Jump to content

Les causes du réchauffement climatique.


Pyrene
 Share

Recommended Posts

Il y a 13 heures, charpy a dit :

Regardez l'emprise au sol d'une eolienne, on doit pas etre loin de la densité énergétique par m2 au sol du nucleaire. Le blé pusse trés bien au dessus du massif beton...

 

Bonjour: les éoliennes malheureusement tuent les oiseaux de proie!  :-  (

Link to comment
Share on other sites

Il y a 11 heures, Albuquerque a dit :

Et ça m'étonnerait que les chats tuent les oiseaux de proie.... puisqu'on répond toujours que les chats tuent bien plus d'oiseaux que les éoliennes !

hum hum Exagères ! les chats tuent de petits oiseaux (surtout des jeunes) pas des oiseaux de proie ! mais ils vont pas faire le décompte précis de ce qui est tué, tu penses ! les oiseaux de proie sont fort utiles pour attraper les rongeurs (les surmulots) dans les blés' et çà c'est un impact qui n'est pas calculé !

de même l'étrange impact sur les vaches qui broutent non loin des éoliennes, electromagnétisme ou stress animal ? Je penche pour le stress animal qui expliquerait la chute de la production de lait.

Link to comment
Share on other sites

La voiture ca tue aussi un paquet de chouettes et hérissons mais ca ne viendrait a personne l'idee d'interdire la voiture.

 

Mefiance avec les faux arguments de ceux qui defendent leur buisness énergétique et qui sont repris en choeur par les écolos. c'est un gars de total qui était mort de rire a voir qui faisait le plus de bruit suite a  leur campagne d'infox sur les terre rares et les enfants au niger pour bachar la voiture elec et les éoliennes. Cela represente une partie infinitésimale des terres rares extraites chez eux par le travail des enfants... c'est certes une réalite mais de quelques illegaux % du total produit....

 

A un moment faut voir les choses en globalité est ce que ceci et plus soubaitable que cela plutot que de facon binaire

- ça c'est bien (souvent par ce que je connais et j'ai pas l'impression de mal faire... ex les textiles du travail des enfants au bangladesh, viet nam etc...)

-ça c'est pas bien (souvent par ce que je ne connais pas bien et me prend toute une désinformation de ceux qui veulent protéger leur buisness)

 

La pire des choses dans la situation actuelle c'est l'inaction. Il vaut mieux tenter des choses quitte a se tromper, apprendre et corriger le tir plutot que de rester dans le status quo avec des émissions sans cesse en hausse et les températures aussi!

 

On a pas dit que la solution devait etre parfaite et sans aucune consequence mais plutot la moins pire. En ce qui concerne les rapaces ce qui leur fait le plus de tors c'est le manque de prairies et de haies pour abriter des mulots... donc l'agriculture intensive sur des parcelles de dizaines d'hectares monobloc retournées tous les ans ou roundupisés (merci les plantes empoisonnées et les mulots avec).... c'est pas les éoliennes le probleme du manque de rapaces. 

 

Bref garder la part des choses avant de propager des faits anecdotiques comme LA cause à défendre çca tue les rapaces, c'est une realité mais c'est loin d'être LE probleme majeur pour les rapaces.

 

Pour le problème des vaches sensibles au infrasons à priori, la aussi ca peutnse regler assez facilement par des périmetres d'exclusion autour des exploitations laitieres ou bovines, tout comme ca existe deja pour les habitations. C'est aux scientifiques puis au législateur de mettre le curseur a la bonne distance qui limite l'impact. Rien d'insoluble à priori, mais il faut le faire.

 

Dans la meme idee je suis tres favorable à l'exclusion de beaucoup d'activités humaines dans les parcs nationnaux, voire régionaux pour en faire de vrai espaces préservés : pas d'eolienne, pas de grande culture sous phyto, limitation des prélevements d'eau, renforcement des normes d'épuration de l'eau usée et des effluents d'élevage pas, d'autoroutes, limitation des capacités touristiques et hôtelières, limitation de la fréquentation des routes par des péages pour ceux qui ne veulent que traverser sans y séjourner pour inciter à faire un détour si c'est juste pour traverser etc...

Des espaces un peu coupés des activités et de la présence humaine. 

Edited by charpy
  • J'aime 1
Link to comment
Share on other sites

Il y a 16 heures, Alhajoth a dit :

Ma mère à 18 ans (juste avant le bac), mon père à 40 ans.

Ils m'ont d'avantage donné l'impression avant de mourir de penser à leurs succès, leurs échecs, leurs choix de vie, bons ou mauvais, le renoncement à certains de leurs rêves de jeunesse, l'éducation de leurs enfants...

je comprends beaucoup mieux ! ces morts jeunes qui n'ont pas eu le temps de commencer à revivre à la retraite...bien sûr qu'ils ont pensé à leurs enfants avant tout et faits l'impasse de leurs rêves...Aussi tu t'es demandé quelle légitimité tu avais de vivre jusqu'à 82 ans, par exemple ?...peut-être n'as-tu pas pensé que cela aurait plût à tes parents, de voir leur fils pouvoir être lui-même, libre, dégagé des contingences ? C'est une chose que je commence à envisager avec toute la relativité qui sied à ce genre d'attitude.

Bon c'est tout le mal que je te souhaite, moi le "soixante-huit tardé" (je n'avais que 10 ans en 68: petite précision)

Link to comment
Share on other sites

Il y a 3 heures, PEV77 a dit :

hum hum Exagères ! les chats tuent de petits oiseaux (surtout des jeunes) pas des oiseaux de proie !

 

Pardon, c'est ce que j'avais cru dire !

 

 

Il y a 2 heures, charpy a dit :

Dans la meme idee je suis tres favorable à l'exclusion de beaucoup d'activités humaines dans les parcs nationnaux, voire régionaux pour en faire de vrai espaces préservés : pas d'eolienne, pas de grande culture sous phyto, limitation des prélevements d'eau, renforcement des normes d'épuration de l'eau usée et des effluents d'élevage pas, d'autoroutes, limitation des capacités touristiques et hôtelières, limitation de la fréquentation des routes par des péages pour ceux qui ne veulent que traverser sans y séjourner pour inciter à faire un détour si c'est juste pour traverser etc...

Des espaces un peu coupés des activités et de la présence humaine

 

Ouaip, l'homme n'a rien à faire dans la nature. 

A Paris se prépare quelque chose de similaire, pour combattre la traversée touristique du centre les mains dans les poches (entendre par là que ceux qui se rendront au centre pour dépenser dans ses commerces n'auront rien à payer !)

Vous êtes formidables !

Continue, surtout, c'est utile qu'un écolo n'avance pas masqué.

 

 

 

 

 

Edited by Albuquerque
Link to comment
Share on other sites

Il y a 5 heures, charpy a dit :

Dans la meme idee je suis tres favorable à l'exclusion de beaucoup d'activités humaines dans les parcs nationnaux, voire régionaux pour en faire de vrai espaces préservés : pas d'eolienne, pas de grande culture sous phyto, limitation des prélevements d'eau, renforcement des normes d'épuration de l'eau usée et des effluents d'élevage pas, d'autoroutes, limitation des capacités touristiques et hôtelières, limitation de la fréquentation des routes par des péages pour ceux qui ne veulent que traverser sans y séjourner pour inciter à faire un détour si c'est juste pour traverser etc...

Des espaces un peu coupés des activités et de la présence humaine. 

heu ? les parcs nationaux et régionaux sont déjà passablement coupés des activités humaines ! bien sûr il y a des sentiers de randonnées où les marcheurs peuvent s'éclater...tiens j'en connais un bien : le parc régional des Cévennes, sur la façade méridionale, dés qu'on s'écarte des sentiers et qu'on grimpe un peu, on aperçoit d'anciennes constructions et de nombreux murets : la preuve qu'autrefois, il y a un bon siècle, ces espaces étaient précisément l'objet d'activités humaines, agricoles ou pastorales, aujourd'hui revenus pleinement à la nature....le "c'était mieux avant" n'est pas certain du tout, vraiment pas et quand j'écoute les anciens raconter que lorsque les hommes partaient une semaine dans la montagne pour défoncer le terrain, ils n'était pas question que les "bonnes femmes" viennent les déranger pour un motif futile ! A elles de se démerder avec les problèmes....( c'était toute la communauté mâle qui partait là-haut, les chasseurs aussi bien sûr...le "c'était mieux avant"....?

Toutefois Charpy n'a pas tort sur le fait d'insister à ce qu'il y est plus d'espaces naturels hors des activités humaines...il y a un siècle il n'y avait pas eu encore cette migration vers les villes, la France était encore largement rurale, il n'y avait pas d'insecticides, pas de grandes routes saturées, trés peu d'automobiles etc...mon arrière grand-mère qui habitait à moins de 2 kilomètres de ma commune avait suffisamment de terrain pour vendre au marché son maraîchage ! tout cela a disparu ! et c'est plus considérable qu'on ne croit car entre temps : disparition des vergers pour du bâti, constructions presque les unes sur les autres (jardins minuscules), goudronnages et trottoirs aménagés , pertes même du sens des cultures : aujourd'hui tondeuse et potager de plantes aromatiques, quelques fleurs...Autrefois la grande faux (qui ne tuait pas les sauterelles ) au moins un are et demi de légumineuses et des arbres fruitiers, des haies délimitant les parcelles, fossés à la place des trottoirs ; alors bien sûr insectes et oiseaux se disputaient les domaines, j'ai souvenir en 1962 de la dernière attaque des "doryphores" (impressionnante) avant la grande généralisation des insecticides. Certainement des espaces d'un hectare ou deux y compris à l'intérieur des villes apporterait une biodiversité et une fraîcheur qui manque de plus en plus, c'est une évidence !

Edited by PEV77
Link to comment
Share on other sites

Il y a 1 heure, PEV77 a dit :

le "c'était mieux avant" n'est pas certain du tout, vraiment pas et quand j'écoute les anciens raconter que lorsque les hommes partaient une semaine dans la montagne pour défoncer le terrain, ils n'était pas question que les "bonnes femmes" viennent les déranger pour un motif futile ! A elles de se démerder avec les problèmes....( c'était toute la communauté mâle qui partait là-haut, les chasseurs aussi bien sûr...le "c'était mieux avant"....?

 

Quelle misogynie honteuse...

Aujourd'hui les femmes ont toute leur place dans les travaux de force !

Je leur laisse volontiers la mienne. 

  • J'aime 1
  • Merci / Quelle qualité! 1
Link to comment
Share on other sites

Il y a 6 heures, Albuquerque a dit :

Ouaip, l'homme n'a rien à faire dans la nature.

 

Continue, surtout, c'est utile qu'un écolo n'avance pas masqué.

 

C'est reparti pour un tour de caricature...

 

l'homme s'isole tout seul de la nature en se parquant dans les villes. 

 

Ecolo ça doit étre drolement péjoratif à tes yeux vu l'usage que tu fais du term. Ou alors c'est juste pour me coller une étiquette qui te rassure et te permet d'adopter une attitude standardisée '' du petit manuel de défense face à  l'ecolo'' 🙃

j'ai jamais été encarté si ca peut te rassurer.

 

et il n'y a certainement pas un ''c'était mieux avant'' dans mes histoires de parc. Si vous avez suis j'ai beau etre plutot ''decroissant'' dans l'idée je suis quand meme dubitatif et pas super embalé pour me passer de 95% de l'énergie du pays, je sais qu'il y a plein de choses qui en nécessitent un minimum pour assurer quelques besoins de base en santé et en sécurité d'ou l'idée de virer ENR et modération plutot qu'abstinence totale.

 

Pour les parcs c'est plus par comparaison avec les parcs des USA et du canada qu'on se rend compte de la difference. Chez eux il y a des millions d'hectares ou l'homme ne met pas les pieds ou de facon tres anecdotique (un mois par an en éte). Donc la nature trouve son équilibre toute seule, il y a de vrai réservoir de vie adaptée au climat local.

 

Chez nous la vie animale  est systématiquement adaptée a la présence humaine et ses activités,  c'est pas tout a fait une réserve de biodiversité car on interfère / perturbe encore beaucoup. C'est pas par ce que notre espece a pu s'adapter a tous les endroits de la planète qu'on doit pour autant occuper et exploiter tout l'espace.

  • J'aime 1
  • Merci / Quelle qualité! 1
Link to comment
Share on other sites

Il y a 13 heures, PEV77 a dit :

je comprends beaucoup mieux ! ces morts jeunes qui n'ont pas eu le temps de commencer à revivre à la retraite...bien sûr qu'ils ont pensé à leurs enfants avant tout et faits l'impasse de leurs rêves...Aussi tu t'es demandé quelle légitimité tu avais de vivre jusqu'à 82 ans, par exemple ?...peut-être n'as-tu pas pensé que cela aurait plût à tes parents, de voir leur fils pouvoir être lui-même, libre, dégagé des contingences ? C'est une chose que je commence à envisager avec toute la relativité qui sied à ce genre d'attitude.

 

Ma légitimité de vivre jusqu'à 82 ans dépendra de mon bilan vis-à-vis de la société. Bilan cumulé et instantané.

Aujourd'hui, un retraité de 82 ans touche 2 fois plus de retraite que ce qu'il a cotisé. Sans compter le capital immobilier accumulé durant l'inflation des années 70, et qu'il fait aujourd'hui payer au prix fort à la jeune génération, dont la plus grande partie ne peut plus être primo-acquéreuse si elle n'est pas héritière ou bénéficiaire d'une donation ou d'une caution parentale. Dans les sondages, les seuls qui sont pour une élévation de l'âge de la retraite sont ceux qui y sont déjà...

Pour pallier ce système par répartition défaillant, on encourage la capitalisation, qui demande du rendement, de la croissance économique, de la productivité... À qui ? Avec quelles ressources ? Pour vivre plus longtemps, on épuise la nature et les hommes, à qui fait on fait miroiter une retraite dans un état dégradé. La croissance économique et ses externalités négatives n'est nécessaire que parce que la population s'accroît. Celle-ci est tributaire du taux de natalité, mais aussi du taux de mortalité.

 

Il y a 13 heures, PEV77 a dit :

Bon c'est tout le mal que je te souhaite, moi le "soixante-huit tardé" (je n'avais que 10 ans en 68: petite précision)

 

Ta personnalité s'est donc formée en plein courant hédoniste et individualiste. :)

Mais je te rassure : c'est vrai pour toutes les générations qui ont suivi, et qui ont acquis cet héritage. Même les jeunes, s'ils militent contre le réchauffement climatique, c'est d'abord pour leur pomme.

Tiens, un bouquin qui vient de sortir : https://www.fayard.fr/documents-temoignages/la-parenthese-boomers-9782213721934

Edited by Alhajoth
  • J'aime 1
Link to comment
Share on other sites

Le 09/06/2022 à 08:20, charpy a dit :

Regardez l'emprise au sol d'une eolienne, on doit pas etre loin de la densité énergétique par m2 au sol du nucleaire. Le blé pusse trés bien au dessus du massif beton...

 

Hum !!!

 

Sauf que tu ne peux pas mettre une eolienne juste à côté d'une eolienne comme des épis de blé. Les eoliennes, pour des questions de rendement, doivent être éloignes, de mémoire, de 3 à 4 fois le diamètre de l'eolienne (et le diamètre fait la puissance). En terme de densité énergétique, c'est donc  la surface totale occupée par le champs d'éolienne qu'il faut prendre en compte. Là, il n'y a pas photo. C'est de mémoire deux ordres de grandeurs en faveur du nucléaire sur la densité énergétique. En cherchant un peu, on trouve qu'il n'y a pas mieux (et de loin) comme source d'énergie sur le critère de la densité énergétique.

 

Après, il serait absurde de se passer d'une source d'énergie très decarboné à associer à une sourcenon intermittent. Du point de vue du CO2 émis, la meilleure association est avec le nucléaire puisque le gaz naturel fossile est un fort émetteur. On peut utiliser du biogaz mais si il est produit strictement à partir des déchets vegetaux, il n'y en a (largement) pas assez. Cela conduite à produire du biogaz à partir de culture faites pour cela ce qui est absurde...

Le 09/06/2022 à 08:20, charpy a dit :

Aprés c'est toujours pareil. On peut etre contre tout et exiger plus d'effort de la part de tout le monde mais qui peut se targuer ici d'avoir un bilan carbone a 2kg/an sachant que les simples services publics font deja 1,4kg....

 

 

2 Tonnes /an/personnes.

 

Les services publics doivent, comme les entreprises, se decarboner.

Le 08/06/2022 à 23:16, Alhajoth a dit :

Pas besoin de les dépolluer si c'est pour y remettre des bureaux, des centres commerciaux ou, soyons, fous, des usines, plutôt que d'artificialiser de nouveaux sols.

 

Des exemples récents montrent qu'en l'absence de depollution,  les locaux neufs sont... déjà pollués par la pollution des sols... Ils sont alors inutilisables parce que les personnes tombent malades, intoxiqués.

Absurde, non ?

Dépolluer est nécessaire ! Ce serait bien d'éviter de faire les shadocks... Polluer (facile, pas cher)... Dépolluer (difficile, cher)

 

  • Merci / Quelle qualité! 1
Link to comment
Share on other sites

Le 09/06/2022 à 19:32, charpy a dit :

Il y a aussi dans la balance des capacités techniques qu'on avait pas et des économies d'échelle (notamment pour la surveillance et l'entretien). Faire gros c'est plus rentable mais c'est moins résilient.

 

Mettre plein de petite ne résoud pas le probleme des câbles pour transporter le jus ni des tranchées pour les enterrer. Des travaux/matériel moins importants mais démultipliés en nombre ca fini souvent plus cher a l'installation aussi.

 

Pour l'éolien c'est surtout que le gisement énergétique est bien plus élevé en hauteur qu'au niveau du sol et moins sensible à la rugosité (constructions et arbres). En dessous de 20m de haut ca chute brutalement

 

1.3.4.2.f1.gif

 

 

Oui, la puissance de l'eolienne est directement relié au vent au sol et donc à la rugosité de la surface au sol.

Une eolienne a besoin de vent réguliers, non turbulent, relativement fort (mais pas trop).

Avec ces critères, il n'y a pas mieux que la mer.

Le 10/06/2022 à 11:03, charpy a dit :

Mefiance avec les faux arguments de ceux qui defendent leur buisness énergétique et qui sont repris en choeur par les écolos. c'est un gars de total qui était mort de rire a voir qui faisait le plus de bruit suite a  leur campagne d'infox sur les terre rares et les enfants au niger pour bachar la voiture elec et les éoliennes. Cela represente une partie infinitésimale des terres rares extraites chez eux par le travail des enfants... c'est certes une réalite mais de quelques illegaux % du total produit....

 

 

... On peut regarder le bilan des morts par source d'energie (Jancovici en a fait un dans son cours dec l'ecole des mines). Les énergies fossiles sont de très très loin devant... et le nucléaire très peu.

  • J'aime 1
Link to comment
Share on other sites

il y a 35 minutes, ursus a dit :

.. On peut regarder le bilan des morts par source d'energie (Jancovici en a fait un dans son cours dec l'ecole des mines). Les énergies fossiles sont de très très loin devant... et le nucléaire très peu.

 

 

Les énergies renouvelables sont très bien placées dans le classement , un barrage qui pète peut faire infiniment plus de dégâts qu'un Fukushima

  • J'aime 1
Link to comment
Share on other sites

Il y a 6 heures, Hoth a dit :

un barrage qui pète peut faire infiniment plus de dégâts qu'un Fukushima

 :hmm:  je ne crois pas non: après une inondation catastrophique, même avec des centaines de morts sur le coup, la vie repart. Alors qu'après une catastrophe nucléaire on peut avoir des centaines de morts sur le coup, comme pour un barrage, mais la vie humaine ne repart pas après, et on en prend pour quelques siècles voir quelques milliers d'années :malade:

Link to comment
Share on other sites

Et oui ça fait peur: une zone d'exclusion d'un rayon de 30 km, autour de la centrale de Tchernobyl :malade:

"Pour un peu, on se croirait dans les Landes, sur le chemin de la plage. Mais un checkpoint gardé par des hommes en treillis ramène à la réalité. Ici commence la zone d’exclusion de Tchernobyl: un rayon irrégulier de 30 km, tracé autour de la centrale, à cheval entre l’Ukraine et la Biélorussie."

https://www.lefigaro.fr/international/a-tchernobyl-le-tourisme-est-en-plein-essor-20190825

 

 

Link to comment
Share on other sites

En l'occurence , je parlais bien de Fukushima , l'accident qui a fait 0 victimes directes , l'accident qui a fait replonger massivement l'Allemagne dans le charbon (qui entraine des dizaines de milliers de victimes chaque année à cause de la pollution et quelques centaines de millions à terme , une fois que la cocotte sera bien sous pression)

 

Tchernobyl  , c'est pas la meilleure place pour les bipèdes mais pour tout le reste , c'était devenu un paradis

 

Je persiste , les énergies renouvelables , l'hydraulique en particulier à causer infiniment plus de dégâts et de victimes que le nucléaire

 

https://www.lepoint.fr/monde/zero-mort-aucun-cancer-le-vrai-bilan-de-l-accident-nucleaire-de-fukushima-10-03-2021-2417139_24.php

 

https://www.lefigaro.fr/histoire/2014/12/02/26001-20141202ARTFIG00078-barrage-les-5-catastrophes-les-plus-meurtrieres-en-europe.php

 

https://fr.wikipedia.org/wiki/Barrage_de_Banqiao

 

 

Il se passerais quoi dans l'opinion publique si la catastrophe de Malpasset arrivait aujourd'hui ?

 

 

 

Edited by Hoth
  • J'aime 1
Link to comment
Share on other sites

Mdr 6 personnes (travailleurs du nuc) on eu un cancer reconnu comme maladie professionnelle mais

Citation

mais il s'agit « d'une reconnaissance administrative, et non scientifique »

 

De qui se fout ont? 

lorsqu'on sait la difficulté à faire reconnaitre une affection professionnelle...

 

On dirait des assureurs : il faut une preuve irréfutable d'un incident immediat et imprévisible ayant causé directement les dommages ..... blablabla

 

En gros ca veut dire ok on indemnise lorsqu'on a vraiment plus d'autre choix mais a la moindre excuse on se décharge de nos engagements...

 

Encore une fois de qui se fout ont lorsque jancovici compare les chiffres des morts directs du nuc et d'autres accidents industriels alors qu'on sait sait que c'est sur 20/25ans qu'on va avoir statistiquement des augmentations de maladie induites et qui sont souvent soignables mais bonjour la baisse qualité de vie sans thyroide ou autre. ..

 

On dirait les producteurs de pesticides qui ne parlent que de la toxicité aigue de leur produit alors qu'il y a tout un panel d'autre effet a long terme bien plus pernicieux mais plus difficile à mettre en évidence. 

Je pense que les chiffres existent a la MSA et qu'un épidemiologiste n'aurait pas de mal a mettre en évidence la sur-représentation des cancers chez les agriculteurs par rapport a la population génerale. Mais bon ce n'est pas une preuve formelle d'une exposition dircte a une molecule précise etc... alors pas vu pas pris...

 

Bref seuls les épidemiologistes avec 20/30 ans de recul sont aptes à trancher, pas les ''urgentistes'' et il n'y pas que la mortalité a prendre en compte. Mais la totalite de ce qui peut fortement égrader la qualité de vie : troubles du système immunitaire, endocrinien, séquelles de maladie ou de chirurgie etc...

 

J'ai un ami qui a pris une bonne dose en iradiation aigue externe (non quantifiée) suite a une expérience de champignon de chez nous. Il est allé la ou ca ne devait étre en théorie. Il est toujours en vie bien qu'il n'ai pas été suivi médicalement malgré un acceuil par des collègues a son retour en tenue NBC par 40C sous le soleil (de quoi comprendre que c'est pris TRES au serieux : passage au geiger qui crépite, a poil, douche de décontamination. Et hop prenez vos affaires et rentrez chez vous vous étes relevés de vos fonctions.

 

Il n'y a jamais été rappelé bizzarement et n'a jamais eu de suivi médical spécifique. En gros administrativement il ne s'est rien passé!

Il a été malade comme tout pendant 15j mais ne pouvais pas tout dire a son généraliste (secret defense) qui a diagnostiqué une intoxication aigue (il pensait alimentaire, ou chimique)?

Il est à la retraite et toujours en bonne santé mais sa fille a eu une leucemie  qui'l'a emportée brutalement  a 30ans. Est ce que ca compte dans les stats de mort induite ou c'est pas prouvé formellement donc ca compte pas?

 

 

Pour fukushima ils disent tout ce qu'ils ont fait et bien fait pour éviter l'exposition des gens : évacuation, decontamination, interdiction et beaucoup de controles sur les produits de la mer et agricole et ca a permis de ne pas faire de mort mais par co tre ca a couté des milliards...

Ils sont juste en train de dire que la prochaine fois c'est pas la peine d'en faire autant, on fera beaucoup moins pour que ca coute beaucoup moins cher et on peut bien se permettre quelques morts. C'est l'assureur qui est en train de mettre des petites lignes supplémentaires d'exclusion à son contrat. Avez vous envie de signer?

 

Depuis macron on a un gros retour de la promotion du nucléaire et ca vire a la campagne de pub. On aura bientot la caricature de bonne radioactivité humaine qui soigne (radiothérapie toussa...) contre la mauvaise radioactivité naturelle ''sauvage'' qui rend malade (le radon... toussa).

 

J'entend certains arguements de puissance disponible et controlable, de densité énergétique mais il ne faut pas oublier aussi les inconvénients réels (pas les peurs irrationnelles) :

-déchets qui s'accumulent et a longue vie

- manque de ressource pour etre généralisé et ou durable (ou alors tout au mox mais ca démultiplie le problème des déchets), 

-cout du démantèlement (les belges se font actuellement tordre le bras pas engie sous menace d'arreter la production nuc en plein risque de pénurie de gaz pour essaier de se défausser du démentellement)

- risque militaire et terroriste (cible privilégiée), facilité a en faire une bombe salle en attaquant les piscines

- probleme du refroidissement l'été pour les centrales sur riviére

- distance de migration des contaminants (meme si dillués)

- rejets de l'industrie chroniques ou accidentels (cf nombreux incidents a tricastin et a la hague entre autre...)

- cout réel du kwh produit trés dépendant du niveau de sécurité exigé et du cout du financement (pourtant exceptionnellement bas actuellement mais c'est déja une surcharge qui plombe les EPR anglais par exemple ou alors surprime au kwh produit, donc prix inadapté au prix de marché)

- durée de vie des installations et durée de stabilité politique et économique (conséquences en cas de corruption généralisée,  déréglementation,  dictature, etc...)

 

Bref tout ca est a relativiser et surtout à comparer aux avantages / inconvénients des autres énergies alternatives. Ce qui était possible pendant les 30 glorieuses n'est peut etre plus adapté au monde d'aujourd'hui. Ce sont des choix qui engagent sur le trés long terme.

Edited by charpy
Link to comment
Share on other sites

Voila beaucoup de points d'interrogation sans réponse. 

Pour la secu des réacteurs et des piscines il y a le grand carrénage annoncé... mais du coup ca plombe le coté financement/cout du kwh,

Pour les déchets il y a bure (et encore je suis pas fan de cacher la misère sous le tapis fut il epais et en argile)

 

Pour le reste j'attend toujours des réponses crédibles. (Spécial albuquerque)

 

Je ne comprend pas ce besoin de s'accrocher à la ''modernité des années 60'' en refusant de considérer ce qui s'est développé depuis : solaire, electro éolien. Personne n'a dit que c'était parfait (les rapaces, les paysages, l'intermitence...) mais 'est pas une raison pour tout bouler ou pour s'en passer au prétexte que ca demande une adaptation.

 

Oui on fait pas 1000 bornes d'un coup en voiture elec comme en diesel mais est ce grave / important au quotidien?

 

Oui les enr c'est intermitant mais quel est notre besoin de base et peut on gérer une partie l'intermitence par du stockage en chauffe eau en jouant sur les heures creuses par exemple... rien d'insoluble mais il faut accepter de changer quelques habitudes.  Est ce que le jeu n'en vaut pas la chandelle sachant que ca fait 30 ans qu'on a rien fait sinon aggraver le problème...

 

Il va peut etre falloir se décider a bouger pour pas donner raison aux collapsologues :be:

Edited by charpy
Link to comment
Share on other sites

il y a 51 minutes, charpy a dit :

Pour le reste j'attends toujours des réponses crédibles. (spécial Albuquerque)

 

C'est inutile puisqu'elles seront d'avance mauvaises.

La crainte des répercussions en chaîne de la pollution nucléaire est recevable sur simple suspicion, car on ne peut prendre le risque d'attendre éternellement des preuves, cependant que celle des répercussions en chaîne de la non-utilisation du nucléaire devrait pour le moins être démontrée, sans quoi on jancovicise dangereusement. 

Le mieux est décidément de nous décider à adopter un mode de vie qui minimise ces questionnements qui prennent trop la tête. 

Dans le cadre de ce mode de vie, la voiture électrique collective de l'immeuble n'aura pas besoin d'une grande autonomie puisqu'elle sera attendue par l'utilisateur suivant et ne pourra donc guère s'éloigner. 

Pour aller à la mer, à la montagne ou à l'étranger (proche) le comité khm... citoyen de l'immeuble se chargera d'organiser tout ça collectivement.

 

 

 

 

Edited by Albuquerque
Link to comment
Share on other sites

Le 11/06/2022 à 02:07, Alhajoth a dit :

Ta personnalité s'est donc formée en plein courant hédoniste et individualiste. :)

Mais je te rassure : c'est vrai pour toutes les générations qui ont suivi, et qui ont acquis cet héritage. Même les jeunes, s'ils militent contre le réchauffement climatique, c'est d'abord pour leur pomme.

"C'est d'abord pour leur pomme" décidément l'individualisme est roi, et je n'avais nul besoin d'être rassuré là-dessus.

 

Le 12/06/2022 à 09:38, charpy a dit :

Je ne comprend pas ce besoin de s'accrocher à la ''modernité des années 60'' en refusant de considérer ce qui s'est développé depuis : solaire, electro éolien. Personne n'a dit que c'était parfait (les rapaces, les paysages, l'intermitence...) mais 'est pas une raison pour tout bouler ou pour s'en passer au prétexte que ca demande une adaptation.

intermittence : la solution en off-shore l'est beaucoup moins même si c'est énorme mais j'ai rien contre, maintenant il faut voir avec les intérêts des pécheurs (encore que les petits pécheurs le gouvernement n'en a strictement rien à faire...peuvent crever, vive les gros thoniers ! )

le nucléaire a été tellement délaissé par 3 présidents successifs que lorsque il va falloir s'y remettre, il va y avoir un sacré boulot ! sans compter que pas mal de centrales arrivent maintenant en fin de vie ! petite précision sur Tchernobyl : on pourrait croire que les centrales françaises sont de  même facture : il n'en est rien, les réacteurs civils soviétiques étaient conçus pour produire du plutonium afin d'alimenter en bombes, vous savez, la "très maigre" capacité nucléaire de l'armement soviétique...ils ont été très très loin dans ce domaine !!

Link to comment
Share on other sites

 

La société zoologique de Londres a publié un article en ligne traçant l’évolution d'un Indice Planète Vivante. "En gros", cet indice trace l'évolution des  populations des populations d'animaux, soit globalement, soit par type d'animaux ou par espèce.

Le résultat est assez simple à comprendre : entre les années 1970 et aujourd'hui, la baisse en moyenne de 68%

 

https://www.livingplanetindex.org/documents/fig2_lpi_trends.png

 

Cela concerne toutes les régions du monde :

 

Évolution des indices planète vivante, tableau

 

A lire ici : https://www.zsl.org/blogs/science/the-living-planet-index--data-analysis-clusters-and-biodiversity-loss

 

Des publications à lire ici : https://livingplanetindex.org/publications

 

Des statistiques ici : http://stats.livingplanetindex.org/

 

 

 

Link to comment
Share on other sites

A écouter !

 

Entre autre:

- les constats des évolutions des  différents systèmes où les réchauffements climatiques n'est qu'un symptôme des déséquilibres créés par l'homme.  Il y est aussi questions des limites de notre système terre/société: limites en quantité / limite en flux de matière / d'énergie en relation avec les évolutions des prix. Tout ceci avec à l’appui des études d'autres personnes (chercheurs) où d'information issues du monde économiques.

- De manière intéressant, il y a la définition d'une société durable du point de vue de l'économiste. La durabilité du point de vue économique est très loin de ce qu'on imagine, en relation par exemple avec l'environnement. De même, la définition d'un circuit court qui peut ne pas être lié à la distance.

 

 

il est question de résilience socio-écologique, de relocalisation, de "rebiodiversification" pour in fine être une question de sécurité et d'indépendance.

 

Il est question des acteurs et de ce que nous pouvons faire à notre échelle.

 

image.png.9ff3d5dff52f4d2fec723282ac480631.png

 

 

 

  • J'aime 1
Link to comment
Share on other sites

Le 12/06/2022 à 10:29, Albuquerque a dit :

Pour aller à la mer, à la montagne ou à l'étranger (proche) le comité khm... citoyen de l'immeuble se chargera d'organiser tout ça collectivement.

 

Zut alors et moi qui voulait emmener mon telescope par le train réquisitionné par le comité khm....?? sauf que ...y'a plus de ligne !!...supprimée depuis de longues années...plus que 35 kms à faire à pied (avec mon telescope) pour être en haut de la montagne...Ah ! mais non heureusement il y a des véhicules électriques en location tout près de la gare, et en nombre ! en nombre (parce que je suis pas le seul ) et bien sûr un bon millier de bornes de recharge...le tout fonctionnant au vent (heu à l'éolien) et fonctionnant très bien à la mauvaise saison...là où tu poses pas ton telescope....sont chiants ces astrams,  jamais contents.

 

petite moquerie pour dire que la transition tout électrique tant vantée dans les pubs risque d'être difficile, en effet en raison des suppressions de petites lignes sncf non rentables (logique libérale) çà risque d'être coton de faire 900-1000 kilomètres pour rejoindre un site, donc louer un véhicule (électrique ?) parce que je vois mal sur autoroutes des parkings de 1000 bornes de rechargement, voire plus, en plein centre de la France...y'a qu'a s'adapter diront les uns, renoncer aux vacances dans le sud, ou avoir 2 véhicules : thermique et électrique...comme s'il n'y avait pas assez de bagnoles comme çà !

Edited by PEV77
Link to comment
Share on other sites

Canicule... risque de mort des animaux d'élevage en France.

 

 

20220615_210049.jpg

 

Boutade on

Finalement, la réduction de la consommation va se faire d'elle même faute de combatant.

Boutade off

Link to comment
Share on other sites

Effectivement pour les volailles dans un hangar, des porcs sur caillebotis etc... ca va faire de la casse!

 

C'est sévere. J'en discutait ce midi avec un ami météorologue à la retraite.

Et il dit que c'est qu'un petit avant gout car on est qu'a 1,5C de réchauffement et on est toujours sur la trajectoire qui permet de s'en prendre 3 de plus. Je vous laisse imaginer.

Link to comment
Share on other sites

Comme l'a dit le président des chasseurs: si on nous parle de canicule, comme par hasard entre les deux tours des élections, c'est pour influencer les votes" (citation approximative mais qui respecte le sens)

On est pas près de s'en sortir les gars.

Comme dit Aurelien Barreau, le réchauffement n'est qu'une pointe de l'iceberg.... par contre la disparition du vivant est un tsunami silencieux. (encore citation approximative mais respectueuse du fond).

Perso j'ajoute, en me référant entre autres a notre patron des chasseurs, que le vrai gros big balaise problème de cette planète... c'est l'humain.

Ceci dit, les virus semblent avoir été  impliqués dans l'apparition de la vie... espérons qu'ils le soient dans sa continuation, en dégageant vite fait ce prédateur ultime et... tellement fragile.

Attendons la rubéole du pamplemousse ! 

🤣

Link to comment
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Paste as plain text instead

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

 Share

  • Recently Browsing   0 members

    • No registered users viewing this page.
×
×
  • Create New...

Important Information

We have placed cookies on your device to help make this website better. You can adjust your cookie settings, otherwise we'll assume you're okay to continue.