logastro

Les magazines astro

Recommended Posts

Heu ....... 

 

c’est plutôt bien non, sinon à quoi avoir 2 magazines ?

Edited by Greenood

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 3 heures, Greenood a dit :

Heu ....... 

 

c’est plutôt bien non, sinon à quoi avoir 2 magazines ?

Bien sûr ! Et même de trois ! avec le nouveau mag." Les secrets de l'Espace", (style entre les deux nommés), avec dans le n°2, à la rubrique test un choix d'instrument, plutôt original ! : le 154/1370 Ritchey-Chrétien d'Omégon ...à 465€ ...

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 4 heures, VIRGO 26 a dit :

Je ne pense pas avoir fait l'erreur de confondre pages rédactionnelles et d'informations avec les pages publicitaires, communes dans les deux revues ! 

Oui tu as raison. 

Il y a quand même des contre exemples, comme l'article p. 42 d'Astrosurf Magazine n°89 avec cette chasse aux éclipses à 6000€.

Et dans le Ciel et Espace du mois dernier le test du petit Orion Skyscanner à moins de 100€.

 

Mais tant mieux pour la diversité, et si Astrosurf est le mag des astrams fauchés ça me convient très bien et j'assume parfaitement. 

 

Dans un contexte difficile pour la presse écrite on ne peut que se réjouir d'avoir encore du choix.

Longue vie à toutes ces publications !

:)

  • Merci / Quelle qualité! 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 4 heures, hibou a dit :

Oui tu as raison. 

Il y a quand même des contre exemples, comme l'article p. 42 d'Astrosurf Magazine n°89 avec cette chasse aux éclipses à 6000€.

Et dans le Ciel et Espace du mois dernier le test du petit Orion Skyscanner à moins de 100€.

 

Mais tant mieux pour la diversité, et si Astrosurf est le mag des astrams fauchés ça me convient très bien et j'assume parfaitement. 

 

Dans un contexte difficile pour la presse écrite on ne peut que se réjouir d'avoir encore du choix.

Longue vie à toutes ces publications !

:)

C'est une excellente et juste conclusion, je te l'accorde. J'ai voulu simplement attiré l'attention sur le choix des publications, suite à la demande d'un jeune homme, qui me demandait le magazine de vulgarisation le plus adapté  à son statut de débutant...Si Astro Magazine existait...

  • J'aime 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Un mot ici pour signaler à ce qui n'ont pas encore testé "Astrosurf magazine" qu'ils peuvent y aller les yeux fermés.

Il n'est pas dispo en kiosque, donc visibilité réduite pour les gens qui ne fréquentent pas la milieu assidument, mais ce serait dommage de passer à côté.

Le fond est 100% dédié observation et astram de tous les niveaux, c'est un relai idéal pour les "orphelins d'Astronomie magazine" comme je l'étais.

La forme est très qualitative, avec couverture épaisse et papier glacé, le mag pèse lourd et les photos sont surperbe. La maquette est lisible et les infos précises.

Pour 7€ tous les 2 mois, ce serait dommage de s'en passer :)

 

Je me suis abonné depuis le 90 de ce mois-ci.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 14 heures, Jérôme AE a dit :

 

Un mot ici pour signaler à ce qui n'ont pas encore testé "Astrosurf magazine" qu'ils peuvent y aller les yeux fermés.

Il n'est pas dispo en kiosque, donc visibilité réduite pour les gens qui ne fréquentent pas la milieu assidument, mais ce serait dommage de passer à côté.

Le fond est 100% dédié observation et astram de tous les niveaux, c'est un relai idéal pour les "orphelins d'Astronomie magazine" comme je l'étais.

La forme est très qualitative, avec couverture épaisse et papier glacé, le mag pèse lourd et les photos sont surperbe. La maquette est lisible et les infos précises.

Pour 7€ tous les 2 mois, ce serait dommage de s'en passer :)

 

Je me suis abonné depuis le 90 de ce mois-ci.

 

 

Je confirme. Une excellent revue dédiée 100% à la pratique de notre passion. 

Share this post


Link to post
Share on other sites

Je reviens un instant sur l'AstroSurf Mag de ce mois-ci.

Toujours aussi beau, et comme d'hab je me jette sur "le CP facile" où le sujet est M51...

 

Ben franchement, je ne la trouve pas facile du tout du tout !!

J'ai passé 2 soirées infructueuses dessus, à naviguer sans fin entre eta UMa, 24 des chiens de chasse, en retraçant ce bon sang de "triangle plat" à 90° de la grande ours. Je cherche sans fin la petite maison sensée contenir M51... rien.

Ciel facile, ciel facile, tout est relatif..........

 

Pour le reste, beau mag comme d'habitude.

Edited by Jérôme AE

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bonjour Jérôme (et autres qui trouvent M 51 difficile),

Ce n’est jamais facile de qualifier de « facile ou non » une cible. Tout dépend de son degré de facilité à utiliser ses outils (chercheur, pointeur, grossissement, instrument, etc.), de la qualité de son ciel (pollution lumineuse, acclimation, acuité et technique (vision indirecte) de l’observateur,…) sans parler évidemment de la qualité de son ciel lors de l’observation ; c’est inutile de rechercher une pâle petite tache diffuse sous un ciel médiocre. Mieux vaut attendre où renouveler son observation sous de meilleurs cieux.

 

Cela me fait penser à une expérience que j'avais fait avec plusieurs observateurs de différents niveaux pour avoir un avis sur la "visibilité" d'un objet : selon les personnes, j'avais des commentaires comme "assez bien visible ou c'est un peu faible !"

 

Tout d'abord « voir ou plutôt retrouver » sa cible passe par de multiples conditions et tout d’abord en ayant un bon document pour le repérage. La carte et son zoom dans AS me semblent un optimum que l’on ne retrouve pas souvent ailleurs. J’essaye de les concevoir pour les rendre « utilisables ».

Je pense que la grande majorité des observateurs utilisant les documents fournis penseront que c’est « bien foutus ». S’il y a des retours (j'en ai si rarement !), ils sont les bienvenus.

 

Il y a donc de très nombreux facteurs que l’on peut quantifier et qualifier, comme ceux évoqués plus haut et d’autres comme tout simplement son aptitude à faire correspondre le champ vu dans son instrument et le champ de(s) carte(s). Et pour ça, rien mieux que la pratique.

 

Mais si malgré tout, le challenge est trop difficile, on peut descendre d’un cran dans l’échelle de visibilité ou demander à une tierce personne plus expérimentée de faire la manip avec vous ; c’est aussi comme cela que l’on pousse un « ahhh, je comprends maintenant ! »… à défaut d’avoir le rédacteur de la rubrique vous montrer le chemin sur le terrain.

 

PS : je viens de voir que vous utilisiez un 115 avec comme oculaire un K20 mm. Normalement, sous un ciel correct, M 51 n'est pas difficile. Par contre, inutile de grossir de trop en prenant le 6 mm car si on est pas habitué, l'image peut vraiment paraître bien "sombre" sur cette galaxie avec en plus le problème de l'étroitesse du champ qui ne facilite pas le pointage (forcément fait avec le K 20) et le suivi de l'objet.

Edited by Alexandre Renou
Complément avec un PS spécial pour le matériel de Jérôme

Share this post


Link to post
Share on other sites

Merci pour ce retour direct, j'adore votre rubrique que je suivais aussi assidument sur AstroMag !

Vos cartes sont toujours une aide très précieuse que je découpe et plastifie...

Tout le monde parle du PSA, mais à l'approche des objets qu'on cherche dans le froid et le noir, il n'y a plus rien dans le PSA... et bien trop dans l’oculaire... :(

Pour les objets du CP facile, je me demande vraiment si les galaxies sont raisonnables... ou alors M51 est vraiment la plus "facile" de toutes, et je manque d'entrainement. Elle est vraiment la plus 'facile' M51 pour un astram aguerri ?

 

Sinon sur un autre sujet, j'ai cherché partout une de vos rubriques CP facile sur M38 dans mes vieux AM, mais pas trouvé.

Vous n'avez pas un livre à sortir pour regrouper tous vos "CP facile" ? je suis fan...

Share this post


Link to post
Share on other sites

Jérôme, j’ai traité de M 38 dans le n°119 de janvier 2010 dans le feux AM. Mais j’ai prévu de m’en occuper début 2020 ou 2021…

 

Pour un regroupement best of, ce n’est pas prévu actuellement ; au mieux un regroupement de mes chroniques d'AS sur 4-5 ans ?? Faut voir avec les responsables d’AS.

 

A côté de cela, je m’occupe d’un projet totalement perso à savoir un best of sur les stars du ciel austral « l’essentiel du ciel profond austral » avec plus de 80 cibles observées dans différents instruments en 150 pages environ…

Edited by Alexandre Renou

Share this post


Link to post
Share on other sites

Ciel profond facile...mais avec quel instrument ? Il ne faut quand même pas croire (malgré tout ce qui est écrit) que tout le monde possède un 300mm ou plus. Plein d'amis ont des 115, 200 voir 250. Et il serait bien aussi de penser à eux dans les observations et la description de ce qu'on voit à l'oculaire réellement. Un livre le fait très bien : Star Watch de Philip Harrington.

J'ai commandé à l'unité quelques numéros d'Astrosurf et lu les articles d'Alexandre Renou : complets sans doute, mais je trouve les méandres un peu compliquées parfois et pas assez à la portée des instruments plus modestes.

Un peu de simplification serait une bonne chose pour les non "professionnels". Des rubriques débutants ou suggérant ce que l'on peut voir par constellation avec des instruments type 115 à 200-250 apporteraient un plus.

Ce qui ne m'a pas empêché de m'abonner ce jour à Astrosurf 🙂.

Pour M51 je ne me prononce pas, car je ne suis pas en conditions optimales pour la regarder (à essayer plus tard en ciel noir). Je lis ça et là que c'est difficile en-dessous de 300mm de voir les bras : réalité ?

Edited by mamout84

Share this post


Link to post
Share on other sites

Nouvel échec cet nuit, ou plutôt demi-échec : j'ai vu 2 tachouilles, mais voulant confirmer que c’était bien réel (et pas de la buée ou mes yeux) j'ai bougé le scope pour "refaire le chemin".......... et je ne les ai jamais retrouvé. Mais je vrois que j'ai les 3 étoiles par contre :(

 

Une suggestion pour M. Renou : vos cartes sont excellentes, mais pourriez-vous ajouter en légende quelques ronds donnant des champs de référence sur la carte de ce mois on voit un champ de 6.5° qui correspond à un large chercheur, mais une fois à l’oculaire avec mon K25 (qui doit équiper beaucoup de vrais débutants), j'ai un champ riquiqui. Pour avoir une idée il fait très précisément la largeur des 3 étoiles de Cr69 (~1° je crois, d'ailleurs au passage il ferait un bon sujet de papier pour débutant). Difficile de sauter d'une étoile à l'autre avec ça...... plutôt que la limitation du diamètre, je pense que beaucoup d'astram peu équipés sont comme moi plutôt gênés par un champ apparent réduit et un chercheur pourri...

Share this post


Link to post
Share on other sites

Les difficultés de pointage doivent faire l'objet d'un autre sujet. Les discussions de détail sur le contenu d'un 

magazine en particulier sont à traiter sur le site de ce magazine, Webastro n'ayant pas vocation à en assurer

le courrier des lecteurs. Merci d'en tenir compte.

La Modération.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bonjour à tous,

Je suis surpris par la réaction de mamout84 que je trouve un peu excessive :

- Tout d’abord quand vous dites : « il serait bien aussi de penser à eux dans les observations et la description de ce qu'on voit à l'oculaire réellement ». Justement, mes rubriques sont réalisées uniquement à partir de mes propres observations et sauf exception, toujours avec les mêmes instruments dans des conditions d’observations similaires ordinaires. Le fait d'avoir toujours le même observateur (en plaine) permet d'avoir un référentiel constant par rapport à soi même; certains voient mieux, donc c'est l'inverse pour plein de raisons différentes.

- Beaucoup de mes observations ont été faites avec des instruments de la gamme 80 à 250 mm de diamètre, un panel qui englobe la majorité des astrams.

Après il est difficile de donner tout ce qui est nécessaire et utiles aux pointages car chacun a un matériel différent (instrument, oculaire, etc) et une manière particulière pour pointer. La rubrique n’a pas vocation d’être un guide totalement détaillé pour apprendre à observer pour les plus débutants (et encore je parle de différents grossissements pour un même instrument).

L’idée du champ de 1° est bien (il y a déjà le champ « jumelles » de 6,5°).

J’ai feuilleté le livre en question sur le net : premièrement il est en anglais et deuxièmement, il n’y a guère de cartes ou de renseignements plus complets (au contraire je trouve).

Souvent on m’a dit de référencer les objets par constellation. Mais c’est difficile car si la Vierge ou la Grande Ourse par exemple contiennent bcp d’objets « brillants », bcp d’autres n’en contiennent qu'1 ou même aucun.

En tout cas, si on veut traiter uniquement les « (très) faciles », alors il ne faut jamais mettre de galaxie (sauf M 31, et pas même M 33 parce que peu contrastée et je ne parle même pas de M 101 par exemple ou de la kyrielle de Messier de la Vierge, c’est trop le fouillis de tachouilles insignifiantes les unes sur les autres…). Il n’y a guère que les amas (parce que les nébuleuses, c’est petit ou faiblard!) pour être des objets « faciles ». Les observations en automne et printemps n'offrent alors aucune perceptive vues leurs faibles éclats d'objets du ciel profond.

L’astronomie nécessite de la pratique et pratiquer encore et encore permet de découvrir plein de choses et de se forger ses propres outils d’observations mais aussi de (re)découvrir d’autres cibles.

 

Jérôme, avec de la persévérance, je sens que tu vas bientôt y arriver et pousser un grand hourra !!

 

PS : le modérateur ne souhaitant pas transformer ces écrits et remarques en courrier des lecteurs, je suis prêt éventuellement à poursuivre la discussion sur le site du magazine ou en privé.

Edited by Alexandre Renou
  • Merci / Quelle qualité! 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Je suis d'accord avec Alexandre car dans ses articles il décrit systématiquement les objets avec une lunette de 90 mm et / ou  un T130, pour peu que les cibles soient accessibles à ce type de diamètre.

Le critère de "facilité" est très subjectif : il dépend du couple instrument + ciel, mais aussi du grossissement employé (beaucoup), de la fatigue, de l'expérience de l'observateur, de sa patience, ses habitudes, etc ..

Quand j'étais à la 80ED et que je notais une galaxie de mag 11 "assez facile" c'est aussi parce que je m'étais frotté bien avant à d'autres de mag 11.5 ou 12 en mode challenge extrême. Un gars habitué à 250 ou 300 mm sur des cibles brillantes, aurait jugé peut-être la galaxie de mag 11 comme quasi invisible. Ou pas, selon sa vue.

Pour essayer de quantifier la difficulté d'observation d'un objet du ciel profond je me réfère maintenant aux échelles de Ciel Extrême, à savoir les 3 niveaux de vision directe et les 5 niveaux de vision indirecte. Cela donne une bonne idée pour autrui mais aussi quand je relis mes notes d'années passées. Je vois ainsi tout de suite le gain d'un plus gros diamètre.

A cela s'ajoute aussi la difficulté de repérage.

Franchement M51 ne fait pas partie des galaxies difficiles en tant que telle, il faut juste un ciel transparent. Si ce n'est pas le cas elle peut vite devenir difficile, comme beaucoup de spirales vues de face.

Dans les faciles il y a par exemples M31 (oeil nu), M82, M81, M66, M65, M64 etc ....

Je parle de la détection seulement, car si après on veut voir des détails sur une galaxie, là ça devient effectivement bien plus difficile et gros diamètre + ciel très pur sont les prérequis absolus. Même à 300 mm une galaxie célèbre comme une Messier, reste assez diffuse.

 

Un guide de ciel profond facile est le Gilis "j'observe le ciel profond avec une lunette de 60 ou un télescope de 115",

 

C'est vrai Alexandre qu'une compil de tes articles serait particulièrement intéressante !

Edited by etoilesdesecrins
  • J'aime 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Personellement, pour M51, je fais un angle droit par rapport à la ligne Mizar-Alkaid, et je reporte la moitié de cette distance. Au chercheur 9x50 jai le triangle d'Alexandre dans le champ (le toit de la maison) et même au chercheur 9x50 on voit bien qu'une des étoiles à coté du triangle n'en est pas une ! C'est légèrement plus pâteux ! Après, je me souviens avoir observé le trio du Lion et toutes les personnes autour de moi ne voyaient absolument rien !!! L'expérience joue beaucoup ! M51 je l'ai vu la première fois dans un 115, une petite poire, mais un miroir japonais des années 80 !

Si je suis de nouveau abonné à Astrosurf-mag, c'est surtout à cause de la présence d'Alexandre Renou ! Je l'ai déjà écrit à astrosurf et je le reprécise ici ! On se plaint souvent de ce qui ne va pas mais on mentionne rarement ce qui va ! Ce qui m'ennuie parfois dans les articles c'est la magnitude des objets ! J'ai un 300 mais un ciel pourri par la météo et la PL du coup quand j'ai des magnitudes au dessus de 11 je ne tente même pas, sauf cas exceptionnel, qui m'a permis de voir une galaxie de mag 14 à côté de M101 (très difficile M101 si le ciel n'est pas là !)

Edited by chatbleu54
  • J'aime 3
  • Merci / Quelle qualité! 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Le modérateur nous demande de stopper ce HS, donc je ne réponds plus dans ce sujet, mais par correction pour M. Renou je me dois de préciser que j'ai trouvé M51 hier soir ! Je prépare un CROA sur ce sujet.

  • J'aime 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Un grand MERCI à chatbleu54 pour son encouragement, c'est si rare d'avoir des retours.:):)

Pour cela, je te propose si tu passes dans ma région un soir de faire une observation chez moi avec mes optiques dont mon T 560 maison.;)

Super Jérôme d'avoir vu M 51 !

  • J'aime 1
  • Merci / Quelle qualité! 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now

  • Recently Browsing   0 members

    No registered users viewing this page.