Jump to content

Beta Monocerotis


Recommended Posts

Qu'on le veuille ou non, B Monocerotis est séparée en 3 dès 80 mm vers 100 X si les conditions sont avec nous. D'ailleurs sur AS (désolé d'en parler encore ...) quelqu'un s'étonnait aussi qu'on dise cela, ne parvenant à la voir qu'au T200 X 266. Eh bien avec moins de turbu il est parvenu à la résoudre en trois à 120 X. Il y a des similitudes de matériel entre cette personne et mamout84 ...

Sirius certes est un mauvais exemple, même dans un artisanal elle danse la gigue et diffuse pas mal. Faut attendre les bonnes conditions, j'ai échoué plusieurs fois avant de voir B.

 

Je précise aussi que pour mes séances de doubles (souvent quand il y a trop de lune pour le CP) je sors systématiquement la lulu : facile à manipuler et porter, à rentrer si les conditions se dégradent, vite mise en température et offrant des images d'une finesse et pureté absolues sous les 1 D notamment. Le Dob ne sort guère que pour le CP, et je ne passe sur des doubles souvent qu'en début de nuit pour m'adapter au noir ou attendre la fin du crépuscule (dont pas trop en T°, etc ...). 

Par contre faut pas non plus lui taper dessus concernant le domaine des doubles, car parfois en CP je tombe sur des doubles sans le vouloir, assez peu lumineuses pour ne pas trop baver, et avec un grossissement adéquat, le miroir en T°, l'image est quand même pas loin d'être APO-like et esthétique. Je pense que c'est dans ces conditions que le 300, même indus, doit quand même aller plus loin qu'une lunette niveau perfs en séparation, et ne pas être trop largué en finesse d'image.

Edited by etoilesdesecrins
Link to post
Share on other sites
Citation

Il y a des similitudes de matériel entre cette personne et mamout84

Oui, c'est bien moi et je viens de modifier mon pseudo chez AS (j'ai mis le même) afin d'éviter toute ambiguité. Il m'arrive de poster sur les deux forums que je trouve par ailleurs complémentaires.

Donc je poste la réponse supplémentaire que j'avais donnée :

Ce soir, un Mistral léger ayant  balayé la pollution m'a donné l'occasion de pointer à nouveau Beta Monocerotis lors d'une acalmie : pas trop de turbulence, le disque d'Airy relativement peu agité.

Cette fois, à 120X on voit les trois, les deux plus petites tout juste différenciées ; l'écart s'améliore légèrement à 200X.

Je précise que la collimation du télescope est OK et que les oculaires employés sont des Televue Delos 10mm et 6mm.

Au passage, une plongée aussi dans NGC 2232 et au coeur de M42, avec aussi Rigel et son compagnon visible."

Edited by mamout84
Link to post
Share on other sites
Il y a 3 heures, popov a dit :

Maintenant pour en revenir à Mamout, beta de la licorne est loin d'être extrême ce qui laisse pas mal de piste à explorer pour trouver d'où vient son échec. Elle devrait quand même être faisable avec son 200 si les conditions sont réunies.

Mais elle l'a vue ! seulement elle s'étonnait que des lunettes puissent la montrer à un gr. plus bas...Je dirais seulement que les lulus n'ont pas besoin d'autant de soin que les newtons, leur colim' ne bouge pas, leur diamètre permettent d'arriver en qq minutes à température : c'est cool, on peut tout de suite se concentrer sur l'essentiel : l'observation...Après si on arrive à la limite instrumentale, on éprouve le besoin d'une plus grande ouverture qui nécessitera de plus grandes attentions : une bonne préparation technique donc.

Ah ! un détail : si une 100 et un 200 séparent  2 sec.d'arc par exemple (vision d'un vide entre les 2 astres ) l'impression visuelle ne sera pas plus grande dans le 200 que la 100 , contrairement aux détails planétaires ! car nous n'avons affaire qu'à 2 sources ponctuelles de lumière alors qu'une surface planétaire est vue comme une myriade de reflets, chacune d'elles sources ponctuelles, bien mieux séparées à 200mm qu'à 100 mm (on aura juste avec le newton les aigrettes de l'araignée si on veut trop grossir )

Link to post
Share on other sites

Je vais me permettre d'enfoncer le clou car entre temps j'ai relu mes notes d'observation.

 

Observation du 15 janvier 2019, Lune 66% turbulence forte.

Lunette 80ED

Beta Mon est vue non ponctuelle à 23x (ES 24mm) c'est une petite cacahuète.

A 83x (ES 6,7mm) A et B sont bien sûr séparées, et BC sont séparées "assez nettement". La séparation de BC est encore plus nette à 112x (TMB 5mm) mais la vision moins piquée et moins esthétique qu'à 83x.

Le même soir Alpha Gem (Castor), 5,3" est très serrée mais séparée à 46x (paradigm 12mm).

 

Pour rebondir sur ce qui a déjà été dit plus haut, pour les étoiles doubles, entre le dob 250mm et la 80ED, ma préférence va sans l'ombre d'un doute à cette dernière. Même si le 250 montre des couleurs plus franches sur les grosses doubles colorées comme Albireo, le piqué de la lunette est incomparable (elle n'est d'ailleurs pas en reste pour les couleurs comme le soulignait Popov).

En fait avant d'avoir la 80ED j'avais un intérêt très limité pour les doubles, depuis je me régale: même quand le ciel est bon et que je devrais plutôt chercher des galaxies, je ne peux m'empêcher de m'attarder sur des doubles.

 

Edit

Je précise que ces observations ne me semblent pas être extraordinaires, c'est sans aucune volonté de me targuer d'un éventuel super-pouvoir de ma lunette (et encore moins de mon oeil) que je rapporte ces observations, simplement pour apporter de l'eau au moulin.

Si on considère un pouvoir séparateur de 1,7" pour une 80mm et un grossissement résolvant théoriquement atteint à  D=1/2 soit 40x ça n'a rien d'une performance.

 

Bon ciel.

Edited by hibou
Link to post
Share on other sites
Citation

A 83x (ES 6,7mm) A et B sont bien sûr séparées, et BC sont séparées "assez nettement". La séparation de BC est encore plus nette à 112x (TMB 5mm) mais la vision moins piquée et moins esthétique qu'à 83x.


Finalement, je n'étais pas mal l'autre soir, car à 120X c'était très piqué (10mm), même si la séparation était sans doute un peu moindre que vous; le piqué persistait à 6mm.

 

Citation

Pour rebondir sur ce qui a déjà été dit plus haut, pour les étoiles doubles, entre le dob 250mm et la 80ED, ma préférence va sans l'ombre d'un doute à cette dernière


Probablement d'après pas mal de commentaires et je comprends mieux mon premier étonnement.

Après, à revoir pour moi sous un ciel plus noir ou un peu plus en altitude.

Link to post
Share on other sites

bonsoir à tous,

tout à fait d'accord avec hibou quant au piqué d'une 80ED; J'ai possédé un dob 250 remplacé par un mak 180 (principalement pour les doubles et le planétaire) et j'ai également une 80ED. Le dob, bien que très bon en ciel profond, montrait mal les doubles serrées (comme béta Monocéros) et il y avait pas mal de diffusion; L'image la plus piquée est montrée par la 80ED car celle-ci , en plus de sa qualité, est bien moins sensible à la turbulence. Le Mak s'en sort trés bien sur les doubles, même serrées mais le facteur turbulence empêche les forts grossissements.

Quant à béta Monocéros, un grossissement de 100x montre bien les 3 étoiles.

bon ciel

Link to post
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Paste as plain text instead

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

  • Recently Browsing   0 members

    No registered users viewing this page.

×
×
  • Create New...

Important Information

We have placed cookies on your device to help make this website better. You can adjust your cookie settings, otherwise we'll assume you're okay to continue.