Jump to content

Nouveau dobson 560 f4 orienté photo : présentation et première lumière !


Recommended Posts

Bonsoir à tous :)

 

C'est à la fois un projet mûri depuis plusieurs années qui se concrétise, et un rêve de gosse qui se réalise ; je vous présente mon tout nouveau LUcky-imaging DObson, alias LUDO :)

 

48548385_Scope2.thumb.jpg.a2642d322d624033e09a74a6e54d0762.jpg237293465_Scope1.jpg.8b2e44c08233e89bcb09e3f6a79785b1.jpg

 

Donc laissez moi tout d'abord vous présenter ce magnifique instrument et le concept qui se cache derrière :)

 

Je suis mordu d'astro depuis très très longtemps, mais parmi toutes les possibilités de ce loisir formidable, jamais un domaine ne m'a autant fasciné que le "lucky imaging" en ciel profond. J'entrevois par cette technique d'imagerie à la fois un potentiel encore sous-exploité d'obtenir des images fantastiques, mais également un moyen pratique de s'affranchir de certaines contraintes.
J'ai commencé dans ce domaine avec un T150/750 qui m'a donné entière satisfaction et plus encore, mais rapidement j'ai eu envie de pousser plus loin, beaucoup plus loin. La question se pose alors : Quel est l'instrument le plus adapté à cette pratique ?


Petit rappel, le lucky imaging consiste à réaliser des photos en pose courte ( de quelques secondes au plus long, à beaucoup moins si possible ) afin de s'affranchir en partie de la turbulence atmosphérique en sélectionnant les meilleures images avant de les empiler.  
Pour du lucky imaging, il faut poser court. Pour poser court, il faut beaucoup de lumière. Pour de la lumière il faut du diamètre. Le plus possible.
Pour du lucky imaging, nul besoin d'une monture équatoriale de compétition ; il suffit d'un suivi correct en alt-az puisque cela la rotation de champ ne pose pas de problème avec des temps d'exposition rapides et un alignement des images correct.
Pour du lucky imaging, il est appréciable d'avoir un instrument transportable afin de profiter d'emplacements ou la turbulence atmosphérique est plus clémente.
Pour du lucky imaging, il faut un instrument à l'optique et la mécanique de grande qualité afin de pouvoir obtenir le plus fin détail possible.

 

J'ai un temps lorgné sur des diamètres intermédiaires... 250mm ? 300mm ? 
Mais finalement pourquoi ne pas viser plus haut ? 
Le concept est solide, et je me connais assez pour savoir que cette passion ne s'évanouira pas du jour au lendemain. Donc changement de plan et de catégorie : ce sera l'instrument d'une vie.

 

Rapidement je me tourne vers Frédéric Géa ( Stellarzac Instruments ) pour la structure et conception générale, et vers Térence Pelletier ( Bigowlbinoscope ) pour les optiques. Après de longues heures passées au téléphone avec Fred pour réinventer le télescope parfait :D les caractéristiques finales de l'instrument sont établies :

 

- Diamètre 560mm
- Focale 2240mm
- F/D=4
- Miroir primaire en quartz, épaisseur 38mm en ménisque sur barillet astatique 18 points
- Miroir secondaire de 140mm
- Obstruction 25%
- Champ de pleine lumière 30mm
- Motorisation azimutale, Stellarcat + Nexus-DSC
- Porte oculaire motorisé TCF-LEO

 

Tout ceci en fait un instrument extrêmement adaptable à mes besoins actuels et futurs. 

Il est évidemment compatible avec mon matériel d'acquisition actuel, à savoir les correcteurs de champ GPU x1, ASA x0.73, et la barlow correctrice APM x2.7, ainsi que les caméras QHY290M et QHY462C
J'ai ainsi un échantillonnage de 0.36"/pixel avec le réducteur ASA, 0.27"/pixel avec le correcteur GPU, et 0.10"/pixel à la barlow.

 

Avec mes caméras, le champ est assez étroit ; cependant, mon but avoué étant la haute résolution, j'avoue que ça ne me préoccupe pas plus que ça, même si cela amène quelques contraintes supplémentaires.

Mais la sortie du foyer est confortable, et le tube est conçu pour pouvoir supporter un âne mort à l'oculaire :D donc j'ai de quoi voir venir si je veux faire évoluer le setup. Caméra plus large, dérotateur de champ, et plein d'autres joyeusetés qui me trottent évidemment dans la tête, mais pour l'heure, on va déjà essayer de pousser la bête avec ce que j'ai ;)


Question encombrement et déplacement, le tube rentre sans problème dans une voiture à coffre haut ( type scénic ) ; le principal souci pour le moment étant que je n'ai pas de voiture :D Donc ce tube restera un certain temps utilisé sur ma terrasse de petite ville, à moins de 100m d'altitude, avec une pollution lumineuse certaine mais au seeing parfois bon.

 

Question orientation, ma terrasse me donne accès à toutes les cibles au nord jusqu'à une déclinaison de +20° environ. ça peu paraître "dommage" de ne pas avoir tout le ciel, mais j'estime avoir de quoi faire dans cette zone du ciel sans m'ennuyer pour quelques années au moins de toutes façons.
Qui plus est, dans l'esprit de "lutte contre la turbu", on aime bien avoir les objets le plus proche possible du zénith ; donc les objets situés plus bas ne montent jamais très haut dans tous les cas.
Et pour le planétaire, ce ne sera pas non plus pour tout de suite. Mais ce n'est pas mon domaine de prédilection de toute manière.

 

 

 

Le télescope est arrivé chez moi il y a quelques jours, et murphy a été plus que clément puisque j'ai pu entamer un marathon avec neuf nuits complètes d'affillée !
C'est un vrai bonnheur à utiliser ! Le télescope est toujours hyper stable et respire le solide, soit tout le contraire des instruments que j'ai pu avoir auparavant :D

Avec un peu de pratique niveau montage, si à 20h le tube est au chaud à l'intérieur et que je décide de sortir imager, à 21h je peux lancer les poses avec un tube collimaté et une motorisation opérationnelle ; et quand c'est fini, tout est plié en 15 minutes. Un régal ;)

 

Evidemment, un tube comme ça ne s'apprivoise pas non plus du jour au lendemain ; la période de pleine lune a été propice aux différents tests, réglages, et erreurs de débutant inévitables... avec en prime quelques tuiles, du genre une soudure qui lâche dans le boîtier du Nexus qu'il a fallu réparer, ou le viseur point rouge acheté pour l'occasion qui décide de ne plus fonctionner du tout après deux utilisations. Le pointage "à l'oeil" au T560, c'est une epérience enrichissante je ne dis pas... mais là il va vraiment falloir que je me retrouve un chercheur ;)


Mais malgré tout, les images que je tirais durant cette première semaine n'étaient pas à la hauteur de ce que j'attendais vraiment. Des images certes "pas mal", un signal monstrueux comparativement au temps passé par cible , surtout en considérant la pleine lune ;) mais question résolution, c'était entre mauvais et moyen. Pourtant, ni l'instrument ni la turbulence n'étaient en cause : en ajoutant la barlow, j'ai obtenu une résolution impressionnante sur le centre de m13 entre autres.

Alors quoi ? que reste-t-il dans la chaine optique ? 
Le correcteur de champ évidemment !
Je ferai certainement un post dédié pour expliquer la chose en détail, mais après un peu de recherche, je découvre que la distance correcteur/capteur recommandée par les fabricants pourrait être trop faible pour mon usage. 
Fort de cette conclusion très théorique, le ciel se dégage après plusieurs jours de temps couvert, et je peux vérifier mon hypothèse le soir même. Le résultat est immédiat, l'amélioration crève les yeux :)

 

Bien que j'aie passé quasiment toute la nuit à déterminer les positions optimales pour mes différents correcteurs, j'ai tout de même gardé un peu de temps pour une véritable "première lumière" en fin de nuit. La lune se levait, et j'ai un peu galéré au traitement car je manque d'étoiles dans le champ pour aligner ; tout ceci est encore très perfectible sur beaucoup de points. Mais ça reste néanmoins un bon aperçu des possibilités de ce scope, et la première d'une longue série j'espère :):)

 

Voici donc le héron, couple formé par les galaxies NGC5394 et NGC5395, sur fond de pétouilles ;)

 

ngc5395-final.thumb.jpeg.82772c4db616bea7634b05a799978a92.jpeg


T560 à F2.9, QHY290M, 4214x500ms soit 35 mn retenues sur 1h30 de prise de vue totale. Image à 120% de la taille d'acquisition.
La FWHM avoisine 1.3" au centre de l'image après empilement.


Vive l'astro, et a très bientôt :) 

 

Romain

  • J'aime 13
  • Merci / Quelle qualité! 3
Link to post
Share on other sites

Superbe appareil - même si je ne suis pas " fan" du bois pour les télescopes -, exposé clair, bien rédigé et incitatif. Et j'adore ce cliché en noir et blanc. Que de détails ! On sent tout le potentiel de ce très bel instrument. Du Stellarzac, excusez du peu ... ;):)

Les SN n'ont plus qu'à bien se tenir ! Même sans dérotateur.  :rolleyes:

 

J'utilise un SV 400, équipé du Stellarcat - un 10 000 pas pour toi ? - mais je ne me suis pas encore lancé dans la photographie. La 183MC est surtout utilisée avec la CFF 105.

Le logiciel que tu utilises serait-il SharpCap ?

Link to post
Share on other sites

Eh ben, le voilà le fameux successeur tant attendu !

Et tu n'as pas fait dans la demi-mesure, un sacré beau bébé !

Ca va "picoter grave" !

 

Parfait, avec le réducteur ASA tu seras échantillonné juste comme il faut pour t'attaquer

aux galaxies brillantes en  moins de 1 seconde et donc vraiment  en mesure de progresser

fortement en résolution sur les zones brillantes.

 

Cool !!

 

Albéric

Edited by xs_man
Link to post
Share on other sites

Bonjour, Peux tu le stansporter dans une camionnette avec des rampes?

Sur la photo je crois deviner l'endroit pour y mettre des brancards à roulettes.

Tu peux encore agrandir l'ouverture si tu écoutes Mozart pendant tes observations.

Fais attention de ne pas tomber de l'échelle quand tu observes au zénith. ;- )

Vraiment magnifique et je ne que te souhaiter bon ciel.

Link to post
Share on other sites

Merci pour tous vos messages fort sympathiques :)
 

Le 04/05/2021 à 20:35, Vivlepic a dit :

J'utilise un SV 400, équipé du Stellarcat - un 10 000 pas pour toi ?


40.000 ! enfin je crois... ?
Tu parles bien du nombre de pas des encodeurs ?

 

Le 04/05/2021 à 20:35, Vivlepic a dit :

Le logiciel que tu utilises serait-il SharpCap ?


Sharpcap pour l'acquisition, Siril pour le traitement, et pour la finition IRIS puis Rawtherapee, parfois un peu de Topaz et/ou Gimp.

 

Le 04/05/2021 à 22:00, xs_man a dit :

Parfait, avec le réducteur ASA tu seras échantillonné juste comme il faut pour t'attaquer

aux galaxies brillantes en  moins de 1 seconde


Pas que les brillantes ;) avec 1s unitaire à f2.9 je peux aller aussi loin qu'en pose longue normalement.
 

 

Le 05/05/2021 à 05:48, VNA a dit :

Bonjour, Peux tu le stansporter dans une camionnette avec des rampes?


Oui, même une voiture suffit, du moment que le coffre est un peu haut.
Mais pour l'instant, de voiture je n'ai point. Après je ne me plains pas du seeing chez moi, j'ai eu vraiment des très bonnes soirées dans cette première semaine de tests.
 

 

Le 05/05/2021 à 05:48, VNA a dit :

Fais attention de ne pas tomber de l'échelle quand tu observes au zénith. ;- )


C'est pas "si" haut ;) 3 marches.
Mais oui faut quand même faire un peu gaffe ;)

 

Il y a 23 heures, JMDSomme a dit :

Tu as encore un budget pour une petite auto ? 😀


Hum... :D
pas tout de suite :D


 

Romain

Edited by Roch
Link to post
Share on other sites

Sublime matériel télescopique, après avoir vue  tes superbes photos faite avec le 150 mm et la cam 290, j'imagine que maintenant  ça va déchiré grave !  😍

Vivement les photos .

  • Haha 1
Link to post
Share on other sites

Salut Romain, ;)

 

Bon maintenant il te faut une caméra vraiment adaptée !

La 290 est trop petite, c'est tellement dommage d'avoir un tel setup pour le faire passer 

par un trou de serrure ! Rien à faire tu dois y passer. :be:

 

Maintenant les QHY 294 ou ASI 294 mono commencent à arriver dans les PA en occasion.

Là tu as du champ avec en plus une excellente sensibilité, très proche de la 290 au final.

 

Faut juste s'habituer au fait que le gain maxi est limité à 36 dB (contre 60 dB pour la 290).

Donc travailler à 34 voir 35 dB pour ne pas avoir une image trop sombre à l'écran.

 

Aller, vite fait très mal fait... NGC4564 NGC4567 NGC4568 au 300 OO F/D 5.3 en 1692 x 1 seconde

soit 28 minutes.  Avec la QHY 294 M. Et encore ça manque de "dithering" et  c'est "croppé", je

n'exploite qu'une partie du champ.

Pas de correcteur, pas de réducteur, aluminures standard à refaire, pas de filtre.

Pas de darks, pas de traitement hormis juste DDP + contraste pour rehausser les niveaux

Il faut que je traite ça cette semaine, j'ai beaucoup plus d'images à ajouter.

 

Albéric

 

test.thumb.jpg.5db5ae19b75cb0df8c8ed4f30420b136.jpg

Edited by xs_man
  • J'aime 1
Link to post
Share on other sites

Salut Albéric ;)

Mon but c'est la haute résolution, et uniquement ça.
Si je prend un autre capteur que l'imx290, je dois augmenter le temps de pose si je veux garder cet échantillonnage. Ce qui fait que ce sera moins résolu. Donc ça ne m'intéresse pas ;)
Et si je reste à f2.9 avec un échantillonnage plus large, ben je vais perdre en résolution aussi... je suis déjà à 3 pixels de fwhm à f2.9 les bons soirs.

L'unique intérêt d'un imx294 serait à f2.9 pour les soirs ou la turbu n'est pas bonne, mais je peux aussi faire d'autres trucs... comme des couches couleur de mes cibles réalisées les bons soirs ;)

Les grands objets, c'est bien, ça en jette, mais ça m'intéresse moins. ça a déjà été fait des centaines de fois, et même si je peux espérer avoir mieux que beaucoup de monde avec mon setup, ce ne sera jamais aussi bien que d'autres images faites avec des 8m chez les pros ;)
Puis même chez les amateurs, il y a déjà pas mal de "teams" avec des 500mm ou plus qui font ce genre de chose.

Des cibles intéressantes qui mesurent moins de 1' d'arc, il y en a des centaines et des centaines. Pour une proportion non négligeable, la meilleure image disponible existante est l'image du SDSS ; je peux faire largement mieux.

Si je pose suffisamment longtemps avec mon imx290, je peux exploiter l'image à 200% de l'acquisition et donc arriver à une résolution 4k, taille qui me semble suffisante pour une image jolie. Quel intérêt ensuite de rajouter du vide autour d'une galaxie ?
C'est certainement un point de vue très personnel, mais de toutes tes images, mes préférées restent celles que tu as faites à l'imx290 ;) L'objet est gros en plein milieu, et on voit le max de détails immédiatement, pas besoin d'aller chercher au centre de l'image et de s'approcher à 2cm de l'écran ;) ( et encore, ça c'est après qu'on ait cliqué pour voir la full... ce que 80% des gens ne font pas )
Ton image ci-dessus est splendide, mais ça me donne surtout envie de cadrer le plus serré possible autour des deux petites galaxies du haut pour faire "croustiller" tout ça :D

Bon après, un peu de champ en plus aiderait pas mal sur certaines choses quand même ; si une caméra plus large arrive sur le marché je l'achèterai. Mais pas si elle est moins performante que la mienne. Donc, pas la 294, ni aucune autre actuellement.

Allez, la liste des capteurs que j'achète direct le jour ou il en existe une version mono :

imx224

imx385

imx462

imx485

imx482

imx464

imx327

...


J'attendrai ;) j'ai déjà beaucoup à faire avec mon imx290.

 

Il y a 2 heures, tictactoc a dit :

Sublime matériel télescopique, après avoir vue  tes superbes photos faite avec le 150 mm et la cam 290, j'imagine que maintenant  ça va déchiré grave !  😍


Merci :) moi aussi j'espère :D
 

Romain

Edited by Roch
Link to post
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Paste as plain text instead

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

  • Recently Browsing   1 member

×
×
  • Create New...

Important Information

We have placed cookies on your device to help make this website better. You can adjust your cookie settings, otherwise we'll assume you're okay to continue.