Jump to content
Will

Grand jeu : Mots astro dans les chansons !

Recommended Posts

Satune - Benabar

 

Evidemment...

 

"a9VZA_igxxA" via YouTube
ERROR: Si vous lisez ce texte, YouTube est hors-ligne ou vous n'avez pas installe Flash

 

Au centre du système salaire

Une vieille planète tourne à l'envers

Protégée par ses anneaux périphériques

Un jour Saturne crèvera de son trafic

 

On l'appelle aussi la ville lumière

Parce que les sans défense sur leurs trottoirs

Grâce à leurs réverbères de chevet

Peuvent bouquiner pour s'endormir super

 

Il y a même une fusée

En métal rouillé

Mais elle a pas de moteur

Elle pourra jamais décoller

De Saturne! on est coincé!

 

Les Saturniens rèvent de campagne de Côte-d'Azur

Pourquoi respirer plus longtemps l'hydrocarbure?

Provoquent les provinciaux qui se marrent et qui s'étonnent

Alimentaire mon cher Watson!

 

Saturne manque pas d'idées pour torturer les clodos

Ils ont même inventé un nouveau banc de métro

Qui les empèche quel progrès de s'allonger

Mais le ventre de la ville va bientôt les digérer

 

Gavroche habite Belleville il a 8 ans il est Malien

Les Thénardiers de l'Hôtel de Ville

Veulent l'expulser lui et les siens

"Je suis tombé par terre c'est la faute au maire

La gueule dans le ruisseau la faute au proprio"

 

Saturne a inventé un nouveau vocabulaire

Quand un désespéré se fout en l'air

Pour ne pas dire "suicidé" ou "un malheureux de plus en moins"

On dit "un incident sur la ligne B du RER"

 

Comme on peut lire sur les vitrines des magasins

A louer à vendre livraison gratuite

Satisfait ou remboursé deux pour le prix d'un

Tout doit disparaître tout doit disparaître

Tout doit disparaître.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bonjour Jean-Paul, :)

 

ça doit être dur de faire plus astro que ça : paroles , images , musique . . . . .

 

Certes, c'est assez dur, mais je crois avoir trouvé une chanson assez "astro", tant par les paroles (ce n'est pas la peine que je les reproduise car elles vont s'afficher [et en deux langues même ;) !... ], dans les images du clip), que par la musique : "Le soleil et la lune" de Charles Trénet ;) :

 

48105.jpg

 

Pour information, cette chanson "astronomique" date de 1939. C'est en effet à l'occasion de sa mobilisation en septembre 1939 à Salon-de-Provence (Bouches-du-Rhône), que Charles Trenet (1913-2001), compose avec Albert Lasry cette fameuse chanson "Le soleil et la lune".

 

"http://www.youtube.com/watch?v=2j9wvUy5FmA" via YouTube
ERROR: Si vous lisez ce texte, YouTube est hors-ligne ou vous n'avez pas installe Flash

 

Roger le Cantalien. :rolleyes:

Share this post


Link to post
Share on other sites
Bonjour Jean-Paul, :)

 

Certes, c'est assez dur, mais je crois avoir trouvé une chanson assez "astro", tant par les paroles (ce n'est pas la peine que je les reproduise car elles vont s'afficher [et en deux langues même ;) !... ], dans les images du clip), que par la musique : "Le soleil et la lune" de Charles Trénet ;...

:nono:

Rhoo le vilain tricheur !!!

 

déjà proposé par Will en message n°28 :

http://www.webastro.net/forum/showpost.php?p=604087&postcount=28

 

pas de chance ! :p

Share this post


Link to post
Share on other sites

Il me semble qu'elle a déjà été postée, Roger.

 

Par contre, de très astro, j'ai "la Lune est morte" des Frères Jacques puisqu'elle avait été écrite à l'occasion du 1er pas sur la Lune.

Cette conquète signifiant dans la chanson la fin de la Lune en tant qu'astre poétique et porteur de rêves...

 

http://www.dailymotion.com/video/x1y5vf_freres-jacques-la-lune-est-morte

 

Pleurez Pierrots, poètes et chats noirs,

La Lune est morte, la Lune est morte.

Pleurez Pierrots, poètes et chats noirs,

La Lune est morte ce soir...

 

Un homme marche sur le sol

De ce vieux miroir de vos rêves

Et c'est votre cœur que l'on crève.

La corde qu'on vous passe au col !

Il va falloir aller plus loin,

Par delà des millions d'étoiles

À la recherche de l'étoile

Qui vous fera rêver demain...

 

Pleurez Pierrots, poètes et chats noirs,

La Lune est morte, la Lune est morte.

Pleurez Pierrots, poètes et chats noirs,

La Lune est morte ce soir...

 

Comme une fleur de tournesol

On a mis la Lune en bouteille

Et les enfants de la corbeille

Ont applaudi comme à guignol.

Un homme marche sur le sol

De ce vieux miroir aux merveilles,

Dans mon jardin depuis la veille,

Ne chante plus le rossignol...

 

Pleurez Pierrots, poètes et chats noirs,

La Lune est morte, la Lune est morte.

Pleurez Pierrots, poètes et chats noirs,

La Lune est morte ce soir...

Share this post


Link to post
Share on other sites

Dans le même sens, Tasmin Carsher, sleeping satellite:

 

 

(ça doit faire la cinquième fois que je le poste celui-là. On peut en conclure que j'aime)

 

I blame you for the moonlit sky

and the dream that died

with the eagles' flight

I blame you for the moonlit nights

when I wonder why

are the seas still dry?

don't blame this sleeping satellite

 

Did we fly to the moon too soon

did we squander the chance

in the rush of the race

the reason we chase is lost in romance

and still we try

to justify the waste

for a taste of man's greatest adventure

 

I blame you for the moonlit sky

and the dream that died

with the eagles' flight

blame you for the moonlit nights

when I wonder why

are the seas still dry?

don't blame this sleeping satellite

 

have we lost what it takes to advance?

have we peaked too soon?

if the world is so green

then why does it scream under a blue moon

we wonder why

If the earth's sacrificed

for the price of it's greatest treasure

 

I blame you for the moonlit sky

and the dream that died

with the eagles' flight

blame you for the moonlit nights

when I wonder why

are the seas still dry?

don't blame this sleeping satellite

 

and when we shoot for the stars

what a giant step

have we got what it takes

to carry the weight of this concept

or pass it by like a shot in the dark

miss the mark with a sense of adventure

 

I blame you for the moonlit sky

and the dream that died

with the eagles' flight

blame you for the moonlit nights

when I wonder why

are the seas still dry?

don't blame this sleeping satellite

 

Patte.

Share this post


Link to post
Share on other sites
:nono:

Rhoo le vilain tricheur !!!

 

déjà proposé par Will en message n°28 :

http://www.webastro.net/forum/showpost.php?p=604087&postcount=28

 

pas de chance ! :p

 

 

Bonjour Waskol, :)

 

Désolé, je n'avais pas parcouru toutes les pages de ce "topic"... :wub: :wub: :wub:

 

Excuse-moi, Willy, de cette erreur, bien involontaire, crois-le bien... :cry: :cry: :cry:

 

Roger le Cantalien. :rolleyes:

Share this post


Link to post
Share on other sites

Instant Karma, John Lennon.

 

 

"EqP3wT5lpa4" via YouTube
ERROR: Si vous lisez ce texte, YouTube est hors-ligne ou vous n'avez pas installe Flash

 

(...)

Why in the world are we here

Surely not to live in pain and fear

Why on earth are you there

When you're ev'rywhere

Come and get your share

 

Well we all shine on

Like the moon and the stars and the sun

Yeah we all shine on

Come on and on and on on on

(...)

Share this post


Link to post
Share on other sites

C'est qui la bandée qui tricote?

 

Et qu'est-ce qu'elle tricote au fait, une écharpe?

 

Patte.

Share this post


Link to post
Share on other sites
C'est qui la bandée qui tricote?

 

Et qu'est-ce qu'elle tricote au fait, une écharpe?

 

Ca doit être une Parque (ou une Moire, en grec...). Ce qu'elle tricote, c'est notre destin.

Share this post


Link to post
Share on other sites

"[/YOUTUBE]J'en ai deux qui viennent:

 

-M-La Bonne Etoile

 

Terrien

Juste une poussière

Dans un système solaire

Une chose mystèrieuse

 

C'est rien

On est tous un peu flou

Pas sûr de nous du tout

Dans la nébuleuse

 

Ce soir

En r'gardant les étoiles

J'ai vu dans le ciel

Quelque chose qui brille brille brille

 

[YOUTUBE]http://www.youtube.com/watch?v=eYDBlB5DEdU" via YouTube

ERROR: Si vous lisez ce texte, YouTube est hors-ligne ou vous n'avez pas installe Flash

 

xxx

 

et Monty Pythons Galaxy Song

 

Whenever life gets you down, Mrs. Brown,

And things seem hard or tough,

And people are stupid, obnoxious or daft,

And you feel that you've had quite eno-o-o-o-o-ough...

 

Just remember that you're standing on a planet that's evolving

And revolving at nine hundred miles an hour,

That's orbiting at nineteen miles a second, so it's reckoned,

A sun that is the source of all our power.

The sun and you and me and all the stars that we can see

Are moving at a million miles a day

In an outer spiral arm, at forty thousand miles an hour,

Of the galaxy we call the "Milky Way".

 

Our galaxy itself contains a hundred billion stars.

It's a hundred thousand light years side to side.

It bulges in the middle, sixteen thousand light years thick,

But out by us, it's just three thousand light years wide.

We're thirty thousand light years from galactic central point.

We go 'round every two hundred million years,

And our galaxy is only one of millions of billions

In this amazing and expanding universe.

 

(Animated calliope interlude)

 

The universe itself keeps on expanding and expanding

In all of the directions it can whizz

As fast as it can go, at the speed of light, you know,

Twelve million miles a minute, and that's the fastest speed there is.

So remember, when you're feeling very small and insecure,

How amazingly unlikely is your birth,

And pray that there's intelligent life somewhere up in space,

'Cause there's bugger all down here on Earth.

 

"http://www.youtube.com/watch?v=buqtdpuZxvk" via YouTube
ERROR: Si vous lisez ce texte, YouTube est hors-ligne ou vous n'avez pas installe Flash

Share this post


Link to post
Share on other sites

Petite vidéo d'une musique très sympa du groupe américain Tortoise (qui, pour moi, a révolutionné la musique expérimentale de ces 20 dernières années) où l'on y voit notamment beaucoup d'images des programmes Gemini et Apollo :

 

"http://www.youtube.com/watch?v=uknl8ldw2Lw" via YouTube
ERROR: Si vous lisez ce texte, YouTube est hors-ligne ou vous n'avez pas installe Flash

Share this post


Link to post
Share on other sites

Ben alors, on s'endort !!! ;)

 

http://fr.wrs.yahoo.com/_ylt=A1f4cfse6bVKYAEAkgJjAQx.;_ylu=X3oDMTBybWpoN25zBHNlYwNzcgRwb3MDMgRjb2xvA2lyZAR2dGlkAw--/SIG=120o3p5gs/EXP=1253522078/**http%3a//www.youtube.com/watch%3fv=JQ1AuuWoemE

 

 

J'marche tout seul le long d'la ligne de ch'min d'fer

Dans ma tête y a pas d'affaire

J'donne des coups d'pied dans une p'tite boîte en fer

Dans ma tête y a rien à faire

J'suis mal en campagne et mal en ville

Peut-être un p'tit peu trop fragile

 

(Refrain)

Allô Maman bobo

Maman comment tu m'as fait j'suis pas beau

Allô Maman bobo

Allô Maman bobo

 

J'traine fumée, j'me r'trouve avec mal au c?ur

J'ai vomi tout mon quatre-heures

Fêtes, nuits folles, avec les gens qu'ont du bol

Maint'nant qu'j'fais du music hall

J'suis mal à la scène et mal en ville

Peut-être un p'tit peu trop fragile

 

(Refrain)

 

Moi j'voulais les sorties d'port à la voile

La nuit barrer les étoiles

Moi les ch'vaux, l'révolver et l'chapeau d'clown

La belle Peggy du saloon

J'suis mal en homme dur

Et mal en p'tit c?ur

Peut-être un p'tit peu trop rêveur

 

(Refrain)

 

J'marche tout seul le long d'la ligne de ch'min d'fer

Dans ma tête y a pas d'affaire

J'donne des coups d'pied dans une p'tite boîte en fer

Dans ma tête y a rien à faire

J'suis mal en campagne et mal en ville

Peut-être un p'tit peu trop fragile

Share this post


Link to post
Share on other sites
Guest Ortog

Une chanson de Guy Beart consacrée à l'homme sur la Lune...

 

Guy Béart

 

 

Artiste: Guy Béart

Chanson: Les Enfants Sur La Lune

 

Sur la lune il y a des enfants

qui regardent la terre en rêvant.

- Croyez-vous qu' aussi loin

il y ait des humains?

- Je n'en sais rien du tout,

embrassons-nous.

Sur la lune il y a des enfants,

sur la lune ou sur Aldébaran,

qui se disent "Sommes-nous

dans ce monde les seuls fous?"

et regardent la terre

en grand mystère.

Sont-ils bleus ou verts ou de toutes les couleurs,

tous ces enfants d'ailleurs?

Sont-ils en triangle, en spirale, en carré?

Un jour, je le dirai.

Sur la lune il y a des enfants

qui regardent la terre en rêvant.

- Croyez-vous, lui dit-il,

qu'il y ait en exil

sur ce bout de croissant

un peu de sang?

L'univers, est-il plein de vivants,

fait d'atomes, de rayons ou de vent?

Je vois miraculeux

des sapins aux yeux bleus

qui vont branche contre branche

tous les dimanches.

En soucoupe, en tasse, en fusée, en cigare,

ils dansent dans le noir.

La queue des comètes chante et fait ronron

aux oiseaux d'Electron.

Sur la lune il y a des enfants

qui s'appellent à travers le néant,

qui s'adressent dans le noir

des musiques d'espoir,

par sans fil, par couleur,

par visiteur.

Sur la lune il y a des enfants

qui regardent la terre en pleurant.

- Savez-vous qu'autrefois

y avait des gens là-bas?

Mais depuis l'grand éclair il n'y en a pas;

y avait des gens là-bas?

Mais depuis l'grand éclair il n'y en a pas! (On est en pleine guerre froide avec la peur du nucléaire)

 

 

J'étais vraiment minot quand ça passait à la TSF que nous avions au dessus du réfrigérateur de marque Frigidaire, et qui semblait me regarder avec un oeil vert caractéristique d'un poste à galène, sur Radio Luxembourg, aujourd'hui rebatisé RTL... (je fais du Roger..;:D)

 

Ortog

Edited by Ortog

Share this post


Link to post
Share on other sites

http://www.google.com/url?q=http://www.youtube.com/watch%3Fv%3DpisOAiBVNVk&ei=Hfe1StSqMoKc4gbPro19&sa=X&oi=video_result&resnum=1&ct=thumbnail&usg=AFQjCNH9g9aXuUtVWXMInPd18DYJftOOcg

 

Oh la la la vie en rose

Le rose qu'on nous propose

D'avoir les quantités d'choses

Qui donnent envie d'autre chose

Aïe, on nous fait croire

Que le bonheur c'est d'avoir

De l'avoir plein nos armoires

Dérisions de nous dérisoires car

 

Foule sentimentale

On a soif d'idéal

Attirée par les étoiles, les voiles

Que des choses pas commerciales

Foule sentimentale

Il faut voir comme on nous parle

Comme on nous parle

 

 

 

Il se dégage

De ces cartons d'emballage

Des gens lavés, hors d'usage

Et tristes et sans aucun avantage

On nous inflige

Des désirs qui nous affligent

On nous prend faut pas déconner dès qu'on est né

Pour des cons alors qu'on est

Des

 

Foules sentimentales

Avec soif d'idéal

Attirées par les étoiles, les voiles

Que des choses pas commerciales

Foule sentimentale

Il faut voir comme on nous parle

Comme on nous parle

 

On nous Claudia Schieffer

On nous Paul-Loup Sulitzer

Oh le mal qu'on peut nous faire

Et qui ravagea la moukère

Du ciel dévale

Un désir qui nous emballe

Pour demain nos enfants pâles

Un mieux, un rêve, un cheval

 

Foule sentimentale

On a soif d'idéal

Attirée par les étoiles, les voiles

Que des choses pas commerciales

Foule sentimentale

Il faut voir comme on nous parle

Comme on nous parle

Share this post


Link to post
Share on other sites

Musique et paroles par Mike Oldfield

chanté par Maggie Reilly

 

 

Four a.m. in the morning,

Carried away by a moonlight shadow.

I watched your vision forming,

Carried away by a moonlight shadow.

Stars roll slowly in a silvery night,

Far away on the other side.

Will you come to terms with me this night,

But she couldn't find how to push through.

 

Je comprends pas tout, mais c'est poétique

Share this post


Link to post
Share on other sites

:wub::wub::wub::wub::wub:

 

 

http://www.youtube.com/watch?v=KuavXaJjuqw

 

 

Like A Comet

Blazing 'Cross The Evening Sky

Gone Too Soon

 

Like A Rainbow

Fading In The Twinkling Of An Eye

Gone Too Soon

 

Shiny And Sparkly

And Splendidly Bright

Here One Day

Gone One Night

 

Like The Loss Of Sunlight

On A Cloudy Afternoon

Gone Too Soon

 

Like A Castle

Built Upon A Sandy Beach

Gone Too Soon

 

Like A Perfect Flower

That Is Just Beyond Your Reach

Gone Too Soon

 

Born To Amuse, To Inspire, To Delight

Here One Day

Gone One Night

 

Like A Sunset

Dying With The Rising Of The Moon

Gone Too Soon

 

Gone Too Soon

Share this post


Link to post
Share on other sites

 

Foxtrot - 1972 :cool: ... traduction approximative :

 

Observateur Des Cieux

 

Observateur des cieux, observateur de tout

Son monde est un monde solitaire, aucun monde ne lui appartient

Celui-ci, dont la vie ne peut plus le surprendre

Lève les yeux sur une planète inconnue

 

Des créatures ont façonné le sol de cette planète

Maintenant leur règne touche à sa fin

La vie a-t-elle de nouveau détruit la vie ?

Jouent-ils ailleurs, En savent-ils plus que leurs jeux d'enfants ?

Peut-être que le lézard s'est taillé la queue

C'est la fin de la longue union de l'Homme avec la Terre.

 

Ne jugez pas cette race de par leurs restes vides

Jugez-vous Dieu de par ses créatures alors qu'elles sont mortes ?

Pour l'instant, le lézard s'est taillé la queue

C'est la fin de la longue union de l'Homme avec la Terre.

 

De la vie seule à la vie en tant qu'un seul

Ne pensez pas que maintenant votre voyage est terminé

Car bien que votre vaisseau soit solide

La mer n'a pas de pitié

Survivrez-vous sur l'océan de l'être ?

Venez, enfants des âges anciens, écoutez ce que je dis

Ceci est mon avis définitif vous concernant.

 

Tristement maintenant vos pensées se tournent vers les étoiles

Là où nous sommes allés, vous savez que vous ne pourrez jamais aller

Observateur des cieux, observateur de tout

Ceci est votre seul destin, ce destin vous appartient.

Share this post


Link to post
Share on other sites

"http://www.youtube.com/watch?v=ZoXMeV-skZ4" via YouTube
ERROR: Si vous lisez ce texte, YouTube est hors-ligne ou vous n'avez pas installe Flash

 

"On oublie tout, tous les barrages

Qui nous empêchaient d'exister

Quelque chose de neuf a tout changé

Quelque chose et ça m' fait avancer

 

On oublie tous les gens, tous les naufrages

Tous les bateaux, touchés, coulés

Je n' sais pas comment ça s'est passé

Je n' sais pas pourquoi j'ai plus peur d'aimer

 

{Refrain:}

Elle dit "J'imagine des musiques qui se dansent

Pour toi"

Elle dit "J'imagine des mots dans le silence

Pour toi

Des jours et des nuits où la vie recommence

Comme ça

Encore une fois"

Et on démarre une autre histoire

Et on démarre une autre histoire

Mais ça, c'est une autre histoire

 

On oublie tout, tous les nuages

Qui nous cachaient la vérité

Tous les vents du large sont déchaînés

Tous les vents et ça m' fait pardonner

 

On oublie tous les jours, tous les mirages

Comme un soleil qui s'est couché Je n' sais pas comment ça s'est passé

Je n' sais pas pourquoi j'ai plus peur d'aimer

 

{au Refrain}

 

Mais ça, c'est une autre histoire

Et on prend un nouveau départ

 

Et on démarre une autre histoire

Et on prend un nouveau départ

En laissant faire le hasard

C’est une autre histoire"

Share this post


Link to post
Share on other sites

"http://www.youtube.com/watch?v=Px_CebnXcvY" via YouTube
ERROR: Si vous lisez ce texte, YouTube est hors-ligne ou vous n'avez pas installe Flash

 

"J'allais au clair de lune

Au gré de ma fortune

Porte par tous les vents de l'univers

Comme un lampion de fête

Au dessus de ma tête

J'ai vu danser un point de lumière

Oh oh oh ma bonne étoile

Dans un'petite étincelle accrochée au ciel

J'ai vu un feu d'artifice

Grand comme un soleil

Et depuis ce temps-la. si j'ai l'air heureux

C'est que tu brilles nuit et jour

Dans le fond de mes yeux

 

Tu parles comme on chante

Tu marches comme on danse

Et tu me portes chance à chaque instant

Et me voilà roi mage

Au début d'un voyage

Qui ne finira qu'a la fin des temps

Oh oh oh ma bonne étoile

Je dors à la belle étoile au cœur de l'hiver

Et c'est toi qui me réchauffes

C'est toi qui m'eclaires

Et depuis ce temps-la si j'ai l'air heureux

C'est que tu brilles nuit et jour

Dans le fond de mes yeux"

Share this post


Link to post
Share on other sites

Arf, le Patte qui m'a grillé (comment vas-tu amigo ?).

Enfin presque, j'avais une autre idée :

 

"http://www.youtube.com/watch?v=vWSPmXUqHos" via YouTube
ERROR: Si vous lisez ce texte, YouTube est hors-ligne ou vous n'avez pas installe Flash

(le son est particulièrement pérave mais bon)

 

The cosmos at large

It's so very big

It's so far away

The comets...the craters...the vapors

The solar wind

The residual echoes...the residual echoes

The residual echoes from the giant explosion

Where they said it beginned

 

The germs from space!

The negative-virus knit-wear

The blobulent suit

That's right! THE BLOBULENT SUIT

It's made of rubbert, it's very ugly

It's got an air hose...

(The guy that has it all has a SPACE WRENCH!)

 

The things that were supposed to be green

In the balck and white movies

They get you in the neck when you're not looking

They get you, the get you, they get you, get you, get you

The radio is broken -- it don't work no more

The radio is broken -- it don't work no more

The lovely Lisa Kranston:

(Her father invented the secred fuel (that's right!)

For the rocket)

So she gets to go with a clipboard!

She writes it down when the meters go around

And falls in love in a space warp

Space warp

Space warp

 

The giant knobs

The porthole where you see the earth for the first time

The corrugated fiberglass interior walls

The parially reclining G-force lawn furniture

The brown hole

The pointed brasseries

The atomic war

The tiny little dresses on the space girls

A love-starved race begging to reproduce

With earthmen

They need to reproduce (with John Agar)

They need to reproduce (with Morris Ankrum)

They need to reproduce (with Richard Basehart)

They need to reproduce (with Jackie Coogan)

They need to reproduce (with Sonny Tufts)

The botchino...the botchino...the botchino

 

The gigantic spider

The co-pilot always plays the harmonica

The navigator always gets killed by a bad space person

Uh-oh -- the radio is broken

It don't work anymore

The radio is broken

It don't work anymore

The radio is broken

It don't work anymore

We'll never get back to the Earth no more

Uh-oh!

We have to fall in love on Uranus!

The radio is...

That's right -- uh-oh

The radio is broken

The meteor storm

You spilled your coke

You're stepping on the popcorn

JOHN AGAR!

Uh-oh...

(Dwarf Nebula)

Edited by gil31

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bien Gil ! ;)

 

 

"http://www.youtube.com/watch?v=S_wQXYfmCro" via YouTube
ERROR: Si vous lisez ce texte, YouTube est hors-ligne ou vous n'avez pas installe Flash

 

 

C'est drôle, tu es partie,

Et pourtant tu es encore ici,

Puisque tout me parle de toi :

Un parfum de femme, l'écho de ta voix.

Ton adieu, je n'y crois pas du tout,

C'est un au revoir, presqu'un rendez-vous...

 

ça va pas changer le monde,

Il a trop tourné sans nous.

Il pleuvra toujours sur Londres...

ça va rien changer du tout.

Qu'est-ce que ça peut bien lui faire,

Une porte qui s'est renfermée?

On s'est aimés, n'en parlons plus,

Et la vie continue.

 

ça va pas changer le monde

Que tu changes de maison.

Il va continuer, le monde,

Et il aura bien raison.

Les poussières d'une étoile,

C'est Ça qui fait briller la voie lactée...

On s'est aimés, n'en parlons plus,

Et la vie continue.

 

ça va pas changer le monde,

Ça va pas le déranger.

Il est comme avant, le monde,

C'est toi seule qui as changé.

Moi, je suis resté le même,

Celui qui croyait que tu l'aimais...

c'était pas vrai, n'en parlons plus,

Et la vie continue.

Share this post


Link to post
Share on other sites

J'aurais aimé pouvoir traiter avec ces yeux,

Because now I only despise my own lies, Puisque maintenant je dédaigne seulement mes propres mensonges,

You sedate me, elevate me, consumate me, you hate me, Vous me donnez des sédatifs, m'exaltez, me consumez, me détestez,

Neptune in the sea Neptune en mer.

 

(extrait de la chanson “Neptune” de InMe)

Share this post


Link to post
Share on other sites
Si vous en référencez assez, promis, je vous code un "Times Up" ou un jeu du genre. :be:

 

Puisque tu le demandes CdB :), en voici une autre ;) :

 

 

 

 

"Dieu est un fumeur de havanes

Je vois ses nuages gris

Je sais qu'il fume même la nuit

Comme moi ma chérie

 

Tu n'es qu'un fumeur de gitanes

Je vois tes volutes bleues

Me faire parfois venir les larmes aux yeux

Tu es mon maître après Dieu

 

Dieu est un fumeur de havanes

C'est lui-même qui m'a dit

Que la fumée envoie au paradis

Je le sais ma chérie

 

Tu n'es qu'un fumeur de gitanes

Sans elles tu es malheureux

Au clair de ma lune, ouvre les yeux

Pour l' amour de Dieu

 

Dieu est un fumeur de havanes

Tout près de toi, loin de lui

J'aimerais te garder toute ma vie

Comprends-moi ma chérie

 

Tu n'es qu'un fumeur de gitanes

Et la dernière je veux

La voir briller au fond de mes yeux

Aime-moi nom de Dieu

 

Dieu est un fumeur de havanes

Tout près de toi, loin de lui

J'aimerais te garder toute ma vie

Comprends-moi ma chérie

 

Tu n'es qu'un fumeur de gitanes

Et la dernière je veux

La voir briller au fond de mes yeux

Aime-moi nom de Dieu"

Share this post


Link to post
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Paste as plain text instead

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.


  • Recently Browsing   0 members

    No registered users viewing this page.

×
×
  • Create New...

Important Information

We have placed cookies on your device to help make this website better. You can adjust your cookie settings, otherwise we'll assume you're okay to continue.