Jump to content
Gaiar60

Hauteur de vue

Recommended Posts

Salut. Quelqu'un peut il me dire comment qu'on calcule la hauteur de vue équivalente à  un caillou plus un télé ; par ex si je regarde la lune dans mon c8 avec un 25 mm, ça me situerait à quelle hauteur du satellite... pour savoir quand j'ouvre mon parachute ;) Merci les zamistronautes.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Il ne s'agit pas de hauteur de vue mais plutôt d'altitude apparente. En fait, le C8 ne fait que grossir et tu vois la Lune sous un diamètre apparent beaucoup plus grand qu'à l'œil nu, comme si tu t'étais rapproché d'elle.

Le C8 a une distance focale d'environ 2000 mm. Utilisé avec un oculaire de 25 mm, le grossissement de l'ensemble est de 2000/25 soit 80.

Tout se passe donc comme si tu observais la Lune depuis une distance 80 fois plus petite que la réalité, soit environ 400000 km / 80 = 5000 km.
Tu as donc largement le temps d'attendre avant d'ouvrir ton parachute...! 😄

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bonjour. Merci.

Il y a 9 heures, Toutiet a dit :

2000/25 soit 80.

Tout se passe donc comme si tu observais la Lune depuis une distance 80 fois plus petite que la réalité, soit environ 400000 km / 80 = 5000 km.

donc Altitude obs =  Distance réelle×focale caillou/Focale télé, si j'ai bien compris... où puis je trouver un télé avec une Focale infinie ? A moins que quelqu'un me prête un caillou de focale nulle... mais pour ce soir c'est mort, les cumulus sont de retour ;)

Share this post


Link to post
Share on other sites

Quitte à faire le saut fais le plutôt dans le sens Lune -Terre, parce que je ne suis pas sûr que ton parachute s'ouvre bien dans "l'atmosphère" lunaire ;)

Dans l'atmosphère terrestre, on peut descendre à 50m avant de déclencher l'ouverture, mais faut quand même être joueur  :be:

Je l'ai quand même vu faire une fois, mais ce n'était pas volontaire et quand on a récupéré la demoiselle, elle avait passé les deux pieds à travers le toit du cabanon ou elle s'était posé pour dire qu'il n'y avait plus trop de marge  :rolleyes:

Share this post


Link to post
Share on other sites

 

Il y a 3 heures, Gaiar60 a dit :

A moins que quelqu'un me prête un caillou de focale nulle... mais pour ce soir c'est mort, les cumulus sont de retour ;)

Ca ne servirai à rien car le pouvoir de résolution dépend du diamètre de l'instrument (et de quelques autres trucs dans la pratique, notamment réglages et qualité optique). Tu n'y peux rien mais tu seras toujours limité par les 200mm du C8 même si sa focale était allongée (ce que fait une barlow par exemple en changeant la forme du faisceau de lumière). Survoler la lune à quelques milliers de km c'est déjà pas mal non ?

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a une heure, den a dit :

Dans l'atmosphère terrestre, on peut descendre à 50m avant de déclencher l'ouverture, mais faut quand même être joueur

c'est l'impact à haute vitesse assuré 🤨

en moyenne un parachute s'ouvre en 150 mètre, en base-jump on à des ouvertures plus rapide

la réglementation en France impose l'ouverture limite à 800M et le système de sécurité à 400M

Share this post


Link to post
Share on other sites

Je parlais pour un parachute de secours classique(rond), mais c'est peut-être 150 m. De toute façon je ne me suis jamais trop senti concerné, mes dernier sauts remontent à bien longtemps et j'étais plutôt du genre à ouvrir à 1200m :be:

Un zip avec plein de photos vues d'un avion largueur par là : http://www.reto.fr/div/parachutisme.zip

 

p201.thumb.jpg.dab6e2303955564eaf9e2d23d61c08d5.jpg

 

Edited by den

Share this post


Link to post
Share on other sites

Sur la lune la chute est plus lente (mais ça ne change pas grand chose si vous ouvrez le parachute !pomoi!)

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 4 minutes, popov a dit :

Sur la lune la chute est plus lente

 

Vu tous les précédents cratères laissés par les parachutistes, j'en serais pas si sûr :be:

 

il y a 5 minutes, popov a dit :

(mais ça ne change pas grand chose si vous ouvrez le parachute !pomoi!)

 

Là, je suis d'accord ;) 

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 16 heures, Gaiar60 a dit :

comment qu'on calcule la hauteur de vue équivalente à  un caillou plus un télé

 

Salut Gaiard 60 donc:

 

grossissement= focale télescope/focale oculaire .     C'est comme si tu te trouvais "grossissement" Fois plus près de l'objet que tu observe. Ou que tu rapprochais l'objet observé de se "grossissement" :).

 

Il y a 2 heures, ouille21 a dit :

la réglementation en France impose l'ouverture limite à 800M et le système de sécurité à 400M

 

Réglementation civil; Parcequ' à l'armée on sautaient à 400m avec une sangle d'ouverture automatique et dès que possible avec le ventrale en cas de problèmes... j'aurais bien aimé qu'on nous rapproche plus de la Lune!

 

 

Lolodobs le dévoreur de mondes

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 16 minutes, lolodobs a dit :

 

 

 

Réglementation civil; Parcequ' à l'armée on sautaient à 400m avec une sangle d'ouverture automatique et dès que possible avec le ventrale en cas de problèmes... j'aurais bien aimé qu'on nous rapproche plus de la Lune!

 

 

Lolodobs le dévoreur de mondes

Oui dans le civil, mais je parle d'ouverture manuel après une chute libre

En OA la réglementation est différente 

Share this post


Link to post
Share on other sites

Pour revenir au sujet, la vérité est quelque peu dérangeante : en fait, un grossissement G correspond à un rétrécissement d'un facteur G conjugué à un rapprochement d'un facteur G² ! L'angle sous lequel on voit l'objet est alors agrandi d'un facteur G, comme on peut le constater (on voit bien "en plus gros").

Donc quand on regarde la lune à 400.000 km avec un grossissement de 80, on voit en fait une image de la lune 80 fois plus petite que la vraie (soit une mini-lune de 43 km), à une distance de 63 km, c'est à dire 80² = 6400 fois plus près. Cette mini-lune paraît ainsi 80 fois plus grosse que la vraie.

Ce sont les lois générales des instruments optiques qui font ça : les instruments parfaits (et donc, théoriques) réalisent ce que l'on appelle une homographie, transformation géométrique qui respecte l'alignement des points (une droite quelconque a pour image une droite). Il est possible de montrer que si un instrument d'optique, hors duquel la lumière se propage en ligne droite, est stigmatique, c'est à dire qu'il donne toujours d'un point une image ponctuelle (et non un "blob" plus ou moins flou), il réalise obligatoirement une homographie. Le seul instrument d'optique parfait est le miroir plan.

Edited by Moot
  • J'aime 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Ah ah, que d'infos... n'en j'tez plus, merci. Mais Moot tu voulais dire une homothétie ? 

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 15 heures, Gaiar60 a dit :

Mais Moot tu voulais dire une homothétie ? 

Non, si c'en était une, on n'aurait pas de grossissement apparent, car la distance serait réduite d'un facteur G, et dans ce cas, l'image ne paraîtrait pas plus grande, car sa taille serait aussi réduite du même facteur.

Il faut être matheux pour vraiment comprendre (et aimer la géométrie, on aimait bien dans "l'ancien temps", on avait l'art d'éviter les démonstrations analytiques).

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 18 heures, Moot a dit :

Pour revenir au sujet, la vérité est quelque peu dérangeante : en fait, un grossissement G correspond à un rétrécissement d'un facteur G conjugué à un rapprochement d'un facteur G² ! L'angle sous lequel on voit l'objet est alors agrandi d'un facteur G, comme on peut le constater (on voit bien "en plus gros").

Alors, pour ne rien rater, si j'en retourne à mes bases d'optique et que je te joins un croquis avec un grandissement, je vois pas bien à quoi correspond le G² et le grandissement d'angle, peux tu m'éclairer :1767989578_Hauteurdevue.thumb.JPG.29323ceed5eae3d2c74310e522acc4fc.JPG

Share this post


Link to post
Share on other sites

Salut les astrameunions. Alors j'ai creusé  : l'homographie c'est (ax+b)/(cx+d) dont le représentant le plus simple est la fonction 1/x hyperbole de centre O obéissant aux lois des coniques qui s'étudient aussi en analyse (les cours de term... idiot de moi) et dont les géométries sont bien connues para et hyperbole, ellipses. Par contre pour le G^2 et l'angle je 'ois ( tu oies ce que l'oie oie ? ) pô. Merci à vous pour vos lumières. 

Share this post


Link to post
Share on other sites

Moot :

un grossissement G correspond à un rétrécissement d'un facteur G conjugué à un rapprochement d'un facteur G² ! L'angle sous lequel on voit l'objet est alors agrandi d'un facteur G, comme on peut le constater (on voit bien "en plus gros").

Donc quand on regarde la lune à 400.000 km avec un grossissement de 80, on voit en fait une image de la lune 80 fois plus petite que la vraie (soit une mini-lune de 43 km), à une distance de 63 km, c'est à dire 80² = 6400 fois plus près. Cette mini-lune paraît ainsi 80 fois plus grosse que la vraie".

 

Comprends rien... Quel "rétrécissement ? Rétrécissement de quoi...? 

Quant à la seconde phrase...🤔

Pourrais-tu préciser ton analyse ?

Edited by Toutiet

Share this post


Link to post
Share on other sites

On va simplifier, car c'est un peu ardu pour ceux qui ne sont pas matheux.

 

Un système comme un télescope "parfait" est afocal : il est assimilable à deux lentilles minces de révolution, d'axes confondus et placées de telle sorte que le foyer-image de la première (objectif) soit confondu avec le foyer-objet de la seconde (oculaire).

Je nomme F et F' les deux foyers de l'objectif et F sa longueur focale. De même, pour l'oculaire, foyers f et f' et longueur focale f. L'objet est appelé AB (A étant sur l'axe optique et AB perpendiculaire à l'axe), son image donnée par l'ensemble des deux lentilles (le télescope, donc), A'B' (A' sur l'axe, A'B' perpendiculaire à l'axe). J'écris ici les points en maigre et les longueurs focales en gras pour ne pas les confondre.

 

Avec la formule de conjugaison de Newton, on arrive assez vite à f'A' = FAx(f²/F²). Cela nous donne la position sur l'axe de l'image. La distance est multipliée par f²/F², à la longueur du télescope près (le foyer-image de l'oculaire est à une distance Ff' = 2(F+f) derrière le foyer-objet de l'objectif). La longueur du télescope reste négligeable par rapport à la distance terre-lune, on pourra l'admettre sans trop de difficulté.

Avec la formule de conjugaison de Descartes, on trouve plus laborieusement (mais les termes compliqués s'éliminent) que A'B' = ABx(-f/F). Le signe moins indique que l'image est inversée par rapport à l'objet si f et F sont de même signe (cas de nos télescopes où l'oculaire est convergent comme l'objectif, les deux longueurs focales sont positives ; pour une lunette "de Galilée", f est négative et F positive, ce qui donne une image à l'endroit).

 

Là où ça devient intéressant, c'est que le grossissement comme tout astronome amateur apprend à le calculer, c'est G = F/f, la longueur focale de l'objectif divisée par la longueur focale de l'oculaire.

Nos formules deviennent f'A' = FAx(1/G²) et A'B' = ABx(-1/G), c'est à dire image rapprochée d'un facteur G² (première formule), rétrécie d'un facteur G et inversée (deuxième formule), par rapport à l'objet.

 

Quoi qu'il en soit, ce n'est pas "mon analyse", c'est celle de tous ceux qui ont étudié l'optique bien avant moi. Ma première source, c'est l'ouvrage d'un certain Henri Chrétien, inventeur entre autres du fameux télescope "Ritchey-Chrétien" (Ritchey ne l'a pas inventé, il l'a réalisé), dont les miroirs, d'ailleurs, ne sont pas censés être hyperboliques.

 

Edited by Moot

Share this post


Link to post
Share on other sites

Tout à fait d'accord, Moot, mais, sur le plan pratique, je ne vois pas ce que cette vision optico/mathématique apporte de plus par rapport à la réponse que j'ai donnée à Gaiar60 au début de ce sujet, d'autant, qu'en plus, un télescope fonctionne rarement en vrai afocal...

Edited by Toutiet

Share this post


Link to post
Share on other sites

Salut ok les astrams. Merci Toutiet j'ai bien assimilé ta démo; merci Moot faut que je revoie Newton. Je vais m'aider d un croquis... j'aime bien la géométrie ;)

 

Il y a 7 heures, Moot a dit :

rapprochée d'un facteur G² (première formule), rétrécie d'un facteur G

Mais mais mais, aloraloralor... plus on rapproche plus on diminue = au plus près on voit p'us ri'n ! Non ?

Share this post


Link to post
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Paste as plain text instead

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.


  • Recently Browsing   0 members

    No registered users viewing this page.

×
×
  • Create New...

Important Information

We have placed cookies on your device to help make this website better. You can adjust your cookie settings, otherwise we'll assume you're okay to continue.