Guest Ortog

Avatars

Recommended Posts

Ben il a pris les bonnes idées la ou elles sont .

Ca aurait ete marrant qu'il prennent comme exemple les armes Orcs de warhammer 40K .

Christel , il est en 3D ton film??:be:

Share this post


Link to post
Share on other sites
edit : pour la 3d, le passage qui le plus impressionnant était avant le début du film avec la pub Ha**bo :D

 

Tout à fait mon avis. Mais tout le film comme ça, ça aurait peut-être été dur. :D

Share this post


Link to post
Share on other sites
Tout à fait mon avis. Mais tout le film comme ça, ça aurait peut-être été dur. :D

 

Effectivement, tout le film comme ça et j'aurais eu la nausée ^^

Mais qu'est-ce que c'était impressionnant ces bombons, toute la salle rigolait quand les plus petits (et même certains adultes ;)) tendaient leurs bras en l'air pour essayer d'en attraper quelques-uns :D

Share this post


Link to post
Share on other sites
Guest Ortog
Effectivement, tout le film comme ça et j'aurais eu la nausée ^^

Mais qu'est-ce que c'était impressionnant ces bombons, toute la salle rigolait quand les plus petits (et même certains adultes ;)) tendaient leurs bras en l'air pour essayer d'en attraper quelques-uns :D

 

 

C'était des Tagada ?

 

ortog

Share this post


Link to post
Share on other sites

Par contre, y' a un truc que j' ai du mal à comprendre : Où est le saut technologique ? La 3D existe depuis les années 50

 

C'est vrai que pour la 3D, avant celui-là, je n'avais vu qu'un seul truc (*), une niaiserie de Michael Jackson sauce SF à Disneyland, dans les années 90. Il ne m'a pas semblé voir de différences techniques dans le rendu 3 D. C'était déjà spectaculaire... (avec des créatures cyborgs volantes venant nous tourner sous les yeux...).

 

 

 

(*) et p'tet bien un film 3D au Futuroscope, mais je ne sais plus quoi...Ah si ! Un film de Annaud sur l'Aéropostale, avec Henri Guillaumet qui s'était vautré dans les Andes.

Share this post


Link to post
Share on other sites

A propos de l'avancée technologique que représente Avatar :

 

Avatar fait un pas de plus en avant, en plaçant des personnages photoréalistes dans un monde qui est lui aussi créé par ordinateur mais paraît complètement réel. Chaque plante, chaque arbre, chaque rocher a été créé, rendu, calculé par les ordinateurs de WETA Digital en Nouvelle-Zélande. Des progrès significatifs ont été accomplis en matière d’éclairage, d’ombrage, de texture, d’habillage, de rendu, qui ont permis à WETA de créer un monde avec un réalisme photographique, extraterrestre par ses détails mais qui est identifié dès la première vision comme complètement naturel. Plus d’un pétaoctet (un millier de téraoctets) de stockage numérique était nécessaire pour tous les « actifs » informatiques du film – les myriades de plantes, d’animaux, d’insectes, de roches, de montagnes, de nuages… A titre de comparaison, Titanic a nécessité deux téraoctets de données pour créer (et couler) le navire et ses milliers de passagers – soit environ 500 fois moins que la quantité nécessaire pour Avatar.

 

Ajoutant encore à toute cette complexité, Avatar a été réalisé en 3D stéréoscopique. Non seulement WETA a dû travailler en 3D pour créer les scènes en infographie (comme l’ont fait les autres studios d’effets visuels ayant contribué au film, dont ILM), mais les scènes en prises de vues réelles ont dû être tournées en 3D elles aussi. A cette fin, James Cameron a utilisé le Fusion Camera System, qu’il a co-développé avec Vince Pace. Il a fallu sept ans de développement pour mettre au point le système Fusion, qui est à ce jour le système de caméra stéréoscopique le plus avancé au monde. Les caméras se sont comportées sans la moindre faille sur le plateau d’Avatar, permettant aux scènes en prises de vues réelles d’être fusionnées de manière indétectable avec les scènes en images de synthèse pour former un tout parfaitement unifié.

 

73419_20abdceef69def88e21ca23a5d42f8c9.jpg

En raison des nombreuses technologies développées spécifiquement pour ce film, Avatar représente de loin le plus formidable défi que James Cameron ait jamais eu à relever au cours de sa carrière. Les cinéastes se sont retrouvés en territoire inconnu, tentant de découvrir les solutions au fur et à mesure que les problèmes se présentaient. Dix-huit mois ont été passés à développer le « pipeline » de performance capture, avant que la première scène puisse être « capturée » avec les acteurs. James Cameron observe : « J’ai toujours essayé de repousser les limites de la technologie, mais cette fois-ci, elle nous a souvent résisté, et il a fallu pousser plus fort encore… Faire ce film, c’était un peu comme sauter du haut d’une falaise et coudre son parachute pendant la descente. »

 

Mais ces technologies révolutionnaires ne sont restées pour lui que des outils au service de l’histoire, de l’émotion et des personnages. Le producteur Jon Landau déclare : « En fait, les spectateurs ne seront pas émerveillés par la technologie, mais par les personnages et l’histoire que James a créés. La technologie lui a juste permis de raconter une histoire qui ne pouvait pas être racontée autrement. »

James Cameron ajoute : « La seule question qui se pose en définitive, c’est de savoir si l’histoire est bonne. Ce dont les gens parleront, ce sera des personnages, humains ou extraterrestres, et de ce qu’ils vivent. »

 

Jon Landau compare la manière dont James Cameron a employé les outils révolutionnaires d’Avatar à celle avec laquelle il avait utilisé les avancées technologiques, tout aussi révolutionnaires à l’époque, pour Titanic, couronné par l’Oscar du meilleur film. Il explique : « Dans Titanic, James a utilisé les effets visuels pour donner aux spectateurs le sentiment de faire partie de l’histoire ; dans Avatar, il a employé de nouvelles technologies pour les transporter dans le futur et dans un autre monde. »

James Cameron note : « La technologie utilisée est à un tel niveau qu’elle disparaît pour ne plus laisser place qu’à la magie, au sentiment que vous êtes vraiment là-bas, sur Pandora, et que l’histoire, les personnages, les émotions sont vrais ».

 

Source

Share this post


Link to post
Share on other sites
moi je vais aller voir un nouveau film

il s'appelle "avironmen", c'est l'histoire de deux modos d'un forum qui rammmmmmmment, qui rammmmmmmmment :p

et pour barreur, ils ont sur le dos un certain Mr O(rtog) qui s'ils ne font pas bouger leurs biscotos assez vite, leur cite "le manuel du parfait syndicaliste" :be:

 

j'peux vous dire qu'il y a de l'action !!

car la cadence des rames ne ramollit pas, tellement nos deux sportifs veulent en finir rapidement :D :D

 

Non c'est qu'on est gentils et patients.

Si nous voulions vraiment en finir rapidement juste un petit bouton à cliquer et pouf plus de christel et pouf plus d'Ortog etc.

Et si nous voulions avoir vraiment la paix c'est en bas à droite et pouf le sujet fermé ou disparu.:be:

Allez bonne journée j'ai un abri à continuer, mais je passe de temps en temps vous surveiller.:p

Luc.;)

Share this post


Link to post
Share on other sites

Continuons à aider ce petit film sympa : :p

 

avaby.jpg

 

On peut déjà compter sur deux suites minimum.... Il semblerait qu'au cours d'une interview Cameron ait parlé des autres lunes gravitant avec Pandora autour de la "Jupiter" comme possible lieux de déroulement de la suite des évènements !

Après la jungle de Pandora, une belle banquise comme sur Europe ? :p

Share this post


Link to post
Share on other sites

bonsoir,

 

Je suis allé voir la version 2D pendant les fêtes. J'ai été bluffé par les effets spéciaux tout au long du film. J'ai beaucoup apprécié. Je ne suis pas allé voir la version 3D car on m'a dit que c'était moins bien que la 2D ( luminosité faible à cause des lunettes, lunettes mourdes sur le nez, )

Share this post


Link to post
Share on other sites
fait un pas de plus en avant, en plaçant des personnages photoréalistes dans un monde qui est lui aussi créé par ordinateur mais paraît complètement réel. Chaque plante, chaque arbre, chaque rocher a été créé, rendu, calculé par les ordinateurs de WETA Digital en Nouvelle-Zélande. Des progrès significatifs ont été accomplis en matière d’éclairage, d’ombrage, de texture, d’habillage, de rendu, qui ont permis à WETA de créer un monde avec un réalisme photographique, extraterrestre par ses détails mais qui est identifié dès la première vision comme complètement naturel.

Voilà. C' est typiquement ce genre de prose superlative qui survends le film et entraîne une déception.

Le rendu est aussi réaliste que celui de "l' âge de glace", Avatar est un film d' animation pendant au moins 60% du temps, pour le photoréalisme il faudra repasser ...

Celui qui trouve que ça parait "complètement naturel" a vraiment besoin d' une nouvelle paire de lunette , et pas des lunettes 3D.

 

Sinon, oui il y a un assombrissement de l' image en 3D, mais ça n' est vraiment pas gênant.

Edited by ArthurDent

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bien sûr, d'ailleurs le très faible succès du film montre bien que tout ça c'est du déjà vu :rolleyes:

 

Comparer Avatar à l'Age de Glace ! Faudrait tout de même pas pousser mémé dans le concasseur !

Share this post


Link to post
Share on other sites

Le succès du film montre juste que le film a du succès. Pas que c' est du jamais vu avec des images photoréalistes.

 

OK, j' exagère avec l' age de glace, mais bon, pas plus que le pignouf qui a écrit que les images étaient d' un "réalisme photographique". :be:

Share this post


Link to post
Share on other sites

"Bienvenue chez les ch'tis" a aussi fait un carton commercial historique en France.

Et pourtant quel nave, comme quoi ça ne veut vraiment rien dire, ce n'est pas ce genre de critère qui m'incite à aller voir un film ou spectacle.

Share this post


Link to post
Share on other sites

François, ça n'a strictement rien à voir et tu le sais bien. Le succès est mondial et c'est tout à fait mérité.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Michael Jackson a eu aussi un énorme succès planétaire et pourtant....

 

Non, je persiste et signe, avoir un énorme succès commercial national ou mondial n'est absolument pas un gage de qualité.

Sinon TF1 serait la meilleure chaîne de télé française et Johnny le plus grand artiste.:be:

 

Pour Avatar je ne sais pas, je ne l'ai pas vu, j'attends qu'il passe à la télé, j'ai le temps.;)

Edited by francois.debricon

Share this post


Link to post
Share on other sites
"Bienvenue chez les ch'tis" a aussi fait un carton commercial historique en France.

Et pourtant quel nave, comme quoi ça ne veut vraiment rien dire, ce n'est pas ce genre de critère qui m'incite à aller voir un film ou spectacle.

 

Affirmation purement subjective.

 

Personnellement, ce film m'a fait rire du début à la fin. Et je suis plus ou moins ch'ti.

 

Le cinéma fonctionnant beaucoup su le bouche-à-oreille, il semble clair qu'un film ne peut avoir de succès planétaire s'il n'est pas un minimum communément apprécié (regardez Home, on nous a bassiné avec et pourtant personne n'a été le voir). Dans ces conditions, on peut difficilement juger de manière objective que tel ou tel film le mérite ou pas. Un goût personnel n'a pas à être transformé en généralité.

 

Après, que tes goûts soient différents de ceux de la majorité des gens, c'est autre chose. Mais ça reste du subjectif.

Share this post


Link to post
Share on other sites
(regardez Home, on nous a bassiné avec et pourtant personne n'a été le voir)

 

Salut ,

 

Pour cette exemple a été mal choisi . La diffusion a été faite sur 3 médias en même temps .

 

-La télé l'a passé gratuitement .

-Sur Internet , il a été publié gratuitement .

-Au cinéma , il fallait déboursé +/- 7 euros .

 

( Cherchez l'erreur ? )

 

Beaucoup de gens non pas été le voir , mais alors énormément de personnes l'ont vu . Mais pas au cinéma .

 

Jo ;)

Share this post


Link to post
Share on other sites
C'est vrai que pour la 3D, avant celui-là, je n'avais vu qu'un seul truc (*), une niaiserie de Michael Jackson sauce SF à Disneyland, dans les années 90. Il ne m'a pas semblé voir de différences techniques dans le rendu 3 D. C'était déjà spectaculaire... (avec des créatures cyborgs volantes venant nous tourner sous les yeux...).

 

Ah ben moi j'ai noté un réel progrès dans le rendu, mais je dois avouer que le dernier film "3D" que j'avais vu proposait des lunettes en carton... :D

 

(...) qui s'était vautré dans les Andes.

 

...souhaitons-nous un sort plus heureux... :be:

Share this post


Link to post
Share on other sites

Et je rajouterai pour CdB qu’il n’y a rien de subjectif à critiquer de la musique, du cinéma ou de la peinture.

Il y a de la bonne et de la mauvaise musique, du bon et du mauvais cinéma, de la bonne et de la mauvaise peinture, etc...

 

Ce n'est pas parce que l'on est dans un domaine artistique qu'il n'y a pas de critères objectifs de jugement, que seul le goût de la majorité est à prendre en compte.

Edited by francois.debricon

Share this post


Link to post
Share on other sites
je dois avouer que le dernier film "3D" que j'avais vu proposait des lunettes en carton... :D

 

Moi aussi, et c'était d'ailleurs le premier film avec des lunettes 3D au cinéma (à ma connaissance), en 1991 : Freddy VI, the final nightmare :be:

 

Le mieux, c'est que 18 ans après, je viens de retrouver les vieilles lunettes en carton, avec un oeil bleu et un oeil rouge, elles sont toujours vivantes !!! :D

Share this post


Link to post
Share on other sites

l'Art est tout sauf objectif...

ce que l'un considère comme de la daube, un autre l'appréciera

 

on peut être scotchée par Nicolas Leriche qui danse le Boléro de Ravel mis en scène par Maurice Béjart et aimer Michaël Jackson par exemple...

ou aimer Ingres, Millet, Van Gogh et détester Picasso...

Share this post


Link to post
Share on other sites

Le film 3D chez Disney, c'était Captain EO : http://fr.wikipedia.org/wiki/Captain_Eo

 

C'était déjà onéreux, comme film...:be:

 

Le film [modifier]

 

Le film fut dirigé par Francis Ford Coppola et produit par George Lucas. La musique a été écrite par James Horner et comprend deux chansons de Michael Jackson, (We Are Here To Change The World et Another Part Of Me). Le personnage du Supreme Leader était joué par Anjelica Huston. Le film durait 17 minutes mais son coût fut estimé entre 17 et 30 millions de $. Captain EO fut à sa sortie le film le plus cher jamais produit selon la base du prix à la minute.

Share this post


Link to post
Share on other sites

pas d'accord et je rejoins francois plus haut.

 

on peut ne pas aimer des formes d'art, j'en conviens aisément, mais ce n'est pas pour autant que n'importe quelle manifestation absurde est de l'art dont seuls quelques intitiés détiendraient la clé.

 

l'art doit etre accessible à tous ceux qui se donnent la peine de comprendre, libre ensuite de ne pas aimer. mais cette forme bourgeoise et élitiste d'art dont les manifestations ne sont compréhensibles que par ceux ayant de solides notions du dit domaine ne sont pas de l'art mais une expression technique, dérivé d'un sujet spécifique.

 

et de plus, par exemple pour rester dans le domaine du cinema, il y a des films mauvais, mal joués ou surjoués, mal montés et très objectivement on peut dire que c'est de la daube.

Share this post


Link to post
Share on other sites

mais personne ne parle ici de manifestation absurde...

d'ailleurs qu'est ce qu'une manifestation absurde ?

 

par exemple, je suis hermétique à l'art abstrait en peinture mais je ne le qualifierais pas d'absurde, parce que si cela plait à d'autres, tant mieux pour eux

 

tout comme au cinéma, j'adore la SF mais après quelques minutes de Dune, impossible d'aller plus loin... pour moi ça ne vaut pas tripette ou alors le fantastique idem le Seigneur des Anneaux... bah les elfes et moi ça fait deux :p

mais pour autant est-ce de la daube ?

 

non ce n'est que mon avis forcément subjectif :)

Share this post


Link to post
Share on other sites

Le Français aime critiquer ... ? :refl::be:;)

 

La plupart des gens qu'y critiquent ce film , ne sont même pas aller le voir . :b:

Le sujet ne parle même plus du titre initiale .

Edited by Vyber

Share this post


Link to post
Share on other sites

Non, désolé, il y a des critères tout à fait objectifs pour juger de la qualité d'une oeuvre artistique.

Des critères techniques, d'originalité, de créativité, etc...

 

Mais il est vrai qu'il faut un minimum de formation, de connaissances et de goût pour apprécier ces critères.

 

De même qu'il faut un minimum de connaissances scientifiques pour faire la différence entre l'astrologie et l'astronomie, ou faire la différence de qualité entre les écrits des Bogdanoff et ceux de JP Luminet.

 

Astrologie et Bogdanoff qui sont néanmoins beaucoup plus populaires et touchent beaucoup plus d'audience que l'astronomie et JP Luminet.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now

  • Recently Browsing   0 members

    No registered users viewing this page.