Jump to content
Pyrene

Les causes du réchauffement climatique.

Recommended Posts

il y a 45 minutes, Pyrene a dit :

Il rejoint parfaitement le Courtillot de la Terre plate et noire, ou l'Allègre des courbes bidouillées, parmi les faussaires de la science.

 

Donc tu ranges François Gervais un scientifique du CNRS qui enseigne à l'université au même niveau qu'un platiste ? Je veux bien te croire alors celà se trouve des scientifiques français bidon au CNRS il y en a peut être d'autres ? :lol: 

 

Sinon j'ai pas vu Gervais formuler des théories à part reprendre des résultats publiés par d'autres après sur Internet. On peut faire dire n'importe quoi en reprendant les propos d'une personne et propager beaucoup de rumeurs là je reconnais au moins ça. Après si tu as des arguments sur ce qu'il dit dans la première vidéo et pas ce que rapporte des sites (que tu as mis en lien) sur ce qu'il aurait dit ou bien qu'on aurait entendu de lui il y a 10 ans je veux bien les lires :) 

 

La réponse de François Gervais à François-Marie Bréon en Juillet dernier https://www.climato-realistes.fr/francois-gervais-repond-a-francois-marie-breon-afis 

 

il y a 45 minutes, Pyrene a dit :

Tout scientifique pouvant prouver une activité scientifique peut demander à être relecteur des rapports provisoires, qu'il ait ou non une expertise climatique.

 

Est ce que celà n'affaiblit pas justement les rapports du GIEC si des scientifiques ignorants du sujet relisent ces rapports où est l'oeil de l'expert la dedans ?

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 17 minutes, jgricourt a dit :

Donc tu ranges François Gervais un scientifique du CNRS qui enseigne à l'université au même niveau qu'un platiste ? Je veux bien te croire alors celà se trouve des scientifiques français bidon au CNRS il y en a peut être d'autres ?

Je te signale que Claude Allègre a eu une médaille d'or du CNRS et est membre de l'Académie des Sciences. Courtillot a enseigné dans plusieurs universités et dirigé l'IPG (et il n'est pas un platiste, il a seulement publié un "calcul climatique" en oubliant que la Terre est ronde, d'où quelques sarcasmes...). L'un et l'autre ont usurpé leur réputation dans un domaine pour répandre des faux (Allègre) ou des inepties (Courtillot).

Gervais pour sa part a fait les deux : inepties et faux.

La liste des scientifiques qui clament des inepties hors de leur domaine en croyant avoir la Science est sans fin, de Crookes qui faisait tourner les tables à Lord Kelvin qui démontrait que la Terre ne peut avoir plus de quelques milliers d'années... ou le fameux professeur Joyeux qui fait la une des journaux actuellement et s'est répandu en mensonges sur les vaccins, alors qu'il est cardiologue. L'argument d'autorité est vide de toute réalité.

Par ailleurs, il n'y a pas "d'arguments du GIEC" : le GIEC ne fait aucune recherche, c'est seulement une instance qui compile les publications dans le domaine du climat pour en tirer des rapports compréhensibles par les décideurs politiques. Les publications scientifiques valides sont celles qui sont publiées dans les revues à comité de lecture. Le GIEC en dépouille des milliers pour chacun de ses rapports, et tu sais quoi ?... jamais une de Gervais, parce que ce guignol n'a jamais publié une seule ligne sur le sujet dans une revue scientifique !

Je trouve assez consternant que tu exhume encore ces fossiles là : exhumer des fossiles, c'est MON boulot, laisse ça aux spécialistes !!! image.gif.da87a5742dc3682cc28777a0abadbcb4.gif

  • J'aime 1
  • Merci / Quelle qualité! 2

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 26 minutes, jgricourt a dit :

Est ce que celà n'affaiblit pas justement les rapports du GIEC si des scientifiques ignorants du sujet relisent ces rapports où est l'oeil de l'expert la dedans ?

Les relecteurs font des remarques, et elles sont reprises, ou pas par un système de vote.

On peut hurler que "la science ne se décide pas au vote", mais dans les faits, ça se passe toujours comme ça. Une idée est publiée, si et seulement si le comité de lecture de la revue en reconnait la qualité. Et ensuite, l'idée progresse et est adoptée par la communauté scientifique ...ou pas.

Par contre, s'agiter sur le Net, touiteur ou ioutoub, c'est gratos et sans filet....

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 19 minutes, Pyrene a dit :

c'est seulement une instance qui compile les publications dans le domaine du climat pour en tirer des rapports compréhensibles par les décideurs politiques

 

Donc aucun interêt de lire ces rapports vu que ce n'est pas vraiment de la science (pour des décideurs politique !), ce qui me semblait aussi, et puis je savais que c'est mission impossible de rechercher un point de vue unique sur un sujet aussi complexe et pluridisciplinaire que le climat :) 

 

il y a 19 minutes, Pyrene a dit :

Le GIEC en dépouille des milliers pour chacun de ses rapports, et tu sais quoi ?... jamais une de Gervais, parce que ce guignol n'a jamais publié une seule ligne sur le sujet dans une revue scientifique !

 

Et celà interdit à lui et bien d'autres de discuter de sciences et d'opposer des arguments scientifiques ? Il a même réxpliqué le fonctionnement des commités de lecture, il est d'ailleurs d'accord avec pas mal de sujets avancés par les pro-réchauffement mais tu vois tu le traites de guignol ... je ne taxe pas les participants du GIEC de guignols.

  • Haha 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bonsoir à tous,

 

 L'ambiance n'étant plus à la guerre froide en même temps que  le climat se réchauffe, ne pourrait t'on pas faire un sondage ?

  • J'aime 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 4 heures, jgricourt a dit :

 

Donc aucun interêt de lire ces rapports vu que ce n'est pas vraiment de la science (pour des décideurs politique !), ce qui me semblait aussi, et puis je savais que c'est mission impossible de rechercher un point de vue unique sur un sujet aussi complexe et pluridisciplinaire que le climat :)

 

Ben si justement, c'est une "review" du sujet.

 

Après si tu veux chercher par toi même des articles scientifiques sur le sujet du réchauffement climatique, tu peux utiliser google scholar  pour les trouver. Avec un peu de chance, certains seront en accès libre.

Ah j'oubliais. Il te faudra trouver les bons mots clefs pour trouver l'information ad hoc.

 

https://scholar.google.com/scholar?hl=fr&as_sdt=0%2C5&q=global+warming&oq=global+

 

Bon, il y a d'autres moteurs de recherche scientifique mais ils sont payants.

 

 

PS: Il se trouve qu'un travail de recherche ou une théorie qui n'a pas été critiqué par ses  pairs n'a que peu de valeur. Un chercheur lambda (par exemple les bogdanoff) qui annonce des conclusions de son travail mais qui ne les confrontent pas à une approche scientifiques ne s'expose pas à l'échec et n'assume pas la confrontation.

Regarde les théories qui sortent sur WA en lien avec la relativité générale ou autre... beaucoup se marrent ici de ce qui est alors dit. Leurs auteurs viennent chercher auprès d'un public "crédule" une reconnaissance.... mais beaucoup de webastram ont suffisamment de culture scientifique pour démonter les théories présentées.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 9 heures, ursus a dit :

l se trouve qu'un travail de recherche ou une théorie qui n'a pas été critiqué par ses  pairs n'a que peu de valeur.

 

Oui mais F. Gervais n'avance aucune théorie tu as beau me reformuler 10 fois comment progresse la science celà ne me convainc pas que tu as raison ici, c'est pour ça qu'un débat contradictoire (comme ont dit) entre un physicien enseignant chercheur expérimenté qui posent des questions et un climatologue indépendant serait bienvenu, après les climatologues improvisés de WA tu sais ce que j'en pense ... 😂

 

Il y a 9 heures, ursus a dit :

Ben si justement, c'est une "review" du sujet.

 

Par des fonctionnaires d'état qui ne sont pas spécialistes de la question et qui doivent impérativement produire un rapport sur le sujet du réchauffement ? Donc pour moi déjà c'est plié comme affaire. Ce qui ménerve aussi c'est de voir dans tous les médias Jean-Jouzel le porte parole du GIEC en France (on l'a encore entendu hier sur France 2) et qui je vous le donne en mille est directeur de recherche au CEA  ! Si certains lecteurs de ce fil qui n'osent pas intervenir ici et se posent encore la question, au CEA on étudie l'atome et la filière nucléaire au moins depuis sa création au moment où DeGaulle a décidé que la France devait régler sa dépendance énergétique par le nuclaire.  ;) 

 

Il y a 9 heures, ursus a dit :

Après si tu veux chercher par toi même des articles scientifiques sur le sujet du réchauffement climatique, tu peux utiliser google scholar  pour les trouver. Avec un peu de chance, certains seront en accès libre.

 

Déjà c'est vrai tu as raison de le souligner, l'info sur le climat n'est pas aisée beaucoup d'articles sont en accès restreint mais j'y suis parvenu et justement j'ai lu quelques articles que le GIEC a dû lire aussi et à chaque fois les conclusions des chercheurs en question étaient très mesurées, ils prennaient beaucoup de distance par rapport à leurs résultats et ne tranchaient pas comme le fait le GIEC pour les besoins de son rapport remis aux politiques.

 

Vraiment tout ceci ne sent pas bon depuis le départ il y a un truc qui ne fonctionne pas et beaucoup de curieux des sciences comme moi qui ne sont pas complètement idiots, en ayant été au bout de master 2 dans divers domaines des sciences en sont bien conscient.

 

Peut être qu'il faudrait dissoudre le GIEC pour revoir un peu les compétences et l'impartialité des examinateurs ? Mais j'ai peur que celà ne suffise pas.

 

Je sais que mon avis compte peu surtout sur ce fil, n'est ce pas ... ;)  pourtant je sais comme vous qu'il y a une évolution prouvée du climat, là c'est indiscutable et non discuté par les climato-réalistes, et puis celà compte peu au regard de la population mondiale et des grandes puissances de ce monde qui ne croient de tout façon pas un traite mots de ce que leur rabache le GIEC à longueur de temps, ils ne se résoudront pas à abandonner les énergies fossiles ni à revoir le fonctionnement de leur économie face à un petits groupe d'agités comme nous, ça c'est aussi une certitude.

 

J'ai espoir quand même que la filiaire nucléaire renaitra au niveau mondial vue que maintenant cette industrie a de nouveau la côte grace au GIEC, on leur doit au moins ça :)  !

  • Haha 2

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 1 heure, jgricourt a dit :

Ce qui ménerve aussi c'est de voir dans tous les médias Jean-Jouzel le porte parole du GIEC en France (on l'a encore entendu hier sur France 2) et qui je vous le donne en mille est directeur de recherche au CEA  ! Si certains lecteurs de ce fil qui n'osent pas intervenir ici et se posent encore la question, au CEA on étudie l'atome et la filière nucléaire au moins depuis sa création au moment où DeGaulle a décidé que la France devait régler sa dépendance énergétique par le nuclaire. 

 

Tu ne sais pas ce qu'est devenu le CEA depuis sa création...

Certes il a été créé pour étudier et développer l'industrie nucléaire pour des besoins d'indépendance énergétique et militaire. Aujourd'hui, il est composé de chercheur dont beaucoup ne touchent pas à l'atome et à la radioactivité: le développement nucléaire a nécessité le développement de connaissances et de techniques qui ont des applications dans autre chose que le nucléaire: santé, séparation des fluides, astronomie (E. Klein), etc etc. C'est un organisme de recherche aussi gros que le CNRS ou l'INRA dont les sujets de recherche sont aussi variés que ceux du CNRS.

 

Quand au raccourci, CEA + directeur de recherche = suspect.

Jean Jouzel a utilisé l'atome et la radioactivité pour dater les événements du passé. Sa recherche ne concernent pas les développement d'armes nucléaires ou de l'énergie atomique. Sa bibliographie tourne autours des mots clefs Climatologie ou glaciologie. Pour ceux qui ne sont pas convaincu : https://scholar.google.com/scholar?hl=fr&as_sdt=0%2C5&q=jean+jouzel&btnG=

 

 

  • J'aime 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 1 heure, jgricourt a dit :

Déjà c'est vrai tu as raison de le souligner, l'info sur le climat n'est pas aisée beaucoup d'articles sont en accès restreint mais j'y suis parvenu et justement j'ai lu quelques articles que le GIEC a dû lire aussi et à chaque fois les conclusions des chercheurs en question étaient très mesurées, ils prennaient beaucoup de distance par rapport à leurs résultats et ne tranchaient pas comme le fait le GIEC pour les besoins de son rapport remis aux politiques.

 

Vraiment tout ceci ne sent pas bon depuis le départ il y a un truc qui ne fonctionne pas et beaucoup de curieux des sciences comme moi qui ne sont pas complètement idiots, en ayant été au bout de master 2 dans divers domaines des sciences en sont bien conscient.

 

Peut être qu'il faudrait dissoudre le GIEC pour revoir un peu les compétences et l'impartialité des examinateurs ? Mais j'ai peur que celà ne suffise pas.

 

Je sais que mon avis compte peu surtout sur ce fil, n'est ce pas ...   pourtant je sais comme vous qu'il y a une évolution prouvée du climat, là c'est indiscutable et non discuté par les climato-réalistes, et puis celà compte peu au regard de la population mondiale et des grandes puissances de ce monde qui ne croient de tout façon pas un traite mots de ce que leur rabache le GIEC à longueur de temps, ils ne se résoudront pas à abandonner les énergies fossiles ni à revoir le fonctionnement de leur économie face à un petits groupe d'agités comme nous, ça c'est aussi une certitude.

 

J'ai espoir quand même que la filiaire nucléaire renaitra au niveau mondial vue que maintenant cette industrie a de nouveau la côte grace au GIEC, on leur doit au moins ça   !

 

Par définition, la recherche, c'est étudier ce dont PERSONNE n'a étudié auparavant. PERSONNE n'a la réponse à la question.

Aller affirmer une vérité, comme les médias savent le faire, ou comme les enseignants dans les cours que tu  as pu avoir, est très  différent. Même au niveau master, les cours ne présentent que ce qui est sûr voir parfois c'est déjà simplifié/vulgarisé par rapport aux articles scientifiques; cela dépend du public bien sûr.

Le doctorant s’aperçoit de cela assez rapidement lorsqu'il commence a étudié son sujet "Eh! Mais c'est pas exactement comme je l'ai appris en cours", le prof. n'a pas dit cela et ceci"  "Oui, c'est encore en cours de discussions dans les articles scientifiques".

C'est un aspect qui est difficile à comprendre pour quelqu'un qui n'a jamais fait de recherche. Après tout "les chercheurs sont des têtes pensantes, des spécialistes, des experts, ils doivent tout savoir". Un chercheur sait bien qu'il ne sait rien de ce qui n'a pas encore été étudié.

 

Les articles pris un par un ont toujours cette mesure que je t'expliquais précédemment parce que c'est de la recherche. C'est en prenant la somme de toutes les recherches publiés dans les articles sur x années, que tu vois le corps des conclusions des recherches. Une review permet de faire la synthèse de toutes les études faites. C'est dans ces cas que les conclusions qui sont devenues solides apparaissent comme les questions et incertitudes récentes.

C'est aussi pour cela que quelqu'un qui a travaillé pendant 10 ou 20 ans sur le sujet devient un spécialiste du sujet: au cours des années, il a pris connaissance des avancées sur le sujet, a vu les impasses se fermer et a vu les conclusions fiables émerger. De la même manière, il connait aussi les questions restant à résoudre mais ces questions sont du raffinement de ce qui existe.

 

Quand aux petits gueulards  en opposition du reste de la population mondiale et des super puissances économiques et politiques. C'est certes David contre Goliath (tu connais le vainqueur littéraire/mythologique?) mais les uns et les autres iront où les moutons (populations) voudront aller/consommeront (regarde comment les supermarchés font du bio et font des épiceries, boucheries dans leur magasin en chute libre financière).

J'ai lu des études très intéressantes sur les grands changements de vote ou les changements d’opinion. Pendant un grand moment, la population résiste au changement et reste dans une situation existante même si la pression du changement est grande. Le changement se fait d'un coup, de manière brutale... ce qui n'était qu'une opinion existante mais non majoritaire devient majoritaire et largement.

 

Que ce changement attendu pour limiter le "global warming ", apparaisse particulièrement difficile à faire, est une certitude. Dire qu'il est impossible est une vue pessimiste. Faut-il attendre devant son PC ou sa piscine que la terre ne devienne invivable; peut être pas pour nous d'ailleurs (encore que)?

  • J'aime 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 11 heures, ursus a dit :

 

Ben si justement, c'est une "review" du sujet.

 

Après si tu veux chercher par toi même des articles scientifiques sur le sujet du réchauffement climatique, tu peux utiliser google scholar  pour les trouver. Avec un peu de chance, certains seront en accès libre.

Ah j'oubliais. Il te faudra trouver les bons mots clefs pour trouver l'information ad hoc.

 

https://scholar.google.com/scholar?hl=fr&as_sdt=0%2C5&q=global+warming&oq=global+

 

Bon, il y a d'autres moteurs de recherche scientifique mais ils sont payants.

 

 

PS: Il se trouve qu'un travail de recherche ou une théorie qui n'a pas été critiqué par ses  pairs n'a que peu de valeur. Un chercheur lambda (par exemple les bogdanoff) qui annonce des conclusions de son travail mais qui ne les confrontent pas à une approche scientifiques ne s'expose pas à l'échec et n'assume pas la confrontation.

Regarde les théories qui sortent sur WA en lien avec la relativité générale ou autre... beaucoup se marrent ici de ce qui est alors dit. Leurs auteurs viennent chercher auprès d'un public "crédule" une reconnaissance.... mais beaucoup de webastram ont suffisamment de culture scientifique pour démonter les théories présentées.

 

Avec les mots clefs "Global warming" et "review" (pour comprendre "réchauffement climatique" et"revue synthétique des études publiées"), il sort 2850 articles sur "Web of science" ,  1 400 000 dans Google Schlolar (moins sélectifs, non limité aux articles scientifiques).

Il y a de quoi lire...sans compter qu'une revue cite facilement entre 50 et 200 autres articles...

  • Gné? 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 2 heures, jgricourt a dit :

tu sais ce que j'en pense ... 😂

 

Mais je ne cherche pas à te convaincre. J'ai compris l'indépendance de ton esprit qui ne sera convaincu que par lui même et ce qu'il a envie de croire ou de comprendre;  y compris les limitations de tous cerveaux humains.

 

J'expose, je présente, je corrige les "vérités", j'argumente, je contredit, jexplique... bref, je sème pour que les lecteurs se fassent leurs propres idées sur le sujet.

  • J'aime 2

Share this post


Link to post
Share on other sites
Le 23/09/2019 à 09:17, ursus a dit :

Tu ne sais pas ce qu'est devenu le CEA depuis sa création...

 

Ca va je sais lire un rapport annuel et j'ai déjà discuté avec des consultants qui ont fait du conseil stratégique en organisation de projet auprès de directeurs de recherche au CEA.

 

Le Commissariat à l’énergie atomique et aux énergies alternatives (CEA) est un organisme public de recherche à caractère scientifique, technique et industriel (EPIC).
Acteur majeur de la recherche, du développement et de l'innovation, le CEA intervient dans quatre domaines : la défense et la sécurité, les énergies bas carbone (nucléaire et renouvelables), la recherche technologique pour l'industrie et la recherche fondamentale (sciences de la matière et sciences de la vie).

 

Je trouve tout de même cette collusion entre industriels de la filière nucléaire et chercheurs sur le climat assez unique et étonnante, une particularité française ? On peut raisonnablement se poser la question de l'indépendance des recherches menées sur le climat au Commissariat à l’énergie atomique sachant que l'on est dans une organisation qui cherche à développer les industries de l'énergie.

  • Haha 1
  • Gné? 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a une heure, jgricourt a dit :

Je trouve tout de même cette collusion entre industriels de la filière nucléaire et chercheurs sur le climat assez unique et étonnante, une particularité française ? On peut raisonnablement se poser la question de l'indépendance des recherches menées sur le climat au Commissariat à l’énergie atomique sachant que l'on est dans une organisation qui cherche à développer les industries de l'énergie.

 

Tu peux te poser la question de la collusion, ou tout du moins de l’existence, de climatologue et d'industriels du nucléaire. L'origine de la coexistence vient des débouchés de l'étude de l'atome et de son usage comme marqueur du temps qui passe... delà la carrière de Jean Jouzel.

Que les industriels du nucléaire se servent des résultats des recherches mondiales (comprendre pas que celles du CEA) concernant le réchauffement climatique ET les moyens de l'atténuer ? Eh bien, les dirigeants du CEA ou des industries nucléaires seraient bien bêtes, économiquement ou marketingment (sisi ça existe comme mot) de ne pas l'utiliser.

 

De la même manière, tu peux aussi te poser la question des collusions ou du lobbying des pétroliers vis à vis des études concernant la réchauffement climatique.

Quel est l’intérêt d'un Trump à nier le réchauffement climatique quelque soit sont origine (comprendre même pas anthropique, juste le constat)?

 

Bref, on peut voir le mal où il est et où il n'est pas.
Par contre, je suis sûr que les publications de Jean Jouzel ne seraient pas sorties si il y avait des bias scientifiques ou des manipulations scientifiques , qu'il ai été ou non manipulé/obligé par sa hiérarchie. Le contrôle des articles scientifiques est indépendant ET  anonyme! C'est justement ce que réclament plein de personnes méfiantes ou devenu méfiantes.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Ah tiens ! Une "erreur du GIEC" : l'Organisation météorologique mondiale indique que la planète s'est réchauffée de 0.2° en 2015-2019 par rapport à 2011-2015. C'est DEUX fois plus rapide que les estimations du GIEC, qui restait sur 0.2° par DECENNIE.

L'Organisation météorologique mondiale n'indique toutefois pas l'écart entre ses observations et les estimations du Professeur François Gervais.

Un oubli, probable... :roflmao:

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 22 heures, ursus a dit :

Que les industriels du nucléaire se servent des résultats des recherches mondiales (comprendre pas que celles du CEA) concernant le réchauffement climatique ET les moyens de l'atténuer ? Eh bien, les dirigeants du CEA ou des industries nucléaires seraient bien bêtes, économiquement ou marketingment (sisi ça existe comme mot) de ne pas l'utiliser.

 

Merci de le reconnaître Ursus, c'est honnête de ta part pendant que les autres un peu sec en arguments se mettent immédiatement à évoquer la théorie du complot. Il faut avouer que mettre Jean Jouzel 45 ans de carrière au Commissariat à l’énergie atomique comme porte parole du GIEC ce n'est pas le fruit du hasard. Ils est aussi là pour défendre cette énergie et il ne s'en cache pas car il le clame dans de nombreuse interviews et ça c'est factuel. Si on avait voulu renforcer la crédibilité du GIEC en France on aurait pris plus de précautions à mon avis.

  • Gné? 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 12 minutes, jgricourt a dit :

 

Merci de le reconnaître Ursus, c'est honnête de ta part pendant que les autres un peu sec en arguments se mettent immédiatement à évoquer la théorie du complot. Il faut avouer que mettre Jean Jouzel 45 ans de carrière au Commissariat à l’énergie atomique comme porte parole du GIEC en France ce n'est pas le fruit du hasard. Ils est aussi là pour défendre cette énergie et il ne s'en cache pas car il le clame dans de nombreuse interviews et ça c'est factuel. Si on avait voulu renforcer la crédibilité du GIEC en France on aurait pris plus de précautions à mon avis.

Alors que les agitations médiatiques de François Gervais sont sans rapport aucun avec la vente de son bouquin, paru début septembre.... 😁

  • Haha 2

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 1 heure, jgricourt a dit :

 

Merci de le reconnaître Ursus, c'est honnête de ta part pendant que les autres un peu sec en arguments se mettent immédiatement à évoquer la théorie du complot. Il faut avouer que mettre Jean Jouzel 45 ans de carrière au Commissariat à l’énergie atomique comme porte parole du GIEC ce n'est pas le fruit du hasard. Ils est aussi là pour défendre cette énergie et il ne s'en cache pas car il le clame dans de nombreuse interviews et ça c'est factuel. Si on avait voulu renforcer la crédibilité du GIEC en France on aurait pris plus de précautions à mon avis.

 

Où as tu lu que j'ai dit qu'ils ont mis Jean Jouzel comme porte-parole du GIEC pour défendre leur intérêt?  Tu lis ce que tu veux lire.

 

Que Jeau Jouzel interviennent  dans le GIEC en tant qu'expert mondial et reconnu de la climatologie et du réchauffement climatique est une chose. Ces travaux de recherche publiés et évalués indépendamment montrent son expertise et ses connaissances sur le sujet.

Qu'une entreprise, quelque qu'elle soit, utilise des résultats de la recherche pour mettre en avant la qualité environnementale (ici limité au réchauffement climatique) en est une autre. A ce titre, le CEA comme d'autres entreprises seraient bien bêtes de ne pas utiliser ces arguments.

Ce sont deux aspects bien séparés.

 

Après tu peux supputer qu'il y a collusion, magouille, manipulation, etc, etc. Quelles preuves (un truc irréfutable, non contradictoire, vérifiable, etc, etc...) de cela?

 

Share this post


Link to post
Share on other sites
à l’instant, Cedric03 a dit :

Ma prochaine voiture à 7200€ :

https://www.largus.fr/actualite-automobile/renault-city-k-ze-un-vehicule-electrique-pour-7-200-e-9998391.html

 

Ah non, loupé, pas pour la france...

En france on aura la Zoe à partir de 24000€ + loc batterie !

 

Forcément, entre le marché chinois et le marché français, les prix changent un poil ;)

De toute façon, le fond du problème n'est pas que la voiture individuelle roule à l'électricité ou aux énergies fossiles. Le fond du problème, C'EST la voiture individuelle. Transports en commun et vélo/marche à pied autant que possible, la voilà la solution.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Guest Cedric03
il y a 10 minutes, RL38 a dit :

vélo/marche

 

Moi qui pense déjà me faire une chambre au rez de chaussée pour mes vieux jours...

 

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bonjour,

 

Les précédents messages hors charte ont été modérés.

 

Le sujet paraissant digne d'intérêt, nous rouvrons la discussion. Nous vous remercions de vous en tenir au plus strict respect de la charte et en particulier de vous interdire toute attaque ad hominem. Ce qui ne vous interdit pas de dire quand vous n'êtes pas d'accord, la question étant dans le ton employé. Le non respect de cette consigne entrainera une sanction immédiate envers son auteur.

 

Merci de votre compréhension

  • J'aime 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Tiens justement je sors (17h) d'une conférence sur le RC .

Il y en aura une tous les 15 jours.

Je pensais justement à cette discussion.

Je vais continuer d'approfondir ma culture par la dilatation des océans.

Edited by bang*gib
culture

Share this post


Link to post
Share on other sites

merci momo.

 

un petit lien pour les sceptiques. un petit graph faut mieux qu'un long discours.

et c'est sympa ils causent aussi du refroidissement climatique par les suies de combustion et particules dans l'atmosphère.

 

faut descendre progressivement toute la page.

 

https://www.bloomberg.com/graphics/2015-whats-warming-the-world/?fbclid=IwAR0gwYSquAS0I77r8wdvnxXzAoU3ZHdtWsC1fuYyjTeuqWbLv6JBCtSxowU

Share this post


Link to post
Share on other sites
Le 02/10/2019 à 23:27, charpy a dit :

un petit graph faut faux vaut mieux qu'un long discours.

 

Je suis interloqué car on mélange des mesures ou plutôt de grossières estimations pour les années 1800 - 1960 avec des données beaucoup plus fiable des années 2000 soit 200 ans plus tard avec toute l'évolution de la technolologie que l'on connait et la révolution des satellites. J'ai aussi du mal avec la mise en parallèle systématiques de mesures extrapolées localement au pôle qui donne des données pour les siècles antérieurs pour toute la planète avec la nature globales des mesures actuelles, celles là même obtenues dans tous les point du globe et donc de portée globale grace aux avancées technologiques considérables avec la précision et les marges d'erreur que l'on connait. Après à partir d'une courbe reconstituée par morceaux disparates on peut faire dire n'importe quoi en cherchant les causes même si je pense que la plupart des conclusions sont vraies ce n'est pas une démonstration scientifique c'est d'abord conçu pour les lecteurs du journal "Bloomberg Businessweek". Les études existent et montrent des choses mais ne font pas tous ces raccourcis que font les journalistes :) 

  • Haha 2

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 59 minutes, jgricourt a dit :

de grossières estimations pour les années 1800 - 1960

Non, c'est vrai que les carottages de glace ne nous disent rien de l'atmosphère depuis quoi ? 800 000 ans ?

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a une heure, jgricourt a dit :

 

Je suis interloqué car on mélange des mesures ou plutôt de grossières estimations pour les années 1800 - 1960 avec des données beaucoup plus fiable des années 2000 soit 200 ans plus tard avec toute l'évolution de la technolologie que l'on connait et la révolution des satellites. Après à partir d'une courbe reconstituée par morceaux disparates on peut faire dire n'importe quoi en cherchant les causes même si je pense que la plupart des conclusions sont vraies ce n'est pas une démonstration scientifique c'est d'abord conçu pour les lecteurs du journal "Bloomberg Businessweek" :) 

 

C'est comme dans les contrats d'assurance: C'est écrit en tout petit à la fin (les trucs les plus importants):

 

Methodology
NASA's Model
Researchers who study the Earth's climate create models to test their assumptions about the causes and trajectory of global warming. Around the world there are 28 or so research groups in more than a dozen countries who have written 61 climate models. Each takes a slightly different approach to the elements of the climate system, such as ice, oceans, or atmospheric chemistry.
The computer model that generated the results for this graphic is called "ModelE2," and was created by NASA's Goddard Institute for Space Studies (GISS), which has been a leader in climate projections for a generation. ModelE2 contains something on the order of 500,000 lines of code, and is run on a supercomputer at the NASA Center for Climate Simulation in Greenbelt, Maryland.
 
Bref, ce n'est pas une invention des journalistes mais de scientifiques et de modèles publiés, vérifiés indépendamment... une vrai démonstration scientifique😀
  • J'aime 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 1 heure, jgricourt a dit :

 

Je suis interloqué car on mélange des mesures ou plutôt de grossières estimations pour les années 1800 - 1960 avec des données beaucoup plus fiable des années 2000 soit 200 ans plus tard avec toute l'évolution de la technolologie que l'on connait et la révolution des satellites. Après à partir d'une courbe reconstituée par morceaux disparates on peut faire dire n'importe quoi en cherchant les causes même si je pense que la plupart des conclusions sont vraies ce n'est pas une démonstration scientifique c'est d'abord conçu pour les lecteurs du journal "Bloomberg Businessweek" :) 

 

si c'est si facile de mieux faire je te laisse me proposer qqchose de mieux...

 

Ok les sources en sont pas citées, on peut toujours enculer les mouches  couper les cheveux en4, puis en 16, puis en 256... mais bon si tu avances qu'ils peuvent dire n'importe quoi prouve que c'est du n'importe quoi… sinon toi aussi tu peux dire n'importe quoi et tout le monde peut aussi  dire n'importe quoi, et n'importe  quand, sur n'importe quel sujet. ce qui fait qu'on reste sur place à tourner en rond pendant que ça chauffe...

 

merci d'arrêter le flou artistique. apporte des chiffres, des sources, des graphs… ça vaut ce que ça vaut mais ca a le mérite d'exister et au moins on déblatère sur du concret.

 

ou alors on est dans le positionnement de principe "être cartésien ou ne pas l'être,  it is the question" mais c'est un sujet philo à part entière qui  interfère lourdement sur la question de ce sujet précis… merci d'ouvrir un autre sujet pour en discuter à part.

  • Merci / Quelle qualité! 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Compiler les données, c'est la base de toute interprétation. Ce qui suppose évidemment de contrôler les sources. Une douzaine d'études ont été mises à contribution pour construire le schéma ci-dessous, et sont bien entendu fournies les sources et la méthodologie employée pour harmoniser les échelles : tous les détails ici.

 

1199px-2000_Year_Temperature_Comparison.thumb.png.39bd04e8d0f59112488843e9ed787e48.png

  • Gné? 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 4 heures, jgricourt a dit :

 

Je suis interloqué car on mélange des mesures ou plutôt de grossières estimations pour les années 1800 - 1960 avec des données beaucoup plus fiable des années 2000 soit 200 ans plus tard avec toute l'évolution de la technolologie que l'on connait et la révolution des satellites. Après à partir d'une courbe reconstituée par morceaux disparates on peut faire dire n'importe quoi en cherchant les causes même si je pense que la plupart des conclusions sont vraies ce n'est pas une démonstration scientifique

Salut !

Qu'est ce qui te permet de faire cette déduction ? T'es tu renseigné sur la méthodologie employée pour la réalisation de ces courbes et si oui sur quel point les critiques tu ? S'agissant de l'exploitation de carottes de glace je ne vois vraiment pas où se situerait le problème de fiabilité des données...

  • J'aime 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Sur la question de l'échelle des observations, les carottes glaciaires peuvent atteindre une résolution de l'ordre de l'année.

Dès le début des années 2000, les glaces groenlandaises livrent un enregistrement à ce niveau de détail (ci-dessous) qui montre du reste des amplitudes thermiques brutales identifiées sous le nom d'événements de Dansgaard-Oeschger . Ces amplitudes expliquées depuis par un phénomène océanographique local sont restreintes à l'Atlantique Nord, à la différence du réchauffement global actuel.

1200px-Grip-ngrip-do18-closeup.thumb.png.eb5ff4cb6ac4df39de339694a3a84e2d.png

  • J'aime 1
  • Gné? 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Paste as plain text instead

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.


  • Recently Browsing   0 members

    No registered users viewing this page.

×
×
  • Create New...

Important Information

We have placed cookies on your device to help make this website better. You can adjust your cookie settings, otherwise we'll assume you're okay to continue.