Jump to content

Les causes du réchauffement climatique.


Pyrene
 Share

Recommended Posts

Il y a 14 heures, Albuquerque a dit :

Mais non, se loger ne sera pas difficile. Les Khmers verts devraient loger une famille de quatre ou cinq personnes chez moi où je suis seul à la campagne, tout en me proposant un studio en ville.

🤩...tu vois que tout va bien....

Link to comment
Share on other sites

Le 25/11/2021 à 18:20, charpy a dit :

le débat sur l'aviation devrait deja etre clot depuis longtemps avec une mise a l'arret urgent de cette activité!

 

 

Quand même, on y perdrait la diffusion planétaire en deux jours des variants nouveaux. 

Edited by Albuquerque
  • Haha 2
Link to comment
Share on other sites

Le 27/11/2021 à 21:12, Albuquerque a dit :

le débat sur l'aviation devrait deja etre clot depuis longtemps avec une mise a l'arret urgent de cette activité!

purée ça me fait halluciner de lire des conneries pareils !!

ça tourne vraiment pas haut ! charpy à  t'écouter il faudrait revenir à l'âge de pierre ! 

Edited by Nanospit
Link to comment
Share on other sites

Il y a 2 heures, Nanospit a dit :

purée ça me fait halluciner de lire des conneries pareils !!

ça tourne vraiment pas haut ! charpy à  t'écouter il faudrait revenir à l'âge de pierre ! 

 

Charpy ne dit pas grand chose d'autres que différents acteurs dont des personnes issues de l'aviation elle même :

 

https://www.isae-supaero.fr/fr/actualites/le-shift-project-et-le-collectif-supaero-decarbos-publient-leur-nouveau-rapport/

 

"

Basée sur une analyse par scénario des trajectoires d’émissions de l’aviation d’ici 2050, l’étude tente d’éclairer les questions suivantes : comment agir aujourd’hui pour continuer à voler demain, dans un monde contraint ? Comment orienter le secteur aéronautique vers des trajectoires compatibles avec les enjeux climatiques et moins dépendantes des approvisionnements en énergies fossiles ?

Olivier Lesbre, directeur de l’ISAE-SUPAERO se félicite de la mobilisation croissante des ingénieurs et du débat approfondi sur la transition écologique du transport aérien. Il fait part ici de son analyse de la situation et confirme l’engagement total des activités de l’Institut dans la voie du progrès et de l’innovation :

"L’impact du transport aérien sur le réchauffement climatique est mis en avant dans les médias depuis quelques années, en s’appuyant souvent davantage sur des idées simples ou des convictions morales que sur des analyses scientifiques. Ces derniers mois, avec la crise de l’aéronautique déclenchée par la Covid, le débat sur la transition écologique du transport aérien s’est intensifié et approfondi, et a commencé à prendre un tour plus pragmatique, grâce à la mobilisation croissante des ingénieurs sur le sujet. En tant que grande école d’ingénieurs aéronautiques, l’ISAE-SUPAERO s’en félicite.

L’essai "Pouvoir voler en 2050" en est une illustration. Il a été rédigé à l’initiative du collectif SUPAERO-DECARBO, qui réunit depuis deux ans des alumni et des élèves de l’Institut qui se mobilisent pour réduire l’impact du secteur aéronautique sur le climat. Il s’appuie sur les connaissances scientifiques disponibles pour faire des propositions sur l’avenir du secteur aérien compatibles avec les accords de Paris sur le climat.

Comme l’essai le met bien en évidence, de nombreuses incertitudes pèsent sur les prévisions relatives à l’évolution des émissions, ce qui conduit les auteurs à faire des hypothèses et à identifier des choix qui seront dimensionnants pour l’avenir. Deux d’entre eux méritent en particulier discussion :

  • Le premier porte sur la part du « budget carbone de l’humanité » que l’on peut consacrer à l’aviation (ou autrement dit aux voyages à grande distance) entre 2020 et 2050. Cet essai fait le choix de la prendre égale à la part de l’aviation dans les émissions globales de 2019, tout en reconnaissant qu’il s’agit d’un choix arbitraire. C’est en fait un choix dimensionnant sur les conclusions de ce travail, et c’est un choix de nature politique. Or la plupart des économistes considèrent que ce n’est pas le meilleur pour réduire globalement les émissions, dans la mesure où pour être efficace, il faut d’abord s’attaquer aux secteurs où c’est le plus facile, comme la production d’électricité, ce qui conduit mécaniquement à laisser augmenter la part relative des secteurs où c’est plus difficile, comme l’aviation.
  • Le second concerne le rythme du progrès technologique. La tendance naturelle est de l’extrapoler à partir du passé. Cependant, la vitesse à laquelle les premiers vaccins anti-Covid ont été développés vient de démontrer de façon éclatante que ce rythme s’accélère fortement quand la communauté internationale des scientifiques et des ingénieurs compétents se focalise sur un problème urgent. L’Institut a bon espoir que le même phénomène soit en train de se produire pour la décarbonation de nos sociétés en général et du transport aérien en particulier. Pour sa part, il s’engage résolument dans ce sens, en formant des ingénieurs capables de mener la transition écologique du secteur dans toute sa complexité, en mettant le sujet au cœur de ses activités de recherche et en contribuant également au débat public.

En conclusion, l’Institut salue cette contribution de certains de ses élèves et de ses anciens à un débat public rationnel et structuré. Le point de vue exprimé est solidement argumenté, mais, comme tout travail prospectif, repose sur des hypothèses dont certaines sont contestables et doivent encore faire l’objet de discussions approfondies. Nul doute que ce travail contribuera à faire progresser la qualité du débat sur l’avenir du transport aérien !

PS : l’Institut vient de mettre en ligne un outil ouvert à tous qui permet à chacun de simuler l’impact sur le réchauffement climatique des différentes hypothèses que l’on peut faire sur l’évolution de l’aviation. Cet outil devrait naturellement intéresser les lecteurs de ce rapport, et est disponible à l’adresse cast.isae-supaero.fr

Olivier Lesbre,
Direction Général de l’ISAE-SUPAERO"

*The Shift Project est un think tank qui œuvre en faveur d’une économie libérée de la contrainte carbone
**Anciens élèves de l’ISAE-SUPAERO qui souhaitent contribuer à la réflexion sur l’aéronautique, l’aviation et le rôle l’école et des étudiants dans le contexte du changement climatique."

 

  • J'aime 1
Link to comment
Share on other sites

Hum, hum.

Ne prenant jamais l'avion, je n'ai rien à faire de me ruiner à bouleverser ma maison et rouler en Vespa 400 électrique pour laisser l'aviation commerciale continuer au niveau de CO² même 2019 sans croître.

En clair, je ne compte pas faire des sacrifices pour les plus riches que moi. 

Link to comment
Share on other sites

Le 20/11/2021 à 07:03, Pyrene a dit :

Sequoia géants californiens sont les plus grands arbres au monde. Leur volume les rend si résistants au feu qu'on les considérait comme invulnérables, jusqu'aux incendies -géants eux aussi- de ces dernières années. La combinaison de sécheresses extrêmes et de chaleurs anormales a décuplé la puissance des incendies au point de détruire un cinquième de ces arbres exceptionnels.

Le plus grand arbre sur Terre, le General Sherman et quelques autres ont été enveloppés de couvertures spéciales pour retarder les flammes, et arrosés de gel retardateur, ce qui est inusité dans les parcs américains.

Les graines de ces arbres germent normalement après le passage des incendies ; mais la chaleur dégagée par ceux de ces dernières années a été telle que les graines ne germent plus. Le parc envisage de semer pour replanter, ce qui est également une première pour un parc national aux USA.

 

 

Bonjour: Ces arbres sont difficiles a brûler, on peut voir certains ayant partiellement  brûlés mais continuent à vivre.

 

"Do redwood trees regenerate after fire?

Not only do redwoods have amazing fire-resistant bark, but even in circumstances where most of the bark has burned, they have the ability to re-sprout at various locations throughout their trunk. This epicormic sprouting is a common response after fire and shows the resilience of these trees".

 
 
La pluie n'est pas leurs source principale d'alimentation d'eau, mais aussi le brouillard marin surtout l'été.
La diminution des forêts de red wood est surtout due à la construction des maisons et en particulier San Francisco au début du 20ème siècle. 
Les maisons en ciment ou autre solides matériaux n'existent pas ici.  Heureusement: tremblement de terre.

 

 

Edited by VNA
Link to comment
Share on other sites

il y a 25 minutes, Albuquerque a dit :

En clair, je ne compte pas faire des sacrifices pour les plus riches que moi. 

 

Bonjour : l'aviation contribue " seulement" 2% du réchauffement climatique, par contre l'automobile: 45%

 

 

Link to comment
Share on other sites

Il y a 2 heures, VNA a dit :

 

Bonjour : l'aviation contribue " seulement" 2% du réchauffement climatique, par contre l'automobile: 45%

 

 

 

Dans dans la décroissance de l'usage des hydrocarbures la logique est de laisser quand même du pétrole à l'aviation, parce qu'un avion ne marche pas avec des batteries au lithium, et n'est pas près non plus de fonctionner à l'hydrogène même si c'est possible à long terme. En somme, l'aviation a des chances de rester l'ultime utilisateur civil de pétrole.

Pendant ce temps on demandera d'autant plus d'efforts sur le pétrole aux autres secteurs !  

 

 

 

Link to comment
Share on other sites

Il y a 7 heures, Albuquerque a dit :

 

Dans dans la décroissance de l'usage des hydrocarbures la logique est de laisser quand même du pétrole à l'aviation, parce qu'un avion ne marche pas avec des batteries au lithium, et n'est pas près non plus de fonctionner à l'hydrogène même si c'est possible à long terme. En somme, l'aviation a des chances de rester l'ultime utilisateur civil de pétrole.

Pendant ce temps on demandera d'autant plus d'efforts sur le pétrole aux autres secteurs !  

 

 

 

 

 

Une grande question est aussi le prix qu' aura le pétrole et son impact économique sur les compagnies d'aviation et les billets. Actuellement, les compagnies souffrent du niveau actuel et les prix montent.

Les modèles économiques de ces compagnies semblent fragiles.

 

Link to comment
Share on other sites

L'ADEME, nul ne l'ignore (?) est l'Agence de la Transition Ecologique. Elle publie sur son site quatre scénarios permettant (peut-être...) d'atteindre la neutralité carbone pour la France en 2050 :

Scénario 1 : "Génération Frugale" : forte modification des habitudes, notamment alimentaires (un tiers de la population ne mange plus de viande), les produits locaux sont privilégiés par les consommateurs. Il optimise le bâti existant, pousse la rénovation énergétique. L'utilisation de la voiture et l'avion est en fort recul, avec davantage de proximité en favorisant les modes actifs (marche, vélo...).

Scénario 2 : "Coopérations territoriales"

Sobriété plus concertée, un soutien aux circuits de proximité, un retour des villes moyennes où tout est accessible... Il prévoit une réduction de 17% du nombre de kilomètres parcourus par personne (aérien compris), une consommation de biens "mesurée" et "responsable", dans le cadre d'une économie de partage. La demande énergétique est divisée par deux et il faut capter le CO2 des industries lourdes.

Scénario 3 : "Technologies vertes"

Au programme : biomasse pour l'énergie, planification de type haussmannien (on déconstruit et on reconstruit), les transports sont électriques mais leur usage change peu...Il faut recourir à des puits de CO2 technologiques, notamment les dispositifs de capture et stockage. 

Scénario 4 : "Pari réparateur"

Ce scénario modifie à peine nos modes de vie (domotique, transports connectés...) et tente d'en réparer l'impact, notamment avec des technologies de captage de CO2 dans l'air.

Pour le premier, on est sûr que ça fonctionne, reste à l'expliquer aux intéressés. Pour les deux suivants, l'Etat doit s'impliquer autrement que par une page internet. Enfin, pour le dernier, tout roule, sauf qu'on ne sait pas faire, mais le Vrai Décideur n'est pas arrêté par les détails.

Choisissez m'sieurs-dames, sachant que si la France, un des rares pays développés en position favorable ne parvient pas à la neutralité, les autres ne risque pas de s'en approcher...

 

  • Merci / Quelle qualité! 1
Link to comment
Share on other sites

Le 29/11/2021 à 11:20, VNA a dit :
Le 20/11/2021 à 07:03, Pyrene a dit :

Sequoia géants californiens sont les plus grands arbres au monde. Leur volume les rend si résistants au feu qu'on les considérait comme invulnérables, jusqu'aux incendies -géants eux aussi- de ces dernières années. La combinaison de sécheresses extrêmes et de chaleurs anormales a décuplé la puissance des incendies au point de détruire un cinquième de ces arbres exceptionnels.

Le plus grand arbre sur Terre, le General Sherman et quelques autres ont été enveloppés de couvertures spéciales pour retarder les flammes, et arrosés de gel retardateur, ce qui est inusité dans les parcs américains.

Les graines de ces arbres germent normalement après le passage des incendies ; mais la chaleur dégagée par ceux de ces dernières années a été telle que les graines ne germent plus. Le parc envisage de semer pour replanter, ce qui est également une première pour un parc national aux USA.

Voir davantage  

 

 

 

Bonjour: je m'excuse je me suis trompé: ne pas confondre les Red Woods avec les Séquoias, en effet ces arbres soufrent de la sécheresse , due au manque de pluie et surtout de neige. Ces arbres sont dans les montagnes (Sierra.) 

Le Sud Ouest américain est de plus aride depuis pas mal d'années, mais c'est loin d'être un nouveau phénomène. Les immenses barrages, Meade, Powell, Shasta sont presque à vide. L'eau est très chère et on continue à gaspiller surtout du côté de Los Angeles. ça fait des décénies que le Colorado  n'arrive plus à son delta. Le nombre de catastrophes environnementales ne font que de se multiplié.

Il y a un livre ou documentaire: Cadillac Desert qui explique la situation. Il y a aussi un film très connu qui donne le goût de la situation durant l'expansion de Los Angeles "Chinatown" avec Jack Nicholson, du Hollywood mais vrai malheureusement.

 

Encore une fois je m'excuse pour mon erreur.

Link to comment
Share on other sites

Je ne me fie guère aux scenarii de l'ADEME, pour avoir lu son projet d'énergies zéro carbone en 2050 : forte réduction de consommation et stockage de masse résolu. Hum.

Cependant le second scénario est sans doute le moins éloigné du probable.

Encore que le "partage" me fait sourire. Vous avez besoin de la perceuse de l'immeuble ? Vous finissez après bien des recherches par la trouver chez Toto. Or Toto ne s'en sert pas. Mais il est en congé après-demain et l'utilisera ce jour-là. Bon, il l'a déjà mise en sûreté chez lui, parce que si après-demain matin il ne l'a pas, sa journée de travaux sera perdue.

Et tout à l'avenant.

Je n'affabule pas. Chez mon employeur nous étions dix à nous déplacer la moitié du temps et disposions de dix voitures de service. Le gestionnaire constatant que les voitures n'étaient dehors que la moitié du temps les réduisit à cinq. Chacun devait en rentrant accrocher aussitôt les clefs à un tableau et ne les reprendre qu'au moment de partir ailleurs. 

Résultat : j'avais beau arriver avant l'heure pour avoir une clef et partir aussitôt, je trouvais quasi-toujours un tableau vide. Cinq parmi les autres avaient soigneusement la veille au soir enfermé une des clefs dans leurs tiroirs verrouillés. 

 

On aura beau vouloir faire des économies de CO², les solutions "socialistes" comme celles-là cafouilleront. 

Edited by Albuquerque
Link to comment
Share on other sites

Il y a 4 heures, Pyrene a dit :

L'ADEME, nul ne l'ignore (?) est l'Agence de la Transition Ecologique. Elle publie sur son site quatre scénarios permettant (peut-être...) d'atteindre la neutralité carbone pour la France en 2050 :

Scénario 1 : "Génération Frugale" : forte modification des habitudes, notamment alimentaires (un tiers de la population ne mange plus de viande), les produits locaux sont privilégiés par les consommateurs. Il optimise le bâti existant, pousse la rénovation énergétique. L'utilisation de la voiture et l'avion est en fort recul, avec davantage de proximité en favorisant les modes actifs (marche, vélo...).

Scénario 2 : "Coopérations territoriales"

Sobriété plus concertée, un soutien aux circuits de proximité, un retour des villes moyennes où tout est accessible... Il prévoit une réduction de 17% du nombre de kilomètres parcourus par personne (aérien compris), une consommation de biens "mesurée" et "responsable", dans le cadre d'une économie de partage. La demande énergétique est divisée par deux et il faut capter le CO2 des industries lourdes.

Scénario 3 : "Technologies vertes"

Au programme : biomasse pour l'énergie, planification de type haussmannien (on déconstruit et on reconstruit), les transports sont électriques mais leur usage change peu...Il faut recourir à des puits de CO2 technologiques, notamment les dispositifs de capture et stockage. 

Scénario 4 : "Pari réparateur"

Ce scénario modifie à peine nos modes de vie (domotique, transports connectés...) et tente d'en réparer l'impact, notamment avec des technologies de captage de CO2 dans l'air.

Pour le premier, on est sûr que ça fonctionne, reste à l'expliquer aux intéressés. Pour les deux suivants, l'Etat doit s'impliquer autrement que par une page internet. Enfin, pour le dernier, tout roule, sauf qu'on ne sait pas faire, mais le Vrai Décideur n'est pas arrêté par les détails.

Choisissez m'sieurs-dames, sachant que si la France, un des rares pays développés en position favorable ne parvient pas à la neutralité, les autres ne risque pas de s'en approcher...

 

 

Le dernier scénario est une blague de mauvais gout.... c'est ce qu'on fait depuis l'accord de rio (progrès technique, domotique, numérique, planter 3 arbres sur un rond point etc...) et les émissions n'ont fait qu'augmenter. ...

 

le troisième bonjour le carbone "gris" émis pour "tout reconstruire"... on accélère les émissions pour mieux les réduire ensuite... humhum. et il y a comme un effet de lobby dans le BTP ils seront partants pour la première partie du scénario mais pas pour la deuxième 😁

 

le scenario deux sent bon le green washing... responsable/partage/coopération... le tout dans un monde sous tension énergétique . c'est totalement improbable. tout comme le 17% de déplacement en moins et 50% d'émissions en moins. Pas facile a tenir et -50% j'appelle pas ça la neutralité carbone, au mieux une demi - neutralité.

 

le scénario 1 est le seul a peu près compatible avec une forte baisse des émissions mais il élude de nombreuses questions : quels métiers, quel niveau de confort (pas de chauffage et retour du gros pull en laine locale?)....

 

Le 29/11/2021 à 17:12, Nanospit a dit :

purée ça me fait halluciner de lire des conneries pareils !!

ça tourne vraiment pas haut ! charpy à  t'écouter il faudrait revenir à l'âge de pierre ! 

 

Toujours le coté retour à la caverne. comme si notre histoire n'était pas qu'une perpétuelle évolution... il y aura des choses à garder et d'autre a laisser de coté. Arreter ou remplacer tout ce qui est énergivore faute d'avoir de l'énergie pour le faire fonctionner.

le transport + le chauffage des batiments et de l'eau sanitaire c'est 90% de notre conso d'énergie, c'est forcément la qu'il va falloir rogner sévère! par contre on va gagner un temps fou en faisant une téléconsultation chez le médecin qui enverra un tube de prélèvement a faire par une infimère locale qui reverra le tube a un labo qui transmettra tout le dossier a un spécialiste car ils auront trouvé un truc anormal etc...

 

Faut juste faire le tri entre le nécessaire -indispensable et le superflu. Perso je préfère mettre des sous dans des choses qui me font du bien a long terme comme de la bouffe et des soins de santé que dans du tourisme ou de la conso matérielle qui va nous plomber le climat et les poubelles. A un moment il faut réaliser que les ressources sont finies et de plus en plus sous tension (pas toutes en même temps heureusement).

 

l'enjeu du siècle c'est de passer le moins mal possible les différentes pénuries et surtout passer d'un modèle économique basé sur l'offre depuis l'industrialisation et le taylorisme (sur production, profusion, publicités et crédit a gogo) vers un modèle économique plus restreint et centré sur la demande.

les chinois ont déja compris cet enjeux et s'y préparent (sur fond de prétexte écologique mais pas que).  1.5 milliard de bouches à nourrir et pas l'indépendance alimentaire complète ni énergétique ça a fait cogiter les dirigeants chinois car c'est dans ce genre de cas que les régimes établis se font renverser.

Quand la Chine s'éveille verte...: Un témoignage inédit sur les Chinois qui ... - Nathalie BASTIANELLI - Google Livres

Edited by charpy
Link to comment
Share on other sites

Il y a 2 heures, charpy a dit :

le transport + le chauffage des batiments et de l'eau sanitaire c'est 90% 

 

Bonjour: Bâtiments? Tu veux rire la vaste majorité des habitants de mon côté habitent dans des pavillons qui sont de vraies passoires, surtout sur la côte Ouest, les Américains font sans blanc d'économiser, mais ils continuent à conduire ces immenses SUVs et de construire des maisons toujours plus grandes.  Ils ne savent pas penser un peu moins grand, c'est difficile  dans un immense pays, des maisons de 280 mètres carrée est trop souvent la norme, sans oublier des plafonds de 3 mètres! La folie des grandeurs est loin d'être atténuée. ;-(

 

Le chauffage? Et ne pas oublier la climatisation que nous avons tous, dont on se sert dès les 25 degrés C.

Link to comment
Share on other sites

Il y a 6 heures, charpy a dit :

de la conso matérielle qui va nous plomber le climat et les poube

Ok alors dans ce cas tu vas au bout de tes idées et tu revends tous ton matos d'astronomies et d'informatiques vu que c'est que matériels, made in Asia en plus que ça été transporté probablement par bateau ( on en.parle jamais du secteur maritime d'ailleurs (mon dieu l'emprunte carbonne) et tu arretes de nous gonfler avec tes grandes idées ? C'est bien beau les grands discours mais il faut déjà balayer devant chez soi avant de donner des leçons aux autres. 

Edited by Nanospit
  • Haha 1
  • Gné? 1
Link to comment
Share on other sites

Il y a 7 heures, Nanospit a dit :

 C'est bien beau les grands discours mais il faut déjà balayer devant chez soi avant de donner des leçons aux autres. 

On peut très bien distiller la bonne parole sans suivre ses propres préceptes , l'essentiel est de montrer la voie .

  • J'aime 1
Link to comment
Share on other sites

Il y a 12 heures, Nanospit a dit :

Ok alors dans ce cas tu vas au bout de tes idées et tu revends tous ton matos d'astronomies et d'informatiques vu que c'est que matériels, made in Asia en plus que ça été transporté probablement par bateau ( on en.parle jamais du secteur maritime d'ailleurs (mon dieu l'emprunte carbonne) et tu arretes de nous gonfler avec tes grandes idées ? C'est bien beau les grands discours mais il faut déjà balayer devant chez soi avant de donner des leçons aux autres. 

 

revendre n'aura aucun impact sur ses émissions...elles sont déjà faites...

L'empreinte carbone est désormais celle que nous laissons tous les jours et laisserons dans le futur. C'est cet avenir qu'il faut changer.

Et puis, je crois pour avoir lu les propos de Charpy (regardez les x précédents posts) qu'il a déjà fait beaucoup, beaucoup plus que la plus-part d'entre nous.

  • J'aime 4
Link to comment
Share on other sites

Il y a 18 heures, Nanospit a dit :

Ok alors dans ce cas tu vas au bout de tes idées et tu revends tous ton matos d'astronomies et d'informatiques vu que c'est que matériels, made in Asia en plus que ça été transporté probablement par bateau ( on en.parle jamais du secteur maritime d'ailleurs (mon dieu l'emprunte carbonne) et tu arretes de nous gonfler avec tes grandes idées ? C'est bien beau les grands discours mais il faut déjà balayer devant chez soi avant de donner des leçons aux autres. 

 

😁 MDR comme si tu me connaissais personnellement, ça me fais toujours marrer de me faire incendier / juger par des inconnus.

 

c'est ce que je m'applique à faire justement. et mes grandes idées c'est justement de faire la part des choses. le transport en avion c'est la cata et le transport maritime au contraire c'est parmi le moins carboné. le problème du transport maritime c'est la surproduction et la surconsommation de choses en tout genre... si tout passait par avion on ne pourrait plus faire d'astrophoto tellement il y en aurait dans le ciel.

 

ca fait des années que j'ai plus acheté de matos astro neuf, maison, voiture non plus. mon électroménager doit avoir 6/7ans de moyenne d'age donc entre 0 et 15ans pour la pluspart (machine  à laver neuve de cet été, l'ancienne datait de 2002 et a eu droit a 2 réparations avant l'irréparable : roulement de tambour HS qui était  moulé dans la cuve en résine, pas disponible d'ocaz ni en pièce neuve )

 

idem pour le transport, passage a la voiture élec depuis 5 ans chargée 6 mois par an avec mes panneaux solaires en auto conso (eolienne en cours d'installation pour aider l'hiver), mais c'est une connerie, ca consomme encore trop une voiture élec, c'est 30% de ma conso totale d'énergie, hors bois de chauffage.

 

Changement de boulot en cours, prévu pour dans 2/3ans pour du maraichage / arboriculture objectif 0 pesticides, le minimum de mécanisation. 

 

Changement de teléphone seulement quand l'écran est pété et que la pièce n'est pas dispo à un prix correct, je prend toujours des téléphones étanche et durci pour pas le péter facilement. mon ordi portable pro a bientôt 10ans, j'ai juste changé le DD pour un SSD il y a 5 ans histoire de lui redonner un coup de jeune...

 

mode "0 déchet" à la maison avec environ 40L de poubelle noire par mois à 3personnes.... c'est possible mais tout se joue a l'achat. une fois que t'as acheté des trucs inutiles ou suremballés ca fini par gonfler inutilement la poubelle. c'est ultra simple dans le principe mais très dur de changer ses mauvaises habitudes prises par facilité.

 

bref ton commentaire me fait doucement rigoler....

le point sur lequel on va être d'accort c'est que comme toi je préfère ceux qui montrent l'exemple que ceux qui sermonnent tout le monde sans rien faire 😉.

 

je pense sincèrement qu'il y a urgence a changer et je m'y applique histoire de voir ce qui est jouable ou pas pour moins dire de connerie 😅.

Edited by charpy
  • J'aime 1
Link to comment
Share on other sites

Tu fais durer ta robe de bure combien de temps ? 

Cesse de rouler l'hiver ; tu roules au nucléaire.

Cesse aussi de rouler l'été ; tu prives le réseau de ta production que tu diriges vers ta machine à remplir l'atmosphère de particules fines de caoutchouc. 

Edited by Albuquerque
Link to comment
Share on other sites

Je prends ce fil à la volée.

 

1) Pourquoi faut il avoir des fruits exotiques, provenant de contrées lointaines d'Asie ou d'Amerique du sud-pour les réveillons à venir ?

 

2) "les voitures électriques sont l'avenir de l'homme" entend t'on; peut etre.... mais alors comment les recharger ? avec les éoliennes....? Imaginez un peu le parc automobile français à 25 % converti à l'électricité ; quel sera la charge du réseau en début de soirée lorsque chacun voudra recharger sa voiture...... ? Il faudra surement faire un choix etaindre la télé, l'ordi , le four à microondes.

 

3) Ne serait il pas plus économique d'éteindre Les ordis,  les imprimantes et autres serveurs lorsque l'on quitte le bureau en prenant soin d'éteindre les lumières derrière soi ?  Faites un tour nocturne à la Défense vous aurez une idée de la gabegie  d'énergie.

 

4) Y'en a marre des normes HQE pipots. (HQE Haute Qualité Environnementale)  Pour avoir travaillé dans un bâtiment tout neuf, fier d'afficher la dite norme, les nombreuses salles de réunion avec un écran vidéo de grande taille devait s’éteindre à 19h, soit.

Le matin, prenant mon poste tôt et devant traverser la moitié des bâtiments, je note qu'il n'en ai rien. Je m'en inquiète auprés des services généraux. Réponse : on a déclaré cela pour avoir la qualif HQE mais le système ne fonctionne pas, alors.... s'il y avait que cela qui ne fonctionne pas...."

 

5) Et pourquoi ce serait aux "petits pollueurs" que nous sommes tous de faire des efforts ?

C'est la loi du nombre qui veut ça !

Ah bon parce que 1 million de fois 10g c'est significatif devant 1 milliers de fois 1 000 000 ?

 

De toute façon ce sera toujours au x petits de payer en fin de chaine.

 

 

  • J'aime 1
Link to comment
Share on other sites

Il y a 4 heures, Albuquerque a dit :

Tu fais durer ta robe de bure combien de temps ? 

Toute la vie, des habits  en pure peau de bête légèrement poilue. ça s'appelle le naturisme 😋

 

Il y a 3 heures, le Nordiste a dit :

Je prends ce fil à la volée.

 

1) Pourquoi faut il avoir des fruits exotiques, provenant de contrées lointaines ?

 

2) "les voitures électriques sont l'avenir de l'homme" entend t'on; peut etre.... mais alors comment les recharger ? avec les éoliennes....? Imaginez un peu le parc automobile français à 25 % converti à l'électricité ; quel sera la charge du réseau en début de soirée lorsque chacun voudra recharger sa voiture...... ? Il faudra surement faire un choix etaindre la télé, l'ordi , le four à microondes.

 

3) Ne serait il pas plus économique d'éteindre Les ordis,  les imprimantes et autres serveurs lorsque l'on quitte le bureau en prenant soin d'éteindre les lumières derrière soi ?  Faites un tour nocturne à la Défense vous aurez une idée de la gabegie  d'énergie.

 

4) Y'en a marre des normes HQE pipots.

 

5) Et pourquoi ce serait aux "petits pollueurs" que nous sommes tous de faire des efforts ?

1) par ce que c'est techniquement possible, par ce qu'on a légalement  le droit, et parce qu'il y a des clients et du fric a faire en gros c'est économiquement possible.

tu enlèves un des 3 et le problème est réglé (valable aussi pour pétrole, charbon....) la méthode douce : taxer pour restreindre à peu de monde l'économiquement possible, la méthode dure interdire légalement ou perte de technique/d'accés à la ressource (guerre , épuisement du gisement, fléau sur culture, etc...)

 

2) bien observer des ordres de grandeur et les services rendus. il faut être efficace.... presque aucun pratique d'énergie en éteignant 3 leds dans des bureaux, grand intérêt à passer de 90 a 80km/h sur toutes les routes de france (10% de conso en moins sur toutes les RN sans bloquer les déplacements juste perdre qq minutes qu'on pourrait consacrer a éteindre les leds des bureaux mais qu'il vaut mieux utiliser a rouler moins vite!)

 

3) pas grand chose a grapiller par rapport à d'autres gouffres énergétiques

 

4) 100% d'accord. les normes, les labels, les accords, les chartes, les conventions... servent  surtout à défendre des intérêts commerciaux et l'image de marque et minoritairement à avoir un effet concret!

 

5) tout le monde paye mais tout le monde n'a pas les mêmes moyens et donc n'en subit pas les mêmes conséquences. donc ce n'est pas vécu de la même façon pas tous. Quand on se prend un cayenne a 100 000E on est en général plus a 10 000E de malus écologique prés...quand on cherche une occaz a 1000E c'est pas la même musique et un simple plein fait  drôlement mal.

 

Petit débat à avoir : faut il préférer égalité ou équité. je ramasse les copies dans 2h 😉

Edited by charpy
  • J'aime 1
Link to comment
Share on other sites

Il y a 2 heures, charpy a dit :

Petit débat à avoir : faut il préférer égalité ou équité. je ramasse les copies dans 2h 

 

Bonjour @charpy,

Un moine, vous êtes un moine combattant.

Oui mais dans ce combat je n'arrive pas à trouver où se trouve le meilleur champ de bataille. Comme vous le dites si clairement :

Citation

Quand on se prend un cayenne a 100 000E on est en général plus a 10 000E de malus écologique prés...

Où se trouve alors le combat ? Voilà bien une question qui me taraude depuis ... fou-ïaïa, ça remonte si loin.

Accroitre les taxes est une vaine solution. Celles et ceux qui en seraient les cibles ont largement les moyens d'en répercuter les conséquences sur le Peuple, du simple fait de leur domination sur les échanges, quels qu'ils soient : Commerce, Presse, Subventionnement associatif, et consort. Voire, ces personnes là y sont même presque favorables. Pourquoi ? Comme vous le dites dans la citation ci dessus, elles ne sont pas à 10% près, même et surtout si cet accroissement de coût éloigne encore un peu plus le Commun de l'accession à ce bien. Cet effet d'éloignement pour ceux "d'en bas" accroit d'autant plus leur plaisir "striatique" (néologisme imaginaire de mon fait faisant référence à la domination du striatum sur la personne) parce que réduisant encore le nombre de personnes à y avoir accès.

Plus vous taxerez, plus les inégalités s'accroitront parce que les supposées victimes de ces taxations y trouvent un intérêt immédiat et majeur. Alors oui où se trouve le meilleur champ de bataille ? Je cherche encore.

Une méthode pour y arriver est peut-être de travailler à en définir les critères déterminants de sélection. Et là je tombe à chaque fois dans une impasse. Le premier et principal critère qui vient indubitablement s'imposer est l'intérêt général dont l'espérance, non pas de vie mais simplement de naissance, passe par l'abandon sans réserve de chaque intérêt individuel. Et là nul besoin de développement, chacun a compris pourquoi l'impasse.

Alors peut-être que le premier champ de bataille pourrait se décliner en : "Qui commence la première action efficiente ?"

 

Voilà, j'en suis là avec bien plus de questions que de réponses. Mais après tout, établir les bonnes questions revient aussi à avoir à moitié résolu le problème.

En tout cas la voiture électrique est une impasse, technique, écologique, économique. Nous savons vous et moi que :

1) Elle pose plus de problèmes qu'elle n'en résout.

2) Elle est juste une fausse bonne solution qui permet aux dominants de se dédouaner de la véritable résolution du problème.

3) Elle nous fait perdre un temps précieux sur la sauvegarde de l'intérêt général au profit, une fois encore s'il fallait le démontrer, d'intérêts particuliers.

 

Bien sûr dans votre combat vous avez mon soutien, pensez juste à abandonner quelques arguments parfois trop proches d'idéologies dont l'intérêt général n'est pas la préoccupation. Les citer me ferait franchir la ligne rouge de la Charte de déontologie du forum.

 

Courage même si quelques vieux débris vaniteusement égoïstes et en mal d’existence de premier plan cherchent à occuper le terrain malgré les signaux très clairs qu'envoient la société à leur endroit. La photo ci dessous est très parlante, voyez sur qui on cogne ( très fort).

 

Le_clou.jpg.e9c1faf342b9a54ce6fc3f1c67925649.jpg

 

Ah pour la copie voici la mienne :

 

1496657368_Egalit_Equit.jpg.65a5188b4b9c2ff096d3c3746e464216.jpg

 

Et pour cela l'intégrité est la première valeur fondamentale à respecter sans conditions ni compromis et encore moins compromission.

 

Bien à vous

 

Ney

  • Merci / Quelle qualité! 1
Link to comment
Share on other sites

Moi aussi, frère charpy le moine-soldat a tout mon soutien.

Je vois qu'on était au moins deux à le voir en moine.

Sauf que le plus clair de la population n'a que faire du voeu de pauvreté.

Mais que l'on compte sur mon aide pour aider à l'y contraindre !

 

PS : pour mes tournées de contrainte j'aurai la nécessité d'un véhicule électrique. C'est pour le service, hein. 

Edited by Albuquerque
  • Haha 1
Link to comment
Share on other sites

il y a 56 minutes, polorider a dit :

:hmm:  une expression typiquement stéphanoise... Non?

Peut-être ! Je l'ai retenu de je ne sais plus quelle marionnette, (celle de J. TOUBON  ?) dans les guignols de l'info, je crois. C'est si loin maintenant.

 

Ney

  • Merci / Quelle qualité! 3
Link to comment
Share on other sites

Il y a 4 heures, 22Ney44 a dit :

En tout cas la voiture électrique est une impasse, technique, écologique, économique. Nous savons vous et moi que :

1) Elle pose plus de problèmes qu'elle n'en résout.

2) Elle est juste une fausse bonne solution qui permet aux dominants de se dédouaner de la véritable résolution du problème.

3) Elle nous fait perdre un temps précieux sur la sauvegarde de l'intérêt général au profit, une fois encore s'il fallait le démontrer, d'intérêts particuliers.

 

tu peux préciser?

Link to comment
Share on other sites

Il y a 10 heures, le Nordiste a dit :

Je prends ce fil à la volée.

 

1) Pourquoi faut il avoir des fruits exotiques, provenant de contrées lointaines d'Asie ou d'Amerique du sud

 

..Heu ..grace au réchauffement climatique , pas mal de régions Françaises sont maintenant en mesure de produire des fruits de la passion , des fruits du dragon etc..!pomoi!

  • Haha 2
Link to comment
Share on other sites

C'est marrant je ne ressens pas du tout le coté sacrificiel monacal de mes choix, je ne vis pas dans une grotte etc... j'ai juste moins de temps pour certaines choses et j'en prend plus pour d'autres qui me paraissent essentielles.

 

Je ne cède pas au tout, tout de suite.  C'est pas si compliqué que ca en a l'air et c'est meme assez satisfaisant de constater a terme qu'on fait le bon choix. C'est juste qu'il faut se donner du mal, se renseigner, y passer du temps etc... avec internet on a accès a une mine d'info pour bricoler et réparer tout et n'importe quoi et on vit une époque formidable ! 

 

Je suis a fond pour le numerique qui permet d'avoir un tas de connaissances a portée de la main, qui evite moult déplacements informatifs etc... l'économie d'énergie est énorme.

Apres si ca sert juste a streamer des Go  de tv pour avoir 400 chaines et de la serie en 4k a toute heure, effectivement c'est du gachis de données. Je préfère une vraie séance de  cinema avec du monde pour un moment sympa et collectif.

 

Bref il ne faut raisonner en terme de telle technique c'est bien ou c'est mal. La vraie question c'est qu'est ce que ca permet de faire et en quoi c'est bien de l'utiliser.

La voiture individuelle (electrique ou essense) c'est nase, mais la voiture individuelle en co-voit ou en autopartage ca comennce a etre bien. 

Inversemment quand je vois chez moi les bus bondés a certaines heures et vides a d'autre je me dit que la répartition n'est pas ideale. etc...

 

Bref on a atteint un certain niveau  de confort et de techologie, il ne sagit pas de tout mettre a la poubelle'pour revenir a la bougie comme caricaturent certains ici. Il sagit d'evaluer l'impact de tous nos actes (en terme de climat, de disponibilité, de cout etc....) pour faire des choix judicieux. 

Pour 50% des objectifs climatiques on a'pas grand chose a rogner de notre facons de vivre et notre confort meme si ca passe par des choix pas toujours évident : changer de logement pour plus petit et bien isolé, pres du boulot, ou changer de boulot pour en avoir un a portée de maison sans prendre la voiture...

Avec des choix comme ca ont un impact énorme sur notre bilan carbone et notre temps disponible. Ca mérite d'etre prix en considération et pas faire le truc habituel, je change de job, une promotion pour gagner 20% de plus et avoir l'impression que la vie sera forcément plus belle avec plus d'argent.

Il y a 8 heures, 22Ney44 a dit :

Voilà, j'en suis là avec bien plus de questions que de réponses. Mais après tout, établir les bonnes questions revient aussi à avoir à moitié résolu le problème.

En tout cas la voiture électrique est une impasse, technique, écologique, économique. Nous savons vous et moi que :

1) Elle pose plus de problèmes qu'elle n'en résout.

2) Elle est juste une fausse bonne solution qui permet aux dominants de se dédouaner de la véritable résolution du problème.

3) Elle nous fait perdre un temps précieux sur la sauvegarde de l'intérêt général au profit, une fois encore s'il fallait le démontrer, d'intérêts particuliers.

 

Le probl3eme c'est la voiture individuelle. Chercher a résoudre le problème sans le prendre a la racine c'est juste le déplacer de la voiture essence a l'électronique, puis a l'hydrogene, puis...

Et effectivement ca ne résoud rien.

 

Plutot que réfléchir a quelle voiture est la plus propre, il vaut mieux passer son energie a  réfléchir  a comment se passer de voiture.

 

J'avais deja reflechi au probleme du lithiim des voitures elec il'y a quelques années. Il y avait en france assez de lithium dans les voiture elec pour fournir tout le,monde en velo elec. Maintenant vu'la taille des batteries de VE et leur nombre on doit en etre a l'equivalent de  3 ou 4 velo elec par personne... vous voyez ou je veux en venir?

Link to comment
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Paste as plain text instead

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

 Share

  • Recently Browsing   0 members

    • No registered users viewing this page.
×
×
  • Create New...

Important Information

We have placed cookies on your device to help make this website better. You can adjust your cookie settings, otherwise we'll assume you're okay to continue.