quetzalcoatl

Compendium Explorations planétaires 2010-2020

Recommended Posts

Je me permets juste de rappeler les évènements astronautiques qui auront lieu cette année :

 

  • 14 février : Survol de la comète Tempel 1 par la sonde Stardust

  • 15 février : Lancement de l'ATV Johannes Kepler

  • 24 février : Lancement de la navette Discovery (STS-133)

  • 18 mars : Mise sur orbite de la sonde Messenger autour de Mercure

  • 19 avril : Lancement de la navette Endeavour (STS-134)

  • 28 juin (?) : Lancement de la navette Atlantis (STS-135)

  • Juillet : Mise sur orbite de la sonde Dawn autour de l'astéroïde Vesta

  • Août : Lancement de la sonde Juno vers Jupiter

  • Août : Lancement d'un Soyouz depuis Kourou

  • Août : Lancement des deux premiers satellites de la constellation Galileo, le GPS européen

  • Octobre : Lancement de la sonde russe Phobos-Grunt vers Mars

  • Novembre : Lancement du rover Mars Science Laboratory, alias Curiousity, vers Mars

Edited by Kef

Share this post


Link to post
Share on other sites

J'imagine que tu as consulté le dernier n° de C&E pour pour tous ces rendez-vous spatiaux ; Mais il y a une erreur dans cette revue : NUSTAR ne sera pas lancé cette année mais en 2012.

 

Site web de la mission avec le compte à rebours tout en bas :

http://www.nustar.caltech.edu/

Share this post


Link to post
Share on other sites
J'imagine que tu as consulté le dernier n° de C&E pour pour tous ces rendez-vous spatiaux ; Mais il y a une erreur dans cette revue : NUSTAR ne sera pas lancé cette année mais en 2012.

 

Yep, entre autres ;)

 

Et je te remercie de cette précision, j'ai édité mon message précédent. Si tu as d'autres évènements en tête, car il est possible que j'en ai oubliés, n'hésite pas à me les signaler ;)

Share this post


Link to post
Share on other sites

Un rapport établi par le National Research Counsil recommande les prochaines missions d’exploration du système solaire pour les années 2013-2022.

Elles sont réparties en 3 catégories suivant leur coût (small, medium, large)

En ce qui concerne les «*large missions*», celles à plusieurs milliards de dollars, 3 ont été avancées.

Par ordre de priorité :

 

MAX-C (Mars Astrobiologie Cacher)

Encore Mars… Si j’ai bien compris il est question de retour d’échantillons

 

JEO (Jupiter Europa Orbiter)

Mission dédiée au satellite Europe, en plus de la prochaine mission conjointe ESA/NASA vers le système jovien ?

 

URANUS ORBITER AND PROBE

Il s’agirait de la toute première mission dédiée à Uranus

 

 

Ces missions développées entre 2013 et 2022 (pour être actives vers 2030 j’imagine) dépendront évidemment de l’épineuse question budgétaire

 

Lien vers l’article de la NASA :

http://solarsystem.nasa.gov/news/display.cfm?News_ID=36821

 

Pour télécharger le rapport (410 pages), cliquez sur «*full document*» :

http://www.spaceref.com/news/viewsr.html?pid=36315

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bonsoir,

 

La mission EJSM définitivement condamnée par un désengagement américain ?... :mad:

 

http://www.futura-sciences.com/fr/news/t/astronautique/d/interrogation-sur-la-plus-grande-mission-de-lesa-a-lhorizon-2020_29008/

 

http://sci.esa.int/science-e/www/area/index.cfm?fareaid=107

 

Si tout cela s'avérait exact, ce serait pour moi une terrible déception. Le prétexte d'une priorité à l'exploration martienne m'apparaît comme totalement fallacieux.

Share this post


Link to post
Share on other sites

En ce qui concerne les «*large missions*», celles à plusieurs milliards de dollars, 3 ont été avancées.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Pour les missions de classe L, trois sont en concurrence:

- Lisa (étude d’ondes gravitationnelles *)

- EJSM citée plutôt dont la NASA semble se désengagé.

- Ixo (observatoires spatiale de rayonnements X)

 

Pour EJSM, je ne désespère pas a un changement d'avis du coté de la NASA.

 

* je sais que je devrais d'abord faire une recherche sur le net, mais on en a déjà repéré ???

Share this post


Link to post
Share on other sites

Dans le cadre du programme «*New frontiers*» (New horizon, Juno) la NASA vient de sélectionner une nouvelle mission spatiale : OSIRIS-Rex, qui aura pour objectif de ramener un échantillon de l’astéroïde 1999 RQ36 (575 m de diamètre)

 

http://www.air-cosmos.com/news/pr-newswire/nasa-selects-osiris-rex-as-next-new-frontiers-mission-2.html

 

Décollage prévu pour 2016, avec le retour d’échantillon sur Terre en 2023

 

Vidéo présentant le déroulement de la mission :

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bonsoir,

 

 

Merci Jack'.

Ben voilà. Va pour l'astéroïde. :cool:

Ca peut effectivement être une mission scientifiquement sympa, qui pourrait aussi captiver les Cassandre et autres adeptes du catastrophisme annoncé...

 

Pour ma part, j'avais l'espoir qu'une nouvelle mission vers Vénus vienne un peu combler l'énorme ignorance qui entourre encore cette planète. :confused:

 

http://lasp.colorado.edu/sage/archives/PDF/SAGE%20Fact%20Sheet-p6_for%20print_April-21-2010.pdf

 

La NASA en aura décidé autrement.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bonsoir,

 

En me balladant sur le Net, j'ai pu lire (notamment sur le Planetary Blog) que la mission SAGE ne devait pas être considérée comme définitivement enterrée). L'équipe pourrait représenter son projet ultérieurement... :)

 

Sans présager de ce qui en sera réellement, j'ai voulu vous proposer ce clip, imaginant ce que pourrait être une exploration robotique de vénus, grâce à un planeur et à des rovers, dans un futur assez lointain, sans doute...

 

Naturellement, on doit encore considérer cela comme de la SF, mais quand même, avec des représentations conformes aux études prospectives menées par la NASA et le JPL sur ce que pourraient être ce planeur et ces rovers...;)

 

Bon voyage.

 

http://www.youtube.com/watch?v=oet63vzBvkg

Share this post


Link to post
Share on other sites

Voici, tiré du Blog d'Emily Lakdawalla l'impressionnant et explicite tableau préparé par Olaf Frohn de la situation actuelle de l'exploration de notre système solaire, et de ce à quoi on peut s'attendre dans les prochaines années:

 

solar-system-missions2011-07.png

Edited by Benoît

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bonsoir,

 

Suite à l'échec retentissant de Phobos-Grunt, le programme d'exploration planétaire russe est totalement perturbé. Les priorités semblent changées.

La mission Venera-D dont le lancement était initialement prévue pour 2016 serait, dans le meilleurs de cas repoussée à 2024.

L'engagement des Russes à s'associer au projet européen d'ExoMars serait aussi une des causes de ce renoncement qui, fort probablement, sonne le glas d'un retour sur Vénus avant très très longtemps...

 

http://www.russianspaceweb.com/venera_d.html#2011

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bonsoir,

 

J'ai inclu dans le post d'intro la nouvelle mission martienne de la NASA, InSight , pour laquelle PZAWA a ouvert un topic dédié dans la rubrique actualités. :)

Share this post


Link to post
Share on other sites

Ah ! je viens seulement de remarquer que tu continues à mettre a jour cette section merci ;)

 

Espérons seulement que ce topic se mette à jour plus souvent car en terme de perspective ce n'est pas la joie ces derniers temps. C'est pourquoi d'ailleurs que je ne suis pas trop déçu pour TiME je m'y attendais tellement et je serai déjà soulagé lorsque la NASA acceptera le budget (qui doit être finalisé) pour InSight, car ce n'est pas encore fait ! :(

Share this post


Link to post
Share on other sites

Des nouvelles concernants certaine mission evoqué sur la page une du forum come time ou la mission vers uranus? sur le site de la nasa il n'en parle pas , mission abandonné ?

Share this post


Link to post
Share on other sites

Toujours pas de nouvelle concernant la mission CHEOPS maintenent que Carot es HS esperons que ce ne sera pas une mission qui tombera au oubliette...

Share this post


Link to post
Share on other sites

quelques précision sur se que pourrai etre la mission JUICE

http://www.maxisciences.com/lune-europe/europe-un-sous-marin-miniature-pour-explorer-la-sixieme-lune-de-jupiter_art29872.html

 

Dans le but de rechercher les traces de vie extra-terrestre sous la couche de glace qui couvre Europe, la sixième lune de Jupiter, le Jet Propulsion Laboratory de la NASA et l’université d’Uppsala en Suède ont mis au point un mini sous-marin robotisé. Qu’est-ce qui n’est pas plus grand que deux canettes de soda, est bourré d’électronique et est destiné à évoluer dans l’espace et sous l’eau ? La réponse : DADU (pour "Deeper Access, Deeper Understanding"). Il s’agit du sous-marin miniature qu’ont imaginé le Jet Propulsion Laboratory de la NASA et l’université d’Uppsala en Suède pour explorer l’océan situé sous la surface de glace d'Europe, la sixième lune de Jupiter.

Selon le site Science, qui rapporte un article publié par Astrobiology Magazine, DADU serait un bon compromis entre les spécifications techniques pour une telle mission et le coût qu’implique le moindre kilo envoyé dans l’espace. Selon Jonas Jonsson, ingénieur à la NASA, DADU pourrait dans un premier temps évoluer sur Terre et se lancer dans une "mission du Saint Graal", à savoir explorer le lac Vostok en Antarctique, isolé du reste de la terre par sa couche de glace depuis des millions d’années.A la recherche de bactéries En effet, les scientifiques espèrent depuis longtemps pouvoir retrouver des bactéries dans le vaste océan (plus grand que toutes les mers de la terre réunies) situé sous la surface de glace d'Europe. D’autant que de telles formes de vie arctiques ont été retrouvées sur Terre dans des conditions de froid comparables.De plus, en mars dernier, suite à un forage dans le lac Vostok, le généticien Sergey Bulat affirmait y avoir découvert "une vie non identifiée et non classifiée" sous la forme d'ADN bactérien. Une affirmation qui a rapidement été démentie mais qui n'a pas douché les espoirs des chercheurs. Utiliser DADU dans l’Arctique serait donc un bon moyen d’évaluer sa capacité à remplir sa mission future dans l’espace, indique Slate.fr. Le robot pourrait fournir des informations en temps réel grâce à une petite caméra HD et un lien de fibre optique le relierait à la station située en surface de manière à pouvoir recharger ses piles de lithium et à être piloté par un humain. Pour ce qui est d’une mission spatiale sur Europe, elle n’est pas prévue pour tout de suite mais l’agence spatiale européenne envisage la mission JUICE (pour Jupiter ICy moons Explorer mission), destinée à effectuer les premières mesures sur la couche de glace du satellite en 2030.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Un article sur le workshop de novembre pour la présentation des candidats possibles aux futures grandes missions (classe L) de l'ESA:

 

http://www.planetary.org/blogs/guest-blogs/van-kane/20130925-europe-selects-next-major-mission-in-novemeber.html

 

Allez mes sélections:

 

Saturne:

The Science Goals and Mission Concept for a Future Exploration of Titan and Enceladus

Spacecraft delivers balloon to Titan and then performs multiple flybys of Enceladus before entering orbit around Titan.

 

Venus:

Venus: A Natural Planetary Laboratory

Implementation: Two orbiters for atmospheric, surface, and interior measurements, balloon or unmanned aerial vehicle, short lifespan landers.

 

Venus: Key to Understanding the Evolution of Terrestrial Planets

Single orbiter to study the atmosphere and surface, a balloon, and an optional atmospheric descent probe to measure the atmosphere and image the surface.

Europe returns to Venus

Implementation: Single orbiter to study the atmosphere and surface and a balloon or unmanned aerial vehicle.

 

Uranus:

The Science Case for an Orbital Mission to Uranus: Exploring the Origins and Evolution of Ice Giant Planets

“The Ice Giants (Uranus and Neptune) are fundamentally different from the Gas Giants (Jupiter and Saturn) in a number of ways and Uranus in particular is the most challenging to our understanding of planetary formation and evolution.” Implementation: Orbiter to observe Uranus remotely, explore its magnetosphere, and flyby all major moons. An atmospheric probe would study the structure and composition of the atmosphere.

 

 

Toutes font rêver :rolleyes:

 

Mais Attention ! projet pour 2028-2034 :confused:

Share this post


Link to post
Share on other sites

Discernant comme un léger reproche dans les propos tenus ci-dessus, je vais essayer de relancer l'affaire.

Il faut néanmoins remarqué que nous allons dépasser allègrement la période couvrant les missions de notre décennie, comme je l'avais prévu dans le titre du topic.

 

 

Depuis sa création, au début des années 1990, le programme de découverte de la NASA pour les missions planétaires à faible coût (- de 450 M $), de nombreux projets ont été proposés pour explorer le système solaire, des orbites de Mercure à Saturne. Dans la compétition actuelle pour sélectionner la 13 ème de ces missions,une nouvelle classe sélectionnable apparaît, celle de missions ayant pour objectif de rechercher la vie, ou à défaut, d'évaluer directement l'habitabilité de deux mondes qui semblent avoir la capacité de l'abriter.

 

ELF (Enceladus Life Finder) :

http://www.lpi.usra.edu/opag/meetings/feb2015/presentations/18_OPAG_2015_Lunine.pdf

 

IceBreaker Life Mission to Mars :

http://ntrs.nasa.gov/archive/nasa/casi.ntrs.nasa.gov/20140011650.pdf

 

 

Chacune de ces missions ( IceBreaker ou ELF) ont leurs propres défis a relever.

 

La mission de IceBreaker utiliserait la même conception que l'atterrisseur Phoenix et de

Mars InSight, il semble qu'ainsi, il ait des fortes chances que ce projet puisse se réaliser

dans l'enveloppe budgétaire étant allouée à ce gnere de Mission, à savoir les 450 M de dollars. Toutefois, lorsque la mission InSight a été choisie comme la mission Discovery précédente, il y avait eu de sérieuses protestations dans la communauté scientifique planétaire pour dire que la NASA privilégiait de façon excessive les missions martiennes.

En sélectionner une nouvelle pourrait présenter un problème dans la politique spatiale que mène la NASA.

 

D'autre part, ELF aurait plutôt le problème inverse. Aucune mission Discovery n'a encore dépassé la ceinture d'astéroïdes. Le défi consistera par contre de convaincre la NASA qu'une mission autour de Saturne peut être fait dans le cadre budgétaire prévu.

 

Tiré et inspiré de :

http://www.planetary.org/blogs/guest-blogs/van-kane/20150908-icebreaker-the-search-for-life-on-mars.html

Share this post


Link to post
Share on other sites

 

http://www.planetary.org/blogs/guest-blogs/van-kane/20160829-selecting-the-next-new-frontiers-mission.html

 

Un article sur Planetary.org évoque les différentes missions candidates pour le programme New Frontiers (choix définitif en 2019)

Ocean Worlds, vers Titan ou Encelade est la plus excitante...

 

Nouveau communiqué de la NASA pour le choix de la future mission :

 

https://www.nasa.gov/feature/nasa-solicits-proposals-for-future-robotic-solar-system-exploration-mission

 

. Comet Surface Sample Return

. Lunar South Pole Aitken Basin Sample Return

. Ocean Worlds (Titan and/or Enceladus)

. Saturn Probe

. Trojan Asteroid Tour and Rendez-vous

. Venus In Situ Explorer

Share this post


Link to post
Share on other sites
under a development cost cap of approximately $1 billion

 

Pour un budget de 1 G$, cela ne devrait pas concerner autre chose qu'une sonde et peut-être un simple atterrisseur ?

Il ne faut pas trop compter sur un rover sophistiqué ou un engin lacustre .....

 

Investigations may propose the use of Multi-Mission Radioisotope Thermoelectric Generators and/or Radioisotope Heater Units.

 

Le RTG est plus couteux que les panneaux solaires .... mais probablement incontournable.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Un projet qui est ancien côté russe (qui avait envisagé une collaboration avec l'ESA qui n'a pas abouti) et dans lequel des scientifiques de la NASA ont accepté d'étudier comment y collaborer.

Cela pourrait-il aboutir à une mission vénusienne commune, dont on connait les difficultés si on veut faire survivre un atterrisseur (pression et température dantesque) ?

 

http://www.space.com/35333-russia-nasa-venus-mission-venera-d.html

For instance, Russia will build the orbiter and the lander, and Venera-D will launch atop Russia's in-development Angara A5 rocket, Senske said. If NASA remains involved in the mission — which is far from a given at this point — the U.S. space agency will likely contribute smaller items, such as individual scientific instruments.

 

"Russia is definitely in the driver's seat," Senske said. "NASA is the junior partner."

 

une étude russe (2009) sur le concept de la sonde transportant un atterrisseur

sonde_11.jpg

Edited by montmein69_2

Share this post


Link to post
Share on other sites

Les études vont commencer pour envoyer une mission (MMX) vers Phobos en 2024 :

 

http://www.air-cosmos.com/le-cnes-et-la-jaxa-reflechissent-a-phobos-93141

 

La France et le Japon viennent d'activer la phase d'étude de la mission MMX, qui doit prélever des échantillons à la surface de l'un des deux satellites naturels de Mars. Lancement prévu en 2024.

 

Le 10 avril à Tokyo, Jean-Yves Le Gall, président du Cnes, et Naoki Okumura, président de l'Agence spatiale japonaise (Jaxa), ont signé, en présence des astrophysiciens Jean-Pierre Bibring (Institut d’astrophysique spatiale) et Saku Tsuneta (Institut des sciences spatiales et astronautiques - ISAS), un accord portant sur des études de faisabilité du projet MMX (Martian Moons Exploration).

Cette mission, inédite et ambitieuse, vise à envoyer en 2024 une sonde vers Phobos, l'une des deux lunes de Mars, afin d'effectuer un retour d'échantillons cinq ans plus tard.

L'analyse des échantillons récoltés (plusieurs dizaines de grammes) devrait permettre de mieux comprendre l'origine des satellites naturels de la planète rouge, mais aussi du système solaire et de son évolution

 

GZqcL1Mx.jpg

Share this post


Link to post
Share on other sites

Est-ce que quelqu'un pourrait expliquer ce que signifie quasi-orbit?

Share this post


Link to post
Share on other sites

Phobos ne gravite qu'à 6.000 km de la surface de mars : j'imagine qu'une véritable orbite autour de ce satellite n'est pas possible...

 

Un autre lien :

 

https://www.lesechos.fr/industrie-services/air-defense/0211960371996-le-cnes-et-la-jaxa-veulent-decrocher-la-lune-de-mars-2078864.php

 

Le site de la mission :

 

http://mmx.isas.jaxa.jp/en/index.html

Edited by jackbauer

Share this post


Link to post
Share on other sites

J'imagine qu'il s'agit d'une orbite autour de Mars mais très près de Phobos ce qui permettrait d'observer Phobos et de s'en approcher avec des corrections minimes. Quelqu'un peut-il confirmer?

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now

  • Recently Browsing   0 members

    No registered users viewing this page.