Jump to content

Astro 1970's-80


Recommended Posts

J'ai reçu une M80 à restaurer de la part d' @pancho61

Ca impressionne...

M80.JPG.0392f99079e5e1a15d6d1a9a2795d798.JPG 80_1200.jpg.80739da24492660efb8619d1e71aa2fa.jpg IMAG0561.jpg.1c4dcd300611dd358fd14b36c88e3caa.jpg 

--------------------------------------------------------------------------------------------

Déballage du tube : 3,4" intérieur, comme Vixen mais ... plus épais.

3 baffles rien que le tube, le dernier est petit : ~40mm clairement pour du planétaire. Le focuser est monstrueux (tube >50mm) et il est bafflé à demi-diamètre  au premier tiers (comme les Scopectech apparemment)

IMAG0557.jpg.1804c19572bfbf40eec622ffa2d96b9f.jpg IMAG0558.jpg.1aafac3d874af12f251675b1582269aa.jpg

La cellule est un modèle d'anthologie, à refaire. La lumière lambertienne (diffusion du fond de ciel) est bien piégée.

IMAG0559.jpg.27e14caa21de9a58f972bd2b7ef0f25c.jpg IMAG0560.jpg.5fd11d0ad687adc18230543bc44d0be6.jpg

Il y a juste un petit démarrage de champis à enlever dans l'entreverre, j'ai pu enlever rapidement ceux qui sont sur la face intérieure, c'est typique des flints au plomb d'avant la réforme éco.

C'est donc un PBM2Y/F2HT à grande homogénéité et dispersion améliorée au lieu du F2/N-F2 standard. Je ne pensais pas voir ça pour un objectif de 80mm. Je n'ai pas de repère de caractérisation pour le crown, il est juste impeccable.

Le traitement Mgf2 est visiblement adapté à chaque verre et ça filtre un peu : le doublet semble rendre un peu "café" la lumière de la lampe du plafond.

Pour faire peur : la cellule fait 13cm, le pare-buée est immense.

Tout est surdimensionné comme pour un objectif de 100mm sur les instruments plus récents.

 

Malheureusement le pignon du PO est cassé net (choc), je vais devoir le faire refaire ou le réparer.

Edited by lyl
  • J'aime 3
  • Merci / Quelle qualité! 1
Link to comment
Share on other sites

Bonjour Lyl,

 

Je vois que la lunette est arrivée en bon état, en même temps vu le colis :=).

 

Pour compléter:

 

C'est une très belle lunette qui méritait une restauration, le modèle est bien la configuration M80 pour l'astrophotographie. J'ai la monture d'origine "ASTRO MEGA" qui vas surement partir dans les PA pour cause de surdimensionnement, c'est une grosse monture conçue pour supporter la EX150 de la marque ( cf post de myriam) probablement dans la classe de l'EM200 au niveau de la taille. La lunette est aussi connu sous le nom de R82, la différence entre les deux provient de la monture celle de la R82 est une équatoriale noir typique japonaise avec une motorisation 60hz.

 

Au premier regard ce qui impressionne dans cette lunette c'est effectivement le surdimensionnement globale. La cellule est monstrueuse pour en avoir maintenant vu passer quelques unes, elle est de loin la plus massive des constructeurs de l'époque (en 80mm). Royal tokyo a fait d'énorme effort au niveau conception en comparaison de sa cousine la 76mm probablement pour essayer de rester dans la course avec les autres grands de l'époque. Niveau mécanique, c'est une 76mm mais en plus gros crémaillère, PO et son axe tout monte en diamètre par rapport a sa soeur cela donne un bon aspect de solidité.

 

Le prix de vente de la lunette était aussi surdimensionné pour l'époque presque 2000euros en 1973 ( date de prod), il ne vaut mieux pas convertir au cours actuel :=).

 

Edited by pancho61
Link to comment
Share on other sites

  • lyl changed the title to Astro 1970's-80

Pour ce que ça vaut, il y a moins de halo violet sur cet objectif ancien avec son flint F2 qui contient plus d'oxyde de plomb et peut-être recuit plus lentement.

Les procédés changent, à cette époque, on prenait parfois des verres recuits plus lentement pour l'homogénéité, mais cela concerne les épaisseurs et diamètre proche des limites (genre >150mm).

Là c'est probablement du F2 standard de l'époque, la différence est le dosage de l'oxyde.

 

De nos jours la norme eco destinée à protéger l'environnement a fait grimper le prix du F2 (il faut plus de précautions pour le produire) et du PBM2Y/F2HT (version recuite lentement et plus transparente au near-UV).

On achète donc en standard le N-F2, le piqué est quasiment identique, il y a une petite différence sur le halo bleu foncé/halo violet.

Chez Ohara le S-TIM2 (équivalent N-F2) est côté à 48€ le kg en strip-glass (barre ~ 160x40x250) et le PBM2Y (équivalent à F2HT) à 120€/kg

Le F2 standard n'existe plus que chez Schott. (j'ai pas le prix)

Le PBM2Y est beaucoup plus tendre et sa résistance chimique est différence, il est moins sensible à l'humidité ... mais plus aux champis (chimie des phosphates). En face arrière, ça le protège bien mais il y a inévitablement un moment ou des pollens et des spores finissent par arriver sur la surface ou l'entreverre.

Ce qui est assez significatif c'est la bonne tenue du BK7 japonais par rapport au BK7 Schott pour les champis, je ne sais dire pourquoi mais c'est une façon de repérer les vieux objectifs japonais : le flint est le premier touché ... quand il l'est.

80F1200-PBM2Y.jpg.b12ff7d4b59af3ba39af6e89f1bb3ed5.jpg

Edited by lyl
Link to comment
Share on other sites

Le 02/09/2021 à 15:33, pancho61 a dit :

Royal Tokyo a fait d'énorme effort au niveau conception en comparaison de sa cousine la 76mm probablement pour essayer de rester dans la course avec les autres grands de l'époque.

 

Attention la version en 76 mm de diamètre est loin d'être mauvaise également.

C'est du bien conçu et bien réalisé : tout est en métal, barillet impressionnant en qualité,.....

 

Pour beaucoup d'astrams aimant les lunettes anciennes, c'est une référence de trés grande qualité optique pour l'observation en visuel.

 

Link to comment
Share on other sites

 

Il y a 2 heures, oliver55 a dit :

 

Attention la version en 76 mm de diamètre est loin d'être mauvaise également.

C'est du bien conçu et bien réalisé : tout est en métal, barillet impressionnant en qualité,.....

 

Pour beaucoup d'astrams aimant les lunettes anciennes, c'est une référence de trés grande qualité optique pour l'observation en visuel.

 

Ce n'étais pas mon propos, je n'ai pas critiqué la 76mm qui est probablement une des meilleurs optiques si ce n'est la meilleur sur ce diamètre, lorsque vous achetez ce modèle il n'y a pas de surprise mais je vais me permettre un commentaire H.S sur la 76mm son seul défaut c'est la mécanique un peu trop "légère" qui parfois empêche de tirer le max de cette lunette mais cela n'engage que moi.

 

Pour avoir les deux modèles ( la R82 étant chez Lyl maintenant pour restauration), niveau conception y a pas photos la R82 est d'un toute autre niveau, l'ensemble est bien dimensionné ( y compris le PO) cela permet de mieux tirer profit de l'optique et de gagner en confort dans l'utilisation. Pour imager, c'est un peu comme passer d'un diamètre 60 a 76mm sauf que sur la R82 la cellule a été complètement redessinée.

Edited by pancho61
Link to comment
Share on other sites

Ci on compare a d'autres constructeurs, on peu qualifier la mécanique de la Royal 76 d'un peu trop légère.

 

Je possède les 2 versions, tube court (avec tube allonge), tube long.

Aussi la 60 1200, qui a un petit tube allonge.

 

Forcement un tube allonge induit, un risque de jeux supplémentaires, avec l'erreur d'alignement qui va avec.

Ci on compare, avec la Nikon 80 1200, c'est clair que la mécanique de la Nikon est un bon cran au dessus, ça se ressent tout de suite en confort d'utilisation.

J'ai monté les 2 en parallèles, il resterons branché comme ça, un bon mois, pour faire un face a face. 

 

J'ai commencé les essais, mais sur un ciel désastreux, aucune des deux ne se démarque sous ces conditions en contraste/piqué, et même au niveau du chromatisme ou ça se ressemble beaucoup (Jupiter) 

J'ai refait tout l’intérieur de la Royal (celle a tube court, l'autre a tube long étant optimisé de base). 

 

Question stabilisation du tube, la Nikon est devant, sous ciel difficile, avec un bon 10 min d'avance sur la Royal.

Niveau confort, mise au point, la Nikon c'est du plaisir, la Royal faut parfois tâtonner, c'est pas ci lisse, les pièce ne sont pas aussi bien usiné, ci on sert trop fort la crémaillère pour avoir zéro jeux, ou être aligné, on perd en confort de map.

 

Niveau conception du Tube, je ne peu vraiment comparé, puisque j'ai refais l’intérieur de la Royal, et la Nikon a un impact sur le coté, qui peu induire des reflets indésirables sous certaines conditions.

J'ai placé Saturne juste a coté d'un éclairage public (hors champs), la Royal est devant elle produit moins de reflets, seulement un tiers du champs est parasité, le champs complet est parasité dans la Nikon, par la couleurs de l’éclairage, avec apparition de certaines poussières (sur l’objectif).

En éloignant Saturne du poteau de 7 mètre par rapport a ma position, la Nikon reprend le dessus, plus de reflet, dans la Royal on vois toujours une légère lumière parasite.

 

 

 

Link to comment
Share on other sites

La chance.

Discussion du jardin en allant quasiment boire l'apéro chez le voisin.

Le papotage tombe sur le sujet de la casse de la Poste.

5 minutes plus tard les morceaux de la molette le cache et le porte-oculaire en main et tada... le voisin de derrière, retraité et mécanicien de précision à la retraite. Il fait encore des extras.

Toc Toc, un échange, un regard curieux sur ce que j'ai dans la main.

"... pas aujourd'hui ni demain. J'irai toquer à votre porte."

 

Sacré morceau n'empêche, le tube seul est fileté en M50x0.5 au bout. C'est aussi gros que l'intérieur d'un PO 2" (48mm). Vous ne rêvez pas les molettes font 40mm soit 126mm de circonférence : facile de faire 1/100e de tour. (1.26mm entre les doigts, 0.32mm sur le rail)

Marge de focus à f/15 en lunaire : 4.13*.57*225=> +/-0.53mm

8mm d'axe, engrenage 10mm de large, oblique19°, 20 T (dents), module 0.5m, soit une course de 32mm par tour, l'idéal pour une map la plus rigide possible avec une crémaillère aussi "simple". La précision d'usinage est au 1/100e de mm, en laiton chromé. Ca fait bien 50 ans j'avais pas vu ça.

L'axe faisait quand même 6mm au passage du capot de maintien.

La Poste en été : Bourrin 1er.

IMAG0567.thumb.jpg.84a91b655d66faec0c8eae4ea9de61e2.jpg

Edited by lyl
Link to comment
Share on other sites

Ah ouai, c'est les vacances, c'est des remplacements par des personnes qui n'ont pas toujours l'habitude de livrer, casé les colis.

Mieux vaut démonter les molettes, l'axe complets pour un envoi.

Voir pour les grosse lunette, le bloc optique d'un côté surprotégée, le tube de l'autre.

Link to comment
Share on other sites

Je ne suis pas destinataire du premier colis qui a endommagé le matériel

Les vacances n'excusent pas la responsabilité. Les professionnels qui ont créé le colis ne sont pas des branques non plus.

Link to comment
Share on other sites

Et revenue : c'est un peu dur par endroit, on va graisser et changer la rondelle de place : sous la plaque pour un peu de jeu.

Là ça tient plusieurs kilos, ce qui ne sera pas le cas.

Je vais faire deux lames élastiques ~10mm x 0.15mm épais./largeur sur 40mm de long pour faire pression/contre-pression sur l'axe.

En alliage Cuivre Berylium comme fait Tal pour leur crayford.

Ca sera plus souple que la plaque percée qui appuie sur l'axe si on la visse à fond. Pas besoin d'une pression énorme sur un engrenage diagonal comme ça.

Note : c'est une petite roue. Z=20T,m=0.5, laiton, largeur 10

T : effort tangentiel sur la dent, k : coefficient de largeur de denture, Rpe : résistance pratique à l’extension

Rpe laiton ~80 N/mm2, m vaut 0.5, k entre 8 et 10. Rdm -> effort tangentiel T~(m*m/2.342).k.Rpe.

L'engrenage supporte un couple d'environ 36N ~3.5kg. On peut espérer ça sans problème, les coefficients de sécurité sont larges en mécanique et les hélicoïdaux ont un module m apparent un peu plus élevé. De plus, il n'y a pas beaucoup de choc en astro du à la main de l'opérateur. Par contre maintenir en position, il va falloir mettre un patin de blocage.

IMAG0576c.jpg.269bdf71e25d25db029ade733f87077d.jpgIMAG0579c.jpg.0abc5df10a5e5eec43da82f0023b6cf5.jpgBe2Cu.JPG.04c254431c6f2f2dd125a6b654f18b9d.JPG

-------------------------

Dernier achat et découverte des vis de réglage contre-plaque bronze.

Et donc uniquement de la graisse à mettre sur la crémaillère et le pignon pour donner un toucher feutré.

IMAG0582.jpg.5da75986156349af69f623551fba0f53.jpg IMAG0580.jpg.32ba5313b04dffee92400c178e32af5c.jpg

Edited by lyl
Link to comment
Share on other sites

L'équipement suit. Colliers, RC Nikon pour Astro s'il vous plait... Mizar original Or-7 Abbe

Colliers.jpg.a2faf196816d570e223d450e811471ee.jpgRC-Nikon.jpg.ab6f57ca1a04aa5cd99311c7c410d046.jpgOr-7.jpg.4ae87ca4e655b4850480910ddfcf4bb6.jpg

Or-9 et HM-20 (Le hm est neuf, le Or-5 sera pour ma Vixen 90/1000)

Or-5_Or-9.jpg.e5250ce8d2467c4a85ddccdbb7c4ca0a.jpghm20.jpg.2017f48fc1045d483bcb7761e1311bea.jpg

La barlow sera pour une autre lunette je pense mais je la testerai : Dai-Ichi Kogaku partie avant démontable en 24.5mm pour être visée devant le RC. Filtres et adaptateur M36.4 coulant 24.5 un peu mieux que l'original.

Barlow24.5-DK.jpg.3026fe297c99380bf37606febfa36f56.jpgFiltres.jpg.031b85b06c21194bba903eb1bb23c2f3.jpg

APUKA...

Edited by lyl
Link to comment
Share on other sites

A cette occasion oui.

Pour les raisons que j'ai expliquée dans un autre sujet, je souhaitais des oculaires à faible aberration sphérique. Comme Astro proposait cette lunette pour faire également de la photographie, le calage ressemble au Nikon/Pentax, la sur-correction de compensation est faible et le CVD compatible avec celui des orthos. (ou les Clavé plössl mais j'ai pas envie de voir s'envoler la facture).

L'idéal serait que les orthos Mizar soit des Abbe-Mittenzwey comme les Nikon, très pur au niveau coloration pour pouvoir exploiter au mieux le ratio f/15 et la moindre dispersion de cette lunette à verres d'avant la réforme.

C'est actuellement un réfracteur orienté planétaire/lunaire/double et objets peu étendus.

Je verrai avec mon voisin mécano pour une bague M48 ou coulant 2" dans les jours qui viennent pour y coller mon Clavé 56 et le renvoi coudé géant russe que j'ai, il me l'a proposé.

Link to comment
Share on other sites

Une première après-midi de peinture.(2h30)

Le noir était abimé et ça faisait austère le floqué de l'époque.

Je reprends les teintes de ferroneries que mon grand-père utilisait et je teste un blanc à l'epoxy qui accroche très dur sur l'alu poncé.

Je ne touche pas au noir anodisé : les tolérances sont serrées, la couche de peinture peut modifier certains ajustements et augmenter les réflexions.

Réagréage des trous entailles et creux de surface des tubes au "gloss marine, epoxy aussi"

Un peu plus cher comme peinture mais ça résiste mieux à l'écaillage que la peinture radiateur qui sera en couche de surface.

Le rendu au flash est exagéré, c'est habillé sans être pompeux.

IMAG0593.jpg.b3b69e28c676c7a0eadcd1fe54a08010.jpgIMAG0594.jpg.c945e5967bab361650cfdc89db37a74d.jpg

Elle sera prête pour la Noël/Nouvel an (arrivée des pièces), je déclare l'annonce ouverte ici, pour les gens du club Vintage.

Note : EQ3.2 minimum, EQ5 et + recommandée

Edited by lyl
Link to comment
Share on other sites

  • 2 weeks later...

Pour compléter le post de lyl, j'ai récupéré ce modèle presque complet avec la monture d'origine motorisée  et dénommée non pas M83 mais R82 ( année de prod antèrieure). L'idée est de ne pas refaire la description technique sur la lunette  @lyll' a très bien fait. Mais plutôt une présentation avec quelques photos et quelques compléments historique sur cet instrument qui est relativement rare par chez nous et ailleurs aussi😁

 

Le modèle sur les photos est celui du catalogue de 1972 qui "semblerait" être sa date de création:

 

294906456_Capturedcran2021-09-18003823.jpg.99c88cb355eefc0aed5f26c6bdce5bf8.jpg

 

- La monture est une mule avec une particularité, une "énorme" roue dentée sur l'axe AD, je n'ai pas encore eu le courage de compter le nombre de dents mais c'est hors gabarit pour l'époque et surtout pour porter sur une simple 80mm.  Ce qui est intéressant sur ce type de montage c'est la précision que cela apporte, la démultiplication donne des mouvements très précis et fin ce qui améliore le suivi en manuel une excellente idée.

 

PXL_20210917_210203083.thumb.jpg.a18e67703581de125fdb95d8ecb6df22.jpgPXL_20210917_210256060.thumb.jpg.09c881eb4a954aaf7221e789cb8fc7ca.jpgunnamed19.thumb.jpg.790d76da4961f6f649b0fcf4b2dbe1c9.jpg

 

Royal tokyo a surement eu une autre idée en développant celle-ci peux être pour porter plus lourd ou surdimensionner par rapport a la lunette. Côté électronique, aucun système évolué l'ensemble est quasiment entièrement mécanique, réducteurs montés sur roulement a bille et les deux axes sont également montés sur roulement en haut et bas. Le constructeur avait prévu une motorisation via un simple moteur synchrone que je n'ai pas encore utilisé, il me manque les informations sur les tensions d'alimentation probablement du 110V 60hz autrement dis impossible de brancher cela chez nous ou il faut passer par la case convertisseur. Hormis ça elle possède toutes les tares de ses cousines de l'époque dont les tremblements même frein serré et bien équilibré quand je vais être motivé, elle passera par la case maintenance. En passant le design est complètement différent de la monture 76mm. On retrouve également les gènes de l'Astro mega dont @Jorris a créé un post probablement son ancêtre qui a servi de base pour la conception de la mega: 

 

http://www.astrosurf.com/topic/148754-info-monture-vintage-royal-astro-optical-mega/

 

image2.thumb.jpeg.7d34f0a521780f7fb9bdf86cd349e2fe.jpeg.d954e11ed10ecb0a4d3e6f13f02ac278.thumb.jpeg.82e162113ea7193d70a638e98362005b.jpeg

 

- Le trépied est en tout point similaire a celui de la 76mm seul les jambes sont plus larges, le système fixation au sol se fait par de grande pointes système proche de chez Takahashi.

 

- Pour la lunette, au premier coup d'oeil si on se cantonne au look c'est dans lignée de royal tokyo même si le nom a changé l'adn de la marque est là. Tout est bien fini, jusqu'au pare buée détachable, qui se fixe avec une vis directement sur la cellule aucun autres constructeurs de l'époque ne propose ce type de fixation toujours dans le détail chez AS. Le PO est est le plus gros du catalogue de l'époque, prévu pour porter les deux gros oculaires ( Ke 50mm et Er 32mm) qui sont vissant, les deux oculaires sont très rare et les prix atteignent des sommets au Japon. Le chercheur est basique même modèle que la 76mm. Pas de mot sur la cellule lyl l'a bien décortiqué.

 

1483322217_Capturedcran2021-09-18002300.jpg.7cefb55a319e539664eb90bfc717f5e3.jpg220264913_Capturedcran2021-09-18003144.jpg.359660f2195c41aeb77ba434c9ab3278.jpg

 

Si l'on pouvait résumer ce modèle, voici ce que je pourrais dire. En sortant la R82 royal astro a clairement voulu attaquer le marché haut de gamme des 80mm de l'époque qui était alors occupé par nikon ( le démarrage de la prod du 80mm date de 1970), GOTO, TAK ( date de démarrage du triplet TS80 1970) et Asahi optical. La lunette respire la qualité que l'on peut retrouver quand on regarde dans une PERL royal 76mm. Aucun compromis n' a été fait que ce soit niveau conception optique et mécanique. Ce qui saute au yeux c'est le surdimensionnement de l'ensemble, pour avoir eu la 76mm et l'avoir écrit plus haut ce n'est plus du tout le même modèle malgré seulement 4mm d'ouverture supplémentaire. Dans l'ensemble l'esprit de la marque reste bien conservée et on retrouve immédiatement les repères de celle-ci. Bref une bonne lunette🤩.

 

Quelques photos:

unnamed17.thumb.jpg.51835d4987d5c813f40b25cf58f8c16a.jpgunnamed4.thumb.jpg.e089d8312b1f5a0d1412063db45eeb28.jpg

 

unnamed5.thumb.jpg.cf1ba264b4bfa3b6ebbe6f39295998ed.jpgunnamed12.thumb.jpg.9a1dc6065825de18fe706eaebea2b26e.jpg

 

  unnamed8.thumb.jpg.bd82806a17d7a114793fc9a6cd277652.jpg    unnamed.thumb.jpg.b86636fc0fee97f1e77cb08be7ff766d.jpg

 

 

 

 

Edited by pancho61
  • J'aime 1
  • Merci / Quelle qualité! 2
Link to comment
Share on other sites

Posted (edited)

Un bon retour sur la restauration : le tube.

Les accidents ont été bouchés au gloss epoxy, on doit pouvoir mettre autre chose pour combler, j'avais ça donc bon. C'est long à polymériser (plusieurs jours), j'ai du rater quelque chose dans le dosage.

Bref, couche de peinture par dessus, j'en ai changé. La peinture à radiateur n'aime pas les anneaux de support : ça marque.

J'ai changé pour une peinture un peu plus chère (15%)

C'est une peinture rapide à sécher mais lente à durcir, plusieurs tests et finalement j'ai laissé 15j avant de reprendre à l'éponge à poncer hier.

C'est la peinture la plus résistance que j'ai croisé jusqu'à présent mais il faut prendre son temps.

 

Différence avec la peinture à radiateur et le vernis polyuréthane :

La polyuréthane se craquèle au choc : pas celle là.

La peinture pour radiateur couvre bien mais marque avec les anneaux si on met trop épais.

Bref epoxy : c'est super adhérent et ça résiste bien au ponçage. Les 50/100um s'en vont progressivement en restant très couvrant, le bruit du tube a changé, il sonne moins.

 

Il faut le coup de main à la pulvérisationpar contre, différence subtile entre :

a) l'effet poudreux (pas assez ou pulvérisé trop loin),

b) bien lisse couvrant (optimal) et

3) coulures.(trop de peinture).

 

Et l'effet final est plus beau (tenue/couleur) que la peinture radiateur pour le petit plus de prix.

Voici des photos avec une couche de fond séchée 15j, poncée puis recouvert hier partiellement (j'ai fini la bombe)

La couche finale sera couleur crème.

IMAG0635.jpg.e590274211334a6df2e3f8aab0a33707.jpgIMAG0636.thumb.jpg.c46706cf618f2e41eeb04dda8c0378e2.jpgIMAG0637.jpg.a9fb5ca8662a021f0c9cc715b7d49a6d.jpg

 

Edited by lyl
Link to comment
Share on other sites

  • 2 weeks later...

PO amélioré :

Le creusement dans la cavité est un peu trop fort, l'usure sans doute.

Bref les deux microvis au-dessus du po servent à régler la pression d'une plaque sur le dessus du tube.

De l'autre côté la roue dentée hélicoïdale appuie sur le rail qui est élastique.

=> Bien réglé tout ça fait coulisser le tube sans tilt exagéré et avec une marge d'alésage répartie correctement tout autour du tube.

Actuellement, les à-coups ou la dureté aux extrémités de la course du rail oblique sont dues à une trop grande flèche centrale sur ce rail. L'engrenage doit être suffisamment engagé sans pour autant faire fléchir le rail.

IMAG0580.jpg.32ba5313b04dffee92400c178e32af5c.jpgIMAG0656.jpg.d27277b958229b830f619a153f69059b.jpg

La plaque de cuivre-bérylium est très élastique, moins rigide que de l'acier mais ne s'écrouit pas facilement (je confirme que c'est assez compliqué à travailler, on arrive à casser les prédécoupes mais pas facile).  J'ai découpé une lame de 10mm (0.15 épaisseur, 200mm de long). Etape 1) le rail ayant trop de flèche, et la rotation étant dure aux extrémités de course, cela veut dire que la roue dentée appuie trop fort sur le rail. J'intercale 0.15mm en fabricant un coussinet. Ca déborde un peu, je rectifierai ensuite pour éviter l'usere sur la roue.

IMAG0647.thumb.jpg.513892d457b1eb8e14b6839a044112c9.jpgIMAG0649.jpg.54d7d7aa4d0662df2b08502adf92f9be.jpg

de l'autre côté de l'axe, deux lames coincées vont appuyer sur l'axe pour plaquer la roue dentée avec un peu d'élasticité.

IMAG0653a.jpg.1034b0879b57fef9ae82f0171c607166.jpgIMAG0651.jpg.c5cf144bdbe763f4ffb082f5606ad44b.jpg

 

Le réglage se fait ensuite, position minimale pou la plaque poussée par les deux vis du dessus : le po ne tilte pas et laisse un jeu minimal tout autour de la sortie. C'est à peine visible, le freinage doit être réglé plus tard par ces même deux vis.

On remonte le capot par dessus l'axe des molettes et l'engrenage.

Il reste malgré tout un petit backslash de quelques centièmes pour le mouvement de l'engrenage, on graisse et ça devient très faible au niveau de la molette : ~un dizième mm sur la circonférence.

La vidéo pour montrer une certaine fluidité : on ajuste la tension pour que la masse du po qui fait environ 500g tienne seule par friction.

 

Edited by lyl
Link to comment
Share on other sites

Le 01/10/2021 à 01:31, pancho61 a dit :

Pour compléter le post de lyl, j'ai récupéré ce modèle presque complet avec la monture d'origine motorisée  et dénommée non pas M83 mais R82 ( année de prod antèrieure). L'idée est de ne pas refaire la description technique sur la lunette  @lyll' a très bien fait. Mais plutôt une présentation avec quelques photos et quelques compléments historique sur cet instrument qui est relativement rare par chez nous et ailleurs aussi😁

 

La R 82 ne figurait pas sur le catalogue de 1970.

Je ne suis pas en possession du catalogue 1971 et ne peut donc savoir si elle a été mise sur le marché sur cette année mais elle est bien présente sur le catalogue 1972 en page 4 (Royal_Astro_Optical_1972_Catalog.pdf) .

Elle se retrouve dans divers catalogues jusqu'en 1981 Astro Royal - 1981.pdf et peut-être ultérieurement (pas de catalogues entre 1982 et1986 sur lequel elle ne figure plus).

 

Pour avoir un cliché plus "visible sur le papier" de la R 82, voir le catalogue 1976 en page 4   Astro1976.pdf

 

Link to comment
Share on other sites

Il y a 2 heures, staffy a dit :

La R 82 ne figurait pas sur le catalogue de 1970

Oui c'est pour celà que j'ai indiqué 70's pour signifier "dans les années 1970-79", je n'avais pas le catalogue de référence.

Mais c'est important de situer la date car c'est juste avant le début de la période des années 80 qui démarra l'interchangeabilité des accessoires.

Comme cet instrument est destiné à la photographie, cela signifie également que l'objectif ne comportera pas la sur-correction de certains objectifs dédiés visuel anciens, conçus pour association avec leur oculaires dédiés.

La couleur latérale est également contrôlée. Ce sont des réglages d'aberration à ne pas négliger pour les choix d'accessoires.

Edited by lyl
Link to comment
Share on other sites

Le 11/10/2021 à 01:08, lyl a dit :

Oui c'est pour celà que j'ai indiqué 70's pour signifier "dans les années 1970-79", je n'avais pas le catalogue de référence.

Mais c'est important de situer la date car c'est juste avant le début de la période des années 80 qui démarra l'interchangeabilité des accessoires.

 

C'est un des intérêts des catalogues qui ne servent pas uniquement à montrer de belles images d'instruments astronomiques  

Link to comment
Share on other sites

 Share

  • Recently Browsing   0 members

    No registered users viewing this page.

×
×
  • Create New...

Important Information

We have placed cookies on your device to help make this website better. You can adjust your cookie settings, otherwise we'll assume you're okay to continue.