Jump to content

Les causes du réchauffement climatique.


Pyrene
 Share

Recommended Posts

Le 20/04/2022 à 20:19, charpy a dit :

les comestibles ne poussent pas chez nous il faudra donc

- les importer (bonjour les espèces invasives s'ils se barrent),

 

..Euh , chez nous ya pas de sauterelles , de grillons , de larve de ténébrion ..?🤔

Oh tu m'etonnes là 🙂

Link to comment
Share on other sites

oui c'est vrai que j'ai souvent chassé Gryllus bimaculatus dans le jardin quand j'étais môme pour le plaisir de les sortir de leur terrier en les chatouillant avec une herbe et j'ai des Acheta domesticus "qui se mange" dans mon jardin actuel et j'en trouve souvent  dans le garage. Diantre je ne savais pas qu'ils étaient comestibles et même prisé dans le cas du Acheta domesticus

Ceux qui se mangent en asie sont plus longs et gros un peu comme des blattes.

 

Oui le ténébrilon meunier j'en mange aussi involontairement car il y en a dans ma farine à pain. je prend même le temps de les enlever par tamisage lorsqu'il y en a trop. enfin bref le meunier est bien une espèce invasive d'origine européenne 😅 qui a colonisé tous les continents en suivant les graines des cultures!

 

Après j'ai jamais été fan de carapaces et cuticules donc je trouve pas un grand plaisir à manger ce genre de chose (même les crevettes grises que j'apprécie en terme de gout).

 

pour les curieux je fais un peu de pub

InsectesComestibles.fr

 

pour albu, j'adore cosinus!

95228

Edited by charpy
  • J'aime 1
Link to comment
Share on other sites

Il y a 16 heures, charpy a dit :

Oui le ténébrilon meunier j'en mange aussi involontairement car il y en a dans ma farine à pain.

 

 

J'évite cet inconvénient en achetant mes baguettes toutes faites à un prix très compétitif, mais je ne dis pas où, à cause des corporatismes.

  • Haha 1
Link to comment
Share on other sites

Surement  que t'en manges aussi sans trop le savoir. Une fois passé le pétrissage on ne voit plus rien.

 

Après ca arrive bien plus souvent sur de la farine complète ou semi complète que sur la farine blanche. La bestiole doit pondre dans le son ou elle y trouve des éléments plus favorable à sa croissance.

Link to comment
Share on other sites

Curieux cet argument de l'herbe naturelle de bord des routes qui ne serait pas nutritive car pas broutée ... N'Y aurait pas un autre paramètre qui empêcherait sa recherche assidue par les animaux ? Bords des routes, non ? 😉

Et même sans la menace des voitures, pensez vous que la quantité d'herbivores sauvages serait suffisante pour voir tous nos bords de routes consciencieusement broutés ?

D'autre part je ne comprends pas l'affirmation comme quoi l'herbe ne pousse pas toute seule, il faudrait préciser quel type d'herbe et pour quel usage (car je suis bel et bien submergé chaque printemps par la pousse naturelle de l"herbe).

Link to comment
Share on other sites

il y a une heure, etoilesdesecrins a dit :

D'autre part je ne comprends pas l'affirmation comme quoi l'herbe ne pousse pas toute seule, il faudrait préciser quel type d'herbe et pour quel usage (car je suis bel et bien submergé chaque printemps par la pousse naturelle de l"herbe).

..Ça , on pourrait pt'èt demander aux Jamaïcains ..!pomoi!

  • Haha 3
Link to comment
Share on other sites

Le 21/04/2022 à 18:42, kerozene a dit :

Patate chaude peut-être mais sujet brûlant surement !

 

Quand je pense que la population des poissons rouges de mon bassin n'augmente pas mais reste sensiblement la même depuis 15 ans ..

Et nous , avec nos cerveaux hyper évolués et a la tête de toute les autres espèces ..cherchez l'erreur 🙄

Mets les êtres humains dans un endroit clos, et tu verras qu'il y aura une régulation naturelle.

En conclusion, la terre est encore assez grande pour supporter encore l'évolution humaine.

De plus le réchaffement climatique, fait que des terres qui sont invivables actuellement, le deviendront.

 

Link to comment
Share on other sites

Alors là tout a fait d'accord avec toi @etoilesdesecrins et le commentaire de @22Ney44 me laisse pantois et encore

plus mon épouse qui a été bergère. Nous sommes tout les deux paysans aujourd'hui et je me demande toujours dans

tout les commentaires que je lis combien de personne on réellement des connaissance en agriculture et en agronomie.

Nous n'avons que des prairies naturelles et permanentes  ou l'herbe pousse toute seul, la meilleurs étant sur une zone

humide dont des prés salés ou on ne peut pas trouver mieux en terme de qualité nutritive.

Dans d'autres régions il y a notamment l'herbe de Crau qui est une des meilleurs.

Il y a aussi les pâturages de montagne dont la réputation ne fait aucun doute.

Bref il y a beaucoup d'exemple et il faut faire attention aux affirmation non étayées.

Et surtout ne pas confondre agriculture intensive ou on cherche le rendement a tout prix au détriment de la qualité, avec

une petite ferme paysanne qui privilégie la qualité et qui fourni en local de la bonne nourriture a des prix souvent moins chère

qu'en grande surface.

Voila je voulais faire cette intervention car nous les petits paysans on se retrouvent trop souvent a l'écart de ces discussions

alors qu'il y aurait beaucoup a apprendre et apporter des solutions a bien des problèmes.

Malheureusement on est en voie de disparition et peut d'actes pour nous soutenir.

Marc 

  

  • J'aime 3
Link to comment
Share on other sites

il y a 1 minute, Gauloisir a dit :

Mets les êtres humains dans un endroit clos, et tu verras qu'il y aura une régulation naturelle.

En conclusion, la terre est encore assez grande pour supporter encore l'évolution humaine.

De plus le réchaffement climatique, fait que des terres qui sont invivables actuellement, le deviendront.

 

Bonsoir @Gauloisir,

 

Tout comme des terres vivables aujourd'hui deviendront invivables demain : 100% des zones habitables du Japon, 66% des terres habitables de Chine, 35% des terres habitables d'Inde etc.

 

Faites le bilan des gains et de pertes, à leur lecture je perds ma bonne humeur.

 

Ney

Link to comment
Share on other sites

De tout temps, l'être humain a dû s'adapter, le Sahara fut vert, et le changement ne fut pas sans conséquences pour les gens à l'époque.

Tout n'est pas figé comme on a tendance à le croire pour nous tranquilliser.

Sur, qu'il y a et aura des efforts à faire, de l'entraide sans doute aussi.

De là a tomber dans les lamentations stériles et faciles pour se donner bonne conscience, loin de moi cette idée.

 

  • J'aime 1
Link to comment
Share on other sites

il y a 57 minutes, marco44 a dit :

Alors là tout a fait d'accord avec toi @etoilesdesecrins et le commentaire de @22Ney44 me laisse pantois et encore

plus mon épouse qui a été bergère. Nous sommes tout les deux paysans aujourd'hui et je me demande toujours dans

tout les commentaires que je lis combien de personne on réellement des connaissance en agriculture et en agronomie.

Nous n'avons que des prairies naturelles et permanentes  ou l'herbe pousse toute seul, la meilleurs étant sur une zone

humide dont des prés salés ou on ne peut pas trouver mieux en terme de qualité nutritive.

Dans d'autres régions il y a notamment l'herbe de Crau qui est une des meilleurs.

Il y a aussi les pâturages de montagne dont la réputation ne fait aucun doute.

Bref il y a beaucoup d'exemple et il faut faire attention aux affirmation non étayées.

Et surtout ne pas confondre agriculture intensive ou on cherche le rendement a tout prix au détriment de la qualité, avec

une petite ferme paysanne qui privilégie la qualité et qui fourni en local de la bonne nourriture a des prix souvent moins chère

qu'en grande surface.

Voila je voulais faire cette intervention car nous les petits paysans on se retrouvent trop souvent a l'écart de ces discussions

alors qu'il y aurait beaucoup a apprendre et apporter des solutions a bien des problèmes.

Malheureusement on est en voie de disparition et peut d'actes pour nous soutenir.

Marc 

  

Bonjour @marco44,

 

Vous avez pleinement raison dans votre argumentation. Il y a juste que vous faites référence à des biomes très particuliers où la pousse naturelle est très spécifique et particulièrement performante pour l'alimentation du bétail :

Vous dites

Citation

 

Nous n'avons que des prairies naturelles et permanentes  ou l'herbe pousse toute seul, la meilleurs étant sur une zone

humide dont des prés salés ou on ne peut pas trouver mieux en terme de qualité nutritive.

 

Vous avez absolument raison , les prés salés sont une zone exceptionnelle de pousse de la végétation naturelle qui a subie par contrainte structurelle une sélection naturelle des plantes, vous connaissez bien mieux que moi la flore spécifique à ce biome. A cela il faut ajouter l'amendement naturel en oligoéléments d'origine marine, propices à une nette amélioration du régime alimentaire des ruminants qu'on y fait paitre et par conséquent de leur performance de production. Vous dites encore :

Citation

 

Dans d'autres régions il y a notamment l'herbe de Crau qui est une des meilleurs.

Il y a aussi les pâturages de montagne dont la réputation ne fait aucun doute.

 

Ceci renforce encore votre point de vue à juste titre. Mais voilà vous citez des territoires très spécifiques comme les alpages où là aussi structurellement il y a eu sélection naturelles des plantes liée à l'altitude. Ces plantes sont parvenues à la domination parce que plus fortes, plus adaptées. Leur structure, leurs capacités nutritives sont supérieures aux plantes communes de territoires plus ordinaires sans contraintes d'adaptation, d'où leur valeur nutritionnelle supérieure. Convenez aussi que ces terres si particulières sont bien peu en surface en rapport avec le reste du territoire agricole de notre Pays. D'ailleurs ces particularismes en font toute la valeur qui se traduit bien souvent par l'attribution d'AOP ou encore d'IGP.  Mais cela demeure l'exception, (moins de 3% des surfaces agricoles exploitées et peut-être moins maintenant) qui en toute légitimité fait la fierté des exploitants agricoles de ces terroirs. Fils d'un petit paysan du Trégor, je ne peux que vous encourager à maintenir ces spécificités pour les avoir connues dans ma prime jeunesse. Juste une question : quelle devrait être la surface des prés salés en France pour que chaque Français puisse acheter juste une seule fois dans l'année un quart de gigot d'agneau à partager en famille ? Cela fait 8,5 millions d'agneaux. Impossible pour une nourriture de masse. Cette production n'a de destinataires qu'une élite capable de s'offrir cette production. L'agriculture a pourtant un objectif fondamental: nourrir tout le monde, TOUT LE MONDE, le modèle dont vous parlez génère une alimentation réservée à des personnes privilégiées et argentées. Pour l'instant l'agriculture de niche ne peut pas, loin s'en faut, nourrir la population de notre Pays. C'était bien le constat fait dans la fin des années 40 début des années 50. La France était en dépendance alimentaire complète et majoritaire. La réponse des gouvernants fut une industrialisation méthodique de l'élevage, suivi d'une toute aussi "performante" industrialisation de la transformation de la nourriture. Je crois que le malaise est là dans l'ultra transformation de la nourriture avec des additifs délétères pour notre santé et la perte de 25% de la matière de base pour cause d'optimisation des processus de fabrication . mais là c'est un autre débat. Ce sera avec intérêt et attention que j'aimerais poursuivre le débat avec vous, même en messagerie privée, pour imaginer un nouveau système de production agricole qui puisse nourrir tout le monde avec le même niveau de qualité que vous défendez aujourd'hui mais réservé à une minorité en capacité d'acquérir cette alimentation.

 

Faites lire ceci à votre compagne .

 

Bien à vous

 

Ney

  • J'aime 2
Link to comment
Share on other sites

il y a 36 minutes, Gauloisir a dit :

De tout temps, l'être humain a dû s'adapter, le Sahara fut vert, et le changement ne fut pas sans conséquences pour les gens à l'époque.

Tout n'est pas figé comme on a tendance à le croire pour nous tranquilliser.

Sur, qu'il y a et aura des efforts à faire, de l'entraide sans doute aussi.

De là a tomber dans les lamentations stériles et faciles pour se donner bonne conscience, loin de moi cette idée.

 

 

Il me semble que:

- il y a une différence entre le survie d'une espèce (quelques centaines d'individus suffisent) et la survie d'une population.

- les changements climatiques précédents se sont déroulés sur des periodes longues (dizaines de milliers d'années) alors que le changement climatiques se deroule sur cent oi deux cents ans. C'est extrêmement rapide pour l'adaptation des espèces végétales ou animales.

 

5 degrés ! C'est l'écart de température entre aujourd'hui et la dernière glaciation qui a eu lieu il y a 20000 ans.

Les 2/3 degrés que l'on souhaite avoir maximum seront atteint en 50 à 100 ans.

 

Ce sont ces repères qu'il faut avoir en tête.

 

Je vous conseille de faire une Fresque du Climat pour bien comprendre cela.

  • J'aime 3
Link to comment
Share on other sites

il y a 4 minutes, ursus a dit :

 

Il me semble que:

- il y a une différence entre le survie d'une espèce (quelques centaines d'individus suffisent) et la survie d'une population.

- les changements climatiques précédents se sont déroulés sur des periodes longues (dizaines de milliers d'années) alors que le changement climatiques se deroule sur cent oi deux cents ans. C'est extrêmement rapide pour l'adaptation des espèces végétales ou animales.

 

5 degrés ! C'est l'écart de température entre aujourd'hui et la dernière glaciation qui a eu lieu il y a 20000 ans.

Les 2/3 degrés que l'on souhaite avoir maximum seront atteint en 50 à 100 ans.

 

Ce sont ces repères qu'il faut avoir en tête.

 

Je vous conseille de faire une Fresque du Climat pour bien comprendre cela.

Bon après qu'on ait dit ça, qu'on s'est bien lamenté, on fait quoi?

 

Link to comment
Share on other sites

On dit aux éleveurs mes voisins dans la campagne creusoise de cesser de mettre de l'engrais dans les prés. Mais il est vrai qu'ils n'en mettent pas sur le bord de  la route, ce qui explique sans doute les évasions d'herbivores à la recherche d'une alimentation plus bio :be:

 

Ils comptent un hectare par vache. Je ne sais pas combien il faudrait sans aucun engrais. 

  • J'aime 1
Link to comment
Share on other sites

il y a 1 minute, Gauloisir a dit :

Bon après qu'on ait dit ça, qu'on s'est bien lamenté, on fait quoi?

 

 

Hé bien on réfléchit, on analyse, on réfléchit,on prospecte, on réfléchit, on analyse encore, on réfléchit puis au bout du processus on propose une possibilité réaliste à la communauté. Avec les retours on analyse, on réfléchit, on prospecte encore, on réfléchit toujours, puis on propose une amélioration à sa proposition initiale.

 

Faites ceci,  je suis persuadé que vous allez percevoir de manière plus claire l'insondable complexité de notre situation où à force d'optimisation des processus, techniques, administratifs, psychologiques la place réservée à la résilience est réduite à peau de chagrin. Comment faire demi tour dans un chemin large de 1,75m bordé de hauts talus alors que votre véhicule fait 1,70 m et que par souci d'économie il n'y a pas été installé de marche arrière. Comprenez pour notre civilisation qu'il n'y aura pas de décroissance possible sauf à effondrer le système financier devenu virtuel. Votre salaire ou votre retraite, c'est juste une écriture sur un disque dur. Il n'y a aucune réalité matérielle, pas plus que pour vos dépenses lourdes comme la nourriture annuelle, une voiture ou votre habitation. Si le système s'effondre, et nous sommes aux frontières de cette occurrence, si d'aventure les hackers d'État d'une république un peu à l'Est passaient à l'action massive, pouvez-vous me dire comment vous mangerez demain ?

 

 

Ney

Link to comment
Share on other sites

@22Ney44 a écrit

 

Hé bien on réfléchit, on analyse, on réfléchit,on prospecte, on réfléchit, on analyse encore, on réfléchit puis au bout du processus on propose une possibilité réaliste à la communauté. Avec les retours on analyse, on réfléchit, on prospecte encore, on réfléchit toujours, puis on propose une amélioration à sa proposition initiale.

....................

 

Tout à fait d'accord avec toi.

 

 

 

Link to comment
Share on other sites

Il y a 9 heures, Gauloisir a dit :

Bon après qu'on ait dit ça, qu'on s'est bien lamenté, on fait quoi?

 

 

 Ce n'est pas une lamentation, juste un constat d'un problème.

 

Quand il y a un problème, on agit pour le résoudre ou s'adapter plutôt que de le nier. En prendre conscience est alors important.

 

Faites une Fresque du climat pour en prendre conscience puis un atelier 2 tonnes pour agir ensuite.

Il y a 7 heures, Albuquerque a dit :

En travaillant. C'est la seule chose qui n'est pas une convention. Les crises financières sont aussi virtuelles que l'argent.

 

Actuellement, les crises financières se traduisent par des crises économiques qui rendent tout cher. Dans des  versions graves, l'inflation atteint des  records et se nourrir devient compliqué...

alors travailler mais pas dans le sens actuel... travailler pour survivre.

Link to comment
Share on other sites

Bonjour @22Ney44

Ce sera avec plaisir de discuter avec vous en mp si vous le souhaitez.

Par contre pourriez me donner ici ,le prix que vous estimez de l'agneau de pré-salé que

je produis afin de pouvoir répondre clairement a votre commentaire.

@Albuquerque nul besoin  d'épandre des engrais chimique pour 1 UGB/hectare 

Link to comment
Share on other sites

Bonjour,

 

Il a été calculé à une époque, qu'elle était l'équivalent en chaleur dégagé par l'être humain.

C'est l'équivalent d'une ampoule à incandescence de 75 W allumée donc en permanence, reporté à la population mondiale, ça en fait des MW.

Bonne journée, ça caille dans le sud.

  

Link to comment
Share on other sites

Pour mémoire il faut compter environ1ha de pré par grosse bête (vache, cheval) plus un ha de foin pour passer les mois d'hiver. un exploitant qui entretient son verger par un petit troupeau de mouton me disait qu'il pourrait laisser 4 bêtes à l'hectare à l'année.

 

j'ai acheté un colis de vache de 14kg à la ferme ou je prend mon lait "qui met pas d'engrais dans ses parures" et ca va durer l'année pour 3 personnes soit environ 5kg de boeuf par personne. Allez  en comptant ultra large a 10kg/pers pour les fois ou j'en mange pas à la maison le midi.

 

Par personne ça fait  1/40° de vache et 1/20° d'hectares.

en blé conso 30kg par personne et par an (pour pain et pates fraiches maison) autour de 30quintaux/ha (en bio) donc on est a 1/100° d'hectare

en légume il faut compter un peu moins de 100m² par personne environ soit 1/100° d'ha

en fruit je pense que c'est du même ordre de grandeur...

faut rajouter de la volaille etc... mais on voit que ca passe car on a environ 1/3 d'hectare par personne

 

bref on est large pour  l'autosuffisance alimentaire et je persiste a dire que cette course à la production sert essentiellement à l 'exportation pour équilibrer la balance commerciale donc pour acheter des trucs faits à l'étranger... (on a pas de gaz ni de pétrole, ni de ressources minières particulières... pas même de main d'œuvre servile et sous payée 🤐)

  • J'aime 4
Link to comment
Share on other sites

Tu frises les 800 calories quotidiennes par personne.

Si tu as des gosses fais quand même gaffe à la DDASS.

Dépenser plus d'électricité pour le congélateur qu'il n'y a de valeur de viande dedans, ça se discute. Ou alors tu as un truc bio pour avoir du froid écolo. 

 

Edited by Albuquerque
Link to comment
Share on other sites

Il y a 14 heures, ursus a dit :

 

 Ce n'est pas une lamentation, juste un constat d'un problème.

 

Quand il y a un problème, on agit pour le résoudre ou s'adapter plutôt que de le nier. En prendre conscience est alors important.

 

Faites une Fresque du climat pour en prendre conscience puis un atelier 2 tonnes pour agir ensuite.

 

Allez ! Un serious game. Atterir à 0 CO2 par le financial Times :

https://ig.ft.com/climate-game/

 

Quel le meilleur gagne, nous sauve !

Link to comment
Share on other sites

Il y a 2 heures, Albuquerque a dit :

Tu frises les 800 calories quotidiennes par personne.

Si tu as des gosses fais quand même gaffe à la DDASS.

Dépenser plus d'électricité pour le congélateur qu'il n'y a de valeur de viande dedans, ça se discute. Ou alors tu as un truc bio pour avoir du froid écolo. 

 

 

Rajoute au moins 150cal par jour de laitages produits par ladite vache, des oeufs et tous les 6 mois les poules qui ont pondu les oeufs, d'autres céréales (riz, maïs et beaucoup de légumineuses) et pas mal de pommes de terres dans les légumes (autant que le blé voire plus (environ 1kg par semaine par personne). 

 

On est pas épais mais on est pas sous nourri non plus. Pas contre on doit manger 10x plus de vitamines que ceux nourris essentiellement aux frites/pates/pizza

 

Pas de souci pour le congel il tourne evidement sur les panneaux solaire, il est au frais dans le garage pour gagner en efficacité et j'ai pris un modèle très récent et super isolé. Mais effectivement je m'en suis passé 5 ans pour conso énergétiques démesurées par rapport a l'usage. Maintenant que j'ai une large surproduction au jardin l'été c'est un tres bon investissement plutot que de tout conserver seché, salé, lactofermenté ou pire énergétiquement : en conserve bocal, et encore pire en boite de conserve métallique. 

 

Ca s'étudie tout ça pour pouvoir comparer et choisir avec un minimum de recul...

 

Mais c'est sur que la grande distri nous prémache tellement le boulot qu'en général on a pas à réfléchir, juste à se servir et payer et on fait pas les bons choix

Edited by charpy
Link to comment
Share on other sites

Le 23/04/2022 à 23:25, Gauloisir a dit :

@22Ney44 a écrit

 

Hé bien on réfléchit, on analyse, on réfléchit,on prospecte, on réfléchit, on analyse encore, on réfléchit puis au bout du processus on propose une possibilité réaliste à la communauté. Avec les retours on analyse, on réfléchit, on prospecte encore, on réfléchit toujours, puis on propose une amélioration à sa proposition initiale.

....................

 

Tout à fait d'accord avec toi.

 

 

 

 

Pour ceux qui n'ont pas le temps ni l'envie, d'autreS l'ont fait. Le plan de transformation de l'économie française du Shift Project propose une voie pour prendre en compte le dérèglement climatique et changer notre société

https://ilnousfautunplan.fr/

 

A lire ou à écouter les differentes presentations du plan et de ces différentes parties.

A ma connaissance, c'est la vision la plus large, pas simple centrée sur la production d'énergie.

  • J'aime 2
Link to comment
Share on other sites

Oui c'est un très bon début.

 

La grande question est éludée : c'est le rapport avec l'extérieur de la France qui n'est pas sur une planète à part. Est ce qu'on laisse entrer des choses venants de pays moins performants d'un point de vue carbone mais plus performants d'un point de vue économique. Comment s'assurer que le surcout environnemental local ne va pas nous couler à l'international?

Je rappelle juste que le FMI, l'europe et différents traités ne visent surtout à la libre concurrence et à l'interdépendance... ce qui garanti une certaine forme de paix car on a du mal a faire les gros yeux à Poutine qui nous fourni massivement en gaz. Inversement s'il avait voulu jouer au méchant il aurait coupé le robinet depuis longtemps (mais bon cette carte être jouée cet été en fonction de la réussite ou de l'échec du remplissage des stocks européens pour l'hiver prochain à partir de ressources alternatives).

 

Cet interdépendance remet tout le contenu en question...

 

Reste aussi le problème de la gouvernance. Est ce que les états ont vraiment leur mot à dire et peuvent infléchir les tendances face au poids des intérêts privés des gros industriels, des gafam, et même des citoyens (mon essence à pas cher...) etc... on voit bien ou mènent ces politiques qui ménagent la chèvre et le choux => immobilisme! Et pendant ce temps la ça chauffe...

 

Un autre petit souci à mes yeux ils ne classent pas l'uranium comme énergie fossile alors que c'est la moins renouvelables des fossiles... 😵

Link to comment
Share on other sites

Le 24/04/2022 à 09:27, marco44 a dit :

Par contre pourriez me donner ici ,le prix que vous estimez de l'agneau de pré-salé que

je produis afin de pouvoir répondre clairement a votre commentaire.

Bonjour @marco44,

 

Je n'ai pas de données précises pour répondre avec justesse à votre question, ne connaissant pas du tout le marché de la viande de prés salés.

 

Cependant, si je me fie aux prix pratiqués dans d'autres filières "Viandes de qualité", je verrais bien un prix autour d'une dizaine d'euros le kilo de carcasse payée au producteur sur la base d'une carcasse type de 21 kgp.

 

Par contre je sais pleinement le prix qu'allait me réclamer un boucher nantais pour un gigot de prés salés Baie de Somme d'environ 2,5 kgp il y a 15 jours : 128,72€  (51,90€/kgp et ce n'était pas le plus cher ici).

Alors que je sais que j'aurais fait un immense plaisir à ma Maman (91 ans) en lui préparant ce met à Pâques, c'était une tradition chez ma grand mère autrefois, j'ai finalement renoncé. C'est définitivement, hors les zones de production pour un accès en circuit court chez le producteur, un aliment réservé à une élite à laquelle je n'appartiens pas.

 

C'est avec intérêt et attention que je poursuivrai cet échange en MP avec vous.

 

Ney

Link to comment
Share on other sites

Il y a 1 heure, 22Ney44 a dit :

Par contre je sais pleinement le prix qu'allait me réclamer un boucher nantais pour un gigot de prés salés Baie de Somme d'environ 2,5 kgp il y a 15 jours : 128,72€  (51,90€/kgp et ce n'était pas le plus cher ici).

oui, à Paques c'est trés cher ! acheté une semaine après en grande surface le kg de gigot avait baissé de moitié ! oui de moitié....au fait ? qui se gave à ton avis ?

Link to comment
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Paste as plain text instead

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

 Share

  • Recently Browsing   0 members

    • No registered users viewing this page.
×
×
  • Create New...

Important Information

We have placed cookies on your device to help make this website better. You can adjust your cookie settings, otherwise we'll assume you're okay to continue.