Link45

Lunette ou Newton

Recommended Posts

Bonjour, j'aimerai faire de l'astrophotographie pour un budget d'environs 4000.

 

Souhaitant partir sur une monture correcte et un capteur également je m'orienterai sur une eq6-r pro (1400) et un cmos asi 1600 mm ( 1400-1800 à voir la version) avec des filtres.

 

Mes cibles serait sur les pléiades, la nébuleuse d’Orion, la lune me plairait bien aussi et d'autre qu'il me faudrait utiliser une barlow x2 et x.6 environs si cela ce fait en astrophoto ?

 

J'ai choisi ce capteur pour une résolution d'au moins 9 Mpx afin de pouvoir en faire des impressions.

 

Il y a bien la lunette takahashi fs60cb qui m'a l'air bien mais peut être un peut juste en focal à moins qu'avec une barlow x2 ça passe ou que ça soit plus intéressant de prendre un 200/800 en carbone ?

 

J'ai entendu dire qu'un telescope f4 n'est pas simple pour faire la collimation, au pire je demanderai un coup de main au club, ils font uniquement du visuel alors pour choisir je m'adresse à vous.

 

Je suis ouvert à toutes suggestions, j'ai regardé sur stellarium et il est vrai qu'une focale de 800 cadre bien mais peut être qu'il faut laisser un peut de marge ?

 

Merci de votre aide :)

 

Share this post


Link to post
Share on other sites

Un petit UP pour mon ami Lorrain qui demande de l'aide dans le choix de materiel pour débuter la photo avec 4000 pesetas européennes !!!

:o

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bonjour :) 

Je vais essayer de donner un coup de main, dans la mesure de mes compétences !

La première question est le budget...à diamètre égal, un newton sera beaucoup moins onéreux qu'une lunette apo, ce que tu sembles privilégier.

Un modèle newton assez polyvalent et souvent utilisé ici :

 

https://www.astroshop.de/fr/telescopes/telescope-skywatcher-n-150-750-explorer-bd-ota/p,15564

En lui ajoutant une barlow x2 ou même un peu plus (2,5/3), tu peux commencer à te faire plaisir sur la lune.

Pour le ciel profond, en lui rajoutant un correcteur de champ, tu as un bon appareil lumineux (bien plus que la petite Taka)

https://www.maison-astronomie.com/accessoiresoptiques/2905-correcteur-de-coma-pour-newton-f5-skywatcherperl.html

 

Le tout pour moins cher, tu as un instrument polyvalent et d'un diamètre bien suffisant pour commencer...sans bien sûr l'excellence optique d'une Taka...

Il existe de très bons newtons, plus cher mais dont les qualités optiques et mécaniques seront un cran au dessus pour environ 500€ le tube 150/750 :

http://www.orionoptics.co.uk/VX/vxspecifications.html

 

Autre instrument souvent utilisé ici, la petite semi-apo 80ED assez polyvalente quoi qu'un peu courte en focale pour le planétaire :

https://www.pierro-astro.com/materiel-astronomique/lunettes-astronomiques/lunettes-semi-apo/lunette-80ed-black-diamond-seule-ou-sur-monture_detail

 

Ou sa grande sœur, qui sera plus performante en planétaire du fait de son diamètre et surtout de sa focale !

https://www.pierro-astro.com/materiel-astronomique/lunettes-astronomiques/lunettes-semi-apo/lunette-skywatcher-100ed-seule-ou-sur-monture_detail

à laquelle tu peux rajouter un réducteur de focale pour le ciel profond :

https://www.optique-pro.fr/aplansseurs-correcteurs-et-reducteurs-de-focale/skywatcher-reducteur-correcteur-de-focale-0-85x-pour-evostar-100ed-ds-pro/p,22261

 

Voilà un rapide tour d'horizon, en espérant éclairer un peu ta lanterne ! :) 

Fred

 

 

Edited by silver-frog

Share this post


Link to post
Share on other sites

ben il a  bien de la chance d'avoir un tel budget pour commencer  ...

 

ben oui    EQ6 + 200-800 en carbone  +  ZWO 1600    ça  doit le faire  ....  enfin  pour un débutant il va y avoir pas mal de choses  (!)  à découvrir  et  le risque c'est de retrouver   tout ce beau matériel  sur les Petites Annonces au bout de quelques mois .

 

L'autre  solution c'est d'y  aller  plus progressivement  , en  revendant  petit à petit  et  en progressant  réellement à chaque étape en  comprenant  ce que l'on fait .

 

Peut  être  qu'une  lunette  80 Ed sur une  HEQ5  avec un  APN défiltré   (traitement  des images couleur plus  simple que ce lui  LRGB  )  permet  de  commencer  correctement , de  jauger  du temps que ça prends  de faire de l'astrophoto ,  de régler pas mal de  problème allant de la mise en station à l'autoguidage , de  savoir faire  le  prétraitement puis le traitement correctement  ...puis  ensuite  de progresser  vers  des focales différentes  et  des   capteurs  différents  dans un second temps...

l'achat de ce matériel  en occasion  permet  de  perdre moins en cas de revente  si la  discipline  se  révèle  être  plus  "compliquée"  qu'il ne pouvait y paraitre....

 

ce ne sont  que  des  suggestions , attendre d'autres avis

 

:beer:

 

Share this post


Link to post
Share on other sites

Démarrer avec un tel budget sans rien y connaître, je trouve un peu bête et je pense que gglagreg à bien résumé le contexte.

Se lancer dans une telle aventure sans connaissance, il y a de fortes chance d'une revente.

 

Comme la suggérer silver, pourquoi pas partir sur un 175/750 bien équipé d'une bonne monture et d'une bonne caméra dans un premier temps.

Déjà rien que sur la lune, il y a du travail, les prises de vues, les traitements, les réglages...

 

Ce n'est pas parce que tu claques plus de 4000 euros que tu aura de beaux résultats, dans un sens oui...

On peut obtenir de bons résultats avec un 150 sur une bonne monture.

 

Share this post


Link to post
Share on other sites

Effectivement avec un tel budget mieux vaut être sûr de son coup!

Si vraiment t'es sûr de toi,une heq5 voir une EQ6 (qui permet plus de possibilités d'évolution de setup) est un bon choix,perso je dirai eq6 mais bon faut vraiment que tu sois sûr de ton coup.

Pour les lulu une 80ed fait très bien l'affaire en cp ou en planétaire elle est très polyvalente pour un budget raisonnable.

Un newton 150/750 si tu veux un télescope est également un bon compromis pour débuter.

Concernant l'imageur...en APN l'A7s est une tuerie, ou moins chers les canon font bien l'affaire.Faudra également penser au défiltrage.

En ccd je ne m'y connais pas donc je laisserai les autres membres plus confirmés répondre.

Après entre le planétaire et le cp c'est pas du tout la même chose car deux disciplines complétement différentes à voir vers quoi tu veux t'orienter dans un premier temps.

Mieux vaut commencer avec du matos raisonnable,l'astrophoto c'est un peu comme la conduite,acheter une ferrari sans savoir conduire ne te permettra pas d'en tirer le meilleur et t'auras plus de chances de te planter et de te dégouter de cette formidable passion.

Si t'as un club dans ton coin n'hésite pas à les contacter.

 

 

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 57 minutes, Vlaams59 a dit :

Mieux vaut commencer avec du matos raisonnable,l'astrophoto c'est un peu comme la conduite,acheter une ferrari sans savoir conduire ne te permettra pas d'en tirer le meilleur et t'auras plus de chances de te planter et de te dégouter de cette formidable passion.

 

+1 avec vlaams59.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Salut,

si le choix se porte sur une FS60, alors pas forcément besoin d'une EQ6 pour ça. Une HEQ5 pourrait faire l'affaire.

Et couplée à la FS60, ceci (et pas forcément la pro tec comme mentionné au-dessus) : 

 

Fonctionne très bien en lunaire, en planétaire en faisant du ROI (Region Of Interest) et en ciel profond même en non-refroidi.

Parfait pour se faire la main pour pas trop cher. Et on peut la conserver plus tard pour lunaire et planétaire si on souhaite passer à une caméra refroidie cette fois.

La FS60 dans tous les cas pourra être conservée plus tard comme instrument de voyage si tu veux passer à plus gros.

 

Sinon un A7S pour se faire la main avec plaisir/emmerdement maximal c'est encore mieux. Voir résultats ici :

 

Mais comme l'a mentionné @deep impact il ne faut pas mettre la charrue avant les boeufs, surtout qu'en imagerie il y a de nombreux écueils à éviter.  

 

Il faut aussi savoir qu'en planétaire on privilégie les caméras rapides sur de gros diamètres.

En ciel profond on commence aussi à faire des poses courtes avec gros diamètre sur les objets à brillance surfacique forte pour l'instant, mais ça évolue doucement.

En poses longues, on n'utilise pas forcément les mêmes caméras qu'en poses courtes.

 

Enfin au-delà du budget, il faut aussi que tu saches placer ton curseur plaisir/emmerdement : quel emmerdement je suis prêt à accepter pour le résultat que je veux obtenir.

Comme emmerdements on peut avoir dans le désordre :

- le fait d'être en poste fixe est différent de devoir être nomade pour imager, et devoir emporter 100kg de matos peut vite se révéler rédhibitoire

- un PC + des fils partout (caméra, roue à filtres, caméra de guidage, résistances chauffantes, alimentation, etc..) ça peut aussi devenir très chiant

- avoir un minimum de connaissances en informatique pour les logiciels de prise de vue, de traitement, ou simplement savoir retrouver ses images dans ses disques :)

 

Tu peux aller regarder les images postées ici par les astrams, et te faire une idée du temps qu'ils y ont passé, le nombre d'heures de pose pour certaines images, etc..

 

 

  • J'aime 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Je rajoute que ce n'est pas parce qu'il a un budget de 4000e qu'il va les claquer tout de suite ... Il a seulement la possibilité d'aller jusqu'à 4000e et il demande quelles sont les possibilités. 

Share this post


Link to post
Share on other sites

Merci pour vos réponses, j'ai un peu l'impression que vous voulez me décourager avant de commencer lol.

 

Avant de poster, j'ai déjà regardé les temps de pose, un peu les logiciels et les poids dans les descriptions sur les sites de vente en ligne.

 

A la limite je préférerais que vous me fassiez une liste des contraintes et quoi lire en site, vidéo ou livre pour progresser :).

 

Merci de votre aide

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 54 minutes, Link45 a dit :

j'ai un peu l'impression que vous voulez me décourager avant de commencer lol.

 

Faut pas dire ça !!

Il est vrai qu'il y a sur ce site des personnes très compétentes, et que tu risques de te perdre dans tous leurs conseils !

 

Pour faire un exemple simple, je vais te citer mon cas :

Mon envie était de redécouvrir le ciel en m'aidant du Goto, de faire quelques images simples de la lune, des planètes et des objets faciles du ciel profond.

 

J'ai acheté donc pour ma reprise de l'astrophoto une monture CG5 Goto + Celestron C8 d'occasion pour 700€.

Avec ses 200mm de diamètre + un réducteur de focale cela fait un bon instrument pour débuter en ciel profond, tandis que ses 2000mm de focale sont performants en planétaire.

En gros, c'est un peu le tube à tout faire !...On le trouve tube seul pour environ 400€ sur le marché d'occasion.

 

Pour la monture, je ne te dirais pas que la CG5 est une bête de course mais suffisante en  planétaire et découvrir le ciel profond en poses courtes.

Pour le ciel profond, beaucoup utilisent simplement un APN réflex canon de la série EOS capteur Apsc que l'on trouve entre 250 et 350 € d'occase (à faire défiltrer éventuellement plus tard).

L'avantage est que tu peux aussi l'utiliser pour photographier ta petite famille, de beaux paysages et même la lune !

 

Pour le planétaire une peu plus poussé, je me suis équipé d'une ASI 120MC pour environ 150€, en sachant que tu peux aussi l'utiliser pour le ciel profond, même si ce n'est pas sa spécialité...

 

Donc, budget d'entrée :

700€ télescope plus monture CG5 Goto, trois oculaires + une barlow.

150€ le réducteur de focale

150€ de caméra

250€ le boitier Canon 600D (que j'avais déjà, en fait)

Pour 1250€, tu es donc paré pour faire tes premières armes, en sachant que tout ce matériel se revend très bien si tu veux faire évoluer ton setup.

Tous les logiciels de traitement d'images sont gratuits, il te faudra juste un PC correct...et beaucoup de pratique !

Tu trouveras ensuite ici tous les conseils dont tu auras besoin pour apprendre et évoluer.

Autre avantage, tout ce matériel acheté d'occasion se revend quasiment sans perte sur le marché de l'occasion...

 

Ceci n'est qu'un exemple, par ce qu'après c'est souvent la surenchère, des filtres, des adaptateurs, de la RAM pour l'ordinateur, et puis plus de diamètre, d'autres tubes etc...etc... :) !!!

 

 

Edited by silver-frog

Share this post


Link to post
Share on other sites

D'accord avec les copains, faut commencer molo, mais un bémol quand même :

Je déconseille fortement l' HEQ5 pour avoir débuté avec et m'être pris la tête. Une EQ6 ne coûtera pas un bras et pourra servir plus tard lorsque tu auras progressé. 

Pour le reste, commencer par un petit newton plutôt qu'une petite lulu te permettra de découvrir beaucoup plus de choses : une petite lulu, c'est pour le grand champ, souvent en bande étroite donc pas pour les débutants.

Et pour le capteur, j'avais commencé par un bon Canon dont je profite maintenant en photo de jour, alors pourquoi pas un A7S qui ne finira jamais au placard. Un capteur astro viendra ensuite si le plaisir se confirme.

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a une heure, Link45 a dit :

A la limite je préférerais que vous me fassiez une liste des contraintes et quoi lire en site, vidéo ou livre pour progresser

 

C'est d'abord à toi de nous dire où se situent tes connaissances, tes attentes et tes contraintes.

 

Je vais reprendre ma réponse à un autre post, est-ce que tu peux déjà répondre à ça :

- quel est mon niveau en astro ? Je sais faire une mise en station au poil ? Je sais faire une collimation ? J'ai des notions de diamètre et de focale et de rapport F/D ?

- quel est mon niveau en informatique ? Je sais retrouver mes fichiers dans mes disques ? Je sais faire des copier/coller ? Je sais installer un logiciel ?

- quel sont mes connaissances en imagerie astro ? Je connais la notion d'échantillonnage ? Je connais la notion d'autoguidage ? Je sais ce que sont des flats, des darks et des offsets ?

- quel est l'état de mon ciel ? Pollution lumineuse ? Beaucoup de turbulence ?

- selon la réponse au-dessus, si mon ciel n'est pas correct pour rester en poste fixe, combien de km dois-je faire pour trouver un bon ciel ?

- selon la réponse au-dessus, combien de kg de matos suis-je prêt à emporter pour une nuit ?

- suis-je prêt à passer plusieurs nuits pour faire uniquement un seul objet et espérer une bonne qualité ?

- ou au contraire est-ce que je préfère me contenter d'images sympa à regarder sans chercher l'image de malade et avoir un peu plus de rendement et faire plusieurs objets dans la même nuit ?

- est-ce que j'accepte de rester derrière un PC toute une nuit à contrôler la FWHM, le guidage etc.. ou au contraire j'aime lancer mes poses et ne plus m'en occuper ensuite pour me concentrer sur du visuel ?

- quels objets je privilégie ? Les grands champs style M31 en entier, les pléïades, M42 en entier, de grandes nébuleuses, ou plutôt des petites galaxies, ou encore des petites nébuleuses planétaires ? Ou bien l'ensemble de tout ça ?

- arrivé à ce stade je peux commencer à me poser la question de mon budget :)

 

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 30 minutes, dauphin-joyeux a dit :

Une EQ6 ne coûtera pas un bras et pourra servir plus tard lorsque tu auras progressé. 

 

Dans ce cas une AZEQ6 est bien meilleure, pour 400 euros de plus. Bien meilleure erreur périodique, entraînement par courroie, bien mieux foutue sur quelques petits détails.

 

il y a 30 minutes, dauphin-joyeux a dit :

Pour le reste, commencer par un petit newton plutôt qu'une petite lulu te permettra de découvrir beaucoup plus de choses : une petite lulu, c'est pour le grand champ, souvent en bande étroite donc pas pour les débutants.

 

Quand on débute, parfois ne pas s'emmerder avec la mise en température, la collimation, l'équilibrage, c'est pas mal non plus. Surtout quand l'optique est de bonne qualité, ce sont des emmerdes en moins.

Avec les nouveaux capteurs CMOS à petits pixels très sensibles, on est aujourd'hui capables de sortir la même chose avec une petite lulu genre 80ED ou FS60 qu'un 200/800 et une autre caméra.

 

Je vais rappeler quelques notions :

- en imagerie planétaire on est tous d'accord pour dire que le diamètre prime. L'échantillonnage en planétaire équivaut à la moitié ou au tiers (théorème de Shannon/Nyquist) de la résolution de l'instrument (on prend le tiers si la turbulence est faible, la moitié si elle est forte)

- en imagerie ciel profond, et je précise bien en longue pose, le ciel dicte sa loi, et la résolution maximale est fonction du seeing du soir, à savoir entre 4 secondes d'arc les plus mauvaises nuits et 1,5" dans les meilleurs endroits de France

- 1.5 seconde d'arc c'est précisément la résolution d'une lunette de 80 :)

- en fonction de l'échantillonnage qu'on va prendre, et donc de la caméra qu'on va choisir, il n'est pas déconnant d'espérer obtenir les mêmes résultats avec une 80ED qu'avec un 200/800.

- en poses courtes cette fois, on peut descendre beaucoup plus bas que 1.5" d'arc en résolution, et donc cette fois la notion de diamètre instrumental revient sur le devant de la scène.

 

J'ai bien évidemment des exemples en images pour alimenter ce que je dis. J'aime montrer cette image, d'après vous avec quelle focale et quelle caméra elle a été prise ? (un indice : ça rentre dans le budget de 4000 euros tout compris instrument/monture/caméra)

Vous pouvez cliquer sur l'image pour visualiser la full.

42124301142_42925ed30e_o.jpg

 

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 3 heures, Colmic a dit :

 

Dans ce cas une AZEQ6 est bien meilleure, pour 400 euros de plus. Bien meilleure erreur périodique, entraînement par courroie, bien mieux foutue sur quelques petits détails.

 

Avec les nouveaux capteurs CMOS à petits pixels très sensibles, on est aujourd'hui capables de sortir la même chose avec une petite lulu genre 80ED ou FS60 qu'un 200/800 et une autre caméra.

 

- en fonction de l'échantillonnage qu'on va prendre, et donc de la caméra qu'on va choisir, il n'est pas déconnant d'espérer obtenir les mêmes résultats avec une 80ED qu'avec un 200/800.

- en poses courtes cette fois, on peut descendre beaucoup plus bas que 1.5" d'arc en résolution, et donc cette fois la notion de diamètre instrumental revient sur le devant de la scène.

 

 

D'accord pour l'AZEQ6 et tout ce qui finit par 6, mais pas par 5 (HEQ5, CG5.....)

 

Les petits pixels, c'est quand même moins sensible que les gros ! et les cmos couleur c'est bon pour le planétaire.

A ce détail près, je suis d'accord. Néanmoins, rien de tel que de voir Saturne à l'oculaire pour devenir un fan de l'astro, et c'est pas une lulu de 80 qui va enthousiasmer les foules. Rien que pour ça je préfère un Newton pour débuter.

Pour ce qui me concerne, j'ai commencé avec un C11 (un peu ambitieux), et beaucoup plus tard avec une lulu de 85 : je ne regrette rien même si ça n'a pas été facile au début. Alors un 200/800 pour débuter, c'est facile à maîtriser, c'est multi-usages,  parfait !

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 17 minutes, dauphin-joyeux a dit :

Les petits pixels, c'est quand même moins sensible que les gros !

 

Tu serais étonné de voir ce qui sort en 30 secondes de pose avec un IMX183 ! Bien plus sensible que n'importe quel KAF, même un ICX694 c'est moins sensible.

C'est d'ailleurs dommage de relayer ce genre d'info, les idées reçues ont la vie dure :) D'ailleurs l'image que j'ai postée ci-dessus est précisément faite avec un IMX183 :)  En 30 poses de 120s soit 1 heure de pose seulement !

Il a fallu presque 4 ans pour que le A7S s'impose au niveau des APN justement à cause des idées reçues, et pourtant ya 4 ans déjà je disais la même chose.

Ben là c'est pareil avec le 183, c'est vraiment très sensible, malgré ses petits pixels. Et si on n'a pas le bon échantillonnage, on peut toujours le binner 2x2 mais on ne gagne pas en sensibilité contrairement aux CCD.

Des caméras astro, j'en ai eu un paquet entre les mains. Ben je dois dire que ce petit 183 me bluffe tous les jours, que ce soit en ciel profond mais aussi sur la Lune ou en planétaire (il monte à plus de 100fps en faisant du ROI, 22fps en full)

 

il y a 22 minutes, dauphin-joyeux a dit :

A ce détail près, je suis d'accord. Néanmoins, rien de tel que de voir Saturne à l'oculaire pour devenir un fan de l'astro, et c'est pas une lulu de 80 qui va enthousiasmer les foules. Rien que pour ça je préfère un Newton pour débuter.

 

Il a pas dit qu'il débutait (bon on s'en doute un peu !), il a dit précisément ceci :

Le 27/10/2018 à 22:05, Link45 a dit :

Bonjour, j'aimerai faire de l'astrophotographie pour un budget d'environs 4000. 

 

Moi je lui réponds sur cette phrase précisément. Il n'a pas parlé de visuel, au contraire il a dit que dans son club les autres ne faisaient que du visuel, d'où sa demande auprès de nous.

Maintenant je vais pas forcément lui conseiller une 80ED pour débuter en astrophoto, mais côté plaisir/emmerdement, ya bien pire !

Tout dépend de ce qu'il veut faire à côté de ça.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Salut,

Concernant le test imx183 et icx694 le test de cbuil n'est pas si tranché que ça...et l'ampglow est relativement pénible à traiter pour ceux qui ont le mauvais goût de poser dans les 10 min unitaires en SHO. En lucky imaging par contre c'est tentant 😉

 

Edited by Raphael_OD

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 21 minutes, Raphael_OD a dit :

Concernant le test imx183 et icx694 le test de cbuil n'est pas si tranché que ça...et l'ampglow est relativement pénible à traiter pour ceux qui ont le mauvais goût de poser dans les 10 min unitaires en SHO. En lucky imaging par contre c'est tentant 😉

 

J'en ai un de 694 :)

L'ampglow de l'ASI183 est pénible oui, mais l'Altair a précisément un dispositif de réduction de l'ampglow et ça aide bien.

J'ai testé du halpha parce que j'avais que ça, déjà en 5 minutes elle ramasse bien. Faudrait que je poste les brutes d'ailleurs sur mon test tiens.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Le 31/10/2018 à 12:16, Colmic a dit :

 

J'ai bien évidemment des exemples en images pour alimenter ce que je dis. J'aime montrer cette image, d'après vous avec quelle focale et quelle caméra elle a été prise ? (un indice : ça rentre dans le budget de 4000 euros tout compris instrument/monture/caméra)

Vous pouvez cliquer sur l'image pour visualiser la full.

42124301142_42925ed30e_o.jpg

 

Bonjour , 

 

C’est fait avec quelle optique du coup ? Quelques détails techniques de l’acquisition ? 

Merci 🙂

seb.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Merci de vos réponses, je vais répondre au questionnaire de Comic afin de mieux se connaitre :):

 

Je sais reconnaitre plusieurs constellation et trouver l'étoile polaire.

Je n'ai pas de soucis pour faire la mise en station avec ma star adventurer, j'utilise PolarFinder et un petit laser vert.

C'est le Pouvoir de résolution qui me fait pencher sur un newton face à une lunette, ça s'apparente pour moi au rendement d'un objectif en photographie.

Maintenant, dire de combien un 200 va me permettre d' y voir plus qu'un 150 ? Et vers où le ratio gain / prise au vent fait pencher la balance ?

L'ouverture me parle plus et j'y vois plus l’intérêt sur les temps de pose, pour les turbulences et le suivis.

 

Pour la collimation j'ai vue plusieurs vidéos, on a eu un cour au club et je pourrai toujours leurs demander un coup de main si il faut.

 

En informatique, je monte mes pc depuis les années 90. Celui que j'ai à 5-6 ans mais tourne encore bien. I7 4770, 16go ddr3, 2 ssd, 4 sata et un nas Syno ds713+. La photo pano ça consomme :).

J'utilise 6 à 8 programmes pour faire mes panoramiques hdr dont ptgui par exemple qui recalcul la focal celons la mise au point effectué.

Pour l'impression, je suis suffisamment pointilleux sur la gestion de la colorimétrie pour avoir pris un spectrophotomètre pour faire mes propre profiles icc et un écran 10 bit sur une  gamme Lut 3d 16 bit.

 

Un f4 demandera deux fois moins de temps de pose qu'un f8 pour avoir la même exposition.

Pour l’échantillonnage s’apparente pour moi à trouver la bonne taille de pixel celons la focal. Avec mes thermes en photo, c'est pour exploiter au mieux le rendement de l'objectif sans être dans le cercle de confusion comme l'ouverture est fixe.

 

Un bon suivit permet de corrigé les défauts de la monture, un peu de la mise en station mais je ne sais pas par exemples, si on doit monter la focale du chercheur pour le suivit si on passe télescope de 800 à 2000 par exemple ?

 

Les darks sont pour repérer les pixels chauds et diminuer les bruits aléatoire (  thermique et photon ) d'où le même temps de pose.

Les offsets pour les pixels morts, le bruit constant lier à la fabrication du capteur quand celui-ci est traverser par le courant, temps de pose court.

Les flats pour le vignetages, la différence de lumières celons les dimensions valiables des pixels et également pour les petites taches, poussières et peut être aussi l’araignée avec le miroir secondaire ?

 

Il me faut 1h de route pour avoir un ciel de 21.34 magnitude de classe 4 celons l'appli Clear Ouside.

Je peux porter 20kg unitaire sans soucis.

Au début je chercherai juste à prendre un sujet pour une nuit, on verra plus tard avec un peut plus de pratique pour cumuler 2-3 nuits.

Pour les paramètres de prise de vue je préfère effectuer une liste de temps de pose variable au début et avec une roue à filtres.

Par la suite je ne dit pas non pour surveiller le suivit, la FWHM que je ne connais pas :)

 

Mes sujets seraient plus pour les nébuleuses en grands champs comme Orion, les pléiades ( d'où le 45 du pseudo), les dentelles du cygne , la tête du cheval, andromède  ... La lune pour profité de la focal et tester la vidéo quand j'aurai le temps.

C'est pourquoi je parlais d'un 800 avec le réducteur afin de profiter de la résolution un diamètre de 200 et une focale plus petite quitte à faire 2-3 mosaïques.

Il n'est peut être pas utile de le concevoir ainsi, peut être prendre une petite lunette pas trop cher pour une focal de 400 à la place d'un réducteur par exemple ?

 

Je cherche a avoir un matériel qui me permet de faire des photos ( points important à tenir en compte ?  ) :

Dynamiques ( capteur + rendement optique/miroir ? )

Net ( mécanique pour les réglages de la mise au point et le support du capteur, construction, miroir, collimation et monture ?  )

Des nuances dans les dégradées  ( capteur 12 bit mini ? ou 80% vient de la prise de vue et du traitement ? )

 

Désolé du roman mais voilà, au début il y a plusieurs questions qui se bouscule :) .

 

 

 

Edited by Link45
  • J'aime 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Tu as potassé le sujet, ça se voit. Il y a du juste, des choses qui se bousculent un peu dans ta tête mais aussi quelques inexactitudes (différence de temps de pose en fonction des F/D, signal/bruit et masters, utilité des DOF). Puisque le sujet te passionne, je te conseillerais de passer les quelques soirées nuageuses qui s'annoncent à lire, par exemple, le bouquin de Thierry Legault sur l'astrophoto. On est quelques uns à l'avoir lu ici et même deux ou trois fois pour moi . Tu devrais te régaler, promis.

 

J'ai eu  et j'ai encore certains des matériels qui te font envie. Le SW 200/800 carbone sur NEQ6 avec un APN défiltré dessus, ça marche bien. J'y ai mis ensuite une ASI1600 mono et ses filtres, ça marche encore mieux  mais c'est plus long pour finaliser une image couleur (le fameux rapport plaisir/emmerdements sous propriété de Colmic) mais tu peux faire du SHO avec. Je l'ai remplacé par une SW Equinox de 80/500 (400 avec son réducteur), ça marche bien aussi. Le dernier truc qui m'éclate bien après quelques années d'astrophoto, c'est le Samyang 135 mm avec sa focale ridicule, comme quoi...

 

Je ne pense pas qu'une EQ6-R soit un mauvais choix et au moins ça te donne de la marge pour la suite vu les instruments que tu vises. Pour moi, les cibles que tu cites, M31, M42, M45 et IC434 sont plus adaptées à une lunette de 80 avec son réducteur de focale mais là, les gouts et les couleurs. Certaines cibles se prêtent bien à des focales très différentes, le cour par exemple. Une remarque en passant, une petite lunette est plus simple pour commencer, la focale courte facilite le suivi, pas de collimation et vite en température, mais ça ne veut pas dire que c'est un instrument de débutant uniquement.

 

Bref, rien ne vaut les travaux pratiques. Je ne pense pas qu'il y ait quelqu'un ici qui a réussi à trouver son setup favori du premier coup. De toutes manières, même si il y est parvenu, il va très probablement le changer un jour ou le compléter pour faire autre chose. C'est souvent comme ça en astro...
Alors vas-y ;)

Edited by krotdebouk

Share this post


Link to post
Share on other sites

En effet, pas facile, je vais commander le dernier livre de Thierry Legault, il est dans mon panier depuis hier. Je l'avais vu à la fnac mais trop écorné.

 

Je ne suis pas fermé pour une lunette, au contraire, moins de prise au vent, moins lourd, plus facile à ranger. Pour moi c'est juste du matériel qu'il faut bien choisir.

 

En premier c'est un moyen matériel pour le résultat recherché.

 

J'ai vu des photos de ZlochTeam astro, même avec un 150 macro il a pris la nébuleuse du papillon IC1318, du croissant NGC6888 avec une caméra QHY163m et filtres astronomik 6nm SII, OIII, H-alpha, sur EQ3 GoTo.

 

Ça me pose la question si ce n'est pas le capteur qui fait beaucoup, en tout cas ses photos piquent bien :).

Share this post


Link to post
Share on other sites

Félicitation pour ton premier achat ;)

Attention, Baptiste Zloch n'est pas un débutant en astrophoto et il a à son actif quelques tutos Pixinsight plutôt bien faits. Le premier de la série > https://www.youtube.com/watch?v=OR1OmAD46gw

Je voulais te faire sentir qu'après les grandes nébuleuses, tu auras peut être envie d'aller du côté des nébuleuses plus petites ou de les cadrer plus serré ou sur des galaxies ou faire un tour en Lunaire et planétaire. Ça sera normalement avec des instruments différents. Donc quel que sera ton choix de départ et si tu accroches au truc, il y a de grande chances que tu passes un jour à un autre instrument. Pour t'en convaincre, regarde le nombre de petites annonces du forum

Edited by krotdebouk

Share this post


Link to post
Share on other sites

Merci, ça sera mon second de lui :).

 

En effet, j'y ai pensé c'est pourquoi j'ai regardé la eq6 et réfléchi beaucoup pour le capteur.

 

Ainsi il n'y aura à remplacer ou modifier que l'interface entre les deux pour changer de cibles :).

Edited by Link45

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now

  • Recently Browsing   0 members

    No registered users viewing this page.