jldauvergne

plus que 7 jours pour donner votre avis sur le projet d'arrêté ministériel contre la pollution lumineuse.

Messages recommandés

Bonjour à tous,

un projet d'arrêté ministériel est soumis à consultation citoyenne pour qu'il y ait enfin des mesures concrètes sur la pollution lumineuse. Ceci fait suite non pas à une bonne volonté politique, mais à une injonction du Conseil d'état. Il est utile de participer pour infléchir certains points. Tout est ici : https://www.cieletespace.fr/actualites/participez-a-la-consultation-citoyenne-pour-reguler-la-pollution-lumineuse

A vous de jouer !

JLuc

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Combien de personnes censées être au courant de ce projet qui prend fin dans quelques jours,et qui ne lisent pas Ciel et Espace ont eu connaissance.? Je me suis rendu sur le site et j'en perd mon latin ,ou faut il donc donner son avis?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Il est important d'aller sur le site:

http://www.consultations-publiques.developpement-durable.gouv.fr/prevention-des-nuisances-lumineuses-arrete-relatif-a1882.html#forum174050

et de coller en commentaire les points d'améliorations à apporter, comme les préconisations de Pierre Brunet:

 

"

Article 2

  •  Extinction des installations lumineuses situées à l’intérieur de périmètres clos sans activité.
  •  Suppression de l’exemption d’extinction des installations lumineuses dotées d’un dispositif d’asservissement à l’éclairement naturel.

Article 3

  •  Suppression de la lumière horizontale des sources puissantes : prescrire un Code Flux CIE n°3 >98.
  •  Limiter le contenu spectral dans le bleu des installations lumineuses : prescrire des sources « blanc chaud » de température de couleur <3000K.
  •  Diviser les flux lumineux par rapport aux pratiques actuelles de 50 lumens/m2 (33 lampadaires de 10700 lumens (lampe de 100W) par kilomètre de voie de 7 m de large = 50 lumens/m2) : prescrire un flux lumineux des installations lumineuses de voirie <30 lumens/m2.

Article 4

  • Interdiction des canons à lumière à faisceau mobile dans les espaces naturels et le périmètre des sites d’observation astronomique.

Article 5

  •  Accès du public à l’information sur les installations lumineuses du domaine public.
  •  Accès à l’information sur le contenu spectral des sources.

Article 6

  •  Suppression de la possibilité de dérogation aux prescriptions des articles 2, 3 et 4.
  • J'aime 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Fait.

 

Avec, en conclusion, un texte joint...

 

"Aucune décision humaine de quelque origine qu'elle soit ne devrait permettre à quiconque de limiter ou de rendre impossible le droit de tout un chacun de pouvoir contempler le ciel, la nuit, sans en être empêché par des sources lumineuses qui ont la vanité de vouloir éclairer les étoiles...

 

Quant au réflexe sécuritaire qui donne naissance, dans certaines communes à la volonté d'éclairer davantage la nuit, il est sérieusement remis en cause par les statistiques de nombreuses  gendarmeries indiquant qu'une extinction des lumières au cours de la nuit entraîne moins d'actes de malveillance, les cambriolages ayant lieu de jour.

 

De plus, l'astronomie populaire représente un véritable marché. Nombreuses sont les entreprises artisanales françaises qui proposent des instruments dont la renommée est internationale ( Stellarzac, Skyvision, Mirrosphère, Dobson Factory ... ). Une recrudescence de l'éclairage nocturne les mettrait à mal.

 

Enfin, au contraire de la plupart des activités nocturnes impliquant une augmentation de l'éclairage nocturne de quelque nature qu'il soit, l'astronomie n'entame ni ne dérègle le milieu qu'elle explore. Elle est écologiquement saine."

 

Je m'étonne un rien du nombre très réduit de consultations de ce sujet. !pomoi!:)

  • J'aime 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Tout à fait d'accord, mais pourquoi un site officiel où on laisse nom, prénom et adresse mail n'est il pas sécurisé (https)?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Il y a 4 heures, Eternelreveur a dit :

ou faut il donc donner son avis?

toi tu n'as pas lu l'article de C&E ;) . C'est en bas de la page sur le site du ministère 

En vert "déposez votre commentaire"

Modifié par jldauvergne

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a 49 minutes, Eguzkiarte a dit :

Tout à fait d'accord, mais pourquoi un site officiel où on laisse nom, prénom et adresse mail n'est il pas sécurisé (https)?

Seul le nom était obligatoire, j'ai juste mis mon prénom.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Fait aussi,

Je me suis même permis de suggérer des contraintes plus fortes pour l'emploi des "canons à lumière" il me semble qu'il n'y a pas que dans l'environnement des observatoires recensés qu'il faudrait les bloquer

  • J'aime 1
  • Merci / Quelle qualité! 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Fait.

 

Et pareil que Denis Udrea, je suggère l'interdiction pure et simple des "canons à lumière", dispositifs aberrants.

Depuis hier le nombre des commentaires a sensiblement augmenté.

  • J'aime 1
  • Merci / Quelle qualité! 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Fait. J'aime pas trop les textes qui s'appuie sur la notion d'agglomération. J'aimerai un texte qui pousse les maires à éteindre la nuit, là c'est mort..

 

C'est tout de même un pas en avant.

  • J'aime 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Fait.

J'ai axé mon argumentaire sur la mort de la biodiversité à cause de cette pollution lumineuse.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant

  • En ligne récemment   0 membre est en ligne

    Aucun utilisateur enregistré regarde cette page.