Jump to content
Fred_76

Vers la fin de l'astrophotographie

Recommended Posts

Donc l astrophotographie touche à sa fin ou il sera toujours possible de pratiquer en compensant par des logiciels?

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 2 heures, Rigelorion a dit :

empiler en éliminant les passages satellitaires si je comprends bien?


Oui, c’est le principe. En photo amateur, c’est simple, il suffit d’empiler plus de poses. Pour de la recherche scientifique avec des télescopes de course, ça devient difficile car le prix de l’heure est exorbitant. Donc s’ils doivent augmenter le nombre de poses à cause de cette myriade de satellites, ils perdent du temps, donc beaucoup d’argent et ça se ressentira sur les études. D’autant plus que pour certaines recherches, ces satellites provoquent une pollution (radio) qu’on ne peut pas éliminer. Et ce n’est pas Musk et Bezos qui les rembourseront (ils devraient).

Share this post


Link to post
Share on other sites

J'avais posté cela au début du sujet :

 

 

Le 26/05/2019 à 18:33, Fred_76 a dit :

image.png.f9a61ba632a5bc565a861725e06461e5.png

 

J'ai essayé de déterminer combien de satellites seraient au dessus de l'horizon pour un observateur lambda à un instant T.

 

On arrive à un nombre de l'ordre de 4000 à 5000 satellites potentiellement visibles dans le ciel à tout moment pour un observateur.

Ils ne seront pas tous visibles de la même façon, selon l'orientation de leurs surfaces planes par rapport au Soleil et le traitement anti-réflechissant, mais sur la quantité, beaucoup laisseront des traces visibles sur les photos.

 

Ce sont tous sont des satellites en orbite basse (350-1500 km), et ils se déplacent rapidement. Les photos du ciel de nuit en pose longue seront donc quadrillées de plein de traces.

 

Avant les constellations, on pouvait potentiellement observer à un instant T un nombre de l'ordre d'une centaine de satellites dans le ciel. On en aura donc 40 à 50 fois plus ! Et ce n'est pas fini car le projet Starlink prévoit d'en envoyer 30000 de plus, ce qui doublera le nombre de satellites visibles dans le ciel à tout instant.

 

Astrophoto

Il ne sera pas difficile d'éliminer ces traces en multipliant les poses et en les empilant avec une réjection de type médiane ou sigma. On le fait déjà.

Ce sont les chasseurs d'astéroïdes et de comètes qui seront les plus embarrassés car il faudra qu'ils fassent le tri pour débusquer le truc qui bouge mais qui n'est pas un des 4000+ satellites.

 

Paysages de nuit

On distingue trois grandes familles de paysages de nuit, les filés d'étoiles, les poses longues sans suivi et les poses longues avec suivi.

  • Les poses longues avec suivi se rapprochent des astrophotos. On empile de nombreuses images donc les traces de satellites seront pas/peu visibles. Le problème sera lorsqu'on ne fait qu'une pose unique...
  • Les poses longues sans suivi sont effectuées en pose unique (en suivant la règle NPF). On ne peut donc pas éliminer facilement les traces, il faut le faire à la main (ce qu'on fait pour les avions et flares de satellites). Autant c'est possible avec quelques avions/satellites, autant ça deviendra très difficile avec 4000+ satellites !
  • Les filés d'étoiles sont des empilements de poses longues sans suivi et on ne peut pas éliminer les traces d'avions et satellites autrement qu'à la main, image par image avant d'empiler les images sans rejection (sinon on virerait les étoiles !). On commence généralement à imager à la fin de l'heure bleue pour avoir un paysage légèrement éclairé, donc on est en plein dans la période où tous ces satellites sont encore très visibles. C'est le mode de photo de paysage de nuit qui sera le plus affecté par les constellations de satellites, et elles seront illisibles avec ces 4000+ traces ! 

 

Timelapses

Les timelapses seront eux aussi impactés puisque similaires dans le mode de prise de vue aux filés d'étoiles. L'élimination des traces ne peut se faire qu'à la main, image par image...

 

Taille des satellites

Ceux qui défendent les constellations de satellites argumentent souvent sur la petite taille des satellites (moins de 1 m de côté), en expliquant qu'une si petite taille ne peut pas causer autant de dommages.

 

Ils se trompent : les Starlink ne sont pas si petits. Ils font environ 2 m x 1 m, avec un panneau solaire de 2 m x 10 m environ,

 

image.png.de9b01ef54ea5ab67817882766ed1142.png

 

Le panneau solaire n'est pas responsable des reflets car il est dirigé vers le Soleil. Par contre la plaque qui supporte le matériel est toujours orientée vers le sol. Elle fait environ 2 m x 1 m, soit deux fois plus que l'antenne réflechissante des satellites Iridium première génération responsable de leurs fameux flares ! Cela dit, si les antennes Iridium étaient réfléchissantes comme des miroirs, les Starlink le sont heureusement bien moins, mais pas encore assez.

image.png.bfa41fedab15c48428ff6b2522ac808c.png

SpaceX teste un traitement visant à réduire l'albédo de leurs engins, un parmi les 60 lancés en novembre 2019 a ce traitement (#1330), mais aucun papier ne montre à ce jour l'effet de ce traitement.

 

A titre de comparaison, une surface réfléchissante de 2x1 m à 550 km d'altitude renvoi autant de lumière à un observateur au sol qu'une surface de 65x130 m en orbite géostationnaire !

  • J'aime 3
  • Merci / Quelle qualité! 3

Share this post


Link to post
Share on other sites

Merci à toi pour ce récapitulatif très instructif.

Share this post


Link to post
Share on other sites

50 000 dans quelques années et combien dans 20 ans....allez savoir qu'elle va être la prochaine "bonne idée"...

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bonsoir

Le ciel était dégagé a 19h15 l’alignement des satellites était visible depuis le siège passager d’une voiture

Puis après un  arrêt j’ai pu compter 14 satellites starlink visible à l’ œil nu

C’est vraiment impressionnant et inquiétant

Bientôt il sera impossible de déterminer une constellation dans le ciel, c’est triste

Cdt Daniel

Share this post


Link to post
Share on other sites

Tiens j'ai une bonne idée, avec 50000 satellites dans le ciel , ils pourraient faire de la pub en écrivant des messages publicitaires en serrant un peu les rangs, un peu comme à la plage quand les avions passent avec une grande banderole, on aurait dans le ciel nocturne , "un MARS est çà repart" "DUREX la nuit inoubliable" etc etc..

Et au lieu de regarder les étoiles, on aurait des Waouh tu as vu la pub DUREX cette nuit ?

 

C'est pour votre bien.

 

 

 

 

 

  

  • Haha 2

Share this post


Link to post
Share on other sites

Je me disais aussi, je vais réfléchir à pire, on est des humains on a des capacités pour faire encore mieux.

 

La par exemple ça peut se vendre comme une oeuvre d'art, tu rajoutes une clé de sol avec photoshop et t auras toujours un bobo new yorkais pour payer 2000 dollars pour mettre dans son salon. On a peut être de l'avenir et enfin on va pouvoir se faire de l'argent.

 

 

 

 

 

44182feb-ffa0-4a21-9974-80ae40bdcbd0.JPG

Share this post


Link to post
Share on other sites

je viens d'assister au passage de soir.

😫😫😨

Share this post


Link to post
Share on other sites

Vu également hier soir pour la première fois (Centre Bretagne).

Si j'avais envie de rire, je dirais qu'à ce TRAIN là le ciel est l'avenir de la SNCF.

Mais comme je n'ai pas envie de rire, je dirais que je trouve ce truc glaçant, stressant, révoltant, scandaleux, dégueulasse, ...🙁.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bonjour, 

Demain, émission sur starlink dans la methode scientifique sur france culture, à 16h et en podcast sur le site de france culture.

  • J'aime 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bonjour à toutes et tous !

dimanche soir  Sud bretagne (muzillac) vers 20 h le passage est impressionnant.... et inquiétant..car à différentes altitudes on peut les faire se croiser... donc en mettre plus ....et en permanence.

J'écouterai le podcast de cet après midi.

Bons cieux à vous toutes et tous !!!

Share this post


Link to post
Share on other sites

Oui très bonne idée , on va peut être en avoir 200 ou 300 mille à terme à tous les étages . Il faut espérer que l effet domino ça existe et qu en cas de panne on est un gros clash de millions de débris , on pourra après lancer des projets pour ramasser les restes et créer de l emploi . 

Edited by archange34
  • J'aime 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

militer pour un site sur la lune!

je ne serai jamais astrophotographe de toute façon mais je compatis

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 4 heures, Petitprost a dit :

A part empiler le Max d’image y aura t’il une autre solution ?

 

Les logiciels traiteront le plus gros, on verra bien....

Share this post


Link to post
Share on other sites
Le 10/01/2020 à 00:52, archange34 a dit :

Non on va continuer en jetant un peu plus de poses c'est tout.

 

Parle pour toi ! On fera comment pour faire des filés d'étoiles ?

 

Pour mémoire, afin de réaliser un filé d'étoiles, on privilégie le crépuscule pour avoir des détails sur le paysage (sinon il est trop sombre). C'est juste à ce moment que les constellations de satellites sont les plus visibles... On empile ensuite de nombreuses photos en pose longue en mode "max". C'est à dire que ce sont les pixels les plus lumineux de l'ensemble des images qui sont retenus : donc on garde les traces des satellites et avions. Généralement on empile ainsi 100 photos voire plus. Pour éliminer les traces de satellites et d'avions, on édite chaque photo une par une et on les efface à la main. Avec un peu d'habitude, ça va très vite. Mais avec les constellations, ce se seront plus "quelques" traces qu'il faudra effacer, mais des centaines ! Autrement dit, il ne sera bientôt plus facile, voire impossible, de faire des filés d'étoiles propres.

 

Le problème sera exactement le même avec les timelapses qui seront quadrillés de myriades de traces mobiles dans tous les sens.

 

Les paysages nocturnes, seront aussi plus difficiles à réaliser car il faudra nécessairement empiler de nombreuses images en utilisant les techniques et logiciels de l'astrophoto, rebutants pour les amateurs non initiés. De nombreux photographes - et pas que des débutants - se contentent de les empiler à la main après avoir effacé les quelques traces d'avions/satellites.

 

L'astrophoto à proprement parler ne sera effectivement pas tellement impactée car les techniques d'empilement éliminent ces traces automatiquement. Cela dit, comme tout traitement de signal, moins il y a de bruit, meilleur est le rapport signal sur bruit (RSB). Or ces satellites innombrables ajoutent  nécessairement du bruit. Cela va donc dégrader le RSB.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 3 heures, Fred_76 a dit :

 

Parle pour toi ! On fera comment pour faire des filés d'étoiles ?

 

Pour mémoire, afin de réaliser un filé d'étoiles, on privilégie le crépuscule pour avoir des détails sur le paysage (sinon il est trop sombre). C'est juste à ce moment que les constellations de satellites sont les plus visibles... On empile ensuite de nombreuses photos en pose longue en mode "max". C'est à dire que ce sont les pixels les plus lumineux de l'ensemble des images qui sont retenus : donc on garde les traces des satellites et avions. Généralement on empile ainsi 100 photos voire plus. Pour éliminer les traces de satellites et d'avions, on édite chaque photo une par une et on les efface à la main. Avec un peu d'habitude, ça va très vite. Mais avec les constellations, ce se seront plus "quelques" traces qu'il faudra effacer, mais des centaines ! Autrement dit, il ne sera bientôt plus facile, voire impossible, de faire des filés d'étoiles propres.

 

Le problème sera exactement le même avec les timelapses qui seront quadrillés de myriades de traces mobiles dans tous les sens.

 

Les paysages nocturnes, seront aussi plus difficiles à réaliser car il faudra nécessairement empiler de nombreuses images en utilisant les techniques et logiciels de l'astrophoto, rebutants pour les amateurs non initiés. De nombreux photographes - et pas que des débutants - se contentent de les empiler à la main après avoir effacé les quelques traces d'avions/satellites.

 

L'astrophoto à proprement parler ne sera effectivement pas tellement impactée car les techniques d'empilement éliminent ces traces automatiquement. Cela dit, comme tout traitement de signal, moins il y a de bruit, meilleur est le rapport signal sur bruit (RSB). Or ces satellites innombrables ajoutent  nécessairement du bruit. Cela va donc dégrader le RSB.

Que veux tu que je te dise , je ne saute pas au plafond , c est comme ça et tu peux t ouvrir les veines devant le prochain lancement il va décoller et le reste aussi . Il faudra s adapter . 
 

Share this post


Link to post
Share on other sites
Le 19/01/2020 à 13:16, archange34 a dit :

Tiens j'ai une bonne idée, avec 50000 satellites dans le ciel , ils pourraient faire de la pub en écrivant des messages publicitaires en serrant un peu les rangs, un peu comme à la plage quand les avions passent avec une grande banderole, on aurait dans le ciel nocturne , "un MARS est çà repart" "DUREX la nuit inoubliable" etc etc..

Et au lieu de regarder les étoiles, on aurait des Waouh tu as vu la pub DUREX cette nuit ?

 

C'est pour votre bien.

 

 

 

 

 

  

 

Ils écriront des slogans contre la pollution lumineuse.

 

 

Share this post


Link to post
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Paste as plain text instead

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.


  • Recently Browsing   0 members

    No registered users viewing this page.

×
×
  • Create New...

Important Information

We have placed cookies on your device to help make this website better. You can adjust your cookie settings, otherwise we'll assume you're okay to continue.