Jump to content
bpollet

Nouvelle pétition à signer: réduction de l'éclairage nocturne lors du confinement

Recommended Posts

En fait, tout le monde sait cela : une rue bien éclairée a toujours permis de mieux voir la serrure de la portière de la voiture. L'éclairage "a giorno" des rues vient du lobby très actif des petits voleurs à la roulotte. Si, si....

  • Haha 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 14 minutes, rmor51 a dit :

 

Enfin que de l'habituel. Je vais lui faire parvenir des comptes-rendus d'études qui montrent que la sécurité n'est pas affectée là où l'éclairage est coupé, au contraire même.  

 

Bonjour,

Aurais tu un lien vers ces études ? J'en ai trouvé quelques unes, mais pas tant que cela, donc je suis preneur pour enrichir mon stock !

Merci d'avance.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted (edited)
il y a une heure, rmor51 a dit :

Pour m'expliquer que ça n'est pas possible pour des raisons de sécurité, les caméras de surveillance et gnangan et gnangnan !

 

C'est sûr que si la commune a investi dans des caméras de sécurité, c'est mort.

Éteindre les lumières, cela diminue à leur yeux la "rentabilisation" des caméras.

Edited by Stellarhum

Share this post


Link to post
Share on other sites

@Denis Udrea

 

Ici pour savoir ce que pense l’ennemi : http://www.afe-eclairage.fr/docs/2018/11/27/11-27-18-10-14-Eclairage_public_et_insecurite_quel_lien_Fiche_AFE_2019.pdf

 

Ici la réponse du ministre de l'intérieur (Christophe Castaner) à une députée (Marjolaine Meynier-Millefert ) lors des débats parlementaires de 02/10/2018. Cela reprend les grands thèmes de l'AFE et on retrouve les réponses des maires quand on leur pose la question de l'extinction nocturne. Ce texte, préparé par les lobbys de l'AFE pour M. Castaner, a été depuis diffusé à toutes les maires de France :

Citation

L'éclairage public est une prérogative relevant des communes. Certaines d'entre elles sont aujourd'hui engagées dans un processus vertueux de réduction de l'éclairage et de la pollution lumineuse, notamment à des fins énergétiques et environnementales. Toutefois, l'absence ou l'insuffisance d'éclairage public est parfois génératrice d'un sentiment d'anxiété voire d'insécurité auprès des populations. A ce jour, aucun bilan sécuritaire n'existe en matière d'essais d'extinction de l'éclairage nocturne. Comme la vidéoprotection notamment, il est délicat d'établir une corrélation précise entre des décisions locales d'extinction de l'éclairage public et une évolution du nombre d'actes de délinquance. En matière de sécurité routière, la tendance est même globalement inverse puisque l'obscurité semble pousser bon nombre d'automobilistes à une prudence accrue. Ainsi, en novembre 2017, près de 12 000 communes avaient déjà mis en place une extinction partielle ou totale des éclairages en milieu de nuit, sans augmentation constatée des accidents ou des délits routiers. Concernant l'action nocturne des forces de l'ordre, l'utilisation des matériels individuels et collectifs en dotation au sein de la police et de la gendarmerie nationales permettent de pallier les niveaux faibles de luminosité.

Dans certains contextes opérationnels, l'obscurité permet également d'agir en discrétion pour matérialiser des infractions ou procéder à des interpellations sensibles. Plus globalement, dans le cadre de la montée en puissance de la police de sécurité du quotidien (PSQ), les efforts consentis par le Gouvernement au profit de la police et de la gendarmerie nationales vont permettre d'accroître significativement les contacts entre les forces de sécurité et les élus. Dans ce cadre, les diagnostics de sécurité partagés avec les maires permettront de mieux guider l'action des collectivités et de répondre avec plus de justesse aux aspirations de la population, notamment en matière d'éclairage nocturne. JO le : 15/01/2019 page : 402

 

 

 

Et là des articles à propose du retour d'expérience de villes françaises :

http://www.leparisien.fr/oise-60/mouy-les-nuits-dans-le-noir-font-baisser-la-delinquance-04-10-2018-7910784.php

=> mais bon 53 vols de voitures contre 55 avant, et 61 dégradations contre 68 avant, ce n'est statistiquement pas représentatif. La seule chose qu'on puisse dire c'est que l'extinction nocturne n'a pas eu d'influence notable sur la délinquance

 

https://www.cairn.info/revue-deviance-et-societe-2007-1-page-77.htm#

=> très longue analyse des études américaines et anglaises, et d'autres françaises, montrant de façon impartiale, leurs biais et conclusions


https://www.ouest-france.fr/environnement/pollution-lumineuse-et-si-eteignait-les-lampadaires-la-nuit-6257357

=> un état des lieux en 2019

 

http://questions.assemblee-nationale.fr/q14/14-35215QE.htm

=> réponse de l'état sur la question de l'extinction nocturne

 

https://www.lemonde.fr/planete/article/2012/07/03/doit-on-couper-l-eclairage-public-de-nuit_1728446_3244.html

https://forges-les-bains.fr/cadre-de-vie/environnement/eclairage-public

 

Etc.

 

 

  • Merci / Quelle qualité! 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Salut Stellarhum et les autres !

 

Je n'ai pas répondu à ton message d'hier soir en // Stellarhum cause observations. La plupart des astrams observant depuis longtemps connaissent les pb associés à la pollution lumineuse et disons maintenant l'environnement nocturne au sens large. La plupart en ont parlé à différentes échelles, locales (amateurs isolés ou pas, clubs) ou plus et sont plus ou moins impliqués. Les statistiques provenant de partout montrent toutes "la débilité" d'éclairer la nuit, niveau santé, qualité de vie sur l'Homme, impacts sur les animaux, les insectes... Le coût d'éclairer, l'entretien, la rénovation, les nouvelles installations... La sécurité des personnes (facile de cambrioler quand tout est éclairé, alors qu'avant, quand c'était dans le noir...), la sécurité routière (route éclairée, donc on roule plus vite ; croisement éclairé en pleine campagne, on ne voit pas les voitures qui vont arriver d'une route adjacente...). Toute la communication à faire autour de la peur de la nuit et du noir par extension. Faire comprendre cela aux élus dans notre mille-feuille administratif n'est pas chose aisée. C'est aussi la différence entre un petit village rural, où tu peux en discuter, prouver, montrer et une ville de plus ou moins grande taille. Les autres points expliqués plus haut aussi comme le coût des rénovations ? Va expliquer à un maire qui vient d'investir dans de nouveaux luminaires qu'il faut tout éteindre. + les lobbies qui sont derrière, notamment, l'AFE comme signalé. Depuis 30 ans, le message de l'AFE est le même : "ne nous demandez pas d'éclairer moins, mais d'éclairer mieux". Pourquoi ? Parce que c'est comme dans tous les domaines, faut produire plus, produire, produire, produire, pour gagner plus. C'est tout !

 

Dernier exemple pour une petite ville de 5 000 habitants à qq dizaines de km de chez moi. Un salle polyvalente pour laquelle les jeunes "stagnent" dans le hall non intégré à la salle. Pas bien méchant, ils fument, ils picolent, les bouteilles et les mégots traînent et les aînés autour se plaignent du bruit jsq'à certaines heures de la nuit. Ca fait des mois que la municipalité tourne autour du problème avec les solutions miracles selon le bord politique : on clôture tout l'ensemble (oui, mais ils vont peut-être dégrader), on met des caméras de videosurveillance, faut que cela soit encore plus éclairé pour les caméras. Qui surveille ? La police municipale ? Une société extérieure ? Bref, pour quel coût ? Faut monter des dossiers, faut le temps, faut demander des subventions. Un des élus avec qui j'ai déjà monté des soirées d'observation (Jour de la Nuit) m'en parle par hasard. Réponse : ils ont pas pensé à éteindre les lampadaires boules qui sont sur le parking tout autour de la fameuse salle, éclairent le hall et qui servent absolument à rien en pleine nuit ?

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 15 minutes, Skywatcher707 a dit :

Un des élus avec qui j'ai déjà monté des soirées d'observation (Jour de la Nuit) m'en parle par hasard. Réponse : ils ont pas pensé à éteindre les lampadaires boules qui sont sur le parking tout autour de la fameuse salle, éclairent le hall et qui servent absolument à rien en pleine nuit ?


J’habite au fond d’une impasse et pendant un moment tard dans la nuit, on avait un groupe cons qui venait boire, fumer, et même baiser dans les jardins (on retrouvait bouteilles, mégots et capotes). La mairie avait été mise au courant mais disait ne rien pouvoir faire à part demander à la police de passer de temps en temps.

 

Finalement on a débranché le lampadaire qui éclairait le fond de l’impasse (Il suffit s’ouvrir le capot, un voisin électricien s’en est chargé). Du coup ils ne sont jamais revenus. Les techniciens de la mairie sont venus quelques semaines après remettre l’éclairage quand ils ont fait leur tournée. Les petits cons ne sont jamais revenus.

 

Mais on sort du sujet. Ici le but est de prendre appui sur le confinement pour faire prendre conscience à certains maires qu’il n’est pas nécessaire d’éclairer la nuit quand on n’a pas le droit de sortir. Quelques uns parmi ceux la prendront aussi conscience de l’inutilité de l’éclairage abusif.

 

Pour mémoire, l’éclaire n’est pas nécessaire dans les quartiers résidentiels. Par contre il est nécessaire entre autres :

- pour les carrefours dangereux

- les passages piétons des routes passantes

- les routes sans trottoirs fréquentées par des piétons

- les zones commerciales et d’entreprises (les cambriolages ont lieu la nuit)

- les distributeurs de billets

- certains édifices publics ou religieux souvent la cible d’actes de malveillance (mairies, police, églises, synagogues, mosquées...) mais là il suffit juste de mettre un éclairage de veille, pas d’inonder de lumière.

 

Je pense malgré tout qu’il faut cesser d’associer systématiquement « le ciel étoilé » à la réduction de l’éclairage public. La très large majorité des gens se contrefout du ciel étoilé. Il en va de même pour les considérations d’horloge biologique (pour preuve, le sondage populaire a montré que les français voulaient rester à l’heure d’été permanente alors qu’elle a 2 heures de décalage avec l’heure solaire). 

 

Le nerf de la guerre est simple :

- la lutte contre le gaspillage énergétique

- l’économie que ça génère sur la facture d’électricité  => ces deux points sont encouragés par l’Ademe qui subventionne le remplacement des éclairages energivore, mais ça ne résout pas le sureclairement, voir point suivant

- le respect de l’environnement (insectes, animaux, flore) => cet aspect était très secondaire il y a encore 4-5 ans mais prend depuis beaucoup d’importance, surtout dans les grandes villes, il faut utiliser cet argument

 

Share this post


Link to post
Share on other sites

Petit nouvelle de la pétition:

 

A force de contacts, j'ai réussi à obtenir qu'elle soit mentionnée dans le journal "Le Parisien".

C'est prévu pour jeudi ou vendredi.

 

Je ne manquerai pas de vous le signaler

 

Je remets le lien pour ceux qui ne l'auraient pas encore signée/partagée.

 

http://chng.it/WMLyGkWR

  • J'aime 1
  • Merci / Quelle qualité! 4

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 1 heure, Fred_76 a dit :

Je pense malgré tout qu’il faut cesser d’associer systématiquement « le ciel étoilé » à la réduction de l’éclairage public. La très large majorité des gens se contrefout du ciel étoilé. Il en va de même pour les considérations d’horloge biologique (pour preuve, le sondage populaire a montré que les français voulaient rester à l’heure d’été permanente alors qu’elle a 2 heures de décalage avec l’heure solaire). 

 

Le nerf de la guerre est simple :

- la lutte contre le gaspillage énergétique

- l’économie que ça génère sur la facture d’électricité  => ces deux points sont encouragés par l’Ademe qui subventionne le remplacement des éclairages energivore, mais ça ne résout pas le sureclairement, voir point suivant

- le respect de l’environnement (insectes, animaux, flore) => cet aspect était très secondaire il y a encore 4-5 ans mais prend depuis beaucoup d’importance, surtout dans les grandes villes, il faut utiliser cet argument

 

 

Je suis tout à fait d'accord avec toi, Fred. Les gens et les élus n'en ont rien à faire du clampin du village qui observe le ciel ou du club Astro local qui passer sa nuit à imager. Même si les astrams sont toujours sollicités et associés ou porteurs du message, depuis qq années, le discours est bcp plus large et on englobe l'environnement (nocturne). Le dernier "Jour de la Nuit" auquel j'ai participé l'année dernière était organisé par une personne qui faisait une animation sur les rapaces nocturnes et l'on s'est rencontré à cette occasion.

 

Share this post


Link to post
Share on other sites

Dans La République des Pyrénées, ce matin :

gelos.thumb.jpg.a2739e3a949036e086f4e32c610fc897.jpg

Share this post


Link to post
Share on other sites
Le 01/04/2020 à 11:07, bpollet a dit :

Information que j'ai trouvée sur un autre forum.

Pour tous ceux qui veulent écrire à leur mairie:

 

L'ANPCEN vient de mettre en ligne un document à ce sujet :

https://www.anpcen.fr/docs/20200331141026_opup36_doc279.docx

@mderomme désolé! nos messages se sont croisés :)


Le message de L’ANPCEN est trop axé sur la protection du ciel nocturne. L’énorme majorité des maires (et de leurs administrés) n’en ont rien à faire du ciel nocturne. Ce qui compte pour eux c’est :

- la satisfaction de leurs administrés

- réduire les dépenses de leur ville 

 

Cette lettre ne passera même pas la porte du bureau du maire !

  • J'aime 1
  • Merci / Quelle qualité! 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Citation

(…) Cette lettre ne passera même pas la porte du bureau du maire !

Comme entrée il reste précisément la fenêtre, propice à plus de recul contemplatif en cette période singulière de confinement.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Le 31/03/2020 à 09:09, rmor51 a dit :

Une modification de la façon d'envisager le problème serait de disposer d'éclairage rasant au niveau du sol pour les pietons.

Oui, ça couperait court l'argument rebattu selon lequel on ne peut plus mettre un pied dehors la nuit parce qu'on n'arrive plus à voir où on va. Ça se fait bien dans les allées certains jardins plus ou moins publics (par exemple, sous mes fenêtres, bien qu'il y ait aussi des projecteurs plantés dans le sol et braqués en l'air, d'une parfaite inutilité, et qui malgré tout s'éteignent à minuit).

Le 31/03/2020 à 09:10, alaindumercantour a dit :

En fait, tout le monde sait cela : une rue bien éclairée a toujours permis de mieux voir la serrure de la portière de la voiture. L'éclairage "a giorno" des rues vient du lobby très actif des petits voleurs à la roulotte. Si, si....

Il y en a qui ont plusieurs trains de retard pour ce qui est de la technologie : les caméras sensibles au proche infrarouge (vers 800-900 nm) avec des DELs IR pour éclairer sans que ça se voie, ça existe depuis assez longtemps. Seulement, comme en bien des cas, les vendeurs refilent les vieux tromblons aux municipalités dont les représentants ne sont pas forcément au courant.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Récapitulatif de villes mettant en place la réduction de l'éclairage pendant le confinement :

- Cannes (06) : annonce stopper tous les éclairages décoratifs sur certains bâtiments, et diminuer l'éclairage public des promenades piétonnes.
- Plouguin (29)
- Sainte Ménéhould (51)
- Humières (62) : Les élus coupent l’éclairage public, les économies reversées au personnel soignant. Initiatrice de ce mouvement de solidarité, la commune invite ses voisines à lui enjoindre le pas. Le montant des économies d’énergie ainsi engendrées permettra de densifier les stocks du personnel soignant sur le territoire.
- Gelos (64)
- Gray (70) : coupe son éclairage public la nuit
- Ecommoy (72)

- Laigné-en-Belin (72) : la maire a relayé ce message à l'ensemble des maires de la Sarthe
- Teloché (72)
- Châtel (74)
- Armentière en Brie (77)

 

A+

 

Fred

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 1 heure, pat59 a dit :

Steenvoorde (59), pas loin de chez moi (ville de Miss France 2016 ;) ) profite du confinement pour couper son éclairage de nuit.

 

https://www.lavoixdunord.fr/735685/article/2020-04-03/steenvoorde-profite-du-confinement-pour-couper-son-eclairage-de-nuit

 


Attention à ne pas se prendre les pieds dans la pierre en passant le gué...

Share this post


Link to post
Share on other sites

Vu la désorganisation des chaînes de commandement centralisées qui ont, comme souvent, pour priorité de gérer leur impuissance, je conseille à tous d'en mettre ou remettre un coup avec 3 ou 4 arguments bien sentis en faveur de l'extinction. Auprès de vos réseaux et en direction de vos élus de proximité au vu du contre argumentaire en train de se construire chez certains syndicats d'énergie et professionnels de la profession qui se passent le mot pour ne pas répondre aux demandes d'extinction des élus. Particulièrement pertinentes à l'heure actuelle du point de vue de l'ordre public en attente d'un geste fort. Autre que baratin, lâcheté, attentisme et flicage généralisé. Il faut que tous en prennent conscience : nous sommes dans une m… urgente et évidente et pas moyen de remettre la main sur l'interrupteur !

  • J'aime 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Paste as plain text instead

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.


  • Recently Browsing   0 members

    No registered users viewing this page.

×
×
  • Create New...

Important Information

We have placed cookies on your device to help make this website better. You can adjust your cookie settings, otherwise we'll assume you're okay to continue.