Messages recommandés

Le 14/10/2018 à 00:52, ch_porchet a dit :

 

Bon mais le plus simple c'est peut être d'attendre le résultat de notre ami avec son script pour Kstars....

Rhoooo la pressioooon !

J'attends le retour des nuages...

C'est un  peu dur de tout faire en ce moment :)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Pas de stress et la pression c'est mieux de la boire ! 

😋

Mais j'attends ,tranquillement, tes résultats pour voir. 

 

Modifié par ch_porchet

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

BON quelles que nouvelles après de nouveaux essaies !!

 

Alors je me suis obstiné et j'ai peut être une solution ,surement  pas la meilleurs, mais qui semble fonctionner ,mais pas encore testé en vrais condition !

je reste avec mon minpc ,que j'ai booster avec cette fois 8G de ram , et j'ai installer Virtualbox qui me fais tourné W10 ,je sais(pour les linuxien) ,pas la choix hélas .....

La j'avoue que j'ai un peu du chercher comment faire fonctionner les port USB3 , car ils fonctionnent  pas sans faire deux ou trois manip

https://blablalinux.wordpress.com/2017/02/14/virtualbox-peripheriques-usb/

 

Donc une fois que cela fonctionne ,j'ai installer SharpCap (hé oui ,tous ça pour lui) sur mon virtuel W10.

Pour que Scharpcap voie la caméra il faut activé le port USB qui correspond dans le paramètre de VirtualBox  ,c'est facile ,c'est ou  marqué la caméra dans les entrée en l'occurrence pour moi "ZWO ASI294pro".

Par contre cela a comme effet dans Kstars ,la même chose que si la caméra et utiliser pour qqch ,par exemple quand on et dans l'onglet mise au point ,on peut pas faire de photo ,car cela nous marque 

que la caméra et déjà utiliser.

 

Mais cela ne pose pas trop de problème dans l'utilisation , car on peut pas faire les deux chose en même temps et la non plus.

Donc dans la pratique en lance Kstars et W10 avec VirtualBox ,mais on active pas la caméra dans VirtualBox.

 

On fais toute les manips pour trouvé notre cible et on peut utiliser astrometry pour se repérer, un fois que on a trouver et centré notre cible,

on active la caméra dans les entrée usb dans le menu de VirtualBox ,on lance ScharpCap ,il trouve la caméra et on utlise le programme pour stacker ou autre chose.

Par contre depuis se moment, la caméra et désactivé de Kstars , mais pas déconnectée en qqu sorte.

 

Si on veut changer de cible ,il suffit de faire l'inverse, déconnecter la caméra dans W10 et elle s'active automatiquement dans Kstars et rechercher

autre cible.

 

C'est pas aussi simple que si tous tournais sur Linux (pour moi) , Car il faut avoir un MiniPC et pas une RPi ou TinkerBorad (donc un plus chère), par contre sa boost....

Mais sa l'aire de fonctionner ,plus qu'a voir ça en vrais !!

 

J'avoue que je suis un peu épater de ce VirtaulBox , et cela peut aussi marché dans l'autre sens , c'est d'avoir un portable sous W10 et installer un système linux dessus (ubuntu) pour faire tourné

Kstars et comme cela plus que deux programme pour tous faire !

 

Voila le moment Pub ......😉

Car pour ceux qui connaissent pas Kstars ,c'est un programme gratuit comme Ubuntu (system linux), qui permet de tous faire, piloter la monture ,système pour aligné parfaitement la polaire (et super facile) ,de prendre des photos ,il y a aussi lastrometry qui permet de repérer directement ou la monture pointe réellement dans le ciel et il ya la carte du ciel qui et génial avec le DSS colored  qui nous montre se que l'on devrais voir en visant la cible que l'on veut.

 

A méditer.

 

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Alors sa fonctionne !!

bon maintenant ,faut que j'étudie comment fonctionne  se scharpcap , mais sa vas déjà pas mal du tous sans rien touché !

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Bon je suis content pour toi tu vas pouvoir enfin exploiter ta cam.

 

J'avoue humblement que j'aurais rapidement resolu le problème a grand coup de marteau avec quelques jurons en prime. ....

 

Mais la persévérance paie toujours. 

 

Suis impatient de voir quelques unes des tes observations. 

Ouki

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Pour ma part en AltAz :

 

Monture, focuser et camera sur un serveur Silex (109€), 30 m de rj45 (40 €) du serveur au pc. Si besoin, il est possible d’aller beaucoup plus loin en rj45.

Internet toujours possible en wifi sur le pc.

 

Ma cam n’a pas d’alim externe elle est alimentée par l’usb, par contre il faut bien entendu alimenter le serveur USB en 5V( 0.5A), donc power tank possible, mais le connecteur d’alim est assez spécifique, il faudra trouver la bonne fiche ou conserver l’alim externe, c’est ce que je fais.

 

Driver ascom et Poth Hub et pour la monture et le focuser.

 

Mettre à niveau la monture, on démarre la raquette, on connecte le scope et le focuser dans POTH Hub. Une fonctionnalité permet d’updater la raquette (latitude, longitude, élévation et l’heure à la seconde) et il ne reste plus qu’a faire la MES et retour au chaud…1/4 d’heure d’installation, 5 min pour tout ranger.

 

Marche avec n’importe quel soft compatible ascom, et il y a juste le serveur USB qui soit exposé a l'humidité, compte tenue de sa taille et de son poids il est très simple de le protéger.

 

Ou pour la monture seulement, module wifi type Skifi sur un réseau local avec Com2tcp payant, c’est ce que j’utilise, il existe des solutions gratuites comme HW Virtual Serial Port. Tester sans problème à 25m environ  à travers les murs de la maison.

On perd le wifi du pc mais on conserve le port Ethernet, donc l’accès internet toujours possible en filaire.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Houuuu vas falloir que l'on cause sérieusement mais avec des mots de moins de six lettres 😊 

 

Laisse moi le temps de finir le montage des telescopes  y en as plus pour longtemps. 

J'accepterai volontiers un petit coup de main si tu le veux bien 😉

 

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

C'est vrai qu'avoir Sharpcap (pas à tortiller, c'est payant mais c'est l'un des plus adaptés au VA à l'heure actuelle, sans config à faire ni rien) sous Linux sans avoir à monter une machine virtuelle Windows 10, ça serait au top : un micro-PC Rapsberry Pi, ou une Asus Tinkerboard (qui peuvent faire tourner Android ou un vrai Linux), une alim légère, une bonne suite logicielle libre, un bon boitier étanche, et roule.

 

Ceci dit, pour avoir utilisé ces deux machines dans un projet pro, le gros souci est le framerate des caméras USB et la capacité d'alimentation des ports USB de ces micro machines quand la charge du processeur est importante; il arrivait plein de fois que le port USB ne puisse pas suivre en alim ou en débit, et fasse se "tomber" en boucle la caméra ou les autres périphériques. Super pénible. La solution étant d'avoir une alim externe pour le "hub" USB, ça commence à devenir un peu encombrant.

 

Dans l'attente, certains de nos cousins US ne se font pas ch..r, ils mettent un bon vieux mini PC (par exemple un Intel NUC) avec un boitier étanche IP6x scratché à la monture, faisant tourner une licence Windows 10 Pro et utilisent l'outil Remote Desktop Connection (dispo uniquement sous W10 Pro) pour accéder au scope depuis leur salon (via Ethernet ou Wifi, les deux fonctionnent). Le souci reste l'alim (18-19V pour un NUC), il faudrait donc aussi essayer la "clé" Intel Compute Stick qui se contente de 5V et 1 à 2A en USB, mais je connais personne qui ait testé pour de l'astro.

 

Sinon pour ceux qui ont testé AsiAir, ça donne quoi ?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Salut @clouzot ;) et merci de ton intervention.

 

Le problème pour ma part c'est le manque de temps a cause d'une activité pro qui empiète gravement le peu de temps libre qu'il me reste.

 

Donc je recherche des solutions simples éprouvées et efficaces.

 

L'autre soucis c'est mon inculture informatique  suis plutôt de genre plug and play et le fait que je ne suis qu'un humble débutant en astro (mais y consacre tout le temps possible pour combler ce retard) agrave sérieusement la situation je commence a avoir les neurones saturés 

 

 Alors une framboise je viens d'en recevoir une pas de chance l'alimentation est entrain de voyager de part le monde...

 

C'est super jolie une framboise mais je sent que je  vais avoir quelques problèmes capillaires quand il vas falloir l'utiliser mais au pire je m'en servirais avec atik air (camera wifi)

 

La solution du mini Pc relais me semble la plus viable en effet.

 

Car a l'heure actuelle je n'ai trouvé aucun autre vrai moyen capable de Gérer le visuel assité cependant en section Linux il bosse dur sur le sujet merci @gehelem  et les développeurs.

 

Alors pourquoi du remote ben pour des raison évidente de confort  a 1 heure du mat quand je rentre du taf j'ai pas envie de geler les miches et préfère stacker a coté de ma

 

princesse qui me passe beaucoup de choses, faut savoir faire des concessions.

 

 

Je suis donc preneur de tout éléments avec des mots simple et concrets bien sur;)

 

 

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Bien que je pense que ça ne soit pas encore mature comme techno, du moins tant qu'on doit faire tourner un Windows complet, je comptais tester la chose cet hiver, pour les mêmes raisons que toi (froid, boulot qui finit tard, etc). J'espère bien que les spécialistes Linux arriveront à faire un setup stable, ça serait top.

 

Les montages prévisibles à base de Windows 10 :

 

1) un Intel NUC, un long cable Ethernet, un routeur wifi à l'intérieur (par exemple celui de la box internet, ou un truc dédié), et une tablette avec l'application Microsoft Remote Desktop qui est dispo sur iPad ou Android. Avec une tablette et un stylet, on manipule Windows en remote sans souci aucun.

 

Souci : avec le NUC il faut gérer l'alimentation (18-19V). Il y a des bricolages faits à partir de batteries de portable mises en série et un circuit de contrôle, mais bon... pour l'instant à part tirer du 220V jusqu'au scope je vois pas. On peut utiliser les mêmes rallonges IP6x et des boitiers étanches qu'en spectacle pour éviter d'électrocuter  la pelouse.

 

Donc, deuxième option :

2) Même chose mais avec un Intel Compute Stick ou (mieux) un Stick Azulle (lui dispose d'un port réseau Ethernet) , le tout branché sur une bonne batterie 5V USB capable de sortir 2 ou 3A (le Celestron PowerTank est un poil limite en ampérage admissible...)

 

Dans les deux cas, si on règle le souci de l'alim de la monture et du PC, on a juste un câble Ethernet entre le télescope et l'intérieur de la maison. Wifi, on oublie, entre le débit limite pour du remote et les murs qui bouffent les ondes.

 

 

Et il reste donc ASI Air, avec son approche tout en un, mais limité aux caméras de ZWO. Je crois que c'est un dérivé d'un projet open-source, si quelqu'un se souvient du nom...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

@clouzot genial y as presque tout ton post vas énormément m'aider 50/20 

 

J'avais regardé  asi air (c'est cher dis moi et c'est une framboise de mémoire ) mais je ne pense pas que l'on puisse stacker/ régler aussi puissamment que sharcap.

sinon il y as aussi stellarmate dans le même genre mais les pilotes c'est folklo 

 

Ca avance c'est bien cool d’échanger si tu passe le pas fait moi signe

 

ouki 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a 22 minutes, Greenood a dit :

 

par contre ça c'est super  interesant.:amigos:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant

  • En ligne récemment   0 membre est en ligne

    Aucun utilisateur enregistré regarde cette page.