Jump to content

Achromat Scopetech STL80A-L


pancho61
 Share

Recommended Posts

Bonsoir a tous,

 

Chose promise, petit retour suite a la réception de la lunette. Elle est bien arrivée en fin de semaine dernière, j'ai pu déjà faire quelques essais uniquement en lunaire le boulot étant assez prenant en ce moment. Je complèterai ce test avec des essais en planétaires puis doubles et quelques gros objets du ciel profond.

 

- Quelques détails sur la marque Scopetech.

 

Scopetech est une société Japonaise une des dernière ayant le courage de se lancer dans la fabrication (a contre courant) d'achromat longue même si je ne suis pas parfaitement objectif ayant un de leur matériel. Ils ne vendent que des achromats, dans leur catalogue plusieurs modèles:

 

- Deux lunettes diamètre 60mm, Focal 1000 et 1200mm

Muramasa 60MAXI

Nagamitsu  60MAXI

 

- Deux lunettes diamètre 80mm, Focal 1000 et 1200mm

STL80A-L

STL80A-MAXI

 

Le lien avec tous les modèles :

http://translate.google.com/translate?hl=fr&sl=auto&tl=fr&u=https%3A%2F%2Fscopetown.co.jp%2FSHOP%2Fg148781%2Flist.html

 

- Le design des lulu est réalisé par scopetech, le corps des lunettes est fabriqués par des OEM, les lentilles sont polis par  une société au Japon.

Quelques photos de l'usine au Japon réalisant les lentilles:

http://translate.google.com/translate?hl=fr&sl=auto&tl=fr&u=https%3A%2F%2Fscopetown.co.jp%2FSHOP%2Fg148781%2Flist.html

 

- La lunette:

 

Depuis quelques temps, je recherchais une achromat en complément de mon matériel pour faire du planétaire, lune et quelques objets CP bien brillant. je suis tombé sur cette marque par hasard sur webastro (en partie grâce a olivier) et un post qu'il avait ouvert sur forum. Ayant la chance d'en récupérer une d'occasion pour un bon prix j'ai décidé de faire un test pour faire connaître cette marque qui il faut le dire, assez rare dans nos contrées.

 

Le modèle reçu est une STL80A-L

IMG_1280.thumb.JPG.351ac515dac33486e5721f508bcbde47.JPG

 

Caractéristiques données par le fabricant:

Diamètre: 80mm

Focal:1000m

F/D:12.5

Poids: 2kg

 

Le pack:

Lunette ( évidemment) + cache

chercheur 6X30

Paire de collier

Adaptateur 36.4 vers 31.7

 

- Détails de la lunette:

 

Encombrement:

Avec 2 kilos sur la balance, elle est très légère et malgré son mètre aucune gêne pour la transporter ou pour la fixer. La monture ci-dessus est une monture de Pentax J80 ( KENKO) relativement simpliste mais robuste, aucun tremblement ou de faiblesse de la monture pour la supporter malgré le bras levier.

 

IMG_1285.thumb.JPG.d270f72711501bec83ca51feb80fdf7b.JPG

 

Le focuser:

 

Il s'agit d'un simple focuseur avec une crémaillère malgré cela la mise au point est vraiment très douce aucun point dur et en aucun cas, je n'ai ressenti le besoin d'une démultiplication malgré les grossissements  ( X200).

 

IMG_1284.thumb.JPG.fd53b28b873b908039654c7c6e02526c.JPG

 

- La formule optique:

 

N'étant pas un fin connaisseur des formules optiques, je laisse les experts me corrigeaient. Il s'agit d'un doublet BK7 ( CROWN)+ F2 ( Flint) d'après la plaque signalétique et entière traité ( pas de multicouche a priori).

IMG_1283.thumb.JPG.acf30b5b7b95b90e39714cd17721180b.JPG

 

Petite précision qui peut s'avérer problématique pendant le transport ( j'entends par transport, importation du japon), le doublet n'est pas collimatable par des VIS comme les pentax ou autre achromat ancienne génération. Il est dans la lignée des Vixen, espacé par des cales a 120°. Après vérification et malgré le très long et sûrement tumultueux trajet qu'elle a subi je n'ai pas pas constaté de décollimation ni au star test ni au cheshire la cellule semble être bien conçu. Elle est entièrement en métal ( peux être aluminium). Au passage scopetech revends des cellules a l'unité soit en 80/1000 soit 80/1200.

IMG_1288.thumb.JPG.0d2fdd0c99195395a4cdae81a612e252.JPG

 

Petite photos comparatives avec une TS102/714:

IMG_1282.thumb.JPG.079bc5550e70069f8983893a551508e4.JPG

 

Impressions globales:

 

La lunette est vraiment bien fini, l'ensemble donne un très bon niveau de qualité pour le prix. La peinture est propre, le tube est entièrement baflé a l'intérieur.  il n'y a pas de problème d'assemblage excepté le fait d'avoir peint le filetage du pare buée a l’intérieur, résultat quand vous le retiré des dépôts de peinture volent un peu partout😦. Dès que j'ai un peu plus de temps, je continue le compte rendu avec les ressentis en visu.

 

IMG_1291.thumb.JPG.0d577358e4195dd741a9fba667fa7948.JPG

 

Edited by pancho61
  • J'aime 6
Link to comment
Share on other sites

Une 80f15 tel que je la ferai (focus : planétaire, grand champ, solaire H-alpha)

A droite, le résiduel champ profond en bleu profond 460 et bleu violet 435, mieux qu'une Zeiss E110, ça fait des auréoles en violet sur du très lumineux c'est "normal".

80-1200-spots.jpg.ab5c913ed730e08262905fd548f0dfd4.jpg80-1200-bleu-violet.jpg.8581fa4f9ac2b569931274e8431b32ef.jpg

FH-80-1200mm-e6.len

--------------------------------------

Comparaison : la version 60-900 est meilleure que la Telemator C63/840 sauf pour les 3mm de différence et le fait que la "TM" a un objectif collé qui réduit encore un cran au-dessus la diffusion en planétaire. On arrive a des critères de pro.

La 80-1200 avec son RC 2.8 est à peine en-dessous d'une Telemator RC2.4 en plage chromatique corrigée, mais ... elle diffusera moins dans le bleu-violet (verre F2) et apporte 60% de lumière en plus.

 

Seul le point encombrement et un bon oculaire planétaire moderne° de 5mm diffusant peu à disposition me ferait choisir une 80-1000.

Mais il faut savoir que ces pauvres 200mm en plus, amenant à f/15, apporte facilement le dernier saut de grossissement x200. Il est accessible avec les oculaires simples anciens : 6 mm orthoscopique ou plössl asymétrique dont l'ergonomie est, par expérience, sans difficulté.

 

Malheureusement, avec un porte-oculaire 1"1/4, cela limite l'accès au champ profond, exprimant la démultiplication de luminosité apportée par le diamètre. Un 32mm plössl par exemple apporte un champ de 50° apparent mais seulement 2.13mm de pupille de sortie. La 80/1000, avec un 40mm permet d'atteindre les 3mm de seuil mais le champ apparent est quand même restreint à 40° à l'oculaire mais 1.6° sur le ciel, efficace pour de gros objets galactiques comme M31, le double amas de Persée... f/12 me semble la limite supérieure dans ce format pour que l'instrument exprime le diamètre de l'objectif.°°

Historiquement, pour donner accès au champ profond et rendre utile des oculaires de plus longue focale pour les instruments à f/15, Zeiss équipait d'un porte-oculaire avec 38mm d'ouverture libre (pareil que format T2) au lieu des 28mm du format 1"1/4 et fournissait un Kellner ou un Huyghens pour le grand champ, ce qui permet un 45mm agréable à 48/50° et les 3mm de pupille.

 

Au final, pour cet instrument, tout est dans la qualité de réalisation pour chatouiller ces limites. La formule optique étant un Fraunhöfer, elle offre une certaine tolérance au désalignement barillet/tube/porte-oculaire du fait de la correction avancée de la coma. Une cellule non collimatable mais de bonne qualité avec peu de pièces dé-réglables est probablement suffisante, Vixen le fabrique ainsi pour la 102M.

Et sans hésiter, ça passe devant une apo 80f6 en planétaire.

 

° c'est un autre sujet.

°° en 1"1/4 (28mm utile dans le tube) et un critère de 48° (ex. plössl Clavé) de champ géométrique apparent qui fut longtemps considéré suffisant, on arrive un oculaire de 33,5mm, ce qui donne f/D <= 33.5mm/pupille. Un ortho à 44° était la génération avant, f/D=12 convient pour ceux qui se restreignent à ce champ apparent.

  • Merci / Quelle qualité! 1
Link to comment
Share on other sites

J'ai mis la meilleure des deux.

Pour comparer avec du moderne, l' APM 152 f8 de Gerd Düring, c'est pas une apo mais une lunette très apréciée en visuel, il n'y a quasiment qu'un seul spot entre CP et planétaire.

Rien à envier :p

APM152-GD.jpg.29500f1d3e2a336febd845f2a13425ef.jpg

Link to comment
Share on other sites

Bonsoir Lyl, merci pour ton compte rendu. Je suis en train de faire des essais en planétaires malgré la météo qui ne veut absolument pas. Mais d'après les premiers jets, je confirme tes affirmations dans ton post plus haut. Je ferai une petite synthèse quand j'aurai engranger plusieurs heures d'observations et récupéré un prisme a la place de mon RC miroir...

 

autre chose tu as un quelques liens pour décrypter tes diagrammes cela m’intéresserai de pouvoir progresser sur ce point là.

Edited by pancho61
Link to comment
Share on other sites

Ça va être un peu touffu

 

A) Généralités sur quelques aberrations

On commence par une petite vidéo de base pour distinguer les principales formes d'aberration près de l'axe optique, celles qui font la différence en planétaire.

Le carré sur le point focal permettra de comprendre la représentation des spots au point focal

"de l'objectif parfait à la lentille réelle"

 

Voir aussi : http://www.takahashi-europe.com/fr/TSA-102.optics.spots.htm

 

B ) Le diagramme d'aberration sphérique.

Note : à droite c'est pour un doublet, il y a repliement contrairement à une lentille simple : rouge et bleu sont du même côté maintenant.

Aberration-Spherique.JPG.301f2437c249b8028800c963ed3e89f4.JPGBresser90-vert-cale.jpg.4f06a92dd038475f15c4874ea1bb07d8.jpg

 

En position x=f0 sur l'axe optique, on trace le diagramme de convergence de chaque rayon d'une couleur en fonction de là ou il traverse la lentille.

Chaque rayon a pour propriété sa distance sur l'axe des y à l'entrée de la lentille et le point sur l'axe x (y=0) où il converge, il croise à la distance fn.

On en fait une représentation compacte : l'aberration sphérique longitudinale. On utilise la symétrie pour ne représenter que la moitié : le rayon de la lentille.

 

Pour le comportement suivant les couleurs, c'est  intégré dans le diagramme LSA (ci-dessus) sous la forme d'une ligne pour chaque couleur.

Mais on a aussi une représentation séparée du chromatisme sur l'axe.

 

C) Le diagramme de dispersion chromatique (chromatic focal shift) ou spectre chromatique secondaire :

 

Le f0 devient f(0, λ) différent pour chaque couleur. 2 manières de représenter le décalage de f0, avec la couleur sur l'axe y ou sur l'axe x

CHR.JPG  prisme-doublet.jpg.4e536091e36c5e5f0bd0877914225894.jpgZeissChromatic-Shift.JPG.74d0f89cd353bb2a17b7c7cf929e2a5f.JPG.20ffa271849f49746dd9078422cbf160.JPG

On se sert de la représentation horizontale pour montrer le calage (Note : la plage F-B était utilisé au 19eme siècle pour les lulus planétaires de grand diamètre, une autre, qui a été corrigée et utilisée par A.Danjon, la 487/7000 de l'observatoire de Strasbourg est calée à 573nm)

Les préconisations de Danjon et Couder date de 1935, premiers retours d'expériences et théorie.

 

Note historique : à f/15 et plus, l'aberration sphérique est faible, elle influence le calage mais c'est limité, celle au-dessus est à f/10, c'est beaucoup plus courbé.

Un exemple de d'aberration sphérique faible à f/15 qui sert en spectrométrie pour bien calculer les fréquences suivant le décalage du spot qui sera tout petit.

http://atom.lylver.org/AstroSurf/Design Optique/DOUBLETS/Gauss-Ob-90f15.JPG

 

925035413_chromatism_longitudinal2.PNG.14a2935e2a541b8935f7b529223302e5.PNG

 

On accompagne ce diagramme ou on le remplace par la notion de résidu chromatique ou RC il sert à quantifier le spectre secondaire. (le premier coefficient est éliminé par le doublet : repliement) . La référence haute des achromats standards est la Zeiss E110 avec RC~3.72 , la grande sœur en 130mm est vers 4.4, La TAL 100/1000 est à 4.53.

RC-index-2017-10-09%2002-10-10.pngsekundSpektrum01.jpg

 

D) Maintenant la corrélation avec les spots.

En cas d'un taux d'aberration sphérique longitudinale non nulle : les rayons ne peuvent converger en un point unique.

Il en résulte un disque de taille qui dépend de la position x à laquelle ont le mesure.

 

Pourquoi le cercle noir vers le milieu des dessins de spot :

Du fait de la théorie de la diffraction, du à la nature ondulatoire de la lumière, le cercle de confusion minimal ou disque de diffraction ou disque d'Airy a une taille dépendant de la longueur d'onde : ce n'est pas un point unique non plus.

Sa taille dépend de l'ouverture de l'objectif airy.JPG.f4a9e35064d69b3e7af241122577aead.JPG                          # N=longueur focale divisé par diamètre.

 

En planétaire, actuellement on prend 555nm comme référence (pour se rapprocher des lulu apo., avant, c'était plutôt la raie D 589nm ou d)

En champ profond on prend le pic de sensibilité à 507nm.

C'est une référence dont on se sert pour qualifier la qualité du spot.

Même sur la Takahashi TOA : la raie qui est choisie en "jaune" sur le LSA converge avant le point choisi pour regarder le spot. le "jaune" diverge en un disque plus gros.

 

chromatisme-et-sphero.jpgTOA130.JPG.dfadcd5464efb4b10b38910d473cb061.JPG

 

E) Le besoin de qualité du spot :

en photo : en échantillonnage normal => on fait une adéquation taille photosite ~ taille de spot

en visuel on arrose plus de récepteurs dans le fond d’œil. => L’œil construit le contraste par analyse de la différence d'éclairement entre deux cônes L et M. Il faut de nombreux cônes (plus de 30) pour évaluer des nuances. Un œil entrainé pourra évaluer les subtilités d'un grossissement de 2,6D : 13um sur la rétine, encore plus.

Il faut pour cela que la concentration d'un spot dans le disque d'Airy soit ténue pour examiner le même détail, sinon c'est dilué et l'instrument a atteint le pic de ce qu'il peut restituer.

sur-echantillonage-oeil_hexagonal.jpg.b5647910affb60f4048ecf982d1e4c4f.jpg

 

Pour le strehl a une couleur donnée : attention.

Une raie bleue 486 dont le spot est de la même taille qu'un spot rouge 656 aura un strehl bien plus faible.

Pour l’œil c'est la taille de spot qui va compter.

 

-------------------

C'est rare que j'ai à faire un schéma papier, je ne trouve pas forcément tout.

  • Merci / Quelle qualité! 1
Link to comment
Share on other sites

  • 3 months later...

calage de la transmission optique de la SCOPETECH-MAXI (la f/15) : pas de doute, c'est un engin dédié aux planètes. Un peu plus spécialisé que le classique 480-605 4 couches.

Mieux que 99.5% mesuré, c'est proche de la théorie !

80a-maxi4.jpg coating4.jpg

Link to comment
Share on other sites

Le traitement anti-reflet sur les deux lentilles de cet objectif 80/1200 mm est en effet le principal atout de cette lunette Scopetech.

Elle combine avantages d'un grand rapport d'ouverture de 15 et bénéfices d'un excellent anti-reflet multi-couches.

Une belle réalisation japonaise. 

Link to comment
Share on other sites

Excellente initiative que ce compte rendu. 

Ca vaut combien ? 250€ / 300€ ?

 

C'est quoi ta monture ? Elle a l'air efficace aussi.

 

Sinon apparemment ils font quand même des versions courtes :

https://translate.googleusercontent.com/translate_c?depth=1&hl=fr&rurl=translate.google.com&sl=auto&sp=nmt4&tl=fr&u=https://scopetown.co.jp/SHOP/HSD80ASS.html&xid=17259,15700021,15700186,15700190,15700256,15700259,15700262,15700265&usg=ALkJrhjmCVssQhuuE6ztY1JZ3wtNUVDJoQ

miniSD_002.jpg

 

Ils devraient faire des binos pas chères !

 

Edited by Foldedol
Link to comment
Share on other sites

Bonjour a tous, effectivement je devais compléter le CROA depuis. Pas de doute, la lunette est bien dédiée pour le planétaire, dans ce domaine elle excelle, les images sont très très bonne bien contrasté même si le diamètre n'est que de "80" les détails sont là. Par contre pour obtenir les meilleurs images, j'utilise des ortho dès que l'on passe sur un champ plus grand ( Vixen ssw ) le chromatisme se fait immédiatement ressentir, la focale de 1000 est un peu juste. Une focal de 1200 permettrait d'avoir le petit plus pour le grossissement et la correction. En comparaison, celle que j'ai se rapproche de mon doublet TS alors que la correction chromatique de celle-ci est sensée être théoriquement meilleur ( de loin normalement avec l'ajout du flp53 et du verre au lanthane). Pour le ciel profond pas de surprise c'est un diamètre de 80. Elle a quand même des défauts le premier est comme le cité lyl le PO de 31.7, le deuxième est qu'elle a beaucoup d'intra focus du coup si l'on utilise un RC avec long trajet optique type miroir impossible de faire la MAP. J'utilise le petit RC Baader a prisme qui fonctionne parfaitement avec.

 

Ma monture est une Vixen GP motorisé maison et un astroEQ. Cette lunette je l'ai payé 190 euros fdp inclus, difficile de faire mieux avec les modèles chinois actuels ( je parle pas des anciennes achros tasco, kowa etc...).

 

Concernant le prix, j'en ai discuté avec Barry si il pouvait en avoir une. Il peut revendre le modèle mais scopetech ne lui fait pas de remise et lui applique la TVA nippon (8 %). Au prix global il faut ajouter la TVA et les droit de douane environ 27% du prix de vente. Scopetech ne veut pas faire d'export. Ci-dessous sa réponse pour la scopetech :

 

 

Regarding Scopetech`s long focal length refractor, the STL80A-MAXI, I have seen this telescope before and was impressed with its good construction and extreme length, when I saw it for the first time some years ago. I have never actually viewed through this telescope though.
 
Scopetech can make this telescope available to us in about 2 weeks from order. But they will not offer me any dealer discount, nor remove the local consumption tax for the order total. If you were interested, and decided to make a purchase, could I add 10% to the price of 39,800 yen as my commission for sourcing this item, to cover my costs? Paypal would take their cut from your payment, so with what would be left of your payment, I would not really taking a profit margin. 
 
This scope includes tube ring, attachment plate and 6x30 finder, no eyepiece or diagonal. Scope weight is 4.2kg and shipping weight I estimate at 6kg, for an EMS airmail fee of 11,400 yen, for an estimated total price of 39,800 yen + 3980 yen + 11,400 yen = 55,180. 

 

Et enfin pour le transport le bateau peut être une solution si l'on est pas pressé, dans ce cas il faut divisé par deux les frais.

 

Bonne Soirée

 

  • J'aime 1
  • Merci / Quelle qualité! 1
Link to comment
Share on other sites

  • 6 months later...
  • 2 weeks later...
  • 2 months later...

Je poste également la réponse pour l'approvisionnement des lunettes car un distributeur européen a décidé de se lancer.

 

Pour faire suite au sujet, et pour ceux que cela intéresse scopetech a un distributeur en Europe 🍾🍾🍾🍾.

 

Il s'agit de first lights optics, il propose les deux grandes lunettes de la série à un tarif raisonnable pour le niveau de qualité.

 

La STL80A diamètre 80mm focal de 1000.

La STL80A-MAXI 80mm focal de 1200

 

https://www.firstlightoptics.com/scopetech-telescopes.html

 

Une très très bonne nouvelle pour ce matériel qui mérite d'être connu et reconnu pour son niveau de qualité et aussi de l'acharnement de son patron malgré l'ogre skywatcher.😁😁

  • J'aime 5
Link to comment
Share on other sites

  • 1 month later...

Une autre bonne nouvelle, first light optics a décidé de commercialiser la monture de chez scopetech ci dessous le lien.

 

La monture est présentée comme ultra portable, pour du grab and go. Concurrente de la Ayo vamo. Quelques caractéristiques :

 

poids: 1.4kg

taille replié : 24cm X 10cm X 11cm

mouvement fin sur les deux axes 

Charge utile de 7kg 

 

prix 419 euros

 

https://www.firstlightoptics.com/alt-azimuth/scopetech-mount-zero.html

 

 

  • J'aime 1
Link to comment
Share on other sites

Pour complément également, La scopetech 80/1000 fait bon ménage avec les trois équipements suivants :

TAL plössl 10mm et 32mm

ainsi que la barlow 2x TAL qui n'est à n'utiliser que pour la série des 6.3 à 25mm,

Les plössls 32mm et le 40mm ont une formule autonome et ne sont pas compatible avec cette barlow : vignettage, courbure de champ différente, traitement AR pour du grand champ.

 

J'ai eu l'occasion d'un test de confirmation à plusieurs personnes dont des novices samedi dernier.

En face de 6, 9 et 14mm ORTHO Scopetech, 25mm Kellner Scopetech et 25mm Kellner Lumicon (excellent également mais introuvable maintenant), les barlows Scopetech et Dakin.

 

1) L'oculaire de 32mm n'étant pas disponible dans la gamme vendue par Scopetech, je le recommande comme complément : attention tout de même à bien positionner l’œil dans l'axe. Le vignettage du au baffle dans le porte-oculaire est très bien supporté. La pupille de 2.5mm est un avantage pour percevoir les nébulosités en particulier la zone du Sagittaire est un régal. L'amas globulaire d'Hercule fut un plaisir prolongé : je n'ai que rarement perçu un piqué aussi fin.

 

Je suppose que le 40mm passerait également mais le champ perçu sera plus réduit même si le réel est identique.

 

2) Avantage du 10mm, ce fut une surprise

Les plössls TAL ont un dégagement oculaire plus confortable que la série des ORTHO Scopetech : la comparaison des 9mm/14mm Scopetech et du 10mm Tal est sans équivoque

Le champ est également un peu plus large : de 48 à 50° effectif au lieu de 45°.

 

Le prix est toutefois plus élevé que les ORTHO Scopetech qui suffisent aux Scopetech longues (f/12.5 et f/15). Les plössls TAL sont toutefois utilisables à f/D plus courts et sont un excellent investissement pour des APOs à f/D jusque f/6 pour leur correction chromatique (pureté couleur) nettement supérieure au plössl Televue. Le Televue reprend alors le dessus pour un bord mieux corrigé à f/4.5->f/6. En terme de diffusion, les TAL sont très proches de l'oculaire Brandon 12 que je possède, et donne un fond de ciel très noir constellé d'étoiles faibles imperceptibles avec d'autres oculaires.

 

3) La barlow courte TAL également permet l'utilisation en direct sur l'oculaire plutôt qu'en amont du renvoi coudé.

La qualité de cette barlow au lanthane léger (et peu dispersif) est excellente : j'ai pu vérifier de très beau disque d'Airy sur la double Mizar lors d'un ciel avec une qualité de turbulence faible : valeur pickering de 8

 

Globalement :

La saturation et fidélité couleur en combinaison avec la 80/1000 est excellente : test quasi au zenith sur Albiréo, avis combiné de 4 personnes dont une enfant de 10ans aux remarques pertinentes.

 

Recommandation certaine sur lunette Scopetech : focale de 12.5mm et moins, le 32mm et la barlow x2

Pour les autres focales, la série des ORTHO Scopetech vous contentera

Pour comparaison : Dieter Lichtenknecker prenait les mêmes options pour les focales courtes de ses "ORTHO" en utilisant du verre lanthane dans la même idée/façon. J'ai voulu confirmer la méthode.

Disponible chez BearOptics, fabriqué en 2017 pour mon exemplaire du plössl 10mm et la barlow, 2014 pour le 32mm. La fabrication est arrêtée et Konstantin Kusikov exploite le stock de l'usine voisine.

Edited by lyl
orthographe et grammaire
  • J'aime 1
Link to comment
Share on other sites

On peut faire aussi de la photo avec la Scopetech 80L, Test improvisé car le ciel s'y prêtait hier soir. (pluie la veille)

Surprise également du résultat. C'est derrière un réducteur x.8 maison et la caméra est une ASI 071MC refroidie, les images sont recoupées légèrement à cause du vignettage.

Avec de l'autoguidage ça serait mieux bien sûr.

Andromède, le coeur (poses de 1mn et 2mn) et les pléïades (réduit à 30s et 1mn car j'ai vu la dérive sur la première image)

 

M31b_2.jpgM45_2.jpg

Edited by lyl
  • J'aime 2
Link to comment
Share on other sites

  • 2 weeks later...

Réducteur x.7 pour ST80A-L et ST80A-MAXI

référence : https://www.edmundoptics.fr/p/30mm-dia-x-200mm-fl-vis-0deg-inked-achromatic-lens/7869/

Ce doublet, monté en T2 (accessoire Edmund ou 35mm (SM30 Thorlabs) convient bien optique pour faire un réducteur/aplatisseur assez fort pour ces deux achromats.

La 80/1200 passe en 80/800 : backfocus de 63mm, infocus de 101mm (lentille à monter dans le PO)

La 80/1000 passe en 80/700 : backfocus de 56.5mm, infocus de 87mm (lentille à monter dans le PO)

Je cherche actuellement comment finaliser ça proprement, j'ai la référence des tubes de maintien en 35mm, un expert en impression 3D serait d'une grande aide.

image.png.ee327d41b18d8085524369e50d25854b.png

La 80/1200 offre un peu moins de champ (environ 18mm de diamètre sur le plan focal) mais la correction est excellente, permettant ainsi de réaliser un objectif de petzval possédant un strehl > 0.6 de la raie Oiii à H-alpha.

image.png.ff0b65c93a81d41afcc69c976f5cf1ab.pngimage.png.bd6f1a94c83b915800bb66a988e08c39.png

 

Link to comment
Share on other sites

La lunette Scopetech vaut 500€ livrée (Flo UK) + correcteur (à assembler soit même) 200€ ? donc 700€.

 

Si on regarde du côté des lunettes ED qui montreront peut être d'aussi bonnes performances on arrive par exemple à :

 

- en ED une TS 80mm f=560mm à 580€

- en APO triplet une TS 80mm f=480mm à 850€

 

(Prix PierroAstro)

 

Alors est ce que cela est vraiment une bonne affaire ? Hormis tenir à posséder absolument une lunette achromatique Japonaise copiée des modèles d'antan qui étaient effectivement de grandes qualité ...

 

Désolé je me suis intéressé aussi à cette lunette de style "revival" mais je n'arrive pas à trouver des arguments objectifs pour me dire que pour du visuel ou de la photo c'est mieux que ce qui se fait en doublet ED ou même triplet APO actuellement :) 

 

Link to comment
Share on other sites

  • 3 months later...

Salut

 

Je remonte ce post car j'ai l'envie de passer le cap est de commander cette 80 maxi très prochainement. J'ai contacté FLO en ce sens.

Elle serait dédiée planétaire et beaucoup lunaire car à vrai dire je n'ai plus le temps d'aller sous ciel noir ou rarement mais cependant j'ai encore quelques doutes par rapport à ce que je possède actuellement et notamment à la peur du double emploi ce qui pourrait me faire partir sur un autre tube.

Pancho61 ou Lyl, avec la 80 Maxi et un RC Orion Dielectric peut on avoir un soucis de focus ? (d ou l usage d'un RC court ?)

A votre sens et par rapport à ce que j'ai c'est à dire un MAK 127/1900 et une vielle Tasco (vixen 80M) et Admiral 80/1200 le gain est il vraiment notable.

L'avantage du Mak est son absence de chromatisme, j'en trouve encore un poil ds la 80/1200 que j'ai et la 80/910 même si c'est très très léger et pourrait se gommer avec un frange killer. (mais pas sur tous les oculaires)

 

Car à contrario je partirai peut être sur la TS 80 ED FPL 53 Lanthane (Pancho61 ton avis serait bienvenue) ou un plus gros modèle Achro en diamètre mais moins qualitatif. (Celestron Omni 102/1000 ou bresser 127/1200 pour tenter le diable mais j'ai peur de mal tomber)

Ou alors la raison voudrait carrément repasser sur un Newton en 250/300 pour venir abonder les lulu et le mak que je détient qui restent limités en CP. Coeur ou raison...  

 

 

 

 

 

Edited by archange34
Link to comment
Share on other sites

Salut archange,

 

Alors pour tes instruments, le mak je ne connais pas cette formule peux pas dire. Pour le reste cela mes plus familiers même si je n’ai jamais jeté un coup d’œil dans les deux instruments voilà ce que je pourrais "dire".

 

Pour la vixen 80m, il me semble que  c’est une 900, une lunette classique bien fabriquée, l’optique est de bonne qualité de mémoire. La vixen doit être conçu un peu plus généraliste, le CA sera sûrement moins maîtrisé qu’avec la scopetech vu que la focale est plus courte. L’instrument se rapproche sûrement plus de la 80/900 que lyl a envoyé pour test.

 

Pour l’admiral, c’est une Towa une marque ayant une bonne réputation, pas située dans le haut de gamme de l’époque mais de bonne qualité. Niveau mécanique, match nul. Après avoir passé pas mal d’heures sur la scopetech la mécanique est l’endroit ou cela pèche un peu le PO même si il est bien conçu est un peu léger sa conception est vraiment similaires au vieilles lunettes admiral, vixen, towa, kenko etc...  Le match se fera sûrement sur l’optique la scopetech a assurément une bonne optique avec un revêtement moderne pas facile de la faire caler même sur des grossissement délirants. La lunette arrive a suivre facilement signe d’un bon niveau de qualité, le calage est fait pour la lune et le planétaire c’est une lunette taillée pour cela. Lyl a eu une excellente idée de remplacer le PO mais c’est un surcout vraiment important. 

 

Pour le RC miroir je ne suis pas sur que cela passe la lunette a beaucoup d’intra focus c’est assez pénible. Cela depends des oculaires que tu met, j’utilise presque exclusivement des 24.5mm avec cette lunette et j’ai investis dans un petit prisme baader c’est un compagnon idéal avec les grandes achromates. Au global sur les grands F/D, je trouve que le rendu avec un prisme est meilleur, l’autre avantage c’est le trajet optique qui est plus court.

 

Pour la TS, j’ai eu cette instrument en 102 bonne instrument également assez couteau suisse mais je l’ai vendu pour garder les grandes achromates moins doublons avec les autres et j’adore le vieux matériel. Je n’investirai pas dans un instrument type célestron omni ou bresser trop peu qualitatif comme tu dis.

 

Pour le newton c’est complètement différent surtout 250/300 mais si tu veux attaquer le CP et que tu n’as pas trop de contrainte de poids le diamètre 250/300 type ES est un bon choix, avec 80mm tu es limité surtout si ton ciel est pas top.

Link to comment
Share on other sites

  • 2 months later...
Le 16/12/2020 à 00:42, pancho61 a dit :

Salut archange,

 

Alors pour tes instruments, le mak je ne connais pas cette formule peux pas dire. Pour le reste cela mes plus familiers même si je n’ai jamais jeté un coup d’œil dans les deux instruments voilà ce que je pourrais "dire".

 

Pour la vixen 80m, il me semble que  c’est une 900, une lunette classique bien fabriquée, l’optique est de bonne qualité de mémoire. La vixen doit être conçu un peu plus généraliste, le CA sera sûrement moins maîtrisé qu’avec la scopetech vu que la focale est plus courte. L’instrument se rapproche sûrement plus de la 80/900 que lyl a envoyé pour test.

 

Pour l’admiral, c’est une Towa une marque ayant une bonne réputation, pas située dans le haut de gamme de l’époque mais de bonne qualité. Niveau mécanique, match nul. Après avoir passé pas mal d’heures sur la scopetech la mécanique est l’endroit ou cela pèche un peu le PO même si il est bien conçu est un peu léger sa conception est vraiment similaires au vieilles lunettes admiral, vixen, towa, kenko etc...  Le match se fera sûrement sur l’optique la scopetech a assurément une bonne optique avec un revêtement moderne pas facile de la faire caler même sur des grossissement délirants. La lunette arrive a suivre facilement signe d’un bon niveau de qualité, le calage est fait pour la lune et le planétaire c’est une lunette taillée pour cela. Lyl a eu une excellente idée de remplacer le PO mais c’est un surcout vraiment important. 

 

Pour le RC miroir je ne suis pas sur que cela passe la lunette a beaucoup d’intra focus c’est assez pénible. Cela depends des oculaires que tu met, j’utilise presque exclusivement des 24.5mm avec cette lunette et j’ai investis dans un petit prisme baader c’est un compagnon idéal avec les grandes achromates. Au global sur les grands F/D, je trouve que le rendu avec un prisme est meilleur, l’autre avantage c’est le trajet optique qui est plus court.

 

Pour la TS, j’ai eu cette instrument en 102 bonne instrument également assez couteau suisse mais je l’ai vendu pour garder les grandes achromates moins doublons avec les autres et j’adore le vieux matériel. Je n’investirai pas dans un instrument type célestron omni ou bresser trop peu qualitatif comme tu dis.

 

Pour le newton c’est complètement différent surtout 250/300 mais si tu veux attaquer le CP et que tu n’as pas trop de contrainte de poids le diamètre 250/300 type ES est un bon choix, avec 80mm tu es limité surtout si ton ciel est pas top.

J'ai eu cette scopetech de 80mm. Excellente optique qui vaut son bulletin de contrôle avec des images assez détaillées de mars en novembre.

Ce n'est qu'une 80, qu'une unitron 76mm surclasse malgré tout et malgré des images violacées avec 200x.

La scopetech a un petit résidu chromatique sur mars avec 200x qui augmente à mesure de la turbulence.

Le chromatisme résiduel sur ces optiques n'est pas en planétaire le critère de jugement sur ce style de tube.

Il peut y avoir une bonne définition de la couleur du disque planétaire encore et fidèle.

Une 80 vixen malgré son F11 doit être un bon numéro en se basant sur la 102 déja en soi une excellente référence.

Les 102 achromat chinois style omni celestron sont plus que correct approchant en perf cette 102 vixen. J'en ai une, avec l'avantage de pouvoir collimater par le barillet. Inconcevable de ne pas avoir de barillet collimatable!

En comparant ces 102acr avec une 100ED et bien mis à part la petite coloration des images, il n'y a rien de plus en détails sur les planètes...

Si scopetech réalise une 102F12, je suis preneur.

  • J'aime 2
Link to comment
Share on other sites

  • 2 months later...
Le 21/02/2021 à 11:10, Algenib a dit :

Si scopetech réalise une 102F12, je suis preneur.

Pas de 102 pour le moment mais la 80-1200, recalée pour remonter l'aberration sphérique qui était mesurée dans l'IR (le bulletin de contrôle de Wellenform mentionnait cette légère surcorrection).

A priori la voila à au moins 0.98 là ou il faut.

Presque finie, je pars en campagne de test lunaire d'abord.

Ensuite retouche de peinture, le tube Vixen a vécu.

Le pare-buée est en phenolic-coton de chez Gerd Neumann, renforcé et adapté avec un peu de toile de verre et époxy pour qu'il tienne sur plusieurs centimètres au bout de l'objectif.

IMAG0268c.jpg.94cb39da6d34bae9f968e68fef390f4a.jpg

L'histoire :

Objectif Scopetech acheté l'an dernier direct Japon via Magellan Science/Kokusai Kohki (Barry G.)

Mesuré 0.97-0.978 et je l'ai recalé sans excès pour l'aberration sphérique : elle sera optimale en solaire, mais à ce f/D c'est très peu de différence, la sur-correction est normale pour monter en grossissement.

Elle devrait être un peu plus uniforme sur la couleur du foucault et le halo bleu encore moins visible.

SC80-1200f.jpg.bd0f56410fd8a523bfcddf6b9b380de7.jpgSC80-1200b.jpg.75b75003ec73ddd6a016ec1c6991acf4.jpgdoublet.jpg.d436d2da1d1e2939a21deb7c17488802.jpg

Le traitement AR optimisé (surcoût assez net du multi-couche chez Scopetech) est prodigieux. Je vous rassure : les lentilles sont montées dans une cellule Vixen également que j'avais récupérée je sais plus où

spacer.jpg.22a20687f0bb2f23238fc8c7bf6305f5.jpgIMAG0250.jpg.509c19cf90ee32f8923ace97b251f9ea.jpgAR-TT.pngpique80b.jpg.dded4354de701429dda2dcc5acaf775f.jpg

Cshift.png.138a5ef86623a49337c578be70f3ae16.pngimage.png.cc6b487d0d67d7703f2b2c7a414cf050.pngRay.png.7c126eec36ea52e56fbed6e099b3505e.png

 

Le tube initial ne me plaisait pas trop : étroit, je la voulais en 2" pour un premier jet, pour tester plus de champ.

Ufoalien en avait un Vixen, incontestablement bien bafflé : j'ai préféré jouer la sécurité, mettre les cales de bafflage n'est pas simple sur 80mm int.

  IMAG0191.thumb.jpg.eda9086d011357e03526c69eaf50a629.jpgIMAG0253c.jpg.528d00d74a3840e359cacbe7c78375c8.jpg

Par contre, j'ai ajusté un pare-buée à partir de la commande initiale, j'ai réussi à avoir un vrai noir et un aspect un peu lisse avec une touche finale à la bombe de peinture.

 

Et le plus casse-pied fut l'alignement du porte-oculaire : bague d'adaptation qui entre un peu trop court et manque d'un rebord d'appui rectifié côté tube.

La première sortie est sans chichi : premier lampadaire disponible et ... le même jeu d'oculaire qu'avec la 80-1000 : ça passe haut la main pour le contraste, les détails et le chromatisme. 💕

IMAG0243c.jpg.99afb161cc6cffecd3c2542409ce672a.jpgIMAG0239c.jpg.0e6fd73080f2243a81f82107589a70e2.jpg

Edited by lyl
  • J'aime 1
Link to comment
Share on other sites

  • 2 weeks later...

Test optique au Ronchi, la 80-1200 est au format classique.

A gauche source bande étroite collimatée (filtre MellesGriot fwhm 12nm mais je manque un peu de recul -> bande surnuméraire), à droite sur étoile artificielle verte 9um Pierro-Astro (probablement type laser 532nm)

Aberration sphérique non détectée en jaune-orange (précision <l/10) pour la raie d et très légère sur le laser vert.

IMAG0289cc.thumb.jpg.8bfa01983860b4231e966ea305fa44d0.jpgIMAG0293c.jpg.34291b7bac3f383461dd7d14cbaf3814.jpgIMAG0299c.jpg.ec34905ca4039f6b9b5db59c3e8cb0cb.jpg

Edited by lyl
Link to comment
Share on other sites

  • 1 month later...
Le 16/12/2020 à 00:42, pancho61 a dit :

...j’ai investis dans un petit prisme baader c’est un compagnon idéal avec les grandes achromates. Au global sur les grands F/D, je trouve que le rendu avec un prisme est meilleur, l’autre avantage c’est le trajet optique qui est plus court...

Bonsoir,

Je m’intéresse fortement à cette lunette ScopeTech STL-80A Maxi. Pour le RC, je me demande pourquoi un prisme aurait un meilleur rendu qu'un petit miroir ? Quel prisme Baader ? Merci

Link to comment
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Paste as plain text instead

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

 Share

  • Recently Browsing   0 members

    • No registered users viewing this page.
×
×
  • Create New...

Important Information

We have placed cookies on your device to help make this website better. You can adjust your cookie settings, otherwise we'll assume you're okay to continue.