Jump to content

Coordonnées avec un dobson


Recommended Posts

Bonjour à tous, j'aimerais repérer des objets dans le ciel plus facilement grâce à une graduation du socle en ° ( azimuth ) et une graduation au niveau des poignets ( altitude).

Je voudrais l'imprimer car pas assez précis à la main, en tous cas si c'est moi qui le dessine...

Je ne trouve pas d'appli pour en générer un, pouvez vous me conseiller ?

 

J'ai un dobson 200/1200mm de chez sky watcher, le socle à comme périmètre 163,4mm.

 

Merci d'avance ! 

Link to comment
Share on other sites

Pour L'azimut j'ai dessiner les graduations en utilisant InkScape.

 

C'est un logiciel de DAO gratuit. En attachement tu trouveras le fichier correspondant a mon Dobson en svg si tu veut le modifier.

 

Tu peut le modifier ensuite tu l'imprime en utilisant l'imprimante "Micosoft print to pdf depuis InkScape.

 

 Ensuite tu ouvre le pdf dans Acrobat Reader et tu l'imprime sur plusieurs feuille A4 en utilisant l'option "Dimensionnement et gestion de pages / Affiche" . 

 

Il existe aussi un site qui te permet de le générer automatiquement :

https://www.blocklayer.com/protractor-print.aspx

 

Pour l'altitude utilise plutôt un petit inclinomètre électronique, ca coute quelque dizaine d'Euro et c'est super pratique.

 

Il doit être avec une base magnétique, retro éclairé et avec seulement 2 boutons. Voici celui que j'utilise

 

 https://www.amazon.fr/dp/B07XLKBKBP/ref=cm_sw_r_wa_apa_i_6QMkFbY6QTDED

 

Tu trouveras plus de détail sur 

 

Cercle Dob OK Grad 5 plus longue - trous sans les doublons.svg

  • J'aime 1
Link to comment
Share on other sites

Salut et bienvenue !

Tu as conscience que tu vas vivre un vrai cauchemar pour pointer en coordonnées altaz ? Car elles changent en permanence, il faut trois paramètres pour localiser un objet : altitude, azimut ET heure précise (et par précise ce sera au mieux une tolérance de quelques petites dizaines de secondes au plus faible grossissement). Tu devras alterner en permanence entre un logiciel qui va te faire les calculs en temps réel, les cercles de coordonnées et œil à l'oculaire. 

  • J'aime 1
Link to comment
Share on other sites

Salut, j'ai débuter avec ce dobson, avant j'observais le ciel avec une paire de jumelles 10/50, et je me le suis offert grâce à de petit boulot !

Je t'avoue que je suis un peu perdu pour trouver des objets de type ciel profond...

Je voulais avoir un premier pointage approximatif pour ces objets ... 

Link to comment
Share on other sites

Posted (edited)

Salut ,

je te conseille d'aller fair eun tour sur mon post a ce sujet:

 

il y a 33 minutes, popov a dit :

Tu as conscience que tu vas vivre un vrai cauchemar pour pointer en coordonnées altaz ? Car elles changent en permanence, il faut trois paramètres pour localiser un objet : altitude, azimut ET heure précise (et par précise ce sera au mieux une tolérance de quelques petites dizaines de secondes au plus faible grossissement). Tu devras alterner en permanence entre un logiciel qui va te faire les calculs en temps réel, les cercles de coordonnées et œil à l'oculaire

Tu exageres beaucoup popov, cela ce fait très bien, tu as largement le temps avant que ton objet ait changé significativement de position si tu pointes d’abord avec une grande focale ( je pointe avec le pano 24mm par exemple). Dans le cas le plus defavorable d'un objet sur l'equateur celeste, ton objet bougera de 1 degrés en 4 minutes, donc il reste largement trouvable avec un grand champs.

Pour trouver les coordonnées alt az d'un objet, Sky safari le fait très bien

Edited by Sobiesky
Link to comment
Share on other sites

La difficulté n'est-elle pas aussi dans la mise en station ? Les Dobson classiques ne sont pas faits pour être mis en station, or il faudra aligner précisément la monture avec les points cardinaux j'imagine.

Link to comment
Share on other sites

Posted (edited)
il y a une heure, 'Bruno a dit :

La difficulté n'est-elle pas aussi dans la mise en station ? Les Dobson classiques ne sont pas faits pour être mis en station, or il faudra aligner précisément la monture avec les points cardinaux j'imagine.

Il n'y a pas de mise en station a faire mais juste un alignement du disque.

Il suffit de pointer la polaire et de mettre le disque à 0° (on peut verifier exactement l'azimuth sur l'appli) (le disque doit donc pouvoir legerement tourner autour de l'axe).

Pour que tout marche bien, il faut surtout que le rocker soit bien horizontal.

 

Edited by Sobiesky
Link to comment
Share on other sites

Il y a 2 heures, Sobiesky a dit :

Il suffit de pointer la polaire et de mettre le disque à 0° (on peut verifier exactement l'azimuth sur l'appli)

  

Ah oui, c'est pas bête, ça !

 

(Ce n'est pas 180°, l'azimut du nord ? Il me semble que c'est 0° pour les aviateurs et 180° pour les astronomes. Bon, ce qui compte est de choisir le système utilisé par Sky Safari ou autre...)

Link to comment
Share on other sites

Salut !

Il y a 5 heures, Sobiesky a dit :

Tu exageres beaucoup popov

Je suis très mauvais en demi mesures ;) . Pour autant penses tu que c'est un bon plan d'encourager un débutant dans cette voie, du moins sans avoir d'abord exploré les méthodes "classiques" ? (au sujet desquelles il ne nous a rien dit pour le moment). 

Link to comment
Share on other sites

Il y a 15 heures, popov a dit :

Salut !

Je suis très mauvais en demi mesures ;) . Pour autant penses tu que c'est un bon plan d'encourager un débutant dans cette voie, du moins sans avoir d'abord exploré les méthodes "classiques" ? (au sujet desquelles il ne nous a rien dit pour le moment). 

 

Oui c'est un bon plan, le pointage avec un cercle et un inclinomètre fonctionne. C'est ce que j'utilise sur mon Dobson  300mm f/5. Certaines fois je pointe au 24mm sans utiliser le quick finder ou le chercheur.

 

C'est sur que tu ne tombera pas directement sur l'objet avec un oculaire de 5mm.

 

Mais au 24 mm avec un champ de plus de 1 degré l'objet sera dans ton  champ de vision ou pas bien loin.

 

La pseudo mise en station est très simple, le 0 de l'azimut au nord a la boussole, puis tu pointe la polaire pour fignoler.

 

Pour l'altitude pareil la polaire et j'utilise le système a ressort pour compenser un mauvais alignement de l'inclinometre

Link to comment
Share on other sites

Il y a 19 heures, popov a dit :

penses tu que c'est un bon plan d'encourager un débutant dans cette voie ? [...]

Il y a 3 heures, blesecq a dit :

Oui c'est un bon plan [...]

 

Donc on se lance là dedans les yeux fermés, sans même demander à notre nouvel ami où se situent ses difficultés avec la méthode classique, s'il sait régler son chercheur (plus facile que de régler l'inclinaison d'un rocker) ou s'il sait lire une carte (plus simple que de naviguer entre ordinateur et cercles de coordonnées). Sans non plus lui demander comment sont son ciel ou ses réglages : collim, oculaires utilisés pour le pointage, ... ou même tout simplement si le principe de la MAP est compris, vu qu'en l'état la seule chose qu'on sait c'est qu'il ne trouve aucune cible.

 

On est dans le support débutant, n'oubliez pas les bases : la question de l'efficacité doit primer sur la question de la faisabilité. Ou bien vérifiez que toutes les options sont au moins comprises avant d'envoyer quelqu'un vers une solution exotique. Je vous laisse la main pour la suite avec les coordonnées ;)

 

Link to comment
Share on other sites

Je suis aussi débutant et je cherche uniquement à partager mon expérience sur l'utilisation d'un Dobson en visuel.

 

Cela fait plus d'un an que j'ai supprimé mon chercheur, je n'ai conservé que mon Quick finder, mon cercle d'azimut et mon inclinomètre.

 

J'utilise mon 24mm comme chercheur pour "l'aproche final" de l'objet du ciel profond par cheminement si nécessaire.

 

 

Link to comment
Share on other sites

Merci pour toutes vos réponses !

il y a une heure, popov a dit :

où se situent ses difficultés avec la méthode classique, s'il sait régler son chercheur (plus facile que de régler l'inclinaison d'un rocker) ou s'il sait lire une carte (plus simple que de naviguer entre ordinateur et cercles de coordonnées). Sans non plus lui demander comment sont son ciel ou ses réglages : collim, oculaires utilisés pour le pointage, ... ou même tout simplement si le principe de la MAP est compris, vu qu'en l'état la seule chose qu'on sait c'est qu'il ne trouve aucune cible.

 

   Je sais régler mon chercheur ✔, je n'ai pas de carte physique du ciel mais seulement des applications comme skysafari, stellarium et autre..., je n'ai que les occulaires d'origines ( 10 et 25 mm ) et j'utilise le 25 pour le pointage, j'effectue la collimation sans " vrai outil ", j'ai en effet percé le centre d'un couvercle d'occulaire ( je ne sais pas comment ça s'appelle).

Je ne trouve pas aucune cible mais seulement les plus simple ( planétaire, amas d'étoiles... )

 

   J'ai du mal pour les nébuleuses, et les objets du ciel profond peu lumineux, donc la plupart... Je pense que ça doit être dû à mon manque d'expérience, je n'ai commencé avec un télescope que depuis 6 mois ! 

Mon ciel n'est pas excessivement pollué par la lumière mais n'est pas parfait non plus, pour un ordre d'idée, j'habite dans un canton de 7 ville/ village de 800 à 5000 habitants...

Link to comment
Share on other sites

Merci pour ces infos en plus :)

 

il y a une heure, el.astronomico a dit :

la collimation sans " vrai outil ", j'ai en effet percé le centre d'un couvercle d'occulaire ( je ne sais pas comment ça s'appelle).

Mais si si, ça compte comme un outil. C'est la technique du kinder surprise. Parce qu'un oeuf kinder c'est le meme format que le 1.25" et certains se bricolent leur petit outil de cette manière là. Est ce que tu penses que ta collim est bonne, tu as compris la méthode ? Comment sont tes étoiles, tu les juges "fines" ? Parce qu'avec un instrument dans les choux on peut voir la lune (et sans expérience on peut s'accommoder d'un certain flou sans meme savoir qu'on peut avoir mieux) mais sur des cibles nébuleuses c'est pas top. 

 

il y a une heure, el.astronomico a dit :

Je ne trouve pas aucune cible mais seulement les plus simple ( planétaire, amas d'étoiles... )

Il faudrait savoir ce qui cloche. Apparemment c'est pas la PL sauf si tu t'es gardé une lumière directe dans ton champ de vision, nuirai à ta vision nocturne et pourrait générer des réflexions dans le tube qui sont immédiatement dommageables aux contrastes. Si avec le chercheur tu passes au dessus d'une nébuleuse sans t'en rendre compte, y'a des chances que tu la loupes aussi avec les coordonnées. Car il y aura une marge d'erreur quelle que soit la méthode de pointage et une galaxie du genre de celles dans la vierge (pour prendre un truc de saison) va pas mal nager dans le champ. On se fait parfois une fausse idée de ce qui est à voir tant en luminosité qu'en taille. As tu déjà pu consulter la rubrique des dessins par exemples ? Ce sera plus proche de ce qu'il y a observer (quoiqu'en dessin on appuie aussi un peu les traits) que si tu te bases sur les photo.

 

il y a une heure, el.astronomico a dit :

Je sais régler mon chercheur ✔, je n'ai pas de carte physique du ciel mais seulement des applications comme skysafari, stellarium et autre...

C'est pas tant le format qui compte du moment que ces appli là sont passées en "mode nuit" et ne te flinguent pas les yeux. Apparemment tu arrives à localiser des amas d'étoiles que tu cherchais (donnent nous juste quelques exemples d'objets, pour voir la difficulté) et pourtant certaines nébuleuses et galaxies sont plus faciles que certains amas. Tu as essayé en vain de trouver quoi (là aussi donnes nous des noms), et surtout sur quels critères bases tu tes choix de cibles ? Certains objets bien connus sont très difficiles en visuel, si on y va la fleur au fusil c'est normal qu'on ne les trouve pas (ici aussi, meme aux coordonnées ça ne changerai pas grand chose à la problématique).

 

il y a une heure, el.astronomico a dit :

je n'ai que les occulaires d'origines ( 10 et 25 mm ) et j'utilise le 25 pour le pointage

Ok c'est ce qu'il faut, le 25 te donne un champ d'environ 1° dans le ciel (pour faire le lien avec le commentaire de Sobiesky plus haut). Certains objets diffus comme les petites néb planétaires ou les petites galaxies se laisseront grossir au 10mm. Parfois d'ailleurs les NP sont si "petites" à 50x qu'on peut les prendre pour des étoiles légèrement floues et qu'on passe à coté. D'autres objets comme les grandes nébuleuses préfèreront le 25mm. Mais y'a pas de règle absolue, l'important est d'essayer tous les grossissements qu'on a sur chaque objets trouver. Parfois certains détails sortiront à certains grossissements et pas à d'autres.

 

il y a une heure, el.astronomico a dit :

Je pense que ça doit être dû à mon manque d'expérience, je n'ai commencé avec un télescope que depuis 6 mois ! 

C'est tout à ton honneur de t'être débrouillé tout seul jusque là ! Au niveau de l'expérience il y a des techniques utiles à maitriser, et plus encore sur ces objets diffus que tu n'arrives pas à trouver : vision nocturne, vision décalée, trouver une position d'observation convenable, balayer lentement le champ, ...  Si certaines notions te sont inconnues demandes nous. Je reste convaincu qu'il te faut d'abord essayer la méthode classique pour la recherche des objets (d'ailleurs comment utilises tu le chercheur, tu gardes bien les deux yeux ouverts pour savoir où tu pointes ?) mais il te faudra aussi comprendre ces techniques quelle que soit la méthode de recherche que tu choisiras.

 

il y a une heure, el.astronomico a dit :

j'habite dans un canton

Tu ne serais pas suisse des fois ? C'est un peu compliqué de pouvoir sortir avec d'autres astrams en ces temps difficiles, mais si tu pouvais passer une soirée astro avec quelqu'un qui a un peu de bouteille je suis sûr que ça pourrait de faire gagner beaucoup de temps sur tout ce qu'il y a apprendre.

 

Bon courage pour la suite !

 

Link to comment
Share on other sites

Il y a 2 heures, popov a dit :

Donc on se lance là dedans les yeux fermés, sans même demander à notre nouvel ami où se situent ses difficultés avec la méthode classique,

Nous avons juste répondu à la question qu'il a posé sur son souhait d'utiliser les cercles azimut qui est une méthode très facile à mettre a œuvre, plus que la méthode "classique".

Perso, je ne l'utilise que lorsque la méthode classique, qui me donne plus de plaisir, a échoué .

 

 

 

Link to comment
Share on other sites

   Désolé du temps de réponse, j'étais au lycée...

Il y a 8 heures, popov a dit :

Tu ne serais pas suisse des fois ?

   Je ne suis pas Suisse mais j'habite dans l'arrière pays Varois.

 

   Pour ce à quoi je m'attend, je regardes des " photos amateurs " mais avec 1 seul cliché et j'ai un livre pour débutant qui contient des image des plus beaux objets du ciel mais ce que peut observer un amateur, bien différent de l'astrophoto...

 

   Ce que j'arrive à voir c'est l'amas des pléiades, et c'est tout pour le ciel profond... j'ai essayé la nébuleuse d'orion en vain, et la galaxie d'andromède el vain aussi..., c'était cette hiver.

 

   Comme méthode j'ai essayé de repérer les objets sur une carte pui de partir d'un repère jusqu'à tomber dessus avec le chercheur, mais je n'ai jamais essayé directement avec mon Newton, je pense que mon chercheur doit passer dessus mais n'a pas la luminosité suffisante pour les voir...

Il y a 10 heures, blesecq a dit :

J'utilise mon 24mm comme chercheur

 

Link to comment
Share on other sites

Posted (edited)

Bon, tu va devoir te faire la main sur le ciel d'été.

En premier lieu, je te conseillerai d’apprendre a pointer les etoiles bien visibles , des jolies doubles comme Albireo, puis les objets les plus faciles comme M13 qui est bien visible dans un chercheur.

M27, c'est deja un petit exercice de reperage, d'abord reperer la fleche, puis la position de M27.

M57, c'est idem, tu risques de ne pas la voir dans ton chercheur mais elle n'est pas bien difficile.

Avec l'experience pour ces objets, on se passe du chercheur et des coordonnées.

 

Edited by Sobiesky
Link to comment
Share on other sites

  • 2 weeks later...

Bonjour

Un peu de géométrie , un chercheur point rouge....et c'est parti.

Pour M 13 par exemple, vise le trapèze d'Hercule...le côté droit : le segment Eta.  Zeta...M13 se trouve à 1/3 du segment côté eta.  😏

Tu trouveras m27 ,m57 ,M51...... comme ça !!!

Supprimez les écrans...sur une carte ,tu repères un objet et tu essaies de le placer dans un triangle,un carré... tout se qui est géométrique....

Bon ciel

Edited by louisspaul
  • J'aime 1
Link to comment
Share on other sites

Trouver les objets du ciel profond n'est pas une chose facile. 

Il faut essayer, abandonner puis revenir. Parfois les objets sont bien là mais on arrive pas à les voir car on s'attend à autre chose. 

A titre d'exemple j'ai cherché pendant 1/2h la nébuleuse planétaire dans Hercule l'année dernière. Ayant fini par abandonner, j'y suis retourné cette année et ça y est, j'ai enfin pu accroché ngc 6210 à mon tableau de chasse! 

Je suis sûr que j'aurais pu la voir l'année dernière mais je n'ai pas réussi à identifier ce que j'avais sous les yeux. 

 

Persévère et sors ton matériel dès que tu en as l'occasion. Tu finiras par reconnaître certaines zones et sans t'en rendre compte, tu pointeras des objets en 20 secondes alors qu'il t'aura fallu 3 nuits pour les débusquer! (c'est du vécu !) 

Edited by Evanbourne
  • J'aime 1
  • Merci / Quelle qualité! 2
Link to comment
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Paste as plain text instead

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

 Share

  • Recently Browsing   0 members

    No registered users viewing this page.

×
×
  • Create New...

Important Information

We have placed cookies on your device to help make this website better. You can adjust your cookie settings, otherwise we'll assume you're okay to continue.