tomat

NGC, IC, Collinder, et Titan aux jumelles 15x50 IS

Recommended Posts

Posted (edited)

Observations faites en plusieurs fois, entre le 1er et le 10 aout, depuis une petite colline de bordure de Méditerranée, avec la voie lactée bien visible à l'œil nue, l’horizon Sud parfaitement dégagé au dessus de la mer, et l’essentiel de la pollution lumineuse vers l’Ouest Sud-Ouest.

 

Je me focaliserai ici sur des objets non Messier (NGC, IC et Collinder), même si ils constituent, en réalité, l’essentiel de mes observations, surtout en cette saison avec le sagittaire en plein milieu de ma zone observable. D’ailleurs, si vous ne l’avez jamais fait aux jumelles, je vous recommande la « remontée » du sagittaire vers l’écu de Sobieski avec par exemple dans cet ordre : M7, M6, M69, M70, M54, M22, M28, M8, M20, M21, M23, M25, M18, M17, M16, M26, et M11 pour finir en beauté ! ;) Pour rappel, j’avais déjà fait un CROA de quelques-uns de ces objets, depuis le même site, il y a quelques années (https://www.webastro.net/forums/topic/126135-balade-d%C3%A9t%C3%A9-aux-jumelles-15x50-is/).

 

 

Scorpion.

 

NGC 6425 (mag 7,2) : Amas ouvert à proximité de M6, il est aussi facile à trouver qu’inintéressant à observer ^^ ! Bon, pour sa défense, la profusion d’amas ouvert remarquables dans cette partie du ciel ne joue pas forcément en sa faveur… ;)

 

 

Sagittaire.

 

NGC 6401 (mag 7,4) : Départ de Kaus Borealis, et prolongement de 2 champs de jumelles vers l’ouest, en passant par M8, le petit amas globulaire devrait être là, la configuration des étoiles alentours me confirment bien être au bon endroit, mais il reste parfaitement invisible, même en vision décalée. Il doit être trop petit pour atteindre le seuil de détectabilité des jumelles, même si sa magnitude, sur le papier, pouvait laisser supposer l’inverse, dommage.

 

NGC 6520 (mag 7,6) : Amas ouvert formant un quasi triangle rectangle isocèle avec Kaus Media et Alnasl, il est donc très facile à centrer, parfaitement visible, mais assez peu fournis et pas franchement impressionnant.

 

NGC 6624 (mag 7,6) : Placé à l’intérieur du quadrilatère du Sagittaire, à proximité de Kaus Media, ce minuscule amas globulaire n’est pourtant pas facile à détecter. Il n’apparait qu’en vision décalée ! Ce n’est certes pas impressionnant, mais la détection d’un amas globulaire de cette magnitude aux jumelles est tout de même un exercice sympa ! ;)

 

NGC 6716 (mag 7,5) et Collinder 394 (mag 6,3) : Couple d’amas ouverts atteignable par la translation de 2 champs de jumelles depuis Kaus Borealis en direction de M22 (amas globulaire énorme et magnifique aux jumelles). Pour être honnête, ces objects ne présentent que peu d’interêt au vue de la région dense dans laquelle ils se situent.

 

 

Serpentaire.

 

NGC 6633 (mag 4,6) : Un peu paumé au milieu de nulle part, je pars d’Altair (Aigle), chemine vers Delta (AIgle), puis repère l’alignement de cette étoile avec Alya (Serpent) et Cebalrai (Serpentaire). L’amas ouvert cherché est à 1/3 du chemin entre ces 2 étoiles, mais légèrement plus haut que la ligne. Ca valait le coup de chercher ! Très bel objet ! Un amas ouvert assez compact, avec un beau fourmillement d’étoiles. Je le garde dans mes archives pour mes futures observations, celui-là ! :)

 

IC 4665 (mag 4,2) : A proximité de Cebalrai, directement dans le haut du champs, on ne voit que lui ! Cet amas ouvert est une véritable petite boîte à bijou. Bien concentré et étincelant, c’est une autre belle découverte aux jumelles pour moi ! :)

 

Collinder 350 (mag 6,1) : Toujours à partir de Cebalrai, je descends d’un champs en direction de Kaus Borealis, et je tombe directement sur l’amas ouvert en question. C’est un amas très dispersé, qui demande sans doute du diamètre pour faire apparaitre tout son potentiel, là aux jumelles, c’est vraiment très clairsemé.

 

 

Serpent.

 

IC 4756 (mag 4,6) : Cet amas ouvert se situe à mi-chemin entre Alya et NGC 6633, il est facilement détectable, assez étendu, mais présente tout de même un assez beau fourmillement d’étoiles, un bel object dans l’ensemble !

 

 

Petit Renard.

 

Collinder 399 (mag 7) : Facilement localisable à partir de la constellation de la Flèche, on ne présente plus le Cintre ! Le champs de presque 4° des jumelles mettent particulièrement bien en valeur cet astérisme et c’est un vrai plaisir de le parcourir de long en large ! :)

 

 

Titan.

Saturne étant bien placée, je n’ai évidemment pas manqué d’observer la géante très régulièrement, mais en plus, j’ai pu suivre l’évolution de l’un de ses satellites tout au long de ces 10 jours d’observation. Un rapide coup d’oeil à « Carte du Ciel » me confirmera sans aucun doute possible qu’il s’agissait bien de Titan. C’était une première pour moi aux jumelles, il y a toujours une émotion particulière à observer un objet pour la première fois, surtout un bout de cailloux aussi petit et éloigné ! C’était, en quelques sortes, la cerise sur le gateau d’une excellente semaine d’observation ! ;)

Edited by tomat

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted (edited)

Salut tomat !

 

merci pour cette belle balade d'été avec un instrument approprié à ces larges objets lumineux, comme NGC 6633 ou IC 4665.

Je ne me souviens plus lequel est proche de 6633, si c'est IC 4665 ou IC 4756.

Ils sont aussi très intéressants dans une petite lunette à grand champ. Par contre les petits globulaires aux jumelles, c'est plus pour le challenge, comme NGC 6624. J'y suis passé très récemment au 300 et même là faut du bon ciel pour deviner une amorce de granularité.

Parmi tes objets observés, certains me sont très connus, d'autres de vagues connaissances (NGC 6401, 6425, 6716) et Cr 394 me reste inconnu je pense. A aller voir une prochaine fois

 

Récemment aussi j'ai observé en dilettante sans programme précis, n'étant pas chez moi, les régions centrales de la Voie lactée aux 8X42, très très esthétique et hallucinant de voir autant de détails par rapport à l'oeil nu, dans les volutes des zones sombres, etc ...

Edited by etoilesdesecrins

Share this post


Link to post
Share on other sites
Le 13/08/2019 à 13:09, etoilesdesecrins a dit :

Salut tomat !

 

merci pour cette belle balade d'été avec un instrument approprié à ces larges objets lumineux, comme NGC 6633 ou IC 4665.

Je ne me souviens plus lequel est proche de 6633, si c'est IC 4665 ou IC 4756.

Ils sont aussi très intéressants dans une petite lunette à grand champ. Par contre les petits globulaires aux jumelles, c'est plus pour le challenge, comme NGC 6624. J'y suis passé très récemment au 300 et même là faut du bon ciel pour deviner une amorce de granularité.

Parmi tes objets observés, certains me sont très connus, d'autres de vagues connaissances (NGC 6401, 6425, 6716) et Cr 394 me reste inconnu je pense. A aller voir une prochaine fois

 

Récemment aussi j'ai observé en dilettante sans programme précis, n'étant pas chez moi, les régions centrales de la Voie lactée aux 8X42, très très esthétique et hallucinant de voir autant de détails par rapport à l'oeil nu, dans les volutes des zones sombres, etc ...

 

Merci !

C'est IC 4756 qui est à proximité de NGC 6633, mais pas dans la même constellation ! ;)

 

Ce que je trouve vraiment sympa aux jumelles, c'est que les objets sont très différents par rapport à un télescope ou une lunette, les amas ouverts peuvent vraiment être magnifiques, alors qu'ils ne sont pas spécialement impressionnants dans un instrument plus gros, et les amas globulaires forment de petits objets nébuleux très sympa alors qu'en réalité, il faut un diamètre bien plus imposant pour les résoudre.

  • J'aime 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Merci de nous faire partager ce trés Bon croa estival !

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now

  • Recently Browsing   0 members

    No registered users viewing this page.