hibou

T250 - Excursion galactique un brin désinvolte.

Recommended Posts

Bonjour à toutes et tous,

 

J'ai pu bénéficier d'une belle soirée le dimanche 05 mai dernier, à la faveur de la seule opportunité au sein d'une période d'un mois et demi très perturbée.

Pour profiter à fond du ciel de printemps tandis que l'été arrive déjà à grand pas, j'ai choisi mon Dobson de 250mm pour un dernier grand bol de photons, une excursion galactique un brin désinvolte.

 

J'ai du attendre 22h30 pour que le ciel commence à être suffisamment sombre, les crépuscules commencent à être interminables!
Au moins, les derniers nuages ont fini de s'effilocher, le ciel est parfaitement dégagé, mais l'ambiance s'est bien rafraîchie, sensation accentuée par un léger vent d'est: on se croirait revenu deux mois en arrière dans les frimas de l'hiver…Du coup la transparence, sans être très bonne, est meilleure qu'espérée, en revanche la stabilité du ciel n'est pas de premier ordre.
Au moment de choisir mes oculaires pour cette session, alors que le dob prend le frais depuis une bonne heure dans le jardin, je fais un peu de vide dans la sacoche et ne garde que les ES 24/68°, BST 12/60° et ES 6,7/82°.

 

C'est donc dans un ciel encore un peu clair qu'après avoir réglé mon point rouge sur  l'étoile Régulus du Lion, j'entame une première partie de soirée en totale désinvolture, en guise d'échauffement et pour jauger de quelle manière les galaxies vont bien vouloir se révéler ce soir.

Je rends tout d'abord visite à NGC 2903, belle et grande galaxie du Lion, puis M51 qu'on ne présente plus, où je note dès 50x une évocation subtile de ses bras spiraux, un peu mieux devinés à 100x. Enfin, M104, qui à 50x apparaît bien petite mais montre sans équivoque sa morphologie si particulière, avec cette bande d'absorption qui découpe le bulbe brillant.
Ces premières visions ont le mérite de remettre les pendules à l'heure, et me provoquent la même claque qu'à chaque fois que je ressors le 250 après une longue période d'observations dans de tout petits diamètres.
De bonne augure pour la soirée!

 

Bien que mon "échauffement" soit terminé, je laisse le mode "balade nonchalante" activé et m'en retourne du côté du Lion.
J'observe le fameux Trio, qui entre parfaitement dans les 1,3° de champ du 24mm, offrant une vision superbe. Les deux galaxies de Messier, M65 et M66 montrent facilement quelques différences, tandis que le troisième membre du groupe NGC 3628 se révèle particulièrement fine et étendue, j'estime le rapport d'allongement à 1/6.

Je me rappelle une discussion récente sur "l'autre Trio du Lion", et je pousse doucement jusqu'à la galaxie M105. Effectivement, trois galaxies répondent à l'appel dans un champ à peine plus serré que le Trio premier du nom.
Messier 105, galaxie elliptique de magnitude visuelle (mV) 9,3 domine ce champ avec son noyau brillant et son halo diffus rond . Proche d'elle se trouve une autre galaxie elliptique, NGC 3384 de mV10,9, logiquement un peu plus discrète mais toujours évidente avec un noyau brillant et un halo d'avantage ovalisé.
Enfin, le troisième membre NGC 3389 est la plus timide avec une mV de 11,8, elle reste toutefois facile à accrocher en vision directe (VD2) et propose un aspect différent, ovale, diffuse et uniformément brillante.
Moins accessible que le Trio originel, celui n'en demeure pas moins très intéressant, en proposant de nettes variations d'aspect et d'éclat de ses membres.

Naviguant dans les parages j'identifie une autre demi-douzaine de galaxies, parmi lesquelles la plus notable m'a paru NGC 3489, de mV10,2, qui en plus d'être évidente avec un noyau brillant entouré d'un halo étiré de 1/2, se trouve un peu isolée, pile entre les deux groupes de galaxies cités plus-haut, et donc un arrêt intéressant à marquer faisant le lien entre les deux Trios.

 

Bien, l'heure avançant, il serait temps de me tourner vers mes objectifs.
Oui, nonchalance et désinvolture n'excluent pas que l'on puisse avoir deux ou trois cibles en vues et une bribe de programme en tête.

Objectif baleineau!

 

Retour dans les Chiens de Chasse où je pointe la fameuse galaxie NGC 4631, dite galaxie de la "baleine", qui explose immédiatement dans le champ du 24mm, réellement spectaculaire de part sa taille apparente, son long fuseau avec un tiers avant plus renflé. L'aspect diffus n'est pas strictement "lisse", elle semble montrer une texture légèrement "granuleuse". Une petite étoile faible sur le dos du cétacé se détache du halo, indiquant la direction de la petite galaxie satellite NGC 4627 de mV 13,1 surnommée le "baleineau", que j'aperçois très difficilement en vision décalée. Je monte à 100x, et joie, le baleineau devient plus évident, vu en VI2 sous la forme d'une petite nébulosité diffuse.
Je retourne à 50x pour profiter en grand champ de la famille baleine accompagnée à quelques encablures de la belle galaxie NGC 4656, très fine et très allongée. Superbe champ galactique une fois de plus duquel j'ai du mal à me détacher.

 

Je finis par le faire toutefois, la fatigue commençant à se faire sentir, je me dirige vers mon dernier objectif.

 

Cap sur les constellations de la Chevelure de Bérénice et de la Vierge, où j'entreprends d'arpenter un autre groupe de galaxies fameux, la Chaîne de Markarian.

Je rentre dans la zone par l'étoile 6 Com, et je passe rapidement sur les galaxies brillantes qui tentent de me distraire de mon but en cheminant rapidement vers le sud jusqu'à voir apparaître dans le champ deux grosses boules diffuses proéminentes.
Me voilà au départ de la Chaîne, cet alignement de 8 galaxies liées entre elles par un mouvement commun au sein de l'amas de la Vierge, à une distance comprise entre 50 et 70 millions d'années lumière suivant les sources.

 

Les deux grosses galaxies lenticulaires M84 et M86 dominent ce champ effrontément, avec une petite différence d'aspect entre ces deux-là. M86, peut-être un peu plus lumineuse, montre un aspect qui tend d'avantage vers l'ovale, quand M84 est une boule bien ronde. Formant un triangle avec ce duo, NGC 4388 est visible très facilement sous forme d'une nébulosité allongée, mais tente de nous distraire alors qu'elle n'est pas un membre physique du groupe.

 

En prolongeant vers l'Est de la même distance qui sépare les deux Messier, voilà le couple en interaction NGC 4435 et NGC 4438, connues sous le nom de "galaxies des Yeux" ou encore Arp 210. Chacune de mv10 environ, c'est un duo serré et équilibré.
Un nouveau prolongement de la même longueur m'emmène vers NGC 4461, plus faible avec sa mV autour de 12, vue quand même nettement en vision décalée voire directe en forçant à peine.
En revanche je rate, pour ne pas l'avoir recherché -et pour cause elle ne figure pas dans le Pocket Sky Atlas - sa petite voisine en interaction NGC 4458 de mV 12,9. Il me semble après coup que j'ai soupçonné sa présence, sous la forme d'une toute petite nébulosité quasi-stellaire timidement auréolée d'un petit halo. Membre le plus discret de la Chaîne, il me faudra y revenir pour accrocher le dernier maillon.

 

J'arrive au bout, l'avant dernier membre, NGC 4473 se montre un peu ovale, vue nettement en vision directe avec sa mV de 11,1.
Déjà dans le champ, la dernière qui marque la fin de ce remarquable ensemble se révèle elle aussi sans difficulté, NGC 4477 de mV 11,4 apparaît elle plutôt ronde.

En continuant à grenouiller dans la zone, de nombreuses autres galaxies se dévoilent, que je renonce à toutes identifier.
Je m'attarde cependant un petit moment sur M88, grande et brillante (mV 9,6), sur laquelle je suis frappé par l'aspect "texturé" de son halo autour d'un cœur brillant. Ce halo semble très tourmenté, peut-être une amorce de perception de ses bras spiraux?

 

Mon escapade galactique touchant à sa fin, je m'apprête à plier le matériel quand je cède à l'appel d'une cible un peu différente pour clôturer cette session, je me tourne donc vers le grand amas globulaire M13 qui est à présent bien haut au-dessus de l'horizon sud-est.
Je profite un petit moment de la vision à 50x, l'amas est extrêmement granuleux en son cœur, la périphérie bien résolue. À 100x, il semble résolu jusqu'au cœur, très brillant, occupant la moitié du champ, ses "bras" serpentant dans un véritable feu d'artifice. Pour la première fois de la soirée je pousse le 6,7mm dans le porte-oculaire, mais la turbulence sensible me fait revenir très vite à 100x où les étoiles sont plus piquées, pour terminer sur cette belle vue.

 

Je rentre fatigué après un peu moins de deux heures et 32 galaxies, les yeux et la tête emplis de ces visions de mondes lointains flottant dans l'espace, toujours saisissantes.

 

Bon ciel à toutes et tous!

 

 

  • J'aime 4

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted (edited)

 

 

Une belle moisson de galaxies !  32 ! 

il y a 36 minutes, hibou a dit :

Je rends tout d'abord visite à NGC 2903, belle et grande galaxie du Lion, puis M51 qu'on ne présente plus, où je note dès 50x une évocation subtile de ses bras spiraux, un peu mieux devinés à 100x. Enfin, M104, qui à 50x apparaît bien petite mais montre sans équivoque sa morphologie si particulière, avec cette bande d'absorption qui découpe le bulbe brillant.

 

Les bras de M51 étaient visibles sans équivoque au C11 mais à 2000 mètres d'altitude la semaine dernière...M104 est un incontournable à chaque soirée du printemps...Une des plus belles galaxies assurément !

il y a 36 minutes, hibou a dit :

Messier, M65 et M66 montrent facilement quelques différences, tandis que le troisième membre du groupe NGC 3628 se révèle particulièrement fine et étendue, j'estime le rapport d'allongement à 1/6.

 

Une autre belle surprise il y a quelques semaines : NGC3628 et sa belle bande sombre ! Je ne l'avais jamais vu aussi nettement !  Ce trio est aussi un incontournable !

Edited by Gildas974

Share this post


Link to post
Share on other sites

Salut Gildas, merci pour ton passage.

 

Il y a 2 heures, Gildas974 a dit :

Les bras de M51 étaient visibles sans équivoque au C11 mais à 2000 mètres d'altitude la semaine dernière...M104 est un incontournable à chaque soirée du printemps...Une des plus belles galaxies assurément !

Oui, comme sur ton dessin, c'est l'avantage du dessin, je vois directement de quoi on parle! J'étais assez loin de cette vision, le petit apport en diamètre et surtout l'altitude font visiblement une différence substantielle, peut-être un peu contrebalancée par la hauteur dans l'hémisphère nord?

J'ai déjà eu des visions un peu meilleures du "tourbillon", encore une fois ce soir là la transparence n'étant pas excellente, avec une mV à l’œil nu d'un gros 5+, soit pas loin d'une magnitude de moins que ce qu'une des meilleure soirée d'hiver peut offrir ici à 60m d'altitude.

 

M104 a en effet ce petit truc en plus...Rien que le cheminement pour la pointer vaut le coup, avec la double Delta du Corbeau, l'astérisme Stargate, puis Jaws, puis enfin la galaxie qui apparaît avec sa forme reconnaissable immédiatement. Ah, bien haute dans le ciel comme chez toi ça doit être quelque chose!

 

Très bon ciel à toi.

 

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted (edited)

Salut Hibou !

 

joli CROA bien fourni et content pour toi que tu aies trouvé un créneau !

Hélas me concernant tout cela est bien lointain maintenant, je suis particulièrement démotivé à cause de la météo des 2 derniers mois.

Je crois n'avoir jamais connu de telle absence d'observation pendant les 6 dernières années !

Edited by etoilesdesecrins

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 4 heures, etoilesdesecrins a dit :

Salut Hibou !

 

joli CROA bien fourni et content pour toi que tu aies trouvé un créneau !

Hélas me concernant tout cela est bien lointain maintenant, je suis particulièrement démotivé à cause de la météo des 2 derniers mois.

Je crois n'avoir jamais connu de telle absence d'observation pendant les 6 dernières années !

Salut Etoiles ! 

 

Merci d'être passé. 

Effectivement, cette soirée fut le seul créneau depuis la dernière quinzaine de mars. Aucune opportunité au mois d'avril, même en étant disponible et à l'affût, même pas de quoi sortir les jumelles. Et depuis, toujours aucune chance, peut-être du mieux la semaine prochaine mais il y a quoi ? La Lune ! 

 

Du coup je profite en totale désinvolture, pas de programme ou d'observations suivies, je prends ce qui vient en me contentant de me faire plaisir sur des grands classiques. 

Avec les nuits noires à minuit et la saison planétaire qui ne s'annonce pas folichonne, la motivation en prend un coup c'est sûr. 

Bon ciel à toi! 

Share this post


Link to post
Share on other sites

Excellent croa,trés bien détaillé,merci du partage !

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 3 heures, iserois a dit :

Excellent croa,trés bien détaillé,merci du partage !

Merci Iserois, 

Bon ciel ! 

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 4 heures, Foldedol a dit :

Oui très beau CR vraiment 🙂

 

T'as un sacré ciel ou c'est moi ? 

Salut, et merci ! 

 

Comme je le dis plus haut, ce soir là n'était pas exceptionnel, la magnitude limite à l'œil nu au zénith à peine mieux que 5. La transparence était tout juste correcte. 

Un bon soir sur mon site, une fois l'éclairage public éteint, et avec une belle transparence d'hiver, c'est une mag limite à l'œil nu de 6. Ce n'est donc pas du tout exceptionnel. 

 

On le sait, on le dit tout le temps, mais malgré tout, et moi le premier, je crois qu'on sous estime trop souvent l'importance de la qualité du ciel. C'est vraiment si important que ça, et même plus !! 

Ensuite, il faut que je t'avoue que ciel et matériel ne font pas tout. Les aptitudes qu'on développe après des années de visuel aident quand même pas mal. L'œil s'affute et comme dans toute discipline on progresse. 

 

Bon ciel ! 

 

Share this post


Link to post
Share on other sites

De mon côté cette période n'est pas simple.
Les galaxies sont compliquées. Entre les lampadaires et le ciel de banlieue parisienne ..;

 

 

En tout cas ton CR m'a remotivé :D

 

Après 3 sorties sur Jupiter à la lunette je vais ressortir le 300 ! 

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 23 heures, Foldedol a dit :

En tout cas ton CR m'a remotivé

Ah, ça ça fait plaisir!

 

Allez, le ciel d'été pointe son nez, il y a pas mal de cibles qui devraient te régaler beaucoup plus que le cohorte des galaxies du printemps.

 

Même affectées par la PL, toutes les observations que tu peux réaliser te feront gagner en expérience: techniques d'observation, recherche des objets, mémorisation de leur emplacement.

Avec ton 300 même sous site pollué tu as de quoi faire péter le score et les grossissements indécents avec les globulaires, les NP...

Si tu choisis des galaxies, privilégie celles qui ont une forte brillance de surface, oublies donc les M101, M74, M33, IC 342, NGC 2403...et privilégies les M64, M66, M88, M84, M104, M105, NGC 3115, NGC 4697 etc...

Combattre l'influence des éclairages directs fait aussi une grosse différence. Même si l'environnement est très pollué, déjà en se cachant des éclairages directs pour avoir une bonne vision nocturne qui s'installe, ça fait une grosse différence. Quitte à se mettre sous une grande cape (bon faut pas que les voisins te voient non plus!).

 

Bon ciel!

 

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now

  • Recently Browsing   0 members

    No registered users viewing this page.