Benoît

CURIOSITY - Mars Science Laboratory

Recommended Posts

C'est très certainement le bras qu'on voit lorsqu'il était en position de prise de vue.

 

En réalité, ces traînées sont dues aux surfaces brillantes du rover : l'excès de photons crée une charge qui se propage sur le capteur CCD.

 

Si vous lisez l'anglais, vous trouverez ici plus d'explications sur l'origine de ces traînées et comment les corriger.

Share this post


Link to post
Share on other sites

nouveau panorama pris à l'occasion des forages de la roche Windjana à Kimberly.

 

http://www.futura-sciences.com/magazines/espace/infos/actu/d/astronautique-mars-stupefiant-panorama-360-autour-curiosity-53663/

 

Il y a d'abord une belle photo des traces de roues. On se croirait sur une piste aménagée avec des cailloux alignées pour mieux délimiter le bord. Bref, de quoi faire rêver un ufologue.

Si l'image est effectivement du déjà vu, merci de me le dire car le nom du fichier contient les lettres "fev14", ce qui suggère qu'il est peut-être ancien. En tout cas, en suivant la trace des roues dans le panorama, je ne vois pas le cadrage correspondant. Mais il y a bien une vue similaire en #2668 vers le 13 février

 

 

Le panorama est plus loin, vers la mi-hauteur de la page.

J'essaie de mettre le lien directement ici

http://www.360cities.net/image/mars-panorama-curiosity-solar-day-213

mais l'image ne s'affiche pas correctement. De toute façon, la page de Futura est intéressante en soi, donc autant passer par le premier lien ci avant.

Edited by Paul_Wi11iams

Share this post


Link to post
Share on other sites

Salut

 

Merci Paul_Wi11iams pour l'info.

 

Comme complément au poste précédent pour Curiosity :

(suivez le liens de ma signature pour voir les images)

 

Après avoir fait une pause de deux semaines à explorer les lieux, et à préparer les instruments pour faire une nouvelle campagne d’échantillonnage et de forage qui sera effectué un peu plus loin. L’astromobile reprend la route vers l’est au Sol 587 en contournant la butte « Mt Joseph » par le nord-est (Figure 65), dans le but de sonder le terrain et de se dirige vers un nouveau site de « Kimberley » qui se trouve plus au Sud. Après avoir parcourus 307 mètres en 35 Sols depuis son arrivé à « Kimberley », Curiosity se positionne devant l’escarpement rocheux qui se trouve à la base du versant sud-est de « Mt Remarkable » au Sol 609 le 23 avril, juste en face d’un affleurement rocheux qui sera baptisée « Windjana » et qui va devenir la cible pour la troisième collecte d’échantillon de forage de la mission. Trois jours plus tard sur le Sol 612, après avoir étudiée la surface de l’affleurement « Windjana » avec différents instruments et trouver une cible pour faire différents évaluations préparatoires. Le rover actionne le moteur rotatif de son outil de brossage anti-poussières DRT (Dust Removal Tool), composé de deux brosses de fils métallique situées à l’extrémité du porte outil du bras robotique (Figure 67), dans le but de nettoyer la poussière qui se trouve à la surface de la cible le long d’une petite ligne de fracture et d’analyser ensuite la surface nettoyer avec l’APXS et Mahli. Le lendemain au Sol 614, le robot effectue le troisième autoportrait de la mission composée d’une mosaïque de 75 images prisent à l’aide de la caméra Mahli (Figure 68).

 

Une deuxième cible située juste sous la première est choisie pour effectuer le premier test de forage au Sol 615, qui consiste à creuser un trou peu profond de 1,6 cm de diamètre sur environ 2 cm de profondeur. Lors du perçage de la roche, les vibrations causées par la percution de la foreuse ont provoquées des mini glissements de terrain tout autour de l’affleurement (Figure 69:a). Cette première activité de forage avait pour objectif d’évaluer la stabilité de la foreuse ainsi que la grosseurs des grains, afin de savoir si la poudre de roche dégagé présentait une texture assez fine pour subir un traitement par le système mobile d’acquisition et de manipulation d’échantillon de CHIMRA, qui doit par la suite diriger les échantillons à travers un tube de transfère qui interface l’instrument CHIMRA des chambres des laboratoires d’analyse chimique SAM et d’analyse minéralogique CheMin. Les activités préparatoires ont permis d’évaluer certaine propriété physique de « Windjana », tout en permettant de voir la texture du matériau qui se trouvait à l’intérieur du trou foré. Des analyses ont par la suite été effectuées sur les résidus de poudre de roche avec les instruments de télédétections MastCam, ChemCam et le laser LIBS, ainsi que par les instruments de contactes Mahli et le spectromètre APXS. Les premières analyses indiquent que la consistance de « Windjana » est plus résistante, et que la texture des résidus de la poudre de roche et du matériel qui tapisse les parois interne du trou de forage est nettement plus sombre que ceux rencontrés lors des campagnes de forage effectuées un an plus tôt à « Yellowknite Bay ». Le véritable forage avec prélèvement d’échantillon est exécuté au Sol 621 le 6 mai (Figure 69:B), sur une cible située juste au-dessus et qui avait été initialement dépoussiérée une semaine plus tôt sur le Sol 613, en creusant un trou de 1,6 cm de diamètre sur 6,5 cm de profondeur. Il s’agit du quatrième emplacement depuis le début de la mission de Curiosity sur Mars après « Rockness » (Sol 69), « John Klein » (Sol 182) et « Cumberland » (Sol 279), à subir une campagne d’analyse chimique et minéralogique complète par les instruments scientifiques SAM et CheMin.

 

Durant le forage, la poudre de roche récoltée par la vis sans fin du foret de la foreuse est dirigée vers CIMERA pour subir différents traitement durant les prochains Sols. Les premiers échantillons après tamisage son livrer à CheMin au Sol 623 et à SAM au Sol 624. Le laser LIBS est utilisé au Sol 626 pour creusé un alignement de trous dans la paroi interne du forage, et un deuxième alignement situé à l’extérieur vers la droite à la surface de l’affleurement « Windjana » (Figure 69:B). La photo a été prise deux jours plus tard par la caméra couleur de l’imageur Mahli après la tombée du jour afin d’atténuer l’effet d’ombrage causé par l’ensoleillement, en utilisant des LED à émission de lumière blanche comme seule source d’éclairage afin de mieux voir à l’intérieur du trou. Après avoir passé plus de trois semaines au pied de la plus grande des buttes du site de « Kimberley », l’astomobile quitte définitivement le troisième site de forage en faisant marche arrière au Sol 630 le 14 avril (Figure 70), en se dirigeant vers le sud-est en direction du mont « Sharp ».

 

Gilles

Share this post


Link to post
Share on other sites

Merci gilles pour ces détails.

Le laboratoire sur roues travaille activement.

As t'on quelque part les premiers résultats scientifiques au sujet de Kimberley ?

J'avoue que je n'ai pas bien compris l'intrigue, que pensent les scientifiques de Kimberley ?

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bonjour !

 

Hé oui, je poste un message ici :)

 

C'est bien simple : Je me barre d'Astrosurf pour une durée indéterminée. Je ne m'y sens plus safe… L'idée de fréquenter des gens qui sont à des années-lumières de mes convictions me rends malade.

 

Mais je sens que rapidement l'envie de poster mes images de Curiosity (et d'Opportunity) reviendra :D Donc je viens ici histoire de contribuer de nouveau à ce sujet :)

 

J'ignore si vous avez suivi mon actualité mais en cette année 2014 j'ai été assez productive ^^ J'ai vu que mes panoramas quotidien Navcam sont régulièrement repris sur le site de Gilles. Ça fait plaisir :)

 

Mais je vais marquer une petite pause, une certaine lassitude… Je me concentrerait sur des images types "Cartes Postales" comme j'ai fait de temps à autre :)

 

D'ailleurs, *minute promo*, je vous propose mes dernières productions. Je vais me limiter aux 5 dernières, parce que bon…

 

Sol 571, en allant sur The Kimberley :

 

Sol571_Mastcam34_postcard_web-1000x455.jpg

 

Sol 587, juste après le coucher du Soleil sur les montagnes du cratère Gale :) (Pas de la tarte ce panorama !)

 

Sol587_Mastcam34_postcard_web1-716x600.jpg

 

Sol 603, Mount Remarkable :)

 

Sol603_Mastcam34_postcard_web-1000x406.jpg

 

L'autoportrait de Curiosity en projection rectilinéaire, façon ultra-grand-angle.

 

Sol613_MaHLI_Postcard-630x600.jpg

 

Les montagnes de Gale, à 100 mm, au Sol 618 :

 

Sol618_Mastcam100_postcard_web-1000x246.jpg

 

Je reviendrai ici de temps en temps partager tout ça avec vous :) J'ignore si c'est un retour définitif sur Webastro, seul le temps me le dira…

 

Damia

Share this post


Link to post
Share on other sites

J'adore.

Tes images rendent toute la poésie que j'aime lorsque j'observe cette planète.

 

N'arrête pas...

Share this post


Link to post
Share on other sites

Merci pour les dernières images en tout cas, elles sont magnifiques !!!

 

Et dire que Curiosity entamera bientôt le chemin vers ces argiles du Mont Sharp, imaginez les images que cela donnera losque Curiosity passera non loin d'un monticule de plusieurs mètres de haut..

Edited by alfred78

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bonsoir,

Très heureux de te retrouver, un grand merci pour ces magnifiques images ;)

Share this post


Link to post
Share on other sites

Salut fourmi103

 

Très heureux également de te retrouver !

 

Ton travail est tout simplement formidable ! Et laisse moi te dire que sans tes images avec tes propres retouches personnelles, et bien la vision de Mars rencontrer au quotidien ne serait pas la même. Cette épopée de l'aventure spatiale des rovers ne serait pas aussi éblouissante pour les yeux, mais aussi pour le fantastique voyage imaginaire que cela procure ! Tu nous donnes, a nous les internautes non spécialiste, l'occasion de voir la mission se dérouler presque sous nos yeux, comme si ont y était !

 

D’ailleurs Damia, certaines de tes images de Curiosity sont parmi les meilleurs ! Et que dire du dernier panorama de Spirit que tu as fais en collaboration avec Don Davis : Fantastique !!!!!

http://www.planetary.org/multimedia/space-images/mars/spirit-sunrise-panorama-at-troy.html

 

Surtout ne lâche pas dans cette tâche, car sans toi cette aventure martienne ne serait pas la même !

 

D'ailleurs, je suis convaincu que tu ne pourras pas résister aux paysages montagneux que va offrir Curiosity l’an prochain, lors dans son ascension du mont Sharp en serpentant à travers des vallées sinueuses bordés de chaque côtés de flanc de collines hautement stratifiés.

 

Bon retour, Gilles

Edited by Gilles98

Share this post


Link to post
Share on other sites

Salut

 

Une perle rare sur le net !

 

Une petite vidéo de Pierre Thomas qui fait une très bonne synthèse des découvertes de Curiosity et d'opportunity.

 

 

Gilles

Share this post


Link to post
Share on other sites
Salut

 

Une perle rare sur le net !

 

Une petite vidéo de Pierre Thomas qui fait une très bonne synthèse des découvertes de Curiosity et d'opportunity.

 

 

Gilles

 

Merci pour le partage, Pierre Thomas est vraiment très facile à écouter, et les hypothèses qu'il formule sont très intéressantes.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Quelles images donnent-elles autant l'impression de se balader sur Mars? J'ai failli râler contre ce chauffard qui gare son rover n'importe où et gâche le paysage! Merci, Damia, pour ces magnifiques images.

Bon ciel!

Share this post


Link to post
Share on other sites

Merci Fourmi103 (Damia) pour tes magnifiques compositions, saches qu'ici ton sens artistique sera apprécié à sa juste valeur. Et tant pis pour les réactionnaires, injurieux et nasaphobes d'en face. :p

Edited by jgricourt

Share this post


Link to post
Share on other sites

Merci voisine Fourmi!très belles images!

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bonjour...C'est bien simple : Je me barre d'Astrosurf pour une durée indéterminée. Je ne m'y sens plus safe… L'idée de fréquenter des gens qui sont à des années-lumières de mes convictions me rend malade...

 

Suite aux onze autre réponses, à mon tour...

J'apprécie la diversité de tes images retravaillées de Mars. De même que j'apprécie la diversité des personnes sur le forum... de toutes origines et milieux sociaux... et la diversité de leurs convictions. Quant aux années lumière, l'univers se mesure en années lumière. Je continue de visiter ton site, pas si loin, avec cette ouverture d'esprit.

Edited by Paul_Wi11iams

Share this post


Link to post
Share on other sites

Des images magnifique Merci ça fait voyager .. Voir cette endroit qui logiquement nous n'aurons jamais du voir ..

Share this post


Link to post
Share on other sites

Petite mosaïque en date du Sol 641. Le rover a pointé sa Mastcam100 en direction des montagnes de Gale, et pas mal de détails sont visibles sur un gros cratère situé à leur pieds. L'espèce de matrice visible sont des artéfacts de la dé-Bayerisation des images brute (d'ailleurs je sais pas ce qu'il leur prends d'envoyer de nouveau des images non dé-Bayerisées).

 

Sol641_Mastcam100_b.jpg

Share this post


Link to post
Share on other sites

Comme pour beaucoup de paysages martiens, ce sont les poussières en suspension qui donne une véritable perspective et une profondeur à l'image. Cela rend aussi l'ambiance envoûtante du lieu.

 

Petite mosaïque en date du Sol 641. ...L'espèce de matrice visible sont des artéfacts de la dé-Bayerisation des images brute (d'ailleurs je sais pas ce qu'il leur prends d'envoyer de nouveau des images non dé-Bayerisées).

 

Ça se trouve que je suis le seul ici à ne pas connaître ce terme Bayerisation. Je ne voyais pas de définition toute de suite en français.

 

Avec un premier survol des articles à ce sujet, je comprends ceci:

 

La surface d'un capteur numérique est un pavage de trois couleurs Rouge, Vert, Bleu avec un doublage de Vert pour correspondre à la sensibilité renforcé de nos yeux pour cette dernière. Quand on zoom, l'image se pixelise. Les points vus en chacune des trois couleurs deviennent visibles de façon répétée, et produisent un effet damier. C'est ce que l'on nomme la Bayerisation. La dé-Bayerasition consiste à interpoler ou calculer une approximation de ce qui devait être la couleur estimée pour chaque point.

 

Ai-je bien compris ?

Et pourquoi le phénomène ne se produit que sur des zones délimitées de l'image ?

Y a-t-il un document de référence en français pour une explication officielle ?

 

Il reste que l'effet n'est pas exactement ce que l'on attend. Au lieu de donner une séquence genre

RBGBRBGBRB

BGBRBGBRBG

GBRBGBRBGB

ou quelque chose de cet acabit,

 

on a ceci

5aa58326e6bbc_140602_image-damier-Webastro.jpg.4c97d246d38a8a2021d983fa36d39292.jpg

Or, en regardant, nous avons des carrés verts sur fond neutre, comme des vitres d'un immeuble éclairé.

et de temps en temps, il y a une fenêtre manquante ou "éteinte".

C'est donc plus compliqué que c'en a l'air.

 

On devine que personne ne peut maîtriser l'ensemble des spécialisations nécessaires à une mission dans l'espace !

Edited by Paul_Wi11iams

Share this post


Link to post
Share on other sites

En fait le problème des pavages colorés qui subsiste est simple dans son origine : les images Bayérisées sont en jpeg, format d'image destructeur. Ce qui fait que dans les zones homogènes, la matrice est en partie détruite. Quand on dé-Bayerise une telle image, ces zones de la matrice dégradées sont mal ré-encodées, et ça donne ces artéfacts disgracieux. Le résultat serait impeccable avec une image de base en format brut, sans compression.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Une petite carte postale, faite avec les images du Sol 647 :)

 

Sol647_pano_postcard_web-943x600.jpg

Share this post


Link to post
Share on other sites

Merci encore, le noir et blanc, c'est sympa aussi :)

On constate que la route est bien plus plane et bien moins caillouteuse qu'avant, c'est un bon point pour les roues de Curiosity.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Magnifique photo avec cet effet de profondeur, elle me fait penser à des dunes de sable, en tout cas on pourrai se croire quelque part à la frontière d'un désert sur Terre.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Salut

 

Pour Curiosity : (suivez le liens de ma signature pour voir les images)

 

Durant le trajet du rover à travers les pleines de « Aeolis Palus » situé sur le plancher du cratère « Gale », en serpentant à travers des vallées sinueuses peu profonde bordé de buttes de un et six mètres de hauteur aux sommets plats, surmonté de gros cailloux aux teintes foncés qui ressemblent à des éjectas résultant d’avènement beaucoup plus récents. L’astromobile à rencontré sur sa route des conglomérats de roches sombres aux formes arrondis, des pavées d’affleurements formés de grès et des escarpements composés d’empilements rocheux aux tons claires et inclinés qui tapissent les parois interne des vallées. Les affleurements rocheux de cette couche sédimentaire présente une texture formé d’une superposition de fine lamelle de grès avec des stratifications obliques, comme ceux rencontré au Sol 120 à « Shaler », dont certaines lamelles plus résistantes à l’érosion causé par le vent chargé de fine poussière de sable semblent sortir tout droit du sol martien, maintenue en suspension par la faible gravité et par une atmosphère très peu dense et sec. Les caractéristiques de ses formations lithologiques indiquent très clairement que les dépôts les plus anciens de ses sédiments, se sont probablement formés dans un milieu aqueux de faible profondeur et ayant persisté sur différents intervalle de temps. Ce type de dépôt remonte à l’époque située juste après la formation du cratère « Gale », soit tout juste après l’ère de la formation des phillosilicates argileux. La formation d’un lac peu profond et peu tourmenté a permis la formation d’un plancher lisse composé presque essentiellement de pavée d’affleurement de grès aux grains fin avec un peu d’argile, ce qui correspondant à la couche de fond « Sheepbed ».

 

La stratification fine des affleurements rocheux indique également que le dépôt des sédiments s’est effectué sous un faible courant durant une assez longue période de temps, dont l’épaisseur des lamelles de chaque strates retrace une certaine période climatique ou un événement géologique particulier ayant survenu sur la planète. Plus tard, lors d’avènement qui sont associé aux grandes périodes de débâcles inondables, causé par exemple par la fonte des glaciers se trouvant au sommet du mont « Sharp », ou par la remonter de nappe phréatique en période plus chaude ou lors de la collision de météorites à proximité. Des zones d’écoulement fluvial et torrentiel se sont mises à dévaler les pentes en dessinant le contour des vallées et des buttes qui caractérise si bien le flanc nord-ouest du mont « Sharp ». Le torrent est venu ensuite inonder la pleine situé en contre bas en érodant et en creusant le sol sur sont passage. L’érosion des parties moins résistantes situées juste sous le couvercle du plancher du lac par la circulation d’une grande quantité d’eau, a creusé les vallées et a favorisée les zones d’éboulis par l’effondrement des parties plus résistantes en formant les différentes zones d’escarpements rocheux qui entoure la base des buttes. Plusieurs lignes de flottaisons semblent indiquer que ce phénomène s’est reproduit à plusieurs autres reprises, mettant en relation des périodes sèche et humide correspondant à la couche géologique intermédiaire de « Gillespie ». Certaines des roches éparpillées sur le sol, sur les pentes et le sommet des petites vallées, proviennent d’une couche d’éjectas plus récente qui a été créé lors de la formation des petits cratères qui se trouvent aux alentours, et que l’érosion a dégagée par la suite en favorisant des petites zones d’éboulis le long des pentes des vallées. Les roches aux formes arrondis ont subis l’action érosive de l’eau, tandis que les autres aux arrêtes plus aigus sont plus récentes. Mais comme il fallait s’y attendre, Curiosity a photographié ses premières météorites au Sol 637 que l’on peut voir au centre du panorama de la figure 71, et qui ont été baptisées « Lebanon » et « Littleton » pour la plus grande des deux qui fait environ deux mètres de large (Figure 72). Il s’agit de plusieurs fraguements d’une même météorite ferreuse que l’on retrouve à moitiés enfouis dans le sol, et qui a éclaté en plusieurs morceaux peu de temps avant de toucher le sol martien à une époque ou l’atmosphère de Mars devait être beaucoup plus dense.

 

Deux semaines plus tard au Sol 643 le 28 mai, Curiosity franchit le cap du septième kilomètre parcourus à la surface de la planète Mars (Figure 73).

 

Gilles

Edited by Gilles98

Share this post


Link to post
Share on other sites

Merci pour le rapport en français Gilles ;)

 

Ce qui est décrit est assez intéressant. Il semble que le cratère Gale aurait été le lieu de nombreux évenements différents les uns des autres et d'assez courte durée (en témoigne la finesse des strates si je ne me trompe pas) : évenements saisonniers comme la fonte de glaciers et la remontée de nappes thréatiques, la formation de lacs, de torrents...

Il y a eut un recyclage important des roches à une certaine époque, cela devait être très mouvementé à l'époque :)

Share this post


Link to post
Share on other sites

Salut

 

Peut-être dans les premier 500 millions d'années, mais après ce fut des événement très épisodique et rare !

 

Il faut avoir plus de précision concernant les cycles de précession et autre ! Mais en gros c'est la couche de Glenelg qui a perdurer le plus gros du temps

 

Gilles

Share this post


Link to post
Share on other sites
Salut

 

Peut-être dans les premier 500 millions d'années, mais après ce fut des événement très épisodique et rare !

 

Il faut avoir plus de précision concernant les cycles de précession et autre ! Mais en gros c'est la couche de Glenelg qui a perdurer le plus gros du temps

 

Gilles

Salut,

 

Les argiles au pied du mont Sharp se sont formées à cette époque ? Merci pour les précisions en tout cas, je pensais que glenelg était le résultat d'un écoulement limité dans le temps. Mais alors pourquoi n'a-t'on pas trouvé d'argiles du côté de glenelg (je suppose que l'erosion a éffacé toutes traces dans ces zones la et ce qu'il reste en sediments, c'est uniquement Aeolis Mons)

Edited by alfred78

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now

  • Recently Browsing   0 members

    No registered users viewing this page.