est du stockage, je suis assez fin négociateur de ce côté-là :p

Concernant la monture GoTo, c'est vrai que le gain en terme d'encombrement/poids est intéressant, l'argument est bon ! Après comme je disais, je suis bien plus séduit par l'idée de manipuler une EQ et de ne pas avoir de moteur, au moins dans un premier temps. Il faut vraiment que j'aille voir le matériel en vrai pour me rendre compte.

 

Pour la mise en température, je peux très bien lui faire faire une petite séance balcon en vue d'une sortie le soir, oui.

 

Bonne nouvelle pour le ciel profond, même si ce sera probablement réservé aux soirées en dehors de Paris ! Pour ce qui est de savoir si ça vaut le coup pour du planétaire sur Paris, je me suis posé la question. J'ai lu que les villes sont plutôt mieux loties en ce qui concerne les turbulences. Et je compte aller observer dans un parc avec une vue bien dégagée, notamment vers le sud (il faut que j'aille refaire quelques vérif quand même). Et puis avoir accès à mon Dobson seulement quelques semaines par an, c'est assez frustrant, donc je ne doute pas trop de l'utilité d'un instrument que je pourrai transporter plus facilement. Mais si quelqu'un qui a une expérience d'observation sur Paris passe par ici, je suis intéressé ! Après j'imagine qu'il y a une section plus adéquate pour ce genre de questions.

 

Donc, faire la liste pour/contre, aller au magasin ;)

 

Merci encore !

Edited by grnxgrnx

Share this post


Link to post
Share on other sites

Les planètes sont basses , vraiment, donc à Paris avec des contraintes en plus...je me demande si ça vaut le coup.

Si encore tu fais 60 bornes tu pourras un peu profiter pour faire autre chose en CP.

Pour faire du CP avec un mak 150 c'est possible sur pas mal de cible, par contre oublie les équatos c'est lassant avec ces engins. 

A mon humble avis tu devrais choisir ton matériel pour aller observer ailleurs et miser sur le fait de faire une heure de route car tu risques d'être vite déçu. 

Share this post


Link to post
Share on other sites

Merci pour tes conseils !

 

Les planètes sont basses mais elles vont remonter cet hiver, je me trompe ?

 

Pour le CP, que penses-tu du mak 127 du coup ? Et je veux bien plus d'infos sur pourquoi c'est lassant d'utiliser la monture EQ là-dessus ! J'ai le sentiment que ça me plaira mais je peux tout à fait me tromper. Et à la place, tu suggères un moteur ou est-ce qu'une monture AZ en manuel te paraît être une bonne idée ?

 

Pour la question des 1h de route, le problème c'est que je suis piéton la plupart du temps (je n'ai pas de voiture). Et les transports en commun pour faire de l'astro, ça pose le pb du retour :) Après c'est pour observer à Paris, mais aussi quand je pars en vadrouille. Pour toutes ces raisons, il me faut avant tout quelque chose de transportable ! D'où l'idée du mak qui m'a été suggérée.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 4 heures, grnxgrnx a dit :

Les planètes sont basses mais elles vont remonter cet hiver, je me trompe ?

 

Oui :

− Mars remonte mais s'éloigne. Dans deux ou trois mois, elle sera plutôt haute, mais minuscule (car située pour ainsi dire de l'autre côté du Soleil).

− Jupiter et Saturne ne seront pas visibles cet hiver.

− Jupiter change de constellation chaque année, et l'an prochain elle sera encore plus basse.

− Saturne change de constellation tous les deux ans, et restera l'an prochain très basse.

− Vénus est visible le soir très basse (car en automne, le soir, l'écliptique est basse) puis deviendra invisible (passera devant le Soleil). Elle redeviendra visible l'hiver prochain, le matin, dans de meilleures conditions qu'actuellement. Par contre au printemps, c'est le matin que l'écliptique est basse, donc ça ne sera pas facile.

 

Share this post


Link to post
Share on other sites

Salut !

Comme dans Paris on ne peut faire quasiment que du planétaire et bien si tu veus une lunette je te conseille ce modèle :

https://www.astroshop.de/fr/telescopes/telescope-bresser-ac-102-1000-messier-hexafoc-exos-1/p,21508

c'est une très bonne lunette avec une assez longue focale pour les planètes et en plus il y a une poignée pour porter le tube, pratique:)

 

Si tu veus plus un Maksutov prend ce modèle avec une focale de 1900mm :

https://www.astroshop.de/fr/telescopes/telescope-maksutov-bresser-mc-127-1900-messier-exos-1/p,54305

Plus petit donc plus léger mais il n'a pas de poignée.

 

A toi de voir;)

 

PS : Prends en plus un occulaire en dessous de 10mm parce que l'occulaire fournis avec les 2 instruments sont de seulement 26mm

Edited by Mr Orion

Share this post


Link to post
Share on other sites

Merci Bruno pour ces infos ! De toutes façons je serai patient mais c'est bon à savoir.

 

Super dessins Guilaume (je ne sais pas si ce sont les tiens). Ca me rassure pas mal sur la capacité du mak 127. Le ciel profond ne sera pas pour tous les jours en ce qui me concerne, mais j'aurai des occasions ! Ca va m'aider à trancher, vu qu'il était déjà intéressant par rapport au 150 pour ces questions de transportabilité.

 

Mr Orion, la lunette me paraît assez encombrante par rapport au mak du coup : le tube + la monture, j'ai peur que ça fasse beaucoup pour un piéton ! Pour le mak, il a l'air de ressembler au Skywatcher. Du coup quel est le mieux des 2 ?

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 41 minutes, grnxgrnx a dit :

Pour le mak, il a l'air de ressembler au Skywatcher. Du coup quel est le mieux des 2 ?

Perso je prendrais le Mak Bresser sa focale est plus grande de 400mm par rapport au Skywatcher ;)

Share this post


Link to post
Share on other sites

  Bonjour, 

Il y a 5 heures, grnxgrnx a dit :

je ne sais pas si ce sont les tiens

Non, ce ne sont pas les miens :)

le mak me semble un bon choix.

Il y a 4 heures, Mr Orion a dit :

Perso je prendrais le Mak Bresser sa focale est plus grande de 400mm par rapport au Skywatcher ;)

En visuel, cela n'a pas d'impact notable, si ce n'est le champ max obtenu. 

Tu auras, par exemple, la même image avec un oculaire de 15mm sur le skywatcher et un de 19 mm sur le bresser, par contre avec le skywatcher, ton champ max sera de 1,2° et de 0,95° (si quelqu'un peut confirmer).

Ce n'est pas la même chose qu'avec une lunette achro qui aura une meilleure correction avec un f/d plus long.

 

Share this post


Link to post
Share on other sites

Salut,

 

Une lunette ?

Avec une focale longue, ça te fera un grand tube.

Avec une focale courte, tu auras du chromatisme sur les planètes.

Et là, c'est vraiment quelque chose que l'on ne peut mesurer qu'à l'oculaire.

Cela peut très bien ne pas te déranger, tout comme ça peut te sembler insupportable : c'est vraiment un ressenti personnel.

Un filtre jaune peut arranger les choses, mais... ça jaunit (étonnant, non ? :be:)

Quand aux filtres style "semi-apo", il ne feront qu'alléger ton porte-monnaie...

 

Le Mak Bresser ?

La longue focale, j'y voit plutôt un inconvénient : tu va vite être dans des grossissements importants, et dans des conditions moyennes, tu ne pourras les exploiter (par exemple, avec un oculaire de 10, tu seras à 190x pour un diamètre de 127 : 1,5x le diamètre, faut déjà de bonnes conditions)...

 

Je reviens sur la monture équatoriale : vraiment, il faut qu'au moins tu en vois une.

J'ai bien peur qu'au bout d'un moment, elle soit plus un frein aux sorties qu'une motivation.

 

OrionRider a donné une solution qui, à mon sens, est la meilleure de celles proposées ici : compact et plus facilement transportable...

 

 

@+

Share this post


Link to post
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Paste as plain text instead

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.


  • Recently Browsing   0 members

    No registered users viewing this page.

×
×
  • Create New...

Important Information

We have placed cookies on your device to help make this website better. You can adjust your cookie settings, otherwise we'll assume you're okay to continue.