roger15

Orthographe : une idée originale de François de Closets.

Recommended Posts

Oui, mais on peut se relire! (exemple du positionnement de ta virgule ci-dessus).

 

Mais n'en faisons pas tout un plat!

 

Et en français, il est d'usage de faire préceder le point d'exclamation d'un espace...

 

Mais n'en faisons pas tout un plat !

Share this post


Link to post
Share on other sites
Et en français, il est d'usage de faire préceder le point d'exclamation d'un espace...

 

Mais n'en faisons pas tout un plat !

 

T' as oublié un accent !:mad:

Trop con ( je parle de moi ) :D .

Share this post


Link to post
Share on other sites
ouais...en même temps quand on voit que l'éducation nationale accepte au concours de prof des résultats allant jusqu'à...4/20 tellement il y a pénurie de vocations sur les académies de Versailles et de Créteil, il ne faut pas s'étonner. Ca doit donner des profs d'un niveau 3e plus à l'aise en verlan qu'en français...

 

 

C'est pas non plus avec ce genre de remarques que tu vas créer des vocations...

Share this post


Link to post
Share on other sites
Et en français, il est d'usage de faire préceder le point d'exclamation d'un espace...

 

Mais n'en faisons pas tout un plat !

 

Oui, n'en faisons rien !

Share this post


Link to post
Share on other sites
Là où je vois sinon une faute, mais au moins une sale habitude, c'est la mode de ne pas mettre de majuscules !

Bien dit ! D'ailleurs j'ai tendance à les rajouter quand les gens l'oublient, comme dans ton pseudo... ;) (Mais j'approuve complètement tout ce que tu as dit.)

 

Pour les majuscules, j'ai fini par connaître les numéros par coeur : Ç = alt128 par exemple. Au début j'avais un post-it et j'ai fini par les mémoriser avec l'usage. È = alt-212, « » = alt174 et alt175 et ainsi de suite. Par contre je néglige toujours les ae, oe et idem en majuscules. Si vous connaissez par coeur (tiens, vous voyez) leur numéro, rappelez-le moi ! :)

Share this post


Link to post
Share on other sites
Bien dit ! D'ailleurs j'ai tendance à les rajouter quand les gens l'oublient' date=' comme dans ton pseudo... ;) [/quote']

Exact ! Mais tu sais quoi ? C'est juste un oubli en allant vite sur le forum, je l'ai vu trop tard et je n'allais pas en changer juste pour le « p » majuscule...

 

Dans d'autres forums j'ai le même pseudo, sans majuscule, c'est aussi parce que je me méfie des sites où la « casse » (terme de typo) est prise en compte et d'autres non, du coup je le laisse sans majuscule.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Ca (sans cédille) me gonfle ces discussions sur l'orthographe :mad:

:D

 

Tu es de mauvais poil, Dédé ? :p

 

En fait, ça compte aussi pour toi, puisque toi-même tu utilises le correcteur d'orthographe... ;)

Share this post


Link to post
Share on other sites

Le problème avec les Alt+nnn c'est que lorsqu'on n'a pas de pavé numérique sur le clavier, on ne peut pas les saisir... c'est le lot de pas mal de portables.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Le problème avec les Alt+nnn c'est que lorsqu'on n'a pas de pavé numérique sur le clavier, on ne peut pas les saisir... c'est le lot de pas mal de portables.

Dans ce cas, pour Windows, il faut installer une appli kivabien, je l'ai dit plus haut ! ;)

 

La touche « Windows » (ou « Super ») peut aussi servir à créer une touche « compose » avec laquelle on peut agir.

 

Sûr que les Ricains de Microsoft n'avaient cure des autres langues, et depuis ils n'ont pas fait progressé tellement les choses, malgré les claviers UTF-8, l'Unicode, et le reste, le souci des capitales accentuées n'a été réglé dès le départ que chez UNIX (=> BSD, Linux, etc...).

Il me semble que la table des commandes des caractères (pour simplifier) est intégrée dans le kernel (le noyau), chez UNIX et les UNIX-like. Chez Windows ils ont l'air de s'en taper le coquillard depuis des lustres.

Edited by paradise

Share this post


Link to post
Share on other sites

Je ne voulais plus intervenir, mais quand je lis certains trucs...

Alors juste un point comme ça en passant... avant d'aller dormir !

 

L'accentuation des majuscules : cela semble être une nouvelle marotte des "défenseurs de la traditions éternelle". (au fait, depuis quand cette tradition messieurs les grands esprits ?) Certes, il s'agit de la position de l'Académie française... mais bon...

 

La machine à écrire (inventée en 1850, mais commercialisée en masse par Remington à partir de 1873) a permis de débarrasser la typographie d'un certain nombre d'archaïsmes, notamment les majuscules accentuées mais aussi les e dans l'o...

 

La masse considérable de textes dactylographiés depuis l'invention de la machine à écrire, puis celle non moins considérable de textes saisis sur ordinateur jusqu'à la fin du 20ème siècle l'ont été sans majuscules accentuées, et cela sans que cette omission pose des problèmes particuliers. On peut donc en conclure qu'ils ne servent à rien !

 

Quand on fait quelque chose pendant très longtemps et que tout le monde s'en satisfait, ça s'appelle l'usage. Revenir en arrière un siècle plus tard au seul prétexte qu'on peut le faire n'a aucun sens. Les gens qui s'acharnent à vouloir accentuer les majuscules sont ceux qui traitent le français comme une langue morte. Leur mauvaise foi, la pauvreté des exemples qu'ils citent (le coup des congres ou des lardons sales, - que de toutes façons on peut écrire éventuellement en minuscules à l'attention des ignares - ça commence à bien faire...)

grevisse.gif

 

Précisions : L'ancien code typographique - en vigueur jusqu'à l'avènement de la P.A.O. (publication assistée par ordinateur) au début des années 70 précisait que l'on ne devait pas accentuer les majuscules en dessous du corps 12 La technique du plomb créant des chevauchements avec les caractères "jambées" (f, g, j, p, q) et rendant la lecture difficile. Par ailleurs Microsoft Word, le logiciel de traitement de texte le plus utilisé ne propose l'accentuation des majuscules qu'en option.

 

Par ailleurs je cite souvent ceci : "Le théorème de Thalès c'est beau, c'est grand, c'est universel, c'est intrinsèquement immuable, alors que les règles de grammaire sont l'oeuvre de typographes amnésiques".

 

Et sur ces sages paroles, je me retire sur la pointe des pieds de cette discussion qui ne mène nulle part...

Share this post


Link to post
Share on other sites

...

Edited by paradise

Share this post


Link to post
Share on other sites

Ça mène simplement au fait qu'il est quand même logique que les textes sont davantage lisibles avec des capitales accentuées, et puisqu'on peut le faire, pourquoi régresser de cent ans en n'en mettant plus ?

 

les règles de grammaire sont l'oeuvre de typographes amnésiques

Donc, il faut oublier à présent qu'il y en a dans les livres depuis des décennies ? Et revenir comme au XVIIIème siècle ? Une langue n'est pas immuable, justement elle évolue !

 

Un site intéressant http://j.poitou.free.fr/pro/html/typ/cap-accents.html au sujet des capitales accentuées, faisant allusion à l'historique dont tu parlais, notamment au chapitre

Accentuation des capitales au cours des âges et au fil des techniques :

 

Les lettres accentuées du français ne commencent à être utilisées qu'à partir du XVIe siècle, mais c'est seulement dans la seconde moitié du XVIIIe siècle que leur emploi atteint le stade actuel pour les minuscules réalisées en bas-de-casse.

L'accentuation des capitales ne suit pas immédiatement l'accentuation des bas-de-casse

(...) Encore un demi siècle plus tard, dans la première édition du Lexique des règles typographiques (1971), l'Imprimerie nationale préconise l'emploi des capitales accentuées "sauf en ce qui concerne la lettre A isolée (sur laquelle l'accent grave serait disgracieux)". Restriction qui ne sera levée que dans l'édition de 1990.

En effet, dans les ouvrages récents, disons d'après-guerre, les capitales sont accentuées, il est donc relativement récent que cette pratique est généralisée et même préconisée.

Donc, pourquoi, avec nos ordinateurs modernes, se priver des capitales accentuées qui sont plus lisibles à la lecture et utilisées en typo moderne où il n'y a plus de soucis non plus avec l'ajout des accents, y compris sur le A ?

 

D'ailleurs, dans le site de Webastro, en haut à droite est écrit COMMUNAUTÉ, et non pas COMMUNAUTE (ça fait bizarre...) que mon correcteur signale comme une faute !

 

il est à noter que les nouvelles règles dactylographiques, donc sur ordinateur, s'inspirent désormais de la typographie, et non pas de la vieille machine à écrire : les ligatures œ, æ, Œ, sont en vigueur.

D'ailleurs, écrire Oedipe, ou OEdipe, c'est bizarre, non ? Lorsque Œdipe semble si naturel... Et dans cœur, l'e enlacé avec l'o, quelle poésie ! :)

 

Le bon sens, c'est bien de mettre ces fichus accents sur les capitales, à mon avis...

Après, chacun fait bien comme il l'entend, toi tu trouves que c'est inutile, d'accord.

 

Et sur ce moi aussi je vais dormir... ;)

Edited by paradise

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bonjour Maurice (c'est à Estonius que je m'adresse), :)

 

Je suis totalement solidaire du grammairien belge francophone Maurice Grevisse (1895-1980) qui quitta le restaurant trouvant TRÈS PEU RAGOÛTANT de consommer des "lardons sales"... :mad: :mad: :mad: En revanche, des LARDONS SALÉS lui auraient sans doute fort bien convenu dans son assiette !... :D :D :D

 

grevisse.gif

 

Tu as fort bien écrit, Maurice :

Et sur ces sages paroles, je me retire sur la pointe des pieds de cette discussion qui ne mène nulle part...

Eh bien, en ce qui concerne ma très modeste personne, je suis fort aise que ce sujet t'ait fait ré-intervenir sur Webastro à propos d'un de mes sujets.

 

Sur ce Estonius, je me permets très respectueusement de te dire que tu as commis une erreur lorsque tu écris : « La masse considérable de textes dactylographiés depuis l'invention de la machine à écrire, puis celle non moins considérable de textes saisis sur ordinateur jusqu'à la fin du 20ème siècle l'ont été sans majuscules accentuées » (à ce propos, il aurait été plus correct de signaler que ce texte émanait d'une certaine "Marjorie 1ère, comtesse d'Artichaud, princesse de Marjorie" (voir : http://marjorie-art.voila.net/Ayatollah_orthographe.htm) ; à moins que cette "Marjorie 1ère" ne soit en réalité que le pseudonyme féminin d'un certain... Estonius ?... ;)

 

Figure-toi, Estonius, qu'à la fin des années soixante lorsque je suis entré dans le monde du travail à l'âge de 17 ans et 2 mois, après avoir passé le BEPC, j'ai éprouvé le besoin d'apprendre la sténo-dactylographie (méthode "Prévost-Delaunay", créée en 1878 : http://fr.wikipedia.org/wiki/St%C3%A9nographie) par correspondance auprès de la maison fort connue à l'époque "COURS PIGIER". Si aujourd'hui j'ai hélas totalement oublié les rudiments de la sténographie, en revanche pendant plus de trente ans (jusqu'à ce que je me mette au traitement de textes à partir de l'automne 1989 ; j'ai raconté mes débuts en informatique dans ce sujet sur Webastro : http://www.webastro.net/forum/showthread.php?t=28545) j'ai continué à taper ― au début avec les dix doigts sans regarder le clavier "AZERTYUIOP", puis avec les années avec seulement deux doigts ― mes lettres et courriers divers avec ma bonne vieille machine à écrire manuelle transportable de marque "BROTHER".

 

221528422030_1_0_1.jpg

 

Et j'adorais, lorsque l'occasion s'en présentait, mettre en pratique une astuce délivrée par le "COURS PIGIER" : taper un e accent aigu majuscule. Voici comment il fallait procéder : d'abord on tapait un e majuscule banal "E", puis on reculait le chariot d'une lettre (on se plaçait donc exactement sur le "E" qu'on venait de taper) et on remontait le cylindre d'une demi-ligne et on tapait une virgule "," ; le résultat final donnait "É". Si vous avez dans votre entourage familial une ancienne sténo-dactylographe demandez-lui si elle connaissait ― et pratiquait ― cette astuce.

 

Je doute qu'il y ait beaucoup de webastrams qui aient appris dans leur jeunesse la sténo-dactylographie car sinon leurs textes postés sur Webastro seraient beaucoup plus aérés, et donc beaucoup plus lisibles. Moi, je l'ai apprise, et je n'ai pas honte de le dire !... D'ailleurs, depuis qu'on a supprimé dans les entreprises les sténo-dactylographes (qui corrigeaient d'elles-mêmes les très nombreuses fautes d'orthographes et de français de leurs supérieurs hiérarchiques) au profit des "correcteurs orthographiques informatiques" la qualité du français des lettres envoyées aux clients de ces entreprises s'est très nettement dégradée...

 

Et pour terminer, et vu que nous sommes sur un site Internet astronomique, je soumets à ceux qui n'aiment points les MAJUSCULES ACCENTUÉES cette page de "l'Astronomie Populaire" de François Arago publiée à titre posthume en 1858 (Tome quatrième, Livre XXVI, page 181) consacrée non aux METEORES COSMIQUES mais aux MÉTÉORES COSMIQUES :

 

astronomiepopula04arag_0007.jp2&scale=4&rotate=0

 

astronomiepopula04arag_0189.jp2&scale=4&rotate=0

 

Roger le Cantalien. :rolleyes:

Share this post


Link to post
Share on other sites
Ça mène simplement au fait qu'il est quand même logique que les textes sont davantage lisibles avec des capitales accentuées, et puisqu'on peut le faire, pourquoi régresser de cent ans en n'en mettant plus ?

Exactement ! Il ne s'agit pas de maintenir de vieux archaïsmes inutiles, juste d'avoir un système pratique et plus facile.

Edited by 'Bruno

Share this post


Link to post
Share on other sites

Et si on recule encore un peu dans le temps, on se rendra compte que bien des choses curieuses décoraient les lettres de notre alphabet, histoire de gagner un peu de place pour faire la justification ou gagner du papier.

 

Par exemple :

 

180px-Fonte1550-exemple.png

 

Il y a bien d'autres caractères spéciaux, dont la plupart sont intégrés à la fonte 1550.ttf qu'on peut télécharger gratuitement chez Dafont.

Edited by Fred_76

Share this post


Link to post
Share on other sites

Oh, un topic sur l'orthographe.

 

Je plussoie et je kiffe les lettres capitales accentuées, sinon ça me pique grave les yeux.

 

Évitez de vous tracasser avec des Alt+ quand le Pilote de Clavier Enrichi vous facilite tant la vie (ici).

 

 

Sans transition, hier à la radio, j'entends un type qui présente son bouquin sur les idées reçues en orthographe et grammaire françaises.

 

Et il aborde le fameux Au temps pour moi ou Autant pour moi (que j'ai toujours écrit de la sorte personnellement).

 

Ce monsieur nous sort donc qu' Au temps pour moi est la bonne orthographe:

 

"Et oui, dit-il avec assurance, lorsqu'on parle, il passe des temps: un temps en début de parole, deux temps au milieu, trois temps en fin de parole, par exemple. Si je me trompe et qu'on me le fait remarquer, je fais amende honorable en récupérant un temps. Donc, au temps pour moi!

L'expression autant pour moi ne veut rien dire étymologiquement et ne doit pas être utilisée."

 

J'ai failli m'en étouffer avec ma biscotte, tudieu.

Edited by Tannhauser

Share this post


Link to post
Share on other sites

Ah, cette fameuse expression ! Ça me fait mal d'écrire "au temps" - je trouve ça idiot - mais si je ne le fais pas, je sais que je me prendrai une remarque... Je crois que c'est une expression qu'il faut réserver à l'oral ! :D

Share this post


Link to post
Share on other sites

"OTAN pour moi" avait dit un jour un président ukrainien..

Share this post


Link to post
Share on other sites
Bah, tout cela est anecdotique. Le vrai problème est qu'on en est réduit à donner des cours d'alphabétisation dans les IUT et les facs, aux élèves qui, après 15 ou 20 ans d'éducation nationale, savent à peine écrire leur nom.

Ma grand'mère n'avait qu'un CEP, mais s'exprimait et écrivait impeccablement. Cherchez l'erreur, merci Mesdames et Messieurs de l'Education Nationale!

Ne leur reprochez rien surtout, sinon ils vont faire grève!

 

Bonjour, je crois volontiers qu'une ribambelle de profs essaie honnêtement de faire son job mais le Mammouth dont nous, parents d'enfants scolarisés, sommes aussi partie constitutive, ne peut résoudre aucun problème parce que le problème, c'est lui. Lui et ses congénères dont le troupeau constitue l'Administration Française que tout le monde nous envie mais dont personne ne veut. Un troupeau pléthorique où se côtoient l'éternel intérimaire payé quatre sous et viré sans état d'âme et le fonctionnaire gavé de statut exorbitant (sécurité de l'emploi, inamovibilité, calcul de la retraite, système de primes opaques ...). Tout cela au frais d'un contribuable qui passe la moitié de sa semaine à payer les violons du bal en dépit d'une dette abyssale qui ne cesse de croître. Avec un petit souci : pourquoi le Politique changerait-il la donne puisque lui-même est massivement issu de ce système prévaricateur ? Comment s'étonner alors que plus de 50% des fonctionnaires et des politiques européens soient français alors la population française ne constitue que 15% de la population européenne ? Comment s'étonner que quand on a de l'argent en Allemagne, on contribue à l'achat de machines-outils et qu'en France, on construit des ronds-points ? Alors ils nous font des lois, des décrets, des arrêtés, des circulaires et des contrôles de toutes natures dont le seul effet est de générer une énorme paperasserie chronophage et dispendieuse (près de 60% de la production nationale y passe). Mais bon, si on passe par dessus bord l'excèdent, on aura 3 millions de chômeurs supplémentaires, alors on les garde et on dit que si l'Etat et les Collectivités doivent faire des économies, ce sont les budgets sociaux qui seront menacés.

Edited by Luc Cioni

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bonjour Luc, :)

 

Tu sais, je n'étais qu'un modeste fonctionnaire de l'administration des Postes et Télécommunications puis de l'entreprise publique "La Poste" à compter du 1er janvier 1991 jusqu'à ma retraite. Eh bien moi, non seulement je n'ai rien contre les fonctionnaires en général (et plus particulièrement ceux responsables de la sécurité publique : policiers, gendarmes, pompiers, militaires, personnels des hôpitaux), mais parmi eux [et pour revenire au cœur du sujet] il y a les enseignants, et pour tous ceux qui ont mon âge le rôle d'un "maître d'école" (excuse-moi d'utiliser ce terme qui était associé à la fin du dix-neuvième siècle aux fameux "hussards noirs de la République" de Jules Ferry) doit être en priorité d'apprendre à ses élèves à savoir lire, écrire et compter.

 

Et quand je vois au message #111 de l'actuel sujet la photographie jointe par Vivlepic, je me dis que "l'École supérieure du professorat et de l'éducation" de l'Académie de Toulouse devrait avoir honte d'avoir osé projeter cette diapositive à son auditoire d'enseignants sans qu'apparemment nul participant ne s'en émeuve... :mad: :mad: :mad:

 

8RYfdWq.jpg

 

 

Je l'ai déjà dit moult fois sur Webastro, mais je persévère une nouvelle fois : je suis fier d'avoir obtenu le CEP (Certificat d'Etudes Primaires) et je remercie mes Maîtres d'écoles lors de ma jeunesse de m'avoir sensibilisé au respect de l'orthographe et de la grammaire française (il est vrai qu'ils avaient une arme redoutable : "cinq fautes égalent zéro !!!...").

 

Tout ça pour dire que lorsqu'on aime la langue française on devrait la respecter dans chacune de ses interventions sur Webastro. Ne serait-ce simplement que par respect pour nos cousins francophones de la "Nouvelle-France" qui sont beaucoup plus scrupuleux que les Français de la "Vieille France" pour lutter contre l'envahissement de notre langue par des expressions anglo-saxonnes. ;)

 

Tenez, regardez ce panneau routier du Québec :

 

panneau-stop-arret.jpg

 

Pourquoi en France met-on sur nos routes uniquement ce type de panneau anglo-saxon ? :?: :

 

120px-Vienna_Convention_road_sign_B2a.svg.png

 

Roger le Cantalien. :rolleyes:

 

logo-Cantal-Shop-noir1.jpg

Edited by roger15

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bonjour Roger :)

 

Vouloir respecter la langue française est une chose, savoir la respecter en est une autre ;)

 

Concernant la coquille lamentable erreur sur la diapo projetée lors de la rentrée des ESPE, ce n'est qu'une coquille erreur lamentable justement, ça arrive plein de fois. C'est désolant certes, drôle ici parce que c'est dans un contexte de formation des futurs maîtres, mais ce n'est qu'une coquille erreur et ce n'est pas la fin du monde non plus :)

 

Concernant les anglicismes de la langue française, je te rappelle qu'une langue se nourrit constamment d'autres langues, et c'est ce qui en fait aussi la richesse. :)

Edited by pat59
jm'ai trompé de mot

Share this post


Link to post
Share on other sites

Tout à fait d'accord, sans oublier les franglicismes, ces mots français qui ont franchi le Channel, se sont trouvés intégrés à la langue anglaise et nous reviennent désormais en anglicismes !

 

Ainsi :

 

Marché > Market > Marketing

 

Boeuf > Beef (Roast Beef) > Rosbif

 

Mais il y en a bien d'autres.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Non Pat, il ne s'agit pas d'une coquille mais d'une faute d'orthographe et plutôt sévère dans le cas présent.

 

En tant qu'ancien typographe et correcteur professionnel, je rappelle qu'une coquille est l'emploi d'une lettre à la place d'une autre. Dans le cas présent, il s'agit d'une lettre qui manque. Ce n'est pas la même chose. Cette affiche est triste à voir. Incroyable.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Au temps pour moi ! :be:

 

Je voulais dire coquille, dans le sens où il s'agit manifestement d'un gars qui ne s'est pas relu en faisant le document, plutôt que de quelqu'un qui aurait fait cette erreur par lacune orthographique.

 

(...)

Et quand je vois au message #111 de l'actuel sujet la photographie jointe par Vivlepic, je me dis que "l'École supérieure du professorat et de l'éducation" de l'Académie de Toulouse devrait avoir honte d'avoir osé projeter cette diapositive à son auditoire d'enseignants sans qu'apparemment nul participant ne s'en émeuve... :mad: :mad: :mad:

 

 

En se basant juste sur la photo, difficile d'affirmer que l'assistance ne s'est pas émue de cette erreur :p

Edited by pat59

Share this post


Link to post
Share on other sites
En se basant juste sur la photo, difficile d'affirmer que l'assistance ne s'est pas émue de cette erreur :p

Bonjour Pat, :)

 

Eh bien, tu ne vas peut-être pas me croire, mais c'est sciemment que j'ai mis "apparemment" car je suppose (ou plutôt j'espère !... ;) ) que la très grande majorité des enseignants de la Haute-Garonne présents lors de cette réunion ont éclaté de rire en voyant cette grosse erreur sur la diapositive (d'ailleurs, le fait qu'un des participants ait immortalisé ce "chef d'œuvre" du respect de la bonne conjugaison française, grâce sans doute à son téléphone portable, m'a énormément rassuré). :be: :be: :be:

 

Roger le Cantalien. :rolleyes:

Share this post


Link to post
Share on other sites
Concernant les anglicismes de la langue française, je te rappelle qu'une langue se nourrit constamment d'autres langues, et c'est ce qui en fait aussi la richesse.

Mais non !

 

Les anglicismes n'ont rien à voir avec les mots étrangers qui ont enrichi la langue française :

 

1) Ils servent souvent là où il existe déjà un mot en français. Exemple : stop au lieu d'arrêt (j'avoue que ce n'est pas l'exemple qui me choque le plus). Pourquoi par exemple parler de thread au lieu de fil de discussion ? (Ou de sujet, j'aime bien sujet.) Pourquoi parler de set d'oculaires ? Et ainsi de suite... Ces anglicismes sont inutiles, donc ils n'enrichissent en rien la langue française : ils la parasitent.

 

2) Les mots étrangers qui ont enrichi la langue française ont été « francisés » (sauf quelques exceptions comme les locutions latines). Par exemple le mot algèbre vient de l'arabe, mais c'est une « francisation » du mot arabe. En français on ne dit pas āl-ǧabr. Le mot bambin vient de l'italien bambino, mais on dit bien bambin, pas bambino.

 

Un bon exemple récent issu de l'anglais, c'est le mot cédérom. Là OK, c'est un emprunt à l'anglais qui enrichit notre langue puisqu'il n'existait pas encore de mot pour ça.

 

De toute façon l'abus d'anglicismes n'a jamais eu pour but d'enrichir la langue (puisque les mots existent déjà). Il sert uniquement de jargon, c'est-à-dire d'un ensemble de mots destinés à regrouper les initiés et exclure les autres (même problème avec les abréviations abusives).

Share this post


Link to post
Share on other sites

Mais si ! :)

 

Avant d'enrichir la langue française, un mot d'origine anglaise a d'abord été un anglicisme ;)

 

Une langue ne se fait pas selon les désirs de chacun, mais selon la fréquence d'utilisation des mots. Les anglicismes propres à un certain jargon (informatique par exemple) finiront par disparaître d'eux-mêmes, ou seront intégrés à la langue.

 

Les mots selfie, hipster, burger, made in..., gif, hashtag, troll, motion capture, tag font partie du Petit Larousse 2015.

 

Je préfère une langue qui s'enrichit de mots tels que ceux-là, qui feront hurler les puristes, plutôt qu'une langue qui disparaît à jamais de la surface du globe. (50 % des langues sont en voie de disparition, et 90% des langues existantes risquent de disparaître au cours de ce siècle).

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now

  • Recently Browsing   0 members

    No registered users viewing this page.