Sign in to follow this  
chrishalpha2017

spicules et protu du 17 mai 2019 au spectro

Recommended Posts

bonsoir à tous :)

ce soir vers 18h il y a eu une petite éclaircie avec un ciel assez diffusant donc à priori pas franchement top pour de belles observations.

Cependant j'ai voulu tester les dernières modif de mon spectro et j'ai eu la surprise de pouvoir (enfin) voir les spicules ! Il y avait également une belle protu que je n'ai pu voir que par tranches successives : en effet vue la diffusion du ciel il me fallait une bande passante pluto étroite et j'ai du refermer davantage la fente d'entrée du spectro.

Je poste en lien la video et une image.

Les images sont un peu floue mais les structures restent visibles.  Quand le ciel est vraiment propres les images sont hyper contrastées et surtout très nette!

 

 

 

spicules 4 b couleur.jpg

  • J'aime 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bien joué Chris, tu continues à améliorer ton système.

Sympa de nous montrer une vidéo, comme ça on se rend compte de ce que tu peux voir en direct.

  • J'aime 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

c'est sympa de voir la vidéo et la performance pour obtenir  le bon réglage.

Paul

 

  • J'aime 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

disons que j'attends maintenant un jour de beau temps avec un ciel propre (c'est à dire comme mercredi et jeudi dernier ou le ciel n'était pas diffusant).

J'ai trouvé en fouillant les archives astro des détails sur les spectroscopes de l'époque où on observait les protubérances au spectroscope : à savoir la puissance de leurs appareils et il se trouve que le mien est encore trop puissant pour voir les spicules plus distinctement.

Par ex le spectro de Lockyer (le gars qui a découvert l'Hélium) comportait 7 prismes et la dispersion équivaut à un spectro avec un réseau de 600t/mm environ.

 

Le mien a un réseau de 1200 t/mm !! et lorsque je fait des essais avec un 1800 voire un 2400t/mm la chromosphère s'élargie et devient plus floue à cause des conditions de températures et pression et de l'effet Doppler qui se manifeste alors davantage car la dispersion  plus forte rends plus visible les décalages de raies.

 

En bref ça veut dire que l'image des spicules est noyée dans cette bande qui borde le bord solaire.

Je vais donc faire des essais avec un réseau 600t/mm voire 300t/mm et voir si l'aspect de la chromosphère est plus fine et les spicules mieux isolés.

 

à suivre

 

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now
Sign in to follow this  

  • Recently Browsing   0 members

    No registered users viewing this page.