Jump to content

La vaccination covid démarre en flèche


Recommended Posts

  • Replies 731
  • Created
  • Last Reply

Top Posters In This Topic

Top Posters In This Topic

Popular Posts

Ça me fatigue un peu ces remarques qui nous expliquent que l'on devrait se sentir coupable de partir en vacances, même en prenant l'avion, de vivre dans des métropoles et de préférer le cosmopolitisme

Bonjour, Ce que je trouve particulièrement égoïste en ce moment, c'est qu'il existe une solution, certe imparfaite car mise en place rapidement, mais avec des moyens colossaux, les vaccins, qui p

Disons que c'est une manière de faire. D'ailleurs on vient de dévoiler en exclusivité une image de la nouvelle boîte à outil décisionnelle pour la stratégie vaccinale COVID19:  

Posted Images

Toujours fidèle à mon principe de précaution (OK, je ne relancerai pas avec les incertitudes sur les effets du vaccin dans 10, 20 ans ...), j'ai vu dans ce post beaucoup de personnes qualifiées sur le sujet, mais quid de l'efficacité de la première version des vaccins, sur les variants qui apparaissent de façon quasi majoritaire maintenant ?

Saura-t-on développer à nouveau rapidement les parades à ces mutations ? Et ainsi de suite ...

 

Je ne souhaite pas arborer le costume de l'antivax de base, mais profondément adepte de la Science j'ai au contraire tendance à me méfier du détournement de celle-ci faite par les autorités, publiques ou privées, dès lors qu'il y a des milliards en jeu.

Je crains particulièrement la mise de côté de l'Humain et de la Nature sous couvert de bénéfices phénoménaux.

N'étant pas expert dans ce domaine j'ai parfois du mal à démêler des avis honnêtes et scientifiquement étayés, de reprises de consignes gouvernementales parce que c'est le plus fort qui a parlé.

Je ne dis pas que c'est le cas ici, mais cela s'est déjà vu dans l'Histoire.

Le sujet me semble de toute façon, comme pour le réchauffement, comme pour Starlink, profondément politique (au sens de la vie de la Cité) pour en débattre sur ce forum qui n'est pas dévolu à cela.

 

 

Edited by etoilesdesecrins
Link to post
Share on other sites
il y a 1 minute, etoilesdesecrins a dit :

Saura-t-on développer à nouveau rapidement les parades à ces mutations ? Et ainsi de suite ...

 

Ouiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiii ! C'est tout l'intérêt de la techno de l'ARN messager. Elle est très adaptative avec une déconvolution affirmée entre le porteur et le porté. De plus, connue depuis plus de trente ans, c'est une méthode et un produit qui coûtent très peu cher, sauf la conservation. Le danger, si danger il y a, vient des adjuvants. Ils appartiennent au porteur qui est mis au point presque une fois pour toute même si bien sûr il y a perpétuelle amélioration sur les quantités et sur leur purification.

Dans la production de masse des vaccins on sait aujourd'hui produire des vaccins pour la volaille à moins de trois centimes d'euro l'injection.

Quand il faut vacciner deux fois presque 8 milliards de personnes, le pactole est quand même là, d'autant qu'il faudra comme pour la grippe, renouveler chaque année, voire davantage ! La carte de vaccination deviendra un passage obligé ne serait-ce que pour conserver l'historique des injections et ne pas créer de problèmes de mélanges ou pour déterminer à chaque instant la couverture de chacun en fonction de l'évolution des variants.

On va devoir assez vite apprendre que si en 2027 on a eu la double injection de FGEDT et qu'en 2023 on avait déjà reçu BC98EH, mais qu'en 2031 on avait oublié l'injection 18HKNQ, alors il faut maintenant éviter le vaccin KB458GT sauf si vous avez telle co-morbidité où là on aura pas mieux !

 

Vive le futur !

 

Ney

Link to post
Share on other sites
il y a 15 minutes, etoilesdesecrins a dit :

 mais quid de l'efficacité de la première version des vaccins, sur les variants qui apparaissent de façon quasi majoritaire maintenant ?

Saura-t-on développer à nouveau rapidement les parades à ces mutations ? Et ainsi de suite ...

 

Comme avec les autres virus, on va s'adapter.

à l’instant, 22Ney44 a dit :

 Le danger, si danger il y a, vient des adjuvants.

C'est encore un avantage des vaccins à mRNA. Pas d'adjuvant.

Link to post
Share on other sites
il y a 32 minutes, etoilesdesecrins a dit :

(OK, je ne relancerai pas avec les incertitudes sur les effets du vaccin dans 10, 20 ans ...)

Cette affirmation, c'est un truc que j'ai toujours pas compris.

ça sort d'où ce truc d'effet secondaire sur 15 ou 20 ans ?

Quel exemple de vaccins on a dont les effets secondaires se sont fait ressentir 15 ou 20 années après ?

 

Pour les effets secondaires, allez voir un des premiers vaccins de l'institut pasteur contre la fièvre jaune. Vaccin qui a été administré jusqu'en 1982.

Les effets secondaires c'étaient pas un peu de fièvre et un peu de fatigue.

- Encéphalite : 1 ou 2 / 1000

- Mortalité 9%.

 

Et oui, les vaccins ont des effets secondaires, mais pas à 15 ou 20 ans, dans les heures ou les jours  qui suivent.

Par exemple pour Pfizer, il y a des risques de choc anaphylactique.

Et c'est là où le médecin traitant à son rôle à jouer.

Ma mère à fait un choc anaphylactique lors d'une opération en 2019. Donc pour elle le vaccin Pfizer, c'est pas possible.

Si elle doit se faire vacciner, son médecin lui a dit : c'est uniquement en milieu hospitalier pour rester sous surveillance, et avec un autre vaccin.

Edited by philou31
Link to post
Share on other sites

la vaccination Co-vid démarre en flèche ?

un peu molle du genou la flèche, ma mère de 84 ans n'est toujours pas vaccinée, elle est sur liste d'attente.....

on nous l'a vendu quand même de façon bien optimiste avec un petit confinement qui n'empêche pas les variants de progresser !

Enfin, l'économie continue vaille que vaille et c'est ce qui plaît au gouvernement, pendant ce temps le rouge gagne du terrain.

Link to post
Share on other sites
il y a une heure, philou31 a dit :

Ma mère à fait un choc anaphylactique lors d'une opération en 2019. Donc pour elle le vaccin Pfizer, c'est pas possible

Effectivement il y a risque et personne ne prendra le risque, même avec de l’adrénaline sous la main. 


Le pire c’est qu’avec certains sujets, le simple fait d’injecter une solution physiologique (la version injectable, hein, pas le truc pour les narines) peut provoquer un tel choc, alors qu’il n’y a évidemment pas d’allergène. Il semble que le stress de l’injection proprement dite joue parfois un rôle important (surtout après des semaines sur le thème « dangers de la vaccination »...

;) 

Link to post
Share on other sites
il y a 56 minutes, clouzot a dit :

Effectivement il y a risque et personne ne prendra le risque, même avec de l’adrénaline sous la main. 

 

Et c'est là où le rôle du médecin traitant est prépondérant.

Elle a eue la chance que son médecin appelle tout ses patients avant le début de la vaccination et fasse le point avec eux.

 

Dans un centre de vaccination, d'elle même, elle n'aurait pas pensé à signaler son choc anaphylactique pendant les quelques minutes d'entretiens préalable.

Link to post
Share on other sites
Il y a 2 heures, philou31 a dit :

Pour les effets secondaires, allez voir un des premiers vaccins de l'institut pasteur contre la fièvre jaune. Vaccin qui a été administré jusqu'en 1982.

Les effets secondaires c'étaient pas un peu de fièvre et un peu de fatigue.

- Encéphalite : 1 ou 2 / 1000

- Mortalité 9%.

 

Euuuh... 9%... si tu es sûr, j'ai eu du bol...

Link to post
Share on other sites
Le 22/02/2021 à 04:06, charpy a dit :

e n'est pas une maladie dont on se remet vite et bien.

 

ça commence à être documenté

update36_covid19-longterm_effects_fr.pdf (who.int)

Bonjour, oui pour certains. Ce n'est pas parce que quelqu'un soit atteint de ce virus qu'il s'en sortira mal.

J'ai eu les deux piqures de Moderna, la deuxième m'a laissé avec une bonne migraine et mal dans les articulations, pendant 36 heures! 

Link to post
Share on other sites
Le 26/02/2021 à 15:13, philou31 a dit :

C'est encore un avantage des vaccins à mRNA. Pas d'adjuvant.

 

Heu... j'aimerai bien savoir la recette qu'ils utilisent pour passer la membrane cellulaire et faire rentrer l'ARN. la fameuse micelle porteuse, c'est ce truc la qui m'inquiète, que l'ARNm fut -il viral n'a objectivement peu de chance d'interférer avec quoi que ce soit...

 

si c'est pas un adjuvant ca!!! c'est justement un des secrets de ce type de vaccin. et aussi savoir s'il est autoréplicatif ou pas...

 

voila un excellent article qui fait un point à la fois digeste et approfondi sur cette technologie

L’aventure scientifique des vaccins à ARN messager – Réalités Biomédicales (lemonde.fr)

Link to post
Share on other sites
Il y a 1 heure, charpy a dit :

 

 

si c'est pas un adjuvant ca!!! c'est justement un des secrets de ce type de vaccin. et aussi savoir s'il est autoréplicatif ou pas...

Non ce n'est pas un adjuvant.  Un adjuvant cela à un rôle précis : accroître la réponse immunitaire. 

Dans le cas des mRNA, la réponse est déjà très forte, voire même trop forte. On ne va pas mettre un adjuvant pour accroître cette réponse. 

 

Quand à la bicouche lipidique qui permet au mRNA on en a discuté en début de fil. Cette membrane on peut la qualifier de : nanoparticules. 

 

Pour la durée de vie du mRNA dans l'organisme le problème serait plutôt d'arriver à freiner sa dégradation. 

 

Tout les RNA, les messagers et les autres ont une demie vie.

Pour les mammifère la demi vie va de 15 minutes à environs 24H00. 

On a des enzymes les ribonuclease,  et d'autres encore dont le rôle est de dégrader les RNA. Donc rassure toi au bout de quelques jours tu n'as plus de trace de mRNA vaccinal dans l'organisme. 

 

 

Edited by philou31
  • J'aime 1
  • Merci / Quelle qualité! 1
Link to post
Share on other sites
Il y a 1 heure, charpy a dit :

 

Heu... j'aimerai bien savoir la recette qu'ils utilisent pour passer la membrane cellulaire et faire rentrer l'ARN. la fameuse micelle porteuse, c'est ce truc la qui m'inquiète,

Qu'est-ce que tu trouve d'inquiétant dans cette membrane ?

 

C'est juste une bicouche lipidique qui encapsule et protège le mRNA. 

 

Nos cellules sont enveloppées aussi dans une bicouche lipidique. 

 

Il faut bien que le mRNA pénètre dans nos cellules pour agir. Je dis bien cellules et pas noyau.

 

 

Link to post
Share on other sites

Disons qu'une cellule n'est pas faite pour laisser rentrer n'importe quoi n'importe comment. il y a des canaux spécifiques, des pompes ionique sur des protéine transmembranaires, etc... mais la ils ont trouvé une formule pour que ca rentre tout seul dans le cytoplasme (pas dans le noyau effectivement). est c'est pas juste une fusion entre les membranes (avec des lipides qui sont de nature très différente).

 

donc questions. est ce que ca ne dégrade pas la membrane (a la rigueur la cellule se nécrose et se trouve éliminée), est ce que ça ne permet pas a autres chose d'entrer aussi en se greffant sur la micelle (genre facilitateur d'infection virale???). 

 

voila quelques suppositions. j'ai pas le niveau ni de boule de Crystal pour imaginer tout ce qui pourrait arriver mais juste je dit que c'est pas habituel, normal, anodin pour une cellule de se faire ainsi passer la membrane.

 

pour la durée de vie de l'ARNm dans la cellule tout dépend s'il est autoréplicant ou pas (adjonction d'un gène codant pour une protéine réplicante d'origine virale, c'est expliqué dans le texte). 

 

Perso je préfère le principe du vaccin a ARNm que l'astrazenca à virus vivant mais je me pose quand même des questions sur son fonctionnement et je ne trouve pas de réponse.

Link to post
Share on other sites

On vient d'avoir une nouvelle application intéressante du principe de précaution. Je suis trop jeune pour être à ce jour vacciné avec le Pfizer et trop vieux pour l'AstraZeneca. On nous a dit qu'on avait pas de certitude que l'Astra marcherait sur les plus de 65 ans, alors, qu'ils se débrouillent pour éviter le virus. Et puis voilà que la certitude est arrivée cette semaine... à la surprise générale, sans doute !

J'ai encore pris une gélule de Dafalgan hier ; étonnant, mais ça marchait !

 

Est-on moins en danger à 70 ans sans comorbidité qu'à 55 avec ? Je l'ignore ! 

 

Comme la mère de Ney je suis isolé en rase campagne, alors pas trop trop angoissé... pas trop...

 

Et puisque je n'ai plus de généraliste depuis la retraite du mien le 31/12 dernier, j'informe qui cela peut intéresser que la commune d'Ajain dans la Creuse cherche son remplaçant. Ajain est sur la RN145 (vroum, vroum, 110 !) entre Guéret et Montluçon, à sept kilomètres de Guéret. 

  • J'aime 2
Link to post
Share on other sites

De toutes facons pour l'astrazeneca il faut 3 mois et un rappel pour avoir d'immunité maxi... donc meme en te faisant piquer maintenant il faudra le rappel et le developpement des anticorps pour etre réellement (mais partiellement) protegé en juin/juillet 🤔

 

Donc tout n'est pas subitement réglé juste par l'arrivée des vaccins sur le marché. ..

Link to post
Share on other sites
Il y a 14 heures, charpy a dit :

Disons qu'une cellule n'est pas faite pour laisser rentrer n'importe quoi n'importe comment.

Une cellule n'est pas faîtes pour laisser entrer n'importe quoi, n'importe comment. Mais il existe des mécanismes qui permettent l'échange d'information et de matière entre le milieu intra-cellulaire et le milieu extra-cellulaire. Ces échanges d'informations et de matières se font dans les 2 sens.

Il y a 14 heures, charpy a dit :

Disons qu'une cellule n'est pas faite pour laisser rentrer n'importe quoi n'importe comment. il y a des canaux spécifiques, des pompes ionique sur des protéine transmembranaires, etc...

 

 

Ce que tu décrit ici ce sont les premières vois de communications. Ce sont les voies de communications actives, qui demandent des apports d'énergies, ces voies sont très spécialisées et très spécifiques.

L'énergie de ces voies de communications actives est fournie par  l'ATP qui est transformé en ADP.

 

Dans ces voies tu vas avoir différents types 

- les pompes ioniques qui comme leurs noms l'indiquent servent à faire transiter des ions de part et d'autres de la membranes cellulaires. La plus connu

étant la pompe Sodium/Potassium. une pompe ionique s'est une protéine transmembranaire

- Des protéines transmembranaires dont le rôle va être de transmettre un signal, une  information à la cellule. Une molécule se fixe sur un des récepteurs extérieurs d'une cellule. La réaction biochimiques va entraîner une réponse de la cellule.

 

Toutes ces voies actives, très spécifiques et spécialisées permettent toutes les communications inter-cellulaires.

Un élément biochimiques active le déclenchement d'un signal électrique qui active la production d'un hormone qui vient se fixer sur une protéine transmembranaire d'une cellule qui va venir envoyer un signal à l'ADN qui va à son tour produire une protéine.

 

Dans tout ces mécanismes ce sont des protéines transmembranaires, des pompes ioniques qui vont intervenir de différentes façons pour propager cette communication inter-cellulaire.

 

Exemple de communication inter-cellulaire : le taux de glycémie et la production d'insuline.

 

Donc pour cette partie tu as raison ; une cellule n'est pas faîtes pour laisser entrer n'importe quoi n'import comment.

 

Mais ce ne sont pas les seules voies d'échanges d'information et de matières entre le milieu intra-cellulaire et le milieu extra-cellulaire.  

Il y a 14 heures, charpy a dit :

mais la ils ont trouvé une formule pour que ca rentre tout seul dans le cytoplasme (pas dans le noyau effectivement). est c'est pas juste une fusion entre les membranes (avec des lipides qui sont de nature très différente).

 

Ils ont pas trouvé une formule pour que ça rentre tout seul : ils mettent en place des signaux biochimiques pour activer un phénomène naturel qui est l'endocytose. Les études de ces mécanismes sur les signaux qui interviennent dans l'endocytose sont anciens (début des années 70, prix nobel de médecine et de physiologie 1985)

 

En te lisant on a l'impression qu'ils ont mis découvert un nouveau mécanisme pour faire rentrer de la matière dans une cellule.

Ils ont rien découvert de révolutionnaire, ils ne font qu'utiliser les autres voies qui permettent les échanges de matière entre le milieu intra-cellulaire  et le milieu extra-cellulaire.

 

Ces voies de communication passives sont connues sous le nom d'endocytose. Une des formes de l'endocytose la plus connus, c'est la phagocytose. Une cellule de notre système immunitaire va produite une réponse en phagocytant un virus. Le mécanisme inverse ( de l'intérieur vers l'extérieur c'est l'exocytose). Ce sont des voies de communication passives car dans ces processus io n'y a pas de consommation d'énergie.

 

Les cellules ne sont pas hermétiques au milieu extra-cellulaire. 

 

Ils n'ont pas découvert un nouveau mécanisme.  Ce mécanisme a été mis en évidence par les travaux en microcopie électronique de Roth et Porter en 1964. Il existe sur les membranes cellulaires des puits spécifiques recouvert d'une protéine structurelle la clathrine.

Le rôle de c'es puits est de permettre les échanges de matières entre le milieu extra-cellulaire et le milieu intra-cellulaire (endocytose).

 

Pour l'endocytose je dis : les voies et pas juste la voie. Pendant de nombreuses années on a pensé que la voie de la clathrine était la seule voie possible pour l'endocytose. Aujourd'hui on sait qu'il existe plusieurs voies possibles.

Comme toujours dans les interactions cellulaire, l'endocytose est déclenché par des signaux biochimiques. La tyrosine est un des facteurs qui joue un rôle dans ces mécanismes d'endocytose.

 

Aujourd'hui les vaccins à mRNA ne font qu'utiliser un mécanisme naturel des cellules.

 

Il y a 14 heures, charpy a dit :

donc questions. est ce que ca ne dégrade pas la membrane (a la rigueur la cellule se nécrose et se trouve éliminée), est ce que ça ne permet pas a autres chose d'entrer aussi en se greffant sur la micelle (genre facilitateur d'infection virale???). 

 

voila quelques suppositions. j'ai pas le niveau ni de boule de Crystal pour imaginer tout ce qui pourrait arriver mais juste je dit que c'est pas habituel, normal, anodin pour une cellule de se faire ainsi passer la membrane.

 

Comme tu le dis toi-même, ces hypothèses n'ont aucun fondement scientifique. Maintenant tu peux toujours imaginer des centaines de cataclysme intra-cellulaires pour te faire peur, mais la probabilité pour qu'ils se produisent est plus que négligeables.

 

Une simple cigarette provoque des dégâts sur tes cellules.

Un simple verre d'alcool provoque des dégâts sur  tes cellules.

 

Ce qui est marrant avec cette pandémie, c'est qu'elle met la lumière sur des nouvelles thérapies ( en tout cas nouvelles pour le grand  public). S'il n'y avait pas eu la pandémie le premier vaccin à mRNA aurait fait 5 minutes au journal de 20H00 et plus personnes n'en n'aurait parlé.

 

Tu t'inquiètes des moyens d'intr0duire un brin d'ARN dans une cellule, mais est-ce que tu t'es demandé si de tels procédés existaient déjà ?

Est-ce que ces vaccins sont les premiers à introduire du matériel thérapeutique dans une cellule ?

 

Est-ce que tu as déjà entendu parler des thérapies antisens ? Comment les oligonucléotides pénètrent dans le cytoplasme ?

Certaines de ces thérapies ont dépassées la phase 3 et ont été approuvées.

 

 

Il y a 14 heures, charpy a dit :

pour la durée de vie de l'ARNm dans la cellule tout dépend s'il est autoréplicant ou pas (adjonction d'un gène codant pour une protéine réplicante d'origine virale, c'est expliqué dans le texte). 

 

Il est impossible que les vaccins Pfizer et Moderna soient basés sur l'ARN auto-réplicatif.

Edited by philou31
  • Merci / Quelle qualité! 2
Link to post
Share on other sites
il y a 51 minutes, philou31 a dit :

Il est impossible que les vaccins Pfizer et Moderna soient basés sur l'ARN auto-réplicatif.

Bonjour,

Pour ajouter à cet argument de Philou31, la réplication est d'autant moins possible que l'ARN transporté est monobrin, il n'y a même plus la construction en hélice. Alors au cas improbable, (impossible ?) d'un processus de réplication, nous répliquerions quoi ? Rien de biologiquement compatible c'est certains.

 

Ney

Link to post
Share on other sites
il y a 54 minutes, 22Ney44 a dit :

Bonjour,

Pour ajouter à cet argument de Philou31, la réplication est d'autant moins possible que l'ARN transporté est monobrin, il n'y a même plus la construction en hélice. Alors au cas improbable, (impossible ?) d'un processus de réplication, nous répliquerions quoi ? Rien de biologiquement compatible c'est certains.

 

 

Pourquoi j'ai dit qu'il était impossible que les vaccins de Pfizer et Moderna soient basés sur les technologies à ARN auto replicatif ?

 

Tout simplement parce que ces technologies ne sont pas encore matures et qu'aucun laboratoire n'a encore mis au point ce type de vaccin pour l'homme. 

 

 

Link to post
Share on other sites
Il y a 6 heures, philou31 a dit :

Une simple cigarette provoque des dégâts sur tes cellules.

Un simple verre d'alcool provoque des dégâts sur  tes cellules.

 

Tu t'inquiètes des moyens d'intr0duire un brin d'ARN dans une cellule, mais est-ce que tu t'es demandé si de tels procédés existaient déjà ?

Est-ce que ces vaccins sont les premiers à introduire du matériel thérapeutique dans une cellule ?

 

Pour le tabac et l'alcool c'est bien documenté et notoirement nocif même si le législateur ne fait rien... 

 

Pour l'introduction cellulaires certains mécanisme sont peut être connus depuis longtemps mais la technologie est nouvelle donc je suppose qu'elle est mal maitrisée. D'ailleurs il y  a apparemment des résultats très différent entre invitro et invivo ce qui montre qu'on est loin d'avoir tout compris.

 

 C'est comme entre la découverte de l'ADN et le génie génétique! L'écart est immense. Idem avec la radioactivité. Quand on rajoute une pression financière d'avoir des résultats et une pression politique d'avoir une réponse à la crise économique qui accompagne les confinements je trouve qu'on a rassemblé pas mal de bonnes raison de faire des choix pas très judicieux / rationnels (je ne dis pas ça que pour les vaccins ARN et les problèmes de santé).

Ca peut aussi s'appliquer à nos problèmes climatiques, énergétiques etc...

Edited by charpy
Link to post
Share on other sites

Je souhaiterais savoir ce qui rend un virus plus contagieux qu'un autre. 

Je comprends que les puces soient plus contagieuses que les poux puisqu'elles peuvent sauter alors que la passage des poux d'un sujet à un autre demande un contact. 

Mais pour les virus ? 

Link to post
Share on other sites
Il y a 2 heures, charpy a dit :

 

Pour l'introduction cellulaires certains mécanisme sont peut être connus depuis longtemps mais la technologie est nouvelle donc je suppose qu'elle est mal maitrisée.

Tu supposes qu'elle est mal maitrisée à partir de quelles données factuelles ?

A partir de quelle durée une technologie n'est plus nouvelle pour toi : 1 an, 2 ans 5 ans, 10 ans, plus ?

 

Il y a 2 heures, charpy a dit :

D'ailleurs il y  a apparemment des résultats très différent entre invitro et invivo ce qui montre qu'on est loin d'avoir tout compris 

Pour nimporte quel traitement si on était sur que les résultats in vivo et in vitro étaient identiques on ne sembeterait pas à faire des essais cliniques. On passerait directement de l'éprouvette à l'homme. 

 

Il y a 2 heures, charpy a dit :

 Quand on rajoute une pression financière d'avoir des résultats et une pression politique d'avoir une réponse à la crise économique qui accompagne les confinements je trouve qu'on a rassemblé pas mal de bonnes raison de faire des choix pas très judicieux / rationnels (je ne dis pas ça que pour les vaccins ARN et les problèmes de santé).

Ca peut aussi s'appliquer à nos problèmes climatiques, énergétiques etc...

Notre ping-pong a démarré lorsque tu as réagi à un des faits que j'énoncai : il n'y a pas d'adjuvants dans les vaccins à mRNA. 

Durant tout ce fil j'ai essayé de ne pas entrer dans les considérations économiques et politiques. Je n'entrerai pas dans ce débat. 

 

En tout cas j'ai pris beaucoup de plaisir dans ces échanges,  même si je pense que nos deux points de vues sont presque irréconciliables. 

Link to post
Share on other sites
il y a 10 minutes, Albuquerque a dit :

Je souhaiterais savoir ce qui rend un virus plus contagieux qu'un autre. 

Je comprends que les puces soient plus contagieuses que les poux puisqu'elles peuvent sauter alors que la passage des poux d'un sujet à un autre demande un contact. 

Mais pour les virus ? 

Si on parle des virus en général, le principal facteur de contagiosité c'est le mode de transmission. 

Par exemple, la grippe est plus contagieuse que le VIH.

 

Si ta question porte sur les différents variants du Covid, la réponse est plus complexe et elle va dépendre de la mutation à l'origine du variant. 

 

Le variant va acquérir un nouvel avantage , par exemple:

- il va se reproduire plus facilement dans les cellules de son hôte 

- il va pénétrer plus facilement dans les cellules de l'hôte 

- etc

 

si la charge virale dans l'hôte est plus forte, alors la contagiosité va augmenter 

 

pour les variants actuels je ne sais pas s'ils ont trouvé les raisons qui pourraient les rendre plus contagieux 

 

Link to post
Share on other sites

Donc la notion de variation de contagiosité d'un virus muté ne signifierait pas qu'il passerait ou plus ou moins bien d'un hôte à un autre, mais seulement qu'une fois ingéré il rendrait plus facilement malade. 

Edited by Albuquerque
Link to post
Share on other sites
il y a 3 minutes, Albuquerque a dit :

Donc si c'est ainsi, ce n'est pas que le virus muté soit plus contagieux : il passe ni plus ni moins bien d'un hôte à un autre ; c'est seulement qu'une fois ingéré il rendrait plus facilement malade. 

Il faut bien distinguer contagiosité et virulence.

 

Un variant peut-être plus contagieux,  se transmettre plus facilement, tout en étant moins virulent.

 

Dans les exemples que j'ai donné si un virus acquiert la capacité de se multiplier plus facilement la charge virale sera plus importante. La quantité de virus étant plus importante la contamination d'une autre personne est plus facile.

 

Autre possibilité,  il acquiert une plus grande capacité à pénétrer dans des cellules.  Pour la même charge virale en suspension,  la contamination d'une autre personne s'en trouve aussi facilitée. 

Link to post
Share on other sites

J'ai cru lire que pour le variant "anglais" il y a eu une mutation modifiant la protéine des "piques" que le virus utilise pour infecter une cellule.

Link to post
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Paste as plain text instead

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

  • Recently Browsing   0 members

    No registered users viewing this page.


×
×
  • Create New...

Important Information

We have placed cookies on your device to help make this website better. You can adjust your cookie settings, otherwise we'll assume you're okay to continue.